Enfin une bonne nouvelle!

Nous sommes partis quelques jours pour nous changer les idées et profiter des conditions optimales pour skier: enneigement exceptionnel et soleil étincelant! C’est alors que nous avons appris une bonne nouvelle: à 2000 mètres d’altitude, à l’abri des vieilles pierres d’une bergerie, et par – 12 degrés la nuit, l’o Micron ne passe pas. Sans doute ne supporte-t-il pas les paysages immaculés, la solitude des sommets, l’air pur et glacé. Il se meurt semble-t-il en haute altitude… Ici, les loups et les chamois ne portent pas de masque et ne connaissent pas le QR code. Quant aux marmottes, elles dorment toujours. On n’entend parler ni des sondages bidonnés, ni des provocations politiciennes. Les rumeurs de la campagne électorale la plus misérable de l’histoire, avec ses scandales, ses crises d’hystérie, ses lynchages, ses grossièretés, ses mensonges, ses ronds de jambe, ses trahisons, ses calculs et ses coups tordus, ses polémiques, son abyssal néant, ne montent pas jusqu’ici. Le soir, on entend que le ronronnement des flammes dans la cheminée et le roulement des eaux d’un torrent.

MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

74 commentaires pour Enfin une bonne nouvelle!

  1. there dit :

    Bon séjour Monsieur Tandonnet . La montagne est une des écoles de vie .
    « Ils quittent un à un le pays
    Pour s’en aller gagner leur vie, loin de la terre où ils sont nés
    Depuis longtemps ils en rêvaient
    De la ville et de ses secrets, du formica et du ciné
    Les vieux, ça n’était pas original
    Quand ils s’essuyaient machinal, d’un revers de manche les lèvres
    Mais ils savaient tous à propos
    Tuer la caille ou le perdreau et manger la tomme de chèvre
    Pourtant, que la montagne est belle, comment peut-on s’imaginer
    En voyant un vol d’hirondelles, que l’automne vient d’arriver ?
    Avec leurs mains dessus leurs têtes
    Ils avaient monté des murettes jusqu’au sommet de la colline
    Qu’importent les jours, les années
    Ils avaient tous l’âme bien née, noueuse comme un pied de vigne
    Les vignes, elles courent dans la forêt
    Le vin ne sera plus tiré, c’était une horrible piquette
    Mais il faisait des centenaires
    À ne plus savoir qu’en faire, s’il ne vous tournait pas la tête
    Pourtant, que la montagne est belle, comment peut-on s’imaginer
    En voyant un vol d’hirondelles, que l’automne vient d’arriver ?
    Deux chèvres et puis quelques moutons
    Une année bonne et l’autre non, et sans vacances, et sans sorties
    Les filles veulent aller au bal
    Il n’y a rien de plus normal que de vouloir vivre sa vie
    Leur vie, ils seront flics ou fonctionnaires
    De quoi attendre sans s’en faire que l’heure de la retraite sonne
    Il faut savoir ce que l’on aime
    Et rentrer dans son HLM, manger du poulet aux hormones
    Pourtant, que la montagne est belle, comment peut-on s’imaginer
    En voyant un vol d’hirondelles, que l’automne vient d’arriver ? »

    Aimé par 3 personnes

    • Valukhova dit :

      Ha ! quel délicieux rappel de notre passage à Entraigues où il était encore vivant, et que grâce à mon mari, nous aurions même pu venir le saluer. Mais cela ne s’était pas fait, pas un bon moment, avec un homme dans un fauteuil roulant. Ma mère, qui aimait tellement chanter, mais qui n’aimait malheureusement pas la montagne, connaissait cette magnifique composition par coeur. Vous égrenez les paroles de cette chanson, comme si c’était aujourd’hui. Oui, c’est aujourd’hui et c’est beau. Comment c’est beau !! C’est magnifique ! Que dis-je, c’est authentique et les paroles sont justes ! Merci pour ce rappel, dans la mémoire du temps passé ! L’Ardèche est constellée de sites inconnus du commun des mortels : je connais la pierre guérisseuse nommée Gargantua, tellement elle est grande. On ferait pas mal d’y aller faire un tour, mais il faut un Guide non intéressé par le « dieu argent »…
      Personnellement, notre ami Gérard Moreau de Waldan, Druide Lugaïd Réo N’Derch, est enterré à La Louvesc, où j’ai rendu une pierre trouvée à mes pieds sur son chemin initiatique. Qu’est-ce qu’il a dû endurer de la bêtise humaine, cet homme-là, que ceux qui ne lui arrivaient pas à la cheville, ne connaissaient rien aux Lois de la Nature !
      Je ne pense pas que mes propos puissent susciter quelle que reconnaissance, dans le monde politique, cartésien qui ne comprend rien aux lois cosmiques !!!
      Bien à vous There

