Sur le massacre de la rue d’Isly

Sur la condamnation du massacre de la rue d’Isly, le 26 mars 1962, je trouve que le président de la République a fait montre d’une audace justifiée. On s’en souvient: l’armée française ce jour là a ouvert le feu sur une foule désarmée avec des femmes et des enfants qui manifestait à Alger par simple désespoir de toute une histoire, toute une vie qui s’effondrait dans le sang et les larmes. Le Général dans ces mémoires, couvre ce massacre en parlant d’une « émeute » qui n’a pu être dispersée que « par le feu meurtrier des troupes ». Dans la foule désarmée et hagarde, qui ne menaçait personne, se trouvait de jeunes enfants dont deux fillettes de 10 ans avec leurs parents tuées par les tirs de l’armée. Alors bien sûr, on pourra dire que cette déclaration de M. Macron, à la veille de l’élection présidentielle est électoraliste et qu’elle est en contradiction avec les propos précédents sur la colonisation comme « crime contre l’humanité » [le fait que la colonisation soit qualifiée de crime contre l’humanité, pouvant justifier des moyens extrêmes y compris de tirer sur une foule de braves gens désarmés pour y mettre fin]. Et c’est vrai. Mais on touche là à un tabou républicain et en soi, pouvoir parler sereinement de cette tragédie est le signe d’un progrès… MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

118 commentaires pour Sur le massacre de la rue d’Isly

  1. Monique dit :

    @Papy CBV, il n’y a pas que vous qui êtes un ancien d’Algérie, ils sont encore nombreux à se réunir chaque année pour commémorer le 19 Mars 1962, date occultée par Chirac qui l’avait déplacée au 5 décembre pour un hommage national, date qui ne correspond à aucun évènement. Quand il s’agit de l’Algérie, on entre dans l’histoire en patins, mais c’est une guerre sale, comme toutes les guerres, ce n’est pas un western avec d’un côté les bons et de l’autre les méchants, mais j’attends de l’Algérie qu’elle reconnaisse ses crimes, oui ses CRIMES, sinon il n’y aura jamais de vérité possible….pour les archives, si vous êtes un ancien d’Algérie, vous savez aussi que les partisans du FLN dont des civils qui voulaient leur indépendance, se sont infiltrés partout et parmi ces défilés pacifiques, d’autres se sont chargés pour qu’ils finissent dans un bain de sang. Nos soldats eux aussi ont des photos, difficiles à regarder mais suffisamment explicites pour qu’on se souvienne.

    J’aime

  2. roturier dit :

    @ Papy CBV.
    Merci pour cette avalanche d’infos sur l’Algérie.
    Dommage qu’il y règne une certain flou « technique », une discontinuité chronologique, des approximations du style… .
    Aucun doute qu’il s’agit de copiés-collés partiels de documents probablement trouvables sur le web.
    Auquel cas il eut été meilleur d’en apporter simplement l’adresse web…
    Probablement en provenance de documents établis par Benjamin Stora?
    Pourriez-vous nous citer vos sources? Les adresses web?

    Aimé par 1 personne

    • Monique dit :

      Benjamin Stora, celui qui a été missionné par Macron pour réécrire la guerre d’Algérie (des évènements revus et corrigés), il vaut mieux lire aussi d’autres sources pour plus de clarté et de vérité et surtout d’exactitude. Je n’ai pas pu lire Papy CBV jusqu’au bout, c’est fastidieux, et je ne sais pas pourquoi Maxime Tandonnet l’a publié, sans doute pour montrer qu’il n’était pas un censeur et qu’il respectait la liberté d’expression.

      Aimé par 2 personnes

    • Zonzon dit :

      Cher a.lugardon,
      La  » Tétralogie  » de Yves Courrière est une somme qu’il faut avoir lu absolument … un honnête homme, un récit remarquable qui dit tout ou presque !

      J’aime

    • Zonzon dit :

       » lue »

      J’aime

    • Je suis d’accord avec vous Zonzon.

