Paroles de la majorité silencieuse

images (3)Le site a pris depuis le début de l’année une autre dimension. Sa fréquentation était jusqu’alors de 1000 à 2000 visites quotidiennes. Elle est désormais de 5000 (minimum) à 20 000 par jour (22 000 les 28 et 29 janvier). L’approche des élections explique cet intérêt mais aussi le climat extrêmement délétère qui pèse sur le pays. Il traduit peut-être la quête d’un lieu de discussions sans outrances, ni haine ni violence verbale, de repères dans la tempête, un besoin de calme et de modération dans la folie collective qui embrase le monde politique et médiatique. J’en remercie tous ceux qui y contribuent et je souhaiterais reprendre ici trois jolis textes, parmi d’autres (mais impossible de tout reprendre) qui témoignent de ce sentiment, envoyés parmi les commentaires ou sur l’adresse de messagerie rattachée au blog, qui m’ont beaucoup touché. Bien amicalement.

……………………………………………………………………………………………………………………….

Aymoin, écrivait en l’an 1000, l’événement suivant: la nuit même qui suivit les noces de Basine desans-titre Thuringe et Childeric, Basine dit à Childeric: « Si mon seigneur le souhaite, je puis lui faire voir quelle sera la destinée de la dynastie qui sortira de lui » Childéric lui dit: « Oui je le veux. »
-Levez-vous, poursuivi la reine, et regardez dehors: Que voyez-vous?
– Je vois, dit Childéric, un lion fort et puissant qui marche dans la campagne; tous les animaux le respectent, tremblent quand il se fâche, et d’autres batifolent.
– Retournez, dit la reine, et venez comme la première fois, me dire ce que vous avez vu!
– Le lion a disparu: les licornes et les léopards qui marchaient à ses côtés ont disparu; des ours et des loups ont pris leur place, et les animaux se chamaillent!
– Une troisième fois, Que voyez-vous?
– Childéric dit: « Il n’y a plus que des chacals et des hyènes qui s’entre déchirent, tandis qu’une multitude de petits animaux malfaisants se battent autour d’eux et leurs font impunément des morsures, les autres animaux sont maigres et rachitiques!
– Dormez dit Basine; demain au lever du soleil, je vous dirai ce que signifie votre vision.
Le lendemain fidèle à sa parole, Basine dit à Childéric: « Le lion que vous avez vu marchant entre des licornes et des léopards est la figure du fils que vous aurez (Clovis): Fort ,vaillant, loyal, intègre, il régnera sur ses ennemis; tout pliera sous sa puissance, il sera respecté de tous et le peuple sera fier de lui!
– Après lui viendront des rois moins redoutables, mais avides en proie: ce sont les loups et les ours!
– Puis ta descendance déclinera, les princes seront sans vigueur, cupides, avides de pouvoir, livré à la révolte des grands et aux insultes de petits sujets avides de pouvoir sans charisme et ce sera la fin de ta dynastie!
Belle leçon d’histoire! Notre Ve République vie cette histoire, histoire qu’ont connues toutes les dynasties de notre pays, des Mérovingiens jusqu’à nos jours.
Nous pouvons constater avec tristesse et effroi que notre cinquième république est dans la troisième phase décrite par Basine de Thuringe depuis 1981, les chacals et les hyènes se battent pour le pouvoir. Le Général de Gaulle fut le lion, ensuite vinrent l’ours et le loup et depuis 1981 les chacals et les hyènes.

Nous assistons au triste spectacle des chacals et des hyènes, au spectacle de ses petits sujets avides de pouvoir. Comme vous l’avez dit la dictature de la crétinerie.
2017 ne changera rien, nous serons à la merci de crétins avides de pouvoir et qui feront de la France une épave.
Nous courrons vers des événements dramatiques, certainement une guerre civile, voir plus et de cet ou ces événements sortiront d’autres hommes ou femmes qui redresseront le pays.
Mais cela n’est pas demain la veille.

