« Hollande, c’est fini! » Vraiment?

588945Le président Sarkozy a déclaré hier dans un meeting: « Hollande c’est fini. C’est nous les Républicains, la seule alternative au Front national ». Voici une belle déclaration, qui fait réfléchir et mérite d’être méditée tant elle est révélatrice du climat actuel. Elle m’inspire les interrogations suivantes:

  • 1) Les politiques de droite comme de gauche ont-ils raison de vouloir prendre appui sur le parti lepéniste en le désignant ainsi comme l’adversaire numéro un, dans l’objectif de  gagner les élections, lors d’un second tour des présidentielles, comme en 2002? Mieux vaudrait sans doute tenir un discours de vérité sur le fond des sujets et de proposer une politique réaliste et crédible, sans entrer dans le jeu de l’obsession du parti lepéniste dont ils font eux-mêmes, avec le soutien des médias et une étrange délectation, la pierre angulaire de la vie politique française. D’autant plus que, sans alliance et sans véritable crédibilité pour l’ensemble de la population, cette formation,  nourrie du mécontentement et de la seule médiocrité des responsables politiques, n’a qu’une chance insignifiante en 2017 de gagner à la fois les présidentielles et les législatives (sans lesquelles le président n’a aucun pouvoir) , tout le monde le sait parfaitement mais fait semblant de croire le contraire.

2) Faut-il, un an et demi à l’avance, vendre ainsi « la peau de l’ours »? L’histoire est un  monstre incontrôlable: des événements d’une gravité vertigineuse peuvent se produire d’ici là, comme un attentat terroriste de grade ampleur, à l’exemple de ce qui vient de se produire à Ankara. Dès lors, nul ne sait quelles seraient les réactions de la population et le réflexe légitimiste en faveur du chef de l’Etat n’est évidemment pas à exclure (comme en janvier 2015).

3)  Hollande, c’est fini? Mais il n’est pas le seul à donner cette impression… Pour l’instant (en dehors peut-être, vaguement, d’Alain Juppé), aucun personnage de la vie politique ne semble entraîner la faveur des Français, personne n’incarne vraiment dans sa personne l’alternative, un engouement global de la population. Certes, M. Hollande est extrêmement impopulaire, mais les autres le sont aussi, y compris le Pen, quand on regarde de près les enquêtes d’opinion, que 70% des Français ne supportent pas.

4) La personne de M. Hollande n’est pas l’essentiel pour les Français. Elle l’est pour les politiciens nombriliste qui ne voient la politique qu’à travers le jeu des batailles d’ambitions personnelles. Le problème fondamental n’est pas M. Hollande en lui-même, son visage, sa voix, son personnage,  mais toute une époque qu’il incarne désormais: la politique en général qui fuit le monde des réalités et privilégie celui de la communication, les déclarations démagogiques, les scandales, les petites phrases, les polémiques, la frime, les postures, l’émotion, la folie carriériste, les coups de menton et les opérations médiatiques.  C’est avec cette vision de la politique qu’il faut en finir. Elle n’est pas le propre de M. Hollande. Et rien ne prouve qu’un éventuel départ de M. Hollande de l’Elysée mettra fin à cette conception éthérée et méprisante, pour la France profonde, de la politique. M. Hollande peut fort bien se poursuivre, quasi intégralement, sans M. Hollande.

5) Au fond, ce n’est pas seulement 2017 qui compte, mais 2022. Si la droite prend le pouvoir en 2017 et se montre lâche, nulle, déchirée pendant cinq ans, comme elle en prend le chemin en ce moment,  les socialistes, les mêmes qu’aujourd’hui, reviendront en 2022. Et pourquoi pas, qui sait, l’opinion est tellement versatile, instable, et elle a la mémoire si courte, M. Hollande lui-même en « recours », tout simplement.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour « Hollande, c’est fini! » Vraiment?

  1. Baloo dit :

    Bonsoir

    Monsieur Hollande a été le recours contre Monsieur Sarkozy
    Monsieur Sarkozy prétends être le recours contre Le FN et se délecte de l’échec de Monsieur Hollande et donc de l’échec et la souffrance de son propre pays.

