Naufrage national

Un an après le début de la crise du covid 19, l’action des pouvoirs publics se ramène pour l’essentiel au saccage de la démocratie et des libertés: anéantissement de la démocratie parlementaire (donc de l’autorité du suffrage universel) à travers l’Etat d’urgence indéfini, destruction de la liberté dans les conditions qui rappellent les régimes totalitaires du siècle précédent: couvre-feu à 18 H, emprisonnement à domicile dit confinement (mars/avril, novembre), écrasement de catégories socio-professionnelles traitées en boucs émissaires de la contagion ( restaurateurs, commerçants, saisonniers des stations de ski, gens de la culture et de la création), réinvention d’un laisser passer pour circuler (dit couramment Ausweis). Or, dans une démocratie libérale, tel n’est pas la compétence de la puissance publique. Il est des principes fondamentaux – la souveraineté du Parlement même en temps de guerre – la liberté individuelle d’aller et venir, auxquelles il est interdit, il est impossible de toucher durablement. On s’habitue à tout mais les contraintes qui pèsent sur nos libertés ne sont rien d’autre qu’une monstrueuse déviance.  En revanche, le rôle de la puissance publique était de prévoir et d’assurer la disponibilité de masques en nombre suffisant quand il en fallait et à l’époque où ils étaient introuvables (de mars à juin dernier). Il était de prévoir la capacité suffisante en places de réanimation, quitte à organiser un redéploiement des moyens comme un pays en crise (ou en guerre, ce qui n’est même pas le cas), doit savoir le faire. Il était de se donner les moyens de tester la population. Plus encore, il était de soutenir activement la recherche pour permettre à la France, comme toutes les grandes nations développées, de se doter d’un vaccin. Aujourd’hui, 90% de la population d’Israël est vaccinée, 40% des britanniques, 20% des Américains. La France est une fois de plus en plein naufrage. Elle n’a pas réussi à se doter d’un vaccin, ce qui est sidérant au pays de Pasteur (quelle décadence!). Elle cumule les retards: 6% de sa population est vaccinée. Par bêtise et paresse autant que par idéologie, les autorités françaises s’en sont lâchement remises à la bureaucratie Bruxelloise pour coordonner la campagne de vaccination. La faillite est vertigineuse. Le coq peut claironner en multipliant les annonces tapageuses et les promesses tonitruantes : le désastre est là, sous nos yeux. Il faudra qu’il se paye un jour ou l’autre.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

106 commentaires pour Naufrage national

  1. Orto Graf dit :

    « bureaucratie Bruxelloise »: Cette manie qui se répand de vouloir absolument mettre, à l’anglaise, une majuscule aux adjectifs issus d’un nom propre m’inquiète… On ne pourrait pas, de temps en temps, garder nos particularités franchouillardes sans toujours se calquer sur les mêmes ?

    J'aime

  2. Mary Preud'homme dit :

    @ Michèle MacHenin 6 mars 2021 à 20:33

    Merci.

    J'aime

  3. Zonzon dit :

    En réparant Notre-Dame certains pensent que l’on travaille pour les musulmans.
    Tout de même, Paris n’est pas Constantinople !

    J'aime

  4. Zonzon dit :

    L’un cita Lemaire, Darmanin, Castex, Philippe, Bertrand, Pécresse.
    On lui rétorqua Schiappa, Benalla, Ruggi, Le Pen, Ferrand, Taché, Hidalgo, Sibeth Diaye, Griveau, Véran.
    Après avoir refoulé l’envie de vomir qui nous prit on s’avisa de la différence substantielle entre ces deux « brigades » : les uns avaient trahi Fillon, les autres pas !

