Sur le résultat du premier tour des législatives (pour Figaro Vox)

L’un des enseignements essentiels du premier tour les législatives de 2022 est la confirmation de la chute de la droite dite classique, ou républicaine. Avec 13, 62 % des voix, LR et ses alliés deviennent la quatrième force politique avec la perspective de perdre environ la moitié de leurs sièges à l’Assemblée nationale.

Ce piètre résultat n’est pas seulement la conséquence directe de la débâcle des présidentielles. L’échec de la droite est global, touchant à la fois les présidentielles et les législatives. Et la quête de boucs émissaires ne réglera rien. Si Valérie Pécresse a connu un tel revers aux présidentielles, c’est sans doute, au moins en partie, parce que le mouvement politique qu’elle représentait n’était plus en phase avec le pays. La droite n’a de chance de pouvoir se relever à l’horizon des cinq ans à venir qu’au prix d’une analyse des causes profondes de son échec.

En premier lieu, dans le contexte de la politique nationale et surmédiatisée, le succès ne se conçoit pas sans un leader capable de mobiliser des troupes en vue de la conquête du pouvoir. Que serait Ensemble sans Emmanuel Macron ou Nupes sans Mélenchon, ou le RN sans Marine le Pen? Et qui peut prétendre que la droite aurait gagné en 2007 sans le leadership de Nicolas Sarkozy ? C’est le coup de génie de Jean-Luc Mélenchon de s’être présenté en candidat au poste de Premier ministre (même sans illusion). Il reste que l’émergence du « patron » est un sujet complexe : ce dernier doit tout à la fois afficher un profil de fermeté pour convaincre son camp et d’ouverture pour rassembler au-delà. La droite n’est pas parvenue depuis dix ans à identifier un leader à la fois mobilisateur et rassembleur…

De même, la dynamique d’unité est une condition de la victoire en matière électorale. La gauche est parvenue – même de manière artificielle – à donner une impression unitaire. Au contraire, la droite était plus divisée que jamais. Au clivage habituel avec le RN s’est ajouté le départ de la frange droitière de l’électorat de droite vers Eric Zemmour et une série de nouveaux ralliements opportunistes, même marginaux, à la « majorité présidentielle ». Cette impression d’écartèlement fut dévastatrice.

La droite doit surtout réapprendre à s’adresser au peuple. Lors de ces élections présidentielles comme législatives, elle semble avoir perdu le contact avec le pays. Sans doute lui fallait-il impérativement apporter des réponses solides et crédibles sur le plan de la sécurité et de la maîtrise de l’immigration. Mais elle s’est leurrée en voulant suivre Eric Zemmour sur le terrain stérile du débat autour du « grand remplacement ». De même, la question de la dette publique est cruciale pour l’avenir, mais elle ne permet pas de gagner une élection. La droite n’a pas vu venir l’exaspération des Français sur le pouvoir d’achat et sur la vertigineuse dégradation des services publics, notamment sanitaires et scolaires, dont la conséquence est dramatique pour la vie quotidienne des Français. En 2022, par manque de vision, elle a largement abandonné ces questions au RN et à Nupes.

La droite a enfin sous-estimé le rejet du macronisme par une vaste majorité du pays. Au lendemain du premier tour, cette défiance s’exprime dans le score misérable réalisé par Ensemble ou la coalition présidentielle, sans précédent dans l’histoire de la Ve République. Le pays, tout en réélisant largement « par défaut » le président Macron a manifesté sa lassitude envers un mode de gouvernement qui consiste à noyer les échecs, le déclin et les souffrances de la Nation sous une débauche de communication. En soutenant pendant deux ans la politique « d’Absurdistan » bureaucratique dans la lutte contre l’épidémie de covid 19, la droite a donné une impression de soumission en délaissant à la gauche et au RN le rôle d’opposition.

Toute la classe politique sort vaincue de cette élection législative. Que plus de la moitié de l’électorat se soit abstenue au premier tour d’un scrutin aussi important est une tragédie démocratique. Qu’une coalition présidentielle réunisse à peine un peu plus de 12,5% des électeurs est un désaveu cinglant. Une autre leçon de ce scrutin, est l’extrême volatilité de l’électorat.  Six mois auparavant, les observateurs étaient quasi unanimes pour prendre acte « du décès de la gauche ». Or la voici soudain de retour, ramenant avec elle le clivage gauche-droite que le macronisme pensait avoir enterré…Depuis cinq ans les experts sont unanimes pour affirmer que « la France n’a jamais été aussi à droite ». Mais la droite sort écrasée, laminée des élections nationales et c’est la gauche ou assimilée qui triomphe… Dans un climat d’extrême nervosité, tous les basculements sont possibles.

