Tempête dans un verre de néant

La polémique du jour qui écrase tout le reste de l’actualité nationale porte sur la déclaration d’un député RN. Il est accusé de racisme par la majorité macroniste et la Nupes. L’affaire a pris une tournure tellement dramatique que le président de la République est intervenu pour condamner ses propos, le jour même où l’affaire éclatait. La question est relativement simple. Si ce député a déclaré à l’un de ses collègues d’origine africaine, comme le prétendent la Nupes et les macronistes, retourne en Afrique, le propos est clairement, typiquement et évidemment raciste. Il est alors inexcusable et indigne d’un représentant de la Nation. En revanche, si comme il l’affirme, ce même député a déclaré qu’il retourne en Afrique à propos d’un bateau transportant des migrants, ces paroles ne paraissent pas foncièrement contraires, au moins dans l’esprit, à la doctrine officielle, constamment répétée, selon laquelle les migrants en situation illégale – non autorisés à entrer et séjourner en Europe – doivent être rapatriés dans leur pays et les ports français ne sont d’ailleurs pas ouverts (ni sous Hollande ni sous Macron) au débarquement de migrants. Racisme ou pas, cette querelle qui étouffe tout le reste de l’actualité, est lamentable par les proportions qu’elle a prises. A qui profite l’hystérie? Pendant ce temps-là, les dirigeants de ce pays, exécutif ou législatif, n’ont pas à rendre de compte sur l’effondrement du système scolaire, la montée du chômage et de la pauvreté, la violence croissante de la société, la désindustrialisation, le déficit du commerce extérieur, l’explosion de la dette publique, la poussée inflationniste, les pénuries et les fins de mois difficiles… Un psychodrame supplémentaire, c’est un jour de gagné. Il reste 4 ans et demi à tenir… Soit 1602 jours, si mes calculs sont exacts. 1602 jours à gesticuler, s’indigner, donner des coups de menton dans le vide pour occulter le monde des réalités et fuir ses responsabilités. 1602 jours: il va en falloir des polémiques, écrans de fumée et autres crises d’hystérie…

MT

Publicité

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

47 commentaires pour Tempête dans un verre de néant

  1. Jojo dit :

    Bonjour à tous, je ne vois pas en quoi « qu’il(s) retourne(nt) en Afrique » peut être vu comme comme un propos raciste, qu’il s’agisse du bateau ou des migrants sur ce bateau. Ceux qui jugent cette phrase raciste ont déjà eux-mêmes une pensée raciste profondément ancrée puisqu’ils en font l’interprétation avouée.
    En effet, l’Afrique est un continent au même titre que l’Asie, l’Amérique, l’Europe …
    Il n’est pas insultant d’être africain, pas plus qu’être européen ou asiatique.
    Je vivais en Côte d’Ivoire, et ce jour-là, j’avais mal garé ma voiture (j’avoue) ; elle gênait. Un ivoirien m’a interpellée « eh ! Toi ! La femme blanche ! ». Je lui ai dit « vous ne devez pas me dire que je suis blanche ». L’homme était intelligent car il m’a observée un moment et m’a dit « tu n’es peut-être pas contente d’être blanche ? ». J’ai dit « peut-être, oui ! Mais je préférerais que tu me dises l’européenne, comme moi je te dirai l’africain. Signifier à l’autre sa couleur de peau peut être blessante, tout comme la taille, le poids, un bouton sur la joue, un strabisme … tout ce qui peut faire qu’on est différent de la norme sociale convenue ». L’homme a ri. Nous avons ri ensemble de la stupidité de nos préjugés millénaires dont nous portons tous le poids. Comme je l’ai dit, il était intelligent, ce qui fait cruellement défaut la plupart du temps.
    Bon dimanche, et bonne semaine à tous.

    J’aime

    • Pheldge dit :

      vous ne voyez pas ? hé bien un séjour en camp de rééducation devrait vous aider à comprendre : Afrique = continent noir ==> racisme, pour les autres continent, non, rien.

