Quelle issue politique?

Le terme de « dictature » (au sens historique), parfois utilisé à propos de la politique française actuelle liée à l’épidémie de covid 19, est particulièrement trompeur. Dans une dictature ou dans un système totalitaire, mots qui renvoient inévitablement aux régimes de terreur du siècle précédent, l’auteur de ces lignes serait depuis longtemps en prison (ou mort) tout comme les autres voix dissidentes. D’ailleurs l’ordre policier actuel touche avant tout la surface des choses – spectacle des FDO contrôlant des consommateurs en terrasse – et ne fait que couvrir un prodigieux chaos social qui s’exprime dans la banalisation de la violence criminelle. L’usage d’un mot qui renvoie à des systèmes d’autarcie, l’emprisonnement ou l’assassinat des opposants, aux camps de concentration, l’interdiction totale des partis et de la presse d’opposition, de la liberté d’opinion et d’expression, prend toute sa part dans la confusion des esprits. Pour éviter les comparaisons fallacieuses, il suffit d’ouvrir un livre d’histoire aux pages des dictatures soviétique ou fascistes.

Ce que nous vivons en ce moment n’a pas de rapport avec une dictature au sens classique du terme. Nous vivons une période qui ressemble bien davantage à quelque chose de nouveau pouvant s’exprimer dans les formules d’absolutisme de la médiocrité, despotisme du néant ou du nihilisme, quintessence de l’absurdité : démence narcissique, foule médiatique apeurée et soumise au gré des manipulations, élites intellectuelles et administratives largement asservies, politiciens noyés dans le conformisme, remise en cause dans l’indifférence générale et l’aveuglement des principes fondamentaux de la nation (liberté, égalité, fraternité), faillite des institutions protectrices des droits de la personne, fragmentation du pays… Le tout repose, non pas sur un appareil totalitaire digne des dictatures du siècle dernier, mais sur la « servitude volontaire » de populations dominées par la peur, ainsi livrées à toutes les manipulations. Et ce phénomène est loin de ne toucher que la France.

Une seule question vient à l’esprit: pouvons nous en sortir avec les élections nationales de 2022? Un changement de cap, une grande alternance sont-ils concevables? Le spectacle actuel ne laisse quasiment pas d’espace à une issue politique. Au niveau des personnalités, aucune perspective visible ne permet le moindre espoir. Parmi les « éligibles » potentiels, notamment les « grands » candidats aux « primaires LR », pas un seul n’a donné le plus infime signe de courage ou d’intelligence en cet été tragique. Entre M. Macron et ces derniers, les Français choisiront sans doute l’original de préférence à la copie. Quant à un sursaut collectif, l’arrivée au pouvoir d’une équipe unie et déterminée à changer le cours des choses, c’est pure chimère en l’état : aucun signe d’unité ni de projet ou de ligne commune, ni même de conscience collective ne pointe à l’horizon. Et ne parlons même pas des candidats prétendus « antisystèmes » qui ne dépareillent en rien de la lâcheté, du vide et du ridicule ambiant.

Cela ne signifie pas que tout est perdu. Des voix lucides et courageuses se font entendre et parviennent à franchir le brouhaha du conformisme. En politique, M. David Lisnard, M. FX Bellamy, Mme Lydia Guirous… quelques rares intellectuels comme M. Mathieu Slama ou même dans le monde médical, le docteur Gérald Kierzek. C’est infiniment peu et beaucoup à la fois, montrant que la flamme de la résistance (intellectuelle) brûle toujours. Des événements d’une gravité inouïe peuvent se produire. Tous les ingrédients d’une révolte sont en place. L’opinion sous l’effet de l’exaspération peut se réveiller et se retourner soudain. D’une situation de chaos absolu peuvent émerger une prise de conscience, de nouvelles idées, des hommes et des femmes dignes de la France… Cela s’appelle, selon les termes de Charles Péguy « la force de l’histoire« . Rien ne prouve que tout cela se produira mais rien non plus, au regard de l’expérience des périodes de grand trouble, n’interdit de l’espérer.

MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

76 commentaires pour Quelle issue politique?

