Réflexion en 12 points sur le pass sanitaire (suite)

  1. La situation sanitaire, de fait, n’a rien de cataclysmique à en juger par le tableau du bord du Monde . Nulle trace du tsunami annoncé. La hausse des contaminations liée au variant delta semble plus ou moins stabilisée. Le nombre de morts déclarés n’augmente pas significativement (45/jour) même si évidemment toute mort est à déplorer mais le covid19 tue 7 fois moins que le tabac et l’alcool et moins désormais que certaines épidémies récentes. Le Monde a même le courage (exceptionnel) de faire observer qu’aujourd’hui, le taux de mortalité globale est équivalent à celui de 2019 (avant le covid). La manipulation de la peur est ainsi au centre d’une stratégie de soumission. On peut évidemment tout imaginer mais rien ne permet sérieusement d’anticiper sur une hécatombe justifiant de nouvelles mesures d’exception.
  2. Avec le pass sanitaire rendu obligatoire pour les actes de la vie quotidienne, les dirigeants du pays opèrent une authentique révolution. On peut se contorsionner dans tous les sens, s’offusquer, ricaner, calomnier, insulter, diaboliser, ringardiser, s’aveugler par tous les moyens, cela n’y change rien. En imposant le contrôle d’un laisser-passer pour entrer dans un train, un restaurant, un cinéma, la classe dirigeante tourne le dos à la tradition française de liberté. En interdisant l’accès de différents espaces indispensables à la vie quotidienne à une large partie de la population non détentrice du pass sanitaire, souvent pour des raisons indépendantes de sa volonté (résidence à l’étranger, médicale ou peur panique du vaccin que seule l’explication peut surmonter et non la contrainte), elle bafoue de plein fouet le principe d’égalité et officialise pour la première fois dans l’époque contemporaine, une forme de discrimination et d’exclusion officielle envers une grande partie des citoyens. Le sommet de l’absurdité est atteint avec l’argument selon lequel les non détenteurs d’un pass sanitaire (ou non vaccinés) représenteraient un danger pour les vaccinés – dès lors que ces derniers sont par définition protégés.
  3. Un formidable rouleau compresseur est en marche. Sans doute, même lors du référendum constitutionnel de 2005 ou de la crise des GJ, n’a-t-on jamais assisté à un tel unanimisme politique et médiatique. Dans un formidable élan mimétique, les grandes chaînes de télévision et de radio (TF1, F2, BFM, Europe 1, RTL, etc.), la presse quasi officielle de droite comme de gauche, (le Monde, Libé, les Echos, le Point l’Express, l’Obs, la presse régionale) à l’exception des éditoriaux du Figaro, de FigaroVox et de Marianne, s’expriment avec un unanimisme qui semble n’avoir aucun précédent : le pass sanitaire obligatoire est la voie du bien et sa contestation une chose abominable, complotiste, obscurantiste, criminelle, irresponsable, assimilée aux mal absolu que sont les « antipass » (après les « antivax »). Et ne parlons pas des 200 à 300 000 manifestants du samedi qui sont discrédités et traînés dans la boue par tous les moyens possibles et imaginables. Ce gigantesque élan de consensualisme est d’autant plus paradoxal qu’il s’effectue, de fait, à l’encontre des valeurs jusqu’alors dominantes, valeurs républicaines ou simplement françaises voire universelles de liberté et d’égalité.
  4. La contestation politique est réduite à néant ou renvoyée aux marges de l’échiquier. Le principal parti d’opposition (LR) est massivement rallié à la logique du pass sanitaire obligatoire. Toute forme d’esprit critique, face à la réalité du « tsunami » ou quant aux conséquences de cette réforme est gommée des esprits. Les pires sont les candidats à la présidentielle. Ils ne voient de salut que dans l’alignement inconditionnel. Lâcheté, inintelligence de l’histoire? [L’un d’eux, contacté par mes soins, m’a répondu exactement comme s’il récitait des éléments de langage fournis aux élus LREM].
  5. La détresse authentique d’une partie de la population française est ignorée, bafouée, passée sous silence. Les restaurateurs, propriétaires ou salariés de bars, les gens du cinéma ou du spectacle sont une fois encore martyrisés. Même menacés de lourdes sanctions (fermeture, puis 9000 € d’amende et un an de prison) ils n’accepteront jamais de se substituer à la police pour contrôler les pass sanitaires, ce n’est pas leur métier, ils n’en ont pas l’autorité. La fréquentation de leurs établissements ne peut que s’effondrer les condamnant à brève échéance. Les jeunes sont tout aussi maltraités: pendant des mois, exclus du vaccin car non prioritaires et aujourd’hui sommés de se faire vacciner sans délais sous peine d’un arrêt de mort sociale. Mais toute cette masse de désespoir n’intéresse personne, ringardisée par le rouleau compresseur politico-médiatique et une logique de manipulation de la peur qui n’a pas le moindre fondement.