    Sommes -nous donc condamné à élire des Président pansements?

  2. François dit :

    @ Annick,
    Je confirme ce que vous dites sur la « modération » du blog d’Alain Hollande ou François Juppé (au choix). J’ai tenté une fois d’y placer un commentaire et, d’évidence, le modérateur a des ascendants staliniens. La confrontation d’idées n’est pas dans leur ADN (ce n’était même pas une critique, juste une remarque non désobligeante).
    @ Maxime,
    Félicitation pour votre article sur ce triste sire, exemple parfait de ces politiques qui n’ont jamais rien compris et ne comprendront jamais rien.

  3. Annick Danjou dit :

    Superbe, Maxime, votre article sur Alain Juppé sur figaro vox. Je n’avais pas envie de voter pour lui de toute façon, je pense que c’est un retourneur de veste, prêt à beaucoup de concessions pour obtenir le fameux sésame. Vous l’avez bien cerné, c’est un bourgeois qui vit dans un autre monde comme beaucoup de ceux qui nous gouvernent ou nous ont gouvernés. Je n’oserais pas aller jusqu’à mentionner la chanson de J. Brel car de nos jours on ne sait pas où cela peut nous mener, mais si j’osais je le ferais.. Il ne faut pas oublier également que chez ces gens là, on n’aime pas la contradiction; sur son blog lorsqu’il était au Canada il ne publiait que les commentaires en sa faveur, je l’ai déjà dit ici et c’est ce qui m’avait fait arrêter d’aller voir son blog.

  4. Emmanuel M dit :

    Parfaitement d’accord avec cette analyse.

    Un petit bémol pour le point 1 : Chirac a parfaitement montré que, avec une communication au taquet, « Je ne suis ni le PS ni le FN » était un programme politique susffisant pour se faire élire et même réélire. En assortissant les slogans « Mangez des pommes » puis « Mangez cinq fruits et légumes par jour » en guise d’action politique.

    Au présidentielles 2017, je voterai Fillon ou Lemaire avec plaisir. Mais je préférerais Le Pen à une fausse drotie promettant « L’ouveerture à gauche » avec Sarko ou « Cinquantes nuances de rose » avec Juppé.

  5. en passant dit :

    @yoananda

    Votre vidéo de l’intervention de Sarkozy sur le « métissage obligatoire », dans le cadre d’une remise en cause profonde des principes de notre pays (la « discrimination positive ») ouvrira peut-être les yeux des derniers fidèles de ce personnage.

    De même que les passages récurrents dans les discours de gens de droite sur l’immigration « inévitable dans le monde moderne ».

    Le Japon, pays moderne, a eu une politique d’immigration très restrictive, et une politique prudente dans l’attribution de sa nationalité. Ce qui montre bien qu’il n’y a absolument aucune fatalité à l’immigration liée au « monde moderne ».
    C’est un choix politique qui a été fait et continue à être fait, et ce choix est mauvais lorsqu’on crée de toute pièce des problèmes de minorités.

  6. François dit :

    Maxime, je ne sais pas si la France attendra 2022 ! L’histoire ne s’accélère pas, mais on est arrivé au bout du bout de ce que l’on peut endurer : les opposants à l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et les États-Unis ont rassemblé plus de trois millions de signatures mais la Commission européenne a jugé que cela ne relevait pas de son «champ de compétences» (mauvais remake du mariage pour tous), les nuages s’amoncellent sur l’économie, l’intervention russe en Syrie a montré à la face du monde la duplicité des Occidentaux, la crise migratoire n’en est qu’à ses débuts, etc., etc.

    La moindre étincelle peut tout faire partir en sucette et ce ne sont pas nos dirigeants actuels qui arrêteront quoi que ce soit. Les partis politiques ne représentent plus rien : demandez donc à un socialiste ou à un LR ce qu’il pense des leaders de son parti ! Au mieux, vous aurez une bordée de jurons bien sentis, au pire des menaces de mort (si, si…). Les partis politiques sont aussi représentatifs que les syndicats, c’est dire !