 ************************************************************************

 Depuis 2013, je suis François Fillon, en effet post défaite de 2012, il me semblait le mieux à même de redresser le pays. Son tour de France pendant plus de trois ans lui a permis d’aboutir à un programme en béton. J’ai apprécié son livre « Faire », ainsi que « Vaincre le totalitarisme islamique ».
François Fillon c’est l’ordre avant tout ! Ce qui n’est plus le cas actuellement !
Pour la primaire j’y croyais même lorsqu’il était en 4e position dans les sondages, je me suis dit ça doit venir et plus on s’approchait de novembre, plus je sentais que ça allait décoller et on a vu l’arrivée.
Depuis plus de deux semaines, on constate un lynchage inouï, du jamais vu à l’approche d’une élection présidentielle.
Pour moi François Fillon n’a pas volé l’Etat, les choses sont légales. Le travail de son épouse, oui pour moi son épouse à travailler avec son mari, était tellement familial et naturel, que la traduction est : elle n’a pas travaillé. C’est symptomatique : quand on fait dans la discrétion, on ne fait rien, quand on fait du vent, on a tout fait ! Je donnerai l’exemple de ma mère, elle aidait mon père dans l’exploitation agricole et à l’école quand il fallait indiquer la profession des parents, j’indiquais « néant » pour ma mère (ce que mes parents m’avaient dit de mentionner), alors que ma mère travaillait en moyenne près de 10 heures par jour (5 le dimanche, mais tous les dimanches). Je donne juste cet exemple pour témoigner qu’il peut y avoir un travail certain même si ce n’est pas de notoriété publique. Le montant fait polémique, d’abord il faut le ramener à du net, c’est ce qu’a fait François Fillon, mensuellement cela fait 3 500 €, il est vrai un très bon salaire pour beaucoup de français. Un ex attaché parlementaire, Vincent Goyet, a ramené le montant aux débuts parlementaires de François Fillon, en 1981, la moyenne descend à 1 500 €, plus dans la moyenne de beaucoup de français.
En France, on aime bien dire ce que tu as, mais pas ce que tu fais !
Je pose la question, si François Fillon n’avait pas gagné la primaire, qu’aurait fait le Canard Enchaîné ? Il ne se serait pas déchaîné autant, mais là il y a un réel problème d’objectivité et d’impartialité : s’il y a des choses à dire, il faut les dire pour tout le monde ! Et ne pas en monter pour une cible bien précise !
Je comprends Freddy Wantz pour la claque aux français, mais je donnerai tout pour que François Fillon revienne à sa place : remporter l’élection présidentielle. Je sens que nous allons remonter et que ce ne sera pas un revirement de dernière minute, comme le précise France Mitrofanoff, le redressement se fera vraiment d’ici fin février et puis progressivement comme à la primaire !
Car franchement les autres candidats … des rêveurs. François Hollande ne se représente plus, mais d’autres essaient de le remplacer, du « copier/coller ». D’ici là encore Bayrou pour la combientième ?
Ah, j’ai oublié Henri Guaino, j’espère qu’il n’aura pas les signatures, car pour casser son camp il est fort, de mémoire je crois que c’est sa première élection en temps que parlementaire.
Oui je suis beaucoup plus motivé qu’à la primaire, où je l’étais déjà, car je ne supporte pas que des nuls veulent faire leurs lois, tout le contraire de François Fillon.
Ensemble, en parlant à notre entourage, à nos connaissances, en parlant le langage du bon sens, nous nous hisserons à la place qui doit nous revenir : la première !

