La belle manipulation (pour Atlantico)

Que le RN ait un fort passif politique, qui lui donne une position marginale dans le champ de la représentation républicaine, justifie-t-il encore que le vote des électeurs de la France, dite périphérique, soit traité comme un danger pour la République et que ces votants soient considérés comme parias ?

On est là face à toute l’ambiguïté d’un mode de fonctionnement du système politique. C’est vrai que les clivages sociologiques ont beaucoup joué dans ce vote. En gros les catégories socio-professionnelles aisées et les retraités ont fortement voté E. Macron considéré comme leur protecteur. Les milieux populaires et en âge d’être actifs se sont plutôt portés vers M. le Pen comme symbole de rejet. Pour autant, le vote le Pen a été fortement conditionné depuis des décennies par le système médiatique et politique. Selon une étude dite Arcadie sur le temps de parole des parlementaires, l’exposition médiatique Mme le Pen entre 2018 à 2020 a écrasé de manière caricaturale tous les autres responsables politiques (trois fois plus que Le leader socialiste Olivier Faure !). On est dans une logique de manipulation : surexposer à outrance Mme le Pen tout en lui conservant un fond de diabolisation lié à l’identité et l’histoire de son parti. Ainsi, le vote populaire est fortement incité, par le matraquage quotidien, à se tourner vers la figure de Mme le Pen. On en arrive dès lors très facilement à disqualifier ce vote populaire, présenté non comme populaire, mais populiste ou extrémiste, puisque lepéniste. En gros, on pousse le peuple à voter le Pen pour mieux disqualifier son vote ensuite. Ce qui permet d’assurer sans difficulté la réélection du favori des milieux bourgeois et conservateurs.

Le cordon sanitaire que dressent les partis politiques autour du RN et qui empêche toute possibilité d’alliance a-t-il encore un sens aujourd’hui ? Le danger démocratique ne vient-il pas plus, actuellement, de cette posture que de la possible élection de candidats RN aux législatives ?

La démocratie ou le suffrage universel comme disait Churchill est évidemment le pire des systèmes à l’exception de tous les autres, ce qui revient à dire, le meilleur. Mais à la condition d’être honnête, de respecter les règles d’équité entre les candidats et de ne pas faire l’objet de manipulations systématiques. N’oublions pas que dans l’histoire du XXème siècle, nombre de régimes totalitaires ont été instaurés à l’issue d’élections au suffrage universel. Les élections en France ne se déroulent pas dans des conditions satisfaisantes sur le plan de l’équité entre les forces politiques et les candidats. Pendant 5 ans, de 2017 à 2022, les relais d’influence, experts, politistes, commentateurs, ont joué à fond le jeu de la dédiabolisation d’une Marine le Pen passionnée de ses chats. A son sujet, presque plus personne dans la classe politique ou les médias n’utilisait la formule maudite « extrême droite ». Il s’est même trouvé un ministre pour la juger « molle »… Objectif : s’assurer à coup sûr, avant le premier tour, par la normalisation de Mme le Pen, la reproduction du duel de second tour Macron/le Pen, assurance absolue de la réélection de l’actuel président. Puis, après ce résultat obtenu, la diabolisation à outrance est revenue aussi vite que l’éclair avant le second tour : extrême droite fasciste, raciste, etc. Par ce tour de prestidigitation en deux temps, la réélection de M. Macron à une écrasante majorité s’est imposée comme une évidence… Non par adhésion, mais comme rempart contre « l’extrême droite ». Bien sûr que le même processus va jouer aux législatives afin d’assurer la mainmise complète d’une équipe sur tous les rouages de l’Etat. Et peut être même aux présidentielles de 2027, puisque Mme le Pen ne semble pas décider à décrocher… Ce ne sera alors, en 2027, que le neuvième échec d’un membre de la famille le Pen.

