Un épouvantable régime politique

 La rentrée 2018 est placée sous le signe de l’hystérie et de la bêtise: chaque jour sa nouvelle crise. L’affaire Benalla, continue de faire rage. Le Sénat, exerçant  sa mission démocratique de contrôle de l’exécutif, est accusé, dans un tourbillon de démence, de vouloir « destituer » le président de la République, la démission lacrymale de M. Hulot, de nouvelles polémiques sur la guerre d’Algérie, ou sur la boutique de l’Elysée, s’enchaînent au quotidien. Tous les records historiques d’impopularité sont battus. Pendant ce temps, la situation économique (croissance, chômage, déficits, dette publique) est désastreuse et le décrochage de la France vis-à-vis de ses voisins s’accélère, dans l’inertie absolue du pouvoir. L’effondrement du système scolaire et du niveau intellectuel général se poursuit. La pauvreté augmente (9 millions de personnes). La violence est tellement banalisée dans le pays  que nul n’en parle plus.  Le régime politique français, issu de la destruction de la Ve République, est une monstruosité. Il consiste dans une mélasse empoisonnée de sublimation et de lynchage accompagnée de l’abolition de toute notion de responsabilité. Ce système qui prospère sur les ruines de la Ve République, repose sur une aberration démocratique source de tous les désastres: il glorifie un personnage, en le couvrant d’un manteau de magnificence et de haine mélangées, tout en le protégeant pendant 5 ans de toute  sanction pour ses paroles, pour ses choix ou absence de choix, et ses résultats. L’institution présidentielle n’a de sens que si le chef de l’Etat, arbitre et autorité morale, reste au-dessus de la mêlée politicienne. Mais dès lors qu’il devient lui-même, personnellement, l’incarnation de cette mêlée politicienne, sa place et son rôle dans le système politique, son irresponsabilité, tournent à l’aberration.  Médiocrité des hommes ou débilité d’un régime? Les deux, qui se nourrissent mutuellement, dans une spirale infernale.  Ce système débile, fondé sur la déconnexion entre les attributs du pouvoir et l’idée même de responsabilité,  pousse à la déviance et favorise le pire de la nature humaine. Il serait simplement risible s’il n’entraînait pas la France, comme un boulet au fond de l’abîme.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

55 commentaires pour Un épouvantable régime politique

  1. Annick Danjou dit :

    l’anonyme aujourd’hui c’est moi!

    J'aime

  2. de cydelah dit :

    @ Mildred
    Re Bonjour,

    Je viens de voir que la vidéo s’affiche automatiquement à partir du lien. Pas mal.
    Ce qui n’est pas le cas dans le blog de PH. BILGER par exemple. D’où ma question ici.

    P.S. Blog précité dans lequel il est quelquefois fait référence de temps en temps à celui de notre hôte d’ici.

    Cdt

    J'aime

  3. de cydelah dit :

    @ Mildred / 16 septembre 2018 à 15:09
    Bonjour,
    Hors sujet avec l’aimable autorisation de notre hôte.

    J’ai mis de côté la vidéo pour y revenir plus tard.

    Question :
    J’aurais su mettre le lien de cette vidéo YouTube ainsi :

    comme je sais mettre une photo avec <img src…..

    Mais comment insérer dans le texte la vidéo tel que vous l'avez fait dans les blogs qui ne proposent pas les outils (icônes) ?
    J'imagine que c'est en partant du lien URL. merci du retour.

    CDT

    J'aime

  4. Anonyme dit :

    Juste un mot au petit déjeuner, merci M Retailleau

    J'aime

  5. Christophe dit :

    Très franchement Maxime,je crois qu’il faut laisser le processus de putréfaction poursuivre sa course jusqu’à son terme.

    J'aime

  6. Annick Danjou dit :

    Vous avez lu je pense l’article de F. Dumas aujourd’hui dans le Parisien, tous les points qu’elle soulève montre ce que vous dénoncez. Les yeux s’ouvrent on dirait? il serait temps que d’autres prennent la parole. Et j’espère que Mr Larcher, dont vous parliez l’autre jour ,saura se montrer digne de sa fonction et que l’appel du président ne l’aura pas influencé.

    J'aime

  7. Tracy LA ROSIÈRE dit :

    Quelle sentence SEGUIN aurait-il porté sur cette énième phase de décomposition ?

