Vent de folie

« Rare chez les individus, la folie est en revanche la règle des groupes, des partis, des peuples et des époques » (Nietzsche PDBM n°156). Depuis deux ans, les gouvernements ont tout essayé, confinements, enfermement à domicile et laissez-passer bureaucratiques, masques dans la rue, fermeture des restaurants et des commerces, couvre-feu, passe-sanitaire, vaccination de masse. Ils ont échoué et le virus mute et continue sa course planétaire, par grandes vagues, défiant les uns après les autres tous les prétendus remèdes miracles. La psychose planétaire à propos d’une épidémie dont la létalité est extrêmement réduite et l’impuissance des pouvoirs publics à la maîtriser a pour effet d’affaiblir les repères de la civilisation. Le discours qui consiste à désigner (contre l’évidence) des boucs émissaires à cette impuissance – l’infime minorité des « non vaccinés » (moins d’un dixième de la population) – est tragiquement humain. Mais le plus affligeant n’est pas que des pouvoirs politiques s’y adonnent. Après tout, ce ne sera pas la première ni la dernière fois que des dirigeants s’inventent des « pelés et des galeux » pour les accabler de leurs propres défaillances (Relire le célèbre « les animaux malades de la peste »). Le réflexe est aussi ancien que l’humanité. La belle leçon, c’est que le système des pelés et des galeux fonctionne toujours à la perfection, même dans une époque qui se prétend éclairée par la science. Les quelques voix du bon sens paraissent s’éteindre les unes après les autres étouffées par la brouillard de la peur, des manipulations et du conformisme haineux. Profitons des dernières, à l’image de celle du docteur Gérald Kierzek médecin urgentiste pour le Figaro Vox: une bouffée d’intelligence et de courage. [l’interview, réservée aux abonnés, mérite à elle seule de s’abonner!]. Bref extrait: « Le vaccin n’empêche pas la transmission du virus on l’a bien compris avec cette énième vague de cas positifs malgré une large couverture vaccinale. Dès lors, on peut se poser la question du maintien de ce passe sanitaire ou vaccinal comme mesure barrière puisqu’il n’empêche les contaminations et ne protège donc pas […] Le climat de stigmatisation de telle ou telle frange de la population est délétère pour une société que je préfère solidaire. Convaincre et ne pas dénoncer me semblerait plus responsable. »

MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

139 commentaires pour Vent de folie

  1. Papy CBV dit :

    Ouvrons en grand les yeux et soyons sérieux et responsables.
    L’une des caractéristiques les plus affligeantes du cerveau humain est sa malléabilité et son incapacité au discernement. L’être humain finit par se soumettre et à avaler toutes les couleuvres, ou à tout accepter du moment que ça vient d’en haut.
    « BigPharma » un terme employé pour désigner l’industrie pharmaceutique dans son ensemble, mais souvent plus précisément les plus gros groupes le composant. Il est notamment utilisé dans le cadre de la dénonciation du « lobbying pharmaceutique ». Utilisé pour désigner l’industrie pharmaceutique en général, le terme est également repris par des théories du complot, notamment la théorie du « complot de BigPharma ».
    Le marché pharmaceutique représentait 920 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2019. Les cinq premiers groupes à l’échelle mondiale par le chiffre d’affaires global (Johnson & Johnson, Roche, Pfizer, Bayer et Novartis) représentent environ un quart du marché, et seule une vingtaine d’entreprises du secteur dépasse les 10 milliards de chiffre d’affaires. Les dix premières entreprises disposent de 800 000 salariés. Si l’on retient le chiffre d’affaires global de l’entreprise ou la part consacrée aux médicaments donc le poids du secteur pharmaceutique de l’entreprise, le classement des « BigPharma » n’est pas le même. Novartis, Roche, Pfizer, Johnson & Johnson, Sanofi ont les plus grand chiffres d’affaire dans le secteur pharmaceutique
    Le lobbying pharmaceutique est l’ensemble des mesures mises en œuvre par les industriels du secteur pour peser sur des décisions politiques ou de santé publiques. En tant qu’acteur des débats de santé publique directement intéressé aux évolutions du marché des médicaments, l’industrie pharmaceutique est partie prenante d’un certain nombre de débats et d’activités politiques. Elle se comporte comme un groupe de pression ou lobby. Les activités strictement politiques de l’industrie pharmaceutique ne sont qu’un des nombreux aspects de l’influence de cette industrie qui sont critiqués.
    Plus de 7 milliards d’euros sont versés de 2017 à 2019 par l’industrie pharmaceutique aux professionnels de santé dans onze pays européens. Selon Pierre-Alain Jachiet et Luc Martinon, les informaticiens à l’origine du projet Euro-sfordocs base de données sur les liens entre industrie pharmaceutique et professionnels de santé, « Tout démontre que l’influence de l’industrie pharmaceutique sur les médecins, les institutions politiques et les processus de réglementation est pernicieuse, La pression des médias et des citoyens est la seule solution pour faire changer les mentalités. »

