Sur l’avenir de la droite dite « classique » ou « de gouvernement » (Pour Atlantico)

Le président Macron a exclu LFI et le RN d’un accord de gouvernement en estimant que ces deux partis « n’étaient pas des partis de gouvernement ». Pourtant, selon l’article 3 de la Constitution, les représentants de la Nation (députés et sénateurs) ont pour mission d’exprimer la souveraineté nationale. Chaque député, individuellement, est un représentant de la Nation, nonobstant sa couleur politique. Il est détenteur d’une fraction de la souveraineté sur un strict pied d’égalité avec les autres membres de l’Assemblée nationale. Dans un Parlement éclaté où le RN comme LFI disposent d’une forte représentation de 89 ou 72 sièges, une exclusion morale de ces deux partis, qui sont des partis reconnus comme légaux, n’aurait aucun sens : elle revient à traiter une grande partie de l’électorat qui les a élus en paria. La donne a changé : on ne peut plus traiter des forces électorales aussi importantes et représentant une si grande partie de l’électorat avec des cordons sanitaires.

Le lepénisme constitue depuis quatre décennies une sorte de repoussoir, ou d’épouvantail de la vie politique française. L’obsession des partis politiques de droite est de ne pas être assimilé à cette formation considérée comme diabolique du fait de son identité, de son histoire, de la place qu’y joue une famille. François Mitterrand, à l’époque président de la République, a toujours manœuvré pour en assurer la promotion et piéger ainsi la droite classique. Les calembours de son créateur ont fortement contribué à le diaboliser. Ainsi, pendant des décennies, la droite classique a laissé au FN/RN le monopole de questions politiques pour éviter le risque d’être assimilé à ce parti : l’immigration, la sécurité, la Nation face à l’Europe. Où quand elle se hasardait à le faire, la gauche morale avec le concours des médias l’accusait de lepénisation, donc de connivence avec « le mal absolu ». Quarante ans de diabolisation et de cordon sanitaire ont profité au RN qui n’a jamais été aussi puissant, avec deux fois de suite, une candidate au second tour des présidentielles et désormais 89 députés.

Le RN a conquis une partie de la place de la droite classique sur l’échiquier politique. Les défauts congénitaux du RN, sa démagogie, ses provocations, son népotisme familial se retournent en sa faveur. Une partie du pays, ancrée dans le rejet du « Système », s’est identifiée à sa gouaille antisystème. Déchirée entre la macronie et le parti lepéniste, la droite a ainsi perdu sa place de grande force de gouvernement ou d’alternance et se trouve réduite à n’être plus qu’une minorité à l’Assemblée nationale avec 69 députés. Il faut dire la vérité : elle a largement perdu la confiance du peuple. A force de vouloir coller au politiquement correct, sur la crise sanitaire, sur l’Europe, sur la nation, l’école, la sécurité ou les sujets migratoires, sur les services publics, elle a oublié de parler au peuple et s’est déconnectée de la France profonde. La manière dont elle a stupidement approuvé certaines mesures liberticides, inutiles et de pure gesticulation lors de l’épidémie de covid 19 –  destinées à « emmerder les non vaccinés » – est exemplaire de cette soumission à l’air du temps qui a fait sa perte.

Le défi, pour la droite classique, c’est de réapprendre à s’adresser au peuple, à ses propres électeurs, mais aussi à ceux qui sont partis au RN ou chez Eric Zemmour et l’immense masse des abstentionnistes, le plus grand parti de France avec la majorité absolue de 54% ! Pour regagner la confiance, elle doit redevenir un mouvement populaire sans céder à l’intimidation et la peur d’être qualifiée de « populiste ». Il lui faut cesser d’être obsédé par les autres, le macronisme ou le lepénisme et tracer sa propre voie en s’adressant au peuple. La droite a un nouveau style à adopter, celui de responsables politiques qui ne sont rien d’autre que les serviteurs de la Nation et qui arrêtent une fois pour toute de se prendre pour des dieux de l’Olympe. Il lui faut se définir comme étant aux antipodes de toute forme d’arrogance jupitérienne, mais au contraire attachée au respect intransigeant du peuple – l’unique souverain. La réhabilitation de la démocratie doit être au centre de ses préoccupations par le recours au référendum et à la démocratie de proximité (communale). Un discours sobre de vérité doit se substituer à la fuite dans l’esbroufe quotidienne. C’est à l’écoute du pays profond qu’il lui revient de fonder son discours sur les grands thèmes de l’époque, la dette publique, la question sociale, la lutte contre le chômage et la pauvreté, l’école, la sécurité, la maîtrise des frontières, les services publics vitaux pour la vie quotidienne, la réforme de l’Europe.