Le coût social très fort qui consiste à s’afficher électeur mais surtout candidat RN dans des élections locales n’a-t-il pas tendance à produire une moindre qualité de la représentation politique et à entretenir un phénomène négatif ?

Bien d’accord. Le matraquage médiatique que je viens de décrire – qui est une évidence pour tout observateur de bonne foi – est absolument attentatoire à toutes les valeurs de démocratie et de la République. Par la sublimation d’un personnage proclamé le défenseur attitré des milieux populaires tout en préservant sa diabolisation intrinsèque – prête à ressortir à tout moment opportun – le système politico-médiatique discrédite le vote de toute une partie du pays. On est dans la logique même, non dite, de « la vile multitude » dont parlait Thiers en 1850 et qu’il fallait faire taire à tout prix car dangereuse pour la préservation de l’ordre bourgeois de l’époque. Mais les partis traditionnellement défenseurs des milieux populaires, l’ex-parti gaulliste comme le parti socialiste, tous les deux en plein effondrement, ont aussi une part de responsabilité considérable. En s’alignant sur l’idéologie dominante, les dogmes post frontières, communautaristes et le culte de l’argent roi, le renoncement aux valeurs de solidarité nationale – dont l’occupant de l’Elysée est la figure emblématique – , ils ont donné à la France populaire et travailleuse le sentiment de l’abandonner, ouvrant la voie à la confiscation mortifère du débat entre macronisme et lepénisme.  

MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

26 commentaires pour La belle manipulation (pour Atlantico)

  1. Gribouille dit :

    Vos objectifs affichés (qui sont d’ailleurs semblables à ceux de M. Mélenchon) sont contradictoires avec vos consignes de vote à la présidentielle.

    Il saute en effet aux yeux que, dans le cadre actuel, la bonne configuration pour ce que vous souhaitez (un rôle plus important de l’Assemblée, que vous souhaitez par ailleurs dominée par LR) n’était pas l’élection de M. Macron, mais bien celle de Mme Le Pen.
    Cette dernière, étant en effet nettement plus faible que le premier, aurait involontairement rendu plus accessibles les objectifs que vous affichez.

    C’est donc LR, et non LFI, qui aurait pu faire campagne sur un renversement de situation lors des legislatives (mais avec une consigne de vote opposée).
    Comme ce n’est pas ce qu’ils ont fait, l’affaire est d’emblée beaucoup moins claire.

    J’aime

  2. Gribouille dit :

    Le seul matraquage médiatique que je vois à l’oeuvre dans cette élection, comme dans les précédentes, c’est le vôtre et celui de M. Aubert : celui d’une prétendue impossibilité à voter pour Mme Le Pen.

    J’ai par ailleurs l’impression que vous vous faites des représentations assez contradictoires de la France « populaire et travailleuse », dont vous souhaitez retrouver les suffrages.
    D’un côté, en effet, vous la voyez comme un peu fruste, et votant de manière impulsive pour tel ou tel candidat, sous l’effet d’un simple martèlement médiatique ou d’un culte de la personnalité.
    De l’autre, vous la voyez comme une sorte d’assemblée de vieux sages chinois ou africains, qui va gaiement passer l’éponge sur le fait qu’une fois de plus, vous avez refusé de seconder son choix et préféré un vote blanc, et vous remercier de ce nouvel abandon en vous renouvelant une confiance dont vous avez régulièrement abusé, au motif que vous seriez plus qualifiés…

    J’aime

  3. georges dit :

    Cette excellente analyse est transposable à tous ces Etats occidentaux tellement faciles à manipuler.

    J’aime

  4. Anne dit :

    Certains disent qu’il faut commencer à résister, par exemple résister aux prélèvements sur nos comptes bancaires quand c’est possible;
    Ph.Martinez et le PC ayant jeté aux orties toutes les luttes syndicales,les luttes salariales et la défense du droit du travail, si la droite LR veut s’occuper des affaires sociales, elle a un boulevard.

