Banalité de l’hypocrisie

«Si j’étais aujourd’hui un candidat comme les autres, je ne pourrais pas prendre des décisions que je dois prendre en compte tenu la situation sanitaire […] Il faut aussi qu’en mon for intérieur, in petto, (cette décision) se consolide (…) avant de donner une réponse sincère et ferme». Tout le monde sait bien que l’occupant de l’Elysée est candidat à sa réélection mais lui le dément contre l’évidence. D’ailleurs, en quoi le fait de dire la vérité à ce sujet ferait obstacle à l’exercice de ses responsabilités? De fait, la position de candidat non candidat est commode puisqu’elle permet de mettre à profit tous les outils présidentiels pour faire campagne sans le dire. Que tous les candidats à une élection soient dans une position équivalente est le B-A BA d’une démocratie. Ne pas être un « candidat comme les autres » (sic) est la reconnaissance d’une inégalité face au suffrage c’est-à-dire d’une aberration au regard des principes de la démocratie. En apparence, les Français finissent par s’habituer à tout dans le climat de servilité générale. Mais en fait ce genre de chose alimente un malaise dans l’inconscient collectif. L’audience à cette émission fut faible pour une allocution présidentielle (3,8 à 4,2 millions de spectateurs contre une vingtaine de millions habituellement lors de ce genre d’intervention). 37% des Français l’ont trouvé convainquant ce qui est un résultat médiocre. Derrière l’apparente banalité d’une hypocrisie considérée comme normale et habituelle dans ce type de circonstance, avec la complicité d’une grande partie des médias obséquieux, le pays finirait-il par se lasser? La parole publique est à tel point décrédibilisée qu’une hypocrisie de plus ou de moins n’y change rien en apparence. Mais dans les profondeur de la France, l’écœurement gagne toujours davantage.

MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

53 commentaires pour Banalité de l’hypocrisie

  1. Pheldge dit :

    je découvre à l’instant ce sondage publié par le Figaro réalisé sur un échantillon de 10 000 personnes donc plus fiable et qui vante la percée de Pécresse. Je lis ce commentaire que je vous livre que je trouve assez pertinent; « On vote Macron par intérêt, MLP par colère ou désespoir, Pécresse par défaut ou à contre cœur et pour Zemmour par estime. »

    J’aime

  2. DUJAC dit :

    C’est la première fois lors du discours préfabriqué du président que je regrette les pubs qui découpent tous les films et séries sur TF1 j’avais besoin très souvent d’aller aux toilettes…

    J’aime

    • Pheldge dit :

      si vraiment il vous est indispensable de l’écouter, je vous suggère la prochaine fois, de l’enregistrer, puis de le visionner en x2 voire x4 quand il fait du remplissage. comme ça vous perdrez moins de temps.

      J’aime

  3. cyril dit :

    oui, je comprends votre position, la censure des idées est inacceptable, seules les injures personnelles sont répréhensibles ; en Chine ou Russie, Arabie saoudite, nous ne pourrions pas exprimer des idées à contre courant (je pense à A Navalny ; J Khassoggi) ; merci de votre clairvoyance ; je voulais revenir sur un point du programme de E Ciotti : construire des préfabriqués dans les cours de prison est une mauvaise idée pour la sécurité des personnels ; de plus la justice manque cruellement de moyens, nous l’avons vu cette semaine encore avec les alertes lancées par des juges ; cela fait des décennies que ces problèmes ne sont pas résolus.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.