Le paradoxe du pouvoir

Bien sûr nous espérons tous des jours meilleurs pour la France et pour l’humanité. Nous espérons que cette guerre débile et absurde entre la Russie et l’Ukraine, une des guerres les plus imbéciles de l’histoire, qui anéantit des vies et fait la ruine des deux pays, l’un comme l’autre, et de l’Europe dans son ensemble, prendra fin dans les mois qui viennent. Nous avons même le droit de rêver, pour nos sœurs et nos frères slaves, l’avènement de la liberté et de la démocratie qu’ils n’ont (presque) jamais connues et au-delà l’émergence d’une Europe de civilisation, de l’Atlantique à l’Oural dont parlait le Général. Le droit de rêver ne figure pas dans la Déclaration de 1789, mais il est pourtant l’une des libertés les plus fondamentales. A quoi bon la vie sans lui? Nous espérons tous la victoire des Iraniennes au nom de la liberté de ne pas porter le voile islamique, la chute de l’immonde théocratie islamo-fasciste – qui a longtemps enthousiasmé nos brillants intellectuels gauchistes, après Mao et Pol Pot. Pourquoi ne pas y croire? Et puis, nous espérons que malgré les tentatives multiples (et infructueuses) de réinstiller la peur panique à propos de nouveaux variants dans l’objectif de rétablir l’ordre covidesque, le cauchemar de la crise sanitaire est bel et bien derrière nous. Et qu’ainsi, le monde qui vient sera peut-être un peu plus heureux que celui qui meurt. Mais il faut bien comprendre une chose: si la paix et la tranquillité font le bonheur des peuple, elle font aussi le malheur des mauvais dirigeants politiques. Ceux-ci prospèrent dans la peur et le chagrin qui leur permettent de gesticuler, fanfaronner, donner des coups de menton, de se présenter en chefs de guerre – ou dictateurs au sens romain du terme. Le crise est leur élément vital, leur raison d’être. C’est pourquoi ils ne font rien de sincère qui aille dans le sens de l’accalmie durable et du bonheur collectif. Dans leur besace, ils ont mille idées en attente pour raviver l’incendie sous une forme ou sous une autre – chefs de guerre.

MT

Publicité

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour Le paradoxe du pouvoir

  1. Anne dit :

    On en arrive à des excès, comme des parlementaires européens (N.Loiseau), qui suggèrent qu’il faudra choisir entre les peuples, avec un préférence pour le peuple ukrainien.

    J’aime

  2. Citoyen dit :

     » … cette guerre débile et absurde entre la Russie et l’Ukraine, une des guerres les plus imbéciles de l’histoire »
    C’est probablement que cette guerre n’est pas vraiment entre la Russie et l’Ukraine, mais plutôt entre la partie soviétique de la Russie et l’Ukraine, ce qui change « un peu » l’angle de vue …

     » … prendra fin dans les mois qui viennent »
    Là, je crois qu’il ne faut pas trop rêver. Au stade où c’en est arrivé, je vois mal les (vrais) Ukrainiens abandonner la revendication de leur territoire tant qu’il y aura des occupants soviétiques Russes dessus. Je ne serais pas étonné, si dans une décennie, on y est encore …, quelque soit la manière de poursuivre le conflit …

     » … l’émergence d’une Europe de civilisation, de l’Atlantique à l’Oural dont parlait le Général  »
    C’était peut être une façon d’exprimer un rêve du général, mais un simple rêve diplomatique … Je pense qu’il n’était pas assez stupide pour imaginer que ce soit possible avec des soviétiques.
    Il faut voir « ce souhait exprimé » à travers le filtre d’une de ses phases infiniment plus importante :
     » Les États n’ont pas d’amis, ils n’ont que des intérêts « 

    J’aime

  3. charlymesdoun dit :

    Je vais vous taquiner un peu, car vous écrivez ceci: « Mais il faut bien comprendre une chose: si la paix et la tranquillité font le bonheur des peuple, elle font aussi le malheur des mauvais dirigeants politiques. « ! Si je vous comprends bien nous n’avons, et ce depuis des décennies, que de bons dirigeants politiques?