    J'aime

    • Eric dit :

      Zonzon, votre liste de « non traitres » me ferait presque aimer les traitres 😊

      J'aime

    • Pheldge dit :

      😀

      J'aime

    • zonzon, pas faux du tout…
      MT

      J'aime

    • Michèle MacHenin dit :

      Coude à coude, et à l’ordre, messieurs-dames ! Bien sûr que Zonzon a raison, ça sent un certain niveau d’arrivisme politique. Un point c’est tout. Chacun ses choix, donc. Sauf ceux qui ne peuvent même plus choisir, mais de subir leur attirail pour l’obéissance populaire, calfeutrés dans leur propre obédience. Et nous, les pauvres zigottos qui marchons tête baissée pour ne pas voir la réalité (enfin… quand je dis nous… je parle au nom du petit peuple…). Celui qui, avec un joug sur le cou, comme pour les boeufs « dans l’temps, bien sûr !!! »… fait ce qu’il peut, sans doute, pour survivre, tout en ayant aussi des idées lumineuses, qui bouteront les « illuminati corrompus » à battre en retraite. Mais ce n’est pas pour demain, n’est-ce pas !!!

      J'aime

  5. cyril dit :

    L’activité des thanatopracteurs, ces professionnels du soin mortuaire, a fortement baissé en 2020. Jusqu’à fin janvier 2021, les soins mortuaires des personnes décédées du coronavirus étaient interdits, une situation que dénonce Arnaud Cardon, thanatopracteur à Sainte-Agathe-la-Bouteresse.
    C’est un secteur peu connu du grand public, celui de la thanatopraxie, le soin mortuaire apporté aux défunts avant leur inhumation. Malgré la crise sanitaire et les très nombreux décès liés au coronavirus, à Sainte-Agathe-la-Bouteresse, Arnaud Cardon, thanatopracteur connait une forte baisse d’activité depuis plusieurs mois.
    Il dénonce aujourd’hui une situation ubuesque, alors que jusqu’au 21 janvier 2021, les thanatopracteurs n’avaient pas le droit d’apporter des soins funéraires aux victimes du coronavirus (depuis, le 21 janvier, il est possible d’apporter des soins pour les défunts dont les premiers symptômes du coronavirus remontent à minimum 10 jours avant le décès).

    Manque de dignité pour les défunts
    « J’ai été choqué de voir des défunts enterrés sans aucun soins mortuaires, certaines personnes ont été enterrées nues, en couches, ou bien en couches souillées. C’est un manque de dignité », s’alarme le professionnel. Car, Arnaud Cardon le rappelle, les soins mortuaires aident les proches des défunts à avoir un deuil plus apaisé.

    « Cela facilite le deuil en effet », commence-t-il. « Cela permet aux familles d’avoir une dernière image du défunt qui soit apaisée, c’est important », souligne M. Cardon.

    Une indignation doublée d’une incompréhension, Arnaud Cardon assure que ses collègues et lui auraient pu parfaitement procéder aux soins mortuaires de victimes du coronavirus sans se contaminer.
    Interdiction incompréhensible ?
    « Nous sommes rompus à l’exercice, cela fait des dizaines d’années que je fais ça, et je n’ai jamais attrapé quoique ce soit dans le cadre de mon travail », enrage Arnaud. « Toute personne décédée, avec quelque pathologie que ce soit, on considère que ce sont des corps à risque. Nous avons tout à disposition, les gants, les combinaisons, les lunettes de protection », enchaîne Arnaud.

    « Nous faisons les soins mortuaires sur des _malades du SIDA_, je ne vois pas pourquoi nous ne serions pas capables de les faire sur des victimes du COVID-19 », lâche-t-il.

    Aujourd’hui Arnaud Cardon vit une situation financière difficile, sa voiture a été saisie par un huissier de justice en raison d’impayés. Il estime la baisse de son chiffre d’affaires à 50% pour l’année 2020, et n’a pas pu bénéficier des prêts garantis par l’Etat.
    (france bleu st etienne loire, 7 mars 2021)

    J'aime

    • JEAN-LUC dit :

      Cyril a raison de parler du manque de dignité et de respect manifeste dont a fait preuve l’administration vis à vis des défunts.
      On pourrait ajouter que ces derniers pour nombre d’entre eux à domicile ou en Ehpad avaient également été abandonnés sans soins…
      Sans soins avant, sans soins après, c’est la même logique surréaliste et délirante.
      Une société qui refuse le soin et ne respecte plus ses morts régresse et ne va pas dans le sens du progrès humain.