  7. JulesXR52 dit :

    A propos de votre billet « Un excellent projet de réforme constitutionnelle »: c’est dommage, il manque une chose essentielle à ce projet de réforme pour qu’il soit parfait: l’obligation pour tout candidat fonctionnaire à la députation (à voir pour les autres mandats) de démissionner de la fonction publique.

  8. yoananda dit :

    @Renaud Vignes
    pour ma part, je ne veux pas voter pour quelqu’un mais pour des lois au cas par cas. Aujourd’hui on a tous les outils informatique pour faire ça, on pourrait basculer notre corpus sur github et chacun pourrait s’exprimer sur chaque détail qui l’intéresse.
    Ca, ça serait la vraie démocratie. Voter pour une personne, c’est has been. Le milieu des entreprises est déjà en train de muter, ça finira bien par contaminer les « politiques », mais bien sûr, eux perdront tout pouvoir, pour le donner (pour de vrai cette fois) au peuple ! Donc forcément, ils ne vont pas le faire de leur plein grès.

  9. yoananda dit :

    La France mérite Hollande, et, s’il est en mauvaise posture il n’est pas fini.
    Même si le réchauffisme bat de l’aile, il va jouer à fond la carte « sauveur du monde » à la COP21.
    Ensuite, sa stratégie, c’est de faire monter le FN. Hors, en désignant le FN comme l’ennemi, Sarkozy ne fait rien d’autre.
    Sarkozy à viré Morano et a fait acte de soumission au socialisme, il perds toute crédibilité, avec en plus son fameux discours « métissage obligatoire »

    Hollande graisse bien les pattes de son électorat musulman (qui, en votant massivement pour lui on t fait pencher la balance en sa faveur, c’est donc à eux que l’on doit notre président, les chiffres sont formels) et profite de la crise des migrants pour en faire venir quelques milliers de plus.
    La droite républicaine n’est plus qu’une opération de com sans rien à dire. Juppé, désolé, mais c’est la sénilité qui le caractérise.
    C’est à celui se déclare le plus républicain que le voisin. Les français vont finir par comprendre que c’est de la que viennent leur maux !
    Quand au FN, saboté par la philipotisme, il n’offre aucune alternative crédible non plus. Marine fait la fière à bras face aux immigrés, avec un programme économique tout juste bon pour une blague carambar.
    En France nous avons le choix entre la gauche socialiste, la droite socialiste, et l’extrême droite sociale.
    Tous sont pro-étatique, pro-pouvoir centralisé, pro-république, pro économie dirigée, etc…

    Hollande, malgré son impopularité a encore ses chances.
    Quand à 2022 … vu à la vitesse à laquelle la situation se dégrade, je doute qu’il y ai encore des élections. N’oublions pas que la situation ne tient qu’au fil des politiques monétaires des banques centrales, et que ces dernières sont en train de toucher les limites de ce qui est faisable dès aujourd’hui. Alors dans 7 ans ? Je n’ai pas de boule de cristal, mais je ne crois pas une seconde que ça tienne tranquillement tout ce temps. Avec la dette de l’état, on est la merci de la moindre remontée des taux.

  10. PhD dit :

    Bonsoir Maxime

    – Dans la première partie de votre 1), vous rejoignez l’analyse de Claude Askolovitch que j’ai écouté par hasard ce matin sur i télé.

    – Pour le 2), je comprends ce que vous voulez dire, mais à mon avis, les évènements qui s’annoncent me semblent hélas hors de proportion avec ce que nous avons vécu en janvier ou ce qui vient de se passer à Ankara.

    – Pour le milieu du 1) le 3) et le 4)

    Le traitement de « l’affaire Morano » par l’ump fut juste lamentable et ouvre un boulevard au FN

    Le ralliement de l’ump à Hollande après les propos de MLP le traitant de vice chancelier est de la même veine

    Comment les Français tentés par le vote FN pourront-ils croire que d’éventuelles propositions un peu « musclées » de l’ump seront suivies d’effets et ce, quel que soit le domaine ?
    (propositions qu’on attend toujours d’ailleurs)

    Si l’ump veut représenter une alternative crédible face au FN, que ses leaders aillent d’abord s’acheter une paire de c….

