Réflexion post covid 19 sur la fragilité de l’Etat de droit et des libertés

Les langues commenceraient-elles à se délier? Ci-joint un bel article concernant les ravages des mesures contraignantes liées à l’épidémie de covid19 sur l’équilibre personnel des enfants. En Chine, le virus a été largement mis à profit pour servir les desseins d’un système totalitaire. Mais qu’en est-il en Europe et en France?

On aimerait oublier certaines images blessantes, comme celle des forces de l’ordre intervenant en hélicoptère pour s’en prendre à des familles isolées marchant sur des plages vides, désertes – interdites. On voudrait aussi se débarrasser de celles, obsédantes, de fonctionnaires verbalisant des personnes âgées pour avoir mal coché les cases de leurs laisser-passer. Ou tel maire interdisant de s’asseoir sur un banc isolé d’une place publique… Et ne plus jamais penser à ces formulaires bureaucratiques – d’une autre époque – à remplir pour être autorisé à quitter son domicile quelques minutes quand tout un pays fut assigné à résidence – enfermé à domicile.

Le virus fonctionne par vagues planétaires et l’efficacité des mesures de contrainte comme le confinement obligatoire – assortie d’un appareil de contrôle et de sanctions – n’a jamais été avérée tandis que le virus se propage essentiellement à l’intérieur des domiciles. [Le ratio du nombre de morts par habitants semble bien davantage corrélé à l’état des systèmes sanitaires qu’à l’intensité des mesures contraignantes adoptées par les gouvernements – exemple suédois ou allemand ou a contrario italien]. En revanche, ces mesures ont permis d’occulter le véritable drame qui tient à l’affaiblissement du service public hospitalier et les responsabilités politiques de ce phénomène.

En quelques jours, l’édifice de libertés et de l’Etat de droit s’est affaissé à la suite de la proclamation d’un prétendu état de guerre. La liberté la plus élémentaire, celle de circuler (aller-et-venir) a été suspendue par une succession de confinements et de couvre-feu. LAbsurdistan » (selon le terme utilisé par la presse européenne) a fait des ravages: commerces interdits, y compris les librairies, les restaurants, les bars, bannissement des spectacles, des plages, forêts, montagnes… Des dizaines de milliards d’€ ont été dilapidés, plongeant les comptes publics dans le rouge. La démocratie a été mise entre parenthèse à travers un état d’urgence qui marginalisait de facto le Parlement au profit d’un système de concentration autocratique et opaque du pouvoir. La quête de boucs émissaire (passe vaccinal destiné à « emmerder les non vaccinés ») se voyait banalisée (interdictions d’accès aux terrasses).

Sous l’effet de la peur panique entretenue par le martèlement quotidien de scientifiques ou prétendus tels, ses mesures faisaient en vérité l’objet d’un vaste consensus intouchable dans le peuple. Les intellectuels même les plus habituellement réfractaires, les médias même les plus libertaires s’y ralliaient sans discuter. Aux yeux des défenseurs traditionnels des droits de l’homme, le mal liberticide devenait le bien; et il était interdit de ne pas interdire. Tout esprit critique ou vision divergente sur ces questions était criminalisé. Les institutions chargées de la défense des libertés, conseil constitutionnel et conseil d’Etat validaient l’arsenal de mesures sans la moindre réserve. Fort peu de leaders politiques ont eu l’audace de les contester.

Alors qu’avons nous vécu? La preuve que sous l’effet d’une peur panique, ou d’une communication destinée à la répandre, l’Etat dit libéral ou démocratique peut à tout moment basculer en une sorte d’Etat policier – même provisoire. Cet épisode fut une parfaite illustration de la servilité volontaire de la Boétie. Le cauchemar est-il terminé? Bien sûr que non: un précédent a été ouvert. Il reviendra sous une forme ou sous une autre.

MT

Publicité

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

65 commentaires pour Réflexion post covid 19 sur la fragilité de l’Etat de droit et des libertés

  1. Sganarelle dit :

    @cgnoo2
    Animal signifie «  privé d’âme » le «  a » privatif du début ouvre la porte à ce mot dont l’origine est religieuse. Les animaux étant privés d’âme permettaient tous les abus. Et on ne s’en prive toujours pas allant même jusqu’à leur nier sentiments et souffrances.

    Notre hubris n’a pas de limites et causera notre perte. C’est une évidence.

    Quant à l’éducation , elle peut être aussi bonne que mauvaise . Rousseau pensait que l’homme naissait bon et que la société était néfaste.
    En fait nous avons les mêmes instincts que les animaux : manger et se reproduire » mais nous avons un cerveau complexe et physiquement deux mains pour fabriquer des outils mais nous naissons comme les « singes nus » que nous sommes ( voir le livre éponyme)
    Bref nous sommes pourris de prétentions pour finir bouffés par les vers..et qu’avons nous fait d’extraordinaire pour le bien : être de la terre et des autres espèces?

    J’aime

    • cgn002 dit :

      Merci sganarelle pour votre apport sur l étymologie du mot animal
      Sans âme rime fort bien avec la terminaison « mal » retenue…
      Rousseau n a pas tort, l enfant n est pas encore pollué par la pratique des adultes.
      Mais Rousseau ne connaissait pas Darwin et la montagne de sciences que sa génération ( son epoque des lumieres) a permis de construire ( face aux dogmatisme ancestraux).
      A l époque de Rousseau parler de notre origine animale était impensable du moins non exprimable.

