Frémissement?

Depuis cinq ans et les sinistres élections présidentielles et législatives de 2017, tous les sondages sans exception donnaient pour 2022 une reproduction du duel le Pen Macron et une réélection haut la main, assurée de ce dernier. Selon tous les instituts de sondages et 90% des commentaires, c’était acquis, certain, inévitable. La plaque de béton pourrait-elle jamais se fissurer? Nous étions peu nombreux depuis si longtemps à penser que cet immobilisme était le fruit du désintérêt ou de la résignation mais que tôt ou tard, le champ des possibles allait se rouvrir. Attention: rien n’est gagné, absolument rien et la porte reste même extrêmement étroite. Il n’empêche: une enquête d’opinion vient pour la premier fois de montrer un frémissement, une faille dans le système, peut-être une amorce de dynamique, la simple perspective d’une alternance qui n’est plus totalement exclue après dix ans de socialisme hollando-macronien. Evidemment, les sondages valent ce qu’ils valent mais pourquoi celui-ci vaudrait-il moins que tous les sondages qui jusqu’à présent, nous juraient que le duel maudit de 2017 était inévitable en 2022. Ce renouveau d’un (léger) suspens fera des satisfaits et des mécontents, mais un simple constat: le retour d’une dose d’incertitude, même très mince, est une excellente chose du point de vue démocratique. A suivre…MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

67 commentaires pour Frémissement?

  1. patricecharoulet dit :

    SITUATION POLITIQUE FRANCAISE

    Sans remonter au déluge, partons d’un peu loin. Depuis 1958 jusqu’à la dernière présidentielle, la situation politique française était claire. La droite classique (RPR, UMP, LR) s’opposait à la gauche socialiste. La dernière fois, la présidentielle était imperdable pour la droite, après le quinquennat raté de Hollande. Il y a eu quelques imprévus, les costumes, l’emploi fictif…Et un hold-up fomenté par un ancien ministre de Hollande. Ses dents rayaient le parquet très tôt : à preuve l’entretien qu’eut avec le jeune diplômé Macron Alain Minc. «Où vous voyez-vous, jeune homme, dans dix ans ? -Président de la République. – Vous commencez mal cet entretien , jeune homme .» L’ambitieux ? Devenu ministre, a trahi Hollande, lui a menti, a préparé son coup, a levé des fonds à l’étranger, a utilisé le vieux créneau défendu par Bayrou depuis vingt ans : Ni gauche ni droite. Tout cela conjugué l’a conduit à l’Elysée.
    Et Zemmour là-dedans ? Sciences Po, journaliste chez Tesson, au Figaro, débatteur plein de talent
    , qui amusait beaucoup . Graduellement, le débatteur s’est radicalisé (cf. Le livre d’Etienne Girard « Le Radicalisé ») au point de doubler sur sa droite Le Pen fille . Et de candidater à l’élection reine.
    Zemmour, dans la situation politique nouvelle, a , selon moi, un rôle très précieux à jouer : celui d’idiot utile de Valérie Pécresse. Il n’aura pas, sur sa seule bonne mine, ses 500 parrainages. La direction LR lui trouvera sans peine les parrainages qui lui manqueront forcément. La présence de Zemmour avant le premier tour est indispensable pour neutraliser Le Pen fille et permettre à la candidate de la droite de gouvernement d’aller au second tour. Le président actuel est tellement détesté que bien des électeurs, venus d’un peu partout, s’empresseront , au tour décisif, de lui dire « Stop ».Alors , après cette parenthèse des plus insolites, la politique française reprendra son cours. Après le caméléon, le Fregoli, on aura le retour de la droite. Les équipes sont prêtes .Cela va nous changer des amateurs.

    Aimé par 1 personne

    • Pheldge dit :

      je ne voyais pas Pécresse remporter la primaire, mais votre scénario est devenu très probable désormais, ce qui j’imagine réjouit MT.

      J’aime

  2. Georges dit :

    Et si E.M. et V.P. s’entendaient ?

    J’aime

  3. Anonyme dit :

    Bonjour Maxime,
    Je vous suis depuis quelques années maintenant. J’apprécie vivement vos avis et points de vues, même si nous ne sommes pas dans les mêmes dogmes.
    Par contre, je suis effaré de vous voir « vendre » madame Pécresse.
    Les gens, et vous aussi visiblement, avez la mémoire bien courte. Cette dame n’a jamais brillé par autre chose que sa médiocrité.
    Étant farouche partisan de l’autonomie intellectuelle, j’invite tout un chacun à se faire se propre rétrospective.
    Bien à vous.