      J'aime

    • Michèle MacHenin dit :

      Oh ! Oui Jean-Luc, je me demande ce que je deviendrai si je mourais. On ne me ferait peut-être pas entendre « Les Nocturnes » de Frédéric Chopin. Ce qui se passe en France est absolument ignoble au sujet des défunts pendant cette épidémie qui ne fait que révéler l’ignominie de certains hommes et femmes haut placés. Comme me le dit, en toute amitié, Jean-Jacques Lance, je n’irai plus regarder la télévision. Parole de scout !
      J’irai aux bois, là juste à côté de chez nous, parce qu’il y a le loup. Et les tendres agneaux qui viennent de naître seront sacrifiés dans nos assiette. Tout n’est que sacrifice dans la chaîne alimentaire habituelle et historique. J’entendrai des murmures. Et des petits yeux me verront. Moi, j’parle bien avec les animaux. Poor animals comme disait une petite américaine végétarienne de naissance. Pardon ! je pars en prose !

      J'aime

  6. Mary Preud'homme dit :

    Ce sera un grand honneur pour un millier de chênes choisis parmi les plus beaux, les plus nobles, eu égard à leurs proportions et élévation parfaites de « servir » pour reconstituer la « forêt » de Notre-Dame de Paris et conforter sa structure.
    Mon père technicien forestier qui adorait son métier (m’en ayant d’ailleurs légué la passion des arbres et des plantes) et à l’image de beaucoup de ses collègues, n’ayant rien à voir avec des écolos mièvres et politicards, s’en serait sans aucun doute profondément réjoui !

    Aimé par 1 personne

  7. Mary Preud'homme dit :

    Ce sera un grand honneur pour un millier de chênes choisis parmi les plus beaux, les plus nobles, eu égard à leurs proportions et élévation parfaites de « servir » pour reconstituer la « forêt » de Notre-Dame de Paris et reconstituer sa structure.
    Mon père technicien forestier qui adorait son métier (m’en ayant d’ailleurs légué la passion des arbres et des plantes) et à l’image de beaucoup de ses collègues, n’ayant rien à voir avec des écolos mièvres et politicards, s’en serait sans aucun doute profondément réjoui !

    J'aime

    • Michèle MacHenin dit :

      Hello Mary ! voilà enfin que se révèle une « soeur » de pensée. Si vous pouvez retrouver ce que je confie à ce blog, en toute sincérité, amour, et humilité aussi, je pense que nous pouvons faire un grand pas ensemble ! Votre papa était un Maître Forestier, donc ! Ha ! La forêt, les arbres qui ont tant à nous enseigner, si l’on sait et peut (surtout) prendre le temps de les comprendre ! Merci !
      Thank you Mary !

      J'aime

    • Pheldge dit :

      nombre d’écolos, ont encore gardé les névroses de l’enfance, facilitées par Disney et consorts, et sa vision, certes poétique, mais complètement irréaliste de la nature. Il suffit de se rappeler les pleurnicheries du maire de Bordeaux au sujet du sapin, « arbre mort » …

      J'aime

    • Zonzon dit :

      Ce sera un grand honneur pour une centaine de citoyens choisis parmi les plus enracinés, les plus doués, eu égard à leur honnêteté parfaite et à leur sens des responsabilités de « servir » pour reconstituer la « Nation » française et maintenir sa langue, sa culture, ses arts, ses mœurs et ses goûts.
      Qu’on les assemble et leur donne tout le pouvoir qu’ils recevront régulièrement des mains du peuple par voie référendaire.

      Aimé par 1 personne

    • Mary Preud'homme dit :

      Merci Michèle MacHenin

      J'aime

  8. Michèle MacHenin dit :

    A l’attention de Monsieur Franck Boizart, avec un patronyme pareil, personnellement, je ne me permettrais pas un tel dédain envers de nobles métiers (je ne parle pas du Covid), à moins que cela soit un pseudonyme, fort mal appliqué ! Il n’y a pas plus de culte dans un domaine que dans un autre, que vous décrivez avec un certain mépris. C’est dommage. Lisez mon précédent commentaire et veuillez rester respectueux, ça fera tellement de bien ! Toutefois, je comprends vos réactions qui expriment en trois mots « votre ras le bol)…

    J'aime

  9. Zonzon dit :

    La monstrueuse incurie macronienne devrait ouvrir les yeux aux foules rassemblées En Marche vers le néant.