  1. Citoyen dit :

     » Des voix lucides et courageuses se font entendre et parviennent à franchir le brouhaha du conformisme. En politique, M. David Lisnard, M. FX Bellamy, Mme Lydia Guirous… quelques rares intellectuels  »
    Certes, Maxime, mais il y a des noms qui posent question … Quand je vois Lisnard dans la liste, je me pose question …
    Je ne le connais pas vraiment, ni son programme …, mais quand je vois, comme le disent ici, Pheldge, et Janus, qu’il a appelé à voter Micron …, j’ai, pour le dire avec modération, de sérieux doutes ….

    Sinon, s’agissant de l’usage du terme « dictature » qui peut paraitre exagéré …, si elle n’est pas encore là, ce sont les prémices qui apparaissent … Et ce n’est en rien une surprise …
    Tout pouvoir de Gôche qui échoue au plan économique, ce qui est dans l’ordre naturel des choses, commence par devenir autoritaire pour compenser son imposture, puis se durcit pour masquer ses résultat … C’est une dérive naturelle …
    L’histoire est remplie de ce genre de tableau, immuable …

    J'aime

  2. Pheldge dit :

    n’oublions pas non plus que les 4.73 % de NDA ont cruellement fait défaut à Fillon, qui aurait pu se retrouver au second tour … alors quand il vient nous parler de la France, du gaullisme, ou de « l’intérêt général », après avoir contribué à faire éliminer le seul candidat qui avait un vrai programme pour le pays, j’ai du mal à le croire.

    J'aime

  3. Marechal dit :

    Je me trouvais récemment en terrasse « place du 14 Juillet » à PEZENAS.
    Nous étions un mélange intelligent de vaccinés et non-vaccinés, dans la convivialité, l’acceptation de l’autre dans sa liberté de choix, quant tout à coup est arrivée la Police en civil avec brassards… et ce fut la « débandade », les gens quittaient les lieux en courant, la Pizza sous le bras, un verre à la main…

    J'aime

    • xc dit :

      Les non vaccinés risquaient plus que les vaccinés d’être contaminés et de transmettre le virus aux autres non vaccinés, lesquels ne voulaient pas du vaccin, mais pas davantage de la maladie. L’intervention des Policiers aura probablement épargné aux seconds le séjour à l’hôpital.

      J'aime

    • Citoyen dit :

       » Les non vaccinés risquaient plus que les vaccinés d’être contaminés  » …?
      C’est amusant de vous lire, xc.
      Vous devez regarder trop souvent la télé … Faut faire attention au conditionnement mental …

      J'aime

  4. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Il me semble que lorsqu’un régime politique quel qu’il soit, atteint un tel stade de déliquescence, il n’est plus temps de se demander quelle en sera l’issue, car l’issue s’imposera d’elle même là où on l’attendait le moins !
    C’est ainsi qu’en France, nous sommes toujours passés d’un régime politique à un autre, comme par surprise.

    Aimé par 2 personnes

  5. H. dit :

    Juste mais également sévère, l’interview du Pr Peronne (3 août dernier) : https://www.youtube.com/watch?v=zzIgXTNcKPQ

    Il confirme ce que beaucoup savent et dénonce justement la fuite en avant imbécile et maligne de nos gouvernants.

    J'aime

  6. Louise dit :

    D’autres médecins ont pris la parole, mais les médias « traditionnels » les ignorent ou les dénigrent…ex :
    https://blog-gerard.maudrux.fr/2021/08/09/assez/

    J'aime

  7. Stanislas dit :

    Quand j’affirme que la nasse perverse de la dictature douce se renferme gentiment sur les français et à leur insu, il faut tenter de comprendre comment.
    Je ne sais plus quel débile rêvait d’une entreprise sans salarié, mais peu importe, en tout cas ça réussit assez bien avec l’usine à fabriquer des produits législatifs sans députés, ni sénateurs. Les produits tombent comme à Gravelote et les ouvriers sont déjà sortis

    – Ordonnance no 2021-961 du 19 juillet 2021 relative à la certification périodique de certains professionnels de santé

    – Décret no 2021-964 du 20 juillet 2021 modifiant le décret no 2020-255 du 13 mars 2020 pris pour l’application de l’article 78-1 de la loi du 9 janvier 1986 et portant création d’une prime d’intéressement collectif lié « à l’engagement collectif » lié à la « qualité du service rendu » A qui ?

    Comme aurait pu dire Confucius s’il avait connu Marron « c’est celui qui paie qui commande ».

