Lecture: Les couples illustres de l’histoire de France (Perrin 2017)

Ce livre collectif qui vient de sortir raconte pour la première fois l’histoire publique et privée des vingt couples emblématiques qui ont incarné et, pour beaucoup, fait la France du Moyen Âge à nos jours. Couples politiques – monarchiques, impériaux puis présidentiels – mariant les sentiments, parfois, et l’intérêt ; couples littéraires et/ou d’influence, couples mythiques ou médiatiques, passionnels ou énigmatiques… S’ils ont chacun une histoire singulière, heureuse ou malheureuse, tous racontent les mutations successives du pouvoir mais aussi de la société. Sous la direction de Patrice Gueniffey et Lorraine de Meaux, historiens et journalistes de renom les font revivre dans des contributions qui allient l’exigence historique et la fluidité littéraire, l’histoire intime et le roman national.

Je recommande sincèrement et chaleureusement la lecture de cet ouvrage. Comme tout excellent livre, il mêle le plaisir intense de l’évasion à celui de s’instruire. Il nous fait redécouvrir des pans entiers de l’histoire de France à travers les passions intimes de ses personnages. Nous apprenons par exemple, à travers une série de petits récits envoûtants, comment  la sensualité exigeante d’Aliénor d’Aquitaine, au XIIe siècle,  l’oppose à son mari, le sobre et pieux Louis VII, et la jette dans les bras du sulfureux et violent Henri Plantagenêt, provoquant le passage de l’Aquitaine sous domination britannique et un conflit de deux ou trois siècles entre la France et l’Angleterre qui prépare l’avènement du monde moderne… Autre exemple, nous apprenons comment l’ambitieuse Marie-Antoinette prend peu à peu l’ascendant sur son mari, Louis XVI, homme fin et intelligent, mais franchement dépressif, malheureux, n’aimant pas le pouvoir ni les responsabilités, une démission qui a sans aucun doute favorisé le déclenchement et les dérives sanglantes de la révolution. Le couple infernal qu’ont formé un Bonaparte amoureux jusqu’à la naïveté et Rose – qu’il a lui-même renommée Joséphine – méprisante et totalement infidèle, en dit long sur l’influence des passions sur le comportement et les décisions des hommes d’Etat. Voilà, et ce ne sont que trois exemples sur 20 récits tous plus fascinants les uns que les autres. Si je l’écris et si je recommande ce livre, c’est parce qu’il est vraiment remarquable et source d’un délicieux moment de lecture instructive qui nous entraîne à mille lieues de la fade médiocrité de notre époque.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Lecture: Les couples illustres de l’histoire de France (Perrin 2017)

  1. Sganarelle dit :

    Les élécteurs lisent plus que vous ne pensez , Eric mais il y a ceux qui aiment l’Histoire et lisent des biographies sérieuses ou mieux font des recherches en bibliothèque en s’intéressant aux écrits d’époque .. Et puis ceux qui regardent par le trou de la serrure des secrets d’alcôve et les Français adorent tant il est vrai qu’il y a une certaine satisfaction à voir les grands de ce monde ressembler aux petits dans leur comportement. Ces histoires dans l’Histoire ont toujours beaucoup de succès. Quoique vous en pensiez les gens lisent encore si on en juge par le travail des éditeurs, des écrivains et de la presse people qui est une de celles qui fonctionne le mieux.
    Le tout est de faire la part de la vérité et de l’affabulation et de passer un bon moment sans prétention en n’acceptant pas comme vérité historique ce qui ne relève pas souvent de l’objectivité.

  2. Michel Fremondiere dit :

    A quanwd un livre sur nos president cela fera reflechir plus d un electeur

    • Colibri dit :

      🙂

    • Merci Colibri!
      MT

    • Eric dit :

      Encore faudrait-il que les électeurs lisent !

    • Colibri dit :

      Merci de votre merci Monsieur Tandonnet. J’ai été enfant dans un monde sans télé, sans écran d’aucune sorte. Le livre était sacré et tout homme qui a écrit un ou plusieurs livres devait être respecté et lu avec attention et intérêt. Même et surtout s’il ne pensait pas comme moi. C’est l’autre différent de moi qui me construit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s