      J’étais enfant au moment de la guerre d’Algérie j’ai compris qu’il se passait quelque chose de grave mais sans plus. C’est à mon entrée à l’Ecole Normale d’Agen en 1969 que je vais en apprendre davantage « pour de vrai » car dans ma promo il y a des fils et filles de pieds noirs et un fils d’ouvrier algérien de l’usine Pont-à-Mousson de Fumel. Je découvre aussi le camp de Harkis de Bias près de Villeneuve-sur-Lot. (Ainsi que le camp de réfugiés indochinois) Puis plus tard c’est un directeur d’école, ancien de la guerre d’Algérie, qui me fait lire les livres d’Yves Courrières.

      De ma propre initiative plus tard j’ai lu le livre suivant de Germaine Tillon:

      https://www.cultura.com/l-algerie-en-1957-tea-9782707338983.html

      Ancienne déportée de Ravensbruck elle aurait demandé à rencontrer les chefs du FLN, rencontre qui aurait eu lieu, elle leur aurait demandé d’arrêter les massacres de civils. Elle aurait été écoutée mais pas entendue.

      J’aime

    • Zonzon dit :

       » Zemmour six points devant Macron  »
      Vous n’avez pas honte … il y a des vieux qui fréquentent ici … vous voulez les faire crever .. de joie certes … mais quand même … laissez leur le temps d’aller voter !

      J’aime

    • Citoyen dit :

      Ah, « le convoi » … Un film mémorable pour l’époque …

      J’aime

  3. Monique dit :

    Monsieur Tandonnet, Valérie Pécresse au Mémorial de la Shoah, où, sans jamais le nommer, s’en est prise à Zemmour, pensez-vous que c’est par simple souci de l’histoire ou bien une visite s’inscrivant dans le cadre de sa campagne électorale ? elle a dit « celui qui oublie le passé marche vers les ténèbres », l’histoire ce n’est pas un fragment d’évènement mais un ensemble de faits politiques, historiques, religieux. Plus de 5898 chrétiens massacrés en 2021 et ça ne fait pas un génocide ? non, ce n’est pas sur le chemin électoral.

    J’aime

    • Pheldge dit :

      h16 le blogueur libéral a un mot pour ça, la hontectomie, ablation de la honte chez les politiciens, qui leur permet de mentir sans vergogne … VP a été hontectomisée depuis longtemps, c’est une évidence.

      J’aime

  4. Raymond dit :

    Bonjour monsieur,
    Bonjour à toutes et à tous.

    Il paraît que lorsque le Titanic a sombré l’orchestre a fait entendre sa voix, jusqu’au dernier instant du drame.

    Il semblerait que cela soit la tactique empruntée par notre responsable de croisière, je ne m’étends pas sur le sujet de nombreux commentateurs ont déjà exprimé ce que globalement je pense.
    Les grandes personnes le savent ! Tout aussi beau que puisse être le bateau, c’est bien dans les silencieuses profondeurs des cales de son histoire, toujours pleines de recoins sombres, que s’entassent dérives et tourments, irrémédiables et véritables, contrepoids témoins de toutes ses gîtes et roulis.

    Alors, ne nous trompons pas.
    Avoir la prétention de déterminer et tracer le cap du bâtiment aux faibles lueurs des lampions du passé, mais surtout, de manœuvrer le machin en tournant le dos à la route, nous oblige à un exercice de style digne des plus grands contorsionnistes et à régulièrement, voir à systématiquement, culer. Effectivement, c’est possible ! ? ! Puisque impossible n’est pas Franchouillard!
    Bon, c’est pas ce qu’il y a de plus pratique et performant pour avancer ¡ ¿ ¡ Mais , c’est possible, je vous le concède !
    Je vous l’ai déjà entonné, ce qui est fait est fait !
    Et, que cela soit bien ou mal, ne peut être refait !

    En même temps, la critique est aisée mais l’art est difficile !  ?
    D’ailleurs en parlant d’art difficile, si plutôt que de se laisser entraîner par quelques leurres émotionnels, très bien distribués, nous remontions à la vigie pour voir le prochain coup de tabac qui s’annonce, enfin non ? Vers lequel nous nous dirigeons aveuglément ! Un petit écueil de la dette par ci, quelques lames par le travers par là, commerce extérieur, sécurité, énergie,… j’arrête là  je commence à avoir la nausée.
    A l’allure où vont les choses, ne pensez vous pas que cela soit plus primordial pour notre Salut …_

    Cordialement.