      J’aime

    • Pheldge dit :

      cette horrible chanson fait l’apologie de la chasse, et de la nourriture industrielle gavée d’hormones, vous devriez avoir honte ! 😉

      J’aime

    • Valukhova dit :

      Cette chanson fait surtout allusion à une époque où, pour se nourrir, il y avait la chasse, la vigne pour se faire du bien, même si c’était une horrible piquette, les pommes de terre, les châtaignes, comme elle le dit. Cette chanson va droit au but que les gens simples attachaient à leurs besoins basiques et paysans. On n’était pas encore passés à l’agro-alimentaire industriel et aux poisons notables des E123, etc… il y avait peut-être bien moins de cancers ou de maladies bizarres. La pauvreté limitait les consommations aussi. Je m’en souviens parfaitement… Mais je pense bien que vous aussi. Vous savez, même certains châtelains mouraient de faim et ne mangeaient que des patates. J’en ai connu en Ardèche (Paix à leurs âmes), mais ils ne demandaient rien à personne, ni même à l’Etat.
      Haroun Tazieff le disait : l’Humanité périra par la chimie (donc, également la chimie qu’on assène aux gens, depuis deux ans… ça va mal finir !! d’ailleurs c’est en train de changer !!). Je vous écris comme « que j’vous cause ». Mais on ne peut pas écrire « Les Misérables » comme la plume de Victor Hugo. J’en ai tenu une dans mes mains, (une de ses plumes d’oie, évidemment) avec un énorme respect. C’était au Château du F… chez l’un de ses amis, nommé Gustave Rivet.
      Si cela existe encore, dites-le moi, sans manière.
      M

      J’aime

    • Valukhova dit :

      There, bonsoir, surtout bons soirs ! J’ai relu intégralement les paroles de cette chanson merveilleuse. J’ai passé trois mois, après avoir perdu ma belle maison en Chartreuse (je vous raconte pour que tous et toutes, ici, prennent conscience que l’on peut se trouver à la rue, quand on n’a pas d’amis, ni de bon relationnel. Mais moi, en effet, j’avais beaucoup d’amis et d’amies, des vrais, des vraies. Et j’ai pu rebâtir mon propre édifice, en Ardèche, en un lieu tout ce qu’il y a de plus magique, avec Madame Elyane Gastaud, très haut niveau de respect de sa Belle Nature environnante, qui enseigna en Hypocâgne, comme Professeure Agrégée d’Espagnol et de Français. Ne se préoccupant pas vraiment de Jean Ferrat, elle défendait sa terre, où règnaient environ 150 cèdres bleus qu’avaient planté ses parents. Cette terre gagnée par ses parents et de leur travail, comme on défend quelque chose avec ses griffes. Ha ! ce séjour fut magique ! C’était aussi fortement magique que les hauteurs de la montagne d’où je vis maintenant. Pardonnez-moi du JE mais c’est pour vous dire que, nul n’est jamais privilégié de quoi que ce soit… malgré tout et que, toujours, j’invite les commentateurs sur ce blog (témoignages qui ont chacun leur valeur), à tâcher de rester humble et de savoir courber l’échine, même s’ils n’ont pas spécialement courbé l’échine, pour le travail TERRIEN !…
      Bien à vous.
      M

      J’aime

  2. Christophe Drouin dit :

    Profitez bien de la neige et de ce calme.
    Débrancher son téléphone et sa télévision , randonner et skier ça me redonne le moral.
    Talon libre esprit libre comme on dit chez les télémarkeurs.

