Covid 19, cette étrange cinquième vague

Il fallait s’y attendre, la voilà. La cinquième vague est arrivée. Etrangement, elle touche surtout, pour l’instant l’Europe du nord et centrale, la Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne, l’Autriche. Ceux du sud, qui furent les plus atteints par la première sont à l’écart, l’Espagne et l’Italie. Elle ne semble pas liée à un nouveau variant spécifique. Elle suscite des mesures qui atteignent les sommets de l’aberration en Autriche. Ce pays prévoit un confinement réservé aux non vaccinés, ce qui suppose des contrôles policiers sur la voie publique du certificat de vaccination et l’interpellation des non vaccinés…Il n’y a évidemment plus de limite. Nous savons désormais que le climat de peur se prête à toutes les dérives liberticides. La France est encore à l’écart mais la circulation du virus se développe. La menace d’un nouveau confinement plane… Selon le discours officiel, la France (comme les pays du sud de l’Europe), serait protégée parce que sa population est plus largement vaccinée qu’ailleurs. Les statistiques internationales montrent que ce message est faux. Les taux de vaccination complète de l’Allemagne et de la Grande Bretagne sont quasi équivalents à celui de la France autour de 70% et ne permettent pas d’expliquer en toute bonne foi la différence actuelle au regard de la courbe. Il en est de même pour les Pays-Bas au centre de la nouvelle vague dont la population est mieux vaccinée qu’en France (72%). Une fois de plus les politiciens et les experts qui annonçaient qu’un taux de 60% de vaccination signifierait la fin de l’épidémie se sont trompés. Le vaccin, se rajoutant sans doute à d’autres éléments d’explication, a certes contribué à réduire fortement le risque de mortalité mais il n’empêche probablement pas l’épidémie de se propager. Ainsi, si l’usage du passe sanitaire peut se comprendre au passage des frontières, son usage dans la vie courante (terrasses des cafés), n’est rien d’autre qu’une brimade inutile. Un retour au confinement général quelles qu’en soient les modalités y compris sur le mode autrichien, serait un désastre liberticide. Il serait temps que les opinions, les médias et surtout les dirigeants politiques européens portent un regard lucide sur cette épidémie. La peur est mauvaise conseillère. Le covid 19 n’a jamais été une peste bubonique, mais aujourd’hui, il tue infiniment moins que le tabac et l’alcool ou les maladies vasculaires. Les courbes de l’épidémie évoluent vraisemblablement selon des phénomènes naturels qui échappent à l’explication et au contrôle politique (pourquoi les Pays-Bas et l’Allemagne aujourd’hui?). Sans doute faut-il admettre la part de l’immunisation naturelle qui fait que les moins touchés aujourd’hui sont ceux qui ont été les plus frappés au début. Les politiciens doivent cesser de jouer avec les peurs et de prendre appui sur elles pour donner des coups de menton et faire acte d’un autoritarisme dont ils imaginent qu’il permet de compenser leur impuissance et leurs échecs. Les atteintes aux libertés et les humiliations ont des conséquences sur la vie sociale qui sont désormais pires que l’épidémie elle-même. Il faut apprendre à vivre le plus normalement possible avec une maladie qui fait partie du quotidien et ne s’effacera probablement jamais. Cependant, ils ont tellement promis le contraire (« le monde d’après » etc.) qu’ils ont toutes les peines à l’admettre.

MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

106 commentaires pour Covid 19, cette étrange cinquième vague

  1. socratedefrance dit :

    Comment faire accepter l’inacceptable.
    Il y a une sorte limite imposée par la doxa: le jeu consiste à progressivement repousser ces limites:
    Avant le pass, il y a eu cette même logique des petits pas progressifs.
    – PACS, Mariage pour tous.
    – Mariage pour tous, PMA.
    – PMA, GPA.
    Elisabeth Guigou qui avait prosé le PACS disait: « il n’était pas question de proposer le mariage, la société ne l’aurait pas accepté. Mais si la société acceptait le PACS, alors le processus pouvait commencer pour arriver au Mariage pour tous. Il fallait sortir de la notion de marié ou concubin pour faire éclore l’idée qu’une troisième voie était possible. Le PACS était une étape necessaire pour faire accepter l’inaccepatble ».