    J'aime

  8. loonloonychantemerle dit :

    finalement, le grand scandale, c’est le nombrillisme : nous autres Français, nous sommes des privilégiés mais, comme souvent dans ce cas, nous agissons comme des enfants gâtés. un peu de hauteur de vue nous permettrait s

    J'aime

    • loonloonychantemerle dit :

      …sans doute de réagir sainement en protestant énergiquement, mais sans perdre de vue que le reste du monde aussi va mal . A craindre : seule « la rue » finira par avoir le dernier mot tant le pouvoir actuel semble sourd et aveugle au mécontentement grandissant, ce qui nous isolera davantage.

      J'aime

    • loon, oui, c’est ça le fléau du siècle!
      MT

      J'aime

  9. Philippe Dubois dit :

    Bonsoir Maxime
    Votre billet est pessimiste mais lucide
    Ce régime en voie de décomposition avancée inspire juste le dégoût, d’autant que l’opposition est en dessous de tout (je devrais peut-être écrire les oppositions d’ailleurs, tant elles sont elles mêmes divisées et en proie aux mêmes maux que la clique de branquignols nuisibles qui nous sert de gouvernement et de majorité parlementaire.

    Vous passez un peu vite sur la dernière saillie de Jupinet, qui, encore une fois, salit et insulte la France pour faire plaisir à la veuve d’un traître communiste, complice du FLN qui assassinait Européens et Musulmans, parfois avec des raffinements inouïs de cruauté.

    J’aurais toutefois un bémol à apporter : ce pitoyable spectacle n’inspire pas l’épouvante, mais juste la nausée, le dégoût ou le mépris le plus profond si vous voulez.
    J’ai connu (un peu) la RDA en 1985, quand des gens se faisaient tirer dessus en essayant de franchir le rideau de fer ou le mur de Berlin. Là, il y avait un régime politique épouvantable.

    J'aime

  10. Maréchal dit :

    Cher Maxime,
    Macron est à vos yeux comme l’exprimait La Rochefoucauld  » un chaos de passions contraires et de faiblesses qui se contredisent .. » Votre billet d’humeur est remarquable de force et de relief et témoigne de votre souci d’atteindre une vérité particulière que je partage.

    J'aime

  11. Bernderoan dit :

    Et voilà pourquoi je vote blanc depuis longtemps.
    Je me refuse à voter pour un chef de parti. La démocratie n’est pas exclusivement la loi du nombre à mon sens, c’est l’intérêt général. Je viens de lire « Tyrannie de la majorité » de Tocqueville. Rien de nouveau sous le soleil.
    Notre système est à repenser totalement pour essayer de limiter seulement les débordements, bien qu’aucun système ne soit parfait. Et même si cela existait, il y aurait toujours quelques petits malins pour le bricoler. L’homme n’est qu’un homme.
    En attendant, les ploutocrates jouissent, le peuple souffre. La France sombre, et l’Europe également. On élit et on y envoie les meilleurs ! La déliquescence est bien avancée, mais sans doute pas encore assez…!

    J'aime

  12. pier21 dit :

    A force de pessimisme, on finit par devenir optimiste!
    En effet, raisonnablement, il n’y a aucune chance pour que le pays se réforme sur le plan économique et financier, c’est demander à un drogué en overdose de se désintoxiquer !
    Sur le plan sociétal, la France (et une bonne partie du monde occidental) fait montre d’un esprit suicidaire! Et effectivement se suicide.
    Sur le plan politique, les institutions ajoutées aux batailles d’égo garantissent à Macron un pouvoir quasi absolu et surtout illimité à l’horizon d’une génération, au moins.
    Ce « no future » me ramène alors à la sagesse du Bouddha:
    -Si le problème a une solution, à quoi bon s’escrimer à la chercher, elle finira par s’imposer?
    Si le problème n’a pas de solution pourquoi s’épuiser à essayer de la trouver? :
    Le « Père Queuille » ne disait-il pas « Je ne connais pas de problème qu’une absence de solution ne finisse par résoudre »!
    Alors soyez heureux tant qu’il en est encore temps!