      J’aime

  2. Raymond dit :

    《 Les représentants du peuple français, constitués en Assemblée nationale, considérant que l’ignorance, l’oubli ou le mépris des droits de l’homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des gouvernements, ont résolu d’exposer, dans une déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l’homme, …》

    Bonjour monsieur,
    Bonjour à toutes et à tous,

    11/27 – QUEL MOIS DE NOVEMBRE POUR PORT LA MONTAGNE  ! ?

    C’est parés de leur plus beaux oriflammes, que Balaguier, les Vignettes, l’Éguillette, fort Saint Louis, … comme les barcasses restées en rade, ouvriront les portes du pays et recevront comme il se doit, les invités de ☆ musique & paillette ☆ !
    Je vous avoue être curieux du, comment les spécialistes des ragots de l’Histoire conteront cet épisode glorieux ¿¡¿

    https://www.bvoltaire.fr/locean-viking-a-toulon-le-11-novembre-quel-symbole/

    Quand on pense, que paradoxalement en ce 11/11, dans un grand nombre de villes et villages《MORT POUR LA FRANCE !》sera le seul écho à une litanie de noms (pathétiquement énoncée), qui seront, finalement, la seule chose que chaque franchouillard ~ un tantinet respectueux et reconnaissant ~ connaîtra du prix de sa Liberté …
    Bref, le remboursement de la dette sera difficile ¿¡¿
    Je me comprends, Passons ! …

    … Certaines d’entre les lunettes (et oui ! Nous en sommes tous là ! Également) auront reconnu les quelques lignes de mon préambule ?!
    Si elle raisonnent pour ma remarque précédente, elles détonnent pour la suivante,

    https://h16free.com/2022/11/09/72623-amnistier-les-covidistes-et-puis-quoi-encore

    Je cède, une fois encore, ma plume à l’Ancre de l’Histoire de France.

    《 …  afin que cette déclaration, constamment présente à tous les membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs ; afin que les actes du pouvoir législatif et ceux du pouvoir exécutif, pouvant être à chaque instant comparés avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés ; afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution et au bonheur de tous. 》

    Bien que, beaucoup resteront aveugles et sourds, aujourd’hui, au message d’outre-tombe, (particulièrement bien vivant en l’occasion),
    C’est pourtant l’ironie de nos péripéties qui nous ramène les échos des Dardanelles comme de Libye.
    il est un fait, monsieur, que le port du Salut de Citoyen, réside, pour énormément, dans l’attention qu’il porte au bon fonctionnement des institutions qui sont censées façonner son environnement global et construire un avenir différent d’un chemin de croix.
    En même temps, si ce n’est pas un sabordage de la Nation cela y ressemble ¿¡¿
    Ne doutons pas que bientôt, certains gentils demanderont tout naturellement et bonnement de leur octroyer assistance financière et par la suite droits de  vote … des pauvres bougres pour des pauvres bougres !
    Par ailleurs, je vous fais grâce du coup (total) de cette gentilette humaniste opération (de com.)

    Ne doutons pas que d’autres suivront.
    L’heure des choix approche ! ? !

    À suivre,
    Cordialement

    « la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’homme » qui dit l’article 2

    J’aime

  3. cyril dit :

    à philippe, merci de votre commentaire, la vérité est dure à entendre pour certains Français, pour certains politiciens, la peur est très souvent mauvaise conseillère

    J’aime

  4. H. dit :

    « On a entendu Madame Jacinda Ardern, terrifiante Premier ministre de Nouvelle-Zélande nous dire à l’Assemblée générale de l’ONU que « la liberté d’expression était le masque de la désinformation » ! »
    (https://www.vududroit.com/2022/11/quand-elon-musk-fait-peur-aux-belles-ames/).

    J’aime

  5. Raymond dit :

    https://www.bvoltaire.fr/encore-dix-milliards-deuros-pour-decarbonner-lindustrie-macron-a-cesse-de-compter/

    Bonjour monsieur,
    Bonjour à toutes et à tous,

    Dernièrement, vous nous parliez de l’intelligence de la classe politique ¡¿¡
    Non, mais ! IL FAUT leur dire ? !
    Nous le devons ça aussi, nous qui sommes, maintenant bien installé, en pays, où tout le monde a peur de tout !?
    Nous devons leur faire comprendre, non dans un méchant élan de revêches revendications, mais plutôt, dans une très gentille poussée de piété humaniste (on aime bien ça en terre Franchouillarde) !
    Que TROP de ☆ musique & paillettes ☆  en même temps que tirer des lignes sur les comètes de l’illusion, nuit à la santé !

    Vu de loin, mais peut-être, êtes vous mieux placé que moi pour voir et entendre passer la caravane des indigents, j’ai l’impression qu’ils ont également perdu la science et la sagesse !?
    Ma foi, l’à venir nous dira quoi !
    Mais, n’ayez crainte, si ce n’est lui, cela sera force des choses qui le fera !!
    Il sera, alors, temps de prendre conseil, non, auprès des parasites narcisses, mais des vrais amoureux de Marianne  ●●● ■

    À suivre,
    Cordialement

    https://www.lefigaro.fr/politique/ces-deputes-lr-qui-s-organisent-en-coulisses-pour-travailler-avec-macron-20221109

    ° So dark the con of man … ° qui nous dit l’autre !

