L’idée même d’un « pacte de gouvernement » LR-Ensemble méprise la volonté populaire

L’idée, agitée par quelques individualités de droite, d’un pacte de gouvernement entre Ensemble (la majorité présidentielle) et la soixantaine de députés de droite (LR et alliés) pour rendre au chef de l’Etat une majorité absolue à l’Assemblée, méprise frontalement la volonté populaire. 71% des Français sont satisfaits qu’il n’y ait pas de majorité absolue à l’Assemblée nationale, selon un sondage Elabe pour BFM et l’Express. Et cette étude est confirmée par de multiples enquêtes d’opinion et corrobore un vaste courant de satisfaction que l’on ressent partout dans le pays.

C’est en effet dans le cadre d’un large consensus que les Français ont choisi cette option par un geste de défiance envers l’exécutif. Ils ont voulu mettre fin à la présidence dite « Jupiter ». Or, l’idée de pacte de gouvernement consiste justement à tourner le dos à ce verdict populaire en reconstituant, par voie de négociation interne à la classe politique une majorité présidentielle absolue. Bafouer la volonté populaire, aussi clairement exprimée dans les urnes, par une combinaison politicienne telle qu’un « contrat de gouvernement » entre Ensemble et LR, reviendrait à violer frontalement le verdict du suffrage universel et à aggraver encore le discrédit de la parole publique et la fracture démocratique entre le peuple et ses représentants qui déjà, se traduit par une abstention gigantesque (54% aux législatives!).

Un tel pacte de gouvernement aboutirait de fait, pour LR, à endosser le bilan du premier quinquennat, la dette publique à 3000 milliards, le vertigineux effondrement scolaire, les politiques sanitaires aussi inefficaces que liberticides, l’accélération du déclin industriel, le désastre sécuritaire, etc. Ce choix équivaudrait à enchaîner le destin de la droite à un nouveau quinquennat dont tout laisse penser qu’il conduit le pays à l’abîme. Il aurait pour effet de laisser le monopole de l’opposition aux formations radicalisées, en guerre idéologique, mais dont les propositions rivalisent de démagogie. Quel plus magnifique cadeau pourrait faire la droite au RN que de disparaître absorbée dans la macronie! Alors que s’ouvre sans doute une ère de crise financière, économique, sociale et politique d’une extrême violence, la disparition de la droite « classique » qui serait alors avalée par « Ensemble » et discréditée, priverait la France d’une espérance de relève démocratique (que pourrait représenter une droite libre) et d’échapper au naufrage. Elle ouvrirait sans doute la voie à l’arrivée inéluctable au pouvoir d’une alliance de gauche radicalisée sur le modèle Nupes.

Quant à l’argument en faveur d’un pacte de gouvernement pour éviter le chaos, il relève de la parfaite hypocrisie. Car rien n’empêche le cas échéant une droite indépendante du gouvernement d’approuver au car par cas des projets de lois nécessaires à l’intérêt général en conditionnant son soutien à l’approbation de ses amendements. La seule question est de savoir si l’opposition LR doit se soumettre à la macronie en entrant dans une combinaison ministérielle pour une poignée de maroquins. Le véritable choix est entre la soumission à un pouvoir qui depuis 5 ans, ne cesse d’humilier et de dépecer la droite et la résistance au nom de l’intérêt supérieur de la France.

MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

74 commentaires pour L’idée même d’un « pacte de gouvernement » LR-Ensemble méprise la volonté populaire

  1. AP dit :

    https://www.contrepoints.org/2022/06/25/433597-pass-sanitaire-europeen-qui-a-vote-pour-ou-contre

    Où sont-ils les félons? Il faudra voter pour JF Bellamy aux prochaines élections.

    Aimé par 1 personne

    • Anonyme dit :

      les félons sont partout a LR, ,,certains font les yeux doux a Macron ,attendons la suite,,,,michel43

      J’aime

  2. there dit :

    C est l heure de vérité. Nous allons pouvoir compter les vivants -ceux qui resisteront- et les morts -les collabos- je peux me tromper mais les premiers seront une poignée.