    Aimé par 1 personne

  5. artofuss dit :

    Bonjour Maxime,
    Comme vous avez dû le remarquer, je reprends souvent vos interventions sur mon propre blog. Mais là, bien que lke sujet le soit oparticilièrement cher, je n’ai pu m’y résoudre à cause de votre dernière phrase: « pouvoir parler sereinement de cette tragédie est le signe d’un progrès » . Non, Maxime, mais d’ailleurs vous le sentez bien, il ne s’agit pas du tout d’un progrès, mais d’un ignoble opportunisme. Monsieur Macron ratisse tellement large que celà en donne la nausée….

    Aimé par 3 personnes

  6. Zonzon dit :

    Je peux être joint personnellement à l’adresse mail suivante:
    maxime.tandonnet@free.fr
    C’est faux … la boite déborde … on ne peut pas communiquer en privé avec notre mentor !
    Il ne reçoit plus … c’est humiliant !

    J’aime

    • zonzon, vous faites bien de me signaler, vous pourriez le faire plus aimablement…
      MT

      Aimé par 1 personne

    • Zonzon dit :

      C’est humiliant … allons, je le reconnais : c’était abject !

      J’aime

    • Zonzon dit :

      « Plus aimablement dites – vous » … Vous auriez pu mettre mon envoi à la poubelle, cela vous arrive, puis me répondre sur ma boite mail … une affaire entre nous quoi !
      Ah oui, j’oubliais, vous ne recevez pas les mails de vos petits enfants … je me rappelle maintenant que cette mésaventure m’est arrivée il y a déjà plusieurs mois … est-ce à dire que vous ne recevez plus rien, que vous ne communiquez plus en privé avec nous … personne … diantre !
      Nous autres, qui comptons sur vous, dans une période mouvementée où notre destin d’ancien français se joue, nous sommes désarçonnés, amers … certain camarade dirait : « c’est abject » … je n’irai pas jusque là !
      Bon dimanche à vous

      J’aime

    • Zonzon mes petits enfants ne sont absolument pas en âge de m’envoyer des mails!!!
      MT

      J’aime

    • roturier dit :

      @Zonzon.

      En marge de cette histoire d’échange de mails avec MT : perso j’ai pu récemment échanger par mail avec lui sans pb.

      MAIS l’intéressant est ailleurs. Je suis intrigué par certains aspects de vos missives concernant MT.
      Je trouve les termes « notre mentor » ainsi que « Nous autres, qui comptons sur vous » déplacés ; euphémisme.

      Il n’est PAS mon mentor. Et je ne compte PAS sur lui. Toujours euphémisme.

      J’aime

    • Zonzon dit :

      @ roturier
      L’un dit abject … l’autre euphémisme ! C’est ma fête ici actuellement …

      J’aime

  7. Pheldge dit :

    pardonnez moi de n’y voir que du « en même temps » très opportuniste, et rien d’autre … le pire est que ça marche, et que ça fait oublier comme d’un coup de baguette magique tous les reniements, toutes les humiliations que Macron nous a fait subir.

    Aimé par 3 personnes

    • Phleldge, vous avez raison mais la tonalité positive de mon billet s’explique par le fait que j’étais étonné qu’un petit progressiste aille si loin dans la contradiction.
      MT

      Aimé par 2 personnes

    • Pheldge dit :

      c’est trop de crédit que vous lui faîtes, ce type est un psychopathe pervers et manipulateur …

      J’aime

    • Zonzon dit :

      @ Pheldge
      … psychopathe … pervers …manipulateur … abject … vous employez de ces mots !

      J’aime

    • roturier dit :

      @MT
      Vous vous excusez de la « tonalité positive » de votre billet?
      Vous devriez tenir débout dans vos bottes. Rien à s’excuser. Nul besoin de se plier à chaque vent qui souffle.
      NON MAIS!

