La campagne électorale part en quenouilles

Restons polis… Toutes les campagnes électorales sont décevantes à leur manière. Celle-ci l’est particulièrement pour un observateur de la vie politique française depuis quatre décennies. A quoi se résume-t-elle? Une indigestion sondagière, au rythme de plusieurs sondages chaque jour qui disent à peu près la même chose; l’hypocrisie de la non déclaration de candidature de l’actuel chef de l’Etat, grand favori, et qui profite de son statut présidentiel pour toiser de haut les autres candidats; les aboiements hystériques de M. Mélenchon; le grand-Guignol des « primaires de gauche »; la lutte à mort entre les deux candidats de la droite radicale qui pourtant n’ont aucune chance de l’emporter ni l’un ni l’autre; l’anéantissement du débat sur le bilan d’un quinquennat et la vertigineuse absence de réflexions sur l’avenir de ce pays. Pour l’instant, il ne se passe pas grand chose d’autre qu’anecdotique. La campagne des présidentielles/législatives qui devrait être le grand moment d’explication démocratique de la nation est comme anesthésiée. L’immense majorité des Français (80%) est probablement favorable à une alternance aussi bien à l’Elysée qu’au parlement et ne souhaite pas prolonger le bail d’En Marche à la tête du pays. Mais le fait est que le morcellement du paysage politique et le climat émollient dû à l’épidémie de covid19 préparent sans doute le statu quo en avril mai prochain. Le régime politique français est entièrement fondé sur le choix d’un « gourou national » qui écrase le travail de fond et favorise une forme d’abrutissement politique. Ailleurs en Europe, rien n’est évidemment parfait: le départ de Mme Merkel a laissé un vide; Bojo est en grande difficulté, etc. Mais nulle part, semble-t-il, un tel niveau d’abêtissement, de mépris et de résignation n’a été atteint.

MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

77 commentaires pour La campagne électorale part en quenouilles

  1. Ping : Le Billet de Maxime Tandonnet. La campagne électorale part en quenouilles - Tribune Juive

  2. Pheldge dit :

    MT, je ne vous comprend pas, vous parlez de « la lutte à mort entre les deux candidats de la droite radicale », bof : je trouve que MLP vit sur son acquis, et essaie de donner une image « acceptable », et Zemmour lui avance et semble marquer des points, ce qui devrait vous plaire : il est en train de démolir la « maison le Pen, opposition en tous genre, établie en 1981 ». Au moins si il parvient à faire exploser le RN, qui empoisonne la vie politique depuis sa résurrection par Mitterrand, ça serait déjà ça de gagné ! Et les ralliements sont le signe que certains commencent à comprendre que le RN est une arnaque, une impasse.

    Aimé par 2 personnes

    • Effectivement, la disparition du RN du paysage pourrait enfin donner à la droite conservatrice la place qui lui revient. Au crédit de E.Zemmour, il faut mettre qu’il n’est pas une girouette et qu’il ne refuse pas le débat. Au lieu de se lamenter sur les trahisons, M.LePen devrait d’abord commencer par accepter le débat avec E.Zemmour. De même V.Pécresse doit admettre qu’elle ne peut pas gagner sans attirer une partie de ceux qui sont plus à droite qu’elle, cela suppose aussi qu’elle accepte le débat et fasse quelques concessions à ceux qu’elle veut attirer. Je ne suis pas sur que E.Zemmour soit aussi psychorigide que l’image que veulent en donner ses concurrents/adversaires. Il est normal qu’il campe sur ses positions extrêmes tant qu’il n’y a pas de négociation (les négociateurs aguerris ne lâchent jamais rien avant de commencer une négociation) mais il n’est pas prouvé qu’il ne serait pas capable de faire des concessions dans un camp de droite recomposé. A défaut d’un dialogue entre les candidats de droite, et pourquoi pas un programme commun sur quelques propositions (celles sur lesquels les 2/3 des français sont d’accord), il est clair qu’aucun ne peut gagner. Tant que le « cordon sanitaire » restera en place, la défaite de la droite libérale/conservatrice est assurée au profit de la crypto-gauche Macroniste. Il y a urgence à ce que les candidats de droite se parlent et débattent en public.

