La dignité d’une démission

La démission est un geste extrêmement rare pour un haut responsable public. En général, le réflexe normal d’un grand patron de l’armée, de l’administration ou de la justice en disgrâce est de s’accrocher le plus longtemps possible à son rocher afin d’en retirer le maximum d’avantages personnels. La démission a une signification forte: mes convictions, mon sens du bien commun sont supérieurs à ma carrière. Je ne suis pas d’accord et j’en tire les conclusions qui s’imposent. Vainement, je cherche dans ma mémoire des exemples de ce type, mais aucun ne me vient à l’esprit. Il doit bien y en avoir, mais ma mémoire me fait ici défaut. Les ministres démissionnaires abondent, mais ce n’est pas la question: le ministre qui quitte son poste volontairement, agit le plus souvent avec une arrière-pensée à l’esprit, notamment celle de se désolidariser d’un fiasco politique et de se lancer dans le projet d’une élection présidentielle. Le haut responsable public qui démissionne est dans une toute autre approche: il sacrifie délibérément sa carrière au nom de sa conception de l’intérêt général, du bien public. Sa vision de l’intérêt général l’emporte sur son intérêt privé. Le message est sulfureux dans une France d’en haut rongée par le culte de l’ego. A l’heure où la vie publique française est plongée dans une vague d’obsession narcissique mélangé à un instinct grégaire qui fait froid dans le dos, le geste de Pierre de Villiers, en écho à la tragédie de la France, est digne d’un homme d’Etat.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

23 commentaires pour La dignité d’une démission

  1. Ghislain dit :

    « digne d’un homme d’État »…

  2. IRIS dit :

    Nous ne pouvons que rendre hommage au général Pierre de Villiers, loyal à son pays, conscient que notre avenir, notre souveraineté seront mis en danger par la faiblesse de notre armée.
    « Dans les circonstances actuelles, je considère ne plus être en mesure d’assurer la pérennité du modèle d’armée auquel je crois pour garantir la protection de la France et des Français, aujourd’hui et demain, et soutenir les ambitions de notre pays ».
    ‘’… Nous appartenons à une patrie que nous aimons ; nous sommes les héritiers d’une histoire qui nous a façonnés ; nous sommes porteurs de convictions qui nous font avancer. »’’
    Malheureusement, ce n’est pas un HOMME de cette trempe qui nous gouverne.
    Un général cinq étoiles, qui se fait blâmer par le Président, chef des armées, qui ne connaît rien à l’armée, qui n’a pas fait de service militaire, mais qui plastronne devant les engins militaire pour faire croire qu’il s’intéresse à celle-ci , c’est pitoyable. D’ailleurs, lui qui contraint l’armée à faire des économies drastiques devrait commencer par en faire lui-même, parce que les déplacements inutiles, fanfaronner devant des matériels militaire coûte cher aux contribuables.
    Remplacer un général cinq étoiles par un général trois étoiles ne pose t’il pas un problème de commandement ???
    De plus, Mme Macron qui elle, n’a pas été élue va disposer d’un budget !

  3. Anonyme dit :

    Bon, et les 5% du PIB de baisse des dépenses publiques, où est-ce que Fillon les aurait trouvées ? Peut-on le savoir maintenant ?

    La réduction des crédits des armées, comme le manque de moyen de la justice ou la dégradation de l’école, viennent de la démagogie clientéliste qui prétend que les dépenses publiques doivent être baissées, en se basant sur le mensonge (c’est à dire des conventions statistiques différentes de celles de nos voisins, notamment sur les dépenses sociales ; et la négation de charges plus élevées : armée, natalité normale en France).

    Donc la petite polémique de pseudo-soutient à Villiers me fait bien rire. Que LR (y compris Sarkozy, qui n’a pas été le dernier à sabrer le budget de l’armée) commence donc par balayer devant sa porte, et par stopper sa honteuse démagogie antifiscale ; et nous pourrons (peut-être) recommencer à diriger rationnellement ce pays.

  4. raimanet dit :

    A reblogué ceci sur Raimanetet a ajouté:
    http://tiny.ph/rjPm

  5. Annick dit :

    Bonsoir Maxime,

    Le général de Villiers est un homme d’honneur qui sait ce que discipline et sens du devoir veulent dire. Sa démission en appelle plus au panache et à la dignité que les pathétiques histoires d’opérette de « c’est moi le chef », débitées par son armada de communicants depuis son élection.

    Voilà donc le locataire de l’Élysée rattrapé par la réalité. Comme d’habitude, il esquive et essaie de continuer à nous raconter sa comptine à l’eau de rose, sans avoir jamais rien prouvé, en nous vendant le nouveau CEMA comme une savonnette. Pathétique ! Comme est rocambolesque sa mise en scène à Istres, devant un ravitailleur parqué sur le tarmac de la base. Ravitailleur qui l’aurait ramené à Paris.
    Quand on connait le prix d’un tel déplacement, on se dit que les économies devraient commencer dans son propre train de vie. Qu’il commence par mettre ses actes en accord avec ses dires.
    Un chef, un vrai, donne l’exemple, marche devant ses hommes, au combat comme dans les épreuves, il les mène par son autorité naturelle et non par ses rodomontades.