    « Des méga profits engrangés par l’industrie Pharmaceutique et par ricochés les professionnels de la médecine qui se frottent les mains ».
    Le marché pharmaceutique, qui se développe en grande partie aux Etats-Unis, mais aussi en Asie, et dans une moindre mesure en Europe, a généré plus de 1 100 milliards de dollars, soit 920 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2019. D’où l’intérêt de faire le forcing avec le virus responsable des infections à Coronavirus et de chercher à imposer un vaccin dont l’efficacité est en chute libre faute de mise à jour, et ne serait plus que de 30 à 40 %.

    J’aime

    • Pheldge dit :

      il y a plus que ça : ils auraient pu gagner autant d’argent avec un combo de l’Ivermectine rebaptisé, teinté de new tech et revendu à prix décuplé. Non, il y a un biais culturel et une espérance messianique des sociétés occidentales. Ajoutez-y l’hubris des dirigeants – on en sait quelque chose avec Macron – et cette tendance au mimétisme. Hors vaccin point de salut. Regardez les commentaires : même placés devant l’évidence de la médiocrité des vaccins, ils courent vers la nouvelle dose miracle, qui cette fois marchera, c’est sûr !

      Aimé par 1 personne

    • Moi aussi, je suis stupéfait de la crédulité scientiste et de la vaccinolâtrie de mes compatriotes.

      Je me suis aperçu, à mon grand étonnement, que beaucoup vénéraient les vaccins comme une invention miracle. Alors que les vaccins sont des outils complexes, quelquefois efficaces, quelquefois dangereux et inefficaces. A manier avec la plus grande prudence (ce qui, pour dire le moins, n’est pas le cas s’agissant du COVID).

      J’ai fini par comprendre que les incultes en histoire médicale leur attribuaient la majeure partie de la chute spectaculaire de mortalité des deux derniers siècles.

      La réalité est très différente : même si les calculs sont flous, on estime qu’entre 70 % et 95 % de cette chute de mortalité sont dus aux progrès de l’hygiène et des modes de de vies. Certains malicieux vont même jusqu’à dire que Berthollet, l’inventeur de l’eau de Javel, a sauvé plus de vies que tous les médecins réunis.

      En parlant de mode de vie : si on mettait en concurrence :

      1) Les ‘vaccins’ COVID.

      2) Chaque obèse perd 10 kg.

      Je serais curieux de voir le meilleur résultat sur l’épidémie de COVID.

      Je pense que cet engouement pour les vaccins vient d’un espoir quasi eschatologique : une vie sans maladies. Espoir évidemment toujours déçu.

      Aimé par 1 personne

  2. cgn002 dit :

    Il faudrait aussi savoir faire des multiplications !
    26 % des admissions à l hôpital n a rien à voir directement avec le taux de protection des sérums destinés aux premiers virus.
    Ce mauvais resultat est plutôt lié au pourcentage eleve de personnes contaminés (donc augmentation des admissions à l hôpital) et à la baisse d efficacité des sérums vis à vis d’omicron.
    La prochaine période ne sera peut pas favorable à Macron car il n a plus le bon vaccin sous la main ! Et parce qu il a laissé s installer omicron sans anticiper.
    Une nouvelle faiblesse qui consiste à écouter les récalcitrants qui ne veulent surtout pas comprendre mais être libres de créer des problèmes pour ensuite en faire le reproche à ceux qui les ont laissé faire…!

