Enseignement des mathématiques, responsables et coupables

La déconstruction méthodique de l’éducation nationale demeurera sans doute le plus obscur souvenir du macronisme quand celui-ci aura disparu. En 2019, la suppression de l’enseignement obligatoire de mathématique qui devenait une option, en restera l’une des plus emblématiques initiatives. la France brillait jadis par l’enseignement des mathématiques, raflant les médailles Field (équivalent du prix Nobel). Mais en 2019, le classement international Timss la classait dernière en Europe à égalité avec la Roumanie et avant-dernière de l’OCDE devant le Chili. Alors, le macronisme n’est pas seul responsable. Il n’a fait que porter à son paroxysme une idéologie de nivellement et de démagogie. Les mathématiques seraient à ses yeux une matière trop aride et trop sélective pour être imposée aux collégiens et aux étudiants. Aujourd’hui, dans leur logique habituelle de communication, les dirigeants du pays se lavent les mains en les réintroduisant dans l’enseignement: quelques heures en premières destinées à réconcilier (sic) les jeunes avec cette matière. Pourtant, le mal est fait: les maths sont dévalorisées et le message est passé: trop difficiles et inégalitaires… D’ailleurs, presque plus personne ne veut les enseigner. A CAPES de 2022, le nombre de candidats admissibles (816) était inférieur au nombre de postes mis au concours (1035)…. Le mal est fait, désastreux , dramatique… Il faudra bien que tout ceci se paye un jour.

MT

Publicité

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

47 commentaires pour Enseignement des mathématiques, responsables et coupables

  1. François dit :

    En 1956 que le philosophe Allemand Günther Anders écrivit cette réflexion prémonitoire :✍️
    « Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut surtout pas s’y prendre de manière violente. Les méthodes archaïques comme celles d’Hitler sont nettement dépassées. Il suffit de créer un conditionnement collectif en réduisant de manière drastique le niveau & la qualité de l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle.
    « Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limité et plus sa pensée est bornée à des préoccupations matérielles, médiocres, moins il peut se révolter. Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste… que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif.
    Là encore, il faut user de persuasion et non de violence directe : on diffusera massivement, via la télévision, des divertissements abrutissant, flattant toujours l’émotionnel, l’instinctif. »
    « On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique. Il est bon avec un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de s’interroger, penser, réfléchir. »
    « On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme anesthésiant social, il n’y a rien de mieux. En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté ; de sorte que l’euphorie de la publicité, de la consommation deviennent le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté »
    Günther Anders
    «l’obsolescence de l’homme» 1956 🦋

    J’aime

  2. Gribouille dit :

    Un exemple donné par René Chiche :

    Je ne sais pas trop quelle est l’origine de cette épreuve d’entretien. Peut-être la récente réforme du Capes par Blanquer, peut-être un peu avant avant sous les socialistes ?

    En tout cas, ce que je sais, c’est que ce type de questions a été introduit pour la première fois au concours de l’agrégation (plus exigeant) sous MM. Sarkozy et Darcos.
    Il me semble que c’est aussi le cas pour le Capes (il est certain que ce type de question a été introduit au Capes sous MM. Darcos et Sarkozy, mais je ne sais plus s’il y avait l’équivalent avant).

    C’était la fameuse épreuve « agir de manière éthique et responsable », qui heureusement, pour l’agrégation, a fini par être retirée (et pas avant 2012).

    Les gens du Capes ont eu moins de chance…

    « Alors, le macronisme n’est pas seul responsable. Il n’a fait que porter à son paroxysme une idéologie de nivellement et de démagogie. »

    Oui, comme vous dites, le macronisme n’est pas seul responsable.

    Mais, encore une fois, les responsables ne se trouvent pas uniquement à gauche…

    J’aime

  3. Gamain dit :
    15 novembre 2022 à 17:05
    Cher Lugardon,
    Vous n’avez pas le sentiment que vous poussez un peu loin le bouchon !
    Si je peux me permettre.

    Bonjour Gamin, merci de votre commentaire. Vous pouvez vous permettre car aujourd’hui tout est permis puisque Dieu n’existe plus dans le coeur de beaucoup de nos contemporains. (Dostoïewski)

    J’aime

  4. Stanislas dit :

    Moi qui croyais que le programme du ramassis de gangsters et de ventriloques , au sommet du cartel politico-médiatique, c’était de diriger leur petit monde vers l’homme augmenté..
    L’homme augmenté ça va être d’abord accepter de léviter au dessus du sol et de confier son cerveau à des mentalistes et autres prestidigitateurs de cirque…

    Je vais donc rester modeste, vu que je n’ai jamais eu confiance à l’école pour me former. Je me suis fait tout seul en lisant depuis plus de 40 ans, jour après jour, inlassablement sur tout sujet important aux formes graves de risques de la vie et dans mes limites de compréhension.

