Réflexion sur un massacre

Les attentats islamistes contre des Eglises catholiques et des hôtels internationaux ont ensanglanté le Sri Lanka le jour de Pâques 2019 entraînant la mort de 290 personnes. Le 21 avril sera une journée noire dans l’histoire de l’humanité. Comment penser à autre chose qu’aux 290 personnes, enfants, aux femmes et aux hommes venus pour la prière de la résurrection  et tombés sous les coups de la barbarie absolue, aux centaines de blessés, aux familles en deuil. Les divers communiqués officiels ne sont pas à la hauteur d’un tel événement. « Profonde tristesse, acte odieux », cela ne suffit pas. Une troisième idéologie sanguinaire, le djihadisme, à l’échelle planétaire, est en train de naître après le marxisme-léninisme (les crimes de Staline, Mao, Pol Pot, etc), les fascismes (barbarie nazie, dictature de Mussolini). Cette nouvelle idéologie se fonde sur la haine du christianisme, du judaïsme, des Musulmans pacifiques, et du monde occidental. Elle a pour objectif immédiat de provoquer la terreur par le meurtre de masse  et l’éradication des minorités religieuses, notamment chrétiennes partout dans le monde pour engendrer des sociétés apurées du christianisme. Elle y est presque parvenu au Moyen-Orient. Puis en une seconde étape, la destruction dans le sang du monde occidental et de ses principes. La nouvelle idéologie sanguinaire se caractérise, par rapport aux précédentes idéologies totalitaires, par le culte fanatique et nihiliste de la mort comme une fin en soi. Ce que les esprits occidentaux considèrent généralement comme des faits divers relève en vérité d’une logique d’extermination sur le long terme. La prise de conscience du danger global auquel la civilisation est confrontée n’a pas encore eu lieu. Cet angélisme, cet aveuglement, cette naïveté devant un fanatisme sanguinaire,  n’ont rien de nouveau. Comme par le passé, guidé par lâcheté ou la bêtise de ses élites, le monde occidental a toujours tendance à s’aplatir devant la barbarie absolue. Et quand il se réveille, il est déjà trop tard.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour Réflexion sur un massacre

  1. Anonyme dit :

    SelonPI-News site d’information Allemand ,1.063 attaques d’églises ou de symboles chrétiens (crucifix,icônes,statues) ont été déclarées en France en 2.018 (2017,878).Allemagne 4 églises vandalisées et où incendiées sur le seul mois de mars 2019, identité des auteurs jamais révélée et si c’est le cas il s’agira systématiquement d’un déséquilibré .

    J'aime

  2. Anonyme dit :

    Qui tire les ficelles ,qui fourni les armes ,quelles sont les alliances contre nature ?????

    J'aime

  3. E.Marquet dit :

    Je reprends et résume un article de B.Rayski auquel j’adhère totalement.
    « 50 morts à Christchurch, 310 morts au Sri Lanka. Beaucoup de bruit pour Christchurch, peu pour le Sri Lanka.
    La différence de traitement tient à la religion des victimes.
    A Christchurch des musulmans ont été assassinés par un suprémaciste blanc. La tragédie était épouvantable, les rédactions furent hystériques. On dénonça la haine anti musulmane et l’islamophobie.
    Rien de tel pour le Sri Lanka : les victimes sont chrétiennes, ce ne sont pas de bonnes victimes. Ils meurent, les églises brûlent, mais leurs assassins ont toujours des contours flous qui permettent aux bienpensants de ne pas les désigner …. »
    Que dire de plus !

    J'aime

  4. Sganarelle dit :

    Assez de tergiversations diplomatiques et de lâcheté . Ce qui se passe au Sri Lanka est une déclaration de guerre rien de plus . Tant que nous continuerons à accepter nous serons envahis et détruits . Il est temps de prendre des mesures sérieuses de tri contre les flux de migrants et concernant le retour des traitres qui ont pris les armes ailleurs . Quest-ce- qu’on attend ?,
    Il est vrai qu’espérer une solution ou une attitude ferme de la part d’un président incapable de nous sortir de l’impasse des GJ , cela semble utopique mais au moins avant d’être irrémédiablement plongé dans une guerre de religion qui ne dit pas son nom essayons d’orienter les prochaines élections vers la résistance avant qu’il ne soit pas trop tard.