 *******************************************************************

sans-titre Bonjour, moi je ne suis pas née à Bordeaux, mais j’ai aussi fait des études à Bordeaux, Paris (catho) et je vis mariée, mère et grand-mère à Poitiers, où j’ai pu assister au meeting de François Fillon. Journaliste retraitée, rédactrice départementale , au……, dont le siège est à Bordeaux, j’ai fréquenté de prés, Raffarin, etc… les politiques, les élus, les chefs d’entreprises, les attachés parlementaires, bref, tout ce qui plait à mes confrères journalistes pour vendre du papier … avec les affaires croustillantes.
Mes enfants, policier, gendarme, urgentiste, à Bordeaux, ou votent blanc ou votent Lepen de guerre lasse, face à toute cette gabegie et ces magouilles …politico électorales.
Je ne sais par quel circuit j’ai reçu le papier de Julien Aubert, donc je suis arrivée à vous par votre blog.
Je cherche en fait comment nous pourrions changer les choses qui traumatisent nos électeurs ! Je veux dire, comment faire qu’un décret puisse interdire d’employer des membres de sa famille comme attaché parlementaire ; comment limiter le nombre des députés et de ministres ; comment limiter les salaires de ces personnes, et alléger les privilèges, comme les chauffeurs, voitures de fonction, émoluments grandioses des anciens sénateurs, ministres, présidents. Tout ceci est indécent dans u pays ou trop de gens vivent selon la formule, au dessous du seuil de pauvreté.
Si François Fillon veut reconquérir ses électeurs et accéder à la présidence, il faut qu’il fasse un don substantiel à une fondation comme Emmaüs (sans reçu fiscal), pour réparer l’embauche de ses enfants) ! Ce serait un geste qui apaiserait ! ET qu’il promette d’assainir vraiment tous ces salaires, ces indemnités et autres du genre qui scandalisent tant les gens qui n’arrivent pas à boucler leur mois. Je suis en rural, il y a des mamans qui à force de grossesse, ont perdu leurs dents et n’ont pas les moyens de faire refaire une belle dentition, elles sont comme des centenaires! Il faut vraiment faire comprendre ça à Fillon, un geste, une promesse !
Mais quel levier pour que les gens y croient, quelle campagne parallèle pour l’aider à reprendre la main !
A Poitiers ce fut une soirée pleine de force, de dynamisme, François Fillon  a vraiment enthousiasmé, une stature de chef d’état, qui fera honneur à la France. Aidez moi à monter quelque chose qui touche et François Fillon et nos citoyens. Voilà, je lance une bouteille à la mer, en espérant que quelqu’un s’engage et bouge.
Vous avez été élevé à saint Genès, vous devriez être chrétien, alors je sais que le Seigneur éprouve ceux qui l’aiment , qu’Il aime ! Alors je confie tout cela à votre prière.

………………………………………………………………………………………………………………………………
 
 

Advertisements

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

36 commentaires pour Paroles de la majorité silencieuse

  1. Annick Danjou dit :

    Maintes fois, je vous ai remercié Maxime, pour le travail énorme que représente votre blog et pour le fait que les commentateurs, le plus souvent courtois, apportent par leurs connaissances ou leurs lectures un atout majeur à tous vos articles. Cependant je ne peux pas accepter qu’on (pas vous) mêle la religion à la politique et penser que la prière va nous sortir des ornières dans lesquelles notre pays s’embourbe a le don de me hérisser. La religion enflamme nos banlieues, est très souvent intolérante quelle qu’elle soit et il faudrait vraiment qu’ on cesse d’introduire la religion partout surtout parmi ceux qui veulent gouverner ce pays. Quant Fillon a proclamé qu’il était chrétien, pour moi, il a perdu un point.

    • Colibri dit :

      @Annick Danjou, Je ne vis pas en banlieu et je ne sais rien ou peu de choses de ce qui s’y passe. J’ai donc du mal à imaginer que la religion catholique ou protestante enflamment nos banlieues. Mais je veux bien croire que je me trompe parce que je suis dans ma bulle de campagne. Bien entendu pour ce qui est de l’intolérance nul n’en a le monopole et oui vous avez raison il est des religieux qui sont intolérants mais il y a aussi des non religieux qui le sont, des systèmes politiques qui le sont. Et les exemples ne manquent pas d’intolérance aussi dans les médias de gauche et de droite. Et je crois que si depuis quelques années les religions font un retour en force en politique c’est qu’à vouloir les faire taire à tout prix et à les mettre toutes dans le même sac cela n’a fait que les réveiller. Si effectivement les religions ne relient pas toujours, les politiques et les médias ne relient pas toujours non plus. Et les politiques et les médias heurtent, blessent souvent celles et ceux qui ont des convictions religieuses et une morale religieuse et des principes religieux. Bien entendu les religions n’ont pas le monopole des convictions, de la morale, des principes de vie. Je vais maintenant prier pour que vous me lisiez avec bienveillance et compréhension et sympathie. 🙂

    • Annick Danjou dit :