    « Trouvez simplement ce qu’un peuple est prêt à subir en silence, cela vous donnera la mesure exacte de l’injustice et du mal qui lui seront imposés, et cela continuera jusqu’à ce que se manifeste une résistance par les mots ou la violence, ou les deux. Les limites des tyrans sont fixées par l’endurance de ceux qu’ils oppressent. »

    On peut également reprendre l’expérience de la grenouille dans l’eau bouillante;
    Si vous la mettez directement dans l’eau bouillante, par réflexe, la grenouille va bondir de la casserole.
    Si vous mettez la grenoulle dans l’eau à température ambiante, elle va y rester. Vous pouvez commencer à chauffer l’eau progressivement, elle va s’habituer et va rester. L’eau atteindra l’ébullition, la grenouille ne bougera pas car elle s’est habituée, elle s’est même habituée à mourrir ébouillantée sans rien dire.

    Et bien une société c’est pareil.

    J'aime

  2. Georges dit :

    Procédons inversement ,contaminons la population dans son ensemble et l’immunité collective réglera le problème .

    J'aime

  3. Sganarelle dit :

    Quand on a le temps de regarder et écouter les nouvelles sur différentes chaînes on remarque que les chiffres pour les mêmes sujets varient d’une chaîne à l’autre, même ce qui est très simple comme l’âge des protagonistes cités est différent ainsi que le nombre de morts etc etc.
    Cela permet de relativiser car suivant les opinions politiques et l’orientation des journalistes ou des
    organismes on assiste à un maquillage de données plutôt édifiant.
    Il est toujours souhaitable de faire la moyenne et contrôler ses sources si on veut s’approcher de. La vérité tout comme il est honnête de lire plusieurs journaux de droite ou de gauche pour exercer son jugement et tous les calculs savants sont aussi sujets à caution.
    On gagnerait beaucoup sinon en philosophie du moins en sagesse à observer ce précepte d’Alain :
    « Toute vérité devient fausse dès l’instant que l’on s’en contente »

    Aimé par 1 personne

  4. Koufra dit :

    Toujours est ma famille et moi même avons attrapé le covid alors que nous sommes vaccinés.

    Toutes les personnes contaminées que je connais sont vaccinées.

    Le vaccin réduit certes la probabilité de forme grave mais pas la célérité de propagation de l épidémie. J’en conclue que le pass sanitaire n a strictement aucune utilité autre que coercitive pour contraindre ceux qui ne le souhaitent pas à la vaccination.

    Avec 80% de la population vaccinés… on a 30 morts par jour, on vise à contraindre la liberté de tous pour sauver 20 personnes non vaccinées par jour ?

    Effectivement il parait urgent d’organiser un confinement généralisé d un an pour empêcher les gens d aller boire de l alcool et fumer des cigarettes…

    J'aime

    • Citoyen dit :

       » Le vaccin réduit certes la probabilité de forme grave  »
      C’est une affirmation qui tourne en boucle, Koufra, depuis qu’il est devenu évident que le vaccin ne perturbe en rien la propagation du virus, et probablement pour essayer lui trouver encore une justification, qui s’effondre par ailleurs …
      Sauf qu’avec le constat fait dernièrement, entre autre par le Figaro (voir article plus bas), et qui ne peut plus être dissimulé : « la majorité des cas graves en réa, sont des vaccinés » !… Le basculement s’opérant, c’est une affirmation qui ne tient plus la route …

      J'aime

  5. Pradault Louise dit :

    Monsieur Tandonnet il s’agit de soulager les urgences hospitalières prises d’assaut par le manque de médecins de ville ou de campagne . Rien d’autre pour pallier à la décadence des structures de la médecine face à un virus anarchique qui nous dépasse.
    Alors que faire d’autre qu’imposer des restrictions?
    Les trop longues réponses à ce blog sont probablement documentées et intéressantes mais gagneraient davantage de lecteurs attentifs en étant plus courtes et plus précises.