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

88 commentaires pour Sur l’avenir de la droite dite « classique » ou « de gouvernement » (Pour Atlantico)

  1. jpmjpmjpm dit :

    Bonsoir Maxime,

    lorsque vous dites (…) La réhabilitation de la démocratie doit être au centre de ses préoccupations par le recours au référendum et à la démocratie de proximité (communale). (…)

    je pense qu’il faut aller beaucoup plus loin et se poser la question du rapport entre la démocratie représentative et la démocratie directe. La démocratie représentative est par nature une forme très limitée de « démocratie ». Et il est intéressant de comprendre ce qui « pratiquement » entrave la démocratie directe. La réponse à cette question, permettrait, je crois, de restituer une démocratie plus réelle.

    J’aime

  2. DS dit :

    Pourquoi voter LR quand ils font depuis longtemps une politique de centre gauche :
    économie dirigée, impôts à tous les étages, croissance économique oubliée,
    écologie punitive, interdiction des forages ( Ch. Jacob 2012) pour nous permettre d’importer le gaz de schiste amèricain, multiplication des normes environnementales,
    et maintenant V. Pecresse à Kiev pour en rajouter à la guerre qui nous ruine pour rien.
    Les vieux principes de la droite bourgeoise, paix et prospérité, ne sont défendues par personne.
    Désormais je vote blanc et vois l’avenir en noir.
    « Its the economy, stupid »

    Aimé par 1 personne

  3. charles902 dit :

    Bonjour Monsieur Tandonnet
    il me semble que notre aréopage politicien est particulièrement représentatif d’un électorat déboussolé par des années de masturbations intellectuelles et de postures morales questionnables.
    N’importe qui, aujourd’hui, peut dire n’importe quoi, et, s’il est élu, exiger d’être traité comme un « représentant du peuple » avec tout le decorum et admiration que cela entraine. « L’Etat c’est moi » est le cri de ralliement de cette respectabilité de pacotille qui veut que la reconnaissance de quelques uns définissent une valeur personnelle globale.
    De fait les électeurs semblent agir comme des enfants trop gâtés, impulsifs, changeant d’opinion comme de chemise, ballotés qu’ils sont par les querelles internes incessantes de leurs élus et les postures imbéciles que ces mêmes élus prennent à tout bout de champs (comme celle de l’autre jeune niais refusant ostensiblement de serrer la main à un de ses collègues…La belle gloire qu’il en a tiré!).
    Finalement la démocratie c’est comme le permis de conduire: il faut y être formé (civisme), sinon on ne sait pas quoi en faire. Un électorat inconscient de ses responsabilités ne peut être représenté que par des élus de pacotille.
    Quant à la droite, elle doit se refonder, sérieusement et sans coups de menton, autour des individus solides qu’elle compte encore (Wauquiez-Lisnard- Bellamy…) et qui tiennent bon grâce aux valeurs qu’ils défendent et malgré les gesticulations des quelques aboyeurs ambitieux qui ont failli générer leur perte.
    Comme vous le dites parfaitement, « Un discours sobre de vérité doit se substituer à la fuite dans l’esbroufe quotidienne ».

    J’aime

  4. Label France, acheter local. dit :

    Pierre Gentillet analyse aussi l’avenir du parti LR à 43’25 » son analyse paraît pertinente. Mais en politique, beaucoup d’imprévus dit-il. https://youtu.be/NHWomv4_FKs

    J’aime

  5. Mildred dit :

    Et aujourd’hui où, paraît-il, les LR se cherchent un leader, il y un un qui doit se les mordre de n’avoir pas écouté les conseils de Sandrine :

    J’aime

  6. Citoyen dit :

     » la droite a ainsi perdu sa place de grande force de gouvernement ou d’alternance et se trouve réduite à n’être plus qu’une minorité à l’Assemblée nationale avec 69 députés. Il faut dire la vérité : elle a largement perdu la confiance du peuple.  »
    C’est sûr ! … Et s’il n’y avait que ça ….
    Comme le fait est déjà bien souligné dans les commentaires, elle est dans un tel état de décrépitude, qu’elle a permis que la commission des finances de l’assemblée tombe dans les mains de Coquerel, autrement dit de l’extrême-gôche !…
    Les rescapés LR vont finir par être aussi nuisibles que ceux qui sont partis chez LREM.

    Aimé par 2 personnes

  7. Anne dit :

    Je suis très déçue de l’élection de Coquerel à la présidence de la commission des finances.
    Je suis encore plus déçu de l’attitude des LR. J’ai un peu suivi l’élection, il y a eu un moment où la séance a été interrompue à la demande du RN. J’ai pensé qu’un accord pourrait être trouvé entre LR et RN pour faire élire le candidat LR, candidat tout à fait acceptable.
    Mais même pas. Les LR ont vraiment peur de France Inter. J’avais un petit espoir mais plus du tout maintenant.

