Emission Répliques sur France Culture

Demain matin, à 9H05, vous pourrez m’entendre sur France Culture, l’émission Répliques, d’Alain Finkielkraut, avec Franz Olivier Giesbert sur le thème de la nostalgie des années 1970.

Bien cordialement

Maxime

Publicité

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

28 commentaires pour Emission Répliques sur France Culture

  1. Emile dit :

    Le Bidault intransigeant avec la Loyauté est bien retracé dans votre ouvrage !enfant j ai eu l occasion d etre présenté a lui par l intermédiaire de mon grand père a l aéroport de Maison Blanche !
    Ma pre lecture m a fait constater que l Histoire de la France d où que l on puisse la considérer a Toujours des zones obscures!
    Rien sur la periode 1945/1946 et l Affaire Husseini qui pourrait être l objet d un « récapitulatif des Crédules de la Republique aux Pouvoirs
    dans leur rapport avec le Monde Arabe ! Conrad Killian sous Doumergue puis Laval
    Et Schuman ,pourrait en être le Repere a l origine , pas Francois Premier et le Grand Turc !
    Mussidan (et Patrice Rolli )pourrai(en)t retrouver sa place a cote d Oradour sur Glane ! Henri Fertet remplaçantGuy Moquet chez Sarkozy et B Laporte , Alors que Cedric Heroux est célébré de son vivant ,le General Meyer discrètement ,même si en Haut Lieu , salué pour la forme
    après Sa Mort « JUSTE POUR LES HARKIS ABANDONNÉS
    PAR LEUR PAYS LA FRANCE « 
    Ce serait décoiffant dans le paysage actuel comme on dirait le perruquier du Palais !

    J’aime

  2. cyril dit :

    le physique et la voix ! j’ai le même problème que vous cher Maxime , mais parfois une petite pépite tombe, j’ai ma collègue qui m’a félicité pour la présentation du dossier lors d’une réunion importante ! merci à elle

    J’aime

  3. benkiller47 dit :

    Vous avez de « l’enthousiasme dans la voix. Et il en faut, dans la couleur pour être grand peintre, dans les sons pour être grand musicien, et dans les mots pour être grand écrivain. Mais il faut que cet enthousiasme soit caché et presque insensible. C’est cet enthousiasme qui fait ce qu’on appelle le charme. »
    Joseph Joubert

    J’aime

  4. H. dit :

    Bonsoir Maxime,

    Deux émissions toujours passionnantes sur France Culture le samedi matin, « Concordances des temps » et « Répliques ». J’ai écouté la seconde où vous interveniez ce matin. Extrêmement intéressant pour moi qui est connu cette période enfant. Une interrogation qui a été soulevée lors de cet entretien : qui ou quoi dirige notre système éducatif ? Car comme il a été souligné, notre dégringolade est en grande partie due à sa déshérence programmée depuis la funeste réforme Haby. Je ne suis pas du tout ennemi de notre présent et de notre avenir mais force est de constater que la sphère de liberté qui caractérisait notre pays s’est considérablement amoindrie depuis. A une société de confiance a été substitué une société de défiance. Impossible d’y voir un quelconque progrès.

    Bonne soirée

    J’aime

  5. Mary Preud'homme dit :

    Bis repetita notre hôte !
    Ou la parlotte pour ne rien dire, tromper ou embrouiller fait florès et le parler vrai tellement défaut.

    J’aime

  6. Olivier Seutet dit :

    J’écoute très souvent Répliques, Finkielkraut étant un hôte qui accueille avec courtoisie et alacrité des invités très souvent passionnants. J’ai été ravi de vous voir participer à cette émission qui détonne dans le paysage audiovisuel trop souvent vulgaire et moutonnier du service public.

    J’aime

  7. Anonyme dit :

    Merci Maxime pour tout,,,,,michel43

    J’aime

  8. Stanislas dit :

    Je viens d’écouter

    Selon mes calculs aux limites des années 70, Giesbert avait 21 à 31 ans et vous Mr Tandonnet quelque part entre 12 ans et 22 ans

    En gros, la discussion tourne autour de la politique et des hommes politiques au sens large.
    Etant un peu plus vieux que vous, j’ai traversé la décennie entre 15 et 25 ans

    Si je devais avoir de la nostalgie de l’époque, je discuterais la drague des gonzesses, les bals du samedi soir et la castagne, le foot….etc..
    bref, tout loisir, quand je n’étais pas au boulot puisque déjà directeur adjoint d’une vingtaine de magasins dans l’est..