    J’aime

    • Valukhova dit :

      … Alors là, télémark… on est en plein dans le ski alpin, mais pas que… Nous avons des champions par ici, et cela devient, comme tant d’autres mouvements et idées, une copie du temps passé. Et c’est magnifique ! Ha ! les talons d’Achille, libres, quelle merveille !

      J’aime

  3. PHILIPPE dit :

    Bonjour Maxime, bonjour à tous,

    Vous avez bien raison d’en profiter, moi je pars ce vendredi sur une ile, l’île Madame, je vais y passer quelques jours, loin de tout.
    Les choses ne s’arrangent pas ; entre Mr Roussel fustigé et lynché du fait qu’il parle de la gastronomie française. Mon ami commissaire de police qui reçoit des lettres anonymes de dénonciation des non-vaccinés. Ce pays devient fou.
    La répression à tout va pour un masque non porté, une campagne électorale lamentable, la sélection des personnes, les vaccinés des citoyens, les non-vaccinés des non citoyens. Il fût un temps où il y avait la vallée des lépreux, bientôt il y aura les camps pour les non-vaccinés.
    Démocratie est aujourd’hui un mot désuet dans nos pays occidentaux, le peuple se soumet sans rien dire. Un homme se donne le droit de dire qui est un bon citoyen et qui est un mauvais citoyen.
    Nous ne verrons pas Macron posant en photo avec des non-vaccinés torse nu faisant un doigt d’honneur, il a plus d’estime pour les voyous et les terroristes que pour les citoyens honnêtes.
    Pour lui un non-vacciné est plus dangereux qu’un terroriste. Car il avait dit en 2016 qu’il n’était pas question de les déchoir de leur nationalité car je cite : « Tout le monde est citoyen »
    Il ne fera pas non plus une soirée dansante à l’Elysée avec des non-vaccinés portant un t-shirt avec inscrit dessus « Non-vacciné et fier de l’être », Il préfère le faire avec des individus à moitié nus qui porte un t-shirt inscrit « Noir pédé et fier de l’être ».
    Il suffirait que Macron disent « Pendez haut et court les non-vaccinés » Nous aurions des milliers de pendu sous les lampadaires, les porches et les arbres.
    Etienne de La Boétie écrivit : « Pour le moment, je voudrais seulement comprendre comment il se peut que tant d’hommes, tant de bourgs, tant de villes, tant de nations supportent quelque fois un tyran seul qui n’a de puissance que celle qu’ils lui donnent, qui n’a de pouvoir de leur nuire qu’autant qu’ils veulent bien l’endurer, et qui ne pourraient leur faire aucun mal s’ils n’aiment mieux tout souffrir de lui que de le contredire. »
    L’air de l’océan va me faire du bien. Loin de la connerie humaine, de la méchanceté et de la haine.

    Aimé par 3 personnes

    • Citoyen dit :

       » Il suffirait que Macron disent « Pendez haut et court les non-vaccinés » Nous aurions des milliers de pendu sous les lampadaires, les porches et les arbres.  »
      … Pendus qui ne seraient pas nécessairement ceux que l’on croit PHILIPPE !…
      Et dans ces conditions le micron s’achèterait un avenir à la Ceaucescu, que bon nombre de français sont très impatients de voir …

      J’aime

    • Valukhova dit :

      C’est marrant, Philippe, j’ai utilisé la même citation… quelque part dans un bouquin. En tous cas, profitez bien de votre voyage, de l’océan, certes, loin de comme vous le dites si bien de la « connerie humaine » qui nous compresse de partout où l’on puisse vivre.
      Démocratie, ou alors civisme et courtoisie, n’existent plus guère !
      Non vaccinée et fière de l’être. La montagne et le grand air est notre vaccin le plus sûr, ainsi que notre médicament. Nous avons beaucoup skié, nous avons beaucoup navigué. Il est temps, pour nous, de nous reposer aussi. Mais ce n’est pas encore demain la veille.
      Bonnes vacances
      M