    Aimé par 1 personne

  4. patricecharoulet dit :

    Présidentielle

    Quand la simple éventualité d’une candidature Zemmour à la présidentielle est apparue, je m’en suis réjouis, non pas parce que je souhaitais qu’il devienne président, mais parce que je me disais que s’il prenait deux, trois, quatre, cinq points à Mme Le Pen, cette dernière n’irait peut-être pas jusqu’au second tour, et ne deviendrait pas chef de l’Etat.
    La situation politique a changé : Zemmour est bien candidat , il n’est plus à deux trois, quatre points dans les sondages, mais à un score à deux chiffres. Nul ne sait s’il fera douze, treize, quatorze, ou plus au premier tour.
    Une des questions capitales qui se pose à lui est : Aura-t-il 500 parrainages ? Rien n’est moins sûr.
    Pour une foule de raisons que l’on devine. Or, s’il n’obtient pas ces parrainages il sera éliminé de la compétition électorale.
    Conséquence immédiate : une grande partie de ses électeurs tomberont dans l’escarcelle de Mme Le Pen, leurs thèmes principaux étant voisins. Et, on le devine, le score de Mme Le Pen grandira au point de la conduire au second tour.
    Si dans quelques mois, des informations sérieuses montrent que Zemmour ne parvient pas à 500 parrainages, la direction de LR a tout intérêt à les lui fournir. La présence effective de Mme Le Pen ET de M. Zemmour au premier tour (les deux s’annulant et s’affaiblissant) est la condition sine qua non pour que Valérie Pécresse aille au second tour.
    Il n’est pas nécessaire que la direction LR lise ces lignes. Elle a, je n’en doute pas, déjà fait les mêmes calculs que moi.

    J’aime

    • Pheldge dit :

      vous faites erreur : si Zemmour ne concourt pas faute de signatures, MLP grapillera quelques voix, mais c’est surtout Pécresse qui raflera la mise. L’effet Zemmour a « libéré » les LR qui ont droitisé leur discours, suffisamment pour récupérer des électeurs partis « ailleurs », au cas où … MLP a son incassable « plafond de verre », elle est marquée du sceau de l’infamie familiale, et elle a montré ses limites en 2017 pour le dire poliment, ça fait beaucoup …

      J’aime

  5. Annick Danjou dit :

    https://www.bvoltaire.fr/ce-variant-o-macron-qui-menace-les-meetings-de-valerie-pecresse/

    Un petit pamphlet plein d’humour et de certaines vérités cachées ou oubliées !

    J’aime

  6. Monique dit :

    Cher monsieur Tandonnet,
    Ce que j’entends sur une radio périphérique, aujourd’hui, est hallucinant et je m’empresse de vous en faire part il s’agit du procédé utilisé pour les sondages : « sur Internet, on peut voter en donnant simplement son nom, il n’y a aucun contrôle, ainsi une même personne peut voter plusieurs fois en changeant de prénom », si cela s’avère vrai et pourquoi en douter, alors il faut en déduire que les sondages ne sont qu’un bourrage de cerveau et c’est très grave.

    J’aime

    • Pheldge dit :

      je ne connais pas votre source, mais ça me parait étrange : je participe à un panel Ipsos sur la consommation, et je suis invité par mail à chaque enquête, le lien n’étant valable qu’une seule fois.
      Ensuite, j’ai mis à plusieurs reprises des liens relatifs à l’organisation et au contrôle méthodologique des sondages : c’est très encadré, et les instituts y jouent leur crédibilité, c’est à dire leur gagne pain, parce qu’il n’y a d’élection du PR que tous les 5 ans, et qu’entre temps, il faut bien vivre
      Il faut surtout tenir compte des deux éléments fondamentaux en statistique, l’intervalle de confiance et la marge d’erreur https://fr.wikipedia.org/wiki/Marge_d%27erreur
      Pour un sondage courant avec un niveau de confiance de 95 % sur un échantillon de 1000 personnes, elle est de 3 %

      J’aime

  7. fraternel dit :

    bonsoir,
    il faut aussi savoir que 44 pour cent des électeurs peuvent encore changer d’avis
    je crois que celà ne s’est jamais vu depuis que je suis en age de voter (depuis 1975 l’age de pouvoir voter)
    on est dans une drole de situation politique sanitaire on y est déjà

    J’aime

    • Gerard Bayon dit :

      Le phénomène est-il si nouveau que cela ? Souvenez vous de l’élection présidentielle de 2002 et l’accès de JM Le Pen au second tour….pas un seul sondeur ne l’avait prévu.