      J’aime

  8. Berdol dit :

    Le seul progrès que je vois dans ce discours, c’est celui du culot du mignon poudré qui nous sert de Président. Il osera tout, jusqu’au pire et sans frémir. Ce psychopathe n’a pas de limite et ses propos ne mérite pas un article.
    Pour le reste il s’agit de l’histoire de l’immorale gestion de l’indépendance de l’Algérie par de Gaulle, qui a commis là son vrai crime, celui qui restera dans l’histoire et entachera la geste gaulliste jusqu’à la fin des temps

    Aimé par 1 personne

    • charlymesdoun dit :

      Il (De Gaulle) n’a pas commis là un crime mais il a certes mal géré cette indépendance, tout comme les USA au Vietnam (et nous avant en Indochine); ce n’est pas la peine d’attendre une dizaine d’année en espérant que des erreurs initiales se réparent d’elles-mêmes; quand c’est foutu, et surtout quand on le sait depuis le début, il faut sortir du guêpier; regardez le Mali!

      J’aime

    • Papy CBV dit :

      Je suis outré par les propos Nauséabonds et injurieux de certains en ce qui concerne la reconnaissance des crimes commis par l’ancienne France coloniale. Surtout les propos diffamatoires à l’encontre du Général De Gaulle. Il est vrai que ces propos sont dignes d’une certaine extrême droite et de pied-noir qui n’acceptent pas la fin de l’empire colonial et que les peuples d’Afrique du Nord aient pu accéder à l’indépendance.
      Votre commentaire « @Berdol » est une insulte et un manque de respect à l’encontre de tous ceux (Appelés du contingent qui sont morts pour une guerre qui n’aurait pas du exister) Faut-il rappeler qu’il n’y avait pas que des ressortissants Français, les Espagnols y étaient en grand nombre et c’est ces derniers qui sont les plus aigris. (Inutile de se voiler la face…Il est vrai que tout n’est pas glorieux dans l’histoire de France)
      Un ancien appelé du contingent…

      J’aime

    • Berdol dit :

      @Papycbv : Constater que De Gaulle a géré de manière criminelle la sortie de l’Algérie est un fait : Quoi qu’on pense de l’indépendance et de la guerre et négociation qui y ont menée, lorsqu’elle est décidée, on fait en sorte de quitter le pays en évitant au maximum les drames, notamment pour ses nationaux. Et cela n’a pas été fait sans qu’on puisse comprendre pourquoi, sinon le mépris de De Gaulle pour les pieds noirs qui l’avaient bien aidé pourtant en 1943-44 pour la reconstitution de l’armée française.
      Et si vous étiez sur place, moi aussi et à Oran en 1962. Or qui a donné les ordres pour ne pas intervenir ? Certainement pas le pape ou Dom Balaguere , n’est-ce pas. Quand à votre jugement sur la droite ou l’extrême droite, je vous les laisse, ils ne me concernent pas.

      Aimé par 1 personne

  9. Monique dit :

    A propos de l’Algérie, Macron suit une ligne droite par des chemins de traverse. Il avait déjà reconnu la responsabilité de l’armée française dans l’affaire Maurice Audin, une légende préfabriquée, communiste, militant anticolonialiste, pro islam, qui a aidé (comme d’autres français notamment des intellectuels d’alors) les combattants du FLN. en plus court « un ennemi de la France ». On a bâti une légende de héros autour de lui, le communiste héroïque, volant au secours de l’opprimé. Là aussi M. Macron a reconnu la responsabilité de la France dans la mort de Audin dont on n’a jamais retrouvé le corps, car il s’agit bien d’un disparu et que l’on dit avoir torturé sur ordre du général Massu . Une légende, un héros, ça se fabrique, comme on peut manipuler des évènements à la mode repentance et pénitence sans tenir compte des faits réels dans un climat de guerre. Quelle armée ne fait pas d’erreur et ici, pour le massacre d’Isly, il ne s’agit pas de toute l’armée française mais d’une unité de tirailleurs sénégalais, chargée d’une mission qu’elle n’a pas comprise, n’étant pas rompue à la guérilla urbaine. Aujourd’hui, en France, ce qu’il y a de bien c’est que nous savons ce qu’est une guérilla urbaine mais il n’y a plus personne pour défendre la république. Déposer une gerbe en hommage à… et l’affaire est faite, conclue, on ne peut pas faire plus qu’un mea culpa électoral.