Face à une Assemblée dont l’écrasante majorité sera bel et bien issue de la gauche (le président Macron provient du même parti socialiste que M. Mélenchon…), dans un contexte politique et social qui s’annonce extrêmement chaotique et violent, la droite peut demain se présenter en recours.  La clé du succès sera de retrouver le chemin des 52, 5% d’abstentionnistes par indifférence, dépolitisation et par écœurement.

Ainsi, la droite ne doit pas seulement parler de sa propre refondation, mais de la refondation de la démocratie française. Un système par lequel il suffit de réunir 12, 5% des électeurs pour obtenir une majorité absolue (même incertaine à ce stade) et les pleins pouvoir est non seulement absurde mais inepte. Il est de la responsabilité de la droite de soulever cette question et d’y apporter des réponses.

Après des décennies de défiance croissante envers la parole publique, liées à la succession des échecs, des promesses non tenues et des affaires dans tous les camps, il lui faudra convaincre que la politique peut être un engagement exemplaire, sincère et désintéressé au service de la vérité, de la France et des Français, et dans le respect intangible du peuple, plutôt qu’un vulgaire spectacle d’illusionnisme. A cet égard le nombre de députés importe peu : l’histoire rappelle sans cesse qu’il suffit d’une poignée d’hommes et de femmes déterminés pour montrer le sens de l’honneur.

MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

58 commentaires pour Sur le résultat du premier tour des législatives (pour Figaro Vox)

  1. Gamain dit :

    @ Pheldge 15 juin 03h08
    « … la seule issue que je vois serait le retrait de MLP, soit, la fin du RN « boutique familiale le Pen ».
    Moi pareil !
    Je l’espère depuis 50 ans.

    J’aime

    • Pheldge dit :

      sauf que le RN sans le un Pen comme référence, comme statue du commandeur, s’effondrera en quelques mois … donc ça n’est pas près d’arriver, hélas, car les cadres maintiendront l’exemplaire familial jusqu’au bout, quitte à faire comme tous les régimes totalitaires, promener la momie de temps en temps, pour rassurer les troupes.

      J’aime

    • Gamain dit :

      Pheldge,
      Votre remarque m’inspire une réflexion sur la nature de Bardella, figure de proue du parti pour les présentes élections.
      Par son allure et ses traits, ce jeune homme à quelque chose de germanique dans sa manière qui ne saurait déplaire à JMLP … lequel n’a eu que des filles.
      Une momie manipulée, comme dans  » Les contes d’Hoffmann « 

      J’aime

  2. ebillioque dit :

    je partage cette analyse, merci à vous de l’avoir ainsi exprimé

    J’aime

  3. there dit :

    Sur le même sujet , et avec une ligne analogue et sa touche humoristique , un très bon billet de H16 contrepoints.org/2022/06/15/432874-une-polarisation-qui-degenere

    Aimé par 1 personne

  4. petitjean dit :

    Pourquoi toujours ces mensonges

    la « droite » ET la « gauche » sont les deux faces d’une même médaille européiste-mondialiste !

    cette fausse « droite » a trahi la Nation , comme la « gauche » a trahi le peuple français

    Pourquoi ne pas le dire ?

    Aimé par 3 personnes

  5. H. dit :

    A propos d’arrêter d’emmerder les français, je souhaite donner un exemple concret de ce que je ne supporte plus chez les pingouins qui nous dirigent. Voilà le sujet : https://insolentiae.com/ca-va-faire-mal-75-des-voitures-exclues-des-villes-des-2025/
    A supposer que la mesure décidée soit nécessaire, ce dont je doute très fortement, je m’interroge sur les capacités intellectuelles de ces élus qui se semblent pas avoir pris en compte l’impact d’une telle décision sur une population qui n’a pas les moyens ou ne souhaite pas changer de véhicule et sur l’incapacité qu’à l’industrie automobile à remplir l’objectif imbécile voté.

    Aimé par 1 personne

  6. Gribouille dit :

    « La droite doit surtout réapprendre à s’adresser au peuple. Lors de ces élections présidentielles comme législatives, elle semble avoir perdu le contact avec le pays. Sans doute lui fallait-il impérativement apporter des réponses solides et crédibles sur le plan de la sécurité et de la maîtrise de l’immigration. Mais elle s’est leurrée en voulant suivre Eric Zemmour sur le terrain stérile du débat autour du « grand remplacement ». De même, la question de la dette publique est cruciale pour l’avenir, mais elle ne permet pas de gagner une élection. La droite n’a pas vu venir l’exaspération des Français sur le pouvoir d’achat et sur la vertigineuse dégradation des services publics, notamment sanitaires et scolaires, dont la conséquence est dramatique pour la vie quotidienne des Français. En 2022, par manque de vision, elle a largement abandonné ces questions au RN et à Nupes. »

    Le fait qu’il y ait un changement démographique important (appelé grand remplacement par certains) a déjà des conséquences politiques dans ce pays, et en aura de plus en plus s’il continue.