    J'aime

  13. Janus dit :

    Maxime, dans vos pérégrinations dans la haute administration, avez-vous rencontré des hommes libres, dignes de confiance et dotés de vraies valeurs morales, soucieux de la vérité et capable de la défendre autrement que par un haussement d’épaule ?
    Je n’en suis pas sûr, mais peut-être pourrez-vous me détromper. Quant au personnel politique, il est totalement dévoyé ou absolument nul.
    Votre analyse des perversions de la Ve république est juste. Le grand malheur de cette Ve c’est la mort trop rapide de Pompidou. Mais hélas, dès ce décès, il est apparu que le costume du Gal De Gaulle était beaucoup trop grand pour les demi-portions qui briguaient sa succession. Et c’est toujours vrai.
    Il ne nous reste plus qu’à attendre, l’arme au pied …

    J'aime

    • janus, oui, oui, je vous en donne ma parole, dans la haute administration, tellement dénigrée, il y a des hommes et femmes – rares il est vrai -, intègres et honnêtes, non rongés par le conformisme, qui ont le sens de l’intérêt général, du bien public, et qui voient les choses avec une grande lucidité.
      MT

      Aimé par 2 personnes

  14. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Et si Éric Zemmour avait raison, lorsqu’il explique dans un entretien avec Valeurs Actuelles au sujet de son dernier livre :
    « Le véritable populisme était la monarchie. Les populistes agissent contre les clercs qui sont aujourd’hui les médias, les universités, et contre notre aristocratie qui est celle de la finance et de l’économie. Depuis le début, les rois de France ont joué le peuple contre les aristocraties…, contre les élites de l’époque.
    Les rois de France ont bâti leur pouvoir avec cette alliance. C’est d’ailleurs lorsque Louis XVI renonce à le faire qu’il meurt… »
    Et encore :
    « … j’associais – parce que je l’avais appris à l’école – la République au patriotisme et à l’indépendance nationale. 1792 et 1914… mais…je dirais que la soumission à l’Allemagne était dans l’ADN de la République, au moins depuis la IIIème. Tout simplement parce qu’elle est le fruit de la défaite de 1871…
    L’ambassadeur d’Angleterre écrit à son gouvernement en lui expliquant qu’il ne sert plus à rien de discuter avec les Français par ce que les décisions se prennent à Berlin….
    Et Bismarck joue la République puisqu’il voit (les Français) divisés entre légitimistes, orléanistes, bonapartistes et républicains.
    De Gaulle est le seul à avoir essayé de restaurer l’autorité monarchique de l’État. Dès qu’il est parti, l’Allemagne a repris le dessus… »
    Et quand on lui demande quel pourrait être le rôle historique d’Emmanuel Macron ?
    « Soit on résiste à l’invasion migratoire, soit on se soumet. Son rôle historique est simple : s’il veut le jouer, il doit être le De Gaulle de l’Algérie. De Gaulle est venu au pouvoir sur les épaules des partisans de l’Algérie française avant de les trahir. Macron est venu au pouvoir sur les épaules des partisans de la soumission de la France à l’ordre mondial et à l’invasion migratoire. Il doit se retourner contre eux. Pour l’instant je ne le vois pas faire cela. Mais Emmanuel Macron n’aura aucun rôle historique s’il se contente d’être ce qu’il a été en tant que candidat… »
    Éric Zemmour – Destin français – Albin Michel

    J'aime

    • Mildred, c’est intéressant, bien qu’un peu contradictoire sur « Macron », mais on aimerait savoir ce que vous pensez par vous-même.
      MT

      J'aime

    • Mildred dit :

      Monsieur Tandonnet,
      Puisque vous semblez vous intéresser à ce que je pense, je dirais que cela me paraît une très bonne idée, ainsi que le suggère le JDD, que Marine Le Pen pense donner la tête de liste du RN, aux prochaines élections européennes, à Hervé Juvin !

      J'aime

    • Colibri dit :

      J’ai écouté et regardé la vidéo. En entier. Intéressant. C’est sûr que ça change de « C dans l’air » ou de BFM TV.

      J'aime

  15. Citoyen dit :

    Quand on est capable d’instaurer autoritairement, et s’en gargariser, une débilité comme le racket à 80 sur les routes, il ne faut pas s’étonner que tout le reste soit à l’avenant …
    Pas d’inquiétude, ce n’est un mauvais moment à passer … avant la chute finale …

    J'aime

  16. Jean-louis Michelet dit :

    Désertion quasi générale
    Au soir du 18 Juin, après une dernière bataille électorale, plus de la moitié des troupes avait déjà déserté, un nombre important d’autochtones restèrent sur le champ de bataille avec le sentiment d’avoir emporté une très grande victoire.
    Dans une allégresse presque juvénile, de vieux généraux et beaucoup de jeunes gradés, opportunistes et fraîchement ralliés à un jeune général, se partagèrent le butin de leur victoire…
    Une bonne année plus tard, ce jeune général, entouré encore par quelques-uns de ses fidèles lieutenants, au milieu des ruines encore fumantes, gardait l’illusion d’avoir encore une armée avec lui…la désertion était quasi générale.