    Aimé par 2 personnes

    • Pierre Durand dit :

      Je souscris entièrement. Vous résumez les grandes lignes de l’état des connaissances sur ces deux dossiers. Il reste des interrogations et du travail pour les historiens.
      Je pense que notre hôte a été cueilli par surprise et momentanément aveuglé par la métamorphose subite et passagère de Macron. A l’heure qu’il est il a certainement recouvré ses esprits.
      Les dernières lignes de votre message font un rapprochement intéressant avec la réponse actuelle aux manifestations. On pense aux gilets jaunes en marche vers l’Elysée. Un service d’ordre bien calibré a permis d’éviter un drame. Ce n’était malheureusement pas le cas rue d’Isly, ni en quantité, ni en qualité.

      J’aime

    • Pierre Durand dit :

      * unité de tirailleurs (algériens) pas de tirailleurs sénégalais.

      J’aime

    • charlymesdoun dit :

      Certes, mais incomber cela à des tirailleurs algériens ou sénégalais est un peu juste; les officiers et même la plupart des sous-officiers n’étaient certainement pas ni algériens ni sénégalais!

      J’aime

    • Papy CBV dit :

      Monique grande est votre erreur, ce ne sont pas des Sénégalais mais des supplétifs Algériens engagés dans l’armée Française
      Un ancien appelé du contingent…

      J’aime

    • francefougere dit :

      Parfait, Monique, et vous évoquez ce que vous connaissez.

      Aimé par 1 personne

  10. Koufra dit :

    Étonnant, j’ai toujours pensé que Macron finirait par faire tirer sur le peuple comme lors du massacre de la rue d isly…

    Il était bien parti avec les gilets jaunes… car sans partager leurs idées, la répression aura été d’une violence inégalée depuis fort longtemps.

    Je juge donc illégitime ce monsieur à venir donner des leçons d histoire dans un sens ou dans un autre. Illégitime à gouverner.

    Le peuple se tait en attendant les élections mais si par malheurs il est réélu, la violence ne sera plus contenu.

    Aimé par 2 personnes

    • Furax dit :

      « si par malheurs il est réélu, la violence ne sera plus contenu. »
      Ce ne serait pas mieux qu’il ne soit pas réélu?

      J’aime

  11. Gribouille dit :

    Pourquoi serait-ce une audace justifiée ?

    D’une part, cela poursuit la falsification de l’histoire (puisque le verbatim sur le site de l’Elysee montre que M. Macron a passé sous silence qu’il s’agissait d’une unité de tirailleurs…algériens).

    D’autre part, cela poursuit la tendance de longue date à la repentance, qui vise manifestement à dégoûter les Français de la France.

    Mentionner qu’il s’agissait de tirailleurs algériens serait pourtant pertinent :
    – puisqu’au contraire on exagère l’importance des troupes coloniales dans les deux conflits mondiaux ;
    – puisque cela mettrait en évidence que la majorité des Algériens ayant combattu pendant ce conflit l’ont fait au côté de l’armée française, et qu’une majorité des Algériens tués pendant le conflit l’a été par le FLN et ses concurrents.
    Dire cela ferait, sans doute, désordre avec le point de vue qui arrange le pouvoir actuel, qu’il soit LR ou LREM, sur la guerre d’Algérie, et le misérabilisme associé…

    Bref, en fait d’audace justifiée, c’est du clientélisme électoral, et de plus de nature à induire en erreur. Un non sens, du point de vue de l’intérêt de la France comme du point de vue de la connaissance de l’histoire.

    Aimé par 1 personne

    • francefougere dit :

      C’est une forme de traitrise à la Patrie. Qui pourrait s’en étonner !

      J’aime

    • Monique dit :

      Qu’avons nous eu avec Hollande ? la repentance, une culpabilité quasi permanente devant ce pays qui n’existait pas avant 1830, les populations étaient des nomades, incultes, la colonisation a permis que l’Algérie devienne une nation indépendante,. Qu’avons-nous trouvé avec Macron ? la même chose mais en plus vaste, en plus grand, de colonialistes nous sommes passés à l’état de crimes contre l’humanité, pour faire la parallèle, la même chose que les nazis. C’était la première fois dans l’histoire de la 5e république que nous avions un président qui n’aimait ni la France ni les Français, d’ailleurs il a tout simplifié en balayant l’histoire de France puisqu’elle n’existait pas. Je ne peux pas penser que Macron soit réélu, c’est insupportable