    Aimé par 1 personne

  3. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    Un bon test va être le vote concernant le prolongement ou non du fameux état d’urgence sanitaire. Sans vote positif du parlement, celui-ci prendra fin le 31 juillet. Il n’y a évidemment aucune justification à son prolongement mais un vote positif sur ce texte nous indiquera à quelle sauce nous serons mangés pour les cinq ans à venir et si l’opposition affichée est de façade ou pas. Le vote récent des députés LFI a Strasbourg sur le pass vaccinal européen ne m’incite pas à l’optimisme. Il sera alors un clou de plus planté sur le cercueil dans lequel gît désormais notre pays. Avant de céder aux sirènes de la Macronie, nos représentants ont fortement intérêt à réfléchir à ce qu’un tel vote implique pour le pays et pour eux.

    Bonne journée

    Aimé par 2 personnes

    • Gerard Bayon dit :

      @H
      Ce sera en effet un bon test. La majorité des élus du Sénat et du palais Bourbon ne brillent généralement pas par leur courage ni par leur hardiesse.
      Quand le ministre de la santé leur mentira et leur dira qu’un vote négatif les rendra co-responsables d’une nouvelle épidémie et de toutes ses conséquences, nous compterons alors les poltrons et les lâches.

      J’aime

    • Citoyen dit :

      Exact, H, la position sur l’état d’urgence sera un moment de vérité.

      J’aime

    • Charles Heyd dit :

      Comme souvent la réponse est dans la question; les LR, je l’ai déjà dit ici auparavant, voteront la prolongation, y compris au sénat. comme une partie de la gauche est aussi pour, ce texte passera facilement; et bien d’autres suivront!

      J’aime

    • Pheldge dit :

      tout à fait, il suffit d’un texte consensuel dans lequel une majorité de député puisse se retrouver, et c’en est un de choix. En plus ils pourront tous évoquer la main sur le cœur « l’intérêt général » …
      Ensuite, comme on sait, il n’y a que le premier pas qui coûte …

      J’aime

  4. cgn002 dit :

    La question est aussi de savoir si, exceptionnellement, certains projets étaient acceptables (constructifs et d intérêt general), auquel cas aucune raison de s’arquebouter sur le délétère principe : si ce n’est pas notre projet, alors nous nous y opposons par simple rivalité partisane.
    Je rappelle que ce principe a duré des années avant l’ avenement de Macron (qui decoulait de cette sotte polarisation gauche-droite, ou droite -FN)..

    J’aime

  5. artofuss dit :

    A reblogué ceci sur MEMORABILIA.

    J’aime

  6. Bonjour Monsieur Tandonnet, bonjour à toutes et à tous. A l’adresse de ce qui reste de la droite, je paraphraserais Jésus : hommes de peu de foi !. J’ai été voter avec un dégoût sans nom…. Copé : celui-ci suinte l’honnêteté comme un notaire. Louvrier : connait pas, mais quand je l’ai vu avec sa mèche folle,j’ai souris…. Tiens…il est d’la Baule… Ah….Je suis écoeuré par cette classe politique. Rien n’avance et nous nous enfonçons dans les sables mouvants de la dette, délinquance et autres turpitudes. J’en viens de plus en plus souvent à souhaiter que Monsieur Poutine déclenche cette fameuse guerre en Europe et qu’on en finisse !. Aux esprits chagrins je dirais qu’étant d’origine Serbe, je pourrais m’exprimer, un peu, sur qu’est la guerre ayant encore de la famille, là bas. J’ai toujours en tête cette réponse de Mengele qui à la fin de sa vie regrettera jusqu’à son dernier souffle de ne pas avoir exterminer tous les juifs… Une telle conviction ainsi chevillée au corps force le respect !. Alors oui, c’était une ordure, il a tué mes semblables humains, les gens de ma race, mais quand même… Étant croyant je n’aimerais d’ailleurs pas être à sa place… Mais que ton oui soit oui et que ton non… soit non !!! A quelles compromissions / trahisons allons nous être mangé ?. Je n’en peux plus !!!!! Avant que le coq aura chanté trois fois…. Rappellez vous…. Des nains entre eux dirait Mitterrand…. Oui Monsieur Tandonnet, celà va être explosif. D’où va venir l’étincelle qui va enflammer ce baril de poudre ?…. Tuez les tous ! Dieu reconnaîtra les siens.

