Sortir du mitterrandisme

sans-titreLa dernière contribution qui m’a été demandée par Figaro vox concerne François Mitterrand, à l’occasion du vingtième anniversaire de son décès le 8 janvier. Peut on sortir du mitterrandisme?  En effet, j’ai constaté que ce personnage représentait un modèle dans la classe politique française. De droite, de gauche, tout le monde dans les conversations privées l’admire et lui rend hommage. Pourtant, il me semble être sinon l’inventeur, tout au moins le champion d’une vision de la politique moderne axée sur « le culte du moi » au détriment de l’intérêt général, la conquête et la préservation des attributs du pouvoir à n’importe quel prix. Je suis fasciné de la manière dont ses disciples parviennent à ensevelir dans une sorte d’oubli artificiel son passé. Je n’ai d’ailleurs pas envie de revenir là-dessus, n’étant pas un adepte des « boules puantes » comme disait le Général. Il a porté a sa perfection le social-narcissisme et la politique épurée de toute conviction comme instrument de manipulation de masse. On oublie aussi qu’il a été lourdement puni par la providence et que sa fin de règne fut un épouvantable calvaire dont le suicide de Pierre Bérégovoy marque le paroxysme. Je ne la souhaite à personne mais une telle tragédie est inhérente  à la folie du pouvoir pour le pouvoir et à la tentation de s’y incruster par tous les moyens au détriment du bien commun. J’espère qu’un jour, la France sortira du mitterrandisme…

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

27 commentaires pour Sortir du mitterrandisme

  1. fredi maque dit :

    Mon opinion n’a pas changé aujourd’hui et ces 14 années de mitterrandisme ont été bien néfastes pour notre pauvre France.

    C’est à mon avis un autre débat. Et j’adhère en partie à votre réquisitoire.
    Mais pour ma part ce qui m’intéresse c’est l’homme qu’il a été, d’une culture et d’une intelligence exceptionnelles.

  2. fredi maque dit :

    De droite, de gauche, tout le monde dans les conversations privées l’admire et lui rend hommage.

    Bibliothèque Médicis ce soir :
    Un hommage mérité pour un homme trouble et troublant.
    Un homme rare.

  3. carpe diem dit :

    Miterrand, un imposteur se prenant pour un grand monarque , à l’égo démesuré. C’est le début de la fin pour la France , la bureaucratie, l’embauche de milliers de fonctionnaires, une dette abyssale, une corruption qui ne se cache même pas, des artisans, commerçants, petits patrons écrasés sous les taxes, les normes, la paperasse inutile. C’est le début de la décentralisation qui offre aux baronnies un joli millefeuilles administratif qui permet d’embaucher toute la clique avec les privilèges qu’on sait. Miterrand, c’est un passé trouble : son faux attentat de l’observatoire, sa francisque, ses amitiés avec des salopards comme Papon, Il faut également rappeler qu’il a mis un point d’honneur à gracier un bon nombre d’ordures, notamment des terroristes d’extrême gauche, il a également permis à des terroristes italiens comme Battisti, aux mains rouges de sang, de s’installer en france et d’y vivre paisiblement pendant un bon moment avec un bon revenu. Il a été le précurseur d’un profil d’homme politique que nous vomissons maintenant : les énarques hors sol, la gauche caviar, ses courtisans aux multiples privilèges. Un hypocrite qui n’avait que le « droit » à la bouche alors qu’il organisait des écoutes clandestines.il a créé la fracture sociétale avec l’apparition de la repentance coloniale et le « touche pas à mon pote » permettant une immigration imposée de force et incontrôlée sans que personne ne puisse protester. Les français se prenant en pleine face une humiliation permanente, racistes que nous étions et que nous sommes. Miterrand, c’est la faillite de l’éducation avec un Bourdieu pour qui les fondamentaux devaient être éradiqués pour faire place à une usine à crétins nivelée par le bas, idéologie crasse égalitariste, on voit le résultat. C’est aussi une jeunesse perdue dont je vois tous les jours les ravages, l’assistanat comme dû, la culture du fric et du savoir se vendre, le toujours plus sinon la grève, l’illettrisme à tous les étages, la médiocrité du vivre ensemble aux pays des Bisounours, la déculturation.. Et tous les autres ont repris le flambeau. A l’époque, des imbéciles dansaient dans les rues , une rose à la main, maintenant, 30 ans plus tard, le réveil est pénible, les épines de la rose sont bien visibles pour qui sait les voir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s