Message des parents de Lola

Voici le message des parents de Lola, tel qu’il a été présenté par Cnews. Le respect de la volonté des parents plongés dans une souffrance indescriptible est me semble-t-il la loi qui doit avant tout gouverner nos pensées et nos actes face à ce drame. Les termes en sont dignes et subtils. Le soutien de toute une population leur est une aide précieuse – au nom de ce qu’on appelle la solidarité nationale et qui trouve ici à s’exprimer. Ils comprennent le débat de fond dans la dignité et le respect autour des circonstances et des responsabilités de cette tragédie. Ils rejettent en revanche, dans les termes les plus clairs, toute forme de tapage politicien autour de leur malheur qu’il soit officiel (gouvernemental) ou émane de quelconque organisme politique. Telle est la conduite à tenir et le moyen le plus sûr de leur exprimer notre infinie compassion et solidarité – infinie.

« Dans l’effroi et la douleur dans lesquels nous sommes, nous aspirons à la paix et au recueillement pour faire notre deuil. Pour la mémoire de Lola, nous souhaitons que les diverses cérémonies se déroulent dans un esprit de sérénité et de calme, loin des agitations politiques et médiatiques […] Nous comprenons le désir d’information pour comprendre l’incompréhensible, mais il doit se faire dans la dignité et le respect […] Le soutien de toute une population est une aide précieuse pour surmonter cette douloureuse épreuve. Mais nous souhaitons que celles et ceux qui viendront apporter leur soutien le fassent sans écharpes officielles ou signe particulier d’appartenance à un organisme politique ».

MT 

Publicité

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

37 commentaires pour Message des parents de Lola

  1. Anne dit :

    Tout le monde veut le respect de la souffrance de la famille. Mais moi je voudrais le respect pour la souffrance de Lola, la souffrance de cette petite fille martyrisée par son bourreau, jusqu’à la mort.
    Je ne sais pas si c’est incorrect de le dire, mais Lola a souffert au cours de son martyr. Il n’y a pas d’hommage à apporter à Lola.
    Le seul hommage qu’on peut lui apporter, c’est de cesser de déposer des gerbes de fleurs à Paris en mémoire des algériens, cesser de regrouper les familles algériennes en France, mais les regrouper dans leur pays, cesser d’importer en France des individus capables de meurtres rituels comme , avant Lola, ceux de Samuel Paty et de Alban Gervaise, dont l’Armée a voulu étouffer la mort.
    Il faut faire comprendre à l’Algérie que la France est un pays indépendant et souverain et non pas le paillasson du Maghreb.
    Les pires des insanités sur ce drame ont été prononcés par la gauche en particulier le PS, et par Sandrine Rousseau.

    Aimé par 1 personne

  2. Gamain dit :

    Cher Maxime,
    Je viens de m’apercevoir, à mes dépens, que certaines personnalités politiques ne doivent pas être évoquées dans les commentaires, faute pour ceux-ci d’être balancés directement dans la corbeille !
    Dans l’avenir on taira leurs noms !

    J’aime

  3. Après la mort de Lola la colère, la rage, la haine, le dégoût, la révolte, l’envie d’une justice immédiate sont légitimes.

    Le problème c’est que dans quelques jours ou quelques semaines une autre tempête médiatique viendra effacer de nos mémoires celle que nous sommes en train de vivre en ce moment.

    De raz-de-marée émotionnel en raz-de-marée émotionnel notre capacité de changer le cours des choses s’émousse, s’étiole, s’affaiblit et résultat rien ne change. Nous sommes juste un peu plus à chaque fois dans la désespérance.

    Dans quelques jours ou quelques semaines il y aura toujours autour de nous des personnes sans suivi médical psy et des personnes qui devraient être en prison seront toujours là autour de nous.

    Déjà ce soir pointe une nouvelle mauvaise nouvelle: le déplacement des populations en zone du guerre en Ukraine. Qu’annonce cette mesure pour les jours qui viennent?