    J’aime

    • Pheldge dit :

      « Une étude de l’Agence sanitaire britannique suggère que la protection générée par la 3e dose est d’une durée plus courte face à Omicron que face à Delta. Si ces données sont à interpréter «avec prudence», selon l’agence elle-même, elles indiquent qu’après trois doses de vaccin Pfizer-BioNTech, la protection contre les symptômes du Covid-19 liés au variant Omicron passe de 70% à 45% dix semaines après le rappel. » https://www.lefigaro.fr/sciences/covid-19-la-troisieme-dose-vaccinale-c-est-parti-20210912
      Pour que le Figaro fasse un tel aveu, il faut vraiment que ça soit très mauvais …
      Autre aveu d’échec, l’exigence d’un test négatif
      en plus du pass … mais non, personne ne relève.
      En attendant la Saint Barthélémy 2.0 qui verra le massacre des non vaccinés, responsables de l’inefficacité des vaccins, et du retour des contraintes idiotes et autres brimades.
      Bon je vous laisse, je suis en bonne santé, test en main, mais comme le gouvernement a décrété que j’étais contagieux, je m’auto-confine, pour ne pas vous contaminer, vous qui êtes protégé – taux d’efficacité de 95 % on se le rappelle – car multi-vacciné.

      Même si nous divergeons courtoisement sur ce sujet, je vous souhaite un Joyeux Noël, mais par prudence désinfectez vous, on ne sait jamais. 😉

      J’aime

    • cgn002 dit :

      Le Figaro ne fait que diffuser des résultats. Pourquoi politiser une information reçue?
      Pour la protection à 95% elle s applique sur la période transitoire ou les 2 variants sévissent. (Sur le delta).
      Heureusement qu omicron s avere moins lethal, car les populations seront moins protégées par les vaccins actuels.
      En Chine le confinement est draconien vu l efficacité nulle de leur vaccin.

      J’aime

    • Pheldge dit :

      en Chine, les confinements sont impressionnants, mais ciblés, à la louche mais ciblés : on isole les foyers de contamination et on les laisse entre eux. Ca c’est logique, brutal, inhumain, tout ce que vous voudrez, mais logique. Ca n’est pas comme nos confinements pour tous, sans distinctions, où on mélange le malade avec le bien portant, en les obligeant à rester ensemble …

      Et puis, lisez l’article du Figaro, en vous faisant aider éventuellement, parce que une protection médiocre, qui décroit encore plus au bout de 10 semaines, malgré la piqure de boost, c’est pas ça qui va arrêter omicron, qui s’arrêtera tout seul, comme on le voit en Afrique du Sud et en UK, sans avoir fait l’hécatombe apocalyptique annoncée !

      J’aime

    • cgn002 dit :

      Qui vous dit que nous pouvons arrêter omicron ?
      Votre imaginaire sans doute.
      Qui prête des vertus jamais annoncées aux vaccins ?
      Votre imaginaire sans doute.

      J’aime

  3. sirius dit :

    à St Etienne, (loire , 42) la vie est loin d’être rose et tranquille.
    Dans les quartiers en difficulté, beaucoup d’habitants sont excédés ; des bandes de jeunes hommes traînent sur les stades de foot avec des chiens
    et montrent du mépris aux médiateurs sociaux de passage. Les stades sont détériorés , salis par ces gens, les chiens défèquent sur les pelouses des stades,
    les dirigeants de club de foot sont traités avec mépris par ces gens (exemple du club de foot de la Métare)

    J’aime

  4. Stanislas dit :

    Voici une réponse d’un lecteur CGN002 à propos de mes textes qui me fait du larmoyant en une phrase. C’est un peu frustrant de se retrouver face à un intervenant qui réduit mes recherches à cette phrase carrément ridicule :

     » Collez vous d abord à la réalité des faits avec vos propres yeux, au lieu de vous en détourner et tomber dans l’ abstraction ! »

    Mise au point :
    Je précise que ce n’est pas moi qui a commencé à balourder de l’abstraction chiffrée à la télé, par des artifices de propagande de niveau maternelle si peu qu’on détecte ces artifices grâce à une culture antérieure en psychologie ou en psychanalyse..