      J’aime

  4. Pascal dit :

    La vraie vie quoi !
    Profitez bien Maxime

    J’aime

  5. Pheldge dit :

    Non, non, vous vous trompez, seul le vaccin, vous sauvera. L’UE a acheté 4 milliards de doses, pour 440 millions d’européens, je vous laisse faire la division … Et si vous n’étiez pas convaincu, voici de quoi lever vos doutes : 3 doses ne suffisent pas, il en faut encore plus !
    https://www.leparisien.fr/politique/olivier-veran-teste-positif-au-covid-19-13-01-2022-WJSIHE55SFCQTHEFF5S2WKSWDE.php

    J’aime

  6. Stanislas dit :

    Mais non Mr Tandonnet je viens de faire mouliner mes opinions en équation par un ordinateur maison ; il se dégage les hypothèses suivantes :

    1° l’o mitron est un virus respiratoire qui manque d’air au dessus de 563,26 mètres d’altitude….

    2° Vous skiez trop vite pour ses petites pattes à la descente. Quand il est arrivé en bas, peut être que le salarié des intérêts privés internationaux, n’a pas eu les moyens de lui subventionner un remonte pente comme un vulgaire torchon ou plateau télé..
    Le soir venu il n’a peut être pas les épaules pour défoncer la porte de votre piaule..

    3° Le odmetton s’attaque beaucoup aux pipeules télés, il optimise son action médiatique ; peut être que vous n’êtes pas assez connu…

    4° l’omacaron ne va pas trop se frotter dans les endroits où il y a des loups, des rapaces, des hyènes, des chacals….

    Bon voilà, je me suis relu et sans me vanter, ça ressemble assez à un avis du conseil scientifique ou une prophétie algorithmique politique de l’institut pasteur

    J’aime

    • Valukhova dit :

      Allons, allons ! Stanislas, on se calme. Un peu trop de génépi rend fou. Juste la bonne dose est excellente pour satisfaire Omicron et compagnie, qui n’y reviendront pas !!!

      J’aime

  7. Gribouille dit :

    Vous découvrez là les impressions connues depuis longtemps par des millions de gens.

    Qui aimeraient bien que des politiciens de carnaval, et leur cortège de solennels branquignols, ne viennent pas remettre en cause, sous prétexte de réformes (naturellement indispensables), leur cadre de travail.

    Malheureusement, le dicton a raison qui dit que « si tu ne t’occupes pas de la politique, la politique, elle, s’occupe de toi ».

    Aimé par 1 personne

  8. cgn002 dit :

    Bonnes vacances alors !

    J’aime

  9. Freddie dit :

    L’élection de Biden, ça valait son pesant de cacahuètes aussi… Ceci dit bonnes vacances. On devrait mettre Paris à la montagne, mais dans ce cas Deauville n’offrirait plus l’avantage d’être « près de Paris et loin de la mer ».

    J’aime

    • Pheldge dit :

      « ça valait son pesant de cacahuètes  » ah, c’est donc pour ça, pour faire comme Jimmy Carter, qu’il s’est couvert de gloire en Afghanistan et a humilié les USA pour plusieurs décennies …

      J’aime

  10. catmaille dit :

    Il n’y a pas de néant abyssal avec Zemmour…vous l’auriez écouté sur BFMTV : il a été royal…il ne fait que s’améliorer …

    Envoyé à partir de Courrier pour Windows

    De : Maxime Tandonnet – Mon blog personnel Envoyé le :jeudi 13 janvier 2022 20:30 À : maillotcatherine@yahoo.fr Objet :[New post] Enfin une bonne nouvelle!

    maximetandonnet posted:  » Nous sommes partis quelques jours pour nous changer les idées et profiter des conditions optimales pour skier: enneigement exceptionnel et soleil étincelant! C’est alors que nous avons appris une bonne nouvelle: à 2000 mètres d’altitude, à l’abri des »

    J’aime

  11. Celtapiou dit :

    Merci, tout simplement merci, mes enfants goûtent également
    ces moments de bien-être…en altitude !
    Au niveau de la mer, il nous est plus difficile d’échapper à la médiocrité
    mais, avec deux ans d’entraînement, nous y parvenons presque !!!

    Bien à vous !