    Parmi ces conséquences, le choix de votre ex-patron Sarkozy de promouvoir la scandaleuse discrimination positive ; la repentance ; et les succès électoraux de la gauche.

    Qu’une partie de la droite refuse de faire le simple constat qu’il y a un tel changement, et qu’il est lourd de conséquences, est donc certainement l’un des problèmes majeurs de la droite pour retrouver les suffrages des électeurs. Si LR a pâti d’avoir abordé le sujet, c’est bien plutôt parce que Mme Pécresse, relayée par le billet que vous aviez fait à l’époque, a aussitôt nié avoir même abordé ce constat (elle avait déclaré avoir été mal comprise, et n’avoir parlé de grand remplacement que pour dire qu’il s’agissait de théorie fumeuse ; vous aviez approuvé cette défausse).

    Vous voulez poursuivre ce que vous appelez une politique raisonnable, c’est à dire la venue de gens qui renforcent la minorité d’origine non-européenne dans ce pays. Beaucoup de gens n’en veulent surtout pas, parce qu’ils voient bien que cela conduit à des changements politiques considérables.
    Je doute donc que vous réussissiez à la fois à continuer à mettre la poussière sous le tapis sur ce sujet, et à retrouver le soutien électoral que vous aviez il y a encore quelques années, avec une telle orientation.

    Quant à la dette publique, le Japon s’est beaucoup moins inquiété de son endettement que du maintien de ses capacités scientifiques et techniques, et sur ce critère aussi les milieux dirigeants japonais ont eu raison, alors que les milieux dirigeants français (dont vous faites partie) ont eu tort.
    C’est bien plutôt là que se trouve le problème…

    Aimé par 1 personne

  7. Gamain dit :

    « La Droite, la Droite, la Droite ! » cela me rappelle L’Europe, l’Europe, L’Europe …
    Pour moi ce sera la France, la France, la France …
    Ou la mort !

    Aimé par 1 personne

  8. roturier dit :

    MT nous dit : « La droite n’a de chance de pouvoir se relever…qu’au prix d’une analyse… ».
    Peut-être.
    MAIS POUR FAIRE QUOI ? C’est quoi, « la droite » ? C’est qui ? Quelle est sa finalité ?
    Pourquoi faut-il « relever » une coquille vide ? Redresser une bureaucratie ? Un Christian Jacob ?

    Ainsi que ceci : « La droite doit surtout réapprendre à s’adresser au peuple ».
    MAIS POUR LUI DIRE QUOI ? A-t-elle un message ? Des solutions ?

    Cette chose que MT appelle « la droite » : à l’écouter elle est sa propre raison d’être, ce qui est une aberration s’agissant d’engeance politique.
    A aucun moment, AUCUN, MT ne s’interroge sur la question « pourquoi faire tenir debout un mort ».

    C’est tout de même significatif : MT raisonne en fonctionnaire zélé d’une organisation animée par l’habitude et n’ayant pas d’autre finalité que sa propre survie.
    Et il pérore sur le « sens de l’honneur »… Je vous fais grâce des qualificatifs qui me viennent à l’esprit.

    J’aime

    • there dit :

      @roturier je suis d accord avec votre vision de la « droite » mais je n ai pu mettre un « j aime » car vous finissez par votre attaque ad hominem habituelle contre MT. Vos propos seraient bien plus lus et approuvés sans ces attaques répétées. Disant cela j’entends bien votre colère, nos élites, même les sincères comme MT, ont longtemps été aveugles alors qu’ils se pensaient éclaireurs. Mais ce n est pas une raison ….. convenez en , fils prodigue et tout ça…