      J’aime

    • Pheldge dit :

      le problème des « quelques propositions (celles sur lesquels les 2/3 des français sont d’accord) », c’est qu’elles déplaisent fortement aux candidats et dirigeants LR, elles furent même la raison de leur départ de LR …

      J’aime

    • cgn002 dit :

      Il est certain que le RN est un artifice qui ne sert que les partis conventionnels. Impasse garantie, sauf pour le parti qui peut ainsi en vivre. Objectif 5 % désormais avec EZ…

      J’aime

    • Anonyme dit :

      Pheldge ,,soyer rassurer ,MLP est LA ,,et bien la ,et en plus aucune lutte a mort , contre Macron ,on sait que a LR ,il y a des traites ,telle le Maire de Nice qui pour un poste vendrait sa femme ,LUI ,,empoisonne vraiment la vie politique ,se n » est pas HALTE au Feu ,mais halte au traite michel54

      J’aime

    • Pheldge dit :

      michel54, j’aimerais vous croire, mais MLP a deux problèmes, le premier c’est le plafond de verre qui lui interdit d’espérer être élue un jour. Il lui faudra des décennies de bonne conduite pour faire oublier la sulfureuse réputation du FN et de JMLP, et ce n’est pas pour aujourd’hui, ni pour demain.
      Ensuite, le deuxième point c’est qu’elle est mauvaise, et à part gérer – plutôt mal à voir les problèmes financiers de son parti + la boutique familiale, elle n’a rien proposé de nouveau, et pire, elle a renoncé aux idées forces du FN.
      Et les cadres du RN qui rallie Zemmour l’ont bien compris : le RN n’a aucun avenir avec MLP, ni avec aucun le Pen. Marion Maréchal a bien compris que ce nom était une marque d’infamie.

      J’aime

  3. Gribouille dit :

    « la lutte à mort entre les deux candidats de la droite radicale qui pourtant n’ont aucune chance de l’emporter ni l’un ni l’autre; »

    Si les choses se déroulaient selon vos voeux, nous aurions donc le choix entre les gens qui ont initié ceci :

    https://www.bvoltaire.fr/comment-torpiller-edf-en-6-mois/

    en 2010, et ceux qui poussent le bouchon encore un peu plus loin, dans sa logique initiale, maintenant.
    J’espère donc que les choses ne se dérouleront pas selon vos voeux.

    « Mais nulle part, semble-t-il, un tel niveau d’abêtissement, de mépris et de résignation n’a été atteint. »

    Et bien sûr, tout ceci est de la faute du système présidentiel mis en place par ce de Gaulle, largement sur-côté (n’est-ce pas lui qui a laissé tirer sur les gens rue d’Isly ? Et puis, il s’est fait embobiner par les communistes, et malgré son départ début 1946 c’est lui qui les a laissé infiltrer l’éducation nationale, créer le mammouth inefficace Edf, et tant d’autres choses que nous autres, libéraux centristes raisonnables, savons pouvoir lui reprocher).

    Ce n’est en aucun cas la faute des libéraux centristes raisonnables, qui sont bien décidés à n’en faire qu’à leur tête, que cela passe par une élection présidentielle où on refuse systématiquement l’union des droites ou la reconnaissance de la nécessité du soutien de la « droite radicale », ou, préférentiellement, par des magouilles de comités en régime d’assemblée.

    J’aime

    • Pheldge dit :

      les libéraux centristes raisonnables, centristes oui, libéraux, absolument pas ! merci de ne pas utiliser le terme libéral à contre sens, comme par exemple pour dire que Macron est libéral, ou que Flamby l’était, avec notre niveau d’intervention étatique, et notre endettement, nous n’avons rien, de libéral !

      Aimé par 3 personnes

  4. Monique dit :

    Bonjour Maxime Tandonnet toutes et tous,
    J’adhère totalement à votre pensée, avez-vous déjà vu une campagne électorale digne ? il y a bien longtemps, c’est un vieux souvenir ! pourtant celle-là a quelque chose de particulier avant on se contentait d’envoyer quelques vérités à la tête des candidats mais aujourd’hui on les insultes, les propos de Mélenchon sont honteux, il devrait même plus avoir le droit d’être candidat, il a aussi ses sbires révolutionnaires de vrais voyous prêt à désarmer notre police, pourquoi pas Guantanamo, on se souvient des propos de Raquel Garrido, et ça passe à la télé avec un animateur qui n’a qu’une idée, que son émission soit un ramassis de linge sale, de personnages puants et grossiers, c’est le succès de son émission alors quand on en arrive là, on ne peut plus rien espérer de la politique. Et puis la saga familiale, la larme à l’oeil pour la nièce qui vole de ses propres ailes mais pas au RN, le gd père qui les convoque et qui va encore monter au créneau à 93 ans, lourd héritage quand il faut prendre toute la famille ou rien ! Ce n’est que le début ….Et puis comment se passionner pour une campagne quand on sait d’avance qui sera élu, qui reprendra la couronne pour cinq ans, il n’y a pas d’espoir pour le pays, il continue sa route vers tiers mondisme. Il n’y a personne aujourd’hui capable de soulever ces travaux d’Hercule pour remodeler toute la politique française. Un demi siècle de politique a suffi pour gangrèner la France.