    Aujourd’hui savoir lire au mot à mot est devenu essentiel, ils paraissent anodins comme ça, comme tous les décrets sortis sous état d’urgence ces derniers mois, mais ceux ci mettent les médecins et professions de santé au pied pour les prochaines années par des méthodes vicieuses de contrôle de « certification périodique » et de « prime d’engagement collectif »..

    Un pouvoir désigné genre ARS ou ici par ces textes un « conseil national de certification » va pouvoir continuer le rôle des ordres passés corps et âme au serment d’hypocrite (pour rester poli)

    Française Français, vous devriez être plus que vigilants, l’arnaque pandémique de sars cov est une vraie épidémie de dictature en puissance.. même en jouant sur les mots..

    Aimé par 2 personnes

  8. Furax dit :

    Dictature ? vous avez dit dictature ? cela n’ a pas de sens dans l’ absolu … La dictature au sens romain ce serait l’ article 16 donné provisoirement à un « dictateur » nommé (et contrôlé) par le « sénat » (SPQR ! quand même !) pour une durée limitée , afin de remettre le pays en ordre face à un péril imminent . Donc les pleins pouvoirs pour le bien commun . Le mot a dérivé et s’est substitué à « Tyrannie. Et oui, nous sommes en tyrannie totalitaire, certes « soft » comme on dit, mais totale: une voyoucratie mondialiste spéculative qui veut s’assurer le contrôle total de nos vies, jusqu’à nos corps, et nos enfants! et donc Justice et Police, -toutes deux politiques-, sont le piliers de cette tyrannie. Poursuite de tout propos déviant, amendes « colossales », peines de prison, perte d’emploi et ce qui va avec = mort sociale! pouvant conduire à la mort tout court. Vous n’avez pas encore tout vu si rien n’arrête le psychopathe de l’Elysée. Malheureusement il est obéi par une force publique devenue sa « garde prétorienne », et soutenu par tous les « enfants de pétain ».

    Aimé par 4 personnes

  9. Yves dit :

    Bonsoir Mr Tandonnet,

    Merci pour vos articles mesurés en cette période chaotique où nos gouvernants se comportent de façon tyrannique, en mettant en place successivement des mesures discriminantes et coercitives, ayant un impact direct sur nos vies quotidiennes.
    Par exemple, la création (décidée en conseil des ministres en juillet 2021) d’un Conseil national de la certification périodique chargé de définir la stratégie, la promotion, le déploiement ainsi que les orientations scientifiques de la certification périodique de certains professionnels de santé (médecins, chirurgiens-dentistes, sages-femmes, pharmaciens, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes et pédicures-podologues ….
    https://www.vie-publique.fr/discours/280808-conseil-des-ministres19072021-certification-periodique-professions-sante

    On continue notre chemin vers un système totalitaire sous des prétextes sanitaires (depuis 18 mois, le covid a eu trop souvent « bon dos » à mon goût).

    Il semble que notre caste politique et managériale (incluant notamment la presse et les médias subventionnés, une partie de la haute fonction publique (Mr Tandonnet, je ne vous inclus pas dedans bien entendu !), … ) assume désormais sans aucun scrupule et en toute bonne conscience d’avoir fait sécession par rapport au peuple, et trouve normal d’agir totalement dans le sens des intérêts privés, ce qui inclut notamment d’aller dans le sens des intérêts des propriétaires des puissants groupes (labos pharmaceutiques, les GAFAM, mais aussi d’autres multinationales).
    Les 20 personnes les plus riches de la planète ont vu leur fortune cumulée augmenter de 62 % entre 2020 et 2021.
    https://www.forbes.fr/classements/classement-forbes-2021-des-milliardaires-lincroyable-annee-de-tous-les-records-pour-jeff-bezos-elon-musk-bernard-arnault/

    L’un des effets des politiques monétaires est un transfert très conséquent des actifs en leur faveur, ce qui constitue pour moi un rapt honteux, qui est fait à notre détriment et qui est accepté sinon avalisé par toute la caste politique et managériale.

    J’exagère peut-être, mais si cela continue à ce rythme, j’ai l’impression que l’on pourrait pourquoi pas aller vers un système qui présente des points communs avec le « servage » comme au moyen-âge (avec les technologies de surveillance et de traçage en plus).