    J’aime

  12. badin26 dit :

    Je suis fort heureux pour vous! Rien n’est plus beau que la montagne (en hiver ou en été). De plus, on dirait que les emm..deurs ne supportent pas l’altitude et, chose bizarre, dès qu’il y a un effort à faire, il y a comme une sélection! J’ai d’ailleurs remarqué que dès qu’on dépasse la demi-heure de déplacement hors véhicule, on retrouve un pays perdu ailleurs!
    Profitez bien de ces instants magiques et revenez-nous plein de vitamine D, c’est bon contre la Covid!

    J’aime

  13. Valukhova dit :

    Ho ! lalala ! cher Maxime et famille, quel bonheur de vous lire ce soir ! Je vis à 1000 mètres d’altitude au-dessus de la mer. Mes paysages sont les mêmes que ceux que vous avez aussi le bonheur de contempler….. et faire du ski. Je sais que je suis trop simple et naïve et que vous n’avez pas toujours le temps de répondre à mes réflexions qui outrepassent la politique, mais je ne vous en veux pas du tout. Je comprends. Votre post de ce soir me rassure et me met du baume au coeur. Rien n’est perdu, vous voyez bien. Il y a beaucoup plus de gens que nous croyons, qui larguent les amarres et vont aussi pagayer ailleurs.
    Là, en l’occurrence, pour vous, vous ne pagayez point, vous slalommez j’espère avec maîtrise. Attention, toutefois aux avalanches. Neige instable à cause des changements de température entre le jour et la nuit. Le matin, pistes dures, voire verglassées qui tendent à déstabiliser le skieur pas très entraîné. Puis de 12 h à vers 15h neige fondante comme le chocolat, puis à nouveau gel. Prenez bien soin de vos shuss si vous en tentez un. Et puis il y a du monde, même réduit, à cause du Covid.
    Mais où êtes-vous donc ? Vous pouvez tenter de me le poster en message privé, je ne sais pas comment. Je répondrai en message privé, après tout, nul n’est obligé de savoir, même si la confiance règne…
    Bonnes vacances à vous tous,
    Michèle

    J’aime

  14. cyril de fayet dit :

    magnifique billet cher Maxime, c’est exactement ça, prendre de la hauteur, y trouver un trésor, oublier cette hystérie médiatico-medicalo-journalo-politico… , enfin bref, vous m’avez compris, merci à la nature de nous donner ces paysages merveilleux !

    J’aime

    • Valukhova dit :

      Merci Cyril de Fayet ! Enfin, quelques mots positifs. Nous voici donc dans le même état d’esprit. Et cet état d’esprit peut tout à fait se satisfaire de bien peu, lorsque la personne ne peut pas faire autrement. Se projeter dans l’Univers, ne sachant pas vraiment d’où l’on vient. C’est souvent en prenant « de la hauteur » qu’il est possible de soulager l’inconscient collectif (Teillard de Chardin). Et, au plan individuel, c’est une petite lumière qui rejoint les autres… pour devenir une grande lumière. Je n’aime pas beaucoup les gens trop négatifs et critiques envers tout et tous. Ce n’est pas ainsi que le Monde s’est construit : atome par atome !
      Bien à vous
      M

      PS. Avez-vous un rapport avec le Château du Fayet, qui fut racheté par la famille Petzl dans les années 90. Je connais très bien. Réponse sur mon mail michele.machenin1873@gmail.com. Merci d’avance et belles pensées qui rayonnent.