    Aimé par 1 personne

  5. Mary Preud'homme dit :

    Nombreux sont les Français ayant gardé quelque esprit critique (et ne se laissant pas anesthésier par une propagande et des sondages ororientés à jets continus) à déplorer comme vous l’écrivez
    « l’anéantissement du débat sur le bilan d’un quinquennat et la vertigineuse absence de réflexions sur l’avenir de ce pays. »
    La question est de savoir si parmi les prétendants déjà déclarés (en attendant l’annonce officielle des candidats retenus) lequel aurait les capacités et une crédibilité suffisantes pour aller au fond des choses et mettre les vrais problèmes sur la table. Soit un grand déballage permettant de faire l’inventaire de ce qu’il convient de garder, réparer ou jeter avant de faire un nettoyage minitieux et total de la maison France !
    En somme un ou une véritable femme ou homme de ménage et pas un simple technicien de surface qui ne fait que dissimuler la crasse sous des couches de polish, souffler sur la poussière et la rejeter dans tous les coins…

    Aimé par 1 personne

  6. patricecharoulet dit :

    HANOUNA/MELENCHON SUR C8

    Il y a une foule d’émissions politiques, et pas mal d’émissions où l’on peut entendre des candidats à la prochaine présidentielle.
    Hanouna, que je n’aime pas et qui n’a pas de compétence particulière, a décidé d’en animer une. Cela s’appelle « Face à Baba » sur C8 . Pourquoi « Baba » ? Mélenchon lui a posé la question. Hanouna a répondu que sa mère l’appelait comme ça, quand il était petit.
    La première émission du genre avait donné la parole à Zemmour. Je dis tout de suite que pour un million de raisons je ne voterai ni pour Zemmour ni pour Mélenchon. Et que si je n’aime pas Hanouna (dont je ne regarde jamais les émissions) je n’aime ni Zemmour ni Mélenchon. Cela dit cette émission « politique » mérite d’être commentée. Je viens de la voir en replay sur YouTube.
    Première remarque. Je reproche à cette émission de permettre aux invités d’applaudir. Au théâtre , depuis un siècle, les directeurs payaient des gens chargés d’applaudir (en espérant une contagion), on appelait ces gens « la claque ». Il y a eu cette fois une claque mélenchoniste, comme il y avait eu une claque zemmourienne, la fois d’avant. Je viens de parler de Zemmour, restons-y. Hanouna a dit que seul parmi les candidats à la présidentielle contactés, Zemmour avait accepté de venir dialoguer avec Mélenchon. Façon de vanter le courage dudit. Soit ! Le show a donc commencé par là. Duel Zemmour versus Mélenchon. Fausse bonne idée, car on avait déjà entendu Zemmour pendant toute l’émission d’avant. Plus grave : Hanouna a annoncé un duel d’une demi-heure, qui dura…une heure !
    Sur diverses chaînes (CNews aux premières loges) toute la journée les commentateurs habituels du matin au soir ont critiqué Mélenchon qui aurait été odieux et immonde. La chaîne étant zemmourienne, le contraire aurait étonné. Je redis que je n’aime pas Mélenchon et que je ne voterai pas pour lui.
    Aymeric Caron est venu dire tout son soutien à Mélenchon. Bon. Une jeune fille dont le père a été tué , par étouffement, lors d’un contrôle routier est venu s’exprimer. Une journaliste du Figaro et Eric Revel sont venus dire leur opposition à Mélenchon. Bon. La fin du show : Mme Garrido, proche de Mélenchon est venue louer Mélenchon. Bon .
    Le duel qui a fait le plus couler de salive fut le duel de Mélenchon avec un policier de la BAC.
    Je dois dire d’abord la vérité et dire « d’où je parle » comme on devait dire en 68. Je n’ai jamais été dans une manifestation de rue de ma vie. Je suis contre les gens qui lancent des pierres à la police, qui brûlent des choses, qui brisent des vitrines, qui pillent les magasins, qui envahissent l’Arc de triomphe, et qui s’improvisent dictateurs de ronds-points, vêtus d’un gilet jaune . Je n’ai jamais insulté de policier. Et quand , en voiture, on me demande mes papiers, je dis « Bonjour , Monsieur le fonctionnaire de police. » J’ai même écrit un papier dans un journal pour louer la police et dire qu’ils n’étaient pas assez payés pour les services qu’ils nous rendent.
    Une première remarque : C’est une critique contre…Hanouna. Il avait, bien avant l’émission, communiqué à Mélenchon le nom des participants. La preuve : Mélenchon s’en prit directement à cet invité (il avait eu le temps de se renseigner à son sujet) en l’accusant d’avoir fait quelque chose un jour à un jeune homme !Mélenchon a menacé le policier, ne lui disant : « Vous obéirez ! » Son projet : désarmer les policiers dans les manifs ! Les manifs, à l’en croire, dégénéreraient A CAUSE des policiers. Si les policiers n’étaient pas là, les manifs se dérouleraient dans le calme et l’allégresse. Mélenchon veut supprimer la BAC. Il me semble que Mélenchon connaît mal les choses en la matière et qu’il s’est déconsidéré dans cet épisode. Pas un policier ne votera pour lui, après avoir entendu ça. Il espère gagner des points chez tous les anti-flics de France, qui sont nombreux me dit-on. Les sondages dans les prochains jours vont nous dire son son calcul est bon ou pas. En tout cas, tout le monde aura vu comme ce policier a été violemment agressé par ce candidat à la présidentielle.