    J’aime

  4. charles902 dit :

    « La chute de l’immonde théocratie islamo-fasciste » ne pourra se faire que lorsque les bons sentiments cèderont la place au réalisme. L’immigration forcée et massive que nos propres enfants organisent, béats d’admiration qu’ils sont devant les suppôts d’esclavagistes que sont les navires négriers de notre temps (Ocean Viking intègre bien le mot « Viking » , dont les pulsions bien comprises de nos ancêtres n’avaient rien d’humanitaires) favorise au contraire la progression de cette « immonde théocratie » chère à Erdogan (« allez répandre l’Islam grâce aux ventres de vos femmes », disait en substance ce bon frère musulman aux hordes de migrants avant de les relâcher sur l’Europe).

    Mais pour être réaliste, il faut un minimum d’intelligence et de culture historique. Et la fabrique à crétins, qui sévit depuis quelques décennies et trouve son apogée dans l’actuelle culture du nihilisme, poussée par de « brillants intellectuels gauchistes » adeptes du wokisme et autres bisounoursismes à la mode, détruit peu à peu tout esprit critique et favorise l’émergence de politiciens incompétents, cyniques et sans foi ni loi autre que leurs propres intérêts. « La crise est leur élément vital, leur raison d’être », dites vous? Ceci est parfaitement juste et il se pourrait bien que nos propres « gouvernants » en profitent à plein actuellement, voire nous enfoncent toujours plus par leur flagrante inaction (cf l’immobilisme gesticulant de la justice et de l’éducation).

    A quand des salles de shoot au lycée?

    Aimé par 1 personne

  5. Philippe dit :

    Bonjour maxime, bonjour à tous,

    Aujourd’hui plusieurs fléaux gangrènent le monde.
    L’argent qui est devenu un but et non plus un moyen, on ne parle que de rentabilité et de productivité au détriment du bien être des travailleurs. « L’argent est un bon serviteur, mais il est un mauvais maître ». Une minorité s’engraissent sur une majorité. Dans le monde, mais aussi en France des gens « survivent » avec leur salaire.
    L’argent n’est pas un mal en soi. Il nous donne la capacité de jouir de nos biens. Mais le paradoxe est que les gens qui crient qu’il n’y a pas suffisamment de partages sont ceux qui partagent le moins ou pas du tout. C’est comme ceux qui crient qu’il faut accueillir les migrants, le veulent bien chez les autres mais pas chez eux. L’argent devenant le seul but dans ce monde, on licencie par simple soucis de rentabilité, l’actionnaire est celui qui a le droit de vie ou de mort sur les individus.
    D’ailleurs j’ai lu un excellent ouvrage qui nous donnait la finalité des magasins discounts, habituer les gens à vivre avec de moins en moins. Les habituer à la pauvreté. Mais tout en consommant.

    L’incompétence de nos dirigeants, qui veulent un peuple asservit, que l’on maitrise par l’émotionnel, la peur et la terreur. La COVID fut un excellent laboratoire d’essai de maitrise du peuple. Ce fut une réussite. Aujourd’hui force est de constater, l’incompétence est abyssale, l’émotion, la peur et la terreur l’emporte sur le bon sens et l’intelligence. La plupart du temps, les hommes ou femmes politiques font semblant de connaître les dossiers. Ils se croient obligés de donner un avis sur tout et n’importe quoi. Très souvent des promesses qu’ils ne tiendront évidemment pas.
    Les responsables politiques s’inscrivent dans une idéologie. Cette idéologie commande toutes ses propositions et ses comportements. Les actions politiques ne correspondent pas à une réalité mais à un corps de principes.
    La France est soit de gauche, soit de droite. Le problème, est que depuis l’effondrement du bloc communiste, ce clivage n’a désormais plus de sens. La planète toute entière fonctionne en économie de marché.
    Le responsable politique en France et dans la plupart des démocraties fait une carrière politique. La politique c’est son métier. Le problème est là. Pour l’exercer et garder son job, il doit être à l’écoute de ses clients, de ses électeurs.
    Mais il n’écoute pas les « sachants », ceux qui ont les connaissances réelles du terrain, car le politique actuel voit au plus loin à périodes électorales, c’est-à-dire à cinq ans maximum.
    L’homme ou la femme politique se mettent publiquement en phase avec leur électorat. D’où l’envahissement par la démagogie, le populisme, et finalement le blocage. D’où le double langage : public et privé.
    Toutes les grandes réformes échouent parce que les hommes politiques n’ont pas le courage d’affronter leur opinion publique. Le temps politique est trop court. Les responsables considèrent qu’une réforme qui ne peut produire d’effets qu’à long terme est politiquement suicidaire.
    Comme le marché politique peut zapper l’homme politique tous les cinq ans, celui-ci a peu de temps pour agir sauf s’il agit pour faire plaisir à ses clients.