    J’aime

  5. Nemrod dit :

    Tout ça est vrai.
    Qui va donc défendre la Nation…?
    Un jour, en se battant…
    Les classes socio professionnelles aisées, les retraités ?
    J’en doute.

    J’aime

    • Stanislas dit :

      Nemrod

      Personne ne se battra.. personne.

      C’est terminé. La dernière phase de la ponérologie politique en cours depuis deux ans va arriver à son dernier stade de crise, la flambée . Il faut bien se mettre ça dans la tête…

      L’année 2021 a été une année d’essais cliniques sociaux et socio pros..
      Il fallait liquider des classes représentatives dans l’esprit de la population :

      – la classe toubibale liquidée
      – la classe scientifique liquidée
      – la classe citoyenne liquidée avec l’apartheid
      – la classe intellectuelle liquidée
      – la classe des élus du « législateur » liquidée
      – la classe judiciaire liquidée.
      – la classe constitutionnelle et d’état complice à la liquidation
      – l’éducation nationale est liquidée….
      – la fonction publique et la sécu…déjà liquidée;

      Les murs porteurs qui ont fait la république de la liberté -égalité- fraternité, même imparfaite, ont été minés, il ne reste plus qu’à appuyer sur le bouton pour que l’immeuble implose et s’écroule sur lui même.

      L’hypothèse des prochaines semaines est difficile à poser. Il est possible qu’il y aie des législatives…ou pas, pour donner une dernière impression de légitimité au BIC (bordel institutionnel de campagne).
      Les nouveaux dortoirs peuplés de serfs triés sur le volet, seraient l’occasion unique sur le conseil constitutionnel d’approuver les dernières saloperies légales en se lavant les mains sur le « législateur ».. (voir les dernières décisions, dont la 2021-824 du 5 août qui est pour moi, le modèle type de la loi mafieuse, scélérate passée grâce à la paralysie totale du système judiciaire…)

      Mais est ce important que notre civilisation incapable de se mettre en légitime défense face à une poignées d’agresseurs au pouvoir survive ?

      Aimé par 1 personne

    • there dit :

      @Nemrod c’est bien le constat. Et beaucoup de jeunes ne font plus d’enfants « pour sauver la planète » . Et c’est bien de vouloir « défendre la Nation » , mais de quoi ? de qui ? l’ennemi est il seulement clairement et surtout unanimement désigné ? car le prérequis pour défendre est en premier lieu d’être d’accord sur l’ennemi à combattre (et je devrais aussi ajouter quoi défendre car ça non plus ce n’est pas très clair pour pas mal de monde). Et le moins que l’on puisse dire est qu’il y a profonde divergence sur le sujet. L’ennemi d’un Macroniste n’est pas le même que celui d’un Mélenchoniste ni d’un Lepeniste (pour le moment les deux derniers ne se sont pas regroupés pour se liguer contre le premier) . Le gros de l’argent est chez les premiers et le gros de la jeunesse chez les seconds , pas difficile de prédire la suite .