    Aimé par 1 personne

    • Mary Preud'homme dit :

      Comme tout un chacun, avec un minimum d’objectivité, chacun a pu mesurer la distance qui existe (en matière de courage, sang-froid, réalisme par rapport aux événements, loyauté, engagement et volonté de servir) entre un policier de base (tel le syndicaliste de l’émission en question témoignant de son vécu avec beaucoup de sincérité et pudeur) et un bateleur hystérique, matamore, hargneux et calomniateur tel que Mélenchon (qui serait, paradoxalement, le premier à appeler la police nationale si l’on s’en prenait à son « auguste » personne, mais aussi à s’indigner si elle ne rappliquait pas illico pour le secourir). Entre un homme digne et mesuré qui en a et une grande gueule, provocatrice et haineuse, il n’y a donc pas photo et ce Mélenchon est décidément une pauvre tache ! « Auguste » étant pris dans le sens de clown évidemment ! Et pardon pour les clowns authentiques qui eux ne tromprent personne et dont le métier est juste de faire rire et amuser la galerie, le faisant sans la moindre prétention de pouvoir, domination, hystérisation ou maraboutisation des foules.

      Aimé par 2 personnes

  7. fraternel dit :

    bonjour,
    une campagne électorale à la peine une gauche en lambeaux une droite modérée qui se cherche et siphonne à l’extreme droite du zemmour et du le pen en veut tu en voilà sur les chaines
    franchement çà donne envie de voter pour le parti animaliste.
    je me demande en voyant ma petite chienne si ces etres ne sont pas plus intelligents que l’humain.
    quand le politique va t’il enfin évoluer vers l’intelligence le respect l’empathie la vérité et le bien etre de ses électeurs?
    à forçe de promesses non tenues de diatribes de coups de gueule les gens sont las de ces querelles intestines et de ce pouvoir qui ne fait que diviser les gens.
    alors oui j’irais voter pour les présidentielles mais uniquement au premier tour s’il s’avère qu’un nouveau duel macron le pen serait en lice.
    alors non merçi on a déjà donné entre le choléra et la peste
    bonne journée à toutes et à tous

    J’aime

  8. Stanislas dit :

    Je viens ici pour avoir un aperçu de la situation politique et en quelques minutes je me rends compte que je ne manque rien en ne suivant pas ce sujet comme d’habitude..

    Pour l’instant je reste sur mon pari… le petit loufiat des intérêts privés internationaux n’aura pas l’autorisation d’y retourner…
    Il finit son mandat au niveau européen pour dépouiller la région France de ses dernières clés de pouvoir, en dehors bien sûr du contrôle total policier de la population en cours..

    J’aime

    • francefougere dit :

      Et pourtant il envoie Madame jusque sur la couverture d’un hebdomadaire habituellement élégant. Rien à lire, rien à retenir dans ses déclarations, sinon qu’elle ne s’est pas satisfaite de mal s’habiller, mais qu’elle a dénaturé le palais de l’Elysée. Ah ! si Madame de Pompadour, qui avait du goût, voyait cela !,

      J’aime

    • Anne dit :

      J’espère de tout coeur que vous aurez raison.

      J’aime

    • Stanislas dit :

      francefougere

      j’ai bien écrit qu’il s’agissait d’un pari, et il faut bien que les magazines pipeules tentent de survivre..

      Mon pari ne tient que si deux éléments fortuits, soudains, ne sont pas organisés comme tout le reste dont une 6eme vague d’épidémie politique organisée, puisqu’annoncée dans le dernier avis du conseil dit scientifique

      Le rouage est bien rodé : annonce organisée d’un pic épidémique mentaliste – riposte législative de contraintes violant les ex droits fondamentaux de l’humanité, de nuit, ou en 24 h chrono – et application des mesures immédiates (selon les dernières nouvelles toutes fraiches, il semble même qu’on passe au rétroactif)

      Fin d »état d’urgence de sortie de crise sanitaire » jusqu’au 31 juillet 2022, alors il faut penser à des hypothèses ;

      – pas d’élection présidentielle (ou report)
      – pas le législatives (ou report)
      et aléa jacta est…

      Je rappelle pour les personnes qui liraient ceci qu’un « essai clinique » de défonce constitutionnelle d’élections a déjà été mis en oeuvre avec les municipales de 2020 . 1er tour en mars; 2eme tour quelques mois plus tard… (sans recommencer le 1er)
      Ca n’a gêné que quelques juristes tout au plus qui l’ont dénoncé

      60 jours mini (fin mars) ou 182 jours ( fin juillet ) pour légiférer des abjections sous les applaudissements, la passivité naïve ou la recherche d’évitements pour contourner les textes scélérats, jusqu’à organiser des soirées autour d’un malade pour se faire infecter et reprendre le boulot (sisi) …………….