    L’hégémonie américaine, car ne soyons pas dupe le conflit ukrainien est en réalité un conflit entre la Russie et les Etats-Unis. Seulement le petit pantin Zelenski devient incontrôlable, il veut engager les pays de l’Otan dans une guerre contre la Russie.
    Les Etats-Unis et les européens ont eu la certitude que nous allions vivre dans un monde unipolaire, dont les Etats-Unis seraient les garants et les policiers.
    L’uni-polarité du monde est un fantasme. Ce fantasme idéologique, économique, stratégique est une ineptie, ineptie qui déplait aux occidentaux pleins d’arrogance et de certitudes. Ils ont cru que le capitalisme libéral et la démocratie à l’occidentale était le « saint graal » qui allait se diffuser dans le monde entier et apporter le bien-être, la liberté et le développement dans le monde.
    Or depuis trente ans, on a assisté à une déstabilisation d’un monde devenu multipolaire et asymétrique. Cela a multiplié les facteurs d’instabilité dans le monde. Les conflits se sont multipliés depuis la chute du bloc soviétique. Les grands conflits dans lesquels s’est engagé l’occident a démontré sa faiblesse. Et l’occident a vu émergé d’autres parties du monde, d’autres modèles de puissances, d’autres modèles capitalistes notamment le capitalisme d’état et contester l’hégémonie américaine et occidentale. Tout cela fut amplifié avec le discrédit moral et politique de l’occident (Irak, Afghanistan, Lybie, Syrie, Yémen et aujourd’hui l’Ukraine). Tous ces conflits furent déclenchés au nom des valeurs de l’occident et en bafouant la charte de l’ONU dans 90% des cas. La question des valeurs et des droits de l’homme furent instrumentalisés à outrance que finalement les masques sont tombés car se fut simplement pour assurer l’hégémonie américaine sur le monde et leurs propres intérêts. Cela fut flagrant à partir de 2001 World Trade Center et la deuxième guerre d’Irak. La multipolarité est là est si nous continuons à vouloir l’ignorer, nous serons perdant.
    Il y a eu l’extra-territorialisation de la justice américaine, bafouant totalement la Charte des Nations Unies. C’est un fait indiscutable.
    Et aujourd’hui, comme des nations contestent cette hégémonie américaine, notamment la Chine; les Etats-Unis ont des ennemis systémiques la Chine, la Russie. Sur le seul point de vue économique les Etats-Unis à long terme seraient perdant, ils n’ont d’autres choix que de la faire par la guerre en restant la première puissance militaire mondiale.
    Il est un fait, les occidentaux ont fait une erreur stratégique de très longue portée, en repoussant la Russie et cela depuis l’accession au pouvoir de Gorbatchev, et de vouloir l’affaiblir au lieu de la récupérer comme le souhaitaient le Général De Gaulle et même Mitterrand. discours de Valladolid en 1989.
    Manœuvre subtilement menée par les Etats-Unis avec l’élargissement de l’Europe et donc par là même de l’OTAN. De ce fait la récupération politique et stratégique de la Russie ne peuvent se faire que pour le malheur de l’Europe et la satisfaction des Etats-Unis qui ont désormais les pays européens sous contrôle.
    L’Europe est désormais le paillasson des Etats-Unis.