      J’aime

  2. Gamain dit :

    1.602 jours encore à tirer … vous avez le chic Maxime pour nous casser le moral !
    Heureusement que de temps en temps nous serons tirés de notre endormissement glauque par des farces telles que celle que s’est jouée la semaine dernière au Théâtre Bourbon : impayable ce cirque qui a, à coup sûr, fait rire la planète entière.

    Bon ! Il ne faut pas toujours dramatiser … il n’y a pas si longtemps que cela qu’on entendait des réflexions du type :  » Ils sont chez eux chez nous  » … aujourd’hui c’est  » Qu’ils retournent chez eux  » !
    Yabon Banania

    Aimé par 1 personne

  3. cyril dit :

    Menacée par le grand banditisme, une juge d’instruction se voit refuser une protection rapprochée
    La magistrate a alerté sa hiérarchie à plusieurs reprises des tentatives d’intimidation dont elle a fait l’objet dans un dossier de crime organisé à Nantes.
    Par Antoine Albertini, Le monde,
    Publié le 11 octobre 2022 à 06h29 Mis à jour le 11 octobre 2022 à 20h51

    J’aime

  4. Fredi M. dit :

    Dans ce psychodrame surjoué, à de rares exceptions, les LR auront une nouvelle fois démontré que la lâcheté est bien leur ADN.
    Pour ceux qui en doutaient encore…

    J’aime

  5. Gribouille dit :

    Une réaction de M. Riester, élu député en 2007 dans la majorité sarkozyste :

    cette affaire semble, de fait, s’inscrire dans plusieurs habitudes qui ont été prise avec l’assentiment de la droite :
    – réactions exagérées et déformation de propos liés aux relations avec les minorités
    – politique migratoire allant contre la volonté populaire, sous prétextes économiques à très courte vue (le Japon a procédé différemment, et s’en porte bien)
    – diabolisation de la concurrence politique, pour éviter dans un premier temps d’avoir à changer de ligne politique, puis actuellement pour garder une raison d’être.

    Vous nous parliez, dans un billet précédent, de table rase, que vous imputez naturellement surtout à vos adversaires de gauche. A partir du moment où, dans les faits, vous acceptez que la population du pays va changer de composition, sur une durée assez courte, n’êtes-vous pas aussi un pratiquant de la table rase ? Qu’est-ce qui est plus fondamental, pour la culture d’un pays, que la continuité de sa population ?

    J’aime

  6. Gribouille dit :

    …en attendant les Cosaques et le Saint-Esprit.

    J’aime

  7. Monique dit :

    « qu’ils retournent en Afrique », justement c’était le sujet du jour au sens propre du terme, car un bateau surchargé de migrants essaie de trouver un port qui les accueille, l’Italie a refusé et je sens que la France va se dévouer !!!…. nous sommes en plein dans l’actualité mais le député RN a quand même été sanctionné. C’est honteux ce racisme politique de bas étage. J’espère que nous aurons l’occasion, nous aussi, de sanctionnder ce gouvernement incapable.

    Aimé par 1 personne

  8. Citoyen dit :

     » le propos est clairement, typiquement et évidemment raciste.  » … Ah, bon ? … peut-être … ou peut-être pas ?…
    Je ne connais pas le contexte du prétendu « évènement », vu que je l’apprends ici par votre plume, Maxime.
    Et il apparait que ça ne s’adresse pas au député, et à sa présence à l’assemblée, mais au bateau qui transporte des clandestins vers chez nous. Il s’agirait donc d’un amalgame (volontaire), un détournement de propos, intentionnellement détournés par la pourriture de gôche (de toutes obédiences) qui squatte l’assemblée, pour créer un évènement de toute pièce … Ce qui n’a rien d’étonnant en soi, la méthode est gravée dans leur code génétique dégénéré.
    Donc une tempête dans un verre d’eau. Il y a des spécialistes pour ça …
    Cela dit, même si le propos s’était adressé directement au député, s’agissant des ses arguments (que je ne connais pas), je ne vois pas en quoi le propos serait obligatoirement raciste, s’agissant d’un collègue d’origine africaine. Alors que cela pourrait très simplement signifier, que n’étant pas d’origine locale, sa culture d’origine différente, ne lui permet pas de percevoir les attentes de la population autochtone. Mettant donc en cause la pertinence de ses propos … Et là, ça n’a strictement rien à voir avec la race, mais avec la culture …
    Le problème d’aujourd’hui, est que le langage a été tellement détourné, dénaturé, par les engeances citées plus haut, pour tenter d’ostraciser ceux qui, « d’après eux », ne sont pas des bien pensants …, que des termes, mélangés à toutes les sauces, comme racistes, complotistes, et bien d’autres …, vidés de leur contenu, ne veulent plus rien dire de concret. Ils sont juste devenus des insultes de caniveau, bien pratiques pour remplir les idées creuses …