    J’aime

  6. Gribouille dit :

    « there dit :
    9 novembre 2022 à 07:12

    « Etat dit libéral ou démocratique peut à tout moment se transformer en Etat policier » : la présence du « dit » dans votre phrase en dit plus long que votre article. Allez , osez donc écrire la réalité : notre pays n’est ni démocratique et surtout pas libéral , le seul progrès étant que ça commence sérieusement à se voir . Et ce n’est que le début . »

    Je me demande si vous ne confondez pas deux sens du mot libéral.

    D’un côté, il y a le libéralisme, doctrine économique. De l’autre, il y a le libéralisme et l’Etat de droit, principe d’organisation du pouvoir politique.

    Le libéralisme au sens économique, c’est lorsqu’on monte le bourrichon des citoyens pour leur faire croire que les infrastructures collectives seront nécessairement mieux gérées par le secteur privé ou, du moins, la concurrence ; afin d’en tirer divers avantages pour quelques acteurs privés.
    En ce sens, la France est un pays malheureusement de plus en plus libéral, la dernière réussite connue étant la hausse des prix de l’électricité fortement facilitée par la réforme d’Edf par les LR, qui arrange bien les concurrents subventionnés par Edf. (ou, de manière plus chimiquement pure, le changement de mode de gestion des autoroutes)

    Le libéralisme et l’Etat de droit, en tant que principe d’organisation du pouvoir politique, c’est autre chose.
    L’Etat de droit, c’est par exemple lorsque le pouvoir politique se trouve contraint, par le pouvoir judiciaire, à faire revenir les conjoints et enfants des personnes parties en Syrie exercer diverses activités lors du conflit dans ce pays.

    Ce n’est donc pas tout à fait la même chose.

    J’aime

  7. cyril dit :

    voir edito du journal le Monde, 3 novembre 2022: selon une étude serieuse, la France est parmi les pays ayant bien résisté au covid, notamment au niveau de l’esperance de vie, le journal parle de « mention honorable » pour la France. Toutefois rien n’est dit sur l’enfermement à domicile, les libertés bafouées, les maisons de retraites cloisonnées, les non vaccinés traités en paria etc, au nom de la santé. le journal indique 157 000 morts en France et 153 000 en Allemagne puis le journal semble contre le fait de poursuivre en justice certains dirigeants français concernant la gestion covid

    J’aime

    • Pheldge dit :

      si c’est le journal de déférence qui le dit … le covid n’a pas touché à l’espérance de vie vu que l’âge moyen des victimes, était supérieur à l’espérance de vie. Attendons quelques années pour faire le bilan du vaccin.

      J’aime

    • cgn002 dit :

      L objectif ( politique) était de ne pas faire apparaître l incapacité des hôpitaux à traiter les malades…

      J’aime

    • Pheldge dit :

      la saturation des hôpitaux et des urgences à l’approche de l’hiver est un sujet récurrent, un maronier, largement repris par les médias – vous trouverez des vidéos avec un montage sur 10 ans -.
      Ce que vous oubliez en vous focalisant sur l’hôpital, et en particulier l’hôpital public, c’est que le gouvernement, secondé par l’ordre des médecins, a interdit aux médecins de soigner les malades, et a rendu inaccessibles les médicaments permettant par un traitement précoce de limiter les dégâts. Une décision de bureaucrate …

      La médecine de ville est en piteux état, trouver un médecin traitant relève du parcours du combatant dans certaines régions …

      J’aime

    • cgn002 dit :

      Ce que l’on peut déplorer, c’est la conjonction entre la baisse de capacité dans les hôpitaux, et celle des médecins de ville.
      Quand l’état met la main à la fois sur la richesse produite et sur le pouvoir de créer l’appauvrissement général (services toujours amoindris faute de budget, sobriété pour le peuple faute de sources d’énergie fiables, etc) il faut bien que cela transparaisse tôt ou tard.
      Et l’art du politique sera de masquer le chaos et les raisons du chaos pour maintenir sa position.
      Il jouera le pompier pour vous faire penser qu’il œuvre pour vous sauver, alors qu’il ne fait que masquer qu’il est à l’origine du problème.
      Ultra lamentable.

      J’aime

  8. Ping : Réflexions post-covid | Benoit et Moi

  9. Mary Preud'homme dit :

    Terrible constat de décadence en ce jour de l’anniversaire de la mort du grand homme que fut Charles de Gaulle et qui sut si bien aux jours du malheur et de l’abaissement de notre nation susciter l’adhésion et restaurer l’espoir tendant à redonner à notre peuple la force de lutter contre l’oppresseur pour sa survie et ses valeurs.
    Puisse votre avertissement être entendu, notamment par les jeunes générations et les forces vives de notre pays qui semblent hélas plongées depuis des lustres dans un profond état de somnolence et d’indifférence dont seul un énorme tsunami sociétal et économique pourrait les faire émerger pour reprende la situation en main et se remettre en marche. Non tels des moutons apeurés, soumis et bêlants mais comme des hommes conscients, courageux, patriotes et déterminés à sauver la France en grand danger. Un danger traitre et diffus mais hélas bien réel, camouflé sous le masque de paroles et promesses hypocrites et menteuses provenant cette fois tant de l’intérieur que de l’extérieur et d’autant plus redoutable qu’il a infiltré (voire pollué) toutes les formes et systèmes de communication.