    Aimé par 1 personne

    • Lucien.S dit :

      Mais qu’attendez vous, vous et tous vos proches pour vous installer dans ce grand et beau pays qu’est la Russie, vous serez un homme libre, épanoui, enfin heureux vivre. et oubliez l’OTAN, les USA, l’Ukraine et son président Vlodimir Zélensky il n’en n’ont rien à faire de vos sarcasmes.

      J’aime

    • Philippe dit :

      Bonjour Lucien S

      Toute de suite l’agressivité, l’absence de débat. De cette guerre personne n’en sortira victorieux , ni l’Ukraine, ni les Russes, ni l’Otan.
      Dans mes propos il n’est pas question d’être proPoutine ou Pro Otan il faut voir les choses tel qu’elles sont et arrêter de se laisser lobotomiser par les médias; Le monde à changer. maintenant je vois que vous avez du mal à débattre sur ce sujet la géostratégie n’est pas forcément facile à comprendre.
      Dans ce monde on ne doit pas penser autrement que ce que nous impose la Doxa.
      Prenez du recul et apprenez à penser par vous-même et non comme on vous le demande.

      J’aime

  6. there dit :

    « rêver » : à cette notion chimérique je préfère l’espoir . Le rêve porte en lui la défaite . Vous parlez de croire , voilà un mot sur lequel on peut construire , lui seul permet d’espérer , il n’est pas besoin de l’écrire dans nulle constitution car ce droit de croire et d’espérer est inaliénable . Je ne m’en prive pas 😉

    J’aime

  7. Anonyme dit :

    Vous faites le constat des malheurs du monde sans jamais dénoncer les coupables, sinon l’imbécilité ? Mais de qui ? Or ce que nous vivons est largement le fait des visées impérialistes des américains, assoiffés de pétrole, gaz et matières premières et prêts à tout pour maintenir leur niveau de vie « qui n’est pas négociable ». Une telle retenue dans la dénonciation est suspecte : Seriez-vous un nouveau Tartuffe : « Cachez ce sein »…
    Depuis 501 ans comme l’écrivait Chomsky avec un esprit polémique certain, les américains se sont développés et enrichi dans le crime et ils continuent sans vergogne à rendre le monde toujours plus dangereux et malheureux. La liste de leurs crimes récents est déjà trop longue pour être enoncée ici, mais il semble tabou parmi les élites dont vous faites partie de dénoncer ces crimes, de nommer le deux ex machina géopolitique du monde d’aujourd’hui…
    La guerre en Ukraine n’est pas une guerre imbécile, sinon du coté ukrainien. Du coté russe elle est clairement une guerre de survie nationale face aux visées américaines, soutenues servilement par les minables dirigeants européens, au grand dam des peuples qui n’y comprennent rien.
    Comme l’ecrivait Raymond Aron, l’histoire est tragique et sur ce plan, rien ne change…

    Aimé par 2 personnes

  8. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Ces mauvais dirigeants, leurs peuples les ont souvent élus, même pour certains de manière démocratique ou pseudo démocratique notamment lorsque le choix final se limite entre la peste et la choléra reproduits à l’envi comme en France ou aux USA.
    La crétinisation de masse quasi universellement répandue par ceux qui se qualifient d’élites , voulue et savamment organisée depuis des décennies a fait son œuvre et fait le pendant au désintérêt et à l’abstention de plus en plus importants affichés par les fatalistes.
    Tout cela, hélas, n’est pas prêt de changer, le mal est profond et ronge le peuples majoritairement dépourvus de libre arbitre, à qui il ne reste plus qu’à obéir et se soumettre ou se révolter au risque de graves violences pour les faire revenir dans le troupeau bêlant.
    Le temps des « Lumières » pour lutter contre l’obscurantisme, l’intolérance, et accéder au bonheur, à la connaissance et à la liberté est révolu et penser ou vouloir remettre en cause la bien-pensance de nos gouvernants ne va pas tarder à devenir un crime comme dans les pays dirigés par les plus « grands démocrates » ( Chine, Corée du Nord, Syrie, Afghanistan, etc. )
    La violence, la manipulation et le mensonge ont remplacé le savoir, les sciences et tout simplement la raison et tous ces pitres s’organisent ensemble pour que rien ne change de sitôt.