    J'aime

  17. michel43 dit :

    allons Maxime,, ,beaucoup d’électeurs on préférer Macron a Lepen ,comme vous le savez ,j » ai voter Lepen ,avec une pince sur le nez ,sachant que le Macron sera élues ,la dernière du président ,pour s’allier les communistes ,un traite en Algérie qui préférait le FLN ,un comble dans la connerie ,et nous avons encore rien vu,,,,et dire que les traites de notre droite lui lèche les bottes ,avec toutes ses bêtises ,2019 devrait lui imposer une claque ,son Europe va lui péter a la figure ,va t » il redescendre sur terre ,,je ne le crois pas ,il persiste et signe ,donc l » union des droites ,s » impose ,

    J'aime

    • micjel43, il ne faut jamais voter avec une pince sur le nez, il faut s’abstenir dans ce cas plutôt que de voter pour des gens qui vous dégoûtent.
      MT

      Aimé par 1 personne

    • michel43 dit :

      Maxime,,je ne suis pas comme vous ,personne me dégoute ,sinon , faudrait ne plus voter,,,,attarder 2019 , la,,vous aller être vraiment dégouter

      J'aime

    • michel43, mais c’est vous qui m’avez dit: « voté en me bouchant le nez! »
      MT

      J'aime

    • de Cydelah dit :

      micgel43
      – Qu’est-ce que penser ?
      Je vous laisse répondre, car ce n’est certainement pas, sans cesse répéter les mêmes inepties à deux balles et qui plus est, bourrées de fautes d’orthographe.
      Vous n’essayez même pas de faire des efforts de correction par une relecture, avant de poster. Ainsi c’est de l’irrespect pour votre hôte et celles et ceux qui font l’effort de vous lire.
      Car sachez que votre crédibilité est inversement proportionnelle à votre nombre de fautes seulement d’orthographe.
      /// ont préféré / à Lep / j’ai voté / sera élu / traître en / traîtres de / péter à ///
      Sept fautes seulement en sept lignes; finalement je suis obligé d’avouer que vous êtes en progrès. Continuez vos efforts, ils ont le mérite de prouver que quand on veut, on peux.
      Cadeau :
      https://www.lalanguefrancaise.com/orthographe/orthographe-40-regles-de-base/

      Bonne journée à vous.

      J'aime

    • michel43 dit :

      que cela vous plaise ou NON,, depuis de nombreuses années ,sur ce blog , j’écris se qui me plait et en plus c’est ce que je pense, et JAMAIS je me servirais de ce correcteur ,vous n’êtes pas obliger de me lire ,d » ailleurs vous me faites sourire ,avec vous fait seulement la moitie de non parcours ,,,,,,,a critique est facile ,mais je continuerais a dire ce que je pense , que cela vous déplaise ou NON,,,,,,

      J'aime

    • michel43, humour! humour!
      MT

      J'aime

    • Annick Danjou dit :

      de Cydelah, « quant on veut on peut »…juste un clin d’oeil!

      J'aime

    • Colibri dit :

      Michel43, la lecture du blog de Maxime Tandonnet et les personnes de droite qui dans la vraie vie acceptent de parler politique avec moi me font penser que l’union des droites françaises n’est pas pour demain. Jean Marie Le Pen et Marine Le Pen ont distribué tellement de coup de bâtons aux droites de notre pays qu’il va falloir du temps ou des circonstances historiques imprévues pour le moment pour que l’union des droites se fassent.

      J'aime

    • michel43 dit :

      on a vue tellement de choses, avec notre droite MOLLE , que je pense qu » un jours se sera possible ,surtout après les élections Européenne

      J'aime

    • Colibri dit :

      ou coups de bâton?