    J’aime

  7. Stanislas dit :

    C’est bien ce que j’essaie d’expliquer, c’est qu’une partie des figures télés des partis bien propres sur eux, moralistes, basculent dans « l’extrémisme, la démagogie,  » de la ponérologie politique renaissante en marche.
    Petit point de nuance : ce n’est pas de la félonie ni de la trahison, ni de l’hypocrisie, c’est juste du business

    « en politique, il ne suffit pas d’avoir des vertus, il faut savoir les abandonner à temps » qu’aurait dit un célèbre inconnu de moi…

    J’aime

    • cgn002 dit :

      Vous résumez ainsi toute l’explication de la perdition de l’humanité…!
      On peut mettre tout l’occident désormais, la Russie et la Chine dans ce package mortifere.
      Pour votre part, je pense que le mot désintéressement est un gros mot, sinon un tabou bien enfoncé…!

      J’aime

    • Stanislas dit :

      CGN002
       » Pour votre part, je pense que le mot désintéressement est un gros mot, sinon un tabou bien enfoncé…! »

      Pas bien compris .
      serait ce une déduction de psychanalyse appliquée à partir de votre table de cuisine sur un de mes pic de névrose aggravé, suspecté par vous, entre la poire et le fromage ?

      Tiens au fait, pendant que vous m’interpelez scientifiquement, vous vous souviendrez qu’il y a quelques mois, j’avais présenté vite fait que le covidcircus est une fraude (ou un trafic) des codages hospitaliers mis en place en début 2020..
      Vous serez heureux d’apprendre que je suis auditionné aujourd’hui par des scientifiques pros, des médecins hospitaliers qui reconnaissent l’exactitude de mon enquète… au pire, qui ne peuvent la nier.. (en catimini bien sûr, puisque les toubibs sont pourchassés par leurs ordres à la moindre respiration non conforme)

      encore un dérèglement de névrose de votre commentateur préféré, pour votre apéro du jour…

      J’aime

    • Stanislas dit :

      quand je dis « c’est juste du business » j’évoque qu’une peau s’achète ou se vend pour ses compétences ou pour le carnet d’adresse.
      Alors ne confondons pas tout, camarade CGN002 enclin à me mordre à la 1ere occasion

      Perso, enfant élevé au fin fond du bled par un père ouvrier et une mére au foyer, ma peau a été vendable (ou achetable) après quelques résultats intéressants en tant que cadre dirigeant. Des chasseurs de tête parisiens m’ont contacté pour des missions diverses correspondant à mes compétences observées. C’est ainsi que je me suis retrouvé en Mayenne par exemple pour une mission de redressement d’une entreprise défaillante par exemple

      C’est de cela que je parle, camarade mordant. Sauf que bibi, je n’ai jamais travaillé dans le secteur public, par conséquent, je n’ai pas de compte à rendre au bon peuple qui ne m’a pas élu pour que j’aille représenter les intérêts d’une poignée d’investisseurs nationaux et internationaux….

      verstanden ?

      J’aime

  8. Je suis d’accord avec tout votre article, vous négligez juste le fait que les LR sont collectivement suicidaires.

    Si c’est mauvais pour leur parti, ils le feront.

    J’aime

    • cgn002 dit :

      Partisianisme et dogmatisme de nos partis politiques…
      C est la bêtise de groupe (corporatiste) qui anesthésie toute intelligence.

      J’aime

  9. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Si ainsi que vous le signalez 71% des Français sont satisfaits, il n’est pas inintéressant d’apprendre par le même sondage que 54% des Français estiment que le RN et Marine Le Pen sortent renforcés de ce second tour des élections législatives, alors qu’ils ne sont que 2% pour estimer que les LR en sortent renforcés !
    Dans ces conditions, que les LR se soumettent à la macronie ou pas, ne changera rien au destin de ce parti en lequel – et par sa faute – la majorité des Français ne se reconnaissent plus !