    Aimé par 3 personnes

  10. Philippe dit :

    Bonjour Maxime, bonjour à tous,

    Maxime, je dois l’avouer je fus un citoyen assassin, habitant à la campagne et possédant quelques près, trois chevaux, je n’ai jamais respecté le confinement, je me baladais en tracteur et j’allais voir les amis et copains. Nous avons fait nombre de fausses attestations d’employeurs, de faux pass sanitaires. Nous avons passé les noëls et les jours de l’an en famille et avec des amis. Et grande catastrophe nous n’avons eu aucun cas covid. Ma mère 96 ans était avec nous et elle est aujourd’hui en forme malgré sa maladie d’Alzheimer. Nous en savions les risques, j’ai continué le travail j’ai fait du présentiel.
    La seule chose que nous redoutions ce sont les mouchards, les délateurs. Ayant de la famille dans la police et la gendarmerie, ils me confirmèrent que les délations furent nombreuses. Mon frère Maire reçu de nombreux appels de délateurs. Pour dire dans le village qui respectait ou pas le confinement ou le couvre-feu. Mon voisin de 98 ans me disait « les collabos sont revenus on se croirait en 40 ».
    Il disait, pas question d’être vacciné, j’ai 96 ans la vie est derrière moi. Aujourd’hui il va toujours chercher son pain à vélo quel que soit le temps.
    Lui comme moi, nous ne sommes pas vaccinés et n’avons jamais fait un seul test. Mes amis et moi avons combattu la bien-pensance, il faut voir toutes les inepties que l’on a pu nous faire croire. Vous êtes debout covid vous attaque, vous êtes assis il vous laisse tranquille. Vous êtes six chez vous il vous laisse tranquille vous êtes 7 il vous attaque. Vous êtes deux dans l’ascenseur, il vous attaque, vous êtes dans les transports en commun il vous laisse tranquille. La liste des inepties est longue.
    Et les termes « Malade Asymptomatique », il fallait le trouver, un malade à des symptômes, si pas de symptôme on est pas malade. « Distanciation sociale » si l’on met de la distance il n’y a plus de vie sociale. Avec une amie prof de lettre nous avons fait l’inventaire de toutes les aberrations dîtes lors de ce covid, elle veut en faire un petit manuscrit, nous en avons recensé 874 dîtes par des politiques, des médecins de plateaux, des professeurs tel que Delfraissy ou Lacombe, des journalistes etc.
    Au final par l’émotionnel, la peur, la terreur, vous pouvez soumettre un peuple à votre guise. Et comme les gens ne réfléchissent plus le nez collé à leur écran ou Ipad, ils gobent tout.
    Certes il y a eu des décès, c’est la loi de la nature, nous ne sommes pas égaux en potentiel santé malheureusement. J’ai perdu des proches jeunes voir très jeunes de cancer et d’AVC, des amis de la grippe ou d’accident, c’est injuste mais c’est malheureusement la vie.
    Un journaliste dit : « En Inde déjà 850000 morts du covid », oui mais en Inde il y a 29.7 millions de naissances par an et 976000 enfants meurent par an avant l’âge de 5 ans et cela ne choque personne. Sans compter les millions d’enfants qui meurent de malnutrition dans le monde chaque année. Donc relativisons et halte à la terreur et la connerie qui rend fou. En 40 on voyait des espions partout, désormais depuis le Covid on voit des complotistes, des fascistes, des racistes, des sexistes, des homophobes partout ! et J’oubliais il y a aussi les ProPoutine et les bombes atomiques. Tremblez français, le danger, le malin, le diable est partout ! Par contre la récession malgré les mensonges des dirigeants elle arrive à grand pas.
    En France comme dans nombre de pays les dégâts psychologiques du covid sont colossaux. Mais chut !!! n’en parlons pas c’est complotiste !

    Aimé par 6 personnes

    • Tracy LA ROSIÈRE dit :

      Voila un propos frappé au coin du bon sens.
      C’est frais, libre, spontané.
      Il y a un mot pour caractériser un tel caractère.
      Ce mot une « camisarde » le grava sur le mur de sa prison; André Chamson en fit autant sur son épée d’académicien ainsi que sur sa propre tombe (en pleine nature cévenole) et les marins de l’île de Sein l’emportèrent dans leur musette : »REGISTER ».

      J’aime

    • Monique dit :

      @Philippe…. je suis complotiste, je men flatte et je m’en vante, car on s’est tant fichu de moi (de nous) que maintenant c’est mon tour de les soupçonner tous… alors je les soupçonne sans haine, tranquillement, je ne fais pas partie ni des grands marcheurs (ma fille marche à ma place !) ni des grandes gueules, il doit y avoir une école pour cela, non, en respectant l’ordre des choses, je les soupçonne de m’avoir inoculé de graves troubles de la vue, des étourdissements et des migraines à la lecture. C’est un peu comme si vous alliez à l’abattoir de votre plein gré en y étant obligé. Les ophtalmos s’entendent pour me dire « que je n’ai rien aux yeux mais qu’il se pourrait que le vaccin… peut être, ….d’après une étude…. » ah ! nous y voilà, le vaccin mais comment prouver cela ? autour de moi j’ai des cas « étranges » des jeunes avec des problèmes cardiaques, de « jeunes AVC ». Reste aussi ceux qui font des infections à répétition mais là encore comment le prouver ? Comment expliquer tout cela face à un médecinremplaçant et bienveillant avec lequel il faut s’expliquer un manuel de français sur les genoux ? alors je me laisse aller au complot, avec la certitude qu’il faut se résigner et que tout peut recommencer, demain, avec un nouveau virus !!!! mon cas est sans importance aucune, mais chacun dans son petit coin se dit la même chose et comme le dit la chanson « si tous les gars du monde … » cordialement

      J’aime

    • E Marquet dit :

       » Dans tout fanfaron il y a un fuyard « .
      Victor Hugo – Philosophie-Prose 1835-1840

      Aimé par 1 personne

    • cgn002 dit :

      L irresponsabilité n est elle pas l « art » de la fuite ?
      Ça c est de ma pomme !