  6. Nous assistons au paroxysme d’une déconnexion entre la sphère décisionnelle ou influente, médiatique, et la vie quotidienne des Français. Imposer la présentation d’un laisser-passer pour s’asseoir simplement à la terrasse d’un café en plein air, ou le risque de contamination est inexistant, en tout cas pas plus élevé que dans la rue et moins que dans le métro, est une mesure absolument grotesque et tragiquement humiliante, mais sous l’impact du rouleau compresseur, cela n’intéresse strictement personne et ne soulève aucune objection.
  7. D’après les sondages plus ou moins contradictoires, l’opinion est favorable au laisser-passer sanitaire à plus de 60%. C’est une erreur de s’en tenir à ce constat. L’opinion est versatile, fluctuante, volatile. Aujourd’hui, elle est satisfaite de la poigne qui lui paraît répondre au climat de peur et aux messages alarmistes. Mais quand des vidéos vont circuler sur Internet montrant des jeunes ou des mères de familles (stupidement) refoulés à la terrasse des cafés tandis que des cadres encravatés y seront accueillis, ou des échauffourées devant les restaurants ou les trains, comment les Français vont-il réagir?
  8. Les voix dissidentes sont rarissimes mais précieuses car elles évitent de nous plonger dans la solitude absolue. Parmi celles de ma préférence politique, j’ai noté M. Bellamy, M. Julien Aubert, Mme Lydia Guirous, M. David Lisnard, M. Damien Abad. Qu’ils soient remerciés pour leur courage et leur lucidité. [Quoi qu’il arrive je ne soutiendrai jamais, ne voterai jamais pour des politiques qui se sont montrés serviles et calculateurs, ou pire, imbéciles dans cette affaire d’une extrême gravité.]
  9. Un silence assourdissant pèse sur le caractère malsain de l’opération en cours. Selon le discours officiel, la fin ultime de ces mesures est de forcer la population à se faire vacciner. C’est reconnaître que son objectif est bien d’empoisonner la vie des Français non vaccinés voire la rendre impossible. Depuis quand un pouvoir politique aurait une légitimité à faire souffrir délibérément une partie ciblée de ses compatriotes en appliquant un principe de chantage à la vie quotidienne? La logique est celle d’une vaccination obligatoire qui ne dit pas son nom. Comment une telle hypocrisie et dérobade face au principe de responsabilité peut-elle aussi bien passer, dans la plus parfaite indifférence, voire banalisation? Idem sur le chantage ultime: laisser-passer ou reconfinement? Comment une nation adulte peut-elle accepter une telle infantilisation? Et qui aurait le courage de répondre: nous n’acceptons ni l’un ni l’autre?
  10. L’effet le plus flagrant du laisser-passer sanitaire est de déchirer le pays, les cercles d’amis, les familles. La grande fracture est de retour, celle de 2005 et celle de la crise des GJ. La majorité bienpensante qui suit le courant médiatico-politique dominant se retrouve face à la minorité diabolisée sous la caricature des « antipass » ou des « antivax » irresponsables individualistes contre l’intérêt général. Telle est le discours dominant. Il peut être aisément inversé en opposant la minorité résistante au nom de la liberté à la majorité bêlante. Mais peu importe, une sorte de guerre civile froide qui peut rapidement dégénérer est en train de s’installer dans le paysage français.
  11. Tout cela ne se comprend bien entendu que par le contexte politique et l’approche de l’élection présidentielle. La dramatisation, le naufrage dans l’autoritarisme, la recherche de l’affrontement procède d’une logique qui est à l’œuvre depuis bientôt cinq ans: fracturer le pays pour l’entraîner dans le schéma du conflit habituel entre la supposée modernité, éclairée et la France périphérique ou obscurantiste, c’est-à-dire le combat entre le héros du bien et l’incarnation du populisme ringard (soit le duel le Pen/Macron). La réélection de 2022 est bien entendu en filigrane de cette crise de société.
  12. Que va-t-il se passer maintenant? Le mouvement va probablement s’amplifier et dégénérer à la rentrée de septembre. En France, un choix politique pénalisant ou discriminant une partie de la population, notamment les jeunes, est le plus sûr chemin pour conduire le pays à la révolte, à la violence et au chaos. L’opinion exaspérée va se retourner. Le pouvoir tentera de reculer et d’édulcorer ou neutraliser le fond de ses mesures tout en préservant la coquille légale par exemple en renonçant au contrôle des terrasses ou en revenant à la gratuité des tests. Mais il n’est pas sûr que cela suffise. Le pouvoir a allumé un incendie qu’il aura toute peine à éteindre et il en sera forcément perdant dès lors que les yeux vont se dessiller. Problème: cette crise toute en soulignant la nocivité de l’équipe en place démontre aussi la nullité des solutions alternatives: pour l’instant en tout cas. MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

