Sur l’essoufflement du « mouvement anti-passe » (pour Atlantico)

1 – Selon le ministère de l’Intérieur, 175 503 personnes ont manifesté samedi en France contre le passe sanitaire pour le sixième week-end consécutif, contre 214.000 la semaine dernière et 237.000 la semaine précédente. Comment expliquer l’apparent essoufflement du mouvement ? S’explique-t-il par l’absence de relais politiques des revendications portées ?

Je ne suis pas sûr qu’il s’explique par l’absence de relais politiques. Les Gilets jaunes ne bénéficiaient pas non plus d’un soutien politique en dehors des partis ou personnalités dits « antisystème ». En revanche, les manifestants contre le passe sanitaire sont pénalisés par l’absence d’un vaste soutien de l’opinion publique. Selon différents sondages, en tout cas pour l’instant, ils n’inspirent la sympathie que d’un tiers environ des Français, ce qui est faible en comparaison avec les Gilets jaunes au début qui recueillaient le soutien de 70% de la population. Par ailleurs, les médias (globalement) tirent à boulet rouge contre le mouvement anti passe avec une virulence et un unanimisme impressionnants, en généralisant à l’ensemble des manifestants des comportements certes scandaleux mais évidemment marginaux. Ce mouvement est systématiquement tourné en dérision, ridiculisé quand il n’est pas assimilé aux pires abominations de l’histoire. Ses détracteurs amalgament abusivement rejet du passe sanitaire et  combat « antivaccin ». Un tel contexte de matraquage médiatique incluant des sensibilités qui vont de l’extrême gauche à l’extrême droite, favorise évidemment sa marginalisation et son essoufflement.

2 – Y-a-t-il un risque que cet essoufflement ne soit que lié au creux du mois d’août, et que le mouvement reprenne de la vigueur à la rentrée ? 

Le creux du mois d’août joue peut-être mais là n’est pas l’essentiel. Un tel mouvement ne semble pas de prime abord de nature à mobiliser le pays dans ses profondeurs. Les Gilets jaunes portaient un message à caractère social – la détresse de la France profonde face à la taxe carbone. Aujourd’hui, le discours des antipasse sanitaire aura sans doute du mal à entraîner le pays. Sa motivation est plus intellectuelle ou morale : la défense de la liberté face à la menace d’une société de contrôle numérique. La peur de la contamination et de la maladie l’emportera toujours, dans la majorité, sur le goût de la liberté et de la dignité. Au fond, devoir subir un contrôle numérique pour s’asseoir à la terrasse d’un café (où le risque de contamination est nul en respectant certaines règles), ne semble pas perturber outre-mesure des consciences anesthésiées par la peur et le conformisme. Il est finalement assez facile de maîtriser l’opinion publique en agitant le spectre d’un « tsunami » viral. La réalité sur l’ensemble du territoire, est bien éloignée de cette vision apocalyptique : aujourd’hui en France, le covid-19 tue infiniment moins que le tabac et l’alcool. « Jamais le passe sanitaire ne sera un droit d’accès différenciant les Français » promettait le président de la République le 29 avril dernier. L’impressionnante volte-face du pouvoir politique est totalement occultée et passée sous silence dans le grand vent dominant. La perte des repères est vertigineuse.

3 – Alors que la vaccination se poursuit à un rythme important, y-a-t-il un risque que les manifestants, de plus en plus marginalisés, se radicalisent ?