      Aimé par 2 personnes

  6. Monique dit :

    Bonjour monsieur Tandonet toutes et tous,
    Maintenant j’ai décidé moi aussi de jouer au jeu de l’électeur, puisqu’on nous prend pour des pions on peut avancer chacun le nôtre. Je vais donc faire barrière à la famille Le Pen, quatre vestes ça suffit, si elle n’a pas de dignité, si elle s’obstine encore en 2027, c’est qu’elle ne sait rien faire d’autre à part dorloter ses chats et se faire chouchouter par les médias au moment de chaque vote ce qui assure la réélection de celui dont ne veut pas. ¨Pauvre RN, tous planqués derrière la cheftaine, qui est avocate sans cause d’ailleurs elle n’a jamais mis les pieds dans un prétoire…. il y a des membre du RN intelligents, certainement compétents mais ils n’ont pas compris que tant que MLP sera là, cramponnée à son bureau, ils resteront sur les bancs de l’école (demandez donc à Bruno Gollnisch cultivé jusqu’au bout des ongles et qui n’aura servi que d’épouvantail au FN). MLP n’est pas la droite, elle n’a pas le monopole ni de l’immigration, ni celui des masses laborieuses edt populaires, comment la classe ouvrière peut elle se reconnaître en MLP ? Il n’y a plus de droite modérée, ni centriste, ni de radicale la vraie droite, c’est Reconquête qui, rejeté de partout et faute d’alliances, sera le symbole de ce que dure les roses, l’espace d’une saison sous l’étendard de l’identité française et la patrie qui ne préoccupe plus les Français. Il n ‘y a plus de droite, Macron a pulvérisé le ¨PS comme LR maintenant il n’y a plus rien sur son chemin et par là même nous n’avons plus de solution que « subir » en attendant quoi ? je pense qu’il va rafler tous les pouvoirs, (je m’attends à l’hécatombe), que peut il se passer maintenant ?… à part recevoir une bombe nucléaire sur la tête.

    J’aime

    • Anonyme dit :

      très bien le RN ,a ce jours le Président est Monsieur et jeune en plus ,tout l » Avenir de ce partis ,,,que certains ou certaines traite de fachiste ,,,ce partis démocratique est un opposant a Macron est fiable, pas comme les traites LR ,qui lui cire les pompes ? michel43

      J’aime

  7. Anonyme dit :

    comment des gens d’outre-mer créoles , zarabs, malbars, yabs, musulmans, catholiques, athés, etc…
    Peuvent-ils voter MLP ?
    Ils se sont tout le temps faits mettre …..

    2022 le 12 Juin c le moment de modifier le scénario programmé par mac ron, les amerlo, et la présidente non élue de l’UE. Les honnêtes gens triompheront-ils des combines des combines européennes etats-unienn et anti poutine !!!!

    J’aime

  8. cgn002 dit :

    Dite
    Redite
    Et re redite !
    La seule question est de savoir comment sortir de ce verrouillage diabolique et anti démocratique….
    On connaît les verrouilleurs, mais comme tout le système politique du moment pense qu il faut verrouiller pour exister, alors il n y a pas d issue.
    Surtout que l’insulte majeure s’appelle « anti systeme »…parmi cent autres du même style (déjà citees).
    On a besoin de déverrouilleurs-constructeurs et non opportunistes (100% opportunistes actuellement) …
    Pour l instant c est la résignation la plus totale…
    Construire avez vous dit ?!…
    A quel siècle appartenez vous ?

    J’aime

  9. Anonyme dit :

    A ce Maxime ,,,dire que votre copine était incompétente ,c  » était malheureusement la vérité ,une vrais galère ,pauvre LR et ses vieux de la vieille, pour ne pas avoir céder leurs place ,ce partis coule ,les prochaines élections seront crucial ,vive les jeunes ,partout et dans tout ,,,,,michel43

    J’aime

  10. fraternel dit :

    à forçe de taper sur le rn il se victimise et on, se retrouve avec des scores dont tout le monde s’étonne.
    à continuer de jouer avec le feu on se brule les doigts.
    et ainsi marine le pen peut continuer à surjouer sur la victime potentielle
    je me demande parfois ou sont passés les vrais journalistes d’investigation ceux qui ne pensent pas seulement à vouloir vendre du pâpier et les vrais hommes politiques honnetes
    pas étonnant de ce rejet de plus en plus visible du politique.
    personnellement je n’ai aucune sympathie pour le rn et je combat ses idées avec leur lubie de l’immigré respponsable de tous les malheurs.
    qaund va t’on enfin s’atteler à la tache avec une opposition constructive et un gouvernement à l’écoute du peuple?

