Odieux!

sans-titreAujourd’hui, le million d’usagers de la ligne A du RER et les centaines de milliers de la ligne B sont dans la galère absolue. Pourquoi? Un mot d’ordre de grève a été décrété en représailles contre la condamnation de huit salariés de Goodyear, une affaire qui n’a évidemment aucun rapport avec les transports publics parisiens. On se demande jusqu’où peut aller l’absurdité. A la suite d’une décision de justice, qui lui déplaît, le syndicat se venge tout simplement sur toute une partie des habitants de la région parisienne: salariés qui arriveront en retard où ne pourront pas aller travailler, étudiants et scolaires qui vont rater leurs cours voire leurs examens, foules entassées jusqu’à l’étouffement dans les rames bondées, personnes âgées, femmes enceintes, jeunes enfants…. Cette prise en otage ou exercice de représailles aussi violentes sur des Français qui n’ont strictement rien à voir avec les décisions de justice n’est pas seulement aberrante, elle est indigne d’une grande démocratie moderne.

Maxime TANDONNET

Advertisements

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

41 commentaires pour Odieux!

  1. Robert Marchenoir dit :

    carine005 dit :
    6 février 2016 à 14:33

    Je pense que nous devrions tous avoir clairement conscience de la nouvelle donne dans le recrutement à la RATP, ainsi que chez leurs représentants syndicaux.
    Jamais entendu parler de l’islamisation en cours du personnel ?

    Hop, hop hop… une minute. La fameuse vidéo anonyme, relatant une conversation entre femmes syndicalistes de la RATP qui déplorent l’islamisation de leur entreprise, m’a bien fait rigoler. Effectivement, le constat est effarant. Mais à qui la faute ? A celles qui ont enregistré cette vidéo, et à leurs amis.

    Qu’entend-on, dans cette conversation ? L’une des ératépistes « de souche » proclamer que, elle, elle est à la RATP « de père en fils » (et peut-être même depuis trois générations, je ne me souviens plus). Et s’indigner que, maintenant, les musulmans viennent lui contester cette place qui lui revient de droit.

    Mais qu’est-ce que tu crois, pauvre pomme ? On découvre donc, dans cette vidéo, que les fonctionnaires-syndicalistes communistes de la RATP se réservent les places de père en fils, par privilège quasi-héréditaire, de façon parfaitement dissimulée et bien entendu illégale.

    Parallèlement, depuis la nuit des temps, les mêmes se réservent le droit de faire grève quand ça leur chante, au nom des idéaux du socialisme. Et les mêmes ont passé leur temps à défendre l’immigration de masse, au nom de « l’anti-racisme » et de la « solidarité des opprimés ».

    Et maintenant, ils s’étonnent que leurs petits protégés leur échappent, et se retournent contre eux ! Depuis cinquante ans, ils ont pris et les musulmans, et les Français pour des imbéciles. Je ne verserai pas une larme sur leur sort ! C’est celui de la France qui me préoccupe.

    Cette fameuse vidéo est une preuve de plus que le socialisme dans un seul pays, ça ne marche pas. (Message à Marine le Pen et à quelques autres.)

  2. carine005 dit :

    Je pense que nous devrions tous avoir clairement conscience de la nouvelle donne dans le recrutement à la RATP, ainsi que chez leurs représentants syndicaux.
    Jamais entendu parler de l’islamisation en cours du personnel ?
    Partant de là, les nuisances évoquées font partie de l’arsenal de guerre contre les Français.

  3. Georges dit :

    Jours de grève ou jours fériés ???

  4. Robert Marchenoir dit :

    Hum… je crois avoir compris, Maxime Tandonnet. Comme quoi, j’ai eu raison de vous presser pour tenter de vous faire sortir du bois.

    Votre protestation face au commentaire de Frédéric N montre que vous n’avez toujours pas pris parti dans le conflit essentiel qui polarise notre pays : pour ou contre l’Etat. Pour ou contre la fonction publique (dont vous faites peut-être partie ?).

    Et si vous n’êtes pas contre, vous êtes pour. On ne peut pas être communiste et anti-communiste. On ne peut pas être collaborateur et anti-nazi. On est soit l’un, soit l’autre.

    Votre faible assertion selon laquelle on ne pourrait pas assimiler les fonctionnaires à la CGT ne tient pas debout une seconde. C’est aussi fallacieux que de soutenir, par exemple, qu’on ne peut pas assimiler les musulmans à l’islam. Ou qu’on ne peut pas assimiler les communistes au communisme. Ou, qu’entre 1939 et 1945, on ne pouvait pas assimiler les Allemands au nazisme.

