Vision des prochaines élections présidentielles

  1. Autant l’expérience que les lectures historiques m’ont appris à ne pas croire dans les sauveurs providentiels ou les guides de la nation. Les guerres ou les révolutions peuvent produire des héros, mais ils naissent des évènements les plus imprévisibles, jamais d’une élection nationale parfaitement normée et encadrée. Le président sauveur est un mythe que l’on ressert aux Français tous les cinq ans et qui ne devrait plus les berner.
  2. Il n’existe pas de président idéal qui arrive comme un chevalier blanc avec son programme ou remède miracle pour sauver le pays. Cela n’existe pas. Un homme ou une femme à l’Elysée ne détient aucun gouvernail ou baguette magique pour tordre ou soumettre la réalité comme il l’annonçait dans sa campagne. Le mythe du président tout-puissant est au cœur d’une manipulation qui consiste à faire rêver les Français tous les cinq ans.
  3. La France est engagée dans un processus de déclin à long terme qui s’exprime sous des aspects multiples: effondrement du niveau scolaire et intellectuel, explosion de la dette publique et des déficits, impuissance de l’Etat face à la violence, l’insécurité, la crise sanitaire, perte de la maîtrise des frontières, désindustrialisation, chômage et pauvreté. L’idée de « sauveur miraculeux » vendue aux Français comme une savonnette tous les cinq ans fait partie des leurres destinés à faire oublier aux Français cette évolution (qui ne touche pas que la France mais l’Europe et sans doute plus largement, le monde occidental).
  4. L’équipe au pouvoir depuis 2017 est la quintessence de cette mystification. Elle procède d’un mélange de culte de personnalité poussé à son paroxysme, de propagande déguisée en communication, de contrôle des médias et d’obsession narcissique au mépris de la vérité et du bien commun. Mettre fin à cette dérive en 2022 est le devoir de tout Français lucide et responsable.
  5. Une éventuelle victoire à la présidentielle de Mme le Pen ou d’Eric Zemmour est strictement inconcevable. Ce n’est pas une simple affaire de sondages mais de bon sens. Aucune approche clivante ou radicale, suscitant l’adhésion passionnée d’une frange de l’opinion mais l’hostilité d’une grande majorité, ne permettra jamais de rassembler 50% des Français. Telle est la règle du suffrage à deux tours. Ces candidatures permettent à certains d’exprimer leur exaspération ou leur colère. Mais elle font partie du piège. Et d’ailleurs le grand espoir des macronistes est de les retrouver au second tour.
  6. Mme Pécresse n’est en aucun cas mon idole (même si je la connais personnellement depuis 30 ans!) Elle n’a rien d’une héroïne ni d’une sauveuse ou d’un prétendu génie visionnaire. Je connais bien ses forces (caractère, charisme, capacité de travail, proximité, pragmatisme, courage) et ses faiblesses. Elle n’est pas prétentieuse ni mégalomane. Elle ne méprisera personne et ne se prendra pas pour Jupiter. Elle ne promettra pas un « nouveau monde » mais elle se mettra au travail avec une équipe pour tenter d’inverser le sens de la pente. Elle nommera un Premier ministre et des ministres dignes de ce nom. Elle travaillera avec une majorité parlementaire digne de ce nom.
  7. Mme Pécresse est aujourd’hui la seule personnalité dont on peut raisonnablement penser aujourd’hui qu’elle est en mesure de mettre un terme à l’une des plus scandaleuses expériences politiques depuis trois-quarts de siècle. Il n’est pas question de rêver mais bien au contraire de dire la vérité. A ce stade, tout dépend du pays profond. Garde-t-il une capacité d’intelligence collective et de caractère pour déjouer un destin qui lui est tout tracé ou bien la résignation finira-t-elle par l’emporter avec la réélection annoncée par les sondages? MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

157 commentaires pour Vision des prochaines élections présidentielles

  1. Nemrod dit :

    Mr Tandonnet…vous êtes bien discret sur les défauts de Pecresse, mais peut être n’en a t’elle pas finalement.
    Bon, en étant court, ce que j’ai compris est qu’elle va se droitiser pour gagner, bien aidée par le système médiatique qui gardera ses prébendes et ma foi si elle perd et bien ils auront Macron.
    Ensuite elle gouvernera au centre gauche un pays qui penche à droite.
    Quand à moi qui n’aime pas la perspective d’être cocu surtout quand c’est une certitude, je rejoindrais le Premier Parti de France qui va faire encore carton plein.

