Sortie de ma biographie d’André Tardieu

Demain le 3 janvier sort en librairie ma biographie d’André Tardieu (l’incompris) aux éditions Perrin. Ce livre m’est particulièrement précieux. Des centaine de cartons poussiéreux de ses archives personnelles, lettres privées, manuscrits d’ouvrages et d’articles, carnets, comptes bancaires, notes et rapports, ensevelis depuis 80 ans, m’ont ouvert les portes de l’histoire de sa vie et de ses passions.

Ce personnage qui a vécu de 1876 à 1945 est sans doute l’un des hommes d’Etat les plus lettrés et les plus lucides du XXe siècle.  Plusieurs fois ministre, trois fois président du Conseil, obsédé par le bien commun et l’intérêt de la France, il a tenté en vain de bousculer la routine d’un régime en plein effondrement.  Visionnaire, il annonçait, avant tout le monde, la déchéance de la IIIe République et le péril hitlérien dès 1931, dans l’indifférence absolue, l’aveuglement et le pacifisme de la société française « d’en haut ». Ses propositions de réformes sont à la source de la Ve République du Général de Gaulle, en tout cas telle qu’elle fut à ses débuts.

Insulté, jalousé, outragé, caricaturé en permanence, en butte à la médiocrité et à la haine, il a terminé sa vie en ermite, sur sa montagne à Menton, avec l’ambition de s’adresser directement au peuple qu’il aimait d’un amour sincère pour sauver le pays, un peuple en qui il voyait le dernier recours face au péril du déclin et de la poussée hitlérienne. La masse gigantesque des pièces écrites qu’il a laissées pourfend son image de « Mirobolant ». Nous y découvrons bien au contraire un homme profondément tourmenté par ses intuitions prophétiques. Certes, amoureux passionné des plaisirs de la vie, de l’humour et de la bonne chère, mais cet épicurisme outrancier n’était rien d’autre qu’une réaction contre ses tourments intérieurs.

Pour un biographe, le risque de trop s’attacher à son personnage est sans doute de perdre l’objectivité à son égard. J’ai voulu me garder de ce travers en ne dissimulant absolument rien de ses faiblesses, de ses excès et de ses défauts, par exemple sa misanthropie (envers les hommes du régime et les partis), son intransigeance, et son mépris pour tout ce qu’il qualifiait de médiocrité. Le message prophétique d’André Tardieu est d’une richesse infinie pour notre époque. Mais ce qui me sidère toujours, c’est l’injustice de la postérité, le drame de l’oubli et pire, celui du dénigrement et de la calomnie par delà les décennies ou les siècles. La médiocrité et la jalousie doivent-elle avoir le dernier mot? Mon espérance, dans cet ouvrage, a été d’essayer de dire la vérité, toute la vérité et rien que la vérité, sur un authentique homme d’Etat, un homme d’Etat à l’image de ceux dont la France aurait tant besoin aujourd’hui.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

28 commentaires pour Sortie de ma biographie d’André Tardieu

  1. cyrildefayet dit :

    ERIC, en effet F.Fillon ne connaît pas la probité. Je n’ai pas évoqué le cas de E Macron que vous mentionnez. je m’en tiens aux decisions de justice et la derniere en date accable la famille FILLON. Cyril

    J'aime

  2. E. Marquet dit :

    Félicitations ! Francois-Guillaume Lorrain, dans « Le Postillon » de l’hebdo Le Point, fait l’éloge
    d’ « André Tardieu l’incompris ». Il fait même un rappel à « Parias de la République ». Bonne publicité pour votre ouvrage !
    C’est un ancien de Normale Sup, comme Tardieu, et comme Sylvain Fort, objet de votre billet de ce jour. Une grande famille !
    Pour les GJ de Nantes, André Tardieu, c’est une rue, avec un Palais des Sports, et un Espace, ensemble de bureaux, sur l’Ile de Nantes. A chacun ses références !

    J'aime

    • E Marquet, Nantes est une rare ville à avoir honoré Tardieu, et je me demande depuis longtemps pourquoi, Nantes étant une ville de gauche…
      MT

      J'aime

    • Annick Danjou dit :

      Quel mépris dans ce commentaire! Comment donc réconcilier la France d’en bas et celle d’en haut? Peut-être en donnant des cours d’histoire au GJ? Idée à soumettre parmi toutes les autres!