    La France (comme les autres pays de l’UE) ayant été dépossédée de ses différents outils de souveraineté (et de la possibilité de battre monnaie aussi), et déjà que l’élection présidentielle de 2017 a été très nettement « orientée » pour faire élire d’Emmanuel Macron (par toute la presse subventionnée et les chaines TV notamment, qui appartiennent en grande partie à 10 milliardaires – https://www.bastamag.net/Le-pouvoir-d-influence-delirant-des-dix-milliardaires-qui-possedent-la-presse), je ne vois malheureusement pas ce qui pourrait changer la donne pour l’année 2022.

    J’ai le sentiment que tant que ces milliardaires lui maintiennent sa confiance, ou au moins, pensent que sa politique continue à servir leurs intérêts, il aura la route dégagée pour sa réélection en 2022.

    Tout cela ne rend pas très optimiste, mais attendant, essayons de garder quand même l’espérance sous la forme définie par Bernanos (« La plus haute forme de l’espérance est le désespoir surmonté »).

    Et encore une fois, un grand merci à vous, Mr Tandonnet, pour la tenue et la qualité des billets de votre blog.

    Aimé par 3 personnes

    • there dit :

      @yves j aime bien la citation de Bernanos. A propos de servage, il y a un peu de ça : le fonctionnelent du système de retraite par répartition en est un exemple.

      J'aime

  10. ORDO AB CHAO ! L’ordre naît du chaos ! Et le chaos c’est maintenant ! Nous aimons bien fouiner un peu partou !
    Et que la Lumière soit ! Perso, je ne vois pas de « parti politique » nulle part, mais une réalité actuelle humaine qui pourrait complètement partir en « brioche » qui gonfle et au dernier moment se dégonfle ! parce que les gens d’aujourd’hui, surtout les p’tits boys chouchoutés, n’ont plus de c…….
    Je n’aime pas les armes , mais le service militaire obligatoire les aurait éduqués !!! et les aider à comprendre que un peu de discipline leur aurait servi énormément à devenir des Hommes !!! c’est pour cette raison que des Femmes se rebellent… mais il y a des limites…
    Que faire pour que ça tourne rond ??? je ne serais pas étonnée que la planète soit considérée comme certains illettrés, comme étant plate !!!

    Aimé par 1 personne

  11. Philippe dit :

    Bonjour Maxime, bonjour à tous,

    J’étais en déplacement aujourd’hui, je suis allé dans mon restaurant habituel près de la N10 lorsque que je vais dans cette ville. La directrice que je connais bien est exaspérée par le pass sanitaire. Elle a perdu par rapport au début de la semaine dernière 40% de clients. Moi je suis rentré sans pass, nous nous connaissons depuis 15 ans.
    Nous avons remarqué la méchanceté des gens, leurs commentaires sur les non vaccinés et les antipass, C’est d’une violence incroyable, « peine de prison, non prise en charge des soins, radié de la sécu, amendes, tueurs, assassins » Elle me disait qu’un vacciné a voulu frapper un antipass en le traitant de sale nazi. D’ignoble ordure.
    Des clients lui ont demandé si elle et ses cuisiniers étaient vaccinés et voulaient voir leur pass sinon ils ne mangeaient pas. Elle les a envoyé balader.
    La suspicion est partout. Dans l’entreprise où je suis allé l’ambiance est électrique, le chef d’entreprise est désespéré, il dit cette histoire de pass et de vaccin créé des clans, les insultes fusent. Il m’a dit nous fermons vendredi pour 15 jours j’espère que cela va apaiser les tensions.