    Aimé par 1 personne

    • Mildred, oui, mais il me semble que vous mélangez le constat et le niveau l’adhésion.
      MT

      Aimé par 1 personne

    • Pheldge dit :

      tout à fait, et j’ai le sentiment que le RN a franchi un cap : il leur restera à, confirmer, mais en étant le second groupe de l’assemblée, il change de catégorie. Il sera intéressant de juger leur opposition, voire de comparer à celle de LR

      J’aime

  10. Personnellement ce qui ne me plaît pas c’est que même s’il en a le droit en tant que Président de La République chef des Armées c’est que Macron nous engage palliers par palliers, étapes par étapes dans la guerre Ukraine Russie. « Et ça va nous coûter un pognon de dingue ». Et personne ne dit rien. Et personne ne sait au juste ce qu’il fait, ce qu’il décide et ce qu’il dit à Poutine.

    Aimé par 4 personnes

    • Alain De Vos dit :

      D’accord avec cette remarque. D’ailleurs, il devrait venir devant le peuple pour s’en expliquer et devant l’assemblée pour approbation

      Aimé par 1 personne

  11. Ping : Maxime Tandonnet. L’idée même d’un « pacte de gouvernement » LR-Ensemble méprise la volonté populaire - Tribune Juive

  12. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Et si, peut-être, le Sénat pouvait aussi jouer son rôle dans la préparation des lois avant le vote des députés ? Et si le gouvernement s’appuyait un peu plus sur les commissions mixtes paritaires qui pourraient alors se montrer soucieuses des « intérêts supérieurs de la Nation » et permettre des accords temporaires pour faire voter quelques lois ?
    C’est maintenant aux députés LR de se venger de 5 ans de mépris et d’humiliation par la Macronie trop subtile et trop intelligente et d’imposer leurs amendements et l’on verra alors qui bloquera l’Assemblée Nationale.
    Les déclarations stupides de F. Copé, F. Louvrier, P. Juvin et autres prochains traitres sont inacceptables et doivent être rapidement dénoncées par ce qui reste de l’Etat-Major du ce parti car elles sont de nature, comme vous l’expliquez, à ridiculiser et rabaisser une droite déjà bien mal en point.

    Aimé par 1 personne

  13. Gribouille dit :

    Imaginons qu’il y ait un pacte de gouvernement : cela signifie que non seulement LR vote ponctuellement les quelques projets de loi qui lui conviennent, comme vous le suggérez ; mais aussi qu’il peut négocier pour refuser les autres.

    Inversement, imaginons qu’il n’y ait pas de pacte de gouvernement : cela signifie que LR vote ponctuellement les quelques projets de loi qui lui conviennent, mais qu’il n’a pas le contrôle sur les autres. M. Macron sera donc libre de se tourner vers la Nupes pour voter ces autres projets.

    Donc ce que vous proposez signifie simplement que LR doit, pour ne pas compromettre son image, renoncer à une part plus importante de ses convictions (je fais ici l’hypothèse que LR a des convictions) et donc de l’intérêt du pays (je fais ici, aussi, l’hypothèse que LR choisit ses convictions en fonction de l’intérêt supérieur du pays).

    Donc finalement, ce que vous proposez signifie simplement que vous raisonnez plus en fonction de la tactique politicienne (récupérer/conserver des votes aux prochaines élections) que de l’intérêt du pays (puisque vous recommandez de laisser à M. Macron les mains libres, pour ne pas salir celles de LR).

