La campagne électorale part en quenouilles

Restons polis… Toutes les campagnes électorales sont décevantes à leur manière. Celle-ci l’est particulièrement pour un observateur de la vie politique française depuis quatre décennies. A quoi se résume-t-elle? Une indigestion sondagière, au rythme de plusieurs sondages chaque jour qui disent à peu près la même chose; l’hypocrisie de la non déclaration de candidature de l’actuel chef de l’Etat, grand favori, et qui profite de son statut présidentiel pour toiser de haut les autres candidats; les aboiements hystériques de M. Mélenchon; le grand-Guignol des « primaires de gauche »; la lutte à mort entre les deux candidats de la droite radicale qui pourtant n’ont aucune chance de l’emporter ni l’un ni l’autre; l’anéantissement du débat sur le bilan d’un quinquennat et la vertigineuse absence de réflexions sur l’avenir de ce pays. Pour l’instant, il ne se passe pas grand chose d’autre qu’anecdotique. La campagne des présidentielles/législatives qui devrait être le grand moment d’explication démocratique de la nation est comme anesthésiée. L’immense majorité des Français (80%) est probablement favorable à une alternance aussi bien à l’Elysée qu’au parlement et ne souhaite pas prolonger le bail d’En Marche à la tête du pays. Mais le fait est que le morcellement du paysage politique et le climat émollient dû à l’épidémie de covid19 préparent sans doute le statu quo en avril mai prochain. Le régime politique français est entièrement fondé sur le choix d’un « gourou national » qui écrase le travail de fond et favorise une forme d’abrutissement politique. Ailleurs en Europe, rien n’est évidemment parfait: le départ de Mme Merkel a laissé un vide; Bojo est en grande difficulté, etc. Mais nulle part, semble-t-il, un tel niveau d’abêtissement, de mépris et de résignation n’a été atteint.

MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

77 commentaires pour La campagne électorale part en quenouilles

  1. Celtapiou dit :

    En ce moment, j’écoute…ou plutôt j’écoutais Brice Hortefeu,
    défenseur de votre candidate préférée :
    Pa-thé-tique !!!

    J’aime

    • Monique dit :

      A partir du moment où V. Pécresse a accepté Lagarde dans ses rangs, elle a perdu l’élection, vous savez JC Lagarde c’est celui qui filerait une balle entre les deux yeux de Zemmour, c’est aussi celui qui connait les couloirs de la justice. Quant à Brice Hortefeux, la vieille garde, toujours élégant pour chercher quelque utilité, je ne pense pas que cela puisse avantager V. Pécresse.

      J’aime

  2. roturier dit :

    Le problème de MT n’est PAS que cette campagne électorale est pire que les précédentes (car elle ne l’est PAS).

    Son affirmation est encore une version du sempiternel « avant c’était mieux ». Toujours FAUX ; avant n’était PAS mieux ; sauf qu’avant, nous étions plus jeunes…

    Son vrai problème est que l’issue de la campagne ne sera probablement pas celle qu’il il aurait voulu voir.
    Son texte n’en étant que la conséquence, inutile d’épiloguer davantage.

    J’aime

    • Sganarelle dit :

      @roturier
      Tout dépend de votre « avant » ..Pour un individu de 30 ans , son « avant «  date de son enfance et de ses 20 ans ..mais pour un vieux de 90 ans ..il sait de quoi il parle!
      Voulez vous la liste de tout ce qui a disparu ? À commencer par l’air frais du matin et le Piaf dans la rue ..remplacés par la pollution et les pigeons… sans compter les mentalités et le niveau intellectuel de ceux qui apprenaient à lire écrire et compter avant de passer le Bac.
      Oui c’était mieux avant parce qu’il y avait le respect de soi et qu’on apprenait à avoir celui des autres.
      Si votre «  avant » c’est Mitterrand attendez donc un peu de prendre quelques années pour écrire vos mémoires, la vie et le temps sont d’excellents maîtres , ils permettent de réfléchir.. quant à la jeunesse, je ne vois pas beaucoup de vieux qui souhaiteraient revivre la leur de nos jours.

      J’aime

    • Citoyen dit :

      Si, roturier … Avant c’était mieux !… Tout au moins dans un certain sens …
      En effet, avant, bien des politiques étaient aussi des pourris …, mais ils avaient la décence (si l’on peut dire), de ne même pas chercher à s’en cacher … Chez eux, c’était naturel … Presque revendiqué !…
      Alors qu’aujourd’hui, il sont bien plus pourris qu’avant, tout en faisant tout leur possible, pour tenter de faire croire le contraire …

      J’aime

  3. cyrildefayet dit :

    bonjour à tous, cette situation désolante s’explique sans doute aussi par le fait qu’aucun politicien (ne) ne soit à la hauteur de l’enjeu. Manque de compétence, manque d’enthousiasme, manque de clarté, manque d’honnêteté : les Français ont été tellement déçus depuis des années ! Ils ont bien sûr leur part de responsabilité (suivisme, désintérêt, paralysés par la peur, manque d’esprit critique face aux mesures prises, je pense aux confinements, Passe sanitaire). Cela conduit à l’abîme

    J’aime

  4. Stanislas dit :

    « La campagne électorale part en quenouilles »

    Plus très facile de faire la publicité d’une marque originale après la réussite quasi complète d’une mcdonalisation totale des recettes de pensées, de résolutions de problèmes sous contrainte de l’UE, des banques centrales et du virus..