    Nous ne sommes pas dans une dictature certes, mais le moindre mot de travers parlé ou écrit et vous êtes un nazis, un antisémite, un fascistes etc.
    La division du peuple assure sa soumission.
    Lorsque l’on voit les propos orduriers tenus pas Georges Ghosn journaliste et homme d’affaires ont voit le niveau de bêtises de toute cette soi-disant élite.
    Il est déplorable de voir qu’ils ne brillent pas par leur intelligence.
    Mais de tous temps, le propre de la médiocrité, de la stupidité et de l’incompétence est de se croire supérieur et plus intelligent qu’autrui.
    Mais il y a une chose qui est évidente c’est qu’aujourd’hui notre soi-disant démocratie n’a plus de contrepouvoir, l’assemblée, le sénat ne sont plus que des pantins articulés donc l’unique intérêt sont leurs prébendes et leur place juteuse. L’Etat, son pouvoir, ses représentants ne sont que les représentants d’un parti politique au ordre d’un individu qui se prend pour le dieu des dieux.
    Quant à la révolte, il est peu probable qu’elle soit pour demain, lorsque je vois la moutonnerie actuelle.
    Par contre lorsqu’il va falloir payer l’addition de tout ce bazar, on risque de les entendre pleurer et gémir les moutons. Car le « quoiqu’il en coûte » il faudra le payer, les financiers n’ont jamais été et ne seront jamais des philanthropes.Et au mois de septembre 2022 l’addition risque d’être salée.
    mais je ne plaindrais pas les français. Ils ont les politiques qu’ils méritent.
    Zut je me suis lâché, je suis un sale complotiste et un fasciste. je vais voir si des commissaires politiques de la bienpensance ne sonnent pas à la porte.

    Aimé par 5 personnes

    • Anonyme dit :

      En fait, tout le vocabulaire de ces gens qui « assassinent » doublement est dû à Internet qui leur fournit bien trop d’informations négatives, ainsi que les 3 chaines principales, dans un cerveau qui leur est « attribué » dès la naissance dans un milieu qui ne favorise pas l’évolution ! Je n’ai pas de blog, mais je ne blague pas vraiment !! Constatation et… je ne vis pas dans une mégapole. Je crois que je ferais une crise cardiaque !!

      J'aime

    • Anonyme dit :

      Merci Philippe, si ça fait bien de se lâcher, c’est le principal ! C’est la moindre de notre liberté et s’ils frappent à la porte, après tout, chez nous on sait recevoir !!!!

      J'aime

    • there dit :

      @Philippe +1 à votre commentaire mais non non et non « les français » n ont pas les politiques qu ils méritent. La responsabilité collective n existe pas. Je m insurge contre cette culpabilité assénée à l envie. Etes vous responsable de la situation ? A vous lire je n en crois rien. Quant à moi je la subis aussi sans l avoir choisie. Certains français sont responsables, certains sont satisfaits, d autres subissent. Cette culpabilité collective me révulse.

      Aimé par 2 personnes

    • genevieva dit :

      je lis toujours avec plaisir vos commentaires justes et sensés je pense souvent comme vous et je suis très anxieuse de ce qui va se passer à la suite avec tout l’argent que l’on a dépensé en faisant n’importe quoi et ça personne ne s’en souci je plains les jeunes générations (j’ai 5 petits fils) et ayant eu à diriger une petite entreprise je connais les problèmes de commandes, de bilans, de personnels, mais je ne me suis pas enrichie donnant la préférence à mon personnel

      J'aime

  12. Gribouille dit :

    Quelle issue politique ? En tout cas, sûrement pas LR.

    Ce M. Lisnard, dont vous nous dites le plus grand bien, recommence l’intox habituelle dans le Figaro :

    je veux parler, contrairement aux tweets entourant l’article, de :
    – l’habituelle confusion entre emplois non médicaux et emplois bureaucratiques, alors qu’il y a aussi de nombreux emplois de soutien (cuisine, linge, réparation…) qui sont sous-traitées dans certains pays et pas dans d’autres
    – l’entourloupe sur dépense brute et pourcentage du PIB : l’article suivant d’Eurostat montre que la France, en dépense en euros par habitants, est derrière tous les pays d’Europe de l’Ouest sauf les autres pays latins (Italie, Portugal et Espagne) :

    https://ec.europa.eu/eurostat/fr/web/products-eurostat-news/-/ddn-20201202-1

    Enfin, on constate que la sénatrice qui retransmet l’article reprend une autre intox habituelle, la confusion entre dépenses publiques (qui incluent les dépenses sociales : sécurité sociale, retraites, chômage etc) et dépenses des ministères, pour lesquelles la France est dans la moyenne des pays développés.

    Avec de tels présupposés, habituels dans ce parti de rapaces libéraux, inutile de se demander ce que sera la pratique. Le vandalisme habituel. Donc, non merci, LR n’est pas une issue politique à quoi que ce soit.

    J'aime

  13. Stanislas dit :

    Quant a l’issue politique, si on repose le diagnostic sur ce qui reste debout dans les assemblées, parmi les élus de tous poils et tout niveau, mais aussi parmi les manants, il va falloir sortir les mouchoirs. Mettez vous au dessus de vos lavabos ça évitera de remplir les poubelles de papier ; même recyclé c’est quand même du bois..