      J’aime

  15. Monique dit :

    Bonsoir monsieur Tandonnet,
    Une bonne nouvelle pleine de poésie ça fait toujours plaisir, imaginer les pistes vierges, la neige étincelante et immaculée, les animaux de ces montagnes mythiques que beaucoup ne voient qu’en levant la tête, c’est formidable, un tel paysage nous réconcilie avec le reste du monde d’en bas. Justement, nous aussi nous avons de bonnes nouvelles d’en bas, d’abord on nous annonce la fin du virus, l’omicron c’était son dernier tour de piste, le gros rhume un dernier pied de nez, il parait que mi mars (je n’ai pas l’heure exacte !) on ne parlera plus du virus, ça tombe bien, juste avant les élections. Une autre bonne nouvelle pour vous, V. Pécresse est passée devant MLP, la bataille des roses n’aura pas lieu…et puis j’ai versé une larme devant le programme de Mme Hidalgo la brune ça se résume en deux mots, elle espère faire 5,01% et veut redistribuer les richesses, prendre aux riches pour donner aux pauvres, ça c’est de l’altruisme et quelle modestie ! encore une bonne nouvelle, dans le bazar des protocoles on solde, oui M. Véran est positif (sauf dans sa gestion ) donc à l’isolement (y rester serait plus prudent) quant à M. Blanquer il est tombé en disgrâce, bref le paysage s’éclaircit…. et puis la dernière bonne nouvelle, c’est la baguette de pain à 29 centimes. Gramsci a dit : « il faut avoir le pessimisme de l’intelligence et l’optimisme de la volonté, hélas, à ce jour, je suis totalement démunie de tout. Bonne rentrée dans la bruine d’en bas.

    Aimé par 1 personne

  16. Gérard BAYON dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Vous avez bien raison, profitez bien des vôtres et de la montagne, il sera toujours temps de vous replonger dans la boue du marigot politicien actuel, parmi les crocodiles et les cynocéphales.
    Bonnes vacances et soyez prudents.

    J’aime

  17. Bonjour Monsieur Tandonnet, bonjour à toutes et tous. Je suis véritablement heureux pour vous et vos proches. Votre honnêteté intellectuelle vous vaut bien ces quelques instants de paix et de grâce bien mérités. Que cette année vous soit propice !. Merci pour pour votre blog, et tous les prochains billets à venir…. Continuez à nous éclairer, ou tout du moins, à m’éclairer par vos analyses… A très bientôt j’espère…. (Les meilleures choses n’ont t’elles pas une fin).

    J’aime

    • Valukhova dit :

      « Les meilleures choses n’auront-elles pas une fin »… ça on le sait, mais c’est difficile de l’admettre. Et cela est à chacun de les faire perdurer, même dans une grande cité, que je n’oserais citer, parce que je l’ai fuie il y a quarante ans, ne pouvant plus supporter l’air vicié et tout le bataclan électromagnétique qui me rendaient malade. Oufff ! maintenant, grâce à la montagne, je vais mieux et mon entourage qui me quémande un peu d’énergie, va mieux aussi ! Bien sûr que tout a une fin, mais c’est de l’admettre et de le transcender ! »…
      On verra bien, malheureusement, dans le cas où le Micron-Macron, payera ses erreurs !!
      M

      J’aime

  18. Ping : Enfin une bonne nouvelle! – Qui m'aime me suive…

  19. Anonyme dit :

    la HAUT,,,il fait bon de vivre ,,,en bas cela est terrible ,il y a les virus , puis les hypocrites ,les faux culs ,menteurs et ensuite les cocus ,,,qui sont légions pauvre de nous ,,,michel43

    J’aime

    • Valukhova dit :

      … Viens, viens sur ma montagne, là-haut il fait si bon… ha ! la voix de Marie !!
      Oh ! nous ne sommes épargnés de rien du tout, il y a du monde… et l’on a tendance à « zieuter » leur numéro d’immatriculation, lorsqu’ils se garent un peu trop près de notre tout petit véhicule, avec leurs gros SUV qui viennent de lieux où ils ne devraient même pas en avoir besoin.
      Un 4X4, à l’origine de ce genre de véhicule, servait à gravir les pentes pour aller retirer les bouilles de l’alpage, pour ensuite le porter dare-dare à la coopérative laitière. C’est toujours comme ça et, si vous, les parisiens and co. vous faites la queue à la fromagerie, collés (encore) les uns derrière les autres, à la Fromagerie, c’est que nos bergers, nos vachers ont travaillé, parfois pour des prunes, mais pas tous quand même !!
      Il y a une douce et chaude senteur de fondue savoyarde qui me titille les narines, pendant que j’entends les informations qui font frétiller les banquiers, car le gouvernement fait semblant de faire de beaux, beaux cadeaux aux français !!
      Tous les privilèges dont nous sommes « nantis » (non pas parce qu’on habite à Nantes,.), peuvent aussi être attribués grâce à un énorme sacrifice de la vie !
      Bien à vous, tous et toutes
      M

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.