Sur le positionnement politique de Mme Pécresse (pour Atlantico-extraits)

3) Les voix des électeurs de centre droit pouvant hésiter entre Valérie Pécresse et Emmanuel Macron /Edouard Philippe pourraient-elles être déterminantes pour la présidentielle, au premier puis au second tour ? 

Le véritable enjeu central pour Valérie Pécresse est de parvenir au second tour donc de devancer Mme le Pen. Si elle réussit, ses chances de l’emporter sur M. Macron au second tour sont très élevées : elle constituera un pôle de ralliement compatible avec un vaste éventail de l’électorat, allant de la gauche à la droite radicale, dont l’objectif commun sera d’en finir avec la présidence Macron. Au premier tour, Mme Pécresse a peu de chance de mobiliser en sa faveur l’électorat le Pen ou Zemmour qui soutiendra son champion. L’enjeu pour Valérie Pécresse est de faire le plein des voix de droite et de centre-droit, donc de reconstituer le « vote Fillon » de 2017 pour atteindre un seuil de 20% qui lui permettrait de se situer devant Mme le Pen. La reconquête de cet électorat de centre-droit perdu, partiellement rallié à M. Macron, est ainsi vitale pour parvenir à cette fin. L’expérience montre que c’est tout à fait possible.

4) Quelles raisons idéologiques et stratégiques, dans ce que l’on connait de la culture politique des élus et électeurs de centre-droit, pourrait faire pencher la balance dans un camp ou dans l’autre ? 

L’équation n’est pas évidente à résoudre. Valérie Pécresse est comme souvent à droite, tenaillée entre le centre droit orléaniste, libéral et européen, et une droite plus gaullo-bonapartiste, souverainiste et étatiste. Elle est obligée d’opérer une synthèse qu’elle le veuille ou non pour éviter une fuite de son électorat potentiel vers M. Macron et une autre vers Mme le Pen ou Eric Zemmour. La force de Nicolas Sarkozy était de transcender ce clivage. Pour Mme Pécresse pencher ostensiblement d’un côté ou de l’autre avant le premier tour pourrait lui être fatal. Tenir un discours délibérément souverainiste (comme le fit un temps Michel Barnier) risque de lui aliéner une large partie de son électorat de centre droit sans convaincre pour autant l’électorat d’Eric Zemmour ou Mme le Pen. Donc cela l’exposerait au risque de ne pas effectuer la percée nécessaire de premier tour. Il lui faut être pragmatique comme elle sait si bien le faire comme présidente de région, éviter à ce stade les sujets qui déchirent son électorat potentiel, rassembler sur des thèmes consensuels à droite et au centre tel que le retour de la confiance, la lutte contre la fracture entre le peuple et les élites, le renouveau de la démocratie, de l’école et de la culture française, la sécurité et la maîtrise de l’immigration.

MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

49 commentaires pour Sur le positionnement politique de Mme Pécresse (pour Atlantico-extraits)

  1. Georges dit :

    Madame Pécresse le changement …mais dans la continuité …

    J’aime

  2. Sganarelle dit :

    Aucune illusion. Ce sera Macron Le Pen donc Macron . La politique de ce dernier qui consiste à épargner MLP pour charger Zemmour (entre autres ) , ne laisse à penser à aucune autre alternative et mme Pecresse est loin d’être assez forte pour le challenge. Son passé oscillant n’aide pas à lui forger une réputation de dame de fer et si Wauquiez a jeté l’éponge elle n’est pas prête à la ramasser. Macron qui se vote des félicitations joue actuellement sur la fin de la pandémie sans reconfinement. Gageons que s’il a raison les Français qui ont la mémoire courte seront prêts à tout oublier.

