Celui qui avait tout prévu…

imagesNous vivons dans une France au bord du gouffre comptant 5,5 millions de chômeurs, un pouvoir plongé dans une fuite en avant nihiliste (médecine, éducation nationale, justice, entreprise, etc.), un appareil d’Etat obèse mais paralysé, impuissant, une nation désemparée, déboussolée, une extrême droite fanfaronnante dont l’ascension dans les urnes et les sondages est le symptôme tragique des malheurs de la France, des lâchetés et des abandons de sa classe dirigeante. Tout cela avait été prévu, annoncé, prophétisé par Philippe Séguin en 1992, dans son discours à l’Assemblée nationale contre le traité de Maastricht:
« Craignons alors que, pour finir, les sentiments nationaux, à force d’être étouffés, ne s’exacerbent jusqu’à se muer en nationalismes et ne conduisent l’Europe, une fois encore, au bord de graves difficultés, car rien n’est plus dangereux qu’une nation trop longtemps frustrée de la souveraineté par laquelle s’exprime sa liberté, c’est-à-dire son droit imprescriptible à choisir son destin. On ne joue pas impunément avec les peuples et leur histoire. Toutes les chimères politiques sont appelées un jour ou l’autre à se briser sur les réalités historiques. La Russie a bel et bien fini par boire le communisme comme un buvard parce que la Russie avait plus de consistance historique que le communisme, mais à quel prix ? »
Philippe Séguin, avec quelques visionnaires, a été bâillonné, broyé, détruit et son destin politique anéanti. C’est lui qui devrait être chef de l’Etat aujourd’hui. Il était Français et profondément européen au sens de l’Europe des réalités et des peuples, infiniment plus européen que n’importe quel eurocrate de bas étage. Il haïssait la droite extrême et tout ce qui s’en rapprochait mais sentait bien, déjà, avec vingt ans d’avance, le risque de la voir revenir à force de démissions et de coups de folie. Il avait tout vu, tout prévu. Les prophètes ou visionnaires sont toujours des hommes à abattre. Le régime politico-médiatique opère un filtre implacable et privilégie désormais des personnages sans envergure, d’intelligence médiocre et manipulables à merci. Avant tout programme, tout projet: reconnaître qu’il avait raison, rendre hommage à celui qui avait tout prévu.
Maxime TANDONNET

Advertisements

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

28 commentaires pour Celui qui avait tout prévu…

  1. Ping : En résumé |

  2. Philippe dit :

    Bonjour Maxime,

    Un peu de soleil du Congo Pointe noire où je suis en ce moment. J’ai eu moi même l’occasion de m’entretenir avec Philippe Seguin. Quel homme de culture , et tout ce que vous dites est vrai, nous en avions parlé longuement, il était un visionnaire à sa manière. Il avait raison sur beaucoup de chose, mais aujourd’hui les médiocres qui nous gouvernent sont plus intéressés par leur place que par l’avenir de la France. Dans l’avion j’ai lu avec un grand intérêt le livre d’Agnès Verdier-Molinier « On va dans le mur » que de choses vraies et affligeantes.
    Un livre intéressant et que de réformes à accomplir si l’on veut sortir du gouffre dans lequel nous nous enfonçons de jour en jour.

  3. espritlibre dit :

    De baloo : « Mr François Fillon a-t-il la stature et les moyens de son discours? Là est la question. Et qui dans la jeune garde pour l’épauler? »
    C’est effectivement le problème avec Fillon. Nul doute qu’il redonnerait beaucoup de solennité à la fonction présidentielle : Pas le genre à courir avec des Ray-Ban et un tee-shirt NYPD ni à multiplier les blagounettes. Pas le genre non plus à se renier pour « sucer…la roue » des adversaires de gauche ni à jouer au petit Jean Moulin contre le FN. Fillon est, enfin, le seul à préconiser une politique de rupture. C’est déjà beaucoup et tranche clairement avec tous ceux qui s’agitent en tous sens. Pour le reste, on verra, notamment comment il arrivera à se sortir du piège des primaires et quel programme il présentera aux Français. En attendant, Fillon représente pour moi la seule alternative au vote pour la Marine.

  4. Cher M. Tandonnet,

    Vous ne pouviez pas me toucher plus qu’avec ce texte hommage à Philippe Séguin.
    Une confidence : le seul meeting politique important auquel j’ai participé fut un meeting de Philippe Séguin à Sallanches dans le cadre de sa campagne contre Maastricht.

    J’aimais cet homme intègre, bourru et d’une culture hors du commun. Il avait raison sur tout et particulièrement sur les transferts inadmissibles de nos souverainetés.

    Pourquoi diable les Français aiment-ils les hommes médiocres au lieu de ces géants ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s