      J'aime

  18. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    Je ne suis pas aussi pessimiste que vous. Lorsque je vois les mesures courageuses et intelligentes prises par nos députés, répondant en cela à un cri du peuple traduisant une aspiration profonde du pays, je me dis que j’ai bien tort de ne plus voter et que je devrai revoir ma position, ne pouvant rester en marge de ce tsunami d’intelligence et de lucidité : « L’assemblée vote l’interdiction des couverts et contenants en plastique » (https://www.lesechos.fr/amp/52/2205352.php). Les arguments sur lesquels se fondent ce vote, qui montre au passage la puissance de la dimension démocratique de ce pays ce qui ne devrait pas laisser indifférent tous les pays qui se prévalent immodestement de cette philosophie et qui aspirent à accéder à notre hauteur de vue (au hasard, les USA et nos amis anglais) laissent pantois et contredisent votre vision pessimiste, convenez-en.
    Bon, je vais de ce pas boire mon café dans mon mug en fausse porcelaine de Limoges.

    Bon dimanche (ce n’est pas encore taxé).

    Aimé par 1 personne

    • Janus dit :

      Sachant que le rejet de plastique dans l’océan pacifique ne peut pas concerner notre pauvre France, qui a ma connaissance , n’a pas d’accès direct à ce magnifique océan pacifique. D’autre part, les études réalisées démontrent que le rejet de plastiques dans l’océan concerne essentiellement 7 grands deltas dont aucun situé en Occident… Si on voulait résoudre ces problèmes, il faudrait intervenir sur le delta du Gange, le Mékong, le fleuve jaune etc…
      Tous des pitres et des menteurs, ces escrologistes

      J'aime

    • H, excellent!
      MT

      J'aime

    • H. dit :

      Là, je dois dire que c’est la grande classe. Ça renforce mon amour du régime et l’immense respect que j’éprouve envers nos représentants: « Les sénateurs LREM vont boycotter l’audition d’Alexandre Benalla » (http://www.lepoint.fr/politique/les-senateurs-lrem-vont-boycotter-l-audition-d-alexandre-benalla-16-09-2018-2251693_20.php)

      J'aime

    • Annick Danjou dit :

      Et les assiettes en plastique dans les cantines, supprimées ou pas? Jusqu’à 2025 et 2028 on a donc encore le temps.

      Cent-vingt-deux députés de la majorité ont aussi obtenu l’interdiction des « contenants alimentaires de cuisson, de réchauffe et de service en matière plastique » dans les cantines, de la crèche à l’université, « au plus tard au 1er janvier 2025 ».

      Cette échéance concerne les collectivités de 2.000 habitants et plus. Pour les collectivités de moins de 2.000 habitants, l’interdiction doit prendre effet d’ici 2028.

      J'aime

    • Annick Danjou dit :

      ça c’est aussi du lourd:
      On ne va pas s’associer à cette mascarade. Le Sénat a d’autres sujets de préoccupation que l’affaire Benalla.
      François Patriat à franceinfo

      Médiocrité des hommes ou débilité d’un régime? vous répondez les deux, Maxime, mais ce qui est intolérable c’est que ces gens là sont à la tête du pays, occupent des postes importants et prennent des libertés inadmissibles qui devraient les pousser à la porte.

      C’est nous qui assistons à une mascarade de la part du président et de ses ministres qui, par leurs prises de paroles et leurs menaces, laissent à penser que quelque chose de grave nous est caché et que chacun se serre les coudes pour protéger la présidence.

      J'aime

  19. Gérard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Pas une seule semaine sans qu’un(e) ministre, un député LR ou un adhérent ou sympathisant de cette secte ne formule une ânerie. Il est d’ailleurs pour le moins étonnant que ce soit celles et ceux qui ont le moins de propos pertinents et intelligents à dire qui monopolisent les médias pour se ridiculiser et caricaturer à l’extrême le pouvoir, on voudrait le suicider que l’on ne s’y prendrait pas autrement ! Même le Président qui n’est pas en reste de saillies verbales crétines ne manque aucune occasion (cf : son intervention idiote, provocatrice et source de violence sur la guerre d’Algérie et sa réponse à un chômeur ce week-end). Ce régime est déjà à bout de souffle, aucun espoir de voir les maux qui ruinent notre pays pris en charge de manière efficiente, pas la moindre réforme intelligente et efficace en vue, il ne reste que les polémiques stériles, les petites manœuvres minables, l’entre-soi, les saynètes quotidiennes, le chiqué pour donner l’illusion.
    Tout cela ne peut pas durer et ne continuera très certainement pas encore trois ans et demi car on continue de voir au travers des derniers sondages la lassitude grandissante des Français face à ce pouvoir romanesque qui les emmène à grande vitesse dans le mur des réalités.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s