    J'aime

  5. Anonyme dit :

    L’enfer est pavé de bonnes intentions :

    https://www.revuedesdeuxmondes.fr/plaidoyer-pour-sauver-les-eglises-de-france/2/
    « Tant de prêtres vivent au milieu d’œuvres d’art dans une indifférence absolue, et s’étonnent de voir les églises vides. Combien ont préféré installer dans leurs chapelles des reproductions collées sur contre-plaqué de l’Icône de la Trinité d’Andreï Roublev, tournant le dos à tous les artistes qui avaient regardé Raphaël et Rubens, au temps d’Ingres et de Delacroix ? Haine de soi ? Mépris pour sa propre histoire ? Honte d’être les héritiers d’une haute culture qu’on ne se sent pas capable de transmettre et qu’on n’a plus envie d’aimer ?

    La France de 1970 a été celle de la grande braderie des églises, qui se poursuit : un peuple de prêtres zélés portait en procession chez les chiffonniers d’Emmaüs chasubles et ornements brodés qu’ils échangeaient contre de coûteuses toiles de lin. Pour un Marcel Lelégard, dans la Manche, prêtre et conservateur du mobilier et des objets d’art, qui rachetait tout à ses confrères et restaurait l’abbaye de la Lucerne-d’Outremer, combien de malheureux curés pétris de bonnes intentions se sont laissés dépouiller par les brocanteurs ? André Chastel en plaisantait, dans un article du journal Le Monde dès 1965 :

    « L’histoire de ce curé-doyen des Landes qui a démoli puis enterré dans un champ le retable en bois doré de son église est tout de même assez intéressante. On imagine très bien, dans un scénario à la Mauriac, le crépuscule ou le petit jour avant la messe, et la course furtive de ce prêtre allant enfouir loin des regards cet enfant honteux, ce témoin d’on ne sait quelle faute, ce symbole abhorré, les éléments sculptés du retable baroque de son église… (2) » »

    C’est le même genre d’oiseau qui est adepte du dialogue interreligieux et autres facilitateur de catastrophe, croyant bien faire et, parfois, n’hésitant pas à le faire savoir. Péché d’orgueil ?

    J'aime

  6. jfbonnin dit :

    Mais oui, comme en Quarante !

    J'aime

  7. jfsadys dit :

    Voici ce que Frédéric H.Fajardie a écrit le 28décembre 1994 dans Charlie Hebdo au moment où en Algérie c’est l’horreur:

    Allah et les sales cons

    De tout ce continent, soumis par les armes, où triomphaient les colonialismes, c’est par les armes que vous seul aviez repris votre liberté, car la liberté ne se donne pas, elle se prend.

    Votre lutte vous avez donné un prestige dans le monde entier; en France, elle mis bas l’imposture d’une gauche qui envoyait ses garçons tuer et mourir en ce combat douteux.

    Devenus majoritairement « islamistes », à vos dirigeants corrompus, à un F.L.N pourri comme un fruit gâté, vous opposez la terreur tous azimuts.

    A une société occidentale qui vous fait peur (et croyez-vous qu’elle ne nous fait pas peur ici? ), vous ripostez par la plongée dans le Moyen Age.

    Egorgeant vos intellectuels, vos journalistes, vos philosophes, vos poètes, brûlant des écoles, tuant des lycéens, voilant les femmes pour mieux les lapider demain, vous êtes à la religion ce que les Khmers rouges furent au communisme et Hitler au nationalisme, vous êtes l’expression extrême et sans doute ultime de la terreur partisane.

    Vous êtes les nazis de l’islam.

    Vous resterez, à jamais, une flétrissure, une tâche indélébile sur l’histoire de l’Algérie.

    Et pour toutes ces raisons, je vous hais.