    Oui, « il va en falloir des polémiques, écrans de fumée et autres crises d’hystérie… » … pour gagner du temps …
    Il y en a qui l’occupent comme ils peuvent … et ils ne peuvent pas grand chose …

    J’aime

  9. Freddie dit :

    Tout le monde est tellement pressé de se dédouaner d’être raciste et tellement pressé d’accuser les autres. On n’a pas fini de payer pour la seconde guerre mondiale.

    J’aime

  10. cyril dit :

    cf journal le progres 42 :Une erreur préfectorale prive le CHU de Saint-Étienne d’un médecin en oncologie.
    Algérien, le praticien exerce en France depuis 2015. Mais en juin, la préfecture du Rhône refuse de renouveler son titre de séjour, comme le révèle Mediapart. La justice a retoqué cette décision. En attendant, depuis quatre mois, le service d’oncologie est privé d’un médecin « indispensable » selon son chef de service.
    L’histoire paraît à peine croyable. Un médecin du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Saint-Étienne ne peut plus exercer depuis quatre mois, en raison d’une décision de la préfecture du Rhône qui a refusé de lui renouveler son titre de séjour, comme le révèle Mediapart ce jeudi 3 novembre. Et ce, dans un contexte de pénurie de personnel soignant.
    La décision du préfet du Rhône a été retoquée par le Tribunal administratif de Lyon qui a annulé, le 20 septembre, l’Obligation de quitter le territoire français (OQTF) prise à l’encontre de ce praticien algérien. La justice demande la délivrance d’un nouveau titre de séjour sous deux mois. Le médecin stéphanois va devoir faire preuve de patience, d’ici au 20 novembre, date limite fixée par le tribunal.

    J’aime

  11. lambrays dit :

    Finalement, à l’Assemblée Nationale, pour le Premier ministre et pour le Président de la République, appeler un chat un chat expose à l’accusation de racisme si le chat est noir. Evidement aucun d’entre eux, à part les députés du RN, ne semble se préoccuper du pays que l’on va laisser à nos enfants. Comme aurait dit le regretté José Artur, pour nos bobos de Renaissance et de LR, voire de la NUPES, mourir pour les migrants, oui, vivre avec eux, non.

    Aimé par 2 personnes

  12. Raymond dit :

    Bonjour monsieur,
    Bonjour à toutes et à tous,

    @MT.-
    《Raymond, je ne vois pas pourquoi vous trouvez du fatalisme en moi?  》
    Certainement, me suis je mal exprimé, ~ je ne porte pas de jugement sur vous ~ autant pour moi, si vous l’avez compris ainsi !
    Mais, je reprends × uniquement × les termes de votre analyse sur notre société.
    Donc, le fatalisme n’est pas le vôtre, mais, globalement, celui de Franchouillard, qui voulait dire le Raymond !
    Quand au blog ,simplement, merci !

    《Si je tiens ce blog, c’est dans l’idée de faire un peu même de manière très marginale, bouger les lignes…》
    Puisque vous me tendez la perche, je profite que vous souleviez la lourde question du romuage de * popotin *, pour donner un avis de commentateur assidu (maintenant).
    Ce blog, comme une grande partie de ce type de vecteur de com., génere, finalement, un entre soit tres intéressant, souvent rassurant (cela permet de voir que (contrairement aux apparences) l’on est pas seul à se poser quelques questions sur notre environnement & dans quel étagère, je cogite ?!?
    Même si nous ne voyons pas tous (ici) le monde par la même expérience, nous pouvons trouver des points de convergence à  notre regard, c’est un fait!