      J'aime

    • E. Marquet dit :

      M.T
      Ville de gauche avec des illustres nullités comme Chenard et Ayrault, avec toutefois trois petites parenthèses, Orion, CNI (47/65), Morice, centre républicain classé à droite (65/77), et Chauty RPR (83/89).
      Je ne sais pas quand a été baptisée la rue Tardieu, mais dans ce quartier on trouve aussi entre autre, le Bd Gaëtan Rondeau, divers droite maire en 41/42 nommé par Vichy, et le Bd Louis Barthou, parti de l’Alliance démocratique, dont faisaient partie Tardieu, Poincaré…

      J'aime

    • E. Marquet dit :

      Annick d’Anjou
      Aucun mépris de ma part chère Madame. Ce n’était qu’un clin d’oeil à ces oubliés qui font l’actualité depuis plusieurs semaines, sont loin d’être des incultes en histoire comme vous semblez le penser, et au milieu desquels je vis. Je serais curieuse d’ailleurs de connaître le pourcentage de français qui connaissent André Tardieu aujourd’hui.
      C’est peut étre à la France d’en haut qu’il faudrait donner des cours d’histoire !

      J'aime

    • Annick Danjou dit :

      J’ai mal compris votre commentaire alors, j’en suis désolée. Cependant quand on entend chaque jour les noms d’oiseaux donnés aux Gilets jaunes, on a tendance à essayer de les défendre. J’ai discuté avec des GJ à Marseille samedi et ce qu’ils m’ont dit semble tellement sensé!!! Ils ont la foi dans leur mouvement et le courage de le pousuivre, même si un jour il faudra que cela s’arrête pour le bien de tous et avant qu’un désastre ne se produise. J’ai bien peur que leur action continue pourtant, ils sont déterminés et ne reçoivent aucune réponse à leurs demandes…que du vent et des mensonges. D’ailleurs pour nous c’est la même chose, chaque jour un peu plus de taxes et moins de pouvoir d’achat!!

      J'aime

  3. Jean ADER dit :

    Oh combien il nous manque un chef ( cf le Gal de Villiers ) qui pense d’abord à la France plutôt qu’à sa carrière. On parle beaucoup d’un retour d’un certain Nicolas ! J’ai toujours pensé qu’en tant que fils d’immigré, il aime beaucoup la France, comme beaucoup dans ce cas.
    Bonne année 2019 Monsieur Tandonnet !

    J'aime

  4. Gerard Bayon dit :

    Merci de cette information et de ce résumé intéressant qui donne envie d’en savoir plus sur ce personnage dont vous nous aviez déjà parlé dans votre précédent livre.
    Livre téléchargé maintenant sur ma liseuse !

    J'aime

  5. souris grise dit :

    bonjour Maxime .

    c’est tjrs un plaisir de lire vos livres et je ne vais pas manquer celui -ci .
    ce serait un plus si vous nous laissiez une page pour que nous donnions notre avis sur cette biographie .

    amitié.
    Chris .

    J'aime

  6. Raphaël dit :

    Bonsoir M. Tandonnet, je pense que je lirai votre ouvrage après le nouveau Houellebecq (un chef d’oeuvre! parait-il). Il s’agit en partie d’un trait d’humour de ma part, je tiens à le préciser. L’hystérie médiatique autour de MH m’assomme quelque peu. Votre présentation m’a donné envie de le lire. J’avais lu votre ouvrage sur l’histoire des présidents de la république que j’avais trouvé passionnant même si, malheureusement, avec ma mémoire de poisson rouge et les nombreux détails, il serait nécessaire que je me replonge parfois dedans pour me rappeler certains événements et/ou traits de caractère de tel ou tel président. Cette période de l’entre-deux-guerres (qui coïncide aussi avec la 3e République pour partie) est fascinante. Elle est proche de nous et assez méconnue de nos contemporains. J’ai lu le journal de Jean Zay par exemple (écrit pendant sa captivité mais évoquant aussi son parcours antérieur), jai trouvé ça passionnant. Actuellement, je lis un ouvrage de Jean-Louis Loubet Del Bayle (les non-conformistes des années 30), là aussi on apprend plein de choses qui peuvent nous éclairer sur le présent. L’avez-vous lu? Qu’en pensez-vous? Bien cordialement.
    PS: je pense lire aussi sur Pétain ou Laval pour essayer de mieux comprendre quels ont été les choix, les parcours, les motivations des uns et des autres.

    J'aime

    • Bonsoir Raphaël, « les non-conformistes des années 30 », excellent ouvrage que j’ai utilisé pour mon Tardieu! Ainsi que les deux biographies dont vous parlez!
      Cordialement
      MT

      J'aime

  7. PenArBed dit :

    Les médiocres ne supportent pas les talents qui leur font de l’ombre.
    George Bernanos a qui le Général avait dit : «Votre place est parmi nous» , lors d’un entretien en 1945 lui avait confié que les médiocres auraient raison de lui. Janvier 1946 donna raison à Bernanos.
    En 1958, ces médiocres auront conduit la France au bord du gouffre.
    De Gaulle (Mémoires d’espoir) – mai 1958 : «A peine suis-je à Matignon qu’Antoine Pinay m’en fait le tableau [la situation de la France]. Sur tous les postes à la fois nous sommes au bord du désastre. (…) En somme, l’alternative, c’est le miracle ou la faillite».
    En attendant le prochain désastre !

