Comment réduire un peuple à l’esclavage (en tout cas essayer)

Réduire un peuple à l’esclavage lentement mais sûrement comment cela ‘est-il possible? Il faut utiliser une combinaison de moyens divers qui vont dans le même sens. La méthode la plus sûre consiste à l’asservir par la peur (lui « foutre la trouille » pour parler en terme trivial). Le covid 19 en a fourni une superbe illustration. Pendant deux ans, les autorités ont terrorisé le pays à travers les oracles de scientifiques fanatisés, des informations apocalyptiques, les prévisions de centaines de milliers de morts prétendument inévitables et une multiplication de mesures liberticides (le célèbre Absurdistan dont l’apothéose fut le passe vaccinal). Aussi efficace que le peur: l’assistanat, ou la distribution à tout va de chèques sans provision (financés par la dette sur les futures génération), à l’exemple des fameux « chèques alimentaires », dont l’effet à terme est de dissuader un peuple de vivre librement par son travail, son initiative et son mérite. Détruire méthodiquement, un à un tous les pans de son instruction publique au prétexte d’égalitarisme autrement dit nivellement par le bas. Une nation est d’autant plus aisément manipulable qu’elle est constituée d’esprit vierges, sans orthographe, sans littérature, sans raisonnements mathématiques, sans connaissance historique. Maudire certains mots ou leur donner une connotation péjorative comme celui de Liberté. Noyer le pays sous les fausses valeurs idolâtres à l’image de la compétition sportive médiatisée (jeux olympiques etc.). Lui infliger du matin au soir un « chef » ou guide national, c’est-à-dire un pitre gesticulant et pérorant sur les ruines de l’intelligence et de l’esprit critique (quel qu’il soit évidemment). Cela marche-t-il? Cela marche assez bien mais pas complètement: la preuve…

MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

32 commentaires pour Comment réduire un peuple à l’esclavage (en tout cas essayer)

  1. Sganarelle dit :

    Népotisme et copinage sont de toutes les époques et de tous temps.
    Laisseriez-vous croupir dans la misère votre famille et vos proches au cas où vous seriez en haut de la pyramide les mains pleines et le cœur content ?
    Il est évident que si vous avez la chance de connaître le cousin de la tante à Jules votre affaire en justice ou auprés de l’administration trouvera une fin heureuse, si j’en juge par la vitesse où les voleurs du portable d’une connaissance alors diplomate à eté retrouvé ..par rapport à la subite disparition de mon ordinateur classée sans suite..
    Les ministres et politiques connus sont rarement inscrits à l’L’A N P E et sont toujours pourvus après leur service de bureaux de tabac confortables. Mme Buzyn peut ainsi terminer sa carrière faite de bons et loyaux services dignes de son incapacité.

    On peut toujours rêver à une société plus juste et efficace composée essentiellement de gens désinterressés et honnêtes mais croire cela possible relève d’une naïveté touchante et admirable.

    Aimé par 1 personne

  2. Gamain dit :

    Ce Président qui redouble, repris en main à la jésuitière d’Amiens par une seconde mère qui avait une revanche à prendre sur la vie, est un élève de Bergoglio.

    Aimé par 1 personne

  3. cyril dit :

    bonjour, est ce que quelqu’un a des nouvelles de Annick Danjou , qui contribue souvent à ce blog ?

    Aimé par 1 personne

  4. Pierre Durand dit :

    @ MT
    « Le covid 19 en a fourni une superbe illustration. Pendant deux ans, les autorités ont terrorisé le pays à travers les oracles de scientifiques fanatisés, des informations apocalyptiques, les prévisions de centaines de milliers de morts prétendument inévitables et une multiplication de mesures liberticides (le célèbre Absurdistan dont l’apothéose fut le passe vaccinal). »

    Je veux bien qu’il y ait eu des gens terrorisés, mais à part votre affirmation je n’ai pas d’autres sources pour le savoir. J’ai rencontré des gens qui pour ne pas risquer de finir en réanimation souhaitaient se faire vacciner et qui l’ont fait dès que cela a été possible. Moi, par exemple.
    Je reconnais suffisamment de crédibilité aux scientifiques et je n’ai pas de raison de les qualifier de fanatisés en dehors à nouveau de votre affirmation.

