Carte postale des mégalithes

Voici une petite carte postale de nos vacances dans les mégalithes. Désolé, nous ne connaissions pas… Originaires du Sud-Ouest et de Corse, parisianisés, le mot « vacances » rimait pour nous avec celui de « Sud ». La Bretagne, comme lieu de repos, gagne pourtant à être connue. Le littoral, protégé par d’immense dunes qui s’étirent à l’infini, constellées de petites fleurs rouges et jaunes et ses rochers noirs, est préservé comme nulle part ailleurs. L’océan déploie des palettes de bleu indescriptibles sous une lumière aux mille nuances. La baignade est fraîche au début, mais délicieuse une fois apprivoisée la température de l’eau. Les langoustines et les huîtres abondent, sublimissimes. On y trouve, en accompagnement, d’exceptionnels petits muscadets vieillis en fût de chêne, produits à moins d’une centaine de kilomètres à vol d’oiseau, dont l’existence était insoupçonnable. Dans l’ensemble, les Bretons sont extrêmement accueillants, adorent faire découvrir leur région qu’ils aiment passionnément. Ici, tout est calme et serein, le tourisme de masse, la foule et les embouteillages parisiens n’y ont pas pénétré, même au plus haut de la période estivale. Mais surtout, nous sommes tombés sous le charme des champs de mégalithes de Carnac, Locmariaquer, Erdeven, etc. Ils sont la trace principale, sur le territoire français, de l’époque néolithique, 6000 ans avant JC, qui marque la fin de la préhistoire et l’entrée dans l’histoire avec l’invention de l’agriculture, de l’élevage, la sédentarisation et les premiers villages. Les archéologues n’ont pas réussi à percer le mystère de ces alignements de pierres granitiques qui s’étirent à l’infini, que les hommes ont élevées là au prix d’efforts titanesques. Leur signification est sans doute à la fois politique et religieuse, peut-être expression de la puissance des populations de l’époque pour impressionner d’éventuels envahisseurs, étrange message des hommes du début de la civilisation, ayant traversé plus de 8 millénaires pour parvenir jusqu’à nous. Que voulaient-ils nous dire? Sans doute garderont-ils leur mystère pour l’éternité. A chacun d’entre nous de déchiffrer leur message, de s’en faire l’interprète. Et c’est tant mieux ainsi.

MaximeTANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

53 commentaires pour Carte postale des mégalithes

  1. lugardon dit :

    Je suis Breton par ma grand-mère maternelle originaire de Napoléon ville. Je vis dans un département du Sud-Ouest où il y a de nombreux immigrés bretons depuis 1921. Deux fois par an je fais des séjours en Bretagne qui fait partie de mes racines profondes.

    D’autres raisons d’aimer la Bretagne: https://fr.wikipedia.org/wiki/Bretagne#Politique

  2. Citoyen dit :

    Vous en avez de la chance ! … Les paysages valent le déplacement …
    Ce week-end, la transhumance a bien eu lieu, mais rassurez vous … Pas dans votre direction …
    Il faut dire que les moutons sont très grégaires. Ce qui, à bien y réfléchir, n’est pas une si mauvaise chose …

  3. Gilbert Pontkalleg dit :

    qu’est ce qu’un coming out ? je parle couramment l’anglais mais ne sais pas la signification dans ce franglais détestable .

  4. Gilbert Pontkalleg dit :

    la Bretagne est une terre celte et encore sauvage , de grande magnificence. le temps est très changeant dans une journée . Personnellement, je préfère les ciels nuageux à ceux des hautes pressions tout bleus. Le ciel breton dominé par les cumulus est de grande beauté, les couleurs ayant une large palette, du bleu au gris foncé et même noir parfois. Les peintres de l’École de Pont-Aven, et Gauguin en particulier parmi de nombreux Américains, ont perçu toute la beauté sauvage de ces terres celtes.

  5. Gilbert Pontkalleg dit :

    je passe mes vacances à Sarzeau, dans la Presqu’île de Rhuys, depuis mon plus jeune âge. C’est le paradis sur terre. La culture bretonne est magnifique. Je vous conseille de venir à Port-Navalo, à l’entrée du Golfe du Morbihan. Grandiose ! et merci à Maxime Tandonnet pour ses billets si clairvoyants.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s