    Pour en savoir plus sur Frédéric H.Fajardie voir lien suivant:

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A9d%C3%A9ric_H._Fajardie

    J'aime

  8. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Le monde n’en a pas fini avec les massacres perpétrés par les djihadistes. Daesch a été anéanti sur le terrain mais les assassins agissent là et au moment où on les attend le moins. En plus des lieux de culte, ces fous furieux s’en prennent aux touristes d’où qu’il viennent dans le but de ruiner l’économie du pays surtout lorsqu’elle repose principalement sur cette activité ou à ses valeurs. Pas un seul continent n’est épargné et les techniques employées deviennent redoutables d’efficacité.
    Personnellement, je ne partage pas votre avis et je ne crois pas que : « La prise de conscience du danger global auquel la civilisation est confrontée n’a pas encore eu lieu. »
    Au contraire, je pense que nos politiciens certes stupides et surtout lâches n’ignorent rien des conséquences de leur médiocrité et de leur ignominie mais ils préfèrent continuer de fermer les yeux en espérant être épargnés par ces abrutis et en vendant des armes à tous ces roitelets, sultans, émirs, princes qui financent ces monstres et entretiennent des guerres qui affament les populations qu’ils exterminent pour mieux les piller.
    J’ai toujours le souvenir de l’image honteuse de F. Hollande sur le perron de l’Elysée en compagnie de Mohamed ben Nayef, prince héritier de l’Arabie Saoudite qu’il venait de décorer en catimini de la légion d’honneur en échange de je ne sais quelle transaction toute aussi méprisable.
    Ces « élites » comme vous les appelez et comme ils se considèrent ne sont en fait que des minables, des déchets qui devront un jour, je l’espère, rendre des comptes aux populations qu’ils ont trahies en étant complices de leur massacre et de l’anéantissement de leur pays.
    « L’Histoire ne se répète pas, elle bégaie » disait K. Marx, cette citation n’a pas pris une ride !

    J'aime

  9. Stéphane B dit :

    Bonjour

    Une petite anecdote: Hier soir, avec mon épouse, nous avions décidé de faire le repas buissonnier, laissant les petits sous la surveillance de notre grande. Direction la zone commerciale de Plérin (22) pour acheter de quoi manger à emporter afin de nous sustenter devant la mer. Nous avions vu au restaurant rapide qu’il était possible de commander via internet. Nous sommes donc allés voir le site de l’enseigne et Ô surprise, elle ne vend que de la viande halal. Nous n’avions rien remarqué en ce sens sur place. Ce n’est pas le fait de vendre de la viande halal qui me dérange, c’est que cela ne soit pas inscrit en gros au restaurant, car on nous oblige alors à financer une religion contre notre gré.

    Que cette enseigne soit sur une logique marketing, libre à elle, mais qu’elle assume en informant le consommateur. Personnellement, nous n’irons plus.

    Pour l’islamisme, c’est pareil. Il est présent, rampant, mais personne ne le dénonce. Peu de membres de ce culte ont réagi lors des événements de 2016 et je n’en ai pas vu sur les merdias pour celui-ci. A croire que 1) cela les arrange 2) ils ont peur d’être traités de harkis (traître) 3) ils savent très bien que le discours qu’ils portent est le terreau des différents auteurs; à vous de choisir.