    Aimé par 1 personne

  11. Ping : Maxime Tandonnet. La belle manipulation - Citron IL

  12. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Quand vous parlez de « belle manipulation » on ne peut qu’être d’accord avec vous, mais on ne peut s’empêcher de penser : à manipulation, manipulation et demie !
    Car ce que vous omettez de dire c’est que cette manipulation ne date pas d’hier, et si vous êtes prolixe sur celle d’entre 2017 et 2022, vous passez sous silence celle qui dès 1986 a consisté pour
    François Mitterrand à instaurer un scrutin proportionnel aux législatives qui a vu un groupe de 35 parlementaires FN entrer au Parlement.
    Rappelons que le Front National qui s’était constitué en 1972 sous la présidence de Jean-Marie Le Pen n’avait pas brillé jusque là par des scores mirobolants : 0,75% des suffrages à l’élection présidentielle de 1974, où J-M. Le Pen appelle à voter Giscard au second tour.
    En 1981, Le Pen n’obtient pas les 500 signatures pour se présenter à l’élection présidentielle.
    En 1988, Le Pen obtient au premier tour 14,38 % des suffrages exprimés. Mitterrand est élu.
    En 1995, Le Pen obtient au premier tour 15% des suffrages exprimés. Cette fois c’est Chirac qui est élu.
    En 2002, et pour la première fois, avec 16,86% des suffrages exprimés, Le Pen accède au second tour, face à Jacques Chirac (19,88%). Chirac l’emporte avec plus de 82% des suffrages exprimés.
    Quant à Le Pen (17,78%) il obtient 5 millions et demi de voix.
    En 2007, Le Pen ne figure pas au second tour, Sarkozy (53,06%) l’emporte sur Ségolène Royal du PS (46,94%).
    En 2012, Marine Le Pen (17,90%) est en 3ème position François Hollande est élu.
    En 2017, Marine Le Pen accède au second tour, et chute face à Emmanuel Macron avec 33,90%.
    En 2022, Marine Le Pen accède au second tour, et chute face à Emmanuel Macron avec 41,46%
    Et maintenant que va-t-il se passer sachant que plus de 60% des Français disent ne pas vouloir donner une majorité à Emmanuel Macron à l’Assemblée ?
    Bien malin qui pourrait le prédire. En tous les cas, je ne m’y hasarderai pas car il n’est pas impossible que nous ayons à subir une manipulation de plus !