      @Colibri, je vous ai lu avec bienveillance, compréhension et sympathie. J’ai autour de moi, dans ma famille, parmi mes amis, mes collègues, des croyants, chrétiens, protestants, juifs, musulmans (même des athées!!!) et je les respecte tous. Je me suis peut-être mal exprimée. Je sais parfaitement bien que ce ne sont pas les chrétiens qui enflamment nos banlieues mais je sais aussi que les catholiques peuvent être intolérants parfois, c’est pourquoi je disais qu’il ne faut pas mêler politique et religion. A l’heure actuelle, une certaine religion nous oblige à revoir nos us et coutumes, ce que personnellement je n’accepte pas. Donc pour ne pas se compromettre, et nos gouvernants auraient tendance parfois à le faire, il faut vraiment une séparation nette entre la politique et la religion. Il est fini le temps où nous ne nous posions pas de questions sur notre identité, nos racines, nos ancêtres et nous vivions heureux, enfin je crois! Certains diront que c’est normal, c’est l’évolution, la mondialisation etc…etc… je ne fais pas partie de ceux là, suis-je intolérante? Là est la vraie question.

    • Colibri dit :

      @Annick Danjou, je ne vous connais pas mais écrire c’est se décrire, je ne pense pas en vous lisant que vous soyez intolérante car vous ne m’auriez pas répondu si vous l’étiez. Je comprends votre point de vue. Des personnes autour de moi sont sur vos positions. Et je ne suis pas aveugle ni sourd aux dérives religieuses des uns et des autres. Mais les religions n’ont pas le monopole des dérives en ce moment. 🙂

    • Annick Danjou dit :

      Merci colibri et je suis d’accord avec votre dernière phrase.

  2. Il faut bien remarquer que la trop grande (à mon avis) déploration faite ici des postures personnelles et des attitudes humaines critiquables se retourne contre celui dont on espérait confusément qu’il serait, un peu, l’homme « providentiel ».
    Pourtant jamais la situation proprement politique et non pas morale, est critique. Maxime Tandonnet dont le blog attire de par son ambiguité pense et dit le contraire, et pourtant lui aussi à cédé et cède encore, je crois, aux sirènes fillonistes. Est ce parce que comme moi, il veut absolument que soient mises en oeuvre les 4 puissantes réformes libérales et conservatrices qui peuvent remettre la France sur les rails ?

    • François Carmignola, eh bien demandez lui, que voulez vous que je vous dise?
      MT

    • @Maxime Tandonnet: c’est bien à vous que s’adressait la question: alors msieur Tandonnet, ces 4 réformes, il nous les faut ou non ?
      (réduction des dépenses publiques et du nombre d’emplois publics, simplification du code du travail, apprentissage maximisé donné aux régions,arrêt de l’immigration)

  3. Koufra dit :

    Bonjour maxime,

    Après les mérovingiens vinrent les carolingiens, je ne vois nul carolingien à l l’horizon, juste des rois fainéants. Pas de maire du palais pour prendre la relève. Le problème est un problème de caste, pas d’une dynastie.

    La situation me semble ressembler a la fin de la première republique, avec un barras corrompu et prêt a vendre la france à des pays ennemis.

    Mais problème là encore, aucun Bonaparte en vue, même pas un fouche ou un talleyrand… l horizon est désespérément vide, ce qui laisse a penser qu’une génération perdue capte le pouvoir et empêche désespérément toute ascension.

    Y a t il alors d autre solution que de renverser la table quitte à avoir le chaos pour un temps?
    Le temps qu un lion puisse se renforcer pour sortir du lot.

    Amitiés

    Koufra

  4. Jérôme DESCHARD dit :

    Bonjour à tous,
    Comment sortir de l’émotion médiatisée et exploitée comme un produit alimentaire à la réflexion partagée sur la façon de gouverner ?
    Comment sortir de la logique de pouvoir ou l’amender (et l’enrichir) par la logique de service ?
    Face aux hurlements des « vierges effarouchées », rester calme et confiant.
    N’oublions pas que la cote de M. Fillon est partie d’un niveau considéré comme « négligeable » par les grands prêtres de l’opinion.
    Je me souviens de la réponse du sénateur François Truçy : « N’oubliez-pas que les électeurs ont les hommes politiques qu’ils méritent ».
    Que méritons-nous aujourd’hui ? De savoir dire « Oui » et de savoir dire « Non », de ne pas prendre les autres au sérieux et de ne pas se prendre au sérieux.
    Merci pour la qualité de vos échanges et pour votre indulgence sur ce petit billet.

