Pourquoi M. Fillon sera élu président de la République

xvm6e05672a-afe0-11e6-8924-aaf6bf1e52eaParadoxalement, les événements de ces derniers jours me confortent dans l’idée que F Fillon sera élu président de la République en mai prochain. Sept raisons me font dire qu’il est aujourd’hui le mieux placé des grands candidats pour gagner la présidentielle.

  1. Le lynchage médiatique qu’il subit depuis deux semaines a pris une tournure caricaturale. Presse, télévisions, radios, sites Internet, réseaux sociaux, dans une sorte de délire mimétique et d’acharnement, se livrent à une chasse à l’homme rituelle qui va provoquer une réaction naturelle de victimisation du paria et un retournement de l’opinion en sa faveur, en tant que gibier de potence d’un système politico-médiatique dont les Français ne veulent plus.
  2. Malgré cette curée d’une violence sans précédent lors d’une campagne, il a tenu bon dans la tempête. Au plus fort de cette tentative d’assassinat politique, son niveau dans les sondages n’est pas descendu à moins de 18%, signe d’un socle de popularité solide.
  3. L’opposition républicaine a tenu bon autour de lui, aucun des grands leaders battus des primaires n’a manqué à la solidarité, bien au contraire, notamment A. Juppé et N. Sarkozy qui lui ont apporté un soutien sans failles. L’assise politique est solide.
  4. Le néant de ses principaux adversaires est effarant. Le succès de M. Macron est spectaculaire, mais au-delà de son visage avenant et de son sourire, nul n’a la moindre idée des orientations qu’il propose, surtout sur le régalien (sécurité, terrorisme, international, frontières). Les propositions lepénistes sont sidérantes d’irréalisme: par exemple le « référendum d’initiative populaire » à la demande de 500 000 signataires (à la portée de tout groupuscule et de toutes les démagogies) plongerait l’Etat de droit dans un chaos permanent et une banalisation destructrice de la procédure référendaire. Un jour ou l’autre, la torpeur générale à cet égard prendra fin.
  5. Fillon est le seul à pouvoir espérer disposer d’une majorité parlementaire cohérente et à réussir l’alternance que souhaitent les Français. M. Macron qui se dit « ni droite ni gauche », détesté par une partie de la gauche,  ne disposerait pas d’une majorité socialiste stable et devrait compter sur une vague alliance centriste de circonstance, totalement instable. Quant à la candidate lepéniste, élue, elle se trouverait face à un Parlement  presque unanimement hostile et serait radicalement paralysée.
  6. Seul F. Fillon se présente comme un personnage expérimenté, ayant une longue expérience du sommet de l’Etat et en politique étrangère. Or les Français n’attendent pas un président « zébulon », bavard et gesticulant, faute de pouvoir agir, mais une forme de sagesse et de recul à l’Elysée. Le temps des super communicants est passé et celui de la vérité et de l’action est venu. A cet égard, il semble mieux placé que les autres candidats pour rendre de la hauteur à la fonction présidentielle, même s’il doit encore donner des gages à ce sujet.
  7. Lui seul offre une forme de troisième voie entre le repli nationaliste qu’exprime le lepénisme (thème de la « préférence nationale » ou de la taxe à 3% sur les importations qui entraînerait des représailles foudroyantes sur les exportations) et la grande ouverture à tous les vents, sans limite ni protection, que reflète M. Macron.

Maxime TANDONNET

 

Advertisements

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

108 commentaires pour Pourquoi M. Fillon sera élu président de la République

  1. JL Ferracci dit :

    « Quand les blés sont sous la grêle fou qui fait le délicat, fou qui songe à ses querelles au cœur du commun combat ».
    Je suis un peu étonné par certains commentateurs qui pour des péchés véniels seraient prêts à abandonner celui qui tient la position.
    Je ne sais pas si Maxime Tandonnet a raison car je n’ai pas les connaissances suffisantes pour en juger; en revanche je souhaite qu’il dise juste !
    Se retrouver avec Macron, Hamon ou l’autre On ce serait un absolu désespoir et sûrement une catastrophe.
    Il faut savoir ce que l’on veut et je ne souhaite qu’une chose, c’est que la France se remette en selle. Pour cela, et devant le danger essentiel qui nous assaille, il n’y a qu’une alternative, MLP ou FF.
    Alors à tous ceux qui jouent les délicats, qui croient ce que dit la presse au sujet des sommes versées à Pénélope comme du fait que Trump mange des enfants, je demande de quel côté ils sont et ce qu’ils veulent. Vraiment.
    Quand les blés sont sous la grêle …