      Aimé par 1 personne

  9. Monique dit :

    Les législatives ne sont pas closes, il reste encore dimanche 19, même si il n’y a rien à en attendre.
    La droite est morte avec Fillon, et cette disparition a été foudroyante. J’ai entendu M. Jacob qui appelle à la mobilisation avec le charisme et l’énergie du paysan qui regarde son champ après une invasion de sauterelles. Pas une voix pour le RN, on a compris son choix et il va rejoindre la cohorte des traitres.
    Il est certain que les Français se désintéressent de la politique, leur préoccupation est une sorte de mode saisonniètre, l’hiver c’était la frousse du Covid, ensuite la guerre russo ukrainienne mais à l’heure actuelle, ce sont les vacances et tout bat son plein. L’immigration chère à Zemmour, l’identité, la culture, l’histoire de France, le patriotisme, oubliés tout ça et c’est vrai que beaucoup y ont cru mais puisque ça n’a plus d’importance tout est bien finalement pour faire des Français heureux. J’ai une larme pour tous les jeunes de « génération Z » qui ont mis leur énergie, leur talent, la passion qui les caractérise pour rien ! ils ne savaient pas que ces valeurs auxquelles ils croyaient étaient déjà périmées.
    D’ailleurs Mélenchon n’a-t-il pas promis le bonheur aux Français, là aussi ils vont s’y engouffrer ensuite je ne donne plus cher de la France. Les Français sont des moutons, ils entrent dans tous les moules qu’on leur tend. Je ne voterai jamais pour la peste ou le choléra, donc dimanche je vais dans les bois.

    Aimé par 1 personne

    • Anonyme dit :

      et OUI,,,les arriérer du LR , la gauche ,OUI mais le RN ,,NON ,,seulement ce RN ,,a fait des millions de voie ? pour gagner les droites doivent trouver un accord pour gagner ,michel 43 de la droite molle

      J’aime

    • roc dit :

      donc dimanche vous ferez comme tout ces mélenchonistes que j’ai conchier au 2ème tour de la présidentiel vous permettrez a Macron de détruire la france pendant 5 années de plus !
      pff . . . niveau zéro de la pensée politique !

      J’aime

  10. Anne dit :

    Il me semble que les seuls LR qui seront réélus seront ceux qui sont restés LR et n’ont pas appelé à voter Macron.
    La campagne de V.Pécresse a été inutile, surtout vers la fin quand elle appelle à voter Macron, de même pour G.Larrivée.
    De plus , en arrivant au bureau de vote, si on ne veut pas voter Macron, on ne prend pas non plus le bulletin LR, parce que pour certains c’est la même chose.
    L’appel à voter Macron n’a pas servi les LR.

    Aimé par 3 personnes

  11. roc dit :

    ils pensent dans un système qui n’existe plus . ils ont été débarqués par la Macronie ; qu’est ce que la « Macronie » ?

    J’aime

    • Pheldge dit :

      la Macronie ? c’est la réalisation du rêve humide de Giscard (réunir 2 Français sur 3 au centre) puis de Bayrou – la girouette opportuniste -, c’est un marécage entouré de sables mouvants, qui avalent tous ceux qui s’en approchent.

      J’aime

    • Gamain dit :

      La Sarkosie, La Hollandie … et la Chiraquie etc … jusqu’à la Giscardie !

      J’aime

  12. Anonyme dit :

    A quelle rigolade ,,,Droite-Gauche on magouiller pour éliminer le FN-RN, ,Résultat ce RN est renforcer ,grave erreur ,,,étant pour le vote obligatoire ,un jours , cela arrivera ;michel43

    J’aime

  13. Carolyonne89 dit :

    A reblogué ceci sur La vérité est ailleurset a ajouté:
    Et la droite a cloué François Fillon au pilori délibérément, comment avoir confiance en un parti qui trahit lâchement un des siens pour complaire au petit Iznogoud Sarkozy ? Aucune vision de la France ne compte ce sont des calculs politico politiciens. Ce n’est pas notre avenir commun qui les intéresse mais leur avenir personnel ! Il n’y a plus de politicien honnête et visionnaire dans cette droite là !

    Aimé par 4 personnes

    • petitjean dit :

      Fillon a appelé à voter Macron !
      Fillon n’a pas désavoué Sarkozy quand celui ci a bafoué le vote des français qui avaient dit NON au projet de constitution européenne

      Aimé par 2 personnes

    • Carolyonne89 dit :

      Oui c’est exact vous avez raison, je ne suis pas pro Fillon, c’est juste qu’il dérangeait les décisions du système quant au candidat LR, d’ailleurs son dossier de justice est ressorti comme par miracle juste avant ces dernières présidentielles, pur coïncidence surement..d’une manière générale, les politiciens actuels me dégoûtent dans leur état d’esprit, a l’exception de quelques très rares… Qui n’ont pas droit de cité a la TV.. donc que beaucoup de monde ne connait pas…. Fillon, ce qu’il a fait il le font tous, monter ça en épingle c’est çà qui était douteux, et je connais assez le petit monde politique pour comprendre certaines choses…