    (la raison plus fondamentale en est, sans doute, que LR n’a pas de réelle différence à afficher/assumer avec les projets que vous reconnaissez comme nuisibles de M. Macron. Mais je souhaite simplement souligner, via les contradictions de votre raisonnement ci-dessus, ce que signifient réellement les grands discours sur la radicalisation des uns et l’espérance démocratique qui resterait portée à bout de bras par les autres…)

    J’aime

    • Gribouille, soutenir au cas par cas des projets de lois qu’on estime nécessaire (en s’opposant aux autres) n’est pas la même chose qu’entrer dans un gouvernement où l’on est tenu de soutenir sa politique: rien de contradictoire dans mon raisonnement.
      MT

      J’aime

    • Citoyen dit :

      (je fais ici l’hypothèse que LR a des convictions)
      Compte tenu des évolutions des dernières années, c’est plutôt hardi comme hypothèse, Gribouille !…

      J’aime

  14. roturier dit :

    MT s’improvise donc, voir déjà le titre, porte-parole de « la volonté populaire ».
    Son article précédant contenait déjà la perle suivante : « …la France profonde a le sentiment… ».

    Qu’en sait-il ? Comme représentant de la « volonté populaire » et de « la France profonde » on pourrait imaginer bien plus crédible qu’un bourgeois énarque ayant sévit, entre autres, à l’Elysée.

    J’estime perso que l’élection législative exprime au moins TROIS volontés populaires, difficilement compatibles : LREM, RN et NUPES.

    D’autant que le discours tandonnesque va à l’encontre des nombreux caciques de LR, actuels et anciens, qui soutiennent et qui soutiendraient la gouvernance Macron, sous une forme ou une autre ; Edouard Philippe en étant le plus emblématique (je vous fais grâce de l’interminable liste).

    Certes, l’apparatchik professionnel Christian Jacob défend le temple en ruines moyennant rodomontades et coups de menton. MAIS rappelons :
    – Dans un mois ou deux il sera remplacé ; il est donc déjà à responsabilité limitée.
    – Le refus de négocier est un point de démarrage classique d’une fructueuse négociation.

    Et rappelons : paralysie et instabilité gouvernementales seraient au détriment de nous TOUS ; surtout de la France « profonde et populaire » dont MT fait mine de se soucier.

    J’aime

    • roturier, je ne suis pas sûr que le successeur (pressenti) de M. Jacob sera davantage que ce dernier dans une logique collaborationniste.
      MT

      J’aime

    • roturier dit :

      « …collaborationniste… ». Comme si vous ignoriez ce que ce terme véhicule comme opprobre…
      Combien de fois vous ai-je cité Talleyrand « tout ce qui excessif est insignifiant ».
      MAIS rien à faire. Vous vociférez et ça vous discrédite ; c’est plus fort que vous.

      Personne n’est certain de l’identité et des intentions du successeur de Jacob.
      Et SURTOUT s’il sera suivi des députés LR qui ne sont pas élus pour faire godillots.

      Et IN FINE il n’y a que ceci qui compte : « paralysie et instabilité gouvernementales seraient au détriment… surtout de la France « profonde et populaire ».

      En vous lisant on dirait que vous n’en avez rien à faire. Vous êtes surtout nostalgique d’un ectoplasme politique. De votre jeunesse, quoi ; de votre quart d’heure de gloire.

      J’aime

    • cgn002 dit :

      Les 3 partis listés :
      – ne sont pas une « volonté populaire », cad une adhésion.
      Les électeurs ont dans une grande partie rejeté simplement les votes auxquels ils s’opposent
      – de plus, restent fortement minoritaires, si on prend en compte les 54% d’ abstention.
      La seule issue pour la France (et l’Europe) est qu’une intelligence collective (et coherente) apparaisse enfin…
      Mes enfants ou petits enfants connaîtront peut être un retour des lumières…
      Actuellement, on deconstruit puissamment, sur la base de mentalités déplorables, puis viendra le chaos…
      Le cerveau humain affectionne les brainstormings, les nations et les civilisations aussi.
      Tous cela étant accompagné et amplifié par nos concurrents : USA, Russie, Chine, etc
      Les leviers en sont multiples, efficaces et non ressentis par les électeurs…

      J’aime

    • roturier dit :

      @ Cgn002

      «… une ‘’volonté populaire’’, cad une adhésion », dites-vous.
      Cette définition est LA VOTRE, arbitraire et étayée par RIEN.
      Que ma volonté soit de manger le chocolat ou de ne pas le manger, c’est MA volonté.
      Ma volonté peut être d’adhérer ou de rejeter ; dans les deux cas c’est MA volonté.