    S’il est important de savoir compter, il faut aussi savoir à quoi ça sert, en dehors de certaines sciences dures et utiles pour la connaissance et la progression des générations de l’humanité

    Si les maths servent à programmer des ordinateurs pour ramasser le moindre euro toutes les micros secondes dans les salles de trading,
    – ou pour émettre des prophéties d’opinions mises en équations pour rendre l’avenir aussi certain que l’instant présent, alors franchement, vaudrait mieux effectivement apprendre aux gosses à reconnaitre une escroquerie ou à vérifier une information.
    Et il ne faudra pas compter sur l’école pour faire ça, ou sur des bac +10 en sciences, on en a eu la preuve ces derniers mois, est que ce n’est pas la peine de s’énerver à faire des études de maths, si après le BEPC, on n’est pas foutu de faire une simple mise en proportion, ou des vérifications sur des chiffres bruts, tombants par inertie à l’écran comme des bouses au cul d’une vache dans un pré..

    C’est très triste pour les générations qui viennent..

    J’aime

  5. Paulus dit :

    Je constate que je ne suis qu’un pion dans la réaction à votre point de vue, bien limité, sur la responsabilité de l’Etat en matière d’instruction scolaire… L’exigence n’étant plus de mise, à quoi bon se perfectionner quelle que soit la matière (mathématiques incluses), d’autant que les profs sont déficitaires, eux-mêmes déficients et sans le sens suprême de la responsabilité…collective. Sauf pour les revendications, pas toujours à bon escient…Mais cela est une autre cause. Quoique…

    Aimé par 1 personne

  6. Paulus dit :

    Débat à Sud-Ouest : 14/11/2022
    L’éducation des enfants, certes, appartient aux parents ; ceux-ci déficients, ne devrait-on pas les convier à s’inscrire à l’Ecole des Parents ? Psychologie et pédagogie, après-tout, ne sont pas innées… !
    Message à SOS Education : 14/11/2022
    Bonjour, je collationne toutes les interventions de SOS Education dans mes archives. J’apprécie majoritairement sa prise de position.
    J’ai constaté, comme beaucoup d’autres, l’immense effort… de l’Education Nationale (Instruction Nationale…) pour tirer vers le bas nos enfants afin qu’il y est moins de bacheliers susceptibles de s’inscrire dans les Facs et grandes Ecoles… La participation de l’Etat n’étant pas neutre= moins il y a de prétendants moins cela coûte… En dehors de ce petit  »Hic », l’appauvrissement des programmes voire de certaines matières quelles que soient les orientations et niveaux (primaire, collège, lycée) n’a cessé de croître depuis …40 ans. Monsieur Mitterrand serait-il à l’origine… ? Moins de devoirs à la maison, moins de contrôles, notation de valeurs quasiment supprimées, abandon du vocabulaire, de la grammaire, de l’analyse de texte, de la démarche critique… des lectures obligatoires et/ou incontournables … !!! Ajoutons les Mathématiques (algèbre/géométrie), les langues, l’Histoire/Géo, et la Physique/chimie… Il est évident que certaines prises de position de SOS Éducation doivent  »gêner » puisqu’elles vont dans le sens du mieux et du toujours plus, et de la discipline, et de l’effort y compris pour les Enseignants, moins bien formés qu’au 20è siècle. Quant aux nouveaux élèves du XXIe… l’ordinateur simplifiant tout (ou presque … !) pourquoi se fatiguer à faire mieux, ou plus, quand une machine peut le faire à notre place … ? QUEL APPRENTISSAGE DE LA VIE… C’est bien triste.

    J’aime

    • Gamain dit :

      Un peuple qui se dirige à fond la caisse vers l’esclavage n’a guère besoin d’éduquer ses enfants.
      Moins ils sauront moins ils souffriront !

      J’aime

  7. there dit :

    Les maths ont plusieurs défauts : même avec le bachotage, à un moment donné le médiocre reste un médiocre. Et puis surtout : pas d idéologie avec les maths, on ne peut séparer le bon grain conscientisé de l ivraie mal pensante c est autrement gênant.

    J’aime

  8. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    C’est tout à votre honneur de pointer les « responsables » et les « coupables » du mal, « désastreux, dramatique » qui prévaut dans l’enseignement des mathématiques en France. Et ce n’est pas moi qui dirais le contraire puisqu’un simple doctorat en mathématiques appliquées d’une petite université de province, a permis à ma fille aînée de faire une carrière honorable et lucrative, comme ingénieur chez Airbus.
    Mais lorsque vous vous permettez d’écrire : « Il faudra bien que tout ceci se paye un jour », j’ai l’impression que vous avez du mal à comprendre ce qu’un majorité de Français a bien compris – en témoigne l’irrésistible progression du vote abstentionniste, à ajouter à la progression tout aussi irrésistible du vote RN !
    En effet cela fait plus de quarante ans, c’est-à-dire depuis l’élection de Giscard d’Estaing à la présidence, ainsi que de ses successeurs, que ce sont les Français qui paient comptant toutes les erreurs de leurs dirigeants !