Il n’y a pas forcément de lien entre l’essoufflement du mouvement et les progrès de la vaccination dès lors que la dénonciation du passe sanitaire ne coïncide généralement pas avec le refus du principe de la vaccination. Mais en effet, la radicalisation ou la récupération du mouvement par des groupes violents est un risque évident. Un basculement du courant antipasse dans la violence achèverait de diaboliser et de discréditer en peu de temps un mouvement dont la motivation initiale était de dénoncer les manipulations par la peur et de promouvoir la défense des valeurs républicaines de liberté et d’égalité face à des mesures que les plus hauts dirigeants du pays considéraient eux-mêmes, peu de temps auparavant, comme intolérables. Le pouvoir politique a au fond tout à gagner à la radicalisation du mouvement, pour apparaître à la fois comme le protecteur face à l’épidémie et face à l’émeute. La vérité, en revanche, a tout à y perdre. Nous assistons à une sidérante inversion des valeurs. Les quelques personnalités qui dénoncent encore la manipulation par la peur, l’extension du contrôle numérique à la vie quotidienne et la discrimination envers des personnes à raison d’un statut sanitaire, sont désormais présentées dans la béatitude générale comme les « égoïstes » et les liberticides. Il faut bien voir que nous sommes en pré-période d’élections nationales. L’approche des présidentielles explique beaucoup de choses : le climat de dramatisation volontaire de l’épidémie ou de soumission par la peur, la mise en scène autoritaire par le pouvoir et la lâcheté (globale) des oppositions.  Mais le plus étonnant et le plus tragique est la démission de la pensée. A de rares exceptions près, les intellectuels connus se sont sagement alignés sur le courant dominant, sans doute autant par aveuglement – « bêtise de l’intelligence » – que par souci de leur respectabilité.

MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

29 commentaires pour Sur l’essoufflement du « mouvement anti-passe » (pour Atlantico)

  1. nicolasbonnal dit :

    On a gagné. Une étude israélienne (NYT Boomberg ZH) montre que l’immunité naturelle arrête treize fois plus vite le COVID que le vaccin. https://nicolasbonnal.wordpress.com/2021/08/27/cela-met-fin-au-debat-une-etude-israelienne-montre-que-limmunite-naturelle-est-13-fois-plus-efficace-que-les-vaccins-pour-arreter-delta/

    J'aime

  2. fraternel dit :

    il serait grand temps que le gouvernement renonce à ce pass sanitaire qui ne fait qu’amplifier les discordes au sein de la population.
    il serait temps aussi d’arreter les comtpages farfelus du ministère de l’intérieur désolé mais ces chiffres ne correspondent pas à la réalité.
    user des chiffres pour faire croire que le mouvement s’éssoufle c’est tellement facile ne pas oublier que des gens étaient en vacances que beaucoup (d’ailleurs j’aimerai un sondage sur les personnes étant allé se faire vacciner pour une part pour les loisirs et les autres pour ne pas perdre leur boulot bien sur sans stigmatiser personne et la part de vaccinés par altruisme;
    ensuite les propos antisémites les pancartes avec des slogans indignes les saccages de centres de vaccinations n’ont rien à faire dans ce mouvement hors de là !le pouvoir et certains médias se font un malin plaisir à remettre une louche à chaque fois heureusement c’est minime.
    pour moi la lutte continue je ne me ferai pas testé pour pouvoir aller au ciné au théatre au musée au resto.
    cette année ce sera sans vacances tant pis.
    et quand on voit ce qui se passe en israel ce n’est pas encourageant pour la suite
    bonne journée à toutes et à tous

    Aimé par 1 personne

  3. xc dit :

    Si la Liberté était absolue, j’aurais le droit de refaire mon parquet à 2h du matin, et mon voisin du dessous aurait celui de me tuer. Heureusement, la Loi est là. On demande aux gens de sacrifier un peu de liberté pour plus de sécurité pour eux et pour autrui. Des vies humaines sont en jeu, cela fait plus que compenser le fait de ne pas pouvoir aller au cinéma ou au restaurant.

    « …le covid-19 tue infiniment moins que le tabac et l’alcool. » Tabac et alcool sont dans nos mœurs depuis des siècles. Il en faudra d’autres, et beaucoup de campagnes d’information, pour qu’ils en sortent. C’est regrettable, mais c’est comme cela. On a pu voir ce que pouvait donner la prohibition de l’alcool. En attendant d’hypothétiques médicaments permettant de le traiter y compris dans ses formes graves, le Covid peut sinon disparaître, du moins ne subsister que sous des formes bénignes. A condition que chacun y mette du sien en acceptant de se faire vacciner et les mesures de contrôle en certains lieux.