    J'aime

  10. Philippe dit :

    Bonjour Maxime, Bonjour à tous.
    Vous dites : « La prise de conscience du danger global auquel la civilisation est confrontée n’a pas encore eu lieu. Cet angélisme, cet aveuglement, cette naïveté devant un fanatisme sanguinaire, n’ont rien de nouveau. Comme par le passé, guidé par lâcheté ou la bêtise de ses élites, le monde occidental a toujours tendance à s’aplatir devant la barbarie absolue. »
    Je ne peux que vous approuver. Ce fanatisme, cet intégrisme, contamine peu à peu le monde et les pays occidentaux. En France, les banlieues sont une pépinière fertile pour les intégristes. Des jeunes en échecs scolaire. Qui, sous la houle des associations bien pensantes, leur parlent de la France en mal où nous sommes d’affreux colonisateurs, méprisant arabes, noirs etc. Une France qui doit être sans arrêt dans la repentance, qui doit avoir honte de son histoire. Des jeunes qui sont apatrides, car lorsqu’ils vont dans le pays de leurs grands-parents, ils n’en connaissent ni les rites, ni les coutumes, et ne sont pas acceptés. Du pain béni pour les intégristes. Du fait de l’augmentation du communautarisme, on voit se développer une autarcie culturelle. Les différentes associations ont joué et jouent un rôle primordial dans la dégradation du vivre ensemble. Ils mettent en avant en permanence la colonisation et la culpabilité. Les politiques ne pensant qu’à leur petite carrière et non à l’intérêt de la nation, voient des voix à prendre pour être réélus, donc préfèrent ignorer, le problème de l’immigration, les problèmes d’intégration, la montée de l’islamisme pour densifier leur base électorale. Petit à petit, ces cultures nous sont imposées, faisant table rase de notre histoire et de nos racines. Les français et les françaises convertis sont les plus dangereux, fanatisés à l’extrême par des imams qui ont pignon sur rues. Une de mes stagiaires me disait dernièrement que des « polices religieuses » sévissent dans son quartier. Qu’elle-même ne pouvaient sortir sans voile et en jupe ou robe. Elle se changeait systématiquement à la fin de son travail. Ses parents ont dû déménager sous la pression de cette police. Mais le « pas d’amalgame » est devenu la mode sous peine d’être traité de raciste ou de xénophobe. Ancien militaire, j’ai toujours des contacts dans la grande muette, anciens élèves et camarades, il s’avère que même cette institution se communautarise. Alors que lors de mes 27 ans dans cette institution, nous n’avions pas ces problèmes. Les tribunaux donnent leur aval pour le voile ainsi que le burkini dans les piscines municipales, alors que l’on vous interdit de vous baigner en bermuda. Enseignant le droit du travail en entreprise, je vois que le fait religieux devient de plus en plus présent en entreprise. Refus de parler ou de recevoir des ordres d’une femme, et j’en passe. Le communautarisme, c’est la mort de la démocratie, les minorités encouragées, par les associations, artistes et intellectuelles de tous poils imposent leur dictat. Les émissions de télé présentées par les grands inquisiteurs de la conscience morale de la France, jugent publiquement tout contrevenant à cette bien pensance. Heureusement que gibets et buchers ont disparus. Sinon les condamnés se compteraient par centaines chaque année. La religion prend le pas sur la laïcité. Cette avancée de l’intégrisme est rampante, sournoise, mais fait son chemin chaque année. Ils acquièrent des droits, qui vont à l’encontre de notre culture.
    Beaucoup de musulmans s’inquiètent, de cette montée de l’intégrisme, la France n’échappe pas à cette montée, nous subirons encore et malheureusement des attentats. Les intégristes gagnent chaque année du terrain y compris en occident, et comme vous le dites si bien ; le réveil sera violent et très dur, mais il sera trop tard…

    J'aime

  11. Anonyme dit :

    Avant la deuxième guerre, l’aveuglement se formulait ainsi : envisager la guerre, c’est la rendre possible, il faut donc ne pas l’envisager.

    Aujourd’hui, l’aveuglement se formule ainsi : critiquer les minorités, c’est rendre possible l’hostilité à leur égard, il faut donc ne pas les critiquer.

    Pour éviter l’aveuglement, il faut donc parvenir à une attitude plus équilibrée envers les minorités, et donc commencer par se demander à quelle date, comment, l’attitude déséquilibrée actuelle s’est mise en place.

    Dans les deux cas, on fait d’une chose un absolu, et c’est ce qui empêche la réflexion. Il faut donc être prudent avec cette notion d’absolu, manifestement utilisée à tort et à travers.