    J’aime

  2. Jean-Luc dit :

    Je suis d’accord que l’élection présidentielle est un leurre et qu’il n’y a rien attendre d’un personnage providentiel qu’on élit, pour remplacer le monarque qu’on avait naguère raccourci sur la place de la révolution, actuelle place de la Concorde.
    Nostalgie, nostalgie, toujours prégnante dans le subconscient des Français, à la recherche éperdue du protecteur qui guérit les écrouelles….
    On se retrouve donc avec une campagne électorale hystérique tous les 4 ans, qui est la véritable durée effective du mandat.
    On vit dans un système institutionnel bancal qui concentre beaucoup trop de pouvoirs sur une seule personne, qui a sorti de son chapeau un conseil de défense associé à un état d’urgence permanent, pour gérer une crise sanitaire, en grande partie alimentée par les intérêts de l’industrie pharmaceutique, de ses actionnaires et de tous ceux qu’elle a réussi à corrompre.

    De ce fait on a abandonné un système de gouvernance démocratique d’équilibre de trois pouvoirs, au profit d’un système de gouvernance opaque sans contre pouvoirs, qui s’est autorisé de manière inédite à s’essuyer les pieds sur les libertés individuelles fondamentales garanties par la déclaration des droits de l’homme et la constitution, textes fondateurs de la république.

    Notre fonctionnement d’aujourd’hui est digne d’une république bananière, sous les auspices d’un cabinet Américain, qui vient tout juste d’accepter de payer 573 millions de $ pour clore les procédures engagées par 49 États Américains dans la crise des opioïdes, pour les conseils avisés prodigués à Bigpharma, au détriment de la santé des citoyens US. (ça ne s’invente pas)

    Le mythe de l’efficacité vaccinale anti Covid et de la politique de coercition/discrimination menée contre les citoyens a vécu et va bientôt rejoindre progressivement les poubelles de l’histoire.
    Il s’agit d’un échec patent, l’épidémie repartant toujours de plus belle, avec de plus en plus de variants, dans les pays ayant le plus vacciné dont la France. Les vaccinés sont devenus maintenant les plus gros contaminateurs.
    Encore merci à la médecine Française, qui fut l’une des meilleures dans un passé qui s’éloigne de plus en plus, phagocytée par les appétits financiers de bigpharma et ses commanditaires.

    https://pgibertie.com/2021/12/05/les-donnees-geographiques-detruisent-le-mythe-de-l-efficacite-des-injections/

    https://www.covid-factuel.fr/2021/12/02/covid-lechec-cuisant-de-la-combinaison-vaccin-pass/

    https://brownstone.org/articles/vaccine-mandates-unscientific-divisive-and-enormously-costly/

    En ce qui me concerne j’attends que les candidats se prononcent clairement sur comment ils envisagent la gestion démocratique du pays, comment ils se positionnent sur l’état d’urgence, sur les mesures discriminatoires, sur les vaccins et traitements précoces par les médecins de terrain interdits de prescrire, sur la souveraineté et l’indépendance à l’égard des autres pays et des puissances financières, sur la politique de réindustrialisation seule à même de redonner richesse, emploi et sécurité. La misère et le chômage sont le terreau de l’insécurité et de l’économie souterraine.

    Mme Pécresse m’inquiète quant à son allégeance aux intérêts US et aux puissances financières, sur l’obligation vaccinale, sur le confinement des non vaccinés etc…
    Est-ce que l’avenir indépassable de nos vies, ça va être de traquer sans fin les millions de virus qui nous entourent, avec un QRcode tatoué sur l’avant bras ?
    Je crois qu’elle a besoin d’une bonne piqûre de Gaullisme canal historique, pour la préservation de nos intérêts économiques, vis à vis de nos « amis » Américains et Allemands qui n’ont de cesse de vouloir réduire nos capacités et vassaliser la France.
    Comme l’a dit un célèbre physicien d’origine Allemande, « la folie c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent. »

    J’aime

    • Citoyen dit :

       » le monarque qu’on avait naguère raccourci sur la place de la révolution, actuelle place de la Concorde. »
      J’ai la certitude que notre problème vient de là, Jean-Luc. L’oubli des fondamentaux …
      Il faudrait remettre le couvert, et relancer l’opération de nettoyage, très régulièrement … Ou suffisamment souvent, de sorte que les nouveaux postulants ne perdent jamais de vue, et ne puissent en aucun cas oublier, que c’est une éventualité, plus que probable, qui peut leur tomber sur le coin de la tronche à tout moment … Profitant de cette opportunité, à chaque fois, pour faire un grand nettoyage : Un monticule des têtes de la caste pourrie, roulant au sol … Instituant, par le fait, un cercle vertueux …
      Mais les français se sont endormis, avachis, devant une lucarne qui leur lave la cervelle en continu … Les privant du recul nécessaire pour entrevoir leur mise en servitude …

      J’aime

  3. Georges dit :

    Madame Pecresse qui est une collaboratrice pro immigration et celle qui pratiqua la rupture du jeûne a donc des accointances avec un président qui estime qu’il n’y a pas d’identité française .