    Aimé par 2 personnes

    • Stanislas dit :

      Coquerel est le candidat idéal pour ce poste, il n’a fait aucune étude de près ou de loin en compta ou équivalent semble t’il … c’est parfait pour, arbitrer, lire les comptes de budgets de la nation qui sont de toute façon pilotés par l’UE..

      Entendons nous bien ce n’est pas une critique, il sait peut être gérer ses comptes personnels..

      J’aime

  8. Sganarelle dit :

    Le L’R s’est définitivement discrédité . Il est mort.
    Si le RN ou n’importe quel autre parti de droite se pointe à l’horizon il sera bienvenu.
    Le choix porté sur quelqu’un d’incompétent irresponsable ancien trotskyste anarchiste est sûrement meilleur que celui concernant un suppôt de Satan extrême droite n’est – ce pas mr de Courson ?

    Pauvre France

    Aimé par 1 personne

    • Anne dit :

      Je pense que le RN finalement devrait cesser de chercher des alliances avec les LR, et poursuivre sa propre politique. De toute façon, depuis Fillon puis Pécresse, les LR votent systématiquement LaREM.
      Les alliances se feront avec un autre parti de droite si un nouveau parti émerge.

      J’aime

  9. Monique dit :

    Un nommé Coquerel à la tête de la Commission des finances, vous voyez bien que si le RN n’est pas jugé fréquentable, on trouve qu’un insoumis de l’ultra gauche a sa place au gouvernement.!!!!

    Aimé par 2 personnes

    • Anonyme dit :

      quelle honte pour les LR, ,,ayant moins de députer que le RN,,je ne voterais plus pour eux michel43

      J’aime

    • Gérard Bayon dit :

      Sur le fond @Monique, que ce soit un pitre du RN ou ce clown cela change quoi ?
      Par ailleurs les Pts de Commissions ne sont élus que pour un an….Nous verrons bien où nous en serons en 2023,pas sûr que le gouvernement soit le même.

      J’aime

    • Pheldge dit :

      sauf que le candidat du RN est tout sauf un pitre ou un extrémiste, il vient de chez NDA …

      Aimé par 2 personnes

    • Anonyme dit :

      M,Bayon ,si il y a un pitre fanatique chez Maxime, ,,c’est bien vous ,,,michel43

      Aimé par 1 personne

    • Gerard Bayon dit :

      @Michel43, Pheldge
      Auriez vous déjà oublié les prestations pitoyables de Mme Le Pen lors des débats des seconds tours de l’ élection présidentielle lorsqu’elle aborde les sujets économiques ?

      J’aime

    • Pheldge dit :

      vous êtes hors sujet : je suis le premier à dire que MLP est une cruche sur beaucoup de sujets, mais elle n’était pas candidate, par contre le candidat présenté par son parti avait une autre pratique et une autre expérience que Coquerel, et c’est ce dont il est question !

      Aimé par 1 personne

    • Gérard Bayon dit :

      @Michel43
      Nos divergences politiques ne devraient pas vous autoriser à vous montrer discourtois.

      J’aime

  10. Eric dit :

    Bonjour,
    L’élection ce matin d’Eric Coquerel à la présidence de la commission des finances résume le passé des 10 dernières années, le présent et, c’est à craindre, le futur de LR : mieux vaut faire élire un troskiste que de courrir le risque de se voir reprocher par le camp du bien (Le Monde, France Inter et consors) d’avoir apporté ses voix à « l’extrême » droite. Macron et ses clones ont de beaux jours devant eux. A force de ne pas vouloir reconsidérer le dogme chiraco-sarkosiste du « pas de compromission avec le RN », ce qu’avait fait Mitterrand en son temps avec les communistes (et on voit où en est le PC aujourd’hui), le LR restera jusqu’à sa disparition coincé par le piège tendu à la droite par le même Mitterrand et repris à son plus grand profit par Macron.
    LR ne pourra pas revenir au pouvoir tout seul.
    Par ailleurs, à force de voir leurs représentants jouer un jeu qui au final favorise la gauche, voire l’extrême gauche, les derniers électeurs LR qui ne veulent pas voter RN finiront par grossir les rangs des abstentionistes.
    Et il n’est pas souhaitable que la vie politique française se résume à un choix entre le RN, LFI et, pour reprendre l’expression de Macron, l’extrême centre, qui finit nécessairement en un choix par défaut, ou plutôt un non choix, pour ce dernier.
    A force de ne pas avoir d’alternance nous finirons par avoir soit la révolution soit la guerre civile.
    Les LR, ou ce qu’il en reste, vont-ils un jour le comprendre ?