  2. A reblogué ceci sur Céleste Brumeet a ajouté:
    là non plus, je ne résiste pas à rebloguer : Il est MON CANDIDAT !

  3. Chris dit :

    Bravo pour la clairvoyance de l’article… L’opinion va t-elle finir par se retourner ?… Vous avez entendu comment Macron s’est défendu après sa bourde sur la colonisation ? « Je vous ai compris, je vous aime ». Après l’amateurisme, la niaiserie ! Et c’est cet homme que les média de messieurs Drahi, Bergé et compagnie voudraient nous présenter comme l’homme providentiel du moment !
    Mais les Français ne sont pas des petits chiens qui votent comme on le leurs commande..

  4. KlaraF dit :

    Ouais. Ça nous ferait un joli président, et la France aurait une édifiante image internationale, si Fillon l’emportait !
    Car enfin, voilà un homme qui conteste déjà la légitimité des institutions judiciaires de la République, se scandalise de la liberté de la presse dans nos démocraties, et obéit à un minable calcul électoraliste de pure conjoncture en supputant ses chances de l’emporter face à une gauche et un centre atomisés par leurs dissensions.
    Si ce petit Tartuffe était élu, sa situation serait plus calamiteuse encore que celle de Chirac au lendemain de l’élection de 2002 : il aurait contre lui un bon 80% des Français (dont une inquiétante proportion se seraient abstenus de voter par désespoir), un FN tout gonflé des quelque 45% engrangés au second tour, et des perspectives fort sombres pour les législatives (mais ça, c’est ce qui pend au nez du vainqueur quel qu’il soit). Sans parler de son discrédit moral auprès des autres chefs d’État pour avoir commodément échappé à la justice par une manœuvre cynique (Tartuffe, vous dis-je !).
    Et la France, dans tout ça ? Eh bien, il serait peut-être temps d’y penser sérieusement, non ?

    • Stoony57 dit :

      Et bien sûr, vous avez mieux sur étagère, n’est-ce pas ?
      J’attends des noms, allez ! et des propres sur eux, intègres et tout, hein !
      Allez, des noms ?

    • Cyril45 dit :

       » Car enfin, voilà un homme qui conteste déjà la légitimité des institutions judiciaires de la République « . F. Fillon en appelle au peuple pour trancher, tel est sa décision. De fait, la justice est rendue au nom du peuple français, me semble-t-il.
       » la liberté de la presse dans nos démocraties « . J’ai l’impression qu’ici, une certaine presse prend plutôt certaine libertés. On attend toujours qu’elle monte en épingle les dépenses somptuaires d’Emmanuel Macron, sans parler d’une certaine actrice qui profite des ors de la République ou d’un fils à papa qui semble bien apprécier le confort de La Lanterne.

    • KlaraF dit :

      « F. Fillon en appelle au peuple pour trancher, telle est sa décision. De fait, la justice est rendue au nom du peuple français, me semble-t-il. »

      Oh, le joli sophisme ! Et la belle démagogie 😀 ! Allons donc ! Si l’on en croit les sondages, M. Fillon n’est crédité que de 20% des suffrages au premier tour. Là-dedans, quel pourcentage de votes de résignation ? On peut légitimement se poser la question, au vu des circonstances. Au second tour, on serait sans doute bien loin du vote massif qui en 2002 avait porté Chirac vers son second mandat (plus de 82% des suffrages, contre à peine 18% à Le Pen père, pour mémoire). Avec, pour suivre cette si piètre victoire, le spectre d’une cohabitation à l’issue des législatives de juin. Au passage, je suis scandalisée des propos d’un autre intervenant qui affiche sans honte son intention de voter Le Pen si Fillon ne passait pas le premier tour. Personnellement, en cas de duel Fillon-Le Pen, j’irais voter la mort dans l’âme pour le premier, comme j’ai voté Chirac en 2002. Mais voter par dépit pour le parti crypto-fasciste qu’est devenu le FN ? Plutôt crever !