    Aimé par 3 personnes

    • Tracy LA ROSIÈRE dit :

      Rien à ajouter par rapport à votre conclusion.

      Aimé par 1 personne

    • Gamain dit :

      Les vieux mâles fatigués, dont je suis, sont attirés par les blogueuses, en tout bien tout honneur. Comme, de plus, j’ai le plus grand respect pour les britiches Mildred a toujours attiré mon attention … malgré la froideur qu’ elle manifeste à tout un chacun.

      Aujourd’hui elle dévoile un pan de sa vie privée en nous confirmant qu’il est encore possible, dans la boutique du sieur Pap Ndiaye, d’acquérir des diplômes (Doctorat en Math Appli) qui permettent aux jeunes gens de France de gagner honorablement leur vie.

      Nous en sommes heureux pour elle. Mais c’est pour tout autre chose qu’elle vient d’attirer mon attention et mon plaisir en déclarant tout de go que c’est depuis l’élection de Giscard que la France sombre dans la décadence et que se profile le spectre d’une inexorable disparition.
      Signalons au passage une petite erreur qui nous prouve qu’elle n’a pas suivi la même carrière scientifique que sa fille en employant la formule usuelle : « cela fait plus de quarante ans » car l’apparition de Monsieur d’ Estaing c’est quasiment un demi-siècle !

      Cette époque, je l’ai bien connue, j’étais dans la force de l’âge, j’ai souffert dans mon cœur de la médiocrité et de la lâcheté de ce descendant d’une famille bourgeoise de la troisième République qui s’engagea dans les trois derniers mois de WW2 pour sauver l’honneur de ceux des siens qui s’étaient engagés dans la collaboration. 
      Les fautes de Giscard étaient telles que le temps venu pour moi de bloguer j’ai déclaré, urbi et orbi, qu’il était le fondateur de la dynastie des Princes Souhmis, cette période terminale de l’histoire de France qui va s’achever avec l’actuel souverain.

      Depuis que je blogue je n’ai jamais reçu l’assentiment de qui que ce soit. Le gros paquet des communicants évoquent Mitterrand, bien sûr, d’autres, les grands aveugles, citent Sarko – évidemment – et ses deux successeurs ; les plus nuls s’acharnent sur le dernier l’actuel … mais parce que c’est l’actuel et qu’ils sont démunis du sens de la perspective historique.

      J’ai répété sans cesse que la décadence et la mort de la France ( de l’Occident Chrétien) avait commencé après Pompidou, cet homme dont nous avons vécu la lente agonie avec désespoir.
      Mon analyse n’a jamais été relevée, nulle part, alors chers camarades, permettez-moi aujourd’hui de saluer et d’honorer Mildred, la première qui reconnaît que la fin de notre cher et vieux pays a démarré il y a 50 ans.

      Bonne journée Mildred

      Aimé par 3 personnes

    • Pheldge dit :

      Giscard cumule les bons points : premier président énarque, qui a ouvert la voie, qui a assis la mainmise de sa caste, irrécupérable technocrate, initiateur de l’europe bureaucratique, et surtout mégalomane qui se voyait bien à la tête de cette europe fédérale dont il rêvait.

      J’aime

  9. Bernard GERY dit :

    Monsieur,
    Je me suis pincé à la lecture de la première phrase de votre papier.
    Macron est sans nul doute responsable de perpétuer, voire d’aggraver la destruction de l’EN mais il n’est pas l’initiateur. Il me semble bien que c’est Chatel, ministre du mondialiste Sarkozy, qui a instauré l’enseignement de la théorie du genre.
    Quelques 10 ans en arrière, un ami évoquait un complot des élites pour mettre à bas l’enseignement des masses. Si à l’époque, je refusais cette idée, aujourd’hui au vu du terrible constat que l’on peut faire, je fais mien son propos.
    Au risque de me répéter, Macron comme beaucoup d’autre ne sont que marionnettes.

    Je crois qu’il vous revient le devoir de dénoncer les vrais coupables.

    J’aime

  10. charlymesdoun dit :

    J’aime bien les voeux pieux ou si vous preferer les pieux vieux: « La déconstruction méthodique de l’éducation nationale demeurera sans doute le plus obscur souvenir du macronisme quand celui-ci aura disparu. »! Car pour l’heure, et encore pour 4 ans le macronisme sera là; les LR, ou ce qu’il en reste, l’aideront d’ailleurs dans son oeuvre; et le nucléaire, et l’immigration?

    J’aime

  11. cgn002 dit :

    tout doit être acquis

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.