    La France est lessivée, le fric coule à flots grâce à l’épidémie mentaliste depuis deux ans. Le système économique est sous perfusion et les entreprises zombies vont disparaître dès l’arrêt soudain des aides qui les ont maintenu à flots.

    Le collectif Français est liquidé, jusqu’au sein des familles,
    le droit du travail est coulé grâce à l’essai en cours de la suspension sans salaire à durée indéterminée qui faire dire bye bye à la notion même de contrat..
    La fin de la liberté d’entreprendre est en essai clinique avec l’éviction des libéraux du secteur des soins
    Le statut « fonctionnaire » va disparaitre..
    La sécu est cuite, les services publics sont en cours d’extinction
    L’épargne des Français est en train de disparaitre gentiment sous les effets conjugués des taux 0 ou négatifs et de l’inflation à la hausse

    Franchement, à part le virus à discuter, il reste quoi à vendre ?

    Aimé par 1 personne

    • Citoyen dit :

      Ben, en fait, tout n’est pas à rejeter, Stanislas …

       » Le statut « fonctionnaire » va disparaitre..  »
      A part pour certaines fonctions régaliennes, ce serait plutôt une bonne chose qu’il disparaisse …

      « La sécu est cuite, les services publics sont en cours d’extinction »
      Là aussi, il aurait plutôt du bon à en attendre !

       » Le collectif Français  » … Il y a longtemps qu’il creuse sa tombe … Avec les postes que je viens de citer ..

      Aimé par 1 personne

    • Stanislas dit :

      citoyen

      c’était un petit état des lieux sans nuance.

      Toutefois je ne suis pas d’accord avec le fait que les services publics disparaissent et je précise que je n’ai pas travaillé dans la fonction publique de ma vie

      J’ai déjà beaucoup discuté avec mon ami Pheldge ici, grand amateur de privatisation, je ne vais pas recommencer..

      J’aime

  5. Furax dit :

    si ce n’est pas une « fausse info » je n’ai plus aucune raison de voter pour elle! même le TSM a des limites. Ségolène sort de ce corps!
    https://pbs.twimg.com/media/FKN6CG6XIAMNZTA?format=jpg&name=small

    Aimé par 1 personne

  6. Monique dit :

    @Anonyme, il a été question de rendre le vote obligatoire car c’est un devoir citoyen mais quelle entrave à la liberté car s’abstenir c’est une façon délibérée de se faire entendre autrement.. le vote nul ou blanc doit compter dans les participations, ils n’ont rien à voir avec les abstentionnistes. Vous êtes donc pour une sorte de QR code de l’électeur, nous finirons ou déserteur ou fugitif et je me dis que l’URSS a encore son fan club.

    Aimé par 1 personne

    • Pheldge dit :

      je crois que c’est Gorbatchev qui disait que la France était le dernier pays communiste d’europe …

      J’aime

    • Bonsoir Pheldge, cette affirmation me semble un peu tiré par les cheveux.

      J’aime

    • « je crois que c’est Gorbatchev qui disait que la France était le dernier pays communiste d’europe … »

      Si la France était un pays communiste il n’y aurait pas Le Figaro, le Point, l’Express, Valeurs actuelles, Marianne, Charlie Hebdo. Et encore moins ce blog.

      Si la France était un pays communiste il n’y aurait pas de chaînes de télévision privées, de stations de radios privées, d’écoles privées.

      Si la France était un pays communiste il n’y aurait pas autant de candidats à l’élection présidentielle à venir.

      Si etc…etc…

      J’aime

    • Pheldge dit :

      ah bon, je croyais que le communisme était l’idéal indépassable ? plus sérieusement Gorby faisait allusion à la bureaucratie omniprésente et omnipotente …

      J’aime

    • Gil dit :

      Bonjour

      Ils s’en foutent de l’abstention. Ça les arrange même puisqu’il n’y a aucun minimum. Si 50 personnes sur 100000 vont voter la personne est élu. Il faut écouter Mr Philippe pascot ancien élu il dit que certains sont élus avec 2% de votants. Sans minimum l’abstention ne vaut rien.

      J’aime

    • Bonjour Pheldge,

      « je croyais que le communisme était l’idéal indépassable ? » L’histoire de l’ex-urss a montré que non. Chez nous c’est plutôt la démocratie qui nous est présentée comme un idéal indépassable et l’Europe le top du top du top. Mais ça craque un peu …

      « la bureaucratie omniprésente et omnipotente … » dans la vie de tous les jours dans notre pays les exemples ne manquent pas où la bureaucratie est absente et impuissante …

      Bonne journée à vous. Merci de vos commentaires.

      http://yallahcastel.fr/Blog/index.php?article642/lavaur-tarn-dimanche-30-janvier-2022

      https://www.grandsudinsolite.fr/977-81-tarn-dame-guiraude–grande-dame-indomptable.html

      J’aime

    • Pheldge dit :

      juste un exemple: trois fois plus de fonctionnaires dépendant du ministère de l’agriculture, que d’exploitations …
      Sinon, essayez de monter une entreprise, vous regretterez le parcours du combatant de votre service militaire.