    J'aime

    • roc dit :

      il y auras toujours des salauds pour abuser de la liberté comme il y aura toujours des salauds pour justifier des lois liberticides au non d’un intérêt collectif !
      les citoyens doivent avoir le droit de se protéger du COVID19 grâce au vaccin si il le souhaite mais pas d’emmerder ceux qui considère que ce produit injectable représente un danger pour leur santé !

      Aimé par 1 personne

    • Nemrod dit :

      Je pense que la Liberté va devenir très très relative.
      Il y aura toujours « des vies à sauver » comme vous dîtes et la course à l’hygiénisme est sans fin.
      Si vous ne percevez pas le délire ambiant tant pis pour vous ou tant mieux, je ne sais que dire mais à beaucoup il saute aux yeux.

      Aimé par 1 personne

  4. cgn002 dit :

    Vous écrivez :
    « A de rares exceptions près, les intellectuels connus se sont sagement alignés sur le courant dominant, sans doute autant par aveuglement – « bêtise de l’intelligence » – que par souci de leur respectabilité »
    Ne serait pas de la provoc ??
    Fait savoir tout de même ce que vous entendez par courant dominant…
    S il s agit juste d une opinion différente de la vôtre, vous n êtes pas très nuancé…
    A mon avis le courant dominant
    comme vous dites, pourrait être très largement multiple, ce qui a pour effet de modifier encore plus largement votre jugement catégorique…et fort péjoratif.

    J'aime

  5. Kriss dit :

    Pour rigoler un peu , finalement:

    Ayant très mauvais esprit, j’adore.

    J'aime

  6. Nemrod dit :

    Très bon billet.
    En fait les intellectuels sont très peu courageux sauf exception.
    C’est pourquoi ils s’assurerons toujours de leur appartenance au « courant dominant ».
    Par goût du confort et peur du risque.
    En fait ils seront toujours du côté du manche.
    Ils l’ont toujours été partout et tout le temps.
    Par contre ceux qui ont traversé le temps se recrutent le plus souvent dans les autres.
    Pour un Soljenitsyne combien d’écrivaillons du Parti ?
    Au delà, l’Homme de Bien même s’il est de Peu réfléchit et fait ce qu’il doit faire, quitte à braver la meute hurlante.
    C’est lui qui renvoi le groupe à son Humanité.

    J'aime

  7. there dit :

    Le mensonge et la manipulation sont leurs armes favorites, cela fait un bail, accompagnés à l’occasion de leurs rires de chacals. Mais aujourd’hui nous avons une arme : internet et sa mémoire. J’ai fait écouter le discours de Mme Guigou de 98 sur le Pacs à ma fille https://www.youtube.com/watch?v=cxx8winqdYE&ab_channel=ContreInfo
    Voilà ce que vaut la parole politique. Comment attacher une quelconque valeur à ce qu’ils nous disent ? Je conseille à chacun de réécouter ce discours à la lumière des lois bioéthiques qui ont été votées cet été . Alors cette promesse reniée sur le pass… un serpent de plus qui sort de leur bouche, serpent sans queue ni tête tel l’Ouroboros que certains ont choisi curieusement pour symbole, « Ordo ab Chaos » pensent-ils , aller vers l’ordre par le mensonge, croient ils ,mais quel ordre ? mais où donc es tu Gabriel ?