      J’aime

    • Mary Preud'homme dit :

      On veut bien vous croire mais pour faire vos courses vous faisiez comment sans masque, ou pour vous rendre à la banque, à la poste, à la pharmacie, à l’hôpital, etc. ou dans différentes administrations ? Sans compter le lavage des mains obligatoire partout avec une solution alcoolique…. Et si vous avez des enfants ou petits-enfants, ne me dites pas qu’ils étaient admis à l’école ou au collège sans masque.
      Sans parler des célébrations notamment les obsèques réduites à 30 personnes dans les églises et 10 pour les crémations… Véritable crévecoeur pour les proches, obligés de laisser mourir les leurs seuls à l’hôpital ! Et sans possibilité de les revoir une dernière fois s’ils étaient morts du covid… Ce qui ne s’était jamais vu même en temps de guerre !
      Par ailleurs concernant la délation, ce fut hélas une réalité à laquelle furent confrontés policiers et gendarmes. Fort heureusement la plupart n’en tinrent pas compte et pour certains (avec l’aval de leur hiérarchie) allèrent même jusqu’à admonester vigoureusement les dénonciateurs qui leur faisaient perdre leur temps, rappelant que le 17 devait rester un numéro dédié aux urgences et non aux commérages et autres petites vengeances mesquines.
      Tout cela pour dire que des actes de résistance, il y en eut partout, chacun réagissant à sa manière et en considération des moyens à sa portée. Y compris parmi les hautes sphères de l’administration et des services de santé.

      Aimé par 2 personnes

    • Jean-Luc dit :

      @Philippe,
      Situation un peu idem à la vôtre, non vacciné et non respect du confinement, le Covid aura surtout été le symptôme d’une maladie beaucoup plus grave, celle d’un totalitarisme renaissant dans nos sociétés occidentales, avec l’impressionnante liste des mesures liberticides décrétées, dont l’état d’urgence, en violation des textes fondateurs de la République.

      Je crains qu’on n’en soit qu’aux prémices, en attendant celles liées au climat, à la crise énergétique crée de toute pièce, aux pénuries en tous genres qui vont suivre, accompagnées d’une perte de valeur considérable de la monnaie.

      L’économie ce n’est que de l’énergie transformée accessible à proximité et pas trop chère, en l’occurence l’énergie nucléaire, hydraulique, les énergies fossiles disponibles et permanentes, seules en mesure de répondre aux besoins de l’industrie.
      Les énergies intermittentes solaire et moulins à vent satisfaisant aux besoins des civilisations préindustrielles.
      Donc si on continue nos embargos débiles avec la Russie voulus par le camp Anglo-Américain, tout en merdouillant dans le nucléaire grâce à Guignol, Flamby et aux US, on va revenir progressivement à l’ère préindustrielle et au niveau de vie correspondant (pays en voie de développement).

      Il faudrait remettre à l’ordre du jour les grandes idées Gaullistes d’indépendance et souveraineté s’il en est encore temps.
      Attention ça va secouer….. gros temps en perspective…..

      Seulement, à la place des idées et bonnes orientations, on risque d’avoir plutôt un regain de totalitarisme….tout en continuant à couler.

      Aimé par 1 personne

    • cgn002 dit :

      Poutine et les US s’ appuient sur le rôle vital de l énergie dans nos sociétés.
      Le premier veut nous en priver le deuxième veut nous la vendre.
      C est qui les dindons ?

      J’aime

    • Philippe dit :

      Mary Preud’homme

      Réponse à vos questions, par chance je n’ai pas eu besoin d’aller chez le médecin ou en pharmacie. Pour le gel hydroalcoolique j’avais une petite bouteille remplie d’eau. Pour le masque il est bien évident que je n’avais pas d’autre choix que de le mettre en grande surface. Mon masque faisait une semaine voir 15 jours. A savoir que la majorité des personnes l’avaient sous le nez ou sous le menton. Donc l’efficacité 0
      Des petits enfants je n’en ai pas encore. Mon fils et ma fille refusent de faire des enfants car ils disent qu’ils ne veulent pas qu’ils vivent dans cette société, c’est leur choix et je le respecte. Pour le restaurant nous avions des faux pass sanitaires. Facile à avoir avec la complicité de personnel médical et même à fabriquer. Nombre de combines furent trouvées pour déjouer les interdictions. Fausses attestations d’employeurs et j’en passe. Lorsque je sortais en ville je préparais 4 à 6 attestations je pouvais être dehors 4 à 5 heures
      Beaucoup de choses étaient contournables. Certes j’aurais pu être pris.