    N’ayant pas d’a priori politique et si on est honnête avec ceux qui ont mouillé la chemise pour alerter les gens depuis le début de l’arnaque, alors il faut aussi citer, Wonner, Houpert, Philippot, Asselineau et Dupont Aignan un peu moins..

    pas vu ceux que vous avez cité Mr Tandonnet, mais je ne peux pas être partout.
    On ne va pas chicaner non plus sur les motivations des uns et des autres, ce n’est pas le moment.. les derniers élus régionaux sont déjà couchés dans leur chambre d’enregistrement.. tout le monde va à la soupe en serrant les fesses pour trouver un poste ou des clés de voiture..

    Dans les manifs on voit beaucoup de femmes,et Wonner est un modèle, à mon avis quand les salopards en marche vont vouloir choper les gosses à la rentrée, ils vont avoir à faire à elles. En 4 manifs, j’en ai vu un grand nombre vraiment décidées….

    Ben moi Stanislas, si on met de côté une future panique politique que je vois venir pour l’automne hiver, juste pour finir en beauté la population française, je verrais bien un retournement, une vraie sortie de ce merdier, par la prise du pouvoir de femmes, des vraies qui vont penser à protéger les descendants au lieu de les laisser entre les sales pattes de tarés comme Adolph Iossif Vissarionovitch Marron et sa bande de cafards.

    En attendant il va falloir aller chercher notre Liberté, et peu importe que le bras soit tiré ou pas..tous unis debout……ou tous couchés pour un bon moment…
    Sinon l’élection du printemps pourrait disparaitre au nom d’un état d’urgence trafiqué comme d’hab..

    Vous n’êtes pas assez méfiants sur la suite, mais si vous avez des raisons de penser que ça va s’arranger, alors va falloir me sortir des arguments au millimètre…

    Aimé par 2 personnes

    • Pheldge dit :

      « la prise du pouvoir de femmes » en tout cas, il ne faut compter ni sur MLP, ni sur Pécresse …

      J'aime

    • Anonyme dit :

      des femmes ? lesquelles ,,,allons courage , citer leurs noms ,,,,Merci michel43

      J'aime

    • Stanislas dit :

      du calme camarades, c’était un exercice de réflexion de prospective philosophique sur l’aptitude des femmes à protéger leurs rejetons, à quelques exceptions près comme la mère Tatcher et la Karine Latombe…..

      Pas besoin de courage pour citer des noms, il faudrait juste en connaitre .. en même temps, c’est tout le problème…
      En ce moment Mme Wonner a un comportement exemplaire, qui évidemment déplait aux paralysés des synapses par une poignée de télés, aux intéressés qui confondent battement du coeur et du portefeuille et aux altruistes hyperhygiénistes qui conçoivent depuis 2020, l’interaction entre individus possible dans une vaste salle blanche de labo P4

      J'aime

  14. Janus dit :

    https://www.atlantico.fr/article/decryptage/emmanuel-macron-le-gorbatchev-de-la-technostructure-francaise-administration-france-insecurite-covid-19-reformes-urss-impuissance-action-defiance-lrem-frederic-farah-edouard-husson
    Quelques commentaires sur l’élite française par Edouard Husson.
    Je n’ai pas confiance dans Lisnard qui a appelé à voter Macron en 2017, ce qui démontre un haut degré de prescience, ni dans ce docteur Kierzek qui a été longtemps sur la même longueur d’onde que tous les médicastres de plateau et dont le discours évolue (très peu) depuis très peu de temps…Ce qui démontre une lucidité plutôt médiocre. Mais peut-être était il en service commandé ?
    Quand au reste de votre constat, je suis d’accord au détail prés de ce que dis Husson dans son article : Notre problème n’est pas seulement celui des politiques, mais aussi celui de la Nomenklatura dans son ensemble (dont les intérêts ne coïncident pas avec ceux des français, quand ils ne sont pas opposés), mais encore celui du peuple français lui-même qui semble avoir abandonné toutes velléités de choisir lui-même son destin.
    Hauts les cœurs ! Ce qui est rassurant malgré tout ce qui précède, c’est que, comme le disait JM Keynes, à long terme, nous serons tous morts…