    J'aime

  8. E Marquet dit :

    Le pouvoir en place et une grande majorité de la classe politique, ont tout intérêt à ce que l’opposition pro-pass et anti-pass perdure, et si possible s’envenime par la violence de quelques groupes qui font feu de tout bois.
    Comme écrivait René Girard dans « Le bouc émissaire » : « Ils tiennent à leur querelle car ils ne tiennent que par elle »

    Aimé par 1 personne

  9. Pierre 82 dit :

    Comme si la dénonciation du pass sanitaire se bornait à râler parce qu’il faut sortir son portable de sa poche avant de s’asseoir à une terrasse !!!! C’est pourtant de cette manière que nos médias décrivent ce mouvement, en le tournant en dérision.
    Alors qu’il s’agit de s’élever contre une obligation vaccinale qui ne dit pas son nom, l’obligation de recevoir un traitement dont on sait déjà qu’il n’est efficace ni pour éviter d’attraper la maladie, ni même pour la transmettre, et qui, de plus, est expérimentale, et on est loin d’avoir établi les contre-indications ou les effets indésirables éventuels. En plus, cette obligation est édictée par des gens qui ont interdit aux médecins de traiter la maladie autrement qu’en ordonnant du Doliprane et de ne téléphoner au 15 que lorsqu’on est en détresse respiratoire.
    Car sans le pass, beaucoup risquent de perdre leur emploi, ou qu’on leur rende la vie insupportable.
    Non, ce n’est pas juste râler pour un principe abstrait de liberté, c’est une lutte beaucoup plus profonde, que les médias feignent de refuser de comprendre.
    Et n’oubliez jamais qu’une grosse partie des gens qui se sont fait vacciner l’ont fait sous la contrainte. Car même si cette acceptation a été obtenue par la menace de ne plus pouvoir aller au cinéma, elle n’a pas toujours été obtenue pour une raison purement médicale. Un comble.
    En plus, maintenant, ils menacent de s’attaquer aux enfants.

    Aimé par 1 personne

    • Stanislas dit :

      PIERRE 82

      Je rajoute que le passe sanitaire à une autre fonction très momentanée, celle d’augmenter le nombre de testés, et donc le nombre de « cas positifs », indicateur spécifiquement créee pour l »épidémie politique depuis 2020.

      Si on augmente l’indicateur de « cas positifs », on se maintient dans une zone désormais indéfinie et totalement bidonnée de « l’état d’urgence » qui permet tout à quelques uns.

      Je rappelle sans cesse pour les naïfs et autres ensorcelés par les télés, que je suis en mesure de produire des documents officiels (avant 2020 et après) qui démontrent mes affirmations, en format écrit rapide.

      J'aime

    • cgn002 dit :

      Le vaccin pfizzer n est plus experimental aux etats Unis. Faut changer votre raisonnement…
      Faut aussi dire que le vaccin dispose d une certaine vertu…
      Au lieu de ne dire qu il n est pas parfait selon vos désirs…

      J'aime

    • Pierre 82 dit :

      @cgn002
      Je ne nie pas que le vaccin ait des avantages ce n’est pas mon propos. Je demande seulement:
      – qu’on laisse les médecins libres de prescrire comme ils l’ont toujours fait
      – qu’on laisse les gens choisir, après discussion libre avec leur médecin, de choisir ce qui est le mieux pour eux.
      – qu’on arrête de mettre la pression, car quoi qu’il en soit, quels que soient les avantages du vaccin, on sait maintenant qu’ils n’empêchent pas la maladie de se transmettre, donc cette histoire d’immunité collective ressemble de plus en plus à une fumisterie.

      L’efficacité du vaccin ou son éventuelle toxicité est un sujet tout à fait secondaire dans mon propos. Et qu’une administration US ait signé en document qui prétend, contre toutes règles en vigueur, que le vaccin est « fully approved » ne change rien au fond. C’est un raisonnement de juriste qui ne vaut que dans un cadre juridique, et pas médical.