    J’aime

  3. Pautasso dit :

    Bonsoir
    Je n’ai pas tout lu car je me suis arrêté au passage sur Fillon : VP doit récupérer le vote de Fillon de 2017.
    En 2017 j’ai voté Fillon mais VP n’aura pas ma voix au premier tour car elle a trahi avec les LR la droite. Elle s’est couchée devant l’islamo-gauchiste. Elle n’a aucune conviction. Elle se réveille à cause (ou grâce à) de EZ. Si elle avait eu des idées on aurait vu des changements depuis 30ans quand elle a eu le pouvoir avec ses copains. Comment lui faire confiance ?? Je ne l’ai pas entendu dire : » J’aime la France « .
    Si elle est au 2ieme tour elle n’aura pas ma voix également. Peut être que mon bulletin ira chez Jupiter pour que la France descende dans les abymes de la décadence. De cette façon la reconquête du peuple français chrétien fier de son patrimoine de son histoire pourra ressurgir de façon glorieuse.
    Eh oui je suis anéanti par la pauvreté intellectuel de la droite qui n’arrive pas à faire une synthèse globale sur tous les sujets : immigration déficit éducation de nos enfants écologie (promouvoir le nucléaire arrêter avec les voitures électriques de plus de 1500kgs…) justice…bref avoir du bon sens.
    Je l’accorde le pire a été engendré par la trahison des LRs qui ont rejoint Macron.
    Joyeux Noël
    PS : une crèche vivante a été annulée en région Marseillaise : covid ou décision anti chrétienne ?

    J’aime

  4. Jacqueline Aberlin dit :

    Bonsoir Monsieur Tandonnet, je viens de lire votre argumentaire en faveur de Valérie Pécresse, et dans certaines réponses que vous faites à plusieurs commentaires vous souhaitez que les français se réveillent…Mais est-ce se réveiller que d’aller voter pour Valérie Pécresse qui n’inspire aucune confiance? Une femme qui s’est servi des LR , qu’elle avait quitté avec fracas, pour revenir faire le hold up à l’aide de ses partisans qu’elle a fait adhérer en masse en l’espace d’un mois. Se réveiller ne serait-ce pas plutôt se rallier à Zemmour, le seul capable de faire l’union des droites? Une très nombreuse et belle jeunesse est en train de rallier Zemmour , cette jeunesse fait défaut aux LR , car elle ne se retrouve pas dans ce parti sclérosé dirigé par des gens surtout préoccupés par leur poste… J’ai écouté le meeting de Villepinte en direct sur You tube, donc sans les interruptions qui étaient de mise sur BFM et compagnie…Ce meeting fut de haute volée, de très beaux discours de tous les participants . Il a été bien entendu totalement dénaturé par les médias. Je crois que le courage est maintenant de soutenir Zemmour ce serait le vrai réveil français!

    J’aime

    • Pheldge dit :

      le thème de « l’union des droites » qu’on retrouve souvent dans des commentaires, n’est pas la question : ça pourrait l’être dans un régime parlementaire, dans le quel les partis devraient s’entendre pour gouverner, comme en Allemagne, mais pas en France, où ça n’a aucun sens : le PR se présente, et s’il est élu, surtout depuis le quinquennat les législatives qui suivent lui donnent la majorité pour gouverner. On l’

      J’aime

    • Pheldge dit :

      suite : on l’a vu avec Sarkozy, hollande, puis Macron, qui sortait de nulle part, et n’avait aucun parti 6 mois avant l’élection, pour se retrouver une fois élu avec un parti majoritaire !
      l’union se fait autour du PR.

      J’aime

  5. C’est irrationnel de ma part et probablement infondé mais je me demande si les élections présidentielles auront lieu à la date prévue.

    Marine Le Pen, Nicolas Dupont Aignan et Jean Lassalle ont fait perdre les élections à François Fillon ainsi peut-être que les électrices et électeurs resté e s fidèles à Nicolas Sarkozy.

    Zemmour fera-t-il perdre les élections à Marine Le Pen et à Valérie Pécresse?

    Parmi les personnes de mon entourage qui votaient à gauche et ne s’en cachaient pas, je ne sens pas un grand engouement pour voter Macron.

    Je ne vois pas un candidat de gauche devenir président de la République.