       » J’ai l’impression qu’ici, une certaine presse prend plutôt certaine libertés. On attend toujours qu’elle monte en épingle les dépenses somptuaires d’Emmanuel Macron, sans parler d’une certaine actrice qui profite des ors de la République ou d’un fils à papa qui semble bien apprécier le confort de La Lanterne. »

      Oh, mais elle ne s’est pas privée d’en parler, sans quoi vous n’auriez pas le loisir d’en faire état ici, n’est-ce pas 😉 ? Au risque de vous surprendre, je vous dirai que je suis d’accord avec vous sur le battage excessif orchestré autour du « Penelopegate », une petite affaire certes gênante pour l’image du candidat, mais sans commune mesure avec celle de sa société de conseil – créée dans des conditions légales fort suspectes – et de ses accointances un peu trop étroites avec le grand manitou d’une certaine compagnie d’assurances fort intéressée dans ses projets de réforme de notre système de santé Pourquoi n’est-il plus question de ce criant conflit d’intérêt dans les médias ? Mystère….

    • Freddy WANTZ dit :

      Parlons-en, de la légitimité judiciaire. Un parquet nommé par Hollande et Taubira; où est la séparation entre le pouvoir et la justice ? Un parquet qui a régulièrement laissé fuiter les infos. Un parquet qui n’a jamais voulu faire une enquête pour savoir qui informe les médias. Elle est belle, la justice de Hollande.

  5. Emile dit :

    Tout à fait d’accord avec maxime tandonnet

  6. Elisabeth PANIER dit :

    Bonsoir,
    Je suis tout à fait d’accord avec MR TANDONNET. Je suis plus que convaincue que François FILLON est l’homme de la situation. Il a toutes les qualités requises pour diriger notre pays : la volonté, le caractère. Il est solide Mr FILLON! Et en plus il a une grande classe naturelle que je ne retrouve chez aucun autre des candidats. Soutenons le!!

  7. Charles WISSER dit :

    F.FILLON va saborder la droite comme N.SARKOSY a coulé la droite en se représentant.
    A l’époque, le slogan était TSS – tout sauf Sarkosy.
    Maintenant il est: TSF – tout sauf FILLON !!!

    • Stanislas Hubert dit :

      Je suis prêt à prendre les paris du contraire : le texte de Maxime Tandonnet est très pertinent.

  8. Thévenin dit :

    C’ est une véritable exécution politique, organisée par les médias et les amis et complices de Hollande et Macron ; a qui profites ce « crime » si ce n’ est à Macron et à la presse qui vote à 75% à gauche même au Figaro !

    • Freddy WANTZ dit :

      Il nous reste à convaincre un maximum de personnes à voter Fillion pour contrer ces manœuvres de barbouzes

    • Thévenin, 75%, vous êtes optimiste…
      MT

    • Freddy WANTZ dit :

      J’ai décidé de ne plus regarder les infos sur aucun des journaux télévisés. Ils ne sont pas indispensables. On peut trouver l’info sur internet. Si toutes les personnes qui soutiennent F. Fillon faisaient pareil, l’audimat serait en chute libre. Peut-être que ça inciterait les journalistes à être plus objectifs.
      Il me semble que les indignations sur les forums ne suffisent plus. Il faut attaquer les chaines par leur portefeuille.

  9. BOULET dit :

    Je souhaite de tout coeur que Fillon soit éliminé au premier tour. On ne peut pas donner les « clés » ã un malhonnête pour gouverner la France. Il n’est pas à un mensonge près., lui qui se dit honnête, transparent. Avoir fait les salaires exorbitants à sa femme et ses enfants, c’est honteux alors qu’il y en à tant qui ne gagne pas le smic!

    • Jacques de Guise dit :

      BOULET: Je vous dis Bravo…meme des petits gens comme moi vous le dit. Bonne Journée dans la Tempete.

  10. Freddy WANTZ dit :

    « Macron aurait effacé une dette de 3,5 millions d’Euros du Canard Enchaîné. Le directeur de ce journal lui aurait renvoyé la balle en attaquant Fillion, quand Macron a été accusé de détournement de fonds à Bercy pour financer son parti.
    Bercy aurait, dans les 3 heures, communiqué au Canard Enchaîné les déclarations fiscales de Fillon. (Bercy avait mis 3 mois pour communiquer celles de Cahuzac) »
    Nous allons finir par savoir d’où viennent les boules puantes et à qui profite le crime.
    Hollande aura manipulé les Français jusqu’à la dernière heure. J’espère que le peuple de France va s réveiller avant qu’il ne soit trop tard.