    J'aime

    • Pheldge dit :

      l’engorgement des urgences est un marronnier, c’est un sujet récurrent qui revient tous les ans, habituellement avec la grippe et les affections respiratoires, à l’arrivée de l’hiver. Faites une recherche rapide et vous trouverez des extraits de journaux télévisés depuis des années consacrées à ce thème.
      Par ailleurs, il y a eu un rapport d’une des agences de l’hospitalisation – il y en a tant qu’on s’y perd – chiffrant à 2 % le nombre de malades Covid hospitalisés en 2020 …

      Cliquer pour accéder à aah_2020_analyse_covid.pdf

      J'aime

  6. Georges dit :

    Ça devient gonflant .

    J'aime

  7. Pheldge dit :

    « il y a désormais plus de personnes vaccinées admises chaque jour en réanimation pour une forme grave de Covid que de non-vaccinés. Ces chiffres ne sont pas l’invention de quelques réfractaires à la vaccination. Il s’agit de données tout à fait officielles de la Drees, »
    https://www.lefigaro.fr/sciences/covid-19-est-il-normal-qu-il-y-ait-desormais-plus-de-vaccines-que-de-non-vaccines-a-l-hopital-20211117

    J'aime

    • socratedefrance dit :

      Bonjour, vous avez raison.
      J’espère que conformément à ce qui a été vendu, le pass sanitaire est bloqué pour chaque vaccinés positives jusqu’à certificat de rétablissement. Il en va de même des vaccinés qui se retrouveraient cas contacts. L’utilisation du pass doit s’appliquer à tout le monde et de la même manière. En ce moment et vu les chiffres, c’est plusieurs milliers de vaccinés chaque jour qui devraient voir leur pass annulé.

      Aimé par 1 personne

  8. Annick Danjou dit :

    Maxime, je vous en prie, changez de sujet SVP, parlons des élections par exemple!!!! Ainsi nous oublierons le covid et le vaccin, Ah mais peut-être que nous n’allons pas être d’accord non plus? Qu’en pensez vous?

    Aimé par 1 personne

  9. Anonyme dit :

    Pendant que l’on glose à l’infini sur les souffrances des malades du covid, dont on sait aujourd’hui, de source gouvernementale, que la majorité des morts sont morts des autres comorbidités et non pas du Covid, on ne s’intéresse pas aux décisions imbéciles du petit potentat qui fait mine de nous gouverner et qui fait tout pour foutre la France et l’UE dans une situation de crise vis à vis de la Russie. Ce crétin glorieux, camé jusqu’à l’os (cela devient de plus en plus évident) mène une politique internationale aussi idiote et dangereuse que sa politique de santé publique. : Il menace les russes d’intervenir militairement avec nos 5 rafales en état de vol, nos 10 hélicoptères tigres à la ramasse et nos vingt chars Leclerc dont on ne sait pas s’ils peuvent atteindre la frontière ukrainienne de leurs propres moyens, si les russes intervenait contre l’Ukraine, qui poussée par les américains, exaspère l’état de tension dans cette zone du monde.
    C’est Dudule avec son sabre de bois. Et la grosse Merkel, avant de sombrer dans les poubelles de l’histoire ou d’y figurer comme la plus mauvaise chancelière de la république fédérale d’Allemagne qui décrète retarder la certification de Nord stream II et de ce fait engendre immédiatement un envolée du prix du gaz à l’orée d’un hiver qui pourrait être froid. On n’a jamais vu, sinon en 1914 ou 1938 des dirigeants aussi pitoyables, délirants, prétentieux (Nous vaincrons car nous sommes les plus forts…) et aussi ennemis des intérêts de leurs peuples.
    A ce jour circulent sur internet toute une série d’analyses dites » complotistes » sur les dirigeants européens. Nul besoin d’être complotiste pour expliquer cela : La bonne explication est du ressort de l’analyse historique : Chaque fois que les jansénistes ou les socialistes, les gnostiques ont été au pouvoir, nos pays ont sombré dans les pires délires mortifères et c’est le cas aujourd’hui. Ajoutez à cela l’imbécilité avérée des purs produits de l’enseignement supérieur et de nos grandes écoles et vous pouvez apercevoir ce qui nous pend au nez comme un sifflet de deux sous : L’effondrement, le naufrage, la ruine, la catastrophe !
    Hauts les cœurs, avec Macron ,Pecresse, Bertrand et Barnier, ou Melenchon et zemmour, en route vers la tragédie : IL est vrai qu’on s’emmerdait un tantinet, le spectacle promis est le bienvenu et pour y assister, point besoin de masque ni de gestes barrières, pas de piqures, non rien … Oyez, Oyez braves gens souffle le flutiste de Hammeln !