      J’aime

    • cgn002 dit :

      La vie d un résistant reste fort dangereuse !…

      J’aime

    • Lucien.S dit :

      C’est bien Philippe, c’est bien…mais vous avez omis de préciser que vous êtes chasseur, vous ne ratez jamais une foire aux vins et que chez vous les narcisses fleurissent toute l’année.

      J’aime

    • fraternel dit :

      @philippe
      bravo à vous les personnes qui vous accompagnent et ce formidable personnage de 98 ans qui va toujours chercher son pain à vélo.
      comme quoi les anciennes générations n’ont pas peur de mourir;
      la peur entraine la délation.
      je fais partie de ces gens non vaccinés et à 65 ans je me porte comme un charme.
      bonne journée et bon week end

      J’aime

  11. Philippe dit :

    Bonjour Maxime, bonjour à tous,

    Maxime, je dois l’avouer je fus un citoyen assassin, habitant à la campagne et possédant quelques près, trois chevaux, je n’ai jamais respecté le confinement, je me baladais en tracteur et j’allais voir les amis et copains. Nous avons fait nombre de fausses attestations d’employeurs, de faux pass sanitaires. Nous avons passé les noëls et les jours de l’an en famille et avec des amis. Et grande catastrophe nous n’avons eu aucun cas covid. Ma mère 96 ans était avec nous et elle est aujourd’hui en forme malgré sa maladie d’Alzheimer. Nous en savions les risques, j’ai continué le travail j’ai fait du présentiel.
    La seule chose que nous redoutions ce sont les mouchards, les délateurs. Ayant de la famille dans la police et la gendarmerie, ils me confirmèrent que les délations furent nombreuses. Mon frère Maire reçu de nombreux appels de délateurs. Pour dire dans le village qui respectait ou pas le confinement ou le couvre-feu. Mon voisin de 98 ans me disait « les collabos sont revenus on se croirait en 40 ».
    Il disait, pas question d’être vacciné, j’ai 96 ans la vie est derrière moi. Aujourd’hui il va toujours chercher son pain à vélo quel que soit le temps.
    Lui comme moi, nous ne sommes pas vaccinés et n’avons jamais fait un seul test. Mes amis et moi avons combattu la bien-pensance, il faut voir toutes les inepties que l’on a pu nous faire croire. Vous êtes debout covid vous attaque, vous êtes assis il vous laisse tranquille. Vous êtes six chez vous il vous laisse tranquille vous êtes 7 il vous attaque. Vous êtes deux dans l’ascenseur, il vous attaque, vous êtes dans les transports en commun il vous laisse tranquille. La liste des inepties est longue.
    Et les termes « Malade Asymptomatique », il fallait le trouver, un malade à des symptômes, si pas de symptôme on est pas malade. « Distanciation sociale » si l’on met de la distance il n’y a plus de vie sociale etc.. Avec une amie prof de lettre nous avons fait l’inventaire de toutes les aberrations dîtes lors de ce covid, elle veut en faire un petit manuscrit, nous en avons recensé 874 dîtes par des politiques, des médecins de plateaux, des professeurs tel que Delfraissy ou Lacombe, des journalistes etc.
    Au final par l’émotionnel, la peur, la terreur, vous pouvez soumettre un peuple à votre guise. Et comme les gens ne réfléchissent plus le nez collé à leur écran ou Ipad, ils gobent tout.
    Certes il y a eu des décès, c’est la loi de la nature, nous ne sommes pas égaux en potentiel santé malheureusement. J’ai perdu des proches jeunes voir très jeunes de cancer et d’AVC, des amis de la grippe ou d’accident, c’est injuste mais c’est malheureusement la vie.
    Un journaliste dit : « En Inde déjà 850000 morts du covid », oui mais en Inde il y a 29.7 millions de naissances par an et 976000 enfants meurent par an avant l’âge de 5 ans et cela ne choque personne. Sans compter les millions d’enfants qui meurent de malnutrition dans le monde chaque année. Donc relativisons et halte à la terreur et la connerie qui rend fou. En 40 on voyait des espions partout, désormais depuis le Covid on voit des complotistes, des fascistes, des racistes, des sexistes, des homophobes partout ! et J’oubliais il y a aussi les ProPoutine et les bombes atomiques. Tremblez français, le danger, le malin, le diable est partout ! Par contre la récession malgré les mensonges des dirigeants elle arrive à grand pas.
    En France comme dans nombre de pays les dégâts psychologiques du covid sont colossaux. Mais chut !!! n’en parlons pas c’est complotiste !

    Aimé par 3 personnes

    • Bebop76 dit :

      Magnifique témoignage que je partage à 100%. Mais qu’il est difficile d’aller contre la doxa et la pensée unique démultipliée par le système politico médiatique actuel.

      J’aime

    • Sganarelle dit :

      @philippe,
      Vous êtes à la campagne dans un petit coin tranquille. Tout est dit.
      En ville , en grande ville , le quotidien n’a rien à voir . Je le sais , obligation de vivre en région parisienne après trente ans de Bourgogne et comme vous prés et chevaux. Ici tout est combat tout est aléatoire rien n’est jamais acquit et sortir dans la rue quand on est vulnérable est une aventure. On vit avec les médias, leurs débats houleux et les lubies du gouvernement. On vit au jour le jour. Et pas au gré des saisons et le soir on ne voit même plus les étoiles . Savez – vous que je n’ai pas vu une hirondelle depuis trois ans et que tous les moineaux de Paris ont disparus?
      Les dégâts du Covid n’y sont pour rien .