      c’est une éternité dans la nuit…

      J’aime

  9. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    Merci de nous rappeler qu’une campagne électorale est en cours. Je ne l’avais pas remarquée. Sinon, notre bonne presse nationale objective et désintéressée daigne enfin nous « informer » qu’au Canada, quelques centaines de routiers convergent vers Ottawa pour protester contre la politique sanitaire du gouvernement : https://www.lemonde.fr/planete/article/2022/01/29/au-canada-des-convois-geants-contre-la-vaccination-obligatoire-a-la-frontiere-avec-les-etats-unis_6111470_3244.html
    J’observe avec gourmandise que si le titre parle de convois géants (on parle de près de 50 000 routiers canadiens auxquels se joindraient 70 000 américains), l’article n’évoque que quelques centaines de camions !!! Le premier ministre canadien, faisant preuve d’un courage démesuré, s’est prudemment mis à l’isolement car un de ses enfants serait cas contact !!! Chose que passe sous silence le journal de référence, des projets identiques voient actuellement le jour dans les pays européens. En France, le mouvement est sensé avoir débuté avant-hier : https://t.me/convoyFrance et https: //t.me/tousaparis. Les semaines à venir sont à surveiller. Ils seraient actuellement 2500.
    Quant au cirque électorale, il est tellement mauvais que ça ne vaut plus la peine de s’y intéresser.

    Bonne journée

    Aimé par 2 personnes

  10. Anonyme dit :

    allons ,toute les campagne électoral sont comme cela ,aucun changement en vue ,mais si les abstentionnistes allais voter , il y aurait surement des changement ,donc je suis pour l’obligation du vote ,cars beaucoup qui hurle ne vont pas voter ,michel43

    J’aime

    • there dit :

      @anonyme alors vous êtes pour l’obligation de vote . Après vous serez pour l’obligation de mettre un bulletin valide pour éviter ça : h16free.com/2011/02/01/6769-elus-leur-pipo-semble-moins-bon/bulletin-vote , et puis tout simplement vous obligerez à prendre le « bon » bulletin , allez sincèrement vous croyez 𝑣𝑟𝑎𝑖𝑚𝑒𝑛𝑡 que nos problèmes viennent de des abstentionnistes ? Mon point de vue : un de nos problèmes les plus criants tient à la multiplication des inégalités de droits (régimes du travail , régimes de retraites , régimes d’allocs , régimes d’imposition ) notre pays est foncièrement inique. Quel politique propose de revoir cela ? personne , alors je reste chez moi .

      Aimé par 2 personnes

    • Anonyme dit :

      allons There ,ne soyez pas hypocrite ,vous pouvez mettre un bulletin Blanc ,c’est tout bête ,de toute façons ,personne ne peut régler tout nos problèmes ,les inégalités on toujours exister michel43

      J’aime

  11. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Pour que la campagne des présidentielles/législatives soit un « grand moment démocratique », encore faudrait-il que notre régime soit encore un régime démocratique. Or chacun sait que notre régime n’est plus un régime démocratique. Seuls les politiques qui se partagent le pouvoir essaient encore de nous faire croire à cette fable.
    Or il semblerait que pour la première fois, le régime politique « fondé sur le choix du gourou national » ne donne plus satisfaction, puisque contre toute attente, les manifestations populaires de rue continuent de plus belle, malgré la campagne des présidentielles.
    Pourquoi l’observateur de la vie politique française que vous vous flattez d’être, ne pourrait-il convenir que nous voilà arrivés à un tel stade de déliquescence de nos institutions que la défection populaire pourrait être le signe du renouveau démocratique dont nos institutions ont besoin pour qu’enfin la confiance puisse être rétablie entre le peuple et ses élites ?
    Pourquoi ne pas considérer que le retrait du jeu politique (et des urnes), loin d’être un signe d’abêtissement ou de résignation, est au contraire le signe que le peuple – en refusant de participer à cette farce électorale – veut imposer un renouveau démocratique à une classe politique qui le méprise ?

    Aimé par 3 personnes

    • Mildred, « observateur », ce n’est pas une flatterie, ce serait une flatterie si j’avais dis « expert » ou « observateur avisé », mais là ce n’est pas une flatterie, tout le monde peut observer. Quant à la déliquescence du régime, j’ai quand même le sentiment de n’avoir pas cessé d’en parler depuis des années au point d’encourir le reproche de me répéter… Enfin on se comprend mal mais je n’ai jamais dit que l’abstentionnisme était une forme d’abêtissement… Ce serait plutôt une conséquence logique et compréhensible de l’abêtissement de la politique française.
      MT

      Aimé par 1 personne

  12. artofuss dit :

    A reblogué ceci sur MEMORABILIA.