    J'aime

  12. Anonyme dit :

    Bonsoir Maxime, bonsoir à tous,
    Des attentats à Pâques, il y en a eu en 2012 au Nigéria, au Pakistan en 2016, en Egypte en 2017. La religion chrétienne est la plus persécutée au monde (« le livre noir de la conditions des chrétiens dans le monde »), mais cela on n’en parle pas ! ou si peu.
    Probablement garderez-vous ce mail par devers vous, comme cela est déjà arrivé une fois. Mais tant pis, je me lance !
    Vous même parlez de djihadisme, ce qui est une composante de l’islam, sans écrire le nom de la religion à laquelle il se réfère.
    Il se trouve que j’ai lu le livre du Père Delorme la semaine dernière , « l’islam que j’aime, l’islam qui m’inquiète » et que je poursuis avec le livre du Père Jourdan « Islam et christianisme ». Dans sa préface, ce dernier me conforte dans ce que je pense : « le travail de clarification (…) a pour objectif de se comprendre et de s’acheminer vers la paix civile et religieuse de manière responsable.
    La parole aujourd’hui est verrouillée notamment par nos politiques qui jouent un jeu dangereux, sous prétexte de contrer l’islamophobie. On nous rebat les oreilles des torts que nous aurions à l’encontre des musulmans ou des Juifs. Nos églises sont saccagées tous les jours, mais on n’en parle pas, Notre-Dame brûle, Monseigneur Aupetit rappelle à Mr Macron, que le mot « catholique » n’est pas un gros mot.
    Nous sommes le pays des droits de l’homme, comment se fait-il qu’on n’interdise pas les sourates haineuses contenues dans le Coran ? Comment se fait-il qu’on ne puisse aider et protéger, en garantissant leurs droits, les musulmans qui apostasient, J-P Chevènement demanda la reconnaissance de la liberté religieuse, cela fut refusé par les musulmans, en particulier l’UOIF. Comment ne pas réagir en voyant de plus en plus de voiles autour de soi ? Comment prendre la dernière décision prise par la justice (cour de Versailles, 19 avril 2019) concernant le voile en entreprise ? Pourquoi n’écoutons nous pas les mises en garde de Boualem Sansal, Zineb el Rahzoui, Jeannette Bougrab, Mohamed Louizi et quelques autres. Lorsqu’on aime nos enfants, on les gronde lorsqu’ils agissent mal, on les éduque, on les aide à devenir des hommes avec leur dignité et on est fier de ce qu’ils deviennent.
    Nos gouvernements fustigent la Hongrie, la Pologne de ne pas vouloir recevoir de migrants, d’être populistes. Mais tous ces pays de l’est ont été envahis (Hongrie) ou ont combattu (Autriche 1683) les Ottomans, ils ont de la mémoire. Pourquoi n’assimilons nous plus ces exilés ? Pourquoi après 3 voire 4 générations, l’islam se réveille-t-il avec arrogance ?
    Pour éviter les emmerdements (et le mot est très faible) on se tait. Et on va au devant d’un drame qui nous affectera tous et surtout nos enfants.Je n’ai rien contre mon frère musulman mais tout contre cette religion.
    J’ai de la peine pour ces familles endeuillées dont le seul tort est d’être chrétiennes, je suis en colère contre l’incapacité voulue par nos politiques de nous protéger, et j’ai peur de ce qui nous attend, même si je suis persuadée, au plus profond de moi, de l’implosion inévitable de l’islam.

    J'aime

  13. artofuss dit :

    A reblogué ceci sur MEMORABILIA.

    J'aime

  14. michel43 dit :

    NON,,,Maxime ,aucune réflexions sur c’est islamique ,qui tue des innocents partout dans le monde ,nous voulons des actes fort ,pour cela ,pouvons compter sur ceux qui nous gouverne ,et bien NON,, ,,on ferme des écoles islamiques ,des mosquées ,part ci , part la ,même la justice donne raison a c » est femmes qui ne respecte pas notre laïcité ,alors faut pas se leurrer, les partis de la droite dur ,vont l « emporter ,souvenez vous des chrétiens libanais et du général chrétiens que nous n’avons pas soutenue ,les lâche sont partout en politique ,et malheureusement ce n « est pas finie,,

    J'aime

  15. Janus dit :

    A ce stade, Maxime, on ne peut plus parler d’angélisme, d’ aveuglement, de naïveté devant un fanatisme sanguinaire, mais de complicité sachant que le ministère de l’intérieur et L’Élysée sont alimentés au quotidien des informations sur la criminalité en France, sous toutes ses formes et selon toutes ses origines. Donc le Ministre de l’intérieur et le Président savent exactement TOUT ce qui se passe en France et à qui ou à quels groupes on doit imputer les délits et les crimes. Ils en connaissent aussi parfaitement les mobiles en lisant les notes de synthèse qui leur sont adressées régulièrement par les services spécialisés DGSI et autres. Il s’agit bien de complicité et de basses combines électorales et non pas de naïveté ou d’angélisme.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s