    “La politique est une guerre sans effusion de sang et la guerre une politique sanglante.” (Mao)

    http://yallahcastel.fr/Blog/index.php?article620/la-photo-du-mois-de-decembre-2021

    J’aime

    • Anonyme dit :

      Allons , soyons sérieux ,Fillon a perdu part sa faute ,il pouvait s  » acheter des costumes ,se les faires offrir c »est mieux ,mais tout a un coup ,cela s’appelle ,le renvoie d » ascenseur, ,michel43

      J’aime

  6. “La politique est une guerre sans effusion de sang et la guerre une politique sanglante.” (Mao)

    Nous vivons les deux.

    J’aime

  7. hpmarquis@gmail.com dit :

    Elle devra faire des choix clairs quant aux restrictions aux libertés élémentaire : https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/12/24/le-passe-vaccinal-une-mesure-de-segregation-que-meme-vichy-navait-pas-osee/

    J’aime

  8. Gribouille dit :

    Positionnement politique…

    Dans cette vidéo, M. Bellamy critique la commission européenne, notamment pour son appel à utiliser des prénoms liés à la culture musulmane plutôt que des prénoms liés à la culture chrétienne :

    Il nous parle de repères culturels communs, à préserver.

    Mais par ailleurs, vous-même critiquiez récemment M. Zemmour, avec même une pointe de dérision, sur sa « théorie des prénoms ».

    Je suis donc un peu perdu, et j’aimerais savoir quelle est la bonne doctrine, la doctrine officielle, républicaine et acceptable.
    J’aimerais aussi savoir, d’ailleurs, si une augmentation continuelle de nouveaux arrivants, même au titre de l’économie, est de nature à augmenter ou à réduire les problèmes dont parle M. Bellamy.

    Aimé par 3 personnes

  9. Philippe dit :

    Cher Maxime,

    Les électeurs de Fillon 2017 sont aujourd’hui beaucoup plus dispersés entre Mesdames le le Pen, Pécresse et Monsieur Zemmour. Je pense donc que Madame Pécresse n’arrivera malheureusement pas à reconstituer le « vote Fillon 2017 ».
    Ne devrait-elle pas justement avoir un programme plus percutant, mais réaliste, pour aller chercher les abstentionnistes que naviguer sur des propositions vagues et consensuelles pour plaire à la fois à la Droite et au Centre ?

    Aimé par 3 personnes

    • Pheldge dit :

      si elle veut récupérer l’électorat de Fillon, il lui faut un programme de droite ! je suis heureux de lire pour la première fois depuis que je suis ce Blog, MT écrire enfin « la force de Nicolas Sarkozy était de transcender ce clivage » à propos des électeurs de droite partis « ailleurs » qu’il avait su remobiliser avec lui. Hélas, Mme Pécresse n’est pas équipée pour, et son passé ne plaide vraiment pas dans ce sens.
      Donc elle risque de faire comme MT le dit, et tenter de grignoter des voix à Macron, parce que le « centre droit », a voté des deux mains pour lui. C’est un pari risqué.
      Mais encore une fois, je ne comprends pas ces politiciens dits « de droite », et qui n’ont d’yeux que pour « les électeurs du centre », quand tous les sondages, et les résultats des dernières élections, montrent clairement une France « à droite ». Il faudra qu’on m’explique la raison de ce tropisme …

      J’aime

  10. Que se passera-t-il si pendant la campagne présidentielle à venir un ou plusieurs candidats sont malades du Covid?

    J’aime

  11. Pierre 95 dit :

    Bonjour Monsieur
    J’ai pris connaissance de votre texte avec beaucoup d’attention.
    Je retiens que votre argumentation se fonde sur la détestation de la présidence Macron par un éventail très large allant de la gauche à la droite radicale.
    Selon votre analyse, Madame Pécresse doit impérativement convaincre les électeurs du centre droit et de droite pour accéder au second tour, et espérer ensuite recueillir les voix d’une partie des électeurs de la droite que vous qualifiez de radicale pour l’emporter à l’issue de ce second tour.
    De fait, vous supposez que la détestation de Monsieur Macron l’emportera sur les rancœurs accumulées, en particulier de ceux qui n’ont pas oublié l’appel de Monsieur Fillon à voter Macron au soir du premier tour il y a cinq ans, ont quitté le parti LR (250.000 adhérents en 2016 et 140.000 aujourd’hui et dont environ la moitié a adhéré quelques semaines avant la primaire) et qui ont été choqués par le départ de Madame Pécresse de ce parti au motif que Monsieur Wauquiez défendait une ligne trop à droite.
    Il est à craindre que la tentation de l’abstention présente un risque élevé dans cette partie de l’électorat qui a été déçu par LR et qui refusera de devenir le « supplétif » d’une candidate jugée trop « Macron-compatible », malgré les appels habituels à l’unité.