122 commentaires pour Réflexion en 12 points sur le pass sanitaire (suite)

  1. Marie dit :

    Merci ça me réchauffe le cœur de vous lire. En effet, nous les « sans dents » ne sommes pas assez équipés pour penser, et faire preuve d’une réflexion construite et argumentée. Depuis le début de cette crise sanitaire nous sommes dirigés par la peur et par le mépris. Rien que pour cela je refuse le vaccin !
    Je suis dotée mois aussi d’un cerveau et d’un honneur.

    J'aime

    • valukhova dit :

      Bonsoir Marie, oui un cerveau et un coeur, oh ! comme cela fait du bien de lire cela. Et avec un prénom si universel, il y a quelque chose de fort et de vrai, à l’intérieur qui rayonne de beauté à l’extérieur ! Merci pour votre chaleureux commentaire envers Monsieur Maxime, qui nous aide beaucoup à garder le cap de l’Espérance et de la Résistance à ces forces stupides qui nous dirigent et croient tous nous avoir dans leurs filets de pêche !!
      Bien amicalement à vous,
      MMM

      J'aime

  2. Rhubarbes dit :

    Au chapitre des voix dissidentes, vous pourriez ajouter madame Céline Pina, c’est une femme courageuse vilipendée par le PS et qui a aujourd’hui un courage qui manque à bien des personnalités de droite.

    Aimé par 1 personne

  3. H. dit :

    La France, le pays où le mensonge règne !!! Nombreux sont ceux qui ne le supportent plus : https://blog-gerard.maudrux.fr/2021/08/09/assez/

    Aimé par 1 personne

    • Stanislas dit :

      Joli coup de boule écrit..