  11. k dit :

    La société civile a lancé un appel pour défendre François Fillon et son projet. Cet appel s’est manifesté par une pétition. Il est indispensable de la signer et de la relayer à TOUS vos contacts ! Merci pour votre contribution : elle est capitale !
    SIGNEZ ET PARTAGEZ MASSIVEMENT
    http://www.mesopinions.com/petition/politique/appel-societe-civile-defendre-francois-fillon/28005

  12. Anonyme dit :

    Au-delà, il me semble que cela pose avant tout le problème des médias et comment faire pour avoir une information pluraliste ?

    • Anonyme, c’est la question cruciale!
      MT

    • JL Ferracci dit :

      En supprimant les subventions versées à la presse. Je crois qu’elles avoisinent les 9000 euros par carte .
      Si les journaux avaient un véritable lectorat (le monde est massivement acheté par les administrations ce qui double la subvention et diffuse la propagande !) ils seraient forcément pluralistes.
      Aujourd’hui, et c’est je pense me noeid d’un problème, ils représentent les intérêts de leur maîtres (BFM TV est in cas d’école et de servilité) au nom desquels ils jouent les prêcheurs pour édifier et corriger ceux qui les lisent,
      ou non.
      La presse est avec la justice un des deux grands problèmes démocratiques passés sous silence.
      Ce qui participe à la déréliction générale.

  13. Anonyme dit :

    F. Fillon ne peut être que la seule référence des gaullistes et des Français en général. Pourquoi ?
    Parce qu’il a été régulièrement élu lors des primaires de droite et avec une belle avance, mais surtout parce qu’il représente la seule alternative quelque peu musclée face à une gauche mollassonne comme son représentant passé et dépensière comme son représentant actuel quoique ce dernier ne fasse pas mieux que F. Hollande qui promettait autant à tout va. Quant à Macron, il me semble un peu faiblard et très incertain dans son programme. Je dirai même qu’il pédale à le monter son sacré programme. Pourquoi tarde-t-il tant ? Sans doute parce qu’il n’a personne pour l’élaborer, donc pas d’équipe pour former un gouvernement, sauf peut-être des individus sortis de sa manche ou de celle des banques. Quant à Marine, elle nous conduirait droit dans le mur…

  14. Yturbe dit :

    Bien sûr je partage l’analyse de Maxime Tandonnet, je souhaite qu’il ait raison et ferai tout pour que François Fillon soit élu. Cependant je pense que l’urgence est aujourd’hui à la pédagogie à partir de mots simples et peu nombreux, visant à rassurer sur le fait que son programme est finalement le plus social parce que le seul à assurer le plein emploi, mère de tous les progrés sociaux. « L’affaire Pénélope » n’aurait jamais eu autant de résonance s’il n’y avait pas déjà installée dans un certain inconscient collectif autant de haine, et il y a beaucoup de haine à l’égard de François Fillon parce que son programme angoisse tort des personnes qui n’en retiennent que la rigueur et des efforts sans voir que ceux-ci aboutiront in fine à plus de social et d’humain. Xavier de Yturbe, ancien DRH pendant trente ans, consultant formateur sur les problématiques d’emploi, membre du comité de soutien de François Fillon de Neuilly sur Seine.