    Aimé par 1 personne

  9. Gamain dit :

    Il n’y aura pas une seconde affaire Fillon ! Les candidats au poste de chef ( Ciotti, Retailleau, Pradié) sont tous trois dans la norme pour diriger un parti appelé à se fondre dans un conglomérat centreux qui sera dirigé par un politicien/Président venu de « n’importe où et de nulle part » lequel aura mis dans sa poche le pouvoir médiatique des hommes riches … quelque chose comme un Macron bis qui poursuivra une œuvre destructrice dans le calme d’une Nation qui n’a pas encore réalisé qu’elle était mourante, et dans la détestation d’un peuple qui a été convaincu qu’il n’était plus rien.

    Et puis, quand même, il ne faut pas oublier que dans les marges de notre continent la guerre gronde, qu’une WW3 pourrait bien exhiber sa langue fourchue et venir nous lécher les babines sans que le moindre général de brigade à titre temporaire puisse nous regrouper dans une aventure de défense nationale !
    D’ailleurs, la Nation qu’est-ce ? Ça existe encore ce truc dans un temps woke où le passé doit être méticuleusement effacé, où toutes les tribus sont sœurs et où on ne sait plus très bien à quel sexe on appartient, ce qui pose tout de même des problèmes gênants dans la vie privée de tous les jours !

    Une seule pensée nous rassérène : nous allons être remplacés par des peuples jeunes et vivaces qui nous oublieront vite … ce sera là notre réconfort intellectuel et moral … place aux autres … Nous on a déjà donné !

    Aimé par 1 personne

  10. Anonyme dit :

    il y a toujours une guerre dans un coin du monde ,depuis tres longyemps ,mais en Europe on a attendue un bon moment ,le seul espoir ,,,,la PAIX michel43

    J’aime

  11. Anonyme dit :

    Pourquoi E Dupont Moretti est devenu ministre de la justice ? peut etre y a-t-il la raison suivante : il est ami intime de l’avocat de N Sarkozy qui est T Herzog ( article journal Le monde, 5 nov 2022) ; N Sarkozy a un ennemi qui est le juge Serge Tournaire, et là, insidieusement Dupont Moretti bloque l’avancement de carriere de S Tournaire : les coups bas et tordus, N Sarkozy connait cela par cœur ! qu’il ne revienne jamais sur le devant de la scene , de tels agissements sont lamentables, Sarkozy est cerné par les affaires judiciaires , condamné à de la prison et devant porter un bracelet electronique

    J’aime

  12. Monique dit :

    Je ne pense pas que la nouvelle guerre sera virale, je la vois plutôt climatique car celui qui ne s’occupe pas du réchauffement de la terre est une sorte de criminel (au même titre que les non vaccinés si l’on se souvient) le climat va nous coûter très cher et avec la retombée des sanctions contre la Russie, nos bons voeux risquent de s’arrêter au poulet aux cacahuètes (c’est déjà une denrée recherchée il a augmenté de 9%) c’est là qu’il faudra demander à la table de Noël « l’aile ou la cuisse ».?
    J’aime cette citaton de Maurice Barrès : « “Tout obtenir afin de pouvoir tout mépriser. » C’est exactement le pouvoir en place, des effets d’annonce, on peut le comparer à l’envolée de manches de l’avocat, c’est une question de bagoût.
    En attendant des jours meilleurs…..

    J’aime

  13. Gérard.G dit :

    Nous espérons tous la victoire du peuple Ukrainien face aux barbares immondes au nom du droit de vivre.