    J'aime

  15. E Marquet dit :

    Quelle issue politique ? Bonne question.
    Aux prétendants au trône en 2022, on pourrait rappeler ce qu’écrivait Lamartine le 11 janvier 1839 dans le journal des débats politiques et littéraires :

    « La France est une nation qui s’ennuie […] et prenez-y garde, l’ennui des peuples devient aisément convulsions et ruines ».
    Dans ses mémoires politiques ( II 1863), il reprenait « J’ai dit un jour « la France s’ennuie ! » Je dis aujourd’hui « La France s’attriste ! » Qui de nous ne sent en lui-même la vérité de ce mot ? Qui de nous ne porte sa part de la tristesse générale ? Un malaise sourd couve dans le fond des esprits les plus sereins, on s’entretient à voix basse depuis quelques temps, chaque citoyen aborde l’autre avec inquiétude, tout le monde a un nuage sur le front. Prenez-y garde, c’est de ces nuages que sortent les éclairs pour les hommes d’Etat, et quelques fois aussi les tempêtes ».

    Pierre Viansson-Ponté, dans une chronique au Monde du 15 mars 68, reprenait ce thème :
    « Ce qui caractérise actuellement notre vie publique, c’est l’ennui. Les Français s’ennuient. […] N’y-a-t-il vraiment pas d’autre choix qu’entre l’apathie et l’incohérence, entre l’immobilité et la tempête ? […] Cet état de mélancolie devrait normalement servir l’opposition. Les Français ont souvent montré qu’ils aimaient le changement pour le changement, quoi qu’il puisse leur en coûter. […] La tentation sera sans doute de plus en plus grande, au fil des années, d’essayer, simplement pour voir, comme au poker. L’agitation passée, on risque de retrouver la même atmosphère pesante, stérilisante.
    On ne construit rien sans enthousiasme. Le vrai but de la politique n’est pas d’administrer le moins mal possible le bien commun, de réaliser quelques progrès ou au moins de ne pas les empêcher, d’exprimer en lois et décrets l’évolution inévitable. Au niveau le plus élevé, il est de conduire un peuple, de susciter des élans.[…] L’ardeur et l’imagination sont aussi nécessaires que le bien-être et l’expansion.
    Si [cet impératif] n’est pas satisfait, l’anesthésie risque de provoquer la consomption. Et cela s’est vu, un pays peut aussi périr d’ennui ».

    Qui parmi les candidats déclarés ou pressentis aura la stature d’un chef d’Etat pour relever les défis d’aujourd’hui ? Le marché est saturé, mais personne ne se démarque du lot !

    Aimé par 1 personne

  16. Levert dit :

    Quelle que soit l’issue de la crise je me souviendrai et ne pardonnerai jamais ce qui a été fait au peuple français. On a cherché à nous terroriser, à on nous a humilié en nous soumettant à des mesures ridicules (attestions, biens essentiels ou non…) et maintenant on nous fait du chantage (à l’emploi notamment) et on relègue une partie de la population à « une vie de merde ». Je ne pardonnerai pas à ceux qui ont pris ces décisions (gouvernants, élus de la majorité…) mais aussi à tous ceux qui on laissé faire (pseudo opposition) par attentisme, veulerie ou tout simplement calculs personnels.

    Aimé par 10 personnes

  17. Gribouille dit :

    Que ce soit une dictature particulièrement molle, tout au plus embryonnaire, ne change rien à l’affaire, ne change rien non plus au fait que les restrictions effectives à la liberté d’expression, lois Pleven et Gayssot par exemple, ont été votées par votre parti.

    Vous ne citez pas MM. Philippot et Dupont-Aignan, ce qui montre qu’une fois de plus vous faites passer la loyauté de parti et d’idéologie avant la description des faits.

    J'aime

    • Anonyme dit :

      chut,,,CHUT michel43

      J'aime

    • Pheldge dit :

      Asselineau, Philippot et Dupont-Aignan, ont une faible notoriété, et un faible potentiel électoral, c’est un constat. On entend un peu plus Philippot actuellement, mais il n’est pas en mesure de faire quoi que ce soit. Ensuite, sorti de leur position actuelle sur le pass et la vaccination, leurs programmes présidentiels sont férocement étatistes, alors très peu pour moi.

      Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.