« Décivilisation » encore une polémique de m…. pour faire diversion

Pardon pour l’impolitesse, rare dans mes écrits… Elle exprime l’agacement. Depuis le début, sans arrêt, dans tous les domaines, chaque fois que je m’exprime, sur tous les sujets, une seule chose par dessus tout me fait horreur: quand on se moque du monde. Que l’on soit de droite, de gauche, au centre ou aux extrêmes de droite ou de gauche, je ne supporte pas cette sensation qu’ils se moquent du monde, autrement dit, me prennent et prennent les gens, vous et moi, pour des imbéciles. Le président a lâché le mot « décivilisation », comme il aurait pu dire aussi ensauvagement ou barbarie. Mais voilà, le mot est neuf, vierge, pas encore dépucelé comme celui « d’ensauvagement » utilisé par un ministre récemment. Donc, donc en l’absence d’anticorps, plus propice à la propagation du scandale. Et puis soudain, comme prévu, l’épidémie de bêtise se déclenche, la polémique est gigantesque. Des nuées de bien pensants se jettent sur le mot comme des mouches sur une charogne pour fustiger une prétendue dérive fascisante. Bien joué! Du grand art! C’est tellement facile de lâcher un grand mot vide pour provoquer un tollé et couvrir ainsi l’échec et le désastre! C’est tellement plus facile que de se mettre au boulot! Un bon mot de la plus haute banalité et du plus mauvais français (il n’est même pas dans le dictionnaire). Et puis voilà, un bon mot pour faire viril, faire musclé, jupitérien, autoritaire, un bon mot grandiloquent qui, avec le renfort des mouches offusquées, fait oublier la violence quotidienne, les règlements de compte à Marseille, les coups de couteau dans les rixes, les enfants, les personnes âgées, les handicapés molestés dans la rue, les policiers et les soignants égorgés, les navires de passeurs esclavagistes en Méditerranée, les agressions contre les femmes, les viols et atteintes sexuelles, bref, la chienlit sanglante. Les deux vont ensemble, marchent de pair: la provocation stérile et les cris d’orfraies qui s’ensuivent. Le psychodrame sert de paravent à l’impuissance et au renoncement sinon la complaisance. Tout ceci est minable, je le dis exactement comme je le pense.

MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

50 commentaires pour « Décivilisation » encore une polémique de m…. pour faire diversion

  1. Zonzon dit :

    LA DÉCIVILISATION

    Cher Maxime,
    Vous vous prenez à tort à ce mot, fort bien construit, élégant et plein de sens. Je trouve que notre Président a été bien avisé – judicieusement conseillé – de lui donner vie … c’était plus que nécessaire … le temps est venu de nous rendre compte de notre état et de ce qui va nous advenir dans un futur proche. Car nous sommes bel et bien au delà de la déculturation … notre civilisation part en lambeaux car nous avons largement dépassé « … les règlements de compte à Marseille, les coups de couteau dans les rixes, les enfants, les personnes âgées, les handicapés molestés dans la rue, les policiers et les soignants égorgés, les navires de passeurs esclavagistes en Méditerranée, les agressions contre les femmes, les viols et atteintes sexuelles, bref, la chienlit sanglante. »

    Vous êtes sensible aux hors d’œuvres, mais c’est bien autre chose qui est en question !
    La décivilisation c’est quand le peuple a peur, quand les gens, où qu’ils soient et quelle que soit leur activité sont menacés, houspillés, incommodés, invités à descendre sur la chaussée quand le trottoir est occupé, qu’ils subissent les conversations téléphoniques en langue étrangère dans les transports en commun et toute sorte d’incongruités, qu’ils partent en vacances avec la peur d’être squattés pendant leur absence, qu’ils louent une habitation sans l’assurance de percevoir le moindre loyer voire de la récupérer un jour, qu’ils montent dans leur véhicule sans être certain d’en sortir vivants, qu’ils sortent le soir avec la crainte de ne pouvoir rentrer chez eux en bonne santé, qu’ils envoient leurs enfants à l’école sans la certitude qu’ils les reverront en vie, que leurs agresseurs éventuels ne seront jamais punis et qu’ils demeureront à la merci de leur vengeance, que leurs lieux de culte seront saccagés, qu’ils payent des impôts qui serviront en partie à subvenir aux besoins de leurs agresseurs, qu’ils sont obligés de mettre leurs enfants dans des établissements payants pour qu’ils reçoivent une éducation minimale, qu’ils ne seront pas reçus dans des hôpitaux publics occupés par des gens dont la carte Vitale est fausse, que si vous vous « fourvoyez » vous passerez auprès des gens sérieux soit comme un imbécile, soit comme un raciste, que vos descendants vivront un enfer qu’il vous est impossible d’imaginer – ce qui est quand même réconfortant – et si vous êtes chanceux vous ne connaîtrez pas l’apocalypse de votre vivant.

    La qualité de notre civilisation a fait de nous une proie, que nous avions, grâce à nos qualités multidimensionnelles, atteint le « meilleur des mondes » possible et que nous n’avons pas été assez attentif aux hordes misérables mais prêtes à tout pour s’emparer de notre magot… en un mot prendre notre place après avoir déblayé le terrain.

    La réponse à la décivilisation c’est la désimmigration – un mot qui ne plaît pas et que je suis le seul à utiliser – les gens préfèrent parler de « remigration », c’est idiot, ceux qui remigrent sont ceux qui ont déjà migré une fois, ce n’est pas nous, nous voulons seulement rester à notre place, nous y sommes depuis 2000 ans et l’avons modelée à notre goût … nous ne voulons pas migrer … nos Maîtres, en 50 ans, ont affaibli notre position … notre Israël à nous c’est ici …

    Depuis 50 ans, nos politiciens veulent nous faire prendre la route de l’exil !