    J'aime

  10. Zonzon dit :

    Il y a aujourd’hui trois fois moins de chrétiens en Irak que sous Saddam Hussein.

    Il était méchant Monsieur Saddam Hussein !
    Il était méchant Monsieur Saddam Hussein !
    Il était méchant Monsieur Saddam Hussein !

    Aimé par 2 personnes

  11. Gil dit :

    Bonjour

    La France n’est pas une démocratie libérale et ne l’a jamais été ou ça fait longtemps! C’est un pays corrompu ou règne un capitalisme de connivence et d’entre soit. Ils n’y aurait pas autant de français parti si c’était une démocratie libérale.

    J'aime

    • Christophe dit :

      En accord avec la réflexion de Gil.J’ajoute que les français n’ont jamais connus les vraies libertés:les libertés réelles pas des libertés formelles.Il faut sortir des discours abstraits.

      J'aime

    • Michèle MacHenin dit :

      Je ne comprends pas ce raisonnement. Quel âge avez-vous, les garçons ?

      J'aime

  12. Zonzon dit :

    Si dans un an et un jour nous sommes encore dans la saga Macron-La Pen on l’aura bien mérité.

    J'aime

    • Zonzon dit :

      Erratum : Macron – Le Pen
      Mille excuses; Une erreur, aucune ironie.

      J'aime

    • cgn002 dit :

      …suite
      Macron banquier et intéressé, a clairement choisi le camp à défendre, la France n est effectivement qu un vassal des puissances qu il sert, et il n’ en est qu un des gestionnaires locaux,..et plus grave encore,…avec la bénédiction de l,UE qui ne défend d autre souveraineté que celle d une économie mondialiste.
      On revient à une féodalité avec son roi. Ses duchés et ses comtes!…

      J'aime

  13. Le retard vaccinal français est une bénédiction (certes involontaire).

    https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/03/05/une-etude-israelienne-sur-le-covid-montre-que-le-vaccin-est-plus-dangereux-que-le-virus-lui-meme/

    Il faut arrêter cette obsession vaccinale absolument ridicule, digne du culte du cargo, et revenir à la rationalité.

    Il n’y a pas besoin de se précipiter sur un vaccin à la validation bâclée pour une maladie qui a la mortalité de la grippe (c’est ce qui ressort du bilan global de la mortalité de 2020. Vois la video en fin de commentaire) et qu’ion sait bien soigner.

    Depuis un an, nous sommes dans une hallucination collective effrayante : nous prenons pour une maladie exceptionnellement mortelle une maladie qui a une mortalité ordinaire. Et nous tirons de cette représentation faussée des conséquences terrifiantes : perte de toute nos libertés.

    Si nous réagissions pour le cancer, qui est dix fois plus mortel, comme pour le COVID, les viticulteurs seraient condamnés à de lourdes peines de prison et les fumeurs à des stages de rééducation obligatoires.

    Nous sommes victimes de l’utopie de la santé parfaite : si nous ne pouvons pas vivre jusqu’à 90 ans en parfaite santé, alors il faut arrêter de vivre pour ne pas prendre le moindre risque (comme ces Américaines folles qui se font enlever les seins pour ne pas risquer un cancer du sein).

    Contre le COVID, il faut faire ce qu’on fait pour n’importe quelle maladie : soigner les malades et laisser vivre les bien-portants.

    COVID vs Grippe :

    Aimé par 1 personne

    • pabizou dit :

      Curieusement cette étude que j’avais vu hier sur le courrier n’y est plus ce matin .