    Evidemment que seule une minorité des fonctionnaires est encartée à la CGT. Comme seule une minorité des Allemands avait sa carte du parti nazi. Ou que seule une minorité des Russes faisait partie du KGB (hier), ou du FSB (aujourd’hui). Et donc ? Qu’est-ce que ça change ?

    Aujourd’hui, c’est l’Etat qui pille la France, et opprime les Français. C’est aussi simple que cela.

    Vous vantez la compétence et la conscience professionnelle de « l’immense majorité des fonctionnaires ». Pourquoi est-ce que cela me rappelle ce fameux canard de « l’immense majorité des musulmans pacifiques et tolérants » ?

    Tout d’abord, c’est faux : il suffit de consulter les statistiques de l’absentéisme (en bon français : congés-maladie illégaux et frauduleux).

    Ensuite, ça n’a aucune importance. Les agents du NKVD aussi étaient « compétents et consciencieux ». C’est bien le problème…

    En somme, vous illustrez fort bien la névrose française, qui est la même que la névrose russe : la France et la Russie sont tous deux des pays communistes, et ni les Français ni les Russes ne se résolvent à reconnaître la nocivité du communisme, et leur propre responsabilité dans ses exactions.

    Tant que cette étape ne sera pas franchie, la France comme la Russie continueront à s’enfoncer dans la pauvreté, le mensonge et la violence.

  5. François Carmignola dit :

    @Maxime: la galère ne fut pas absolue: un train sur deux. Merci les lois Sarkozy. Je suis passé sans problèmes. La galère, elle est permanente sur certaines lignes, du fait du défaut d’investissements de la gestion socialiste. Pécresse est à l’oeuvre j’espère sur ces questions.

    @Frederic_N
    Votez donc Filllon le gaulliste, la terreur des fonctionnaires ! Il va leur sucrer leur jour de carences, leurs 32 heures, leurs retraites et leur sécurité sociale dans les quinze jours qui suivront son élection. Ah quelle joie ce sera !

  6. Robert Marchenoir dit :

    Bien évidemment, la grève politique devrait être interdite aux employés des services publics. C’est le strict minimum.

    En réalité, la grève devrait être complètement interdite aux fonctionnaires, comme c’est le cas, sauf erreur, dans différents grands pays développés qui ne sont ni la Corée du Nord ni la Russie.

    Mais à défaut de cela, la moindre des choses consisterait à empêcher des gens qui ont un emploi garanti à vie (plus toute une série d’autres privilèges) de bloquer la capitale du pays pour des raisons qui n’ont rien à voir avec leur rémunération ou leurs conditions de travail.

    Ce à quoi s’est livrée la CGT, ce n’est ni plus ni moins qu’une grève insurrectionnelle, comme en 1947. C’est un acte de sabotage. C’est un acte de guerre. En temps normal, dans un pays normal, avec des dirigeants normaux, les chefs des syndicats ayant organisé cette action seraient arrêtés chez eux à 6 heures du matin et fourrés en prison pour un temps indéterminé, les avoirs de leur syndicat confisqués, et leur organisation déclarée illégale.

    Je n’ai pas entendu Sarkozy dire quoi que ce soit à ce sujet lors de son émission à la télévision.

  7. Infraniouzes dit :

    Après quelques recherches, j’ai eu beau fouiller, je n’ai pas trouvé dans la Constitution de 1958 le « droit » de manifester et donc d’entraver l’activité de la population. C’est une invention des syndicats qui ont extrapolé leur droit d’exercer leur activité à la manif’ qui bloque le pays en fonction de leurs objectifs. D’ailleurs, dans un pays qui a inventé « le droit de retrait », attendez-vous au pire…

  8. Freederic_N dit :

    Chassez le naturel, et il reviendra au galop.
    Ce petit billet, en incidente est un avertissement pour les électeurs de la primaire et pour la plupart de ceux ici qui votent à droite faute de mieux. Il révèle tout simplement qu’il existe en France un POUVOIR, celui de la fonction publique et assimilé, qui est actuellement nocif et auquel personne ne veut s’attaquer. A commencer par la droite , mais aussi par le système médiatique. Par exemple lorsqu’on commente des sondages, on vous explique que le PS a perdu tout soutien populaire, mais qu’il reste implanté dans les classes moyennes sans jamais vous expliquer qu’il n’est populaire que grâce aux fonctionnaires. C’est le soutien des fonctionnaires qui a permis au PS de résister aux régionales. Mais on refuse de le dire : c »est bien connu il ne faut jamais stigmatiser. Et quand on pointe cela du doigt, vous aurez toujours un gaulliste pour se mettre en travers. J’en ai fait l’expérience sur ce forum.

