« Nazisme » et « collaborationnisme » dans la campagne

Dans cette campagne, les mots de nazisme, d’Hitlérisme, de pétainisme, de collaborationnisme (notamment pour « collabo-islamiste ») volent de l’extrême gauche à l’extrême droite en n’épargnant à peu près personne. C’est une vieille tradition qui ne fait que s’accentuer avec le temps. Elle est évidemment le signe du néant de cette campagne où l’on parle si peu de bilan et de projet. L’insulte comble le vide. Mais elle est aussi une marque de déclin de la mémoire historique: en général ceux qui n’ont que les mots nazisme ou collaborationnisme à la bouche ne connaissent rien à l’histoire. Ils crachent et crachent encore leurs insultes préférées. En réalité, en 1940, à peu près tous les milieux dirigeants ou influents – politiques, militaires, médiatiques, administratifs, économiques, juridiques, magistrats – ce sont ralliés dans leur immense majorité pour ne pas dire quasi totalité au régime de Vichy y compris les extrémistes de droite maurrassiens, mais aussi les milieux bienpensants, à la fois pacifistes et supposés antiracistes. A 90% environ, qu’ils soient de gauche, de droite ou aux extrêmes gauche ou droite les « élites » se sont ralliées à Vichy. Pratiquement tout le monde… Et les premier résistants ceux de 1940 étaient en nombre infime, quelques centaines de Français sur 40 millions. Or, au niveau des mentalités « d’en haut », les temps n’ont pas vraiment changé en huit décennies. Rien n’a vraiment changé en 82 ans au climat de courtisanerie, d’obséquiosité, de délation, d’antiparlementarisme, de fayotage, de conformisme. Rien n’a vraiment changé à la servilité, à la lâcheté, au cynisme, à l’idolâtrie, au culte de l’homme providentiel, aux ambitions, à la course aux fromages et à l’aveuglement général… Si la classe jacassante actuelle qui bave si facilement les mots nazi, pétainiste, collabo, etc. se trouvait projetée, exactement 82 ans en arrière (dans les mêmes conditions, sans connaître la suite des événements) elle ne manquerait pas dans son immense majorité, de faire exactement la même chose que sa glorieuse prédécesseur en particulier les plus féroces cracheurs d’insultes (collabo, nazi, pétainiste, etc.) qui seraient les premiers à se vautrer dans l’abjection. Là dessus, n’ayons pas le moindre doute…

MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

67 commentaires pour « Nazisme » et « collaborationnisme » dans la campagne

  1. Ping : Macron toujours à 25%, chute de Pécresse, Marine se défend, Zemmour plafonne. – brunobertez

  2. cyril de fayet dit :

    Un livre illustre votre propos (auteur RISS, « une minute 49 secondes ; le patron de Charlie hebdo explique sa version des choses, avec des convictions fortes, lui qui a été touché par une balle dans l’épaule par les terroristes le 07 janvier 2015), il écrit page 182 « Artistes, politiciens, hommes de lettres qui étaient armés intellectuellement pour combattre en 1940 firent le choix paresseux de s’avachir, d’abord dans le confort de l’indifférence puis inexorablement dans la collaboration pure et simple… 2015 me dit comprendre ce qu’avait été la collaboration, car je pus observer à quel point le confort intellectuel copulant avec l’instinct de survie pousse les esprits les plus brillants vers la complaisance et la lâcheté ; sous le vernis de l’éducation et de la culture sommeillent des animaux qui dès qu’ils le peuvent courent la gamelle la plus remplie et lèchent les mains du maître qui les frappera le moins fort. Universitaires bardés de diplômes, écrivains chics ou polémistes à la mode, la haute image qu’ils ont de leur personne mérite bien quelques trahisons ou compromissions. Pour sauver leur peau , le sacrifice de celle des
    autres est logique car ils sont convaincus d’être au dessus de tous… on appelle ça des salauds »

    J’aime

  3. Gribouille dit :

    Je pense que la comparaison n’a pas plus de sens dans ce billet que dans les débats politiciens qu’il critique.
    Pourquoi ne pas s’en tenir à remarquer que les débatteurs ne savent pas de quoi ils parlent ?

    J’aime

  4. Zonzon dit :

    Pour rééquilibrer le départ de Woerth chez Macron à quand le départ de Ciotti vers Zemmour ?
    C’est une bonne question … remerciez-moi de l’avoir posée !