      Aimé par 1 personne

  12. A part quelques rares pays, nos démocraties ont montré de graves défauts dans cette affaire. La Suède a agi de façon raisonnable. La première inclinaison du RU était aussi de laisser faire la nature (et manifestement le comportement privé de Boris Johnson a montré ensuite qu’il ne croyait guère à une épidémie cataclysmique). Les USA du décrié Trump ont poussé les feux pour avoir vite un vaccin mais ont été très raisonnables en matière de confinement et d’interdictions ubuesques. Donc plutôt un bon point aux anglo-saxons et nordiques (exception pourtant la canada et l’Australie qui sont allés très loin dans la déraison liberticide)
    Le cas de la Chine est vraiment à part, ses dirigeants étant peu suspects d’humanité, ont simplement saisi l’occasion de pousser encore plus le contrôle social.
    La France est clairement le pire des pays démocratiques. Elle a choisi la mise à l’arrêt du pays et un recul économique dramatique qui sera irrattrapable (à moins d’un changement miraculeux de gouvernance).
    Il était pourtant clair dès le début (le doute était permis jusqu’à la fin du premier pic, voir mes posts anciens sur mon blog) que cette épidémie n’était guère pire que les affections respiratoires graves qui s’abattent chaque année sur les plus fragiles. Et même s’il est toujours dramatique de voir des individus mourir prématurément, il est bien évident que les effets secondaires de lutte contre l’épidémie ont fait plus de mal que de bien.
    L’avenir dira si nos gouvernants ont eu des conseils scientifiques lamentables, s’ils ont simplement été au devant des désirs profonds d’une population chauffée par les médias et ayant peur de son ombre (ce qui va de pair avec son infantilisation, son refus obsessionnel du risque et sa demande d’état nounou) ou s’ils ont délibérément utilisé cette épidémie pour maitriser une population ruant de plus en plus dans les brancards (gilets jaunes, suivi de la contestation de la réforme des retraites). C’est sans doute un peu des 3.
    Il est assez vraisemblable que l’épouvantail covid ne faisant plus guère recette (qui se fait encore vacciner ?), d’autres épouvantails vont être ressuscités. Le plus évident est celui du changement climatique.

    Aimé par 4 personnes

    • there dit :

      @jean claude le gouvernement n a pas voulu sauver la population, le gouvernement a voulu sauver l hôpital de la noyade. L Etat a voulu se sauver Lui. Leur terreur etait que la déliquescence de l Etat soit visible, que l hôpital ait explosé à la face de tous et que la population saute à la gorge de ses représentants.

      J’aime

    • Il y a de cela aussi mais cela ne peut expliquer que la panique initiale car on a vite vu ensuite que l’épidémie vivait sa vie sans réagir beaucoup ni aux confinements (un découplage assez net des actions et des évolutions) ni ensuite au vaccin. Ce qui est apparu ensuite c’est une forte volonté de mater la population en imposant des règles stupides que celle-ci ne devait surtout pas contester. Et cela s’est accompagné d’une casse aux sorcières de tous ceux (soignant notamment) qui n’étaient pas dans la ligne.
      Bref une tentative évidente de contrôle social.

      J’aime

    • JEAN CLAUDE fraternel dit :

      @there
      bonjour,
      bonne analyse de la situation mais allez donc expliquer celà à des paranoiaques angoissés croyant que le gouvernement est a l’écoute .
      j’aime emmerder les nons vaccinés voilà ce qu’on a entendu de la part d’un chef d’état du pays des droits de l’homme.
      celà est lamentable et le peuple des soumis a reçu du pain et des jeux le pouce en bas pour punir les non vaccinés.
      mais nous sommes toujours vivants

      J’aime

  13. Liber dit :

    Je vais malheureusement finir par croire que ce sont les violents de gauche qui ont raison : Blacks blocs, écologistes radicaux, associations altermondialistes, Islamistes …. ils obtiennent finalement beaucoup, voir énormément de ce qu’ils veulent, sans trop de casse pour eux, voir avec la bénédiction de la classe politique et maintes subventions d’argent public !

    Il n’y a que les « neu-neu » (j’en fait, ou en ai fait, partie) qui croient encore que nous sommes en démocratie et que « l’ordre républicain » est nécessaire à la vie en société.

    A quand une révolte « libertarienne » contre l’Etat et les crapules liberticides qui s’en sont emparé ?

    Une petite citation de « La Boétie » puisque notre hôte en parle :

    « La nature de l’homme est d’être indépendant et de vouloir le rester, mais elle est aussi de prendre naturellement le pli que lui a donné l’éducation…..La première raison de la servitude volontaire, c’est l’habitude. Il en va comme des plus braves chevaux à qui on a coupé la queue : au début, ils mordent le frein, puis ils s’en jouent; et eux qui, naguère, ruaient contre la selle, se parent désormais de harnais, tout fiers, en se pavanant sous l’armure »

    Et pour apprendre, ou continuer à « ruer contre la selle » « , un petit conseil de lecture, Lysander Spooner (anarchiste libertarien de droite) : « outrage à chef d’état ».