      J’aime

  12. Eric dit :

    Bonjour Maxime,
    Je note surtout que c’est une nouvelle occasion pour Macron de mettre en avant un mauvais comportement de la République Française.
    Bien sur, cette prise de position pour rendre justice aux pieds-noirs, comme précédemment celle faite en faveur des harkis, est la bienvenue.
    On aimerait toutefois qu’il profite de ses interventions sur la guerre d’Algérie pour rappeler que la République Française n’a pas été la seule à commettre des exactions (c’est le moins que l’on puisse dire).
    Pour moi, sa prise de position expliquant que la colonisation était un crime contre l’humanité, son rappel du calvaire subit par les harkis « rapatriés » en France du fait de leur abandon par le gouvernement de l’époque et son discours sur le massacre de la rue d’Isly par l’armée française procèdent de la même volonté d’afficher les heures sombres de notre Histoire et, par extension, dégrader un peu plus l’image de la France.
    Je n’ai pas souvenir qu’il ait célébrer dignement au cours de son quinquennat un fait glorieux de notre histoire ? La guignolerie autour de la célébration du centenaire de Verdun ne rentre pas de mon point de vue dans cette catégorie.
    Comment les français pourront-ils, ce qui semble hélas probable, réélire ce type qui affiche régulièrement une telle détestation de son pays, de son histoire et de son peuple ?
    Le pire n’est jamais sur mais quand même …

    Aimé par 1 personne

    • Eric, il a fait quelque chose sur Napoléon je crois, mais c’était ambigu…
      MT

      J’aime

    • Monique dit :

      Preuve que Macron, même dans un hommage, n’aime pas la France, salir l’armée c’est aussi salir le pays. Il n’aura cessé de dresser les Français les uns contre les autres, réveillant les amertumes, les rancoeurs et même la haine. Oui, il est probable hélas qu’il soit réélu, et il le sait, alors pourquoi ménagerait il des Français qui en « redemandent » … qui aime bien châtie bien ça trompe encore ?

      J’aime

  13. Liber dit :

    Le massacre de la rue d’Isly, comme la guerre d’Algérie fait partie de l’histoire, et l’histoire est violente toujours, partout et en tout temps. Il n’y a que le « temps long », une fois les passions, les haines et les blessures éteintes, qui permet une juste approche des choses, et encore !
    Les blessures de l’Algérie sont récentes. A chacun son interprétation selon ses croyances, convictions politiques ou idéologiques. J’ai les miennes, qui me disent qu’il fallait quitter l’Algérie, mais avec sans doute (et c’est un euphémisme) plus de dignité pour les « Harkis » et les « Pieds Noirs »
    Le problème de l’intervention de Mr Macron, c’est l’instrumentalisation de l’histoire à des fins électorales. On ne refait pas le passé , si on a un peu de dignité, 2 mois avant une échéance « démocratique ».
    Les morts de la rue d’Isly sont abattus une deuxième fois, et réduits à un possible bulletin de vote.
    Relisez Camus : « misère en Kabylie », relisez « Noces ». L’histoire n’est jamais simple, et Macron est un « salaud »

    Aimé par 2 personnes

  14. francefougere dit :

    Cela ne sert à rien de raviver toutes ces douleurs.
    Pensez aux maisons détruites, aux vies broyées, de Françaises et Français lors des bombardements alliés.
    Vous sortez vos morts, je peux sortir les miens, et ils remontent aux guerres de la Chouannerie, pour le pouvoir légitime du Roi, contre les factieux.
    Il faut l’apaisement.
    Quant aux enfants, aux femmes qu’évoque avec grande sensibilité Maxime Tandonnet, la prudence commandait de les garder à la maison. C’était aux familles d’avoir cette prudence.
    Et pensez à la petite Delphine Renard, victime innocente d’un attentat, rendue aveugle alors que cette petite fille de 4 ans se trouvait dans sa chambre ! On visait André Malraux.
    Mais par contre, j’aimerais bien que quelqu’un agisse contre les débordements avec drapeaux étrangers sur les Champs Elysées, Place de la République, sur l’Arc de Triomphe.
    Regardez la chaine Tiktok; car au milieu des recettes de cuisine, des vidéos charmantes, se trouvent des vidéos d’endoctrinement, vous devinez lequel. Vous voulez voir la maicque, vous l’avez en direct,et on ne peut dire autrement : c’est beau. Comme les princes du gaulfe, etc.
    C’est devant, et maintenant, qu’il faut regarder, Maxime Tandonnet, et non dans votre rétroviseur. Le Généra de Gaulle a fait au mieux, comme à la Libération. Et il avait ses raisons profondes.