  5. Philippe dit :

    Bonjour Maxime, Bonjour à tous,

    Je vous remercie Maxime pour ce blog où nous pouvons échanger en toute quiétude, sans se faire insulter ou lyncher. Nous sommes dans le débat d’idées.
    Il n’y a plus de débat d’idées, je l’ai vu encore jeudi lors débat avec Marine Le Pen nous étions dans le lynchage.
    Politiques et médias ne sont plus capables de provoquer de vrais débats. De plus, se lancer dans un débat, vouloir le débat, présuppose une confiance en la capacité qu’a la raison humaine à dévoiler ce qui ne tient pas debout et à faire entendre ses raisons; d’avoir confiance en soi sans verser dans l’arrogance et surtout être un homme ou une femme de caractère et de conviction.. C’est cela la démocratie. L’attitude de Najat Vallaud Belkacem fut déplorable, ainsi que celle des autres invités. Mais pour qu’il y ait débat d’idées; cela suppose d’avoir aussi une culture littéraire, historique, géographique, économique, ce que n’ont plus tous ces charlatans.
    La névrose, la censure n’ont pas leur place dans un débat, mais il est une vertu qui me paraît impérative à son bon déroulement et relève des mœurs : la courtoisie, c’est-à-dire la capacité à parler des sujets qui fâchent sans se fâcher, sans mépriser et sans insulter la partie adverse. Etre courtois, c’est éviter de provoquer inutilement, mais faire de la provocation utile : celle qui met l’adversaire en demeure d’être franc avec soi-même et autrui. Ce que nos politicards de droite comme de gauche et nos médias sont incapables de faire, car ils sont des adeptes de la politicaillerie. Politicaillerie où la franchise n’existe pas; où le débat est une chamaillerie de cour d’école maternelle.
    La politique du politiquement correct est une absurdité, le moindre mot, la moindre phrase est sortie de son contexte, et, montée en épingle par nos politiques et nos médias. Nos politicards pour des raisons électoralistes et carriéristes sont prêts à tout, pour récolter des voix. Ils espèrent s’attirer ainsi les suffrages d’une partie, des pauvres, des classes moyennes, mais aussi de ceux sensibles à la défense des différentes minorités sans forcément en faire partie, ce qui est une erreur fondamentale et produit l’effet contraire et augmente les effets de lutte des classes, du racisme et de l’homophobie. C’est par ce genres d’attitudes que l’on exacerbe les haines, le fanatisme.
    J’entends beaucoup de politicards crier sur le FN, mais pas un ne s’est posé la question fondamentale, « Notre incompétence, notre vue carriériste n’est-elle pas la cause de la montée des extrêmes, Avons-nous su écouter le peuple? ».

    Je remercie aussi l’ensemble des intervenants sur ce blog, et malgré quelques divergences d’idées, cela se fait toujours dans le respect et la courtoisie.

    Merci à Anonyme pour sa remarque tout à fait justifiée. C’est cela aussi la courtoisie….

  6. Jean-Louis MICHELET dit :

     » Un homme d’esprit sent ce que les autres ne font que savoir  »
    En France , nous le cherchons.

  7. Colibri dit :

    Effet Fillon? Le Maire de droite (modérée) de Castelajaloux, Lot-et-Garonne a démissionné la semaine dernière. La presse locale, départementale, régionale affirme qu’un conseiller de sa liste lui reproche une utilisation des employés municipaux à des fins personnelles. Une enquête de gendarmerie est en cours. Noël 1989 les époux Ceaucescu tombent en direct live sur toutes les chaînes de télé du monde. Quelques années plus tard Bill Clinton perd la face devant toutes les chaînes de télé du monde. Plus tard encore ce sera les menottes à DSK sur tous les écrans de télé du monde. Puis la tête de Saddam Hussein en gros plan quelques minutes avant sa pendaison. Hosni Moubarak sur un lit d’hôpital dans un tribunal et à la télé partout. Les printemps arabes etc…etc… J’ai oublié la mort très médiatisée de Ben Laden. J’ai probablement oublié d’autres chutes à gauche (Cahuzac, le leader national de la CGT) et à droite. Je suppose qu’il va y en avoir d’autres? Qui sera le prochain? Le bien ne fait pas de bruit médiatique parce que le bruit médiatique ne fait pas de bien.