    J’ai pu constater que la covid peut vous envoyer pour trois mois en réanimation avec de l’ordre de 50% de risque d’en mourir, et parmi les 50% qui survivent un certain nombre ont des séquelles invalidantes.
    Le taux de risque de complication grave est bien moindre chez les jeunes que chez les vieux, mais il existe pour toutes les tranches d’âge.
    Même si le taux de risque est faible, si le vaccin le diminue, et c’est le cas, je veux être vacciné.
    D’autre part tout doit être fait pour éviter la transmission du virus.

    J’assiste perplexe à votre croisade contre Macron, son gouvernement, certains scientifiques, depuis deux ans. A mes yeux votre crédibilité sur la covid est bien moindre que celle des scientifiques que vous vilipendez en vous appuyant sur d’autres scientifiques qui sont plus à votre goût, car il ne suffit pas d’avoir en main des documents, encore faut-il être en mesure de les comprendre et de les critiquer, et je n’exclus pas que vous soyez plus fanatisé que les scientifiques que vous accusez de l’être.

    Au sujet de l’assistanat je vous suis, ou plutôt je suis Agnès Verdier-Molinié que vous suivez j’espère. Il ne vous reste plus qu’à convaincre les millions de bénéficiaires actuels d’y renoncer sans trop grimacer.
    Les petits revenus trouveront toujours leurs revenus trop petits. Plutôt qu’adapter ses besoins dans la douleur, s’il est possible de réclamer une hausse de ces revenus dans la joie, pourquoi se gêner.

    Sur l’Education nationale et la culture vous prônez un enseignement plus exigeant, donc plus sélectif. Mais l’enseignement français est très sélectif, seulement la sélection se fait après le bac pour tous. Je n’ai pas l’impression que les bac+2 à +5 et au-delà soient plus lamentables aujourd’hui qu’hier. Ce ne sont pas ces gens-là qui posent des problèmes à la France mais ceux qui ont échappé à l’Education nationale très tôt.

    Votre thèse dans ce billet est que les autorités en charge ont fait tout leur possible pour abrutir le populo en lui faisant peur avec la covid, en le biberonnant avec l’argent public, en mettant l’Education nationale à sa portée, et avec les matches de foot et les jeux olympiques. Vous ajoutez que cela marche, le populo est abruti, mais pas à 100% , la preuve, Macron n’a pas la majorité absolue. Je me marre en lisant cela.
    Je me réjouis aussi que Macron n’ait pas de majorité absolue mais je trouve que le prix à payer pour se marrer un peu -un RN de 90 députés et une LFI de 70 environ- est trop élevé.

    J’aime

  5. Ulysse dit :

    Bonjour,
    Philippe Muray , dans un de ces livres, disait, parlant de la dégénérescence occidentale, que cela avait à voir avec le langage.
    Pour l’élite, le peuple n’a besoin que de borborygmes et de grognements pour s’exprimer, le langage articulé ne lui étant pas nécessaire.
    D’ailleurs dans « Le meilleur des mondes » Aldous Huxley , pour décrire la caste sociale la plus basse, créee et conditionnée pour ne remplir que les taches les plus viles , ne dit pas autre chose.
    « Ces gens là » nous ont déjà passé par pertes et profits.
    Mais la partie ne semble encore complètement jouée

    J’aime

  6. fraternel dit :

    bonjour,
    la preuve c’est que maintenant le parlement aura son mot à dire il était temps
    le boomerang est revenu en pleine figure de notre petit roitelet arrogant sans compter le retournement de veste de delfressy
    mais quelle preuve de courage (c’est ironique)
    s’il pense que le politique l’a empeché de dire ce qu’il pensait vraiment le courage aurait été de démissionner mais la soupe devait etre trop bonne
    personnellement j’ai subi cette forme de mépris d’exsclavagisme d’arrogance d’avoir été montré du doigt en n’étant pas vacciné mais j’ai gardé mes convictions et mon état d’esprit sans me soumettre
    et là c’est l’essentiel pour beaucoup de gens mais bien sur beaucoup d(‘autres n’ont pas eu le choix avec le chantage àl’emploi
    maintenant vue la situation hospitalière il est temps de réintéger les soignants non vaccinés sans restrictions il en va de la santé de notre pays
    les blas blas habituels pour la non réintégration sont du pipeau pour encoire fois monter les gens les uns contre les autres
    sachons faire de preuve de solidarité et de fraternité celà pour la liberté
    bonne journée à toutes et tous