    Aimé par 2 personnes

  10. DELIAC PHILIPPE dit :

    Excellentissime ! ! !  Ph. Deliac

    J'aime

  11. Stanislas dit :

    Lassé par les pseudo moralistes de comptoirs larmoyants qui se sont fait renverser par le tsunami émotionnel télévisuel, qui ont dès lors pensé avec leur bide et marché sur la tête, et qui avancent « l’exemple à donner », la nécessaire  » solidarité avec la souffrance », le « manque d’empathie par défaut d’injectabilisation génique bicepsien » … »la cruauté de mettre de la statistique en balance avec la souffrance réelle »..etc; etc.. à ces personnes, je suggère un voyage dans le temps, pas si lointain. 2018 mais assez loin du cirque médiato-politique pour faire de nous tous des ennemis par transfert de responsabilité en bas quand tout le haut de l’échelle sociale politique est immunisé… (tiens faudra que je fasse un texte sur le transfert de responsabilité organisé descendant et montant, qui est au sanitaire, ce que le tranfert de compétence est au territorial).
    Bref …

    2018,
    pour celles et ceux qui voudront se souvenir, c’était l’époque des chouilles, des bringues, des bisous à répétition, des mariages, anniversaires, communions en toute saisons, chaque journée était l’occasion de brassage d’individus « asymptomatiques » pas trop regardants sur un nez qui coule ou des maux de crâne…. héhéhé .

    et l’été des centaines de kms de bouchons pour aller poser son cul en masse sur des tas de sable au bord de la mer, des queues sans espace calculé pour bouffer des montagnes de paquets de frites surgelées, des apéros de groupe, des campings cars, les vieux, les jeunes, les moins vieux le plus jeunes …. la vie sans analyse de risque quoi ?héhéhé..

    Pendant que les consommateurs de loisirs jouissaient sans frein et sans morale à la souffrance des autres, pendant ce temps là (source chiffres clés ATIH 2018 MCO.. )

    – 12,8 millions de patients hospitalisés en France (dont 2 millions d’enfants de – 18 ans)

    – 359 000 décès à l’hôpital soit 58% des décès en France (source Insee), dont 6 500 mort-nés

    – 815 000 patients en réanimation, soins intensifs ou surveillance continue

    Bon c’est vrai, la télé n’avait pas non plus fait ce qu’il fallait pour que tout le monde pense tout à coup que sur cette pauvre terre, il y a des gens pour qui le train ne part pas forcément toujours à l’heure.. jusqu’à la gare finale.

    Et encore, je n’ai pas évoqué les structures médico sociales, psychiatriques, d’hébergement, les voitures balais de la souffrance au quotidien sous toutes ses formes..

    Et les pauvres gosses qui se sont massacrer l’esprit tous les jours avec une terreur fabriquée de toute pièce.. faut les piquer du bras pour que la télé arrête ses conneries ? mais où avez vous vu ça ?