    Ce que nous constatons c’est que Macron ne tient pas ses engagements.
    Comme les autres avant lui, il a menti pour attraper les électeurs dans ses filets, et comme les autres, il échouera partout.
    Sans doute encore pire que les autres tant son immaturité est flagrante. Il n’a plus aucune crédibilité et son arrogance met notre pays en danger puisque notre armée n’a plus les moyens d’assurer ses missions. C’est de cela qu’il est question avec la démission du général de Villiers.
    Il faut en prendre conscience avant que nos soldats rentrent tous d’OPEX les pieds devant.

    Il serait bon que ceux qui s’estiment aptes à nous gouverner commencent à servir le pays dans une Arme de leur choix. Ils y apprendraient les qualités essentielles pour affronter la vie en hommes ou femmes dignes et responsables. La monarchie anglaise n’y a jamais manqué.

    Macron a menti encore quand il a osé déclarer :
    « il n’est pas digne d’établir certains débats sur la place publique ».
    Qui l’a porté sur la place publique, si ce n’est lui-même ? A moins qu’un huis clos devant les représentants de la Nation ne soit, par la magie du verbe macroguignolesque, devenu une place publique.

    @Mildred,

    Il ne restait qu’un an, en effet avant la retraite militaire.
    Mais, à ce niveau, il pouvait tout à fait continuer dans un poste civil, comme une ambassade par exemple.
    Il y a bien sacrifice à l’intérêt général, Maxime a raison de le souligner, de Villiers a l’étoffe d’un homme d’État, un vrai.

    Amicalement,

  6. Gérard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Je salue également le geste courageux du Général de Villiers, il est si rare de nos jours.
    Une question quand même : si l’état de l’armée est si catastrophique que l’on veut bien le dire pourquoi le Général Lecointre a-t-il accepté si facilement d’occuper un tel poste ?
    L’honneur de l’Etat-Major militaire aurait voulu qu’aucun officier supérieur n’acceptât de remplacer le Général de Villiers et l’on aurait alors bien vu comment E. Macron se serait dépêtré de ses velléités autoritaristes.
    Toutes ces gesticulations ne font que confirmer le pronostic d’un certain nombre d’entre nous dont je fais partie : la fin de règne de Macron approche et je ne lui donne pas 1 an.

    • de Cydelah dit :

      « la fin de règne de Macron approche et je ne lui donne pas 1 an. »

      Je me demande pourquoi votre propos m’a connecté en pensée à JFK. Drôle de flash !

  7. jfbonnin dit :

    Oui, le général Pierre De Villiers est un grand soldat. Un soldat, pas un militaire.

  8. Bernard06 dit :

    Bonjour M Tandonnet,
    L’Amiral Patou, Chef d’État Major de la Marine en 1970, en désaccord avec Michel Debré, Ministre de la Défense Nationale, et déjà pour des histoires de gros sous !

  9. Anne-Marie dit :

    Je pense de plus en plus que l’armée devrait prendre le pouvoir.

    • Gérard dit :

      Et transformer les stades en camps d’internement…Vous n’êtes pas raisonnable chère Madame.

    • Curmudgeon dit :

      Ce saut logique n’est pas évident.

    • IRIS dit :

      « On peut le souhaiter, en rêve »
      C’est un fait, les socialistes, E. Macron est bien un socialiste même s’il s’en défend, n’aiment pas l’armée.
      Les deux dernières guerres en sont la preuve. Les gouvernements socialistes ayant déjà fait des coupes sombres dans les budgets de l’armée.
      Les socialistes craignent l’armée redoutant un coup d’état. C’était parait-il la hantise de F. Hollande.