    Aimé par 1 personne

  7. Stéphane B dit :

    Bonjour

    Lire ou relire « L’oiseau moqueur » de Walter TEVIS sur la mise en esclavage d’une société et la façon de faire décliner sa population.
    https://www.decitre.fr/livres/l-oiseau-moqueur-9782351787748.html

    J’aime

  8. Gribouille dit :

    « Détruire méthodiquement, un à un tous les pans de son instruction publique au prétexte d’égalitarisme autrement dit nivellement par le bas. »

    …au prétexte d’égalitarisme, ET au prétexte d’économies de bout de chandelle / de réformes managériales.

    J’aime

  9. Gamain dit :

    On a souvent évoqué l’hypothèse d’un modeste employé du gaz moscovite, tyrannicide occasionnel, qui sauverait la paix du monde.

    Mais voici qu’un incident aussi grotesque que minuscule vient de réchauffer notre espérance : un ciron balte voletant autour de la tête pensante du maître du Kremlin vint irriter fortement ce dernier au point qu’il s’affaira pour le chasser.
    Pour ce faire il utilisa son bras gauche, laissant l’autre inerte pendre le long de la couture du pantalon réglementaire, alors qu’il était attaqué sur son flanc droit.

    Cet infime incident n’échappa pas aux cameramen qui s’empressèrent de le diffuser à la Ville et au Monde.
    Il fut commenté par les commentateurs les plus subtils qui y virent le stigmate d’une maladie paralysante.
    Dans les igloos les plus reculés on se félicita … c’est que pour signer les arrêts – et les arrestations – il y faut la main droite.

    On revint à ce fol espoir : que faute d’une élimination violente Putin pourrait être détruit par une maladie humaine, le seul lien qui le rattache à l’Humanité.

    Affaire à suivre !

    J’aime

    • Citoyen dit :

       » faute d’une élimination violente Putin pourrait être détruit par une maladie humaine  »
      Il ne faut pas écarter si vite la première option …
      Il n’a pas que de amis chez lui ….

      J’aime

  10. Berdol dit :

    La méthode utilisée est celle de la grenouille dans une bassine mise sur le feu. L’eau chauffe progressivement, engourdit la grenouille et celle-ci est cuite sans s’en être rendue compte.
    Les français décérébrés (lire le dernier livre de Brigheli pour mesurer les effets catastrophiques de la pédagogie de gauche à l’éducation nationale) ne pensent qu’aux vacances et au prix de l’essence. Ils encaissent les bons de rationnement (car c’est bien de cela qu’il s’agit) laissent le mignon poudré qui leur tient lieu de Président engager une guerre sans vote au parlement, insulter les africains alors même qu’il les accueille en grand nombre chaque jour et ruiner la France dans une comédie lamentable et qui n’a pas d’exemple dans l’histoire, sinon celui du couple Ceaucescu. J’espère que la fin de cette histoire sera la même…
    Faites des réserves de bois, de nourriture et de munitions, cela pourrait bien être utile en septembre !
    Je lis les carnets de Ludovic Halevy apres avoir lu ses souvenirs de 1870 et l’invasion sur la guerre de 1870 : Outre l’esprit de cet auteur, on y lit que la France est bien ce pays decrit par Voltaire et les français, « ce peuple dur et leger » daont parlait le même Voltaire.
    Tous les 70 ans, c’est l’usage, la France se fait peur, tangente le gouffre, parfois y tombe, mais pourra-t-elle toujours se relever ? J’en doute, les hommes d’esprit sont de plus en plus rares et les hommes d’honneur ont disparu.

    Aimé par 1 personne

  11. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet
    Comment réduire un peuple en esclavage, demandez-vous. Eh bien, demandez-donc à votre amie Pécresse de vous l’expliquer car on ne peut lui reprocher d’avoir essayé, bien que le moins qu’on puisse dire c’est que cela n’a pas complètement marché :

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.