    J’aime

  13. Philippe dit :

    Bonjour Maxime, bonjour à tous,

    Nous sommes dans l’uniformisation des individus, tous ceux qui ne sont pas dans l’endoctrinement du ministère de l’éducation du peuple et de la propagande sont forcément des néonazis, des fascistes, des complotistes. Il est bien évident que ceux qui votent RN, sont pour la bienpensance des nazis. D’ailleurs à la télé, avant les élections on vous passe nombre de documentaires sur les nazis et Hitler. Heureusement Macron n’a pas joué le coup de 2017 en allant à Oradour sur Glane. Tous les faux-culs du showbiz, sportifs, intellos de salon qui pètent dans la soie, vous font des leçons de moral. Vous disent pour qui voter ou ne pas voter. Vous savez tous ces guignols qui vivent à l’étranger qui ne font pas de l’évasion fiscale mais de l’optimisation de revenus comme ils disent.
    Quand on ne paie pas ses impôts en France, on a qu’un droit la fermer et ne pas critiquer ceux qui survivent avec leur maigre salaire.
    Beaucoup de nos concitoyens n’en peuvent plus, survivent avec des salaires de misère. Des étudiants qui couchent dehors ou se prostituent pour pouvoir survivre. Des millions de gens sont dans la précarité énergétique etc.
    S’ils expriment leur mécontentement par un vote RN ont leur met une croix gammée sur le front.
    On ne supporte plus le débat d’idées où les idées divergentes, on ne veut plus voir la vérité telle qu’elle est. Il faut des individus obéissants. Des retraités aisés égoïstes qui ont votés Mitterrand pour avoir la retraite à 60 ans et les 35 heures veulent que leurs enfants et petits-enfants travaillent plus et plus longtemps.
    La France est désormais le pays de la libre expression à la seule condition qui vous pensiez, et votiez, comme on vous le dit.
    Contrairement à ce que certains disent, nous ne sommes pas en dictature. Heureusement ! C’est beaucoup plus pernicieux, si vous ne pensez pas comme le dit la bienpensance vous êtes un paria « un sous-citoyen ». Force est de constater que la vie politique française présente de plus en plus d’aspects que l’on retrouve dans les pays dictatoriaux. Grâce au Covid-19, le gouvernement s’est largement affranchi du contrôle parlementaire en imposant ses mesures par décrets et ordonnances.
    Et les médias se sont acharnés sur tous ceux qui ne suivaient pas la politique du gouvernement.
    Le fonctionnement des contre-pouvoirs est lui aussi de plus en plus entamé. Le conseil d’Etat et le Conseil Constitutionnel sont devenus qu’une bande de Béni oui oui. Les gardiens de la Constitution ont validé leur propre violation, pour écarter le dispositif de protection des droits et des libertés individuelles qu’ils doivent garantir.
    La démocratie représentative suppose l’organisation d’élections permettant aux citoyens de choisir des élus par l’intermédiaire desquels le Peuple exerce sa souveraineté. Mais faut-il que les élus soient réellement représentatifs des citoyens, et que ces derniers disposent d’un véritable choix. Or les conditions mêmes de l’élection d’Emmanuel Macron posent problème et sont loin d’être le cas.
    De plus nous devions avoir de l’exemplarité, selon le dieu Macron, le ministère de l’éducation du peuple et de la propagande a assassiné Fillon, mais silence total sur les élus LREM corrompus et sur les différentes affaires McKinsey etc. La presse est très sélective, il ne faut pas entacher la carrière de leur poulain vénéré. Petit à petit, le pouvoir grignote la liberté d’expression en France.
    Sous Macron les tentatives d’atteinte à la liberté d’expression se multiplient :
    – Volonté d’imposer aux internautes de révéler leur identité
    – La loi Avia très subjective
    – Lutte contre les médias d’opposition
    – La réduction de la liberté de réunion
    – Délit d’opinion
    – Judiciarisation de propos que les intégristes bienpensants trouvent haineux
    Un jeu ou Macron excelle, la division du peuple.
    – Les retraités tous des nantis, il faut les taxer
    – Une gare, c’est un lieu où on croise les gens qui réussissent et les gens qui ne sont rien.
    – Je ne céderai rien, ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes.
    – Les non vaccinés des sous-citoyens
    – Il y a une France laborieuse et volontariste, qui veut mettre le virus derrière elle et travaille. Elle est largement majoritaire. Et puis il y a une frange capricieuse et défaitiste, très minoritaire, qui se satisferait bien de rester dans le chaos et l’inactivité.
    – Il y a de plus en plus de complotistes et de néonazis
    La liste est longue. Toujours plus d’opacité pour le pouvoir, toujours moins d’intimité pour les individus. Cinq ans avec Macron le bilan est incontournable, décret après décret, mesure après mesure, notre pays ressemble de moins en moins à une démocratie.
    Je pense que les cinq années à venir vont voir ce phénomène se développer. Notamment avec les associations intégristes minoritaires qui nous imposent leur dictat.

