La République malheureuse

imagesK0URELDFIci, j’entends République, non pas comme antithèse de la Monarchie, mais au sens étymologique, le plus noble et le plus authentique du terme: « Res publica » la chose publique. A cet égard, la République repose sur l’idée d’un bien commun, d’un intérêt général qui, dans l’espace public, l’emporte sur toute autre considération. Que voyons nous aujourd’hui? Une confiscation de la vie publique, sans précédent depuis plus d’un demi-siècle, par l’obsession des postes, des mandats, des attributs et privilèges du pouvoir. Dès lors que des intérêts individuels, qu’ils soient de pure vanité narcissique ou matériels, l’emportent sur le sens du bien commun, la République se voit vidée de sens, comme abolie. La vie politique française se présente comme un vaste jeu d’échec, destiné à gagner ou préserver les positions égoïstes, à n’importe quel prix, celui de gigantesques polémiques inutiles qui déchirent le pays, celui des  manipulations et de postures d’un autre âge, celui du désespoir d’une Nation. Mais le plus terrible tient au climat de résignation et de complaisance face à cette crise de la res publica, les oppositions de droite et d’extrême droite engluées dans leurs calculs retors, une presse plus ou moins complice de ces manœuvres, des médias radios-télévision, totalement à la botte. Ah, si! J’ai trouvé une analyse intéressante de la situation, dans le Point chez l’historien François Kersaudy. Ouf, tout n’est pas perdu tant qu’il reste un ou deux intellectuels, voire un peu plus, qui réfléchissent, qui osent encore réfléchir…

Maxime TANDONNET

Advertisements

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour La République malheureuse

  1. Vu du Mont dit :

    Bonne année à vous et à eux que vous aimez Monsieur Maxime Tandonnet.
    Il reste que la France vit dans une Union Européenne et tous les candidats potentiels veillent bien à ne pas en parler de cette UE. Alors que l’UE conditionne notre intérieur et ils ne veulent pas aborder le problème qu’est cette UE. Alors on aborde des sujets certes intéressants mais secondaires par rapport à des sujets prioritaires : L’UE son organisation et sa modification, sa monnaie, le travail pour tous et la renaissance industrielle de la France. Voilà les sujets principaux.

  2. Hurluberlu dit :

    La République a été proclamée début septembre 1792, mais la démocratie est restée lettre morte !
    Depuis plus de 2 siècles, la République fonctionne sur le mode du manichéisme et de l’excommunication réciproque, preuve de l’immaturité nationale en matière de démocratie, domaine dans lequel tout reste à construire !

  3. Maréchal dit :

    Bonjour Maxime, je persiste et signe monsieur Elzate, « très juste analyse ».
    Et permettez moi avec un peu de retard de vous présenter mes vœux de belle année « Républicaine » .. Il va de soi que cette proximité avec Nicolas à une certaine époque ne peut que vous porter bonheur .. Lol
    Par ailleurs je vous cite:
     » Pour l’Europe, sa petite chance de survie, passe par l’unification de ses peuples qui ont en commun l’histoire, la culture.  »

    – Certes. Mais j’aurais tendance à penser qu’au delà de l’Europe, c’est l’Occident tout entier qui est menacé: je suis pour ma part favorable à une  » Union occidentale. » De Los Angeles à Vladivostok, et plus si affinités, face aux entités globales de l’islam et de l’Asie montante.
    Opinion qui est aujourd’hui encore inacceptable pour des  » élites  » terrorisées par le politiquement correct et aveuglées par des intérêts de clocher et des détestations anti-américanisme d’un autre âge.
    Souvenons-nous d’ailleurs que le Général, qui n’avait pas peur de penser large, parlait en un temps déjà assez lointain de  » l’Atlantique à l’Oural « . Que dirait-il aujourd’hui, lui le tenant des grandes valeurs de l’Occident, devant l’accélération manifeste de l’Histoire ?
    Claude Yves

  4. Georges dit :

    Il me semble que les médias n’ont jamais été à la botte de l’extrême droite mais plutôt de ceux avec lesquels elle a toujours ravailler de concert ,avec les mêmes intéressements.

  5. Gerard Bayon dit :

    Bonsoir à toutes et à tous,
    Audacieux 1er n’en finit plus de gesticuler pour mettre tout en œuvre en vue de sa probable réélection en 2017.
    A l’annonce grandiloquente devant le Congrès à Versailles quelques jours après les tueries du 13 novembre, il substitue une autre proposition plus à même de plaire à son aile gauche, aux bobos et aux verts et surtout de se préserver toutes les chances de ne pas avoir d’autres concurrents à gauche pour 2017.
    Ce n’est pas un Président c’est une vraie girouette mais comme disait le spécialiste du retournage de veste: Edgar Faure, « ce n’est pas la girouette qui tourne c’est le vent », et dans ce domaine, nos politiques de tous les partis ont largement dépassé leur maître.
    J’espère que la campagne électorale de 2017 mettra en lumière tous les changements de caps, d’idées, tous les renoncements pour faire plaisir aux copains, toutes les bassesses dont sont capables ces bons à rien depuis des décennies. L’auteur d’un tel recueil s’il est bien médiatisé au bon moment serait assuré d’un vrai best seller et pourrait permettre de rafraichir la mémoire des électeurs et d’éliminer les plus malhonnêtes parmi la kyrielle de futurs candidats.

  6. Timéli dit :

    En fait, qu’est-ce que la politique depuis 70 ans ? Sûrement pas de résoudre les problèmes, mais de faire taire ceux qui les posent. Alors, dans ces conditions, il n’y a aucun progrès possible. Elle se limite trop à un choix entre deux inconvénients, puisque celui-ci est rarement entre le bien et le mas mais entre le pire et le moindre mal.

  7. rauzy- elzate ymacan dit :

    Bonjour Maxime, comme toujours une très juste analyse. Permettez moi de vous adresser ainsi qu’à vos proches mes meilleurs coeux de santé car pour le reste, je pense que 2016 sera encore pire que 2015. Amitiés. Elzate

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s