    J’aime

  13. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Le 4ème pouvoir est passé par là ! Il manipule et oriente volontairement et méthodiquement le débat politique. Leur seul et unique objectif : organiser le second tour Le Pen/Macron et faire réélire ce dernier.
    Que nos candidats actuels et à venir soient de piètres politiciens, je pense que la majorité des Français en est convaincue, mais que l’ensemble des médias rajoute à longueur de journées de la bêtise et de la surenchère aux crucheries des politiques, il n’en faut pas davantage pour désespérer les électeurs potentiels et somme toute bien candides.
    Le petit psychodrame de salon du moment entre le clan Le Pen et celui d’E. Zemmour est affligeant de nigauderie et montre à quel niveau d’étiage le débat politique en est arrivé.
    Mais il semble que les Français en soient friands et en raffolent… »Panem et circenses » disaient déjà les romains.
    A deux mois et demi de l’élection présidentielle, on oublie l’essentiel et nos médias se prélassent et se délectent dans le futile et l’insignifiant : les vacances d’un ministre, les contradictions du ministre de la santé, les états d’âme d’untel ou untelle….
    Leur Tartufferie est incompréhensible et gravement coupable.
    Il serait grand temps d’élever le niveau de cette campagne et de débattre des vrais sujets de demain : l’économie en premier lieu et le piteux bilan de la « start-up nation » et de l’argent magique, le délabrement de notre système éducatif, de notre santé publique, l’accroissement de la pauvreté et des violences, le déclassement international permanent de la France etc.
    Mais non, il ne faut surtout pas parler des sujets qui pourraient fâcher « Jupiter » et donner l’opportunité aux candidats de proposer des solutions sérieuses et efficaces, auxquelles ils n’ont visiblement même pas encore songé.
    Ces pauvres politiciens d’opérette, qui malgré des décennies d’expérience politique et de vie publique en sont toujours à promettre la lune à des gogos prêts à les croire et à leur faire prendre les vessies pour des lanternes sans qu’ils en soient tenus demain responsables, sont pitoyables.
    Le réveil dans quelques mois, sera une nouvelle fois brutal pour les Français et je ne suis pas certain qu’ils aient cette fois cinq ans de plus pour procrastiner sur l’avenir du pays.

    Aimé par 5 personnes

    • cgn002 dit :

      On a le cirque assuré tous les jours, mais viendra le moment où le pain manquera…
      L argent magique ne tardera pas à montrer ses limites.
      Premier déclencheur l’ énergie, puis l’ écologie, et surtout l’absence d activité et le déclassement.
      Nos élus ne pourront pas acheter nos suffrages ( et la paix sociale) advitam eternam…

      Aimé par 1 personne

    • @ Gérard Bayon, je suis d’accord avec ce que vous avez écrit.

      « Il serait grand temps d’élever le niveau de cette campagne et de débattre des vrais sujets de demain « .

      Et dans les vrais sujets de demain je pense que nous devrions ajouter La Défense Nationale. Et je n’écris pas cela par antimilitarisme.

      Je ne suis pas militant du Parti socialiste mais il se trouve que depuis mon enfance j’ai rencontré des militants socialistes « pour de vrai » et des responsables socialistes dans le cadre de ma profession d’instituteur et dans le cadre de mes activités bénévoles.

      Trois ou quatre ans avant sa mort j’ai rencontré Paul Quilés à Cordes sur Ciel. Il marchait seul sur un terrain de sport en bas de la ville. Je l’ai reconnu. Je lui ai demandé s’il pouvait m’accorder un peu de temps. Il l’a fait. Je lui ai dit ce que je ressentais de la situation nationale et internationale. Nous avons échangé « paisiblement » . Il a pris son temps avec moi.

      Il n’était plus alors le Robespierre de 1981.

      Il m’a suggéré de lire son blog:

      http://paul.quiles.over-blog.com

      Ce que j’ai fait et que je vous invite à faire.

      Aimé par 1 personne

    • Pheldge dit :

      je suis allé y faire un tour … Robespierre n’a pas changé, toujours persuadé d’avoir raison de détenir la Vérité, bouffi de certitude et distribuant bons et mauvais points, oubliant opportunément qu’il a été « aux affaires » laissant un bilan discutable … Puisque vous appréciez, je vous conseille alors le blog de Mélenchon, qui quand il ne cherche pas à vous dépouiller de vos biens pour les redistribuer à ses ouailles, ni à vous faire guillotiner pour mal-pensance, sait certainement être un homme charmant.

      J’aime

    • Bonsoir Pheldge, je ne me souviens plus la date exacte de notre rencontre imprévue. A l’annonce de sa mort je me suis demandé s’il se savait déjà malade. Car je l’avais trouvé désenchanté et désabusé. Sur ce que j’ai parcouru de son blog j’ai retenu ses interrogations sur la dissuasion nucléaire qui ne dissuade plus pour ce qui est des nouvelles formes de guerre qui contournent la dissuasion nucléaire et font un peu penser à une nouvelle ligne Maginot. Ensuite j’ai retenu sa satisfaction d’avoir réalisé « Cap découvertes » dans une ancienne mine à ciel ouvert et son affirmation que c’est un succès. Pour y être allé une fois j’en doute. Quant à Mélanchon ce n’est pas ma tasse de thé. Ses outrances verbales je n’arrive pas à m’y faire. J’espère dans les commentaires à venir des commentaires sur La Défense Nationale. Par des personnes plus compétentes que moi en la matière.