      La démocratie est un système exécrable ; mais on n’en a pas encore trouvé de meilleur. En conséquence tout suit : le vote est très souvent et depuis toujours une volonté d’écarter ceux dont on ne veut pas.
      Il n’y a que des (jeunes…) sots à tête brûlée qui adhèrent (et là, aussi, souvent par le négatif ; par le rejet de la partie adverse). Leur adhésion est souvent irréfléchie voire nuisible.
      En temps de paix, à tête froide, on n’adhère pas ; on élimine. De plein droit et tête haute.

      Le vote « négatif » est un vote comme un autre. Les mathématiciens savent d’ailleurs que la définition du négatif et du positif est arbitraire ; les deux sont interchangeables.

      L’important, au risque de me répéter encore, c’est que paralysie et instabilité gouvernementales seraient au détriment de nous tous ; surtout de la France « profonde et populaire » chère à MT (dit-il…).
      Le choix est entre gouvernement et chaos. Cessons de faire la fine bouche.

      J’aime

    • Citoyen dit :

      Si si, roturier, « …collaborationniste… » est un terme bien choisi, s’agissant de qualifier l’action de ceux qui ont choisi de collaborer avec le destructeur, le fossoyeur, de ce pays.

      J’aime

  15. Fredi M. dit :

    Or, l’idée de pacte de gouvernement consiste justement à tourner le dos à ce verdict populaire

    Ça s’est déjà vu, en 2005 par exemple.
    Sans compter l’inexorable montée du RN dont personne n’a voulu tenir compte…

    Aimé par 1 personne

    • Charles Heyd dit :

      Je pense que comme en 2005, les LR, ou ce qu’il en reste, trouveront un stratagème pour soutenir au cas cas cas, voire dans tous les cas, les propositions ineptes de Macron; dans l’armée, il y avait un adage un peu cru qui disait: les baisés comptez vous!

      J’aime

    • Pheldge dit :

      Il y a pour cela un argument d’autorité : « l’intérêt supérieur, au choix, du pays, de la Nation ». On peut également utiliser « c’est l’europe qui impose … » qui marche avec succès depuis des lustres.

      J’aime

  16. Fredi M. dit :

    Parfois un titre de billet dit tout…

    J’aime

  17. Un pacte inconditionnel serait évidemment une trahison absolue des électeurs qui ne pourrait qu’accentuer ensuite la dérive vers les extrêmes. Le coup par coup est une bonne solution à condition que chaque coup soit un « package », de même qu’une loi de finance. On ne peut bien évidemment pas dissocier (exemple volontairement caricatural) des décisions telles que doubler le nombre de fonctionnaires et diviser par deux les impôts et taxes. C’est là que le compromis prend tout son intérêt. Si pour faire adopter A auquel je tiens beaucoup, il faut accepter B auquel je suis opposé mais dont les inconvénients seront très inférieurs aux avantages de A, alors le compromis d’accepter A+B est tout à fait défendable et une force politique responsable doit l’expliquer à ses électeurs (et bien sur si elle s’éloigne trop de ce qu’elle a défendu pour se faire élire, alors elle doit défendre l’idée d’un retour devant les électeurs).
    Donc du coup par coup bien sûr mais avec des coups qui ne soient pas des micromesures ayant toutes les chances d’être en contradiction les unes avec les autres. C’est d’ailleurs pour quoi je considère que le régime d’assemblée représentative (avec débats et compromis) est infiniment supérieur au pouvoir solitaire (d’un individu ou d’un clan) et à l’usage excessif du référendum.