    Aimé par 1 personne

    • Sganarelle dit :

      @france fougère
      Nous avons en commun souvenir les guerres de Vendée et le premier génocide c’est à dire l’éradication d’un peuple décrété par une loi .
      J’ai aimé votre intervention car je pense aussi qu’il est grand temps d’ouvrier les yeux et de cultiver une petite flamme si on ne veut pas mourir.

      Aimé par 1 personne

    • francefougere dit :

      Pas seulement les guerres de Vendée, mais les guerres catholiques et royales, la Chouannerie de Bretagne, dont le coeur fut à Fougères, avec la Conjuration bretonne du marquis de la Rouérie, de Thérèse de Mollien, qui furent trahis par un dénommé Cheftel.
      Bien à vous

      Aimé par 1 personne

  15. Zonzon dit :

    La démarche ( les démarches et interventions successives et répétées ) de Macron concernant l’Algérie n’a, n’ont jamais eu qu’un seul but … s’assurer d’un vote favorable des populations originaires de ce pays.
    Quoi d’autre ?

    Aimé par 1 personne

  16. fraternel dit :

    si seulement il continuait dans cette voie pour le reste …..
    on pourrait presque le trouver sympathique…

    J’aime

  17. Papy CBV dit :

    Effectifs d’appelés en Algérie
    Les chiffres qui suivent concernent l’Afrique française du Nord (AFN) : départements français d’Algérie, départements français du Sahara, protectorat français du Maroc et protectorat français de Tunisie.
    En 1954, les effectifs militaires représentent environ 50 000 hommes, 38 % sont des appelés pour 18 mois de service.
    En 1955, ces effectifs passent à 190 000 hommes, du fait de la guerre d’Algérie.
    En 1956, le rappel sous les drapeaux monte les effectifs militaires à 400 000 hommes.
    En 1957, le maintien sous les drapeaux de 18 à 30 mois permet un effectif militaire de 450 000 hommes, chiffre qui passera à 450 000 en fin d’année, 57 % sont des appelés.
    Entre 1952 et 1962, ce sont 1 343 000 appelés ou rappelés et 407 000 militaires d’active (soit 1 750 000 militaires) qui participeront au maintien de l’ordre en Afrique du Nord (en Algérie, Maroc et Tunisie). Sur ce nombre d’appelés, 12 000 réfractaires ont été déclarés, dont 10 831 insoumis (appelés qui ne se sont pas présentés lors de leur appel), 886 déserteurs et 420 objecteurs de conscience.
    Avec les rotations d’effectifs, près de 400 000 musulmans algériens (appelés ou supplétifs) ont également combattu du côté français pendant la guerre d’Algérie.
    L’effectif total de l’armée française en 1962 (hors gendarmerie) est de 938 000 militaires