    J’aime

    • Philippe dit :

      Gérard G

      Malheureusement ce n’est pas la guerre des ukrainiens contre des barbares, c’est la guerre de l’oncle Sam contre la Russie. Les Etats-Unis veulent garder leur hégémonie mondiale. L’Europe se barricade derrière des barbelés peur de l’invasion russe qui est une utopie. Car pour envahir l’Europe il faut des millions d’hommes. Après la Russie les Etats-Unis passeront à la Chine.
      Les Etats-Unis sont désormais les maîtres de l’Union européenne.
      Le monde n’est pas bipolaire d’un côté les gentils et de l’autre les méchans et encore moins unipolaire. Le monde est désormais multipolaire et asymétrique, vouloir nier cette réalité est un suicide. Il ne s’agit pas d’être pro Poutine. Mais les américains ont à leur actif plusieurs crimes de guerre, mais l’ONU contrôlée par les Etats-unis se garde bien de dénoncer leurs actions.
      Ils se veulent les faiseurs de paix et les sauveurs du monde par la guerre.

      J’aime

  14. Monique dit :

    Bonjour Maxime Tandonnet et tous,
    C’est un bonheur que de vous lire, on reprend un peu espoir car nombreux sont les « va-t-en guerre » des forums il faut être pour l’Ukraine les yeux fermés et raser l’armée de Poutine. J’aime ces deux pays sans aimer leur dirigeants, pour moi un soldat russe vaut un soldat ukrainien, tous les deux vont au casse pipe, et surtout un enfant orphelin est le même qu’il soit russe ou ukrainien. Je suis pour ramener la paix autour d’une table, mais je me suis fait traiter de « fasciste » (je n’ose pas dire l’autre mot hitlérien) et je passe d’autre qualificatifs. Comment des Français peuvent raisonner ainsi, sans doute n’ont ils jamais connu de guerre, sauf ceux qui l’ont connue n’aspirent qu’à la paix.
    On sait maintenant ce que valent nos dirigeants, on s’est épanché cent fois sur leur cas, et puis la nostalgie des hommes d’hier qui ont fait tout pour la France. J’ai honte de ce qu’elle est devenue.
    Pour les courageuses iraniennes, je ne voudrais pas être encore défaitiste mais il y a peu d’espoir, on meurt beaucoup dans les geôles d’Iran. Quant à la culture islamo-gauchiste elle gagne le pays et personne ne bronche, LR a prévu (je crois) de changer de nom et le  » bureau » ne cesse de virevolter sur la musique « je t’aime moi non plus ». La macronie a de beaux jours et puis enfin A. Juppé s’exprime (il ne manquait plus que lui) pour dire que l’échec de LR c’est sa droitisation!!!!
    Je ne sais pas s’il existe « un bonheur des peuples » mais à défaut d’être heureux si nous étions dans un monde intelligent, un peu visionnaire, un monde qui veut la paix avec un état et une justice dignes de ce nom, alors ce serait un grand progrès.
    Merci pour ce blog ouvert et franc, même sans être d’un même avis, on a envie d’échanger et partager démocratiquement.

    Aimé par 1 personne

  15. Je propose aujourd’hui un commentaire « terre à terre » car le pouvoir alimentaire pourrait bien peser sur nous dans les années à vernir:

    http://yallahcastel.fr/Blog/index.php?article732/rencontre-paysannenouvel-article

    J’aime

  16. jean claude fraternel dit :

    bonjour,
    beau texte à nous gens de bonne volonté d’y participer à cette lutte pour un monde égalitaire fraternel consensuel et libre.
    n’en déplaise à nos marchands d’armes à nos coqs qui se hissent du col aux politiques qui ne pensent qu’à eux memes (quelque soit le parti)et à notre roitelet qui pense que nous sommes des arrogants.
    qu’il se regarde dans une glace avant de pérorer.
    et n’en déplaise aux machistes et à ceux qui dénigrent les femmes
    la liberté d’expression le débat la franchise l’honneteté le respect du contradicteur sont des vecteurs pour franchir un nouveau cap.
    je suis optimiste pour l’avenir sans etre un bisounours.
    bon dimanche à toutes et àtous

    J’aime

  17. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    « Mauvais dirigeants politiques » dites-vous, qui « prospèrent dans la peur et le chagrin »…
    Mais sans doute faudra-t-il attendre cinquante ans de plus, pour qu’au cours d’un « Répliques » des années 2070, on ose prononcer le nom de ces « chefs de guerre » qui, aujourd’hui, nous acculent à la ruine tant économique que civilisationnelle ?

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.