    J'aime

  8. Anonyme dit :

    bonjour Maxime, bonjour à tous et meilleurs vœux pour 2019.
    Merci pour cette biographie de A.Tardieu que je lirai. J’avais beaucoup apprécié votre ouvrage ‘au cœur du volcan ».
    je lis avec attention vos billets et vous en remercie. Toutefois il y a une chose que je ne peux laisser passer : vous avez longtemps soutenu le parti LR et Mr Fillon; s’il avait été élu président de la république, je pense que la crise actuelle (gilet jaune et casseurs) aurait été pire encore car en aucun cas il n’aurait combattu les inégalités sociales, de salaire etc. Mr Macron a réformé l’ISF. Mr Fillon voulait le supprimer, son ami milliardaire Ladreit de Lacharrière vient d’etre condamné par la justice pour avoir donné un emploi fictif à P. Fillon. Le milliardaire l’a même avoué !
    Tout cela me dégoute, et visiblement de nombreuses personnes le sont aussi.
    Il faudrait commencer par de l’exemplarité et de la probité. Cyril

    J'aime

    • Cyril, je vote en général pour le ou les moins pires ou ceux qui me paraissent comme tels et suis bien d’accord avec vous sur l’exemplarité et la probité.
      Maxime

      J'aime

    • Eric dit :

      Avant de parler de probité et du « pire » qu’aurait été FF, essayez de vous poser les questions suivantes :
      – où sont passés les millions gagnés par Emmanuel Macron à la banque Rotschild, sachant qu’en dehors de Philippe Poutou c’est le candidat qui a déclaré le plus faible patrimoine ?
      – qui a financé la campagne d’Emmanuel Macron, alors qu’il n’avait pas les finances d’un parti bien établi pour l’alimenter ?
      – quelles raisons peuvent avoir justifié le déferlement médiatique autour d’Emmanuel Macron et de son épouse au cours des 18 mois qui ont précédé l’élection présidentielle ?
      Si vous avez les réponses, merci de nous les faire connaître et peut être pourrons nous gloser sur le manque de probité de son concurrent principal.

      J'aime

  9. Galatine dit :

    Meilleurs voeux pour 2019,tout d’abord…
    Hum…tout un livre consacré à André Tardieu?
    Est-ce bien raisonnable?
    Surtout que vous aviez déjà écrit sur le bonhomme dans un dernier ouvrage très agréable à lire sur les « Bannis de la République »….

    J'aime

  10. Tracy LA ROSIÈRE dit :

    Je vous ai posté une petite citation de De Gaulle, l’autre jour. Vous n’avez pas jugé séant de la publier. Je ne saurais vous blâmer : vous êtes chez vous. Peut-être pensez-vous que c’est du rassis. Vous n’avez pas tort. Cependant, à voir la situation des L.R., on est en droit de se demander s’ils n’auraient pas intérêt à réviser leurs bases.
    Cordialement et bonne année à tous.

    J'aime

    • Tracy, pas vu votre citation de De Gaulle et aucun commentaire bloqué ou en attente depuis des mois… Peut-être un problème technique avec le blog…
      MT

      J'aime

    • E. Marquet dit :

      Tracy,
      Je ne pense pas que vous ayez été personnellement visé. Le 30/12 j’ai moi-même fait un commentaire sur le billet du 28/12, enregistré à 13h56, heure Word Press, mais il figure toujours en attente de modération.
      J’en ai déduit qu’il s’agissait tout bêtement d’un bug et non d’un refus de la part de M T. Mystère de l’informatique !

      J'aime

    • jfsadys dit :

      Mes voeux ne sont pas passés non plus. Je pense moi aussi qu’il s’agit d’un « couac » du serveur qui héberge le blog de Maxime Tandonnet. Cela arrive parfois avec wordpress.

      J'aime

  11. Janus dit :

    J’ai lu « le souverain captif » et « la profession parlementaire » récemment. Je vais de ce pas me procurer votre livre que je vais lire avec tout l’intérêt que mérite ce personnage, inspirateur pour partie de la vision constitutionnelle du Gal De Gaulle.

    J'aime

  12. hmb dit :

    Bonjour Maxime,
    Avant tout mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année. Une remarque de pure forme : vous mettez en tête de votre papier un lien commercial sur le site d’Amazon, ce qui me semble peu cohérent avec les idées que vous défendez. J’ai bon ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s