    Je précise à ce pseudo, que quand je lis des milliers de pages et relève les milliers de chiffres depuis près de 2 ans, c’est forcément avec mes propres yeux. M’opposer un passage en réa pour voir la souffrance en faisant croire que j’aurai tout compris du « covid » est exactement l’argument des politiques sanitaires qui renvoie le collectif à l’individuel et inversement dans une boucle parfaite à 360°.. c’est aussi celui des délirants qui font abstraction des souffrances d’autres pathologie.
    Désolé de le dire, mais les infections respiratoires, certes difficiles à supporter, et liées au « covid » ont représenté en 2020 4.2% des séjours en soins critiques à différents niveaux de gravité. Un délirant qui me pèle le citron avec le « covid » sur un ton qui incite à la culpabilisation et au repentir du commentaire , ne fait en fait que se cacher les yeux, ou tirer un trait, sur 95 % des séjours liés à d’autres souffrances oubliées par les télés.

    Ce n’est pas la 1ere fois que la réponse à une visite en réa m’est opposée par celles et ceux qui ont découvert ses lieux en 2020 grâce à la télé. J’ai épousé l’hôpital en 1979 précisément pendant de longues années, le soutien moral est le lot des conjoints d’hospitaliers ou de soignants suite à des journées difficiles… Je précise ça maintenant parce que ras le bol…

    D’autre part, on peut être hypocondriaque, paranoïaque, craintif de la mort comme tout le monde, poreux aux écrans, ce n’est pas grave à condition d’être réceptif au remises en ordre très documentées de la propagande grassement financée par notre argent..
    Les masos ne m’intéressent pas non plus, je ne pratique pas l’amour vache.

    Mes commentaires dès que Mr Tandonnet envoie le sujet « covid » renvoient à des citations, ou à des chiffres tout à fait officiels, donc en principe réels, puisque ce sont des rapports d’observation, des consignes, méthodologies (avant et après 2020) ou des relevés statistiques basiques, à postériori provenant du système médical et sanitaire.

    Etant sur un blog sérieux compte tenu de la situation de Mr Tandonnet, j’ai toujours affirmé que j’étais prêt à développer ici ce que j’ai pu lire dans mes investigations des milieux officiels sanitaires et médicaux et que je tente de résumer avec grande difficulté tellement le sujet est compliqué à dénouer.

    Pour conclure, pas de trace d’inflammation des neurones ou des synapses chez moi, que du factuel. Alors merci de me faire des interpellations en riposte avec mon niveau de recherches ; ça valorisera les deux parties. On n’est pas à une kermesse.

    Moi je m’occupe des gens qui voient se profiler l’avenir triste et noir de leurs enfants et petits enfants et qui veulent sortir du merdier psychologique inutile hors visées politiques ou financière dans lequel une poignée de salariés des intérêts internationaux sont en train de nous enfoncer.

    J’aime

  5. Sganarelle dit :

    Le vent de folie apporté par le virus risque d’être grandement amplifié par la crise économique qui nous guette avec une inflation galopante après les fêtes . La maladie qui touche actuellement beaucoup de monde a des graves conséquences sur les absences dans les entreprises les transports etc etc ..on risque les mêmes problèmes qu’ en Angleterre où ils ont décidé d’employer quand même les cas contact.
    Bon courage

    Aimé par 2 personnes

  6. H. dit :

    « La psychologie des foules permet d’expliquer bon nombre de comportement actuels liberticides.
    À la suite des analyses portant sur les techniques de manipulation des masses dans une démocratie libérale puis sur un antécédent historique de manipulation réussie de la foule, il est possible de déterminer quel est le ressort de celle-ci au regard de la crise actuelle. Sans guère de surprise, l’irrationalité peut se déverser sans retenue une fois les digues morales et légales levées ou effondrées. »

    (https://brunobertez.com/2021/12/21/les-individus-victimes-expiatoires-de-la-psychologie-des-foules/)