    Aimé par 1 personne

  18. Papy CBV dit :

    @Pierre Durand, Mon beau frère « Guy Durand » aujourd’hui décédé était né en Algérie, donc un ancien pied-noir.
    Personnellement je suis écœuré par certains commentaires.
    Fauchés en plein élan à l’aube de leur vie
    @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@
    Ils avaient presque tous entre 19 et 20 ans, donc mineurs (les appelés du contingent) ils étaient animés par la joie de vivre, une joie propre à cette jeunesse insouciante qui croque à pleine dent dans la vie. Puis un jour, sans leur demander leur avis, ils ont été expédiés vers l’enfer, (la guerre) « officiellement en opération de maintient de l’ordre », loin de leur foyer, ils étaient très loin de penser qu’un jour ils seraient stoppés dans leur élan, les yeux grands ouverts, avec l’expression d’un visage d’enfant qui n’a pas compris pourquoi, et qui, comme on le disait en pareil cas, « Ils sont morts comme des cons », la bouche grande ouverte et les yeux écarquillés… et pourtant ils ne demandaient qu’une seule chose, « profiter de leur jeunesse et de leur joie de vivre ».
    Grande est la douleur et la colère des familles de ceux qui sont morts pour une guerre qui n’aurait pas due exister.
    Pour ceux qui ont eu la chance de revenir vivant, dans quel état physique et mental revinrent de nombreux jeunes appelés? Combien furent victimes d’accrochages et blessés à jamais dans leur corps ? Combien furent déséquilibrés psychologiquement par ce qu’ils ont vu ? Doit-on oublier que les appelés du contingent furent forcés mais pas obligatoirement consentants ? Doit-on oublier le désarroi des familles des appelés qui sont morts pour une guerre qui n’était pas la leur ?
    Non la guerre en Algérie n’a pas pris fin en juillet 1962 et encore moins un certain 19 mars 1962, mais s’est poursuivie jusqu’au départ du dernier militaire en juillet 1964.
    Honte à cette France coloniale d’autrefois qui s’est livrée à des actes qu’elle réprouvait sur son propre sol, en privant de leur liberté et de leur dignité des peuples vassalisés. (Seuls les hypocrites et les égoïstes pensent que leur douleur pour la perte de l’empire colonial, est « plus forte » que celle des familles qui ont perdues un fils, ou un frère et même pour certaines, un fiancé ou un mari dans cette guerre d’Algérie et d’Afrique du Nord.) Et pourtant cette France là, clame tout haut qu’elle est la patrie des droits de l’Homme…Pour les appelés et leurs familles, mais pas que… ce fut un véritable traumatisme pour toute une génération. Certains sont restés profondément marqués pour le reste de leur vie, dans leur chair et leur mental, par le conflit et ce qu’ils ont vu et vécu.
    De cette France qui a sévie en privant de leur liberté des peuples qui ne demandaient qu’une chose (être libre et maitre de leur destinée).
    Personne de cette ancienne France coloniale, ne peut se voiler la face, en regardant passer cette histoire honteuse ou des millions de jeunes appelés ont vécus l’horreur. L’existence de cette vérité historique n’est pas belle à revoir. A quand la condamnation de ces actes qui ne furent en aucun cas au service de la grandeur de l’armée Française et des dirigeants de notre pays (n’en déplaise à ceux qui clament tout haut que la France est la patrie des droits de l’Homme, alors qu’elle a été tout son contraire).
    CBV (Christian-Bernard Vidal)
    NB : La surveillance des frontières Algériennes par la France faisait partie des accords d’Evian…

    Aimé par 1 personne

    • francefougere dit :

      Dans toute vie ou presque, il y a des traumatismes, des épreuves, qu’il faut surmonter.
      Parlez-en aux enfants en soins pour des cancers dans des hôpitaux, et qui en meurent prématurément.
      Bien à vous

      J’aime

    • Monique dit :

      @Papy CBV, d’autant plus que les appelés du contingent, qui n’étaient pas des militaires de métier mais des jeunes appelés, souvent étudiants, qui étaient à cent lieues de la guerre sans nom et ils sont partis comme ont dit, volontaires entre deux rangées de mitraillettes ! un objecteur de conscience était considéré comme un déserteur et c’était la prison. Oui, ce fut un traumatisme pour ces jeunes appelés, surtout avec la corvée de bois qui consistait à ramener au campement les copains morts tombés dans une embuscade. Ce massacre d’Isly, parmi l’armée française il y avait aussi des Algériens acquis à la France aussi il faut se montrer prudent quand on dit en bloc : l’armée française a tiré sur des civils et dans les civils, il y avait aussi des combattant du FLN. Que cette unité qui a tiré ait pris peur, on peut peut être comprendre sans pour autant excuser. Pendant ce temps, le FLN écumait les pauvres villages pour tuer leurs frères accusés d’avoir des armes cachées au service de la France.
      Non, il faut revenir au contexte historique, on ne peut pas isoler un évènement sans en avoir les tenants et les aboutissants.

      Aimé par 1 personne

    • charlymesdoun dit :

      Je réponds à #Monique: la corvée de bois n’était pas du tout ce que vous dites; cherchez des copains tués ou blessés est la moindre des choses; la « corvée de bois » était effectivement infame mais peut-être justifiée; en disant peut-être je ne me trompe peut-être pas mais on peut être d’un avis différent!

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.