      C’est à peu près complet, vu de sa position de toubib qui s’est bien battu pour tenter de faire passer des solutions de prescription précoces au lieu de se retrouver farcis comme des cobayes en bonne santé avec des solutions injectables pour aller bouffer une frite au risque de se faire infecter par un essaicliniqué, dont le statut d’infecté n’a pas pas vérifié par une sonde de tarin…

      Oui ras le bol de voir des saletés télévisuels ultracrépidarianistes raconter vraiment n’importe quoi et n’inviter que des aboyeurs de cirque qui touchent gros des labos (j’ai les noms et les chiffres), des malades mentaux sur leurs plateaux ou des hypocondriaques majeurs qui devraient aller se coucher dans un canapé.

      Et ça continue de plus elles, mais pourquoi se géner puisque peu cherchnt à comprendre. La DREES rendre un rapport suspecté bidonné (suspecté comme un vulgaire covid) sur le taux de décès de non vaccinés en planquant la moitié des morts. Pourquoi ? (question pour meubler)

      Ca va être facile de truander les rapports d’observation des hospitalisations et décès et les variances trafiquées par algorithme à partir de maintenant.

      Grâce au tri ségrégationniste (le sanitaire ausweiss de pureté ), qui permet de pourchasse des « positifs « .. il est possible de révéler exclusivement et incidieusement les non volontaires au sacrifice du tir de jus pour rats de labos.
      Ceux qui ont cherché savent aujourd’hui qu’un « positif » se fabrique par nombre de CT qui n’est jamais révélé sur le résultat. Les désormais néo foncés, non tirés du bras, se font tester partout, en permanence, alors que les nouveaux blancs du biceps ne le sont pas, puisqu’ils se croient purs et libres pour 1 000 ans…..

      Et voilà comment aujourd’hui, pendant quelques semaines qui reste de vacances, la science et la politique putassières, main dans la main, va à la fois planquer les effets délétères des jus et en même temps amplifier les positivités exclusives pour pouvoir choper les gosses à la rentrée.. et qui sait les adultes de force.

      NB : Il y a des lecteurs (trices) qui vont penser que je débloque de la calebasse, je suis en mesure d’apporter des éléments de preuve sur les questionnements jamais évoqués par les télés de ce que j’avance ici.

      exemple :

      Début mai dernier, Santé Publique rectifiait à la baisse le nombre de tests
      (donc après un confinement reconnu inutile)
      Les chiffres ci dessous sont minima, puisque je ne reprend pas les ajouts de Santé Publique sur les jours précédents

      – retrait 348 846 tests confirmés
      – retrait 843 950 tests
      – retrait 327 547 positifs

      Qui a entendu parler des rectifications d’hospitalisations en 2020 ? hein ?

      Et voilà comment on fait passer n’importe quoi à une population naïve qui croit sur parole des……..(je n’ai plus de qualificatif )

      J'aime

  4. Pierre M. dit :

    Pour conforter votre opinion sur le « traitement » de cette crise sanitaire. C’est un peu long mais passionant :
    https://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2021/07/28/pr-shahar-sans-l-ombre-d-un-doute-la-suede-avait-raison-316538.html

    Aimé par 1 personne

  5. Raymond dit :

    Oeuvre de pédagogie dites-vous ?

    https://www.bvoltaire.fr/le-journalisme-bas-de-plafond/

    Oui, c’est ça pédagogie ! ¡
    De la tres respectueuse majorité belante & un tantinet mordante.
    Ô ! Condescendance, quand l’on te tient,
    Quel merveilleux espace ! De liberté …

    J'aime

  6. Stanislas dit :

    L’épidémie de psychologie comportementale est foutrement géniale. Les gens se tirent des obus dans le pied avec une détermination qui me fait tomber de ma chaise tous les jours… Vivement un essai clinique pour les douleurs musculaires…

    1° Je lis et j’entends encore des gens qui sont convaincus que « l’épidémie » va s’arrêter net une fois piqué de force l’élevage français dans son ensemble……
    Bon je ne vais pas redévelopper des parcelles d’arnaque, je finis par croire qu’il faut que ça parte en vrille complètement pour que les gens comprennent que personne ne va sortir indemne de ce merdier organisé…. physiquement, mentalement, matériellement..