      J’aime

  14. Pierre Durand dit :

    J’en attribue la cause première à la constitution de la Vème République, parfaitement taillée pour Charles De Gaulle (sa personnalité et son histoire), mais plus du tout justifiée pour ses successeurs. On aurait souhaité que De Gaulle, qui ne débordait pas d’enthousiasme pour la classe politique, anticipât davantage l’accession aux pleins pouvoirs de médiocres, voire de malfaisants.
    Il faut en finir avec le régime présidentiel, et instaurer une bonne dose de proportionnelle. Le peuple retrouvera du pouvoir, et nos dissensions retrouveront un espace de dialogue.
    ————
    La dernière de Zemmour me laisse pantois!
    une prime de 10.000 euros pour toute naissance en zone rurale.
    A moins que cela ne soit une ruse pour que le 93 déménage dans la Creuse.

    Aimé par 2 personnes

    • there dit :

      @Pierre « une prime de 10.000 euros pour toute naissance en zone rurale. » oulalalalala . Cela montre que Zemmour n’est pas en reste dans la démagogie de caniveau et que cela fait un petit moment qu’il n’a pas mis les pieds en « zone rurale » ; pendant qu’il y est et pour que ça soit clair pour ses aficionados , qu’il ajoute « sur présentation du rejeton » pour vérifier l' »origine » , on peut aussi faire un tatouage sur la fesse du rejeton « bebe français avec la cocarde » . Misère , misère . Je me demande comment certains arrivent encore à coller un bulletin (autre que celui d’H16 dans les urnes …)

      J’aime

    • Pheldge dit :

      Zemmour n’a aucune chance d’être élu, et sa participation même à l’élection est encore incertaine. de là où il est par contre, il peut lancer des idées, que vous trouvez farfelues, mais qui ont le mérite de mettre en lumière la question du dépeuplement des campagnes, et de leur désertification. Puisque vous évoquez le 93, ça fait quarante ans qu’on déverse des tombereaux d’argent public dans la; politique de la ville, sans aucun autre résultat que l’établissement de zones de non droit, alors pourquoi donc, ne pourrait-on essayer avec les campagnes ?

      Aimé par 3 personnes

    • francefougere dit :

      Cette prime est inspirée par les mesures très populaires de Hongrie

      J’aime

  15. Anonyme dit :

    J’en attribue la cause première à la constitution de la Vème République, parfaitement taillée pour Charles De Gaulle (sa personnalité et son histoire), mais plus du tout justifiée pour ses successeurs. On aurait souhaité que De Gaulle, qui ne débordait pas d’enthousiasme pour la classe politique, anticipât davantage l’accession aux pleins pouvoirs de médiocres, voire de malfaisants.
    Il faut en finir avec le régime présidentiel, et instaurer une bonne dose de proportionnelle. Le peuple retrouvera du pouvoir, et nos dissensions retrouveront un espace de dialogue.
    ————
    La dernière de Zemmour me laisse pantois!
    une prime de 10.000 euros pour toute naissance en zone rurale.
    A moins que cela ne soit une ruse pour que le 93 déménage dans la Creuse.

    Aimé par 1 personne

  16. Je me reconnais tout-à-fait dans votre propos. Depuis trente ans, à chaque élection, je me dis qu’on a touché le fond. Le slogan « Mangez des pommes » de Chirac candidat en 1995. Le duel Pen /Chirac en 2002, une campagne centrée sur l’insécurité et la candidature ratée de Jospin devenu social libéral. Sarkozy/ Royal en 2007 où le programme démagogique de l’un est en balance avec celui, genre catalogue de la Redoute, de l’autre qui prône la démocratie participative pour combler son absence d’idées. 2012, l’élection du rejet de Sarkozy par le candidat surprise du PS après l’éviction de DSK, François Hollande, le PPDC (plus petit dénominateur commun) de la primaire socialiste. Et ce fut Macron/ Le Pen, la fille, le supplétif du candidat/président démissionnaire, le traître devenu chouchou des sondages et des médias, opposé à une Marine Le Pen qui, comme Ségolène en 2007 qui a fêté sa défaite comme jamais, n’avait aucune envie d’être élue et qui s’est sabordée en plein débat d’entre deux tours. Et maintenant, le vide absolu, plus de vide encore que précédemment. Macron va nous refaire le coup de Mitterrand en 1988, se déclarer au dernier moment et faire une campagne éclair à la manière de la « Lettre à tous les Français » avec un programme minimaliste à l’eau tiède, pimenté à la sauce européenne. En 2022, avec le candidat/président, ce ne sera pas le changement dans la continuité de Giscard candidat/président en 81, mais on continue sans rien changer. Le pire, c’est que ça risque de passer. Pauvre pays.