    Comme vous l’écrivez dans un bilet précédent, le test sera de voir la réaction de l’ump aux nouvelles propositions de lois « anti-racistes », mais franchement, j’ai des doutes.

    – Pour le reste, les présidentielles de 2017, c’est dans 19 mois.
    C’est demain, d’un point de vue électoral, puisque la campagne a déjà commencé
    Mais 19 mois, que c’est long, et comme je dis plus haut, il peut en arriver des choses.
    Je vois MLP largement en tête au premier tour, mais j’ai l’impression que les autres font tout pour lui faire gagner le second;

    – Pour 2022 : Mon dieu que c’est loin… Marion ?

  11. Gerard Bayon dit :

    Bonsoir à toutes et à tous,
    A mon avis, N. Sarkozy utilise la méthode Coué pour essayer de se convaincre qu’il dispose encore d’une infime chance de remplacer Audacieux 1er en 2017. Personnellement et à en croire un grand nombre de personnes avec qui j’évoque ce sujet, les Français ne sont plus disposer à lui refaire confiance une seconde fois et je pense qu’en cas de 2ème tour NS/MLP le nombre d’abstentionnistes va exploser avec le risque que cela comporte de voir arriver les fascistes au pouvoir !
    Personnellement, je ne voterai jamais pour MLP mais je ne referai plus confiance à NS qui nous a trahis.
    Je reste persuadé qu’au vu de l’impopularité de N.S, le match FH/MLP reste le plus probable avec, dans ce cas, l’assurance de la réélection de FH là aussi avec les conséquences déplorables à venir et le déclin irrémédiable de la France vers une situation proche de la Grèce d’aujourd’hui.
    Contrairement à vous, je ne pense pas que le peuple Français attende 2022 pour bouger et descendre dans la rue. Les Français en ont plus qu’assez de ces guignols qui s’en mettent plein les poches, les surtaxent, les agressent, les méprisent et ne respectent même pas leurs paroles et leurs engagements , je crois sincèrement que les jours des politiques actuels « vermoulus » de droite, de gauche et du centre sont maintenant comptés et que la place doit être prise par des hommes et des femmes plus jeunes, plus libéraux et surtout plus respectueux du peuple.

  12. michel43 dit :

    Avant de pleurniche , sur 2017.. attendez les Régionales. Suivent le résultat , et mal gréer le mode de scrutin , su le FN. Prend des régions, il va falloir compter avec LUI ? JE VAIS être clair: SARKO et son entourage, FERMER LA. .sur le FN. Plus vous en parler, plus il grimpe, et la dernière , plaire a LAGARDE de L.UDI et la NKM. se mettre a dos , MORANO ,.grave erreur..il pense que le centre, va le soutenir , pour 2017..autre erreur, il soutiendrons, les traites de droite, qui aime ,les socialistes , AU trains, ou rentre ,les étrangers en FRANCE. la LEPEN a toutes ses chances ,DE quoi, les biens pensants , on t « il PEUR , de perdre, leurs avantages , voyez la bonne gestions des villes FN.. voyez FREJUS Ruiner pars un UMP. .combien de politiciens de tout bords, que la justice a condamner , pour détournement de fonds ,abus de biens sociaux , et amende ,et Prison avec sursis , plus de 60 ? QUI EST A L »OEUVRE A big6 escrocs , souvenez vous de Médecins , NOIR , donc LE FN , ne peu faire PIRE c’est se que se dise, les gens du MILIEU et ceux d’en BAS.. on a tout essayer , il nous on RUINER.. donc essayons

  13. François dit :

    Maxime,
    Je ne vends pas la peau de l’ours, mais exclure une victoire du FN est, à mon avis, très aléatoire. Le système finira par s’écrouler (quand, je n’en sais rien, mais il s’écroulera tout comme le système des subprimes s’est effondré brutalement). Lorsque le chaos sera là, qu’est ce qui en ressortira ? Il y a 10 ans, qui aurait parié sur la victoire de l’extrême gauche en Grèce ?