      J'aime

  10. Philippe dit :

    Bonjour Maxime, bonjour à tous,

    Le ministère de l’éducation du peuple et de la propagande, donc les médias ainsi que tous les politiques ont le plus grand intérêt à diviser les gens. La peur et la terreur sont leurs alliés. Et ils vont tout faire pour que le mouvement se radicalise comme ils l’ont fait avec les gilets jaunes. Le peur et la terreur sont la clé de voute de la soumission.
    Des abrutis se font tatouer le pass sanitaire sur le bras et des sites vendent désormais le pass afin de le tatouer sur leur bras. Ces abrutis ne savent pas qu’ils ouvrent grand la porte à l’identification par code barre ou puce sur chacun d’entre nous.
    Ce n’est pas être complotiste loin s’en faut, mais je constate que petit à petit les gens se soumettent.
    Le virus, c’est une arme formidable, invisible, beaucoup plus redoutable qu’une police répressive, avec une propagande du « Vous allez tous crever, vous irez tous en réa et des images chocs permanente à la télé ». La peur par les chiffres ou les pourcentages, si l’on veut générer une peur efficace. Que fera-t-on lorsqu’un virus issu de la fonte du permafrost tuera en 1 mois 600000 personnes. Ils mettront en camp d’internement ou exécuteront les non-vaccinés.
    Avec Macron, il est évident que tous ceux qui essaient d’engager un débat, d’avoir des idées qui ne sont pas dans la doxa du ministère du peuple et de la propagande, sont des complotistes des fascistes, des antisémites, des racistes.
    Blanquer dit : « Le pass ne sera pas obligatoire dans les écoles, on ne fera pas de discrimination » Mais après il dit : « Si il y a un seul cas covid, l’élève non vacciné cas contact ne pourra plus faire de présentiel »
    Macron veut un monde bipolaire, d’un côté les bons toutous et de l’autre les ordures, les pourritures les forces du mal.
    Nul ne détient la vérité, rien n’est plus enrichissant que l’échange d’idées, tout le monde y compris le dieu Jupiter de l’Elysée, ont le plus grand intérêt à entendre les arguments d’autrui, et bien sûr, à en tenir compte.
    Ce qui est vrai de tous l’est encore plus des hommes et des femmes qui nous gouvernent pour des raisons qui tiennent aux conditions de vie, au respect de chaque citoyen, à la liberté d’expression, de penser, comme aux nécessités institutionnelles.
    Ce qui m’inquiète de plus en plus c’est qu’on bafoue la libre communication des pensées et des opinions qui est un des droits les plus précieux de l’homme ; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, manifester sans pour autant être traité de complotiste ou de fasciste.
    Convaincre les individus ne se fait jamais par la répression.
    Le ministère de l’éducation du peuple et de la propagande a multiplié dans ses services les bureaux dit « anti fakes news » qui paradoxalement démentent même des écrits parus au journal officiel ce qui est un comble.
    Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété, lynché, insulté pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit.
    Ne pas se faire vacciner, être contre le pass, ce n’est pas être un fasciste, un complotiste ou un tueur, comme les médias ou d’autres bienpensants veulent le faire croire.
    Les démons que l’on retrouve aujourd’hui sont les mêmes qui furent employés contre les gilets jaunes.
    Le débat n’est aujourd’hui plus accepté, il faut se soumettre coûte que coûte.
    La libre communication des idées et des opinions reçoit désormais une double identification : la positive, qui va uniquement dans le sens des bienpensants et du ministère de l’éducation du peuple et de la propagande donc les dieux du bien, et la négative, les démons, ceux qui se battent sur l’importance de l’échange, du débat public, de la recherche de la vérité et contre les censures politiques et médiatiques actuelles.
    Aujourd’hui il est normal qu’après les centaines de mensonges, de retournements de vestes de ce gouvernement et des médias, la libre communication des idées et des opinions soient axées sur la recherche de la vérité, sinon le doute et le scepticisme s’accentuent et favorisent la montée des vrais complotistes.
    Qui peut dire aujourd’hui avec certitude, la périodicité du vaccin en termes d’efficacité, d’effets secondaires, personne !
    Les études qui nous sont données au compte-goutte sont plus qu’obscures, on parle même de 3ème voir de 4ème doses aujourd’hui.
    Pour ma part je ne suis pas complotiste, anti-vaccin ou autres, je cherche la vérité, je suis agacé par la manipulation permanente des chiffres, les déclarations sans cesse contradictoires, l’éructation existentialiste des politiques, médias et médecins de plateaux télés.
    Notre liberté d’opinion, d’expression est de plus en plus menacée, et cela m’inquiète.
    Mais si nous regardons l’histoire, tous les dirigeants qui ont promis un monde meilleur, un nouveau monde, ont établi un monde pire que celui qu’ils prétendaient combattre et abolir ; et Macron ne déroge pas à cette règle.