    Aimé par 2 personnes

  14. Monique dit :

    … et si on parlait de l’après, du nombre de morts comptabilisé (il fallait faire du chiffre) chez les personnes âgées des EHPAD alors que ce sont souvent des résidents de 90 ans passés et en fin de vie ? le grand âge qui souffre de 4 ou 5 pathologies et supporte un traitement sévère doit il être immortel devant le Covid ? la fin de vie logique, ça n’existe pas ?
    … et si on parlait de l’après, des séquelles irréversibles provoquées chez certaines personnes, y compris des jeunes, on a maintenant des « études » (il aurait mieux valu les faire avant la vaccination) prouvant que ce vaccin n’était pas inoffensif, et puis des personalités comme le Pr Perronne réhabilité après avoir été mis au banc des accusés, le gouvernement va-t-il s’en excuser ? de nombreuses associations ont reçu des plaintes de « l’après », je crois qu’il y en a 45.000 en France, mais les zêlés d’alors ne sont pas encore expliqués… dans dix ans, vingt ans on évoquera la raison d’état, c’est un truc qui ressemble au 49.3, c’est secret défense, là on fait tout passer mais les victimes n’oublieront pas !
    Tout a été géré de façon à maintenir une peur panique durant deux années chez les populations, j’ai vu des gens affolés alors qu’ils n’avaient qu’un simple rhume, d’autres se sont battus (au sens propre) pour obtenir des masques, une heure sans masque et c’était la condamnation à une mort certaine. Deux années perdues, deux années à souffrir, deux années mortelles économiquement, et toujours le même président !
    Aujourd’hui, ils ont trouvé le nouveau virus, la bronchiolite fait des ravages, enfin on fait descendre la peur dans les berceaux, voilà qu’on ne peut plus faire face au nombre de consultations des mamans affolées, demain sur qui vont-ils jeter leur dévolu ?
    La nouvelle menace, c’est la planète, et je lis que les vaches sont les plus polluantes, un écolo propose un monde sans viande, la moitié des agriculteurs a disparu (sans compter les suicidés) ce qui a permis de construire des lotissements sur ce qui était hier un champ de tournesol ou de lin bleu. Les défenseurs de la planète sont les premiers fossoyeurs.

    Aimé par 3 personnes

  15. E Marquet dit :

    La tentation totalitaire n’est jamais bien loin de nous gangréner. Hubris du pouvoir et de la toute puissance, qui, par pur dogmatisme et refus de voir les réalités en face, crée un abus de pouvoir proprement politique.
    Le coronavirus aura fait le lit des autocrates et des « démocratures », mais aussi de nos démocraties.

    Il faut relire le livre polémique de JF Revel « La tentation totalitaire », paru en 1976, qui a subi en son temps, les invectives de la gauche.
    « Etre parvenu à lier, dans l’esprit du temps, la suppression des libertés à celle des injustices sociales, et à légitimer ainsi le totalitarisme, est une des grandes victoires intellectuelles du stalinisme ».

    Revel entre autre s’interroge : n’existerait-il pas en nous « un désir d’être gouvernés de façon totalitaire » qui réduirait à zéro toute capacité critique. Une « docilité » qui va de « la complicité active à la pétrification intimidée ».
    Ce désir reposerait sur les deux composantes que sont l’ignorance populaire de l’Histoire des systèmes totalitaires et le désir des élites d’un totalitarisme consciemment et délibérément choisi par des dirigeants sûrs de pouvoir éviter les « erreurs » et les « déviations » de leurs aînés.

    Théoriquement simple outil de la volonté collective, l’Etat, de moyen qu’il était, ne se prend-il pas de plus en plus pour fin, se mettant à son propre service, et tendant mécaniquement vers la limite constituée par le totalitarisme ?

    « La liberté et la démocratie ne sont pas des conditions suffisantes de la transformation et du bon fonctionnement des sociétés, mais elles en sont les conditions nécessaires ».
    « Ne pas comprendre que la liberté est une valeur par elle-même dont l’exercice comporte nécessairement un bon et un mauvais pôle, c’est démontrer que l’on est décidément réfractaire à la culture démocratique ».
    « La minorité organisée se désigne elle-même comme interprète de la majorité inorganisée, et veille pas tous les moyens à préserver cette exclusivité. »

    « L’idéologie totalitaire sert comme toutes les autres, à justifier une domination », alors que « la démocratie est liée à l’incertitude ».

    A méditer, une phrase de St Augustin : « Le mal n’est pas une nature : c’est la perte du bien qui a reçu le nom de mal ».

    Aimé par 4 personnes

    • cgn002 dit :

      Pas vraiment en phase avec Saint Augustin !
      Je pense que le mal provient de notre nature animale.
      Et je pense que le bien est une acquisition (par son apprentissage).
      Le mal c est ce qui reste quand le bien n’ a pas été correctement appris.
      On peut nuancer sur le fait qu à la naissance notre niveau d animalité residuelle est fort variable d un individu à l autre.
      N oublions pas non plus que le mot animal intègre le mot mal.
      En espérant que dans quelques milliers d années un effacement progressif de nos réflexes animaux constitutifs se transforment en une hommanité plus proche du bien animé. L ani-bien reste à inventer !
      La route sera longue ou alors notre espèce comme toute autre espece animale, sera vouée à disparaître…

      J’aime

    • cgn002 dit :

      Aucun rapport apparent avec la politique covidesque, mais une relation évidente avec la bêtise qu’elle a pu faire apparaître dans le comportement des soi disant représentants les plus éminents de notre espèce dite humaine.
      Tout en rappelant que dans le mot bêtise, on a la racine bête ( ou animal)
      Alors finalement je ne suis pas tellement hors sujet…!

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.