    Aimé par 3 personnes

    • Pierre95, derrière ce que vous appelez « la détestation » de M. Macron il y a une toute dérive de la politique française, une sorte de culte narcissique gesticulant pour couvrir l’impuissance et la faillite dans un climat d’abrutissement collectif sans précédent. La question est de savoir si le pays, dans ses profondeurs, garde l’intelligence et la force de caractère pour une ultime rébellion dans les urnes.
      MT

      J’aime

  12. Tracy LA ROSIÈRE dit :

    Pheldge réponse à votre incise du 23
    C’est cruel de repasser cette vidéo…
    Vous n’auriez pas dû.
    Où l’on mesure le gouffre entre ce qui s’est dit et ce qui c’est fait, où l’on mesure l’imposture de ceux qui se proclament gaullistes. Ils ne sont pas où plus gaullistes, tout comme Chirac, qui, lui, ne l’a jamais été. Si, comme l’affirme Arnaud Teyssier, « être gaulliste social, c’est être gaulliste tout court » on comprend mieux l’ostracisme dont ont pâti Chaban-Delmas, Philippe Séguin, Jean Charbonnel… et, j’oserai dire, Robert Boulin dont on finira bien par connaître, un jour ou l’autre, la nature de sa mort.
    Concernant Juppé, il m’apparaît, avec le temps, qu’il n’a peut-être pas la lumière à tous les étages. J’ai en souvenir cet échange avec Michel ONFRAY, le 25 mars 2015, sur Canal +, se faisant l’avocat d’un islam compatible avec la démocratie mais obligé de connaitre qu’il ne connaissait pas le coran, et qu’il ne l’avait d’ailleurs jamais lu. Et l’autre de lui conseiller de le lire avant d’en parler. L’ex-Premier Ministre faisait pitié à voir…

    Aimé par 2 personnes

    • Pheldge dit :

      le gaulisme c’est « une certaine idée de la France », une définition tellement large, que tout le monde y voit ce qu’il veut, avec comme point commun pour un état très interventionniste. Ce qui pouvait se concevoir au sortir de la guerre, est mauvais aujourd’hui : le coup de l’état stratège est devenu le coût de l’état stratège, dont les échecs s’accumulent, et les additions, pour nous, s’empilent !
      Et la référence au général, n’évoque plus grand chose aujourd’hui, sinon aux boomers, comme disent les djeun’s.
      Quant à Juppé, « le meilleur d’entre nous », puisque c’est Noël, voici un cadeau :

      J’aime

    • Furax dit :

      Robert Boulin a été assassiné. Trop tard pour demander des comptes à Chirac et son âme damnée Pasqua.

      J’aime

  13. Anonyme dit :

    nous savons très bien ,que se sera Macron-Lepen ,,et comme LR est diviser , se sera le Macron ,pour 5 ans de plus michel43

    J’aime

  14. Berdol dit :

    Ce que vous lui demandez , c’est de faire le grand écart pour capter des électorats qu’elle trahira immédiatement élue. Je suis pressé de voir cela, mais je pense que c’est d’ores et déjà plié pour elle. Surtout si Macron confine la France et met en place le vote a distance (électronique ou par correspondance) pour cause de pandémie.
    Je suis un modéré de droite, plutôt libéral et anti étatiste : Je ne pourrais pas voter pour cette dame qui ne peut pas rassembler les français sur les efforts qu’il faudra consentir et les choix essentiels qu’il faudra faire pour relever la France, ce dont elle se fout comme de sa première culotte…
    Pour avoir une idée des enjeux : https://www.youtube.com/watch?v=xByg3Mt1kR4

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.