    Aimé par 1 personne

  11. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Tous les partis d’opposition représentés à l’Assemblée Nationale ont validé de choix du pass-sanitaire voire pour le PS de la vaccination obligatoire.
    Il est donc normal de ne pas entendre et voir leurs leaders s’exprimer sur ce sujet. Aucun personnage politique de premier plan et sans doute aucun intellectuel parmi les plus médiatisés ne prendra le moindre risque concernant la santé publique. Le sujet est bien trop difficile et sensible ; tous pourtant, une fois la crise passée et toute honte bue, la commenteront avec les habituels : il fallait, le gouvernement aurait dû…..
    La période de congés passée, les Français vont devoir se concentrer davantage à la rentrée des classes, aux divers achats, aux inscriptions des enfants dans les différentes activités et il est probable que le délitement du mouvement constaté s’accentue en raison du manque de disponibilité des manifestants et de la fermeté constante de l’exécutif.
    Mais la colère est là et bien là, elle n’est d’ailleurs pas exclusive à cette cirse sanitaire et même si elle s’exprimera beaucoup moins dans la rue, elle se transformera en rancœur, en exaspération, en aigreur vis à vis des politiciens et les premiers qui en feront les frais seront ceux qui se lanceront dans la campagne électorale de 2022.
    Cette crise sanitaire est encore bien loin d’être achevée. Les arguments péremptoires et incontestables de nos médecins de plateaux vacillent et sont démentis au fil du temps. La vaccination obligatoire dès le collège voire le primaire risque de remplacer le pass-sanitaire à brève échéance et l’exécutif continue de s’adapter en tâtonnant comme il le fait depuis janvier 2020.
    D’autres sujets tout aussi préoccupants et bien mal pris en charge par le pouvoir vont venir rajouter de l’irritabilité à cette colère provisoirement rentrée : l’immigration de moins en moins contrôlée, les violences en explosion, la réforme de l’assurance chômage, la justice déraillante et défaillante, la fin des aides financières, etc.
    L’essoufflement du mouvement social actuel n’est, à mon avis, qu’une trêve de quelques mois tout au plus, dans ce climat délétère qui ne peut qu’encore se détériorer et renforcer cette détestation de nos politiciens lâches et couards.

    J'aime

  12. Anonyme dit :

    Un article qui va vous conforter dans votre analyse : https://vigilance-pandemie.info/2021/07/31/trop-bete-pour-comprendre/
    Il ne reste plus que les moyens radicaux pour sortir de cette situation ubuesque, mortifère (elle tue déjà de jeunes enfants et des jeunes gens par vaccination contre une maladie qui ne les concerne pas) et dramatique.
    TOUTE l’opposition est aux abonnés absents, même vos amis se gardent bien de se mettre en avant.
    Ce que démontre Macron (A bon entendeur, salut) c’est qu’il est très facile de mettre en place une dictature , le peuple se rue dans la servitude sans états d’âme, laisse tuer ses enfants sans réagir, pour pouvoir aller à la plage et au bistrot ! Avec un tel comportement, il y a de très bons, beaux et fructueux jours pour les apprentis dictateurs de tous poils.
    La France n’était plus qu’une idée d’un lointain passé, elle est désormais un chiotte

    J'aime

  13. Stanislas dit :

    Deux petites rectifs de rien du tout pour participer

    1° le mouvement des gilets jaunes avait 70 % de soutiens restés chez eux. Le mouvement s’est arrêté doucement après l’envoi de centaine de GJ à l’hôpital. Une épidémie d’yeux, de blessures diverses…(ces entrées hospitalières n’ont pas fait l’objet d’un comptage télé.)