      J'aime

    • JEAN-LUC dit :

      Bien d’accord avec vous F Boizart, il faut arrêter ce délire collectif entretenu par la peur savamment distillée par le Gouvernement et les médias.
      La surmortalité n’est pas pire que celle de la grippe tous les 2/3 ans,
      Le premier problème c’est la diminution drastique des lits d’hôpitaux civils et militaires, ces derniers qui étaient spécialement dédiés en tant de paix à l’origine, pour faire face à des catastrophes.
      Comme pour les stocks de masques, le choix délibéré a été fait de diminuer nos capacités hospitalières globales, en dépit d’une population vieillissante en forte augmentation et en demande de soins.
      Le deuxième problème a été d’interdire tous soins précoces aux médecins généralistes qui ont été mis volontairement sur le banc de touche, les Hôpitaux ayant été jugés seuls capables de combattre le nouvel envahisseur.
      Et pour faire bonne mesure, on leur a bien signifié qu’il n’y avait pas de traitement, et à cet effet refusé toute autorisation à l’hydroxychloroquine, l’ivermectine, toute recommandation
      D’antibiotiques macrolides, ou de renforcement du système immunitaire par les vitamines et minèraux, malgré des dizaines d’études favorables et l’application de ces protocoles dans de vastes régions du monde comme L’Inde, l’Afrique, l’Asie, etc….

      Dans le même temps on a autorisé le remdesivir toxique à 2000 € et dernièrement les anticorps monoclonaux dans les mêmes tarifs, en l’absence de toute étude probante.
      (Déjà des milliers de doses commandées…)

      C’est quand même curieux que des molécules très chères, à l’efficacité pas établie, arrivent à décrocher sans études des autorisations, pendant que des traitements peu coûteux et bénéficiant de fortes études et expériences restent interdits.
      Il apparaîtrait que le labo Américain aurait des relais puissants en haut lieu….

      Les US doivent être très contents des Français, ils nous pillent nos secteurs industriels stratégiques, nous infligent des Milliards d’amendes en raison de leurs lois extra-territoriales, nous vendent leurs médicaments à prix d’or, s’emparent de nos bases de données informatiques dans tous les domaines, par le biais de juteux contrats signés avec Microsoft….et le tout avec la complicité des nos élites dirigeantes.

      Il va falloir que les autorités de ce pays arrêtent de prendre les gens pour des c…, et en otage, laissent aux médecins la liberté de prescrire en soins précoces, arrêtent de contingenter des médicaments efficaces et cette utopie vaccinale où le virus variant aura toujours un temps d’avance sur le dernier vaccin.

      Je n’aurais jamais pensé que le libéralisme pouvait nous conduire en si peu de temps à une forme de totalitarisme.

      J'aime

    • Pheldge dit :

      le « libéralisme » pardon ? mais où donc voyez vous du « libéralisme » dans tout ce qui a été voté décidé imposé, appliqué depuis 2012 au moins ? dites-le moi, je suis curieux : une dette publique croissante des déficits publics incontrôlés, une interventionnisme de l’état tous azimuts, et enfin une volonté de contrôle et de planification digne de l’URSS, sans oublier la restriction des libertés publiques, c’est ça votre « libéralisme » ? sérieusement ?

      J'aime

    • cgn002 dit :

      @Luc&Phelge
      Le nouveau totalitarisme n est ni à gauche ni à droite, il se trouve derrière les forces incommensurable de la finance internationale;…derrière laquelle jouent les états en toute impuissance en y apportant leur collocation politique du moment.
      Macron, banquier formaté et interessé

      J'aime

    • Pheldge dit :

      Abaval, « la finance », et internationale en plus … franchement, quand vous regardez un peu, d’abord, il serait plus juste de dire « les financiers », et puis – heureusement pour nous, le capitalisme est décidément bien fait – ils sont nombreux, et avec des intérêts souvent assez divergents.
      La seule chose à laquelle ils aspirent, c’est une certaine stabilité nationale et fiscale pour pouvoir continuer à faire des affaires.
      Le « complot international » si jamais il y a complot, ne pourra venir que des états, qui seuls ont la force et la loi à leur disposition pour imposer leurs idées !
      Que certains milliardaires comme Soros ou Gates soient également des idéologues, ne leur donnera jamais le pouvoir d’un état, de sa police sa justice et son armée !