    2° Mieux que ça… ce matin je rencontre une personne jamais testée, pas essaicliniquée donc, semble t’il fraiche des synapses….cette personne se demande si elle n’a pas eu des « signes évocateurs de METT (maladie épidémique télévisuellement transmissible) et elle me dit, « je ne veux pas me faire tester mais je serais contente que ce soit ça, ça ferait le passe .. »

    Mais bon je m’accroche avec cette pensée de sage :

    « C’est en voyant un moustique se poser sur ses testicules qu’on réalise qu’on ne peut pas régler tous les problèmes par la violence »….

    Aimé par 1 personne

  7. Infraniouzes dit :

    Chers amis de ce blog qui sont réfractaires à toute vaccination, j’espère que vous avez programmé des vacances aux Antilles. Pourquoi ? Parce que les touristes faisant défaut, vous aurez de grandes plages de sable fin pour vous tout seul, allongé paresseusement sous les cocotiers tout en sirotant la boisson locale, forte mais vitaminée.
    Bien sûr, vous aurez soin de ne pas lire la presse locale, ces torchons dans lesquels on ne trouve que de mauvaises nouvelles.
    L’esprit des vacances doit souffler sur vous comme la brise marine.
    Au diable les esprits chagrins et les pisse-vinaigres, il faut vivre, quoi qu’il en coûte.

    Aimé par 1 personne

    • Anonyme dit :

      cela va faire un peut de tourisme ,,,et n’oublier pas le masque ,michel43

      J'aime

    • Stanislas dit :

      infraniouzes

      et alors !! on ne parle plus aux amis en bonne santé, non consommateur d’essais pour cobaye ?

      J'aime

  8. Tracy LA ROSIÈRE dit :

    APARTÉ :
    Il faut sauver le soldat Emmanuel.
    Après mis le feu à la cathédrale de Nantes en 2020, Emmanuel Abayisenga, un Rwandais en situation irrégulière a assassiné un prêtre le 9 août 2021.
    Première demande d’asile déposée en février 2013. Demande rejetée en 2015. Le préfet de Loire-Atlantique lui adresse une obligation de quitter le territoire sous 30 jours. Malgré quatre OQTF, Emmanuel Abayisenga demeure en France (en situation irrégulière).
    Deux constatations insoutenables :
    Il ne pouvait pas être expulsé parce que, nous dit le ministre de l’intérieur, il était sous contrôle judiciaire (ça fait six ans qu’il aurait dû être mis dehors!). Son expulsion fut suspendue suite à l’incendie de la cathédrale ;
    La plus urgente préoccupation de la « société » va être maintenant de faire passer cet individu pour dingue afin de le tirer des filets d’une justice pourtant fort indulgente pour cette gent chargée de toutes les persécutions de l’homme blanc.
    Il ne sera donc pas jugé.
    Bref, à vis d’expulsion suspendu, mise en examen suspendue, tout va au mieux dans le meilleur des mondes.

    J'aime

    • Gribouille dit :

      Oui, mais le principal est qu’on soit fidèle à la longue tradition d’accueil (pre-) soixante-huitarde.

      S’il n’en reste qu’un, il devra continuer cette tradition d’accueil, à tout prix.