    Soeurs et frères (oui on ne choisit pas sa famille) pseudo moralistes, écoutez les mecs qui prennent de l’oseille en quantité pour vous faire jouer à la roulette russe si vous voulez, mais ayez un peu de respect pour les personnes qui ont choisi de se documenter, y compris au risque de se faire affamer. Restez dans le déni si vous voulez aussi ….

    Et n’oubliez jamais…..les essais actuels par petits groupes socio pro, de destruction du droit, de la constitution, le viol des corps, par chantage aux loisirs, pour choper les gosses à l’autorité des parents, l’apartheid… tout ce qui semble fait à destination DES AUTRES….sera bientôt votre tour….

    Vous n’êtes pas obligé de lire non plus…héhéhé…

    Aimé par 3 personnes

    • Annick Danjou dit :

      Le déni, quel déni Stanislas? Il est vrai que vous avez apparemment beaucoup de temps pour vous documenter , grand bien vous fasse, mais vous dites parfois aussi de grosses bêtises avec lesquelles on est en droit de ne pas être d’accord. Quand à vous faire la morale, il n’en n’est pas question. Continuez, c’est aussi votre droit.

      Aimé par 1 personne

    • Stanislas dit :

      Annick Danjou

      Le format écrit de blog oblige à des raccourcis qui peuvent passer pour des bêtises, c’est un fait, parce qu’il est possible qu’à vouloir rétrécir le texte, j’en arrive à schématiser un peu outrancièrement à vos yeux ou à faire passer des opinions de synthèse qui ne sont pas parfaits … Soit.
      De toute manière j’assume et je me démène partout, sans hésiter, compte tenu des dangers de la période pour notre dignité et notre humanité. Donc aucun regret pour quelque mot ou concept que j’ai pu employer ici.

      Il n’y a rien de personnel et je fais attention à ne passer ici que des analyses ou des synthèses que je peux appuyer ensuite par des documents, si une lectrice ou un lecteur y compris hyperspécialisé, en venait à remettre en question une info (et pas mon vocabulaire volontairement non contrôlé). Les charlots télévisuels prennent encore moins de précautions que moi question vocabulaire;.

      Je n’ai donc aucun problème à ce qu’on ne soit pas d’accord sur des points, au contraire, je n’ignore pas depuis un moment, qu’il y a ici des « soignants » dont vous.
      Ce serait donc avec grand plaisir que je prendrais les remarques sur tel ou tel point qui me permettraient d’ailleurs de réorienter mes pensées ou mes opinions acquises au fil de mes découvertes, et je regrette que ça ne se fasse pas car j’ai creusé profond. Le sujet épidémique est une aubaine en or pour des politiques qui veulent faire manger dans leur main une population tant il est complexe, Ils ont réussi à la plonger dans une nasse très perverse. Si on on réagit pas, nous sommes collectivement très très mal

      Oui Madame, il y a déni observable en population générale selon la définition :

       » Le déni désigne un refus de reconnaître la réalité d’une perception traumatisante. Il s’agit d’un mécanisme de défense inconscient qui constitue une protection nécessaire devant la réalité si angoissante qu’elle peut provoquer un effondrement psychique. »

      La caractérisation des groupes est difficile à faire sur la France, mais plus facile à partir d’un échantillon local. Il existe toutefois des études sur la détérioration psychique massive actuelle.

      Pour finir ; actuellement je rencontre beaucoup de monde parmi les lépreuses(eux), mais aussi des gens qui ouvrent les yeux, et des qui vont protéger leurs gosses ; de fait j’observe qu’il y a un nombre impressionnant de femmes ; en fait les hommes sont minoritaires dans les groupes constitués de ma connaissance sur la région.

      Je crois bien que Marron et sa bande de prostitués des groupes internationaux, vont finir par toutes les prendre dans la tronche elles sont déterminées…

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.