      J'aime

    • cgn002 dit :

      …suite
      Macron banquier et intéressé, a clairement choisi le camp à défendre, …la France n’est effectivement qu’ un vassal des puissances financieres qu il sert, et il n’ en est qu un des gestionnaires locaux,..et plus grave encore,…avec la bénédiction de l’UE, qui ne défend d’ autre souveraineté que celle d une économie mondialiste.
      On revient à une féodalité avec son roi, ses duchés et ses comtés !…

      J'aime

    • cgn002 dit :

      …en y apportant leur colloration politique du moment…
      (satané correcteur !)

      J'aime

  14. Janus dit :

    Petit texte amusant trouvé sur un blog : https://katehon.com/fr/article/le-sexe-des-mots
    Quand on plonge, en France, on le fait en grand et dans tous les domaines à la fois…On l’ a fait en 1789, en 1798, en 1815, en 1830, en 1948, en 1970, en 1914, en 1940, en 1946, en1981 et depuis, on nage, on flotte de moins en moins facilement.
    A toutes ces époques jusqu’en 1948, on peut considérer que l’éducation des masses était peu ou prou de bonne qualité. Depuis ces époques de plongeon successifs, l’éducation concerne tout le monde, mais ne vaut plus rien : On risque d’avoir beaucoup de difficulté à remonter du fond et à trouver la berge.

    J'aime

  15. Madzi dit :

    Hors sujet :
    Plus d’un millier de chênes abattus pour reconstruire Notre-Dame de Paris, cette stupide et couteuse destruction de nos forêts est-elle nécessaire alors qu’une structure métallique serait tout aussi efficace et aurait donné le même résultat.
    Sottise et vanité.

    Aimé par 1 personne

    • there dit :

      @madzi la France ne manque pas de forêts . Elles sont entretenues et exploitées. Les personnes qui font cela sont des artisans compétents à mille lieux du braconnage que vous suggérez. Le travail du bois est un savoir faire ancestral où nous excellons par notre ingéniosité depuis toujours J ai pour ma part un respect immense pour le travail des menuisiers de notre pays, pas vous ? Je n y vois aucune vanité, mais la merveille d un savoir ancestral transmis avec patience et passion. Allez donc les voir travailler.

      Aimé par 2 personnes

    • Michèle MacHenin dit :

      Ha ! quel bonheur de lire ces aimables remarques que vous adressez à Madzi, et de lire cela pour aborder une belle journée ensoleillée. Le père de mon défunt-époux d’origine russe, arrivé en France fuyant les bolchévics, devint Expert en Bois au Tribunal de Commerce de Grenoble. Vous pensez bien qu’après avoir vécu dix ans auprès de son fils Pierre, j’ai appris beaucoup de choses au sujet du bois et du travail bien fait. De plus, mon grand-père à Bourges, en Berry, était menuisier-parqueteur et aimait aussi le travail bien fait, les arbres coupés avec respect de la Lune, travaillés dans le sens de leur pousse en direction du ciel, se préparaient à ce qui est le plus important dans un bâtiment, qu’il soit religieux ou profane, la toiture. Et ce, pendant des siècles. Les Compagnons charpentiers qui bâtirent « les Cathédrales Gothiques » avaient la Connaissance,
      adobés par des Maîtres.
      C’est pour cette raison que les poutres en chênes des forêts de France, avaient tenus durant plusieurs siècles et durent encore, si on les respecte aussi.
      Si le travail d’abattage sera fait avec respect et intelligence, il n’y aura plus qu’à les faire sécher, naturellement ou en étuve bien contrôlée. et durcir pendant de longs mois… Mais une charpente métallique désacraliserait totalement Notre Dame de Paris, je dirais même qu’elle serait profanée, et déjà pire que tout, incendiée par une main criminelle, sans aucun doute (remarque totalement hors religion, d’ailleurs).
      Que Madzi ne se moque surtout pas des Vrais Druides et druidisants, ils sont plus intelligents que nous, et surtout bien plus savants. Mais ils restent discrets et humbles. Il faut plus de vingt ans d’études dans tous les domaines, pour prétendre à être un Vrai Druide.
      Hé ! Bien ! bon week end à tous.