    D’un autre côté, c’est peut être aussi parce que je n’ai pas fait trop d’études qu’on n’a pas les mêmes nostalgies..

    J’aime

  9. Simon dit :

    Nous avons eu le plaisir de vous écouter aujourd’hui. Émission intéressante entraînant pas mal de nostalgie…

    Aimé par 1 personne

  10. Monique dit :

    Appolinaire a dit « comme l’espérance est violente » et dans ces années là, elle l’était. Nous avions une folle envie de vivre mais pas seulement, on s’est engagé politiquement, socialement, les bonnes causes nous appelaient, ce sont les premiers pas des féministes, à la mode ancienne, rien à voir avec celles d’aujourd’hui. Et puis il y a toutes ces musiques qui nous ont fait danser.
    Vous parlez de Coluche, certainement le déclencheur du « on peut tout se dire » et sur scène cette « cage aux folles » serait peut être bannie aujourd’hui, nous sommes entre deux mondes inconnus et ses excès. Il y a encore le Coluche belge, c’est un comédien révolté de naissance, metteur en scène, auteur chorégraphe, il lutte contre tous les mots se terminant par « isme » c’est Sam Touzani, il a d’ailleurs reçu de nombrauses menaces de mort, lui qui a dit : « dès qu’on grossit les traits des Musaulmans les barbes s’allongent et les couteaux s’aiguisent… » oserait on dire cela demain ? alors ces années 70 c’était encore la joie de vivre sans muselière, d’exprimer ce que l’on était sans paraître, ce n’est pas de la nostalgie, c’est du désespoir de voir ce temps béni perdu et qui ne reviendra jamais. Merci monsieur Tandonet pour cette belle émission de qualité mais il en faudrait d’autres plus souvent et puis un livre peut être sur Georges Pompidou pourquoi pas ?

    Aimé par 1 personne

  11. Monique dit :

    Bonjour Maxime Tandonnet et tous,

    Un débat très intéressant qui rappelle des souvenirs, c’est vrai, nostalgiques, je vois souvent sur les plateaux télévisés FO Giesbert et A. Finkielhraut et c’est dommage qu’on ne vous voit pas aussi sur ces émissions politiques.
    J’ai beaucou apprécié G. Pompidou, un homme raffiné et cultivé, un homme d’honneur, épris de littérature et de poésie, nous étions alors orphelins après le départ du Général de Gaulle, sans savoir que nous changions complètement d’époque. Des figures aussi qui ont marqué le monde de Pompidou, comme Chaban-Delmas et l’ombre de VGE et de J. Chirac, M. Debré (que les sologans n’ont pas épargné car c’état « toujours sa faute ! ») … et Malraux. Les 30 glorieuses, une forte industrialisation, développement économique, amélioration de vie… mais là où je ne suis pas d’accord, ce n’est pas l’affaire des diamants qui a plombé VGE, il avait déjà raté sa plongée « une soirée chez l’habitant », croyant plaire aux masses populaires là où il ne l’était pas, non c’est l’abominable mascarade, cette parodie lamentable, simulacre du sacre de Napoléon, ce camouflet fait à la France par le couronnement de Bokassa 1er.
    Ces années de tous les excès, de toutes les libertés, une année où la jeunesse fut reine.
    La Frane ne se selèvera jamais des années Mitterrand… et il nous reste tant de musiques et de chansons.

    Aimé par 1 personne

    • Je me souviens bien des années Mitterrand et de la décision qu’il prend d’engager la France dans la première guerre du Golfe. Aujourd’hui sans pouvoir le prouver je suis convaincu qu’il a été élu certes par des voix de gauche mais aussi par des voix de droite et d’extrême droite. Et les mandats de Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy n’ont pas relevé la France. Une chanson me revient en mémoire: « Paroles paroles  » (Dalida)