    Aimé par 3 personnes

    • cgn002 dit :

      Merci pour ce joli travail de synthèse !
      Finalement chaque élection est l’occasion pour ce pays de s’enfoncer un peu plus.
      A se demander si notre démocratie ne permettait pas le triomphe des plus médiocres…
      La victoire de l’esbroufe plus que jamais assurée cette année.
      Notre choix devrait porter sur le candidat (te) le moins insincere, le moins méprisant du citoyen, le moins irresponsable, le moins incompétent, le moins ego-centré,… le moins guignol au final.
      Quand on repense à Hollande, Royal, Melanchon, Macron, … et j en oublie , on est en droit d’ être profondément affligés pour notre pauvre France.
      Pourra t elle s’en relever ?
      Non la loi du plus grand nombre devrait reproduire son effet.
      Et ce « plus grand nombre » en 2022 ne représente que 20 % de 50% des électeurs cad 5 millions environ de votants qui peuvent refaire passer Macron au premier tour (8 % de la population qui irait ainsi verrouiller notre triste sort si toutefois le 2eme tour voyait un candidat de la droite radicale qui serait ensuite irrémédiablement rejeté pour une présidence).

      J’aime

    • Pheldge dit :

      Non, le slogan « Mangez des pommes » c’est aux Guignols de canal+ qu’on le doit : au départ l’affiche électorale de l’UMP montrait un pommier, et comme le buzz prenait, et rendait le candidat sympathique, les communicants en on rajouté, et s’en sont servi.
      https://www.rtl.fr/actu/politique/mort-de-jacques-chirac-d-ou-vient-le-slogan-detourne-mangez-des-pommes-7798370547
      Permettez moi également de vous reprendre sur l’expression « social libéral » qui est un parfait oxymore, dites plutôt « social démocrate », encore que pour un trotskyste doctrinaire et ultra sectaire comme Jospin, je ne suis pas sûr que ce soit la meilleur façon de le décrire …

      Aimé par 1 personne

  17. « La vie n’est qu’une longue perte de tout ce qu’on aime ».
    (« L’homme qui rit », Victor Hugo)

    Aimé par 1 personne

    • there dit :

      @jf pas du tout d’accord . C est à chacun d’entre nous de faire vivre ce que l’on aime . Et si le grand Victor a perdu quelque chose , c’est sans doute qu il n’y a pas été fidèle .

      Aimé par 1 personne

    • cgn002 dit :

      A l image de l’ irresponsabilité d un enfant qui s’ évertue à casser les jouets qu il aime.
      Ce que deviennent nos peuples, ne voulant plus devenir des adultes responsables.
      A l image donc des très jeunes civilisations (historiques, anthropologiques) qui viennent en rajouter une couche dans nos rangs…

      J’aime

    • cgn002 dit :

      Il y a 2 hasards responsables de ces pertes : celui que l’ on subit malgré soi (Hugo et sa fille), et celui que l’ « on » provoque malgré soi…
      S’ agissant de politique électorale, on a bien perdu notre faculté d’ évaluer, de choisir et de conserver le meilleur (candidat ou programme), et on s’étonne que nos choix nous amènent au pire.
      Et surtout on aime notre faculté de créer le chaos.
      Cela « nous » donne un niveau de pouvoir que l’ on n’atteindrait pas en choisissant des solutions constructives.
      Il existe encore quelques citoyens adultes qui préfèrent construire que détruire, mais leurs dirigeants (candidats du moins) savent parfaitement les corrompre pour que leur pourcentage devienne le plus faible possible.
      Le couplage infernal ne s’ arrête pas depuis 1981.

      J’aime

    • Pheldge dit :

      « provoquer malgré soi » … à l’insu de son plein gré je suppose 😉

      J’aime

    • Je pense qu’il a été ébranlé par la mort tragique de sa fille.

      Plusieurs personnes autour de moi à qui j’ai montré cette affirmation l’ont modifiée pour me répondre ce qui suit:

      La vie n’est qu’une longue perte de tous ceux et celles qu’on a aimé et qui nous ont aimé.

      J’aime

  18. Jacques dit :

    Ce n’est pas seulement la campagne électorale qui part en quenouille. Elle n’est que le symptôme d’un pays à bout de souffle, que le système politique et l’administration pléthorique continue à asphyxier. Et si le rôle historique de la France telle qu’elle était terminé ? Et que seul un changement radical d’organisation politique pouvait redonner suffisamment d’espace aux peuples qui la constituent, pour que sa culture survive ?

    Aimé par 4 personnes

  19. Ping : La campagne électorale part en quenouilles – Qui m'aime me suive…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.