    Aimé par 2 personnes

  14. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Les dernières générations de Français, c’est à dire celles nées après 1945, se comportent globalement comme des enfants gâtés, à qui l’on a cédé à tous leurs caprices et qui regimbent lorsqu’ils ne sont pas contents mais finissent par obéir sans barguigner face à l’autorité, les menaces ou au risque de sanctions.
    Les anciens partis politiques qui se sont partagés le pouvoir pendant 50 ans et ont joué de mensonges, de lâchetés et de trahisons multiples pour s’y maintenir se trouvent aujourd’hui confrontés à un pays en voie d’effondrement dans les nombreux domaines que vous rappelez régulièrement.
    Les Français ne savent plus à quel saint se vouer pour les sortir du pétrin dans lequel ils se sont fourrés en se comportant comme des mioches fantasques, au point qu’ils en délaissent les règles élémentaires de la démocratie et celle pourtant essentielle d’aller voter.
    Aujourd’hui, face à des nouveaux leaders politiques notoirement incompétents de gauche, de droite ou a des escrologistes, tous populistes à l’extrême, qui ressemblent plus à des joueurs de bonneteau qu’à des responsables sérieux et visionnaires, les Français n’ont plus d’autre choix que de faire confiance à celui qui donne l’apparence d’être le moins pire et qui pourtant, persiste à détruire consciemment le pays et la République depuis 5 ans tout en maniant crise après crise, la carotte et le bâton.
    Aidé ostensiblement par le soi-disant quatrième pouvoir et l’Intelligentsia qui ne peuvent plus nier le rôle indigne et déshonorant qu’ils viennent de jouer ces quinze derniers jours, l’ancien président hâbleur n’a plus d’autre choix que de tenter d’achever son œuvre de soumission du pays à une Europe impuissante et inopérante et aux liquidateurs judiciaires de notre Vème République.

    Aimé par 2 personnes

  15. Le principe de base du judo c’est de ne pas aller là où votre adversaire veut vous emmener.

    Le principe fondamental du rugby c’est d’être capable de faire du collectif et de se « sacrifier » individuellement pour le groupe.

    Ces deux principes « sportifs » ne sont pas souvent appliqués en politique.

    De la libération à aujourd’hui le PCF s’est fracturé de l’intérieur par vagues successives.

    Il est en train d’arriver la même chose au PS et au LR et peut-être dans les mois à venir aux écolos.

    Sur le plan politique j’ai trouvé le film d’Arte hier soir très intéressant et très riche au niveau des réflexions faites et à faire et à méditer.

    https://www.linternaute.fr/cinema/tous-les-films/2207052-alice-et-le-maire-fabrice-luchini-incarne-t-il-le-vrai-maire-de-lyon/

    J’aime

  16. Ping : La belle manipulation (pour Atlantico) | Qui m'aime me suive…

  17. Etienne Tarride dit :

    Cher Maxime Tandonnet

    Vos observations m’inspirent trois réflexions.
    – Quand j’étais au lycée, les élèves étaient invités à élire parmi eux un  » chef de classe » qui était appelé à tenir à peu près le même rôle que le capitaine dans une équipe de foot ou de rugby. Le professeur principal nous laissait totalement libres de notre choix, tout en nous indiquant qu’un des bons élèves des premiers rangs serait plus efficace qu’un des cancres du fond de la classe. Il s’agissait d’une Démocratie fortement contrôlée. J’ai le sentiment que nous en sommes là au plan national.
    – Il m’apparait assez naturel que les électeurs se méfient des  » grands partis de gouvernement » dont ils ne savent pas comment ils se prononceront sur des questions essentielles telles, ce sont des exemples, la PMA pour toutes puis la GPA, ou encore l’intégration Européenne. Certes, un homme politique a toujours le droit de changer d’avis, mais à la condition de n’en tirer aucun avantage personnel au moins à court terme.
    – Les gens sont effrayés par une  » extrême Droite » mal définie. Je vous propose cette définition : L’extrême Droite » est une Droite qui n’est pas de Gauche

    Aimé par 5 personnes

  18. Sganarelle dit :

    C’est à cause de cette manipulation qui ne semble pas avoir de fin que beaucoup de citoyens excédés ont voté pour MLP uniquement dans le but de faire cesser le chantage. Dommage que cela n’ait pas fonctionné parce qu’ayant essayé et subi le RN nous serions délivrés des fantasmes et des peurs avec du concret au lieu d’aller vers une quatrième élection truquée dans cinq ans dans le même système avec les mêmes histoires .
    Trés conscients d’être encore une fois trompés manipulés et rendus furieux nous ne pouvons que souhaiter pour l’heureux élu un quinquennat pavé de roses.