    J’aime

  4. Raymond dit :

    Bonjour monsieur,
    Bonjour à toutes et à tous,

    – ~ Avant toute chose et afin d’éviter, toutes mauvaises interprétations de mes propos, je vous demande d’entendre monsieur, que premièrement,
    je fais partie des personnes, qui, ayant appris l’événement, ~ le martyr de cet enfant, vous l’aurez peut-être compris, endossant une raisonnance particulière ~ ont pris le temps de s’isoler (dans le silence d’un lieu de culte), d’allumer un cierge et de se recueillir, un instant, aux pieds d’une statue.
    Point de bougie, point de marche et point de tout autre artifice !
    Et que deuxièmement, Il existe dans la diversité des débats que nous pouvons avoir ici, une catégorie de sujets dont la complexité et la multitude des éléments à prendre en compte et à traduire clairement rend le commentaire difficile, dans un petit espace comme un blog. Le meurtre d’une enfant et la communication qui l’accompagne me semble en faire partie.
    Mais puisque, votre volonté est de nous conduire sur ce terrain difficile et tendancieux, c’est avec prudence que les mots de ce commentaire suivent vos traces. ~ –

    Il y a peu, vous nous donniez à partager l’idée que《Gouverner c’est aimer》, c’est donc 《l’Amour》qui va humblement gouverner la plume de ce jour.

     » Un seul être vous manque et tout est dépeuplé  »

    Nous savons que c’est par notre piété, que nous pouvons tous sentir, que le manque sera, dorénavant, le faix de la croix de cette famille, et que c’est, également, par l’indéfinissable rapprochement qu’elle procure, que nous pouvons exprimer notre infinie compassion et solidarité pour, momentanément, les aider à la porter dans l’épreuve.
    Vous comprendrez que la dignité et le respect me contraignent à ne pas aller plus loin sur ce chemin.

    Cependant, nous pouvons, toutefois, comprendre que cette piété, qui nous sert à témoigner et faire ressentir notre discrète présence salutaire, nous donne, derechef & de concert, de percevoir le mal et la souffrance éprouvée dans l’intégralité de cette histoire.
    Celle de Lola pour commencer, de ses parents et proches par la suite.
    De fait, elle a pour double conséquence de créer colère collective et angoisses individuelles.
    Nous pouvons également, facilement, comprendre que c’est à cet instant, que l’affaire échappe à cette famille et que c’est, de manière générale, ~avec l’instinct de protection et de survie~, l’Amour des siens qui prend la mesure.

    Dois je, rapidement, vous rappeler que,

    C’est l’Amour de notre histoire & ses symboles qui donnent des larmes à nos yeux, le jour de l’incendie de notre Dame

    C’est l’Amour du pays qui raisonne dans les fossés du Mont Valérien,

    Et que c’est, toujours, l’Amour des siens qui pousse l’exubérance des déclarations et non un extrémisme quelconque.

    Quel philosophe ? Quel historien ? Quel intellectuel ?Quel bien pensant, osera venir nous dire que le Général a fait de la récupération en parlant de résistance pour sauver le territoire et le peuple de France de la barbarie ?

    Vous le constatez, il est difficile d’argumenter sans s’étendre. Là encore, je ne m’avance pas plus.
    En même temps, je reconnais que cela doit être pratique de gouverner un pays ou/dont les individus ne s’aiment plus eux même, ni les uns les autres et se refusent à tous mouvements d’humeurs embarrassants la caste !

    A suivre,
    Cordialement

    Aimé par 2 personnes

  5. Christophe dit :

    C’est curieux cela fait plus de 40 ans que la peine de mort a été abolie en France.Hélas
    Lola a été condamnée à mort,son bourreaux ne lui a pas laissé le temps de faire appel.
    Des cas comme Lola il y en eu d’autres avant elle mais qui s’en souvient?

    Merci qui?
    Merci Badinter.

    Aimé par 1 personne

    • jean claude fraternel dit :

      on ne répond pas à la barbarie par la barbarie qu’est la peine de mort
      nous avons une justice (imparfaite je le conçois)et aucune tete coupée ou injection létale ne rendra lola.
      il faut savoir qu’aux états unis les pays qui l’utilisent encore n’ont pas fait baissé le taux de criminalité
      il faut que cette personne soit punie et c’est le tribunal et les jurés qui doivent décider de la peine .
      et si vous me posez la question si c’était arrivé à mon fils je vous répondrai de la meme manière.
      sur ce laissons la justice faire son travail laisser les parents et les frères de lola pouvoir faire leur deuil et ne pas tomber dans la caricature;
      je peut comprendre votre émotion et je la partage.
      combien de fois disons nous ah!si j’avais su!personne n’est parfait nous sommes tous vulnérables
      bonne journée à vous

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.