    Aimé par 2 personnes

    • Monique dit :

      Bonjour Zonzon, moi je vous remercie d’avoir posé la question, à la place de Ciotti j’irais chez Zemmour, il a dit que ça n’était exclu qu’il vote pour lui et il y serait plus à sa place. On l’attend ! cordialement

      J’aime

    • Anonyme dit :

      ET non ,,Ciotti n’est pas fou ,,il sait que Zemmour c « est passager ,au final se sera Macron- LEPEN ce que le traite Woerth a bien compris michel43

      J’aime

  5. DELIAC PHILIPPE dit :

    L’histoire repasse les plats. . . Bien cordialement. Ph. Deliac

    J’aime

  6. Freddie dit :

    Nous n’avons pas le moindre doute, cher Maxime Tandonnet. J’irai même plus loin. Je suis à peu près certaine que ça se passait de la même manière avec l’occupant romain il y a deux mille ans, et nous en portons une trace évidente puisque nous parlons un dérivé du latin, que nos « élites » se sont empressées d’adopter, plutôt qu’un dérivé du gaulois. Même la langue de Molière dont nous sommes si fiers est une ode à la collaboration.

    J’aime

    • cgn002 dit :

      Je ne sais pas ce que valait le gouvernement gaulois !
      A l époque ce n était pas le peuple qui choisissait ses représentants,…ça passait par des conquêtes armées.
      Vercingetorix a bien résisté, mais…
      Il n empeche que l’empire a accepté ensuite des gouvernants d origine gauloise.
      En fait les romains respectaient quelque peu les cultures des territoires conquis.
      Les califats qui nous menacent face à notre faiblesse grandissante n ont aucunement l intention de procéder de telle sorte…
      Woerth n a évidemment rien à faire de protéger la France et les francais de cette menace (de type guerre de Troyes)

      J’aime

  7. Furax dit :

    L’occupation allemande faisait suite à une défaite militaire. On peut comprendre que les français en général se sont réfugiés sous la protection du képi de Maréchal de France. Je ne juge pas. C’est un fait. Depuis 2020 sous manipulation de la peur d’un virus à la létalité carrément bidonnée, une majorité de français s’est couchée en cédant à une peur irraisonnée. Ils ontr tout accepté de ce gouvernement de voyous sans qu’une armée d’occupation ne leur mette un fusil dans le dos, qu’ils soient menacés de déportation. D’où la comparaison excessive des deux situations historiquement différentes. Pourtant on a vu une partie importante de la population collaborer ignominieusement avec le pouvoir, allant jusqu’à dénoncer, et souhaiter la suppression des soins et même l’incarcération des « non-vaccinés ». Que dire de la police qui n’en est plus à un déshonneur près? les PV (135 eur!) pour des auto-autorisations de « sortie » (!!!) des masques oubliés ou mal positionné sur le groin, des cafés consommés sans pass-de la honte, etc etc … si l’on y ajoute les « plein pouvoir » votés au gouvernement d’auto-occupation et l’effondrement de toutes les institutions sensées protéger les libertés fondamentales, jusqu’à la suspension de fait de la constitution, des droits de l’homme et du citoyen, et l’état d’urgence permanent… l’absence d’une force extérieure de « Libération nationale » pouvant nous venir en aide, je ne vois pas d’issue tranquille à la tyrannie.

    Et pour l’instant Mme Pécresse en voulant maintenir la funeste Loi SRU -merci la mixité sociale!- ne coche pas les cases d’une rupture avec la macronie. Voter pour elle va devenir difficile, sinon impossible. Il serait temps de clarifier les choix fondamentaux.

    Aimé par 2 personnes

    • Citoyen dit :

      Voila une très bonne description des collabos d’aujourd’hui, Furax, qui, à part d’être pire, n’ont rien à envier à ceux de l’époque qui eux pouvaient avoir des excuses, contrairement à ceux d’aujourd’hui …

      J’aime

  8. Anonyme dit :

    Bonsoir Monsieur Tandonnet, bonsoir à toutes et à tous. Habituellement vous nous gratifiez de vos lectures fortes intéressantes. Permettez moi à mon tour de soumettre a votre sagacité le livre : « L’héritage de Vichy : ces 100 mesures toujours en vigueur », de Cécile Desprairies. Je pense le commander pour l’offrir à mon fils. Ce jour là, je vais peut-être perdre mon fils , mais à tout le moins , l’honnêteté intellectuelle va y gagner. Et oui, Pétain n’a pas Tout fait mal… Cherchez bien…. Voilà voilà….