    Maintenant ! Dénoncer, activer le meninge, faire écrire, c’est bien ~ Cela assoit nos perceptions et exulte nos colères ~ et je crois, même, pouvoir dire que vous y arrivez, la preuve !
    FAIRE BOUGER LES LIGNES, c’est autre chose ¿¡¿
    Dans l’état actuel, il semblerait qu’il n’y ait que chez ☆musique & paillettes☆ que les lignes bougent ?!

    A l’inverse, avoir le souhait d’aider à intégrer les ressentis et extérioriser les positions, n’est pas la même à faire !

    《A coté d’une minorité agissante, une masse amorphe attend tranquillement que l’orage passe … , insouciants des malheurs de la Patrie, …》 écrit un certain ° Indomitus ° dans un de ces articles au journal de guerre ● Defense de la France ● pour ne pas le citer.
    《… Attendre passivement, c’est 1TRAHIR, c’est se faire complice de l’Allemagne, c’est démissionner de son titre de citoyen français,  c’est refuser de servir la communauté dont on vit, ….》reprend un autre, un peu plus loin …
    Toucher la corde sensible et faire vibrer la force des accords, semble être la voie/x que nos aïeux ont emprunté pour, premièrement contrer l’écho des bottes des forces de la souillure et de l’étouffement ?!
    Le patati&patata que vous dénoncez ce jour.
    Et deuxièmement, sensibiliser sur l’absolue nécessité d’un à venir plus harmonieux et homéostasique commun !
    ¤ Sonnez, sonnez toujours, clairons de la pensée ¤ nous dit l’ami Victor.
    C’est, donc, semblables au trompettes de Jericho  que doit raisonner un revigorant + DEBOUT LES MORTS + !
    Et puisque c’est  « il faut » qui a maintenant la parole ! Il faut comme l’a fait ~ en son temps & à sa manière  ~ votre référent, proposer un nouveau chemin  d’Unité.

    A suivre,
    Cordialement

    Moralité : Pour faire bouger les popotins, il FAUT que ça swingue dans les têtes •••▪︎

    J’aime

  13. Anonyme dit :

    stop !! un ancien deputé EL GUERRAB avait assommé un cadre du PS à coup de casque de moto !!!! arrêtons l’hypocrisie

    Aimé par 2 personnes

  14. L’avenir vu du passé (2)

    « Tout ce qu ‘on peut inventer a été inventé. »

    Charles Duell, directeur de la commission des brevets américains, 1899.

    J’aime

  15. Carolyonne89 dit :

    A reblogué ceci sur La vérité est ailleurset a ajouté:
    NOUVEL ARTICLEBACK

    maximetandonnet
    Tempête dans un verre de néant

    La polémique du jour qui écrase tout le reste de l’actualité nationale porte sur la déclaration d’un député RN. Il est accusé de racisme par la majorité macroniste et la Nupes. L’affaire a pris une tournure tellement dramatique que le président de la République est intervenu pour condamner ses propos, le jour même où l’affaire éclatait. La question est relativement simple. Si ce député a déclaré à l’un de ses collègues d’origine africaine, comme le prétendent la Nupes et les macronistes, retourne en Afrique, le propos est clairement, typiquement et évidemment raciste. Il est alors inexcusable et indigne d’un représentant de la Nation. En revanche, si comme il l’affirme, ce même député a déclaré qu’il retourne en Afrique à propos d’un bateau transportant des migrants, ces paroles ne paraissent pas foncièrement contraires, au moins dans l’esprit, à la doctrine officielle, constamment répétée, selon laquelle les migrants en situation illégale – non autorisés à entrer et séjourner en Europe – doivent être rapatriés dans leur pays et les ports français ne sont d’ailleurs pas ouverts (ni sous Hollande ni sous Macron) au débarquement de migrants. Racisme ou pas, cette querelle qui étouffe tout le reste de l’actualité, est lamentable par les proportions qu’elle a prises. A qui profite l’hystérie? Pendant ce temps-là, les dirigeants de ce pays, exécutif ou législatif, n’ont pas à rendre de compte sur l’effondrement du système scolaire, la montée du chômage et de la pauvreté, la violence croissante de la société, la désindustrialisation, le déficit du commerce extérieur, l’explosion de la dette publique, la poussée inflationniste, les pénuries et les fins de mois difficiles… Un psychodrame supplémentaire, c’est un jour de gagné. Il reste 4 ans et demi à tenir… Soit 1602 jours, si mes calculs sont exacts. 1602 jours à gesticuler, s’indigner, donner des coups de menton dans le vide pour occulter le monde des réalités et fuir ses responsabilités. 1602 jours: il va en falloir des polémiques, écrans de fumée et autres crises d’hystérie…