  8. Gérard Bayon dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Je continuerai de commenter vos billets sur ce blog où les échanges restent très majoritairement courtois, de très bonne tenue, et d’un bon niveau même lorsque certains sujets nous enflamment.
    Très longue vie à votre blog
    Bien cordialement

    • peine perdue... dit :

      Mais bien sûr que les échanges restent d’une grande courtoisie.

      Comment pourrait-il en aller autrement, alors qu’il s’agit de dialogues entre gens d’une haute tenue morale s’apprêtant à voter pour un menteur et un voleur, afin d’imposer à la majorité de leurs concitoyens un programme basé sur la cupidité ?

    • Colibri dit :

      @peine perdue, il y a des personnes autour de moi qui m’affirment qu’ils n’iront pas voter. Cela ne me rassure pas non plus. 🙂 Lu ce matin sur Facebook: « Nous vivons dans un monde où ceux qui gagnent 100 000 euros par mois persuadent ceux qui en gagnent 1800 que tout va mal à cause de ceux qui vivent avec 535 euros. Et ça marche. » Lu sur internet ce matin: http://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/si-proche-dune-troisi%C3%A8me-guerre-mondiale/ar-AAmUBBU?li=BBwlBpb&ocid=spartandhp&pfr=1

  9. Petit dit :

    Merci pour votre blog, monsieur, et plus particulièrement aujourd’hui pour ces « paroles de la majorité silencieuse « .
    En vous lisant j’ai souvent espéré , souhaité que les hommes politiques vous demandent des conseils et les suivent.

    • Petit, les hommes politiques se croient généralement supérieurs à tout le monde et il est difficile de les conseillers, sauf les grands, avec un QI supérieur à la moyenne, mais ils sont rares…
      MT

  10. ultimateway dit :

    J’ai bien aimé le troisième texte avec la volonté de changer le logiciel politicien. Malheureusement n’ayant ni l’ esprit d’un supporter, ni le moral d’un croyant, j’ai bien peur que la lucidité reprenne le dessus et m’interdise de croire qu’un profiteur du système s’inflige une auto-punition en détruisant la corne d’abondance.

  11. Timéli dit :

    Dans l’affaire Fillon, ce qui m’a étonné, en premier lieu, c’est la non-réaction des instances du parti LR. La meilleure défense étant l’attaque, pourquoi n’avoir pas dit d’emblée que de nombreux parlementaires de droite comme de gauche employaient des membres de leur famille. Mme AYRAULT a été chargée de mission lorsque son mari était député. On aurait pu lui demander son bilan dans ce domaine. Certes, F. Fillon ne pouvait compter sur une aide quelconque des battus de la primaire, mais quand même ! Le parti LR est-il le plus bête des partis politiques français ? C’est à se demander…
    Maintenant, il est certain que F. Fillon, trop gentil, trop « moul » dans le système, a été mis k.o. debout. Je pense qu’il aurait dû se montrer plus offensif, qu’il était le seul capable de redresser la France, le seul à avoir un programme et un projet en adéquation avec son discours. Et puis, il aurait pu « fouiller un peu dans les poubelles de la gauche » (il y avait de la matière) pour rappeler que certains de ses élus ne sont pas ou n’ont pas été tous des parangons de la vertu et de la morale.
    J’aime bien l’idée d’un des commentateurs de ce blog qui consiste à reverser à une association caritative une partie des sommes que Pénélope Fillon a perçues. Mais, aujourd’hui, c’est trop tard pour le faire, et ce serait reconnaître son tort, donc s’humilier davantage. Mais peut-être doit-il, après tout, faire son Canossa pour sauver sa tête ? … Je reste convaincu qu’il va avoir beaucoup de mal à être présent au second tour, à moins d’un miracle, car son image est particulièrement écornée et altérée : le mal est fait. C’était l’objectif de la gauche : il est atteint !