      J'aime

  9. Mary Preud'homme dit :

    Noircir à outrance les événements et repasser en boucle les mauvaises nouvelles en s’abstenant d’annoncer les bonnes. Rien de tel pour conforter une position de gourou, de grand chef Moncocon qui maitrise tout, vous infantilise et annihile toute velléité de critique ou de réaction.
    Une aubaine pour le pouvoir que cette crise sanitaire dont il s’est fait « habilement » une rente de situation censée lui donner toutes les chances de l’emporter à la prochaine présidentielle, face à des concurrents mollassons, hors sol ou zombifiés…

    Aimé par 1 personne

    • Anonyme dit :

      Pas tous quand même ? il y a des femmes capable,,,,,michel43

      Aimé par 1 personne

    • Mildred dit :

      @michel 43
      Vous venez de trouver le format de commentaire qui vous convient, puisqu’il ne compte qu’un seule faute d’orthographe.
      Tenez-vous y, et comme on ne s’écorchera plus les yeux à vous lire, on vous lira, et ce sera tout bénéfice pour vous et pour les idées que vous défendez avec tant d’enthousiasme, en pure perte, depuis tant d’années !
      Cordialement.

      Aimé par 2 personnes

    • Citoyen dit :

      « une rente de situation censée lui donner toutes les chances de l’emporter à la prochaine présidentielle  »
      Pour ce faire, Mary Preud’homme, faudrait-il qu’il soit encore là le moment venu …, et pour le coup, rien ne le garantit …
      Si nos « chers » médias nous apprenaient dans un proche avenir qu’il s’en est « pris une » …, à l’identique de bien des français, cela ne me ferait ni chaud ni froid, pour la simple raison que je l’ai déjà intégré comme une conséquence « normale », s’inscrivant dans une suite logique …

      J'aime

    • Mary Preud'homme dit :

      @ Citoyen
      Apparemment vous n’avez pas saisi l’ironie de mon propos sachant que je parlais au conditionnel. Mais peut-être aurais-je dû écrire pour être mieux comprise par ceux qui ne savent pas lire dans le contexte :
      « une rente de situation (qui serait) censée lui donner toutes les chances de l’emporter à la prochaine présidentielle… »
      Cordialement

      J'aime

    • SISISISISI ! Bien sûr, on va sûrement refaire le Monde Mary, avec des Si bémol majeurs !!!
      Puisque l’on a guillotiné notre pauvre Roi Louis XVI, est-ce que des SI vont supprimer celui qui est en train de foutre en l’air notre pauvre royaume de France ?? Pauvre Macron, manipulé par bien plus haut que lui-même ! Vous n’êtes pas au courant ? Et nos brebis qui broutent ce qu’il en reste (de la culture française), vont finir en méchoui !!! L’on voit clairement venir les choses ! Alors soyons vigilants et appliquons les règles de la Sagesse, de la Compréhension et de l’Intelligence…. pour survivre !!! Vous verrez bien, c’est proche !!!
      Surtout pas de Macron, même s’il se nomme Emmanuel !!! Surtout pas !!!

      J'aime

    • Citoyen dit :

      Mais si, Mary Preud’homme, j’ai bien saisi votre propos, puisque moi aussi, de manière un peu détournée, je l’avoue, j’abonde dans votre sens … Le micron voudrait tirer profit de cette situation, qu’il a pourrie à l’extrême, à dessin, mais il est fort possible que les choses ne se passent pas comme il le souhaite …

      J'aime

    • Anonyme dit :

      Ha ! cher Citoyen, chère Mary et tous les autres,
      Il reste à souhaiter, en effet, que les choses ne se passent pas comme le désire ce microbe de la planète, nommé pourtant Emmanuel ! Ses parents se sont sûrement trompés de prénom pour leur « p’tit polète » (patois saoyard) qui se croit sorti de la cuisse de Jupiter !!! Le malheur c’est qu’il ait pris le pouvoir, quasi suprême. Mais qu’il fasse bien attention au rétablissement de la guillotine…
      Il demandera grâce, sûrement !!!
      Je suis dure, hein ! Pardonnez-moi donc ! Mais j’ai de quoi l’être ! Sans violence, sans courbettes, sans présomption d’innocence, même pour un Président de la République (pauvre Louis XVI s’il voit tout ce gâchis, depuis son Ciel !!!…
      MMM

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.