    Aimé par 1 personne

  18. claude pequart dit :

    Cela dépend qui est capable de digérer l’autre
    Je crains que le camp présidentiel ait un meilleur estomac

    Aimé par 1 personne

  19. Pheldge dit :

    « Un tel pacte de gouvernement reviendrait de fait, pour LR, à endosser le bilan du premier quinquennat » ah, parce que Bruno Lemaire, n’a pas été ministre de l’économie du quinquennat, avec l’aval du parti LR, de même qui Philippe et Casteix, encartés LR, n’ont jamais été PM !
    Egalement : « L’idée même d’un « pacte de gouvernement » LR-Ensemble méprise la volonté populaire » comme si il en avaient quelque chose à battre, de la « volonté populaire » … Ils trouveront une magnifique explication à base de « sacrifices dans l’intérêt supérieur du pays », s’il le faut.
    Pardonnez moi MT, mais je vous trouve bien candide.

    Aimé par 3 personnes

    • Pheldge, vous savez aussi bien que moi j’espère que ces quelques félons ont quitté LR pour rallier la macronie comme Ganelon à trahit Roland et que d’autres vont suivre évidemment la nature humaine étant ce qu’elle est, mais ce n’est pas une raison pour cracher sur la petite chose qui reste d’à peu près convenable dans la politique française et à laquelle je m’accroche pour ne pas tomber dans le désespoir et le néant politique (au fond, c’est facile le désespoir et le néant politique). C’est pourquoi je tiens ce blog qui est lu par certains politiques influents, sinon il y a longtemps que j’aurais laissé tomber (et c’est pourquoi j’ai écrit ce billet!)
      MT

      Aimé par 4 personnes

    • Pheldge dit :

      Non MT, ils ont rejoint macron avec l’approbation tacite de leur parti : quand avez-vous vu LR s’opposer à la politique de Philippe ou de Casteix ? moi, jamais ! les appeler traitres, est encore une fois une façon d’éluder la seule vraie question: qua fait LR pendant cinq ans, certainement pas de l’opposition.

      J’aime

    • Gribouille dit :

      « maximetandonnet dit :
      25 juin 2022 à 07:39

      Pheldge, vous savez aussi bien que moi j’espère que ces quelques félons ont quitté LR pour rallier la macronie comme Ganelon à trahit Roland et que d’autres vont suivre évidemment la nature humaine étant ce qu’elle est, « 

      Parmi ces Ganelons, se trouve l’ex-président et encore populaire (du moins, il y a quelques mois) chez LR, M. Sarkozy.

      N’est-ce pas, en soi, révélateur des graves problèmes d’orientation, de longue date, de ce parti ?

      Aimé par 1 personne

    • Gribouille dit :

      « ces quelques félons ont quitté LR pour rallier la macronie comme Ganelon a trahit Roland »

      Les gens de LR s’imaginent en pleine épopée, comme M. Darmanin se voit en pleine guerre de Cent ans.

      L’un accuse les Anglais d’avoir voulu envahir le stade de France (si ce n’est la basilique toute proche), les autres ont choisi comme tête de Turc, non pas les Basques de l’époque carolingienne, mais le RN.

      Âmes des chevaliers, revenez-vous encor ?
      Est-ce vous qui parlez avec la voix du cor ?
      Roncevaux ! Roncevaux ! Dans ta sombre vallée
      L’ombre du grand Roland n’est donc pas consolée ?

      Aimé par 1 personne

    • Berdol dit :

      D’accord avec vous Phledge, comme souvent !
      Les LR ont tous voté et même proposé (au sénat via Retailleau) la loi imbécile sur le pas sanitaire. On ne voit pas ce qui distingue les LR des LREM, d’où les ralliements qui vont se faire de plus en plus nombreux. Ou en est l’action des LR pour la réintégration des soignants qui ont refusé un vaccin qui ne marche pas et qui tue ou blesse nombre de gens jeunes et en bonne santé ? L’obèse Larcher ? Qui s’oppose chez les LR à la vaccination criminelle des enfants en bas age ? M.Juvin ? M. Retailleau ? M. Jacob ? Les trahisons sont d’ores et déjà innombrables : Il n’y a que le premier pas qui coute et il a déjà été franchi

      J’aime

  20. Ping : L’idée même d’un « pacte de gouvernement » LR-Ensemble méprise la volonté populaire | Qui m'aime me suive…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.