    • François, je ne l’exclus pas mais je dis que la probabilité d’une victoire de la droite extrême aux présidentielles et aux législative en 2017 est de 0,000000001% de chance. En 2022, si nos amis continuent leurs crétineries, c’est autre chose…
      MT

  14. Anonyme dit :

    Résumons : les politiques de droite comme de gauche, comptent sur le rejet du FN pour gagner la présidentielle de 2017.
    Mais l’histoire est un « monstre incontrôlable » et, en cas « d’événement d’une gravité vertigineuse », le vertige pourrait bien nous jeter dans les bras de Hollande.
    Le dit Hollande est donc loin d’être fini, surtout si c’est la droite qui l’emporte en 2017 car il aurait alors toutes ses chances en 2022.
    Cela fait sans doute partie de ces histoires qu’on aime à se raconter dans les milieux politiques, avant le scrutin. Mais c’est toujours une réalité à laquelle on ne s’attendait pas qui advient le jour du scrutin, comme ce fut le cas en 2002.

  15. Ping : NI NI | Raimanet

  16. Stéphane B dit :

    Bonjour

    Il faut quand même avouer que Juppé a eu un soupçon de lucidité hier en regrettant l’abaissement du débat public. Votre billet dans la ligne de cette pensée.
    A croire que le débat d’idées semble tellement évident et risque de devenir compliqué au regard des corps intermédiaires qu’ils préfèrent tous l’éviter. Débattre publiquement des thèmes principaux intéressant directement les français amènera à se positionner et à avouer que les bêtises sont successives depuis 35 ans (40 ?) et qu’ils y ont tous contribué. Se remettre en question n’est pas le fort des politiques d’aujourd’hui car ils sont couplés aussi avec des girouettes (cf programme feu RPR des années 90.

  17. berdepas dit :

    Analyse partagée.Notamment sur ce point :
     » Au fond, ce n’est pas seulement 2017 qui compte, mais 2022. Si la droite prend le pouvoir en 2017 et se montre lâche, nulle, déchirée pendant cinq ans, comme elle en prend le chemin en ce moment, les socialistes, les mêmes qu’aujourd’hui, reviendront en 2022. Et pourquoi pas, qui sait, l’opinion est tellement versatile, instable, et elle a la mémoire si courte, M. Hollande lui-même en « recours », tout simplement. »
    J’ajoute :: si la Droite, déchirée, et incapable de proposer un vrai projet de Droite,se démarquant, notamment au plan des valeurs,et des objectifs économiques, de celui du Front National, alors elle explosera et ouvrira une autoroute au Front national
    Surtout si d’ici là, des évènements incontrôlables, sur le plan intérieur et international, viennent aggraver le climat de tensions actuel qui menace jusqu’à l’unité de la Nation elle-même.Ce qui n’est pas une hypothèse gratuite….

  18. Renaud Vignes dit :

    Oui Maxime, ces phrases n’ont plus aucun intérêt et c’est bien dommage dans la bouche d’un homme qui a de grandes qualités mais qui se retrouve au coeur d’un système qui ne fonctionne plus au profit du peuple, mais au profit d’un petit milieu politico médiatique.
    Connaissez vous l’initiative democratech ? Une vague est en train de se lever basée sur une nouvelle forme d’action militante. Si ça me semble court pour 2017, elle pourrait apporter la vraie nouveauté dont nous avons besoin pour la suivante. Quoi qu’il en soit, des pionniers sont en train de construire des alternatives à notre système, alternative qui contourne à la fois les partis, les medias, les lobbys de toutes sortes. Ne les écartons pas d’un revers de main, ils sont sans doute maladroits, mais ils nous indiquent sans aucun doute ce que va être le futur de notre démocratie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s