      J’aime

    • Philippe Dubois dit :

      @Gérard Bayon
      Il me semble que, dans le documentaire concernant la campagne de 2002 du camp Jospin, le sondeur de l’équipe annonce au cours d’une réunion que les courbes Jospin – Le Pen se rapprochent dangereusement.
      Tout le monde lui rit au nez

      J’aime

  8. H. dit :

    Bonsoir Maxime,

    Moi, les frémissements que je sens, et nous n’en sommes qu’au début, ne laissent pas augurer des lendemains qui chantent. Là, c’est Eric Zemmour qui se fait agresser lors de son premier meeting politique alors que des appels à son meurtre fleurissent sur certains réseaux et que des groupuscules de la gauche sirupeuse et bien-pensante sont présents pour perturber sa réunion et là, c’est un maire macronien qui se fait agresser chez lui (https://www.ouest-france.fr/normandie/carentan-les-marais-50500/manche-bernard-denis-le-maire-de-saint-come-du-mont-agresse-a-son-domicile-1d08b580-5737-11ec-98d9-226f24a3b94d). Au-delà des larmes de crocodile de circonstances, dans les deux cas, il me semble qu’un palier nouveau vient d’être franchi. L’invective et l’insulte sont désormais devenue monnaie courante. En cela, la crise covidienne est bien le révélateur de la face la plus sombre de notre société et je suis effaré de voir comment le pouvoir joue un jeu très malsain, que des supposés élites tournent le dos par conformisme aux principes de base de notre pays (piétinement des libertés individuelles au nom d’une prétendue menace) alors que les structures chargées d’éviter cette dérive mortifère (CC et CE) se couchent lamentablement devant les exigences de ce dernier. Quand la Police se prête à des actions de ce type (https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/12/07/linstitut-curie-appelle-la-bac-pour-empecher-une-cancereuse-non-vaccinee-dentrer-dans-ses-locaux/), elle sombre dans le peu d’estime que je lui porte et surtout, bien plus grave, il est à craindre que l’adage prononcé par JF Kennedy, « À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes », ne se réalise très prochainement. Si cela se produit comme je le crains de plus en plus, l’actuel équipe aux affaires en portera l’entière responsabilité. Ce jour là, ceux qui ont failli à leur mission risquent fort de le payer au prix fort, une foule en colère n’étant pas propice à la mansuétude. Je suis comme There, ce début de campagne me laisse de marbre hormis en ce qui concerne la montée d’une violence extrême. Notre pays a vraiment intérêt à remettre rapidement son église au milieu de son village en tournant le dos à toutes les pratiques délétères en cours depuis une bonne trentaine d’années. Dans le cas contraire, il va sombrer inexorablement.

    Bonne soirée

    NB: en prime, l’argumentaire de Véran pour continuer sa course folle : https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/12/07/scoop-comment-veran-justifie-le-maintien-du-passe-sanitaire/

    Aimé par 1 personne

  9. Gil dit :

    Diantre comme l’as fait Attali le prochain président sera une femme. Vp va sûrement gagner et, en matérialisant la prévision d’attali, elle va sûrement renverser la table.

    Pensez à faire vos valises 😁

    J’aime

  10. there dit :

    Je me désinteresse totalement de cette élection présidentielle . Je m’interesse plus au spectacle de notre société totalement désintégrée : Les verts , les rouges , les bleus marine , les jaunes , les arc en ciel , les souverainistes , les mondialistes , les progressistes , les proc vac , les anti vac , les antiracistes , les anti gpa , les pro gpa , les anti cannabis , les pro cannabis . Tous ces sujets que certains considèrent superficiels mais pour lesquels les gens se déchirent , les familles s’engu*lent , les amitiés se défont , et j’ai même vu des communautés spiriutelles ne plus pouvoir se tenir dans la même pièce . Et en face de cela , nous avons des couleurs ternes ( 50 nuances de bleu/rose lavasse ) qui jouent au bingo loto avec ces sujets pour rameuter le chaland et qui vont « gagner » une fois de plus . Ca va bien se passer c’est sûr ..