    Aimé par 1 personne

    • Dorine dit :

      Il n’y aura pas de quatrième élection dans 5 ans dans le cadre de la 5ème république car elle devient une république bananière et elle va exploser..
      Une enseignante vient de me dire que les enfants ne sont plus que des numéros. Nos malades ne sont que des chiffres et non des personnes. Je me demande si la justice s’occupe de régler des litiges et de condamner des personnes. Je pense qu’elle ne traite que des cas avec des numéros.
      On connait le problème des EPHAD où les vieux doivent rapporter suffisamment aux actionnaires. Les cliniques avec pignon sur rue commencent à pratiquer la même chose et sélectionnent des malades sans pathologies qui ne risquent pas de faire baisser leurs statistiques.
      J’ai appelé deux cabinets vétérinaires pour m’entendre dire que rachetés par des sociétés privées, ils ne font plus que les chats et les chiens car c’est susceptible de rapporter plus aux actionnaires. J’ai demandé aux paysans ( terme pour lequel j’ai du respect et que je n’utilise pas comme une injure à l’image des médias, des bobos et des parisiens) de mon village s’ils n’avaient pas de problèmes pour leurs vaches et leurs chevaux. Ils m’ont dit que bientôt, ils laisseraient crever les bêtes malades…..
      Bientôt, les pharmacies vont suivre.
      Les soignants n’en peuvent plus avec des logiciels mal ficelés, à courir partout et avec une paperasse digne de nos administrations françaises.

      D’ailleurs, Mr Tandonnet, j’ai une solution pour cette race paperassière qui nous gouverne : on supprime les secrétaires et les assistants parlementaires à l’assemblée et au sénat en leur disant ce qu’on nous dit  » c’est plus simple et ça va plus vite avec l’informatique ».
      Je pense qu’ils nous emm…derons moins avec des lois et des rajoutis tous azimuts.

      Dans 5 ans, les malades ne pourront plus être soignés et cette bande ministérielle obligera les médecins à faire le tri dans les générations pour laisser tomber les vieux et que cela retombe sur le corps médical. Ils n’ont pas le courage de dire que les finances sont dépassées par la dette. Il faut bien garder des électeurs……et leur mentir en permanence.
      Ce soir, je suis en colère de voir la détresse des malades,

      Aimé par 2 personnes

  19. C’est en effet exactement ce que vous décrivez. Dans un premier temps on choisit un adversaire facile à battre avec une botte secrète (la diabolisation) que l’on tente de faire oublier tant que cet adversaire n’a pas supplanté les autres. Et arrivé ce stade, les grandes orgues se déchainent.
    Mais comment l’électeur peut il être aussi naïf ?
    Ce qui est dramatique c’est que les scénarios de sortie de ce système sont plus que désagréables. Il peut en effet y avoir soit la montée vers un véritable fascisme (ce que ne sont pas les « extreme-droite » actuels) soit la montée vers un vote musulman de plus en plus affirmé jusqu’au jour où il sera en mesure de prendre le pouvoir (et éjectera bien sûr ceux qui sont si satisfaits aujourd’hui d’obtenir leur vote).
    Ce qui est curieux c’est que la droite modérée n’a pas pris la mesure du problème. Elle représente pourtant encore une large partie de la population qui est dissimulée soit dans le vote « macron », soit dans le vote extrême. Zemmour a essayé maladroitement (et avec quelques casseroles) de reconstituer cette droite. Pourquoi n’ il y aurait il pas une nouvelle tentative avec de nouvelles têtes ? La situation de crise économique grave (du fait de l’Ukraine) qui se profile peut être un accélérateur d’émergence de nouvelles têtes et de nouveaux projets.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.