      PS. Pardon à Maxime de prendre tant de place. Il ne m’a pas encore censurée et j’espère qu’il ne le fera pas !!! Merci de nous donner à tous un « droit de réponse », car ainsi nous comprenons mieux le tissu intellectuel et psycho-social de notre cher pays. Sur ce, je vais au jardin.

      Aimé par 2 personnes

    • Michèle MacHenin dit :

      Voilà, Madzi, le début de la Grande Sagesse. Mais Wagner avait tout compris avant nous, et les autres avant Wagner, et nous, qui comprenons enfin ce « que murmure la forêt ». Et ce ne sont pas des élucubrations, et nous apprenons, outre les technologies dont on ne peut plus se passer non plus, que le plus beau concert peut-être en Si Majeur (c’est élevé), est bien celui de l’Univers ! Ceux qui le ressentent comme supérieur à tout, ne mourront pas idiots Sûrement pas !
      Quant aux autres, ils apprendront un jour !
      Enfin une émission qui vous correspond, pour apprendre et non pas se moquer. Pardon ! There, c’est à Madzi que me voilà répondant ! Vous, vous savez également pas mal de choses !!! Nous sommes tous là, réunis comme de fiers chevaliers autour d’une grande table ronde, comme du temps légendaire du Roi Arthur… qui n’est pas qu’une légende en Bretagne ! Hein ! C’est beau d’y revenir un peu, non pas pour oublier le Covid, mais continuer à s’en méfier, sans se claquemurer dans notre tour d’ivoire !
      Restons libres de penser, dans un monde devenu fou !

      J'aime

    • cgn002 dit :

      Les forêts doivent vivre et pour cela le non abattage des arbres matures est une stupidité fort commune par les temps qui courent
      Les bisounours du moment préfèrent voir les arbres mourir sur pied sans accepter bien entendu les dangers que cela représente (pour les promeneurs par exemple !)…tout en stoppant la naissance des générations suivantes…
      Pas facile de faire comprendre les principes de la vie …
      Quand seule l immédiaete des ressentiments fait loi…
      Allez faire comprendre par ailleurs la notion d ordre de grandeur en expliquant que 1000 arbres en moins est sans impact écologique en matière de CO2…

      Aimé par 1 personne

    • pabizou dit :

      Etre laïc ne signifiant pas être acculturé, il est regrettable que certains anticléricaux soient incapables de comprendre que leur sectarisme les prive de discernement . Quant aux forêts, ne vous inquiétez pas pour elles, elles repousseront et leur bilan carbone, qui doit m’inquièter moins que vous, n’en sera que meilleur . Contrairement aux forêts primaires, qui ont un bilan neutre, les jeunes arbres absorbent beaucoup plus de CO2 . Comme vous voyez, tout est bien qui fini bien, les forêts s’en porteront mieux les amateurs de vieilles pierres et d’art aussi, seuls quelques grincheux feront la grimace, est ce si grave?

      Aimé par 1 personne

    • Pheldge dit :

      vous savez que les arbres, ça pousse, ça meurt également. Et que les forêts sont entretenues et cultivées par les hommes depuis longtemps déjà … Et pour votre information, la forêt se porte plutôt bien, elle est même en expansion !

      Aimé par 2 personnes

    • Michèle MacHenin dit :

      Oui ! certes en France, à part quelques abus et de tailles mal faites. Mais dans l’ensemble nos forêts sont entretenues. Ce n’est tout de même pas comme en Amazonie !

      J'aime

    • Le culte covidiste va de pair avec le culte écologiste. Aussi idiots l’un que l’autre.

      Maintenant, un druide qui vénère la forêt.

      Aimé par 1 personne

    • Madzi dit :

      sur ARTE : ce samedi 6 mars à 13h10, Le Murmure de la forêt, Quand les arbres nous parlent, durée 1h20 ; Rediffusion le 24 mars, ou encore à voir jusqu’au 2 avril sur Arte.com.
      Pour ne pas mourir idiot.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.