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : « Décivilisation » encore une polémique de m…. pour faire diversion – Qui m'aime me suive…

  3. JEAN CLAUDE fraternel dit :

    bonjour,
    @bAYON
    soyons des hercules !
    meme si le gouvernement utilise tous les moyens pour bloquer la proposition de loi LIOT il commence déjà à transpirer et c’est un aveu de faiblesse.
    on verra déjà !
    mais il est vrai que quatre ans c’est long mais il peut se passer tellement de choses
    j’aurai 70 ans à ce moment là
    mon plus beau cadeau serait d’avoir un président à l’écoute de son peuple pas arrogant pas méprisant et qui se retrousse les manches travaille et ne fait pas que des effets de manche.
    celà existe ‘il je ne saurai vous répondre mais l’espoir doit etre le maitre mot pour y arriver.
    bonne journée à vous et à tout le monde sur ce blog

    Aimé par 1 personne

    • Stanislas dit :

      Quand les gens comprendront que ce n’est plus l’heure de jouer parce que l’executif a installé des couchés à ses ordres pour pondre du droit souple opportun en riposte à chaque innovation pseudo-frondeuse, on passera alors peut être aux choses sérieuses, celles qui doivent être à la hauteur de la réponse à l’envahissement du pays par l’ennemi qui le dirige..

      Vous avez raison d’être sidéré, mais il faut rappeler qu’en avril 2020 des gens prenaient des prunes pour avoir fait pisser leurs chiens devant leur maison

      Aimé par 1 personne

  4. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Pour ceux qui l’auraient manquée, voici l’analyse que Philippe de Villiers faisait hier au soir, de l’état actuel de la France :

    https://www.cnews.fr/emission/2023-05-27/la-semaine-de-philippe-de-villiers-1359304

    Aimé par 2 personnes

  5. Anonyme dit :

    « une seule chose par dessus tout me fait horreur: quand on se moque du monde »

    diable !

    Aimé par 1 personne

  6. lob dit :

    Maxime, ne changez rien, vous avez enfin atteint la posture, celle que vous devriez avoir depuis longtemps, la rupture. Pour vous suivre depuis longtemps, je me suis toujours demandé comment vous pouviez vous entêter à essayer d’atteindre par la raison un personnel politique qui n’en a plus. Ce qui vous insurge aujourd’hui n’est rien moins d’autre, à des dégrés divers, que la façon dont fonctionne nos démocratie et ce depuis… depuis tellement longtemps, la seule différence est le mépris affiché, cette suffisance « des élites » dont finalement Macron-est-ce une surprise ?-n’est que le symbole.
    P.S : regardez le fonctionnement en interne des multinationale, c’est un clone de la vie politique française, le libéralisme dans sa forme la plus pure est une névrose

    Aimé par 1 personne

  7. Balar Gazon dit :

    La France médiatique utilisait le mot « polémique » tous les jours il y a vingt ans. Aujourd’hui les mots magiques sont « inquiétude » et « colère ». Les mots forment une culture, surtout quand on en utilise tout au plus 500 avec en tête colère, inquiétude, polémique et inégalité. Tout nouveau concept doit être annihilé parce qu’il fait réfléchir.

    Aimé par 4 personnes

  8. Gribouille, bonjour,

    Je reviens en arrière.

    Vous avez écrit :

    « Il faudrait alors qu’ils expliquent pourquoi d’autres pays, par exemple, pour en rester aux pays développés, le Japon, suivent une ligne politique différente. »

    Voici la réponse que je vous propose:

    https://vivreatokyo.com/le-japon-et-sa-politique-migratoire-par-yann-rousseau.html

    J’aime

    • Pheldge dit :

      déjà, la situation de la France n’est pas celle du Japon, (1.83 contre 1.34). Le Japon n’a jamais subi de vagues d’immigration clandestine, et s’ils desserrent un peu l’étau, ça reste de l’immigration choisie, et très encadrée … en clair, ils ne risquent pas de se retrouver comme la France, avec au bout de 40 ans près de 30 % de la population issue de l’immigration. C’est bien ce que vous vouliez souligner en partageant votre lien, je suppose.

      Aimé par 2 personnes

    • Coucou dit :

      Bonjour Pheldge

      et 42 pour cents des naissances en France!

      Aimé par 1 personne

    • @Pheldge, je ne suis pas spécialiste du Japon mais oui je pense que sur le fond leur situation et leur histoire est très différente de notre pays. C’est effectivement ce que je voulais souligner. Dans notre famille un jeune couple prépare son départ pour aller vivre et travailler au Japon. Je les écoute quand je les rencontre et je leur pose des questions. Le club de Judo où je suis bénévole depuis 1981 m’a permis de rencontrer des japonais qui aiment venir en Lot-et-Garonne. Ils aiment beaucoup nos champs de tournesols en fleurs. Sur le fond je souhaite un débat sur l’immigration même si sur ce sujet là je crains un peu le pire dans les arguments qui se dessinent ici et là. Mieux vaut se dire les choses que de faire comme si de rien n’était. Je pense que nous aurons l’occasion d’en reparler. Ce n’est pas pour rien non plus que j’ai mis plusieurs fois un lien sur la façon de faire de Louis XIV avec les protestants.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.