    Aimé par 1 personne

  11. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Ben voyons, comme dirait l’autre ! Voilà que BFM a décrété dans un sondage de second tour que Valérie Pécresse avait gagné la présidentielle de 2022 !
    Je vous propose donc, en une sorte de contrepoint, d’écouter un entretien que Bernard Gantois a accordé à TVLibertés.
    A ma grande honte je n’avais jamais entendu parler de ce monsieur, évidemment il n’est pas énarque mais il est polytechnicien tout de même, ce qui devrait permettre de lui accorder quelques minutes d’attention sans déchoir :

    https://www.tvlibertes.com/zoom-bernard-gantois-il-y-a-un-consensus-pour-etablir-un-gouvernement-mondial

    J’aime

  12. Papy CBV dit :

    Les sondages n’ont de valeur que ce dont nous voulons leur accorder
    De toute façon ils ne reflètent que l’opinion d’un petit millier de personnes en moyenne et ciblées. Ils sont fait au profit de ceux qui les commandent et pour servir.
    Comme le disait un certain Coluche, « les sondages sont fait pour dire à ceux qui ne savent pas ce qu’ils doivent faire »… ne pas oublier que les sondages se sont plantés au sujet des Républicains en plaçant Barnier et Bertrand comme favoris.

    J’aime

  13. nicolasbonnal dit :

    Feindre la révolte pour faire voter Pécresse qui fera du Macron ? Rappel de Wikipédia plus utile qu’on ne le croit : « En hippologie, le boute-en-train (on dit aussi « agaceur » ou « souffleur ») est un cheval entier (c’est-à-dire non castré) se trouvant dans les haras où on l’utilise en le plaçant à proximité des juments afin de vérifier si elles sont en chaleur et les disposer à l’accouplement qui se fera avec un autre étalon sélectionné. »

    J’aime

    • Sganarelle dit :

      @ Nicolas Bonnal
      Le boute en train est complètement désuet parce que remplacé depuis longtemps par l’insémination artificielle , terminé les hennissements de joie les cavalcades romantiques et les frottements de museaux , les chevaux aussi ont droit au progrès de la technique.
      Tout est calcul marché rendement et profit dans notre beau monde et vous voudriez que les animaux soient épargnés ?
      Pas de rêve pas d’illusions pas de magie ou de cadeaux chaque phrase est pesée chaque sourire monnayé et les alliances sont faites pour se casser.
      La droite inquiète le président mais on le voit mal premier ministre de Valérie.. en ce moment il récite des litanies à sa gloire et la seule opposante qu’il épargne c’est Marine.mais il commence à douter.

      J’aime

  14. Pierre 95 dit :

    Bonjour Monsieur TANDONNET
    Quelque soit la confiance que l’on puisse accorder aux sondages, surtout à 5 mois de la présidentielle, dans l’hypothèse de ce premier tour virtuel, Madame Pécresse aurait autant d’intention de votes que Madame Le Pen , soit 17%, et Monsieur Zemmour bénéficierait de 13%.
    Non seulement la droite dans son ensemble serait majoritaire en voies (47% contre 25% pour Monsieur Macron), mais la droite dite souverainiste devancerait largement la droite jacobine/libérale dite droite républicaine représentée par Madame Pécresse.
    Si en toute hypothèse, Madame Pécresse n’arrivait pas à se qualifier pour le second tour, appellerait-elle à soutenir Monsieur Macron, comme Monsieur Fillon l’a fait il y a cinq ans ?
    Même si le vote en faveur de Madame Pécresse peut constituer un pis-aller pour beaucoup d’électeurs de droite, son départ du parti LR puis son retour quelques mois plus tard dans ce même parti qui a été incapable en 10 ans d’opposition de se défaire du piège de la droite républicaine ne fait qu’affaiblir sa crédibilité.

    J’aime

  15. E Marquet dit :

    On se rassure comme on peut !
    Frémissement d’une eau au seuil du point d’ébullition, peut-être, à condition qu’on n’enlève pas le carburant qui peut la faire monter en température. Or, la tambouille politicienne a repris rapidement ses droits. L’agri, cuisinier en chef de LR, vient d’éclaircir le brouet en éliminant les pro-Z et les milliers d’électeurs qui vont avec !
    Peut-on imaginer que VP, qui, d’emblée, (abusivement à mon sens, même si les vents sont porteurs) a revendiqué l’atout d’être « femme », comme le totem incontournable, et qui, après avoir écarté les idées d’EC, pour ensuite rectifier le tir en professant une volonté de rassemblement, puisse réussir son pari en éjectant ainsi la branche conservatrice des électeurs ?
    Ne pouvait-on attendre au moins de voir ce que récupérait naturellement, le nouveau parti Reconquête de Z ?
    Dans ce parti, ils sont pourtant habitués aux branches pourries, et aux transfuges !
    Un dicton dit qu’il ne faut jamais insulter l’avenir. Le drame commence quand on commence à imiter l’autre. Si VP que beaucoup considèrent comme une Macron en jupon, veut battre Macron en faisant du Macron, c’est ce dernier qui par défaut nous resservira sa ratatouille pendant cinq ans encore !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.