  15. Gilbert MOSSER dit :

    Depuis 2013, je suis François Fillon, en effet post défaite de 2012, il me semblait le mieux à même de redresser le pays. Son tour de France pendant plus de trois ans lui a permis d’aboutir à un programme en béton. J’ai apprécié son livre « Faire », ainsi que « Vaincre le totalitarisme islamique ».
    François Fillon c’est l’ordre avant tout ! Ce qui n’est plus le cas actuellement !
    Pour la primaire j’y croyais même lorsqu’il était en 4e position dans les sondages, je me suis dit ça doit venir et plus on s’approchait de novembre, plus je sentais que ça allait décoller et on a vu l’arrivée.
    Depuis plus de deux semaines, on constate un lynchage inouï, du jamais vu à l’approche d’une élection présidentielle.
    Pour moi François Fillon n’a pas volé l’Etat, les choses sont légales. Le travail de son épouse, oui pour moi son épouse à travailler avec son mari, était tellement familial et naturel, que la traduction est : elle n’a pas travaillé. C’est symptomatique : quand on fait dans la discrétion, on ne fait rien, quand on fait du vent, on a tout fait ! Je donnerai l’exemple de ma mère, elle aidait mon père dans l’exploitation agricole et à l’école quand il fallait indiquer la profession des parents, j’indiquais « néant » pour ma mère (ce que mes parents m’avaient dit de mentionner), alors que ma mère travaillait en moyenne près de 10 heures par jour (5 le dimanche, mais tous les dimanches). Je donne juste cet exemple pour témoigner qu’il peut y avoir un travail certain même si ce n’est pas de notoriété publique. Le montant fait polémique, d’abord il faut le ramener à du net, c’est ce qu’a fait François Fillon, mensuellement cela fait 3 500 €, il est vrai un très bon salaire pour beaucoup de français. Un ex attaché parlementaire, Vincent Goyet, a ramené le montant aux débuts parlementaires de François Fillon, en 1981, la moyenne descend à 1 500 €, plus dans la moyenne de beaucoup de français.
    En France, on aime bien dire ce que tu as, mais pas ce que tu fais !
    Je pose la question, si François Fillon n’avait pas gagné la primaire, qu’aurait fait le Canard Enchaîné ? Il ne se serait pas déchaîné autant, mais là il y a un réel problème d’objectivité et d’impartialité : s’il y a des choses à dire, il faut les dire pour tout le monde ! Et ne pas en monter pour une cible bien précise !
    Je comprends Freddy Wantz pour la claque aux français, mais je donnerai tout pour que François Fillon revienne à sa place : remporter l’élection présidentielle. Je sens que nous allons remonter et que ce ne sera pas un revirement de dernière minute, comme le précise France Mitrofanoff, le redressement se fera vraiment d’ici fin février et puis progressivement comme à la primaire !
    Car franchement les autres candidats … des rêveurs. François Hollande ne se représente plus, mais d’autres essaient de le remplacer, du « copier/coller ». D’ici là encore Bayrou pour la combientième ?
    Ah, j’ai oublié Henri Guaino, j’espère qu’il n’aura pas les signatures, car pour casser son camp il est fort, de mémoire je crois que c’est sa première élection en temps que parlementaire.
    Oui je suis beaucoup plus motivé qu’à la primaire, où je l’étais déjà, car je ne supporte pas que des nuls veulent faire leurs lois, tout le contraire de François Fillon.
    Ensemble, en parlant à notre entourage, à nos connaissances, en parlant le langage du bon sens, nous nous hisserons à la place qui doit nous revenir : la première !

  16. Anonyme dit :

    Tf accord avec freddy

  17. Anonyme dit :

    Et Mélenchon?

  18. Dautremepuis dit :

    Vous cherchez un poste ?

  19. Bien évidement F.Fillon est notre meilleur et seul présidentiable. Je n’envisage même pas qu’il ne passe pas le 1er tour.si c’était le cas, Macron n’aurait aucun soutien au parlement, donc impossible de gouverner, quand a Marine le Pen, toute l’Europe nous tournerait le dos. Quelle perspective charmante. Je crois sincèrement que le courage que l’on reconnait à Fillon nous laisse espérer un revirement favorable de dernière minute.
    Qui a fait ces jolis dessins?

  20. Etienne LAURENT dit :

    qui parmi les candidats à la Présidence de notre pays a la carrure d’un Président, qui parmi les candidats à cette Présidence a l’expérience et la meilleure connaissance de notre pays, qui, parmi eux, connait le mieux les problèmes de l’Europe ? Hamon, Macron, Le Pen ?

    • Freddy WANTZ dit :

      Si Fillon est éliminé au premier tour, je voterai Le Pen. Et j’espère que beaucoup de Français, soutiens de Fillon, feront pareil afin que le FN vienne à la barre et que les Français comprennent leur douleur. Je crois qu’il faut une bonne claque aux Français pour qu’ils se réveillent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s