    J’aime

  9. Liber dit :

    Nazisme, non, mais COLLABORIANIONISME, OUI !!!
    Passage de E.Woerth chez Macron, comprends pas. Suis encore cocu ☹️ et très con car je n’ai sans doute jamais rien compris !
    Woerth me paraissait un des « honnête homme » des LR. Harcelé jadis par la justice pour des affaires absurdes. Justice aujourd’hui aux ordres de Macron.
    Je pensais que Woerth terminait tranquillement sa carrière comme Maire.
    Sans doute que la perspective d’un poste de 1er ministre réveille même les morts. Il est vrai que Fillon juste après son assassinat avait appelé à voter pour son assassin !!
    Les LR prennent le chemin du PS
    Tout cela ne peut que très mal se terminer.

    Aimé par 1 personne

    • Eric dit :

      Quand on est ministre du budget, donc de la politique fiscale, avoir une femme dans un cabinet de conseil en optimisation fiscale ayant pour client Mme Bettencourt n’est pas « malhonnête » mais est tout de même éthiquement limite. Le brave homme nous avait expliqué pour justifier ce qui me semble être un « léger » conflit d’intérêts que ce n’était pas illégal. Soit, il avait raison mais ce n’est pas la morale qui semblait l’étouffer à l’époque. Visiblement, ce n’est pas plus le cas aujourd’hui.

      Aimé par 1 personne

  10. Petit rappel historique pour celles et ceux qui comme moi n’étaient pas nés à cette époque là:

    https://www.histoire-immigration.fr/reperes/face-l-etat/fermeture-et-repression-1931-1944

    Certains historiens affirment q’au soir de 1940 il n’y aurait eu que 40/60 000 résistants. Dans la. région où je vis la résistance reçoit en premier des républicains espagnols, certains communistes et anarchistes, qui sont parvenus à rentrer sur le territoire français avec quelques armes légères. Les maquis des Landes, du Gers, de la Haute Garonne, du Tarn, du Tarn et Garonne, de Lot-et-Garonne, de la Corrèze et de la Dordogne vont voir leurs effectifs augmenter avec l’entrée en guerre de l’Allemagne contre la Russie, avec la victoire de Stalingrad, avec le STO et aussi à cause des exactions de la Milice.

    Voici deux livres qui aident à comprendre cette époque difficile de notre histoire nationale:

    LA RETIRADA
    Exode et exil des républicains d’Espagne
    Chez Acte Sud BD
    ISBN 978-2-7427-8040-2
    Auteur: Josep Bartoli

    PRISONNIER D’HONNEUR
    Ancien du stalag de 1940 à 1945
    Editons Humusaire
    ISBN 2-913982-40-9
    Auteur: Jean Hervault

    J’aime

  11. Monique dit :

    Peut on dire les non-dits, ce que l’histoire ne retiendra pas ? d’où venaient les résistants ? la plupart venaient des villages de la France profonde, on ne pouvait pas faire sauter un train transportant des armes allemandes dans Paris occupé, ni d’une grande ville où les milices patrouillaient jour et nuit.. Les résistants c’était les gars du village perdu et quand ils étaient dénoncés, c’est 50 qu’on fusillait sur le champ, ce n’étaient pas des élites qui habitaient Oradour sur Glane, en partant, l’armée allemande ne s’est pas attaquée à Paris (c’était moins une), non mais elle a semé la mort dans tous les petits villages. Qui sont les premiers résistants ? alors là, ça ne va pas plaire, c’est la classe ouvrière et à cette époque elle était communiste ! pas d’élite dans ce monde là, on faisait son travail de citoyen, pas de héros, et on savait qu’au bout du chemin il n’y avait pas de croix d’honneur mais on évitait celle du déshonneur.. Nos élites d’aujourd’hui se flattent d’avoir eu un lointain résistant dans la famille, une petite heure d’arrêt à la Kommandantur « ça fait chic et choc, à défaut d’un gd père qu’on n’a pas connu, il y aura toujours dans ces familles d’élites quelqu’un pour sauvegarder une image d’honorabilité sur le blason, si l’oncle direct a trahi, s’il a été un délateur, on passe à l’arrière papy qui s’est battu comme un lion, le corps à corps dans les tranchées et on oubliera de dire, c’est tabou, que Pétain a d’abord été le sauveur de la France.
    Il ne faut pas dire non plus que dans un immeuble pauvre d’une cité ouvrière, la voisine du 5e étage dont le mari était un collabo, donnait aux enfants des biscuits et du chocolat en douce, denrées introuvables. Que penser ? nous sommes à une autre époque, la politique est un moyen facile et rapide de gagner de l’argent, franchement la chaussette à 1% n’a jamais fait de grandes familles ! j’aime les patriotes, ceux qui continuent le combat, d’une façon ou d’une autre, pour que la France d’hier reste la France, libre et souveraine. Je rêve encore. A propos, on apprend qu’Eric Woerth se rallie à Macron, moi je pense que c’est un traitre, d’autres diront que c’est juste une question de sensibilité, aujourd’hui tout est dans les mots et pas dans les convictions.