    • Frederic_N dit :

      Je pense que vous touchez un point clé. Le parti Républicain n’est pas un parti politique. Il s’est constitué comme un syndicat d’élus, n’existant que pour les campagnes électorales : que l’on compare avec les partis de gauche et vous verrez le vide qu’il a organisé. Le seule structure qui fonctionne un peu intelligemment c’est sens commun. Dommage que ce soit une structure chrétienne.

    • Timeli, non, moi je pense plutôt qu’il sera au second tour et élu, par défaut, le plus dur sera après…
      MT

  12. Bernard dit :

    Bonjour à tous,
    Oui ce blog présente l’énorme différence où les intervenants sont bien élevés, ne s’invectivent pas, où toutes les opinions sont acceptées.
    Je comprends que les Français comprennent que demain on ne peut plus raser gratis. Que gratuit n’existe pas.
    Tous leurs sondages orientés n’enrichissent que ceux qui sont les actionnaires de ces officines.
    Arrêtons de critiquer et de jalouser, il n’y a pas d’alternative sérieuse.

  13. Anonyme dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Sur la première partie de votre article, laissez-moi vous féliciter pour la fréquentation de plus en plus nombreuse de votre blog qui est le signe qu’il répond, par le fond et par la forme, à une véritable nécessité, et à qui je souhaite donc une très longue vie.
    Pour le commentaire de Philippe, que j’avais lu avec un très grand plaisir hier, une seule petite remarque : je crois que, trois lignes avant la fin, il voulait sans doute dire : « Nous courons vers des événements dramatiques… » à l’indicatif présent – mode employé dans ce paragraphe – et non comme il l’a écrit : « Nous courrons… » au futur. J’espère qu’il pardonnera à une ancienne étrangère d’être à ce point pointilleuse sur la défense de la langue française et de sa grammaire car seuls ceux qui ont connu le risque de n’avoir la maîtrise d’aucune langue, savent le vrai malheur que cela peut représenter.
    Quant à vos deux derniers textes cités, pour sympathiques qu’ils soient, ils émanent tous deux de personnes qui ont soutenu la candidature de M. Fillon. On peut donc difficilement dire qu’ils s’inscrivent vraiment dans le cadre de « Paroles de la majorité silencieuse », car cette majorité-là est représentée à 66,5% des 4 millions et quelques votants à la primaire de la droite qui se sont exprimés dans le même sens.

    • Mildred dit :

      Veuillez excuser l’erreur qui m’a faite Anonyme

    • Mildred, d’ailleurs, je ne vous avais pas reconnue dans ce commentaire aimable.
      MT

    • Mildred, oui et non, la majorité silencieuse dépasse les frontières partisanes, ce n’est pas parce que leur préférence ne représente pas 51% des intentions de vote dans les sondages qu’ils n’en sont pas. Par exemple, des sympathisants de NDN représentent 2% des intentions de vote dans les sondages, mais ils peuvent faire partie de la majorité silencieuse.
      MT

  14. Frederic_N dit :

    Merci à vous Maxime,
    Notre responsabilité est de ne pas gâcher l’immense succès que représente votre blog .
    amicalement

    • FrédéricN, merci à vous, le meilleur moyen d’y contribuer est de continuer à dire ce que vous pensez, surtout quand vous n’êtes pas d’accord!
      MT

  15. Anne-Marie dit :

    A reblogué ceci sur La Nouvelle Conscienceet a ajouté:
    Il nous reste la prière pour qu’une nouvelle conscience se manifeste. Nous assistons au triste spectacle des chacals et des hyènes, au spectacle de ses petits sujets avides de pouvoir. Comme vous l’avez dit la dictature de la crétinerie.

  16. Q dit :

    « choses sont légales.  »
    Vous vous avancez un peu, il y a de sérieux doutes sur quand il a fait employer sa femme par son suppléant, pour un revenu assez gras qui utilisait 90% de l enveloppe ( 600 euros restant pour la réelle assistante)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s