      J’aime

    • Bonjour Pheldge, vous pouvez ajouter à votre exemple aussi le ministère des anciens combattants. La difficulté de monter une entreprise et de la faire durer est une réalité. J’avais en tête quand je vous ai répondu la non présence et l’impuissance de la bureaucratie dans d’autres secteurs de notre vie de tous les jours.

      Je pense que le lien ci-dessous va vous intéresser:

      https://www.lantieditorial.fr/episode/la-tech-a-t-elle-pris-le-pouvoir/#regarder

      J’aime

  7. Monique dit :

    Il faudrait tenir un cahier des promesses des candidats, Zemmour a fait fort, 10.000 euros pour une naissance rurale, il devrait se montrer prudent, tous les migrants de Calais vont descendre dans la Creuse. Il va activer le grand remplacement qui est bien avancé selon le livre de Bat Yé’or (Eurabia. Comment l’Europe est devenue antichrétienne, antioccidentale, antiaméricaine, antisémite éd. Lindau, Turin, 2007.)… Dupont Aignan négocie au plus offrant, Nicolas Bay ne veut pas rentrer au bercail, Marion Maréchal n’a plus l’esprit de famille, Macron l’ectoplasme candidat voit tout cela et s’amuse, il surveille ses drones en souhaitant qu’ils s’écrasent tous les trois Moi je trouve que la campagne électorale s’anime et s’éveille, et bientôt nous rirons encore plus après les primates de la gauche…. comme le disait Churchill « Il est dur d’échouer ; mais il est pire de n’avoir jamais tenté de réussir. » en avril prochain, si les Français essayaient ?

    Aimé par 1 personne

    • Pheldge dit :

      Marion Maréchal a compris depuis longtemps que le nom le pen, était un handicap. Elle pensait attendre sagement que son heure vienne, hélas sa tante refuse de décrocher … si au moins ce 3 ème échec une fois acté, pouvait la pousser vers la sortie, et permettre une réorganisation de la droite sans le Pen.

      J’aime

  8. nicolasbonnal dit :

    Maxime, il vous faut votre ration de Léon Bloy : « Et ce cortège est contemplé par un peuple immense, mais si prodigieusement imbécile qu’on peut lui casser les dents à coups de maillet et l’émasculer avec des tenailles de forgeur de fer, avant qu’il s’aperçoive seulement qu’il a des maîtres, — les épouvantables maîtres qu’il tolère et qu’il s’est choisis. »
    https://fr.wikisource.org/wiki/Page:Bloy_-_Belluaires_et_porchers,_1905.djvu/33

    Aimé par 2 personnes

  9. Raymond dit :

    Bonjour monsieur,
    Bonjour à toutes et à tous.

    《 La campagne électorale part en quenouilles》

    Horreur, pauvre politique perdre son honneur en de si vils bras !

    Cordialement.

    J’aime

  10. francefougere dit :

    Bonjour Maxime Tandonnet, tout le monde.
    Effectivement, votre candidate pâlit, mais elle a mal orienté sa campagne, centrée sur sa petite personne et le fait qu’elle est … une femme, avec des références à des  » modèles  » d’ailleurs cumulant les erreurs.
    Je pense que les Français ont besoin qu’on leur parle des Français, qu’on s’adresse à leur coeur. Ce nouveau candidat sort même les anciens abstentionnistes de leur silence, et ils s’inscrivent sur les listes électorales.
    Je n’ai aucun préjugé, mais je constate qu’il a une vraie culture, l’esprit de répartie, l’intelligence, le sourire sincère, et même l’insolence bien française.
    Je le vois comme un Voltaire contemporain.
    Il met ce que vous n’avez pas vu : la passion.
    Et elle est partagée.

    Aimé par 1 personne

    • cgn002 dit :

      Le fait d être une femme est au contraire un atout.
      Nous en reparlerons…
      L aspect physique a son importance dans l’isoloir…

      J’aime

    • Sganarelle dit :

      Plus que de la passion Francefougère le «  nouveau candidat » mnous parle de la France au lieu de la république et ça fait du bien parce que notre pays n’est pas né en 1789 mais il a une Histoire dont nous sommes les garants et les héritiers. Il nous exhorte à nous rassembler pour ne pas mourir et disparaître sans presque laisser de traces puisque la mode est à l’effacement de nos racines. Face au « camp des saints » le sursaut s’impose et il ne peut être porté que par une volonté un courage et une force hors du commun.

      Aimé par 1 personne

  11. Ping : Le Billet de Maxime Tandonnet. La campagne électorale part en quenouilles - Citron IL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.