    Quant au non soutien de la population, on n’en sait pas grand chose, et soyons clair, on n’en saura jamais rien, surtout pas par les sondeurs. La population est tenue par des techniques de psychologie comportementale, aux 2 premiers niveaux de la pyramide de Maslow par des nouvelles dispositions, chantage, menaces, absence de loisirs (puis accès par ségrégation) et terreur organisées qui les empêche volontairement de s’élever « spirituellement » aux niveaux au dessus (pour faire schématique).
    La notion de Liberté s’est probablement ajustée pour beaucoup à la conso de frites surgelées au resto, au spectacle ou loisir estival, ou à l’étalement de son petit cul sur un tas de sable..
    Ce n’est pas un reproche (faut s’excuser tout le temps pour faire sympa par les temps qui courent)
    il y a aujourd’hui 46 millions de piqués à la 1ere dose dont au moins 16 millions pour aller en vacances ici et là « librement sous ausweiss » héhé…, ce qui a tout à voir avec la santé évidemment.
    et 35millions à la 2eme, 54 %, « faut renforcer l’essaicliniquation complète « qu’a dit le conseil scientifique dans son avis politique du 6 juillet….

    2° Non je ne crois pas que le mouvement s’essouffle. Il peut prendre d’autres tournures. La rentrée scolaire nous en dira plus quand les familles devront sauver leurs gosses des prédateurs.
    Dans les manifs (pour la 1ere fois de ma vie, je manife) où je participe pour ne pas devenir un bestiau d’élevage intensif entre les mains de graves caractéropathes historiques, je suis assez surpris de voir autant de jeunes femmes et même de jeunes à vrai dire.
    Il faut se l’avouer, une manif dans la rue présentement, ça ne sert à rien, que d’obliger les milices de plateaux télés à faire les mêmes décomptes frelatés que les entrées à l’hôpital d’essais cliniqués… La planque massive sous le tapis et vite, de tout ce qui gène ou pourrait révéler l’arnaque covid, est devenu un sport de compétition de haut niveau.

    Les intel…quoi ?

    J'aime

  14. Ping : Sur l’essoufflement du « mouvement anti-passe » (pour Atlantico) – Qui m'aime me suive…

  15. Infraniouzes dit :

    L’utilisation du « pass » est uniquement technique et pour une situation précise et temporaire. Il faut savoir ce qu’on veut. Soit vivre libre et détendu quand nous serons tous vaccinés, ou vivre dans l’angoisse d’une nouvelle contamination parce que quelques allumés auront préféré leur liberté égoïste à la sécurité collective.
    Le vrai danger de fichage de la vie privée pourrait être dans les nombreuses données privées qui figurent dans les fichiers de: EDF, Gaz, Sécu, Impôts, Assurances diverses, Justice etc. Imaginez un peu ce qui pourrait nous arriver si des gouvernements mal intentionnés croisaient toutes ces données. Et ne parlons pas des réseaux sociaux qui grouillent d’informations toutes plus privées les unes que les autres, impossibles à effacer, et dont personne ne s’émeut. On dira que nous sommes dans une démocratie et que rien de cela n’arrivera et que la CNIL aura le dernier mot . Faut voir, faut voir.

    J'aime

  16. Furax dit :

    Et continuer d’appeler « vaccin » un produit à l’essai qui ne répond pas à la définition pasteurienne du vaccin, ce n’est pas une vaste escroquerie? le rouleau compresseur du mensonge abject, l’unanimisme hautement suspect des media, la manipulation frauduleuse des chiffres, l’interdiction ou le dénigrement des traitements qui fonctionnent quoi qu’en disent les médecins corrompus des plateaux TV, en somme tout ceci est normal? La mise en place d’une tyrannie totalitaire, sous faux drapeau « sanitaire »? complotisme! Circulez y’a rien à voir.