    Aimé par 1 personne

  7. Monique dit :

    Je ne sais qui a dit « plus on est de fous plus on rit », mais rien n’est moins sûr car ce soir, Martin Hirsch dont on devine le tempérament de feu caché (!!), nous conseille ceci au 20 h: « il faut être fou pour danser avec 25 personnes.  » Il n’a pas mentionné le nom des danses proscrites, sans doute le quadrille, la polka, la mazurka, les valses, le charleston, je ne pense pas qu’il connaisse le tango argentin un vecteur de contamination avec la java vache… On sent l’âme d’un sage au pain et à l’eau moi je me souviens que c’est lui le père du RSA (reste sagement alité) tout comme Rocard fut celui de la CSG.
    Heureusement il y a les fous à moins que ce ne soit les sages, allez donc savoir, il Y a F. Baroin qui dit « Je suis hypocondriaque. Je me méfie de tout, y compris des vaccins », Mélenchon qui avoue « ne pas être rassuré », MLP qui attend « un vaccin traditionnel » , Nicolas Dupont Aignan qui dit « ne pas être un cobaye », je pense que forcément il doit y avoir du vrai et le clou de la soirée, c’est la tirade Taubirienne qui affirme : « « Lorsque le gouvernement, dans son rôle, à sa place, sous sa responsabilité, choisit de transformer le passe sanitaire en passe vaccinal et ne choisit pas la vaccination obligatoire, il doit néanmoins assurer les services publics hospitaliers et moyens en effectifs et en capacité d’accueil et de soins qui conviennent aux choix politiques qu’il fait . … voilà un langage aussi clair que son impossible candidature… heureusement il y a Anne Hidalgo qui appelle la gauche au sauve-qui-peut à mon avis, c’est une sage.
    Dans tout cela, il y a une moralité, le vrai fou c’est celui qui accepte sans broncher toutes les doses que les ayatollahs de la santé lui infligent alors qu’on ne sait rien des conséquences et séquelles de ce produit. Que la fête commence !

    Aimé par 2 personnes

  8. Sous le billet COVID-19 l’étrange défaite, je me moque des ânes diplômés, les pontifiants péremptoires (dont de nombreux médecins) qui nous ont foutus dans cette merde, car il faut bien rire.

    Mais je suis très inquiet : le délire covidiste (vaccinolâtre, scientiste, liberticide, sadique, méprisant, abruti, fasciste) est le naufrage moral et intellectuel de toute la classe diplômée.

    Certes, Christopher Lasch avait prévu cet effondrement.

    Pourtant, ça ne résout pas le problème : comment fait-on fonctionner une société quand la place de 95 % (évaluation personnelle) de ceux qui ont fait des études supérieures est à Cayenne, à casser des cailloux, pour crime de stupidité et de méchanceté aggravées ?

    Aimé par 1 personne

  9. Sganarelle dit :

    @Raymond
    C’est là que les femmes séduites par ce portrait ont envie de changer de sexe ! 😀

    Aimé par 1 personne

  10. Anne dit :

    Stanislas

    Je vous remercie pour vos informations.
    Au sujet de la nature du variant, je ne fais que répéter ce que j’entends à la télé. Je crois que c’est le fameux Pr.Mégarbane qui a dit que les trois doses de vaccin protégeaient complètement du variant delta, mais que faute de séquençage on ne savait pas où en étaient les contaminations avec les autres variants.
    C’est un autre professeur de médecine qui a dit que la vaccination des enfants, qui ne développaient pas de formes graves, en principe, étaient des vaccinations « pour rien ». Sauf erreur de ma part, on ne vaccine pas les enfants contre la grippe.

    J’aime

    • H, complètement inconcevable, il faudrait violer les Constitution, ce serait un coup d’Etat, ce magazine people dit n’importe quoi…
      MT

      J’aime

    • H. dit :

      Moi aussi, ça me surprend mais s’il y a trois ans, on nous aurait prédis le cauchemar actuel, nous aurions souri poliment.

      J’aime

    • H, les élections peuvent aussi être abolies de fait, si l’obsession covidesque écrase tout débat et se traduit par un plébiscite en faveur du « sauveur de la France »…
      MT

      J’aime

    • Madzi dit :

      H : Allez chercher vos informations sur le site de l’OMS au lieu de perdre votre temps à lire des âneries, idem pour Pheldge.

      J’aime

    • Pheldge dit :

      commencez par sourcer vos affirmations, vous viendrez faire le paon ensuite !

      Aimé par 1 personne

    • H. dit :

      @ Maxime,

      Quand on voit comment ce gouvernement manie avec brio le mensonge et la dissimulation (reconnaissons-lui ce talent à défaut du reste), comment les contre-pouvoirs se sont couchés et comment la majorité de la sphère politique se comporte, plus rien ne m’étonne. Si ça peut vous rassurer, j’ai du mal à croire à cette fable mais notre cher président n’avait-il pas déclarer qu’il n’y aurait jamais de pass vaccinal et/ou sanitaire ?
      Je le redis, la rupture de confiance est totale. Elle mettra plusieurs générations à être reconstruite. De toutes les fautes commises depuis deux ans, c’est probablement la pire.

      Bonne soirée

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.