      J’aime

  12. Tracy LA ROSIÈRE dit :

    Vous nous avez convié à écouter l’émission à laquelle vous participiez sur France Culture, autrement dit, pour un sans-dents, un Gilet Jaune, bref un gueux, à une épreuve de sport extrême. Mais comme nous n’avons peur de rien, nous avons écouté en podcast, comme ils disent fort justement et un à-propos inimitable dans le monde branché. Un seul reproche et je m’en explique (vous en êtes aucunement responsable). Ça part sur l’humour. Vous déplorez la disparition d’un certain humour ( Coluche, Le Luron…) et Alain Finkielkraut poursuit en disant qu’il y avait pourtant encore des humoristes sur le service public ( humour…). À ce tout premier moment de l’émission, je me suis dit que nous allions revisiter avec bonheur cette période, peut être faire un brin de promenade sociologique. Or la suite se focalisa sur le pouvoir (Pompidou, Giscard…). Mais quid, entre autres, du monde rural, qui a vu son environnement, ses structures, ses méthodes, se transformer comme jamais (la mécanisation, l’endettement, le funeste remembrement, la mort du petit agriculteur…) avec les conséquences qui donnent à notre campagne l’aspect d’un désert humain.
    Bon, au final, mention bien toutefois. Ce genre d’émission est au-dessus du panier.

    Aimé par 2 personnes

  13. cyril dit :

    bravo pour la qualité de cette émission, vous avez été brillants tous les 3 , merci Maxime d’avoir évoquer le déclin scolaire …

    Aimé par 2 personnes

  14. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Merci d’avoir commencé cet entretien par le problème de la baisse du niveau scolaire en France, sujet que je considère comme le plus important et hélas, pour le moment sans issue ainsi que d’avoir rappelé les grandes réformes (autoroutes, nucléaire, sociales) sous les présidences du général de Gaulle et de G. Pompidou.
    Bonne analyse du gauchisme et de ses outrances de l’époque (Sartre, Foucault, Plénel… ) et des évènements (heureux et malheureux) lors du septennat de VGE dont la triste histoire des « diamants de Bokassa » dont la gauche s’est servie outrageusement pour amener F. Mitterrand au pouvoir.
    A souligner la grande culture et la faconde de F.O Giesbert, toujours agréable à écouter.
    Merci pour cette émission intéressante.

    Aimé par 1 personne

  15. Celtapiou dit :

    Rendez-vous déjà noté depuis la semaine dernière :
    « un peu de soleil dans l’eau froide » macronienne !!!

    Merci !

    J’aime

  16. Valukhova dit :

    Oh ! cher Maxime, si cela tombe à peu près avec mon « assistance à personne qui a donné une partie de sa vie, à « la France », cela sera un bonheur d’entendre votre voix ! Merci ! Pourquoi ne jamais répondre à mes petites bêtises ???
    Bon week end à vous !

    J’aime

    • Valukhova, je lis tous vos commentaires, si je ne réponds pas à chacun d’eux, c’est un problème matériel: je consacre en moyenne une demi heure par jour à écrire les billets. Il faut compter environ le double de temps pour répondre à tous les commentaires comme j’essayais de le faire dans le passé. je travaille toujours, et en plus j’ai des tas de commandes de travaux écrits ici et là, sans compter la vie de famille. Je ne m’en sors plus donc je ne réponds qu’aux commentaires qui appellent une réponse, pour les autres, qui ne dit mot consent… Bien à vous
      MT

      J’aime

    • Valukhova dit :

      Merci Maxime, c’est très aimable de votre part d’avoir apporté, malgré votre planning, une réponse. Je comprends parfaitement, bien sûr !
      Un grand merci pour votre passage chez France-Culture, un vrai bonheur d’entendre ce débat, avec des hommes comme vous, et puis de connaître votre voix et manière de parler.
      Bonne continuation, car il y a encore beaucoup de choses à débattre sur le fil de l’actualité mondiale. Sincèrement.
      Michèle

      J’aime

  17. Bonsoir Monsieur Tandonnet, bonsoir à toutes et tous. C’est avec impatience que j’attend qu’il soit 9 h 05 demain matin !. Le sujet est bien évidemment intéressant, mais surtout, surtout, je suis curieux d’entendre votre voix. Correspondra t’elle à l’idée que je m’en fait, à votre physique ?. That is the question !. Ce sera peut être une surprise, un peu comme ces actrices ou acteurs anglophones dont on entend un jour une interview ou un film en version originale. Enfin je dit celà sans ironie aucune. Dans mon cadre professionnel je passe ma vie au téléphone, et lorsque je descends dans les « médiums », il semblerait que ma voix fasse quelque dégâts. Pourtant je ressemble à Ronan Atkinson. Vous savez, Mister Bean… Alors… Dans l’attente de vous lire, euh de vous écouter. Cordialement.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.