    Aimé par 2 personnes

  12. Stanislas dit :

    Ah !! les noms d’oiseaux volent déjà en rase motte ? en plus visiblement même pas d’imagination ou de variété dans le qualificatif historique ; c’est vrai que traiter l’autre de Caligula, Iejov ou Kim jonc un, ça ne va pas buzzer aussi fort, ils sont moins connus…
    Décevant…

    Je vote pour celle ou celui qui me fera rire en insultant un de ses concurrents avec créativité et pose de plainte devant le juge juste pour voir s’il y en a un qui va ouvrir un oeil…

    Faites moi signesi ça arrive, camarades de blog, je suis sur autre chose

    J’aime

  13. Philippe dit :

    DERNIERES MINUTES
    Je suis passé à Colombey les Deux Eglises ce matin et je me suis arrêté, je suis allé au mémorial. La tombe du Général est vide, il est parti se reposer ailleurs, il n’a pas dit où, il veut reposer en paix, il en a marre de voir des soi-disant gaullistes venir sur sa tombe et entendre des inepties en se référant à lui. C’est plus qu’il peut en supporter.
    Je ne peux que le comprendre.

    Aimé par 2 personnes

  14. Georges dit :

    L’octroi des parrainages me semble plus anti démocratique que ces échanges de noms d’oiseaux.

    Aimé par 1 personne

  15. Philippe dit :

    Bonjour maxime, bonjour à tous,

    Rien de surprenant à tous cela, les intégristes de la bienpensance sont incultes, donc lors des débats ils se réfugient derrière des mots comme « Fasciste, néonazi, collaborationnisme, raciste etc. »
    Deux choses aujourd’hui, les politicards n’ont pas de convictions et n’ont pas de culture donc ils vont sur des mots simples pour clore tous débats.
    Pour animer un débat de façon intéressante, avancer des arguments, il faut avoir de la culture aussi bien philosophique, qu’historique, géographique, géostratégique, des convictions, de l’impartialité ce que n’ont pas nombre de politicards et de journaleux aujourd’hui.
    En regardant des documents de l’INA, on voit que les politiques d’il y a cinquante ans avaient une culture générale solide et des convictions. Où sont les débats « A Armes égales, cartes sur table, le grand débat, l’heure de vérité, questions à domicile, droit de réponse » Ce n’était pas de la Hanouna crétinisation, ou du Ruquier show, ou du C à vous où la bienpensance censure et pénalise tout ce qui ne leur convient pas.
    Aujourd’hui on veut nous lobotomiser en nous persuadant qu’il y a les gentils, la Macronie et les méchants les néonazis.
    D’ailleurs avec la peur et la terreur qu’a généré le ministère de l’éducation du peuple et de la propagande avec le COVID. Nous avons vu surgir les plus bas instincts, délations, méchanceté, agressivité.
    La macronie a réussi à faire admettre que nous étions des sales blancs colonisateurs, les hommes tous des violeurs, les blancs tous des racistes, notre histoire une succession d’actes barbares et de génocides.
    Macron aurait dit de tuer les non vaccinés et les anti-pass que son souhait aurait été exécuté au-delà de ses espérances.
    D’ailleurs les souhaits des nazis pendant la seconde guerre mondiale furent exécutés avec zèle, le Vel d’hiv et Drancy en furent les témoins. même les nazis étaient un peu paniqué, c’était au-delà de leurs espérance.
    Comme quoi la propagande à la Goebbels est un mode d’emploi bien rodé que la macronie emploi avec zèle.
    1984 et Le meilleur des mondes sont des modes d’emploi.

    Aimé par 2 personnes

    • Furax dit :

      Eric Zemmour est qualifié de candidat « d’extrême-droite » par la journaloperie. Un qualificatif que j’ai du mal à comprendre puisqu’il s’applique à toute personne faisant profession de patriotisme et d’indépendance de son pays. Donc la seul opinion autorisée est la soumission à l’invasion? Quand on pense que la république a fait des tuer des millions de français dans des guerres absurdes…

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.