      J’aime

  14. H. dit :

    Intéressants éléments de réflexion : « La crise que traverse notre démocratie est celle de la représentation. Ce n’est pas une crise des institutions ou « de la Vè République » qui devrait être remplacée par « une VIè ». En effet, la crise de la représentation concerne tout l’Occident, que le régime soit plus ou moins parlementaire. Non, tout cela a commencé par une fracture entre le peuple et ses représentants. Mais si l’on analyse plus profondément, nous ne finissons pas de subir les effets de « la révolte des élites ».  » (https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/06/13/cette-crise-de-la-representation-qui-mine-la-republique/)

    Aimé par 3 personnes

    • H. dit :

      Je crois quand même qu’il y a une crise profonde des institutions. La faute à l’évolution malsaine de l’élection présidentielle et à l’immense médiocrité du personnel politique. Le Général ne disait-il à Michel Debré : « “Tout dépendra des hommes!”. Comme il avait raison et combien doit être grande sa déception. Personnellement, je considère que tant que l’élection législative restera la pantalonnade que nous connaissons, à savoir mettre en place une simple chambre d’enregistrement spécialisée dans les débats picrocholins, la situation ne pourra qu’empirer. Comme remède, on pourrait envisager la remise en place d’un septennat non-renouvelable assorti de législative pour six ans avec renouvellement tous les deux ans du tiers de l’assemblée (deux mandats max. à l’exclusion de tout autre). Idem pour le Sénat en décalage d’un an. Ça aurait le mérite de laisser le président représenter le pays, le parlement de faire ce pourquoi il existe, légiférer avec un retour régulier devant les urnes pour laisser les électeurs s’exprimer (en évitant des majorités trop écrasantes) tout en évitant ou en limitant l’existence d’une caste de parasite professionnel qui vit très bien sur la bête si j’en crois le patrimoine déclaré de certains (autour de 3 millions d’euros au bout de 25 à 30 ans de vie politique). Ah oui, fidèle en cela à l’esprit du marquis de la Brède, il faudrait un retour de la Justice comme pouvoir à part entière afin de rééquilibrer les institutions du pays France qui en ont bien besoin. Et puis, évitons de parler du service public de la Justice, après tout, l’exécutif et le législatif ne se réclament pas de cette qualification. Bien que je n’en sois pas un fanatique, un retour à la proportionnelle, ne serait-ce que pendant quelques années, aurait le mérite de rebattre les cartes et donnerait au Parlement un aspect nettement plus représentatif de l’opinion politique du pays.

      J’aime

    • Pheldge dit :

      on peut y ajouter l’obligation pour tout fonctionnaire de démissionner pour pouvoir exercer un mandat, ça permettrait d’éclaircir les rangs et de décourager tous les Rastignac qui ne visent qu’une carrière de parasite.

      J’aime

  15. Liber dit :

    « Mais elle s’est leurrée en voulant suivre Eric Zemmour sur le terrain stérile du débat autour du « grand remplacement » » ??????
    Ou avez vu et entendu cela Mr Tandonnet ?
    Non les LR courent après tous les thèmes imposés par la Macronie et la Mélanchonie
    Exemple vivant :
    Tract des LR de la 2ème circonscription des Yvelines, 6 pages :
    1ère page – thèmes : « développer les énergies renouvelable »; « mettre en place des mobilités innovantes et faciliter l’usage des modes doux »; « mieux gérer et réduire les déchets »
    Je passe sur 4 pages suivantes qui reprennent tous les thèmes « citoyens » du jour.
    6ème et dernière page – thèmes : sécurité – immigration – finances – publiques – défense – bureaucratie – décentralisation.
    Soit en « tête de gondole » le sabir écolo à la mode, et en « fond de tiroir » l’ensemble des questions régaliennes fondamentales pour l’avenir du pays !!
    Etonnez vous après que LR se retrouve au fond du classement.
    Comme disait JMLP « il vaut mieux l’original que la copie ».
    Tant que la droite qui se veux « républicaine » et « de gouvernement » ne reviendra pas au régalien avec une vision du pays à 20 ou 30 ans, aucun espoir pour elle.
    Elle ne ferra que courir comme un petit « toutou » derrières ses maitres « progressistes »

    Aimé par 5 personnes

    • Pheldge dit :

      ne soyez pas trop dur avec MT qui vient de commencer à ouvrir les yeux sur les problèmes de la droite, laissez lui un peu de temps, disons encore cinq ans … 😉

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.