    Il faut quand même que l’on se rend compte d’une chose. Les français sont un peuple très politisé et souvent mal politisé : cela veut dire que le moindre fonctionnaire et assimilé sait très bien la situation actuelle. Il sait que sa situation est beaucoup plus favorable que celle des gens du privé, et qu’il dispose d’un parti ami de syndicats amis etcc. Et aussi de journalistes amis. Cet écart, il sait qu’il n’a cessé de s’aggraver ces 15 dernières années avec la montée du chômage. Il n’est pas fou. C’est d’ailleurs pour cela que la montée du chômage s’est faite dans l’indifférence au sein de la gauche bien pensante : au PS on n’est tout simplement pas concerné par le chômage. Et la fonction publique c’est au bas mot 25 % des voix. C’est tout simplement et de loin le principal pouvoir politique en France Pourquoi croyez vous que Hollande n’a jamais pris la moindre décision sérieuse en matière de gestion de l’Etat?

    Le chômage n’est pas le probléme des fonctionnaires et assimilés. Leur problème aujourd’hui est d’utiliser le statut justement pour se protéger du sort des autres citoyens . Vous me direz que c’est humain. Chacun à leur place ferait pareil. Mais la réalité est là : non seulement le poids de la fonction publique est un boulet économique, mais politiquement la fonction publique est une bombe atomique qui se mettra systématiquement en travers de la moindre action d’un gouvernant qui lèvera le petit doigt contre le chômage. Et cela même si individuellement les mêmes peuvent avoir le sens du service public dans leur boulot ( mais figurez vous que cette situation cynique pèse y compris sur la conscience du service public.. )

    Aussi avant de me crier dessus, avec des trémolos dans la voix, la nation outragée et tout le tremblement : observons la Grèce. Syriza c’est les fonctionnaires. Ils font comme la CGT , mais vis à vis de l’Europe. Des grèves hystériques, la prise en otage des autres pays (on n’a quand même pas hésité à s’appuyer sur la spéculation pour couler les autres pays !). Et même le coup du drapeau bleu et blanc ! Et au dernier moment on cède sur tout ce qui ne vous touche pas car on sait qu’aujourd’hui ce sont les Etats européens qui payent les fonctionnaires grecs.

    Voilà chers amis, ce qui nous attend si nous ne faisons rien, si nous ne disons rien

    Personnellement je voterai pour le candidat qui se donnera les moyens d’agir sur cette situation .

    • FrédéricN, c’est bizarre, vous, le modéré de ce forum, vous voyez rouge dès qu’il s’agit des fonctionnaires! On ne peut pas assimiler les fonctionnaires à la CGT! (taux de syndicalisation de 10% de mémoire), et puis allez faire un tour dans une préfecture voir comment travaillent les agents de guichet, la pression et la violence à laquelle ils sont soumis, vous changerez aussitôt d’avis! Que le poids de la fonction publique (surtout territoriale) soit beaucoup trop élevé en France, c’est une autre question qui n’a rien à voir avec la compétence et la conscience professionnelle de l’immense majorité des fonctionnaires…MT
      MT

  9. Emmanuel M dit :

    Faites vous partie de la solution .. ou du problème ?

    Qu’a fait Sarko contre ces connards ? Rien!

    Au lieu d’utiliser les méthodes policières de l’état (que le PS utilise sans vergogne) contre nos adversaires, Sarko s’est joyeusement astiqué le manche.

    Sanctionner la CGT était TRES simple en 2007. Il suffisait de d’ajuster deux-trois trucs (notamment la présomption « irréfragable » de représentativité et prévoir un « tarif » auquel tout salarié même protégé pourrait âtre renvoyé). Simple, et facile à faire pour un président qui a préféré se torcher les fesses avec le résultat du referendum de 2005 .

    La droite, lorsqu’elle est au pouvoir se contente de ne rien faire par « apaisement », au lieu de solder des comptes avec les kapos d’en face. Vous en constatez ainsi le résultat, dont la droite pseudo-républicaine est autant, sinon plus, responsable que le PS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s