    J’aime

  16. jean claude fraternel dit :

    bonjour,
    et au bout de quatre ans et demi pensez vous que l’assemblée nationale aura grandie?
    sortie de la cour de récréation ?
    je me demande….

    J’aime

  17. Radenac Helene dit :

    Tout à fait d’accord avec votre commentaire ! Quel dommage que les macronistes ne se rendent pas compte du ridicule de la situation et de leur incompétence en matière de gouvernance !

    J’aime

  18. Liber dit :

    Et les LR sont tombés dans le piège :
    Pradié, Ciotti, Retailleau indignés comme des militants de base LFI !!
    Ils feraient mieux de chercher tout de suite un petit strapontin chez Macron, plutôt que de vouloir faire perdurer un parti fantôme, ce serait plus productif pour eux puisque on en est là !
    A désespérer.

    J’aime

    • Citoyen dit :

      Ils sont nombreux à chercher « un petit strapontin chez Macron », sans oser l’avouer … Surtout quand ils ont roulés leurs électeurs dans la farine, avec d’autres projets, pour se faire élire …

      J’aime

  19. Pheldge dit :

    Pendant ce temps-là, les dirigeants de ce pays, exécutif ou législatif, n’ont pas à rendre de compte sur l’effondrement du système scolaire, la montée du chômage et de la pauvreté, la violence croissante de la société, la désindustrialisation, le déficit du commerce extérieur, l’explosion de la dette publique, la poussée inflationniste, les pénuries et les fins de mois difficiles… c’est exactement ça, mais surtout grâce à la caisse de résonance médiatique, seule une minorité d’individus s’inquiète de ces questions, pourtant autrement préoccupantes.

    Aimé par 1 personne

  20. charles902 dit :

    Bonjour (?) Monsieur Tandonnet

    il y a une 3eme possibilité d’interprétation: c’est si ce qui a été dit est « qu’ils retournent en Afrique ». Car en ces jours de grande nunucherie et d’acculture il ne serait pas surprenant que la liaison soit omise lors d’une discours endiablé…

    De ce permanent « vol au dessus d’un nid de coucous » (de concons?) que nous offre l’assemblée, l’approximatif et le vulgaire se déchainent, la fierté féminine se change en « cagolisation » rampante, le quantitatif remplace le qualitatif, ce qui fait craindre que ce superficiel nauséabond et triomphant soit la vraie représentation du peuple qui est représenté.

    En ce qui concerne le sujet en objet (l’immigration massive de l’Afrique vers l’Europe), j’aimerai savoir comment les braves âmes, qui se ruent au secours des migrants abandonnées dans des bateaux gonflables a quelques encablures des côtes nord africaines, sont 1) financés et 2) informés. Je commence vraiment à penser qu’il y a collusion (complicité?) entre esclavagistes africains et sauveurs providentiels. Si c’est le cas, les députés français (entre autres) défendant l’infâme ne méritent qu’une chose: qu’on les traine, eux, devant les tribunaux pour complicité de crime contre l’humanité.

    Au moins, dans les écuries d’Augias, les chevaux ne parlaient pas.

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.