    J'aime

  17. Bonjour tout le monde .

    175503 !!! C’est super précis comme chiffre …
    .Il y avait à peu près 250 villes mobilisées , ce qui fait pour chaque ville à la louche 702,01 participants .Donc on peut dire que le mouvement rend gorge .
    Dans ma ville il y avait ce samedi encore plus de monde plus de 6000 participants . Mais la désinformation bat son plein , les mensonges sur les chiffres que ce soit pour le virus ou les mobilisations sont franchement écoeurants .
    Tout ceci me rappelle que lors des joyeusetés du 1er de l’an le maire de ville avait dit à la presse ce sera 10 voitures de brûlées pas une de plus .Les chiffres sont volatiles et bien commodes pour manipuler la population .Pas toute la population et heureusement .
    Quand aux commentaires que ce soit dans la presse locale ou nationale on laisse passer systématiquement les pro pass partout .Comme si nous étions dupes……
    Chris .

    J'aime

  18. Sganarelle dit :

    Il semblerait que les manifestations soient hétéroclites, et pas le fait d’une seule catégorie, elles rassemblent tous les mécontents et ils ont nombreux . Ainsi on pu voir un Florian Philippot en pleine euphorie plaider contre la retraite du pr Raoul et embrasser les manifestants sans masque. Difficile de prendre au séreux cette manifestation ensuite..
    Ceux qui fustigent le contrôle numérique sont souvent les mêmes qui ne peuvent pas faire un pas sans leur téléphone portable et qui passent leur temps sur les réseaux sociaux.
    Ceux qui traitent le Corona de gripette le font jusqu’au moment où l’un de leur proche ´ est atteint ou qu’ils le sont eux-mêmes..
    Il est vrai que faire une différence entre le vacciné et le non vacciné relève d’une forme de coercition envers une obligation vaccinale non déguisée. Mais on constate que cette mesure a permis au gouvernement de se féliciter de l’augmentation de postulants désirés. Il réussit donc son pari et si cette mascarade continue l’élection de notre cher président est assurée.

    J'aime

  19. Domino dit :

    Remarquable papier, jusqu’à sa dernière phrase. On peut effectivement penser que nombre d’intellectuels sont pétrifiés par le fait que s’exprimer contre le pass, sera assimilé à une posture anti vaccin, tellement infamante…

    Aimé par 2 personnes

    • Christophe dit :

      Les intellectuels sont pétrifiés parce qu’ils sont en majorités dans la « main » de l’État,tout comme les pseudo artistes qui vivent de commandes publiques,pour en être convaincu il faut observer l’état du cinéma français depuis le début des années 80 et l’arrivée d’un gouvernement socialiste en 1981 n’a fait qu’accélérer la médiocrité du cinéma français.

      Lorsque l’on vit de subventions…..

      J'aime

    • cgn002 dit :

      Les anti vaccins qui prônent la norme administrative de la date de fin des essais doivent trouver d autres prétextes car cette période est terminée aux etats Unis ( pour le pfizzer)

      J'aime

    • Stanislas dit :

      CGN002

      qu’est ce qui vous permet d’avancer ça ? vous n’êtes pas à la télé ici, et si j’en juge les commentaires sur ce blog, il va falloir serrer et démontrer factuellement vos affirmations mon petit.
      Les fiches de l’EMA sur les produits auraient t’elles été modifiées comme les contre-indications initiales des producteurs ?

      J'aime

    • Stanislas dit :

      CGN002

      et arrêtez donc votre « anti vaccins », alors qu’on est face à des essais cliniques de phase 3 pour la plupart des produits, dont les deux principaux ARNm

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.