    Aimé par 2 personnes

    • Eric, je n’ai pas compris que les 8 LR de la commission aient voté pour cet olibrius mais peut-être ai-je mal compris.
      MT

      Aimé par 1 personne

    • Eric dit :

      En effet Maxime, ils n’ont pas voté pour Coquerel mais ils n’ont rien fait pour éviter son élection. En clair, ils ont préféré ne pas voter pour le candidat de RN en sachant que cela ne pourrait que conduire à l’élection du candidat de LFI.
      Je pense, peut être à tort, qu’entre la peste LFI et le choléra RN une majorité des électeurs LR préfère malgré tout le choléra. Le programme économique des deux est très proche et effectivement très éloigné de celui de LR. Il me semble toutefois que, sur d’autres sujets régaliens, LR est plus proche du RN, qui n’accuse pas la police de tuer et n’appelle pas au métissage de la France, que de LFI.
      J’ai entendu quelques commentateurs qui expliquaient que LR, par ce choix, voulait éviter de donner la possibilité au RN de se respectabiliser …
      C’est une tactique qui peut se comprendre, si ce n’est que c’est celle qui est suivie depuis 30 ans par le RPR/UMP/LR et qui aboutit aujourd’hui à un parti qui a réalisé moins de 10% aux élections européennes et moins de 5% aux élections présidentielles.

      J’aime

    • Le scrutin étant secret, il y avait une petite possibilité qu’il y ait une défection coté Nupes. Si LR avait voté RN comme un seul homme il y aurait donc eu une petite possibilité de faire gagner RN. LR a malheureusement montré qu’il préférait LFI au RN. LR est définitivement du coté obscur. Il n’y a plus rien à en attendre.

      J’aime

    • Gil dit :

      Bonjour
      « un troskiste » de cette clique qui ont pour maîtres à penser de robespierre, castro, chavez bref c’est bon pour moi les lr sont conformes à ce qu’ils ont toujours été.

      J’aime

  11. Ping : Maxime Tandonnet. Sur l’avenir de la droite dite “”classique” ou “de gouvernement” - Citron IL

  12. Gribouille dit :

    Quand la « droite classique » était en position de force, elle a utilisé une partie de son pouvoir et de son influence à mettre en place ceci :

    https://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/macron-tire-a-boulets-rouges-sur-le-marche-europeen-de-l-electricite-et-le-calcul-absurde-des-prix-923642.html

    qui ne marche pas ; et, si c’était à refaire, elle le referait, du fait de son idéologie « libérale ».
    (elle a aussi, par exemple, initié la fuite des aspirants professeurs en 2010 2011 ; ou encore, nous dites-vous, elle ne s’est pas occupé de l’immigration ou de l’insécurité, pour une raison incontestablement des plus sérieuses : les calembours d’un de ses concurrents…).

    Maintenant qu’elle n’est plus en position de force, elle utilise l’influence qui lui reste à ceci :

    quelle utilité peut-on bien trouver à ces gens-là, dans leur état d’esprit actuel (et de 40 ans) ?

    Aimé par 1 personne

    • H. dit :

      « Quelle utilité peut-on bien trouver à ces gens-là, dans leur état d’esprit actuel (et de 40 ans) ? » : aucune. A trop mentir, à trop se trahir, à trop s’entremettre, comment peut-on encore les croire ?

      J’aime

  13. Liber dit :

    Quel succès les partis de « gouvernement » : PS, LR, LREM, Centristes ……
    Avoir réussi à amener un marxiste pur jus, islamo-gauchiste distingué, à la tête de la commission des finances de l’AN !!
    Quel succès !
    Sauvés, nous sommes sauvés, nous avons évité l’extrême droite …. les dangereux Zemmour, Lepen, Mariani …
    Et puis il est vrai qu’en France la gauche ne peux pas être extrême !!
    pas d’inquiétude à avoir donc !!

    Aimé par 6 personnes

  14. Ping : Maxime Tandonnet. Sur l’avenir de la droite dite ""classique" ou "de gouvernement" - Tribune Juive

  15. Anonyme dit :

    voir Charlie hebdo, 29 juin 2022, le scandale du pavillon bleu : « bouillon chimique et bains de mers »; mers et océans sont remplis de molecules chimiques cancérigenes; quiconque mange 100 g de moule avale une centaine de molecules micro plastiques et autres polluants agglomérés ; évitons de boire la tasse ! mais le mal est fait

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.