  10. Philippe dit :

    Bonjour Maxime,

    Ayant servi l’institution militaire pendant 25 ans, j’ai connu le général De Villiers, colonel et chef de corps en 1998, un homme exemplaire, et son geste est admirable. Il est de cette rare catégorie d’homme qui ne sont pas des carriéristes. Ils sont peu nombreux à avoir ce cran et ce courage.
    Pour ma part voyant la déliquescence de l’armée , j’ai quitté le service actif en 2003, l’armée commençait à plonger, moins de moyens, matériels vétustes, il manquait toujours « un sou pour faire un franc ». En fait l’armée doit faire « des missions d’américains avec des moyens d’éthiopiens »
    Nombre de mes camarades d’armée ont quitté le service actif, totalement écoeurés par le manque de moyens.
    De plus l’ambiance a changé, moins de cohésion, plus de carriéristes, les nouveaux engagés n’ont pas le même état d’esprit et cela se voit en opérations extérieures.
    L’attitude et les propos de Macron sont en dessous de tout. Le général de Villiers n’a fait que son devoir, il a parlé à huis-clos devant la Commission des forces armées de l’Assemblée nationale et a expliqué l’état exact de nos armées et pourquoi les nouvelles coupes budgétaires envisagées étaient tout simplement insoutenables.Depuis trente ans, le ministère de la Défense fait des efforts budgétaires considérables. Aucun autre ministère français n’a fait cela. La question du budget de la défense est pourtant très importante et touche au périmètre régalien, celui de la survie de la nation, mais aussi à son influence internationale.
    Le chef d’état-major des armées se doit de protéger ses forces et ses hommes, il se doit de défendre la cohérence budgétaire pour pouvoir remplir les missions qui sont confiées aux militaires sans mettre abusivement en danger les hommes. Le général Pierre de Villiers a fait son devoir de chef. La réaction du chef de l’Etat, traduit son arrogance, son inexpérience, sa mégalomanie, son manque de culture historique. Le dieux des dieux Jupiter n’a pas pris la mesure de la gravité de la situation dans laquelle se trouvent nos armées.
    Le monarque Macron tombera sous peu, n’est pas homme d’état qui veut, son incompétence se dévoilera au fur et mesure, il tombera très vite. Les hommes et femmes d’état au vrai sens du terme sont rares et eux seuls marque l’histoire les autres sont oubliés.

    • Cyril45 dit :

      En fait l’armée doit faire « des missions d’américains avec des moyens d’éthiopiens »
      Que cela est fort bien dit ! En peu de mots, vous avez fait sentir l’essentiel.

  11. Pierre dit :

    Bonjour,

    Ce président, ce parlement , cet exécutif est complètement illégitime, et la démission du Général De Villiers, ses écrits, n’ont pour but que de démontrer cela, et nous avertir de cette catastrophe qui s’abat sur la France.

    Je pense que tout ça va finir au billot… Si les Français ne réagissent pas, la démocratie est morte malheureusement…

    Pierre

    • Timéli dit :

      La catastrophe, engagée sous le précédent quinquennat, se poursuit allègrement. Avant l’élection présidentielle, les Français avaient été avertis du danger avec Macron mais ils n’ont pas résisté aux sirènes des médias, qui les manipulaient et leur ont vendu un monde édulcoré, avançant qu’avec Macron leur avenir serait plus rose. Nous avons aujourd’hui un bref aperçu de ce qui nous attend… Hélas !

    • Curmudgeon dit :

      Illégitimes en quoi ?

  12. Janus dit :

    Je suis d’accord avec votre propos. Mais je crains que le temps médiatique étant ce qu’il est, les soutiens médiatiques a Macron étant ce qu’ils sont, le geste d’honneur du général Pierre de Villiers n’aura pas de conséquences dramatiques pour le Président Macron. D’autant que les courtisans sont nombreux pour se loger dans le fromage. Si l’armée française était digne de son chef démissionnaire, Macron n’aurait pas trouvé de successeur aussi vite. Et la crise aurait changé de nature. Et il parait que le nouveau CEMA est un héros…
    Ce pays est irrémédiablement foutu

  13. Mildred dit :

    « … il sacrifie délibérément sa carrière… »
    En même temps, n’exagérons rien, monsieur Tandonnet, !
    Le CEMA Pierre de Villiers était atteint par la limite d’âge, et sa mission n’avait été prolongée que pour un an, ce qui relativise tout de même l’importance du sacrifice !

  14. ADB dit :

    un premier exemple : son frère Philippe (!), pour ne pas avoir à « obéir » à Mitterand après l’élection de celui-ci ……………

  15. Christine 69 dit :

    Bonjour Monsieur Tandonnet, merci pour votre billet et ce bel hommage rendu au Général de Villiers. Sa démission l’honore, en effet, car il était pleinement dans son rôle de chef d’état-major des armées, en sollicitant des moyens adaptés aux besoins des hommes et au contexte de terrorisme, d’immigration massive, et d’état d’urgence pérenne. Je regrette sa décision, car c’était un homme de bien, qui portait, plus haut, une parole juste et réfléchie, que ses interlocuteurs ne voulaient pas entendre. Il retrouve désormais une plus grande liberté de parole et de ton. Dommage, cependant, d’en arriver là, sans même qu’un débat ait eu lieu sur d’autres arbitrages budgétaires possibles. Par exemple, diminution de l’aide médicale d’état, dies aides en matid’asike ou de politique de la ville, ou encore des subsides aux associations, qui sont de véritables tonneaux des Danaïdes en terme de finances publiques.

  16. loonloonychantemerle dit :

    vous avez raison , mille fois raison ! tant pour la rareté du geste que pour sa noblesse… Merci de l’avoir si bien dit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s