    J’aime

  4. Martin dit :

    L’expérience politique désastreuse, c’est la captation de tous les leviers de pouvoir par la caste depuis 40 ans, à son seul profit. Pécresse est membre patenté de la caste, donc elle ne mettra pas fin à l’expérience politique désastreuse.
    Depuis 40 ans nous avons vu le film Pécresse tellement souvent: Fabius, Rocard, Juppé, Villepin, Philippe… On peut croire au miracle, mais il n’y a aucune raison objective d’espérer mieux.
    Elle s’agiterait à l’intérieur du paradigme au lieu d’en sortir, avec les demi-mesures « volontaires » tellement intelligentes qu’elles sont débiles dont la caste à le secret… et se retrouverait paralysée au bout de 18 mois, comme tous les autres.

    Aimé par 1 personne

  5. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Tout à fait opportunément, on apprend ce soir qu’un sondage réalisé ce week-end place V. Pécresse à égalité avec Mme Le Pen : 17% ( + 7%) tandis qu’E. Zemmour baisse à 13%….
    Que l’on ne vienne plus jamais me dire que les instituts de sondages sont indépendants et fiables !

    Aimé par 1 personne

    • Citoyen dit :

      Ben oui, Gerard Bayon, c’est la théorie (remaniée) des vases communicants … Sauf que là, ce n’est pas par l’effet de la gravité, que les liquides se déplacent …, mais par l’effet de forces occultes, qui dépassent la compréhension des simples mortels, que nous sommes …

      J’aime

  6. Sganarelle dit :

    Il va être difficile de minimiser vilipender ou injurier constamment les rêveurs qui suivent avec attention et un certain espoir le discours de Villepinte., ils sont trop nombreux. Le succés d’Eric Ciotti a même quelque influence sur les discours de madame Pecresse car personne ne peut nier l’impact créé par le candidat Zemmour et là on est en pleine réalité.
    Parce qu’il nous parle de notre Histoire de nos grands hommes notre littérature nos clochers et nos villages et qu’il fait crier vive la France ça nous change et nous fait du bien car avec lui on ne se repens pas , on n’est plus réfractaires , on est franchouillards et fiers de l’étre. Si c’est ça rêver
    alors c’est Noël… ne nous réveillez pas.
    .

    J’aime

  7. Madzi dit :

    Il y a exactement 35 ANS, dans la nuit du 5 au 6 décembre, un jeune étudiant, Malik Oussékine est mort sous les matraques de la police
    Valérie Pécresse: « Éric Ciotti aura une place singulière auprès de moi, la place que tenait un Charles Pasqua auprès de Jacques Chirac ».

    J’aime

    • Pheldge dit :

      votre commentaire est abject ! est-ce qu’on vous rappelle de temps en temps l’oeuvre de François Mitterrand ministre de l’intérieur de Mendès ? allez donc vous rafraîchir un peu la mémoire sur sa fiche wiki ; ça commence par : « Sous son ministère, quarante-cinq militants algériens sont condamnés à mort de manière souvent expéditive … » puis « un homme profondément hésitant. Cependant, au risque de s’exposer à l’accusation d’avoir couvert, voire encouragé des pratiques renouvelées de celles de la Gestapo et relevant pour le moins du crime de guerre, il reste au gouvernement, car il veut accéder à la présidence du Conseil, où ses pouvoirs seraient plus importants »

      Aimé par 5 personnes

    • Madzi dit :

      Pheldge : Vous avez tout à fait raison de nous rappeler que F.Mitterrand avait lui aussi un passé détestable et abominable, et combien d’autres encore….

      J’aime

    • Tracy LA ROSIÈRE dit :

      Pheldge:
      J’approuve votre réaction à ce commentaire à la con.
      Inutile d’en rajouter sinon nous deviendrions vulgaires.

      J’aime

  8. Pautasso dit :

    Mais comment faire confiance aux républicains aux centristes qui ont partagé les clefs du pouvoir depuis plus de 30ans ? Qui n’ont pas d’idées, de convictions, qui n’aiment pas le peuple, la France ….? Qui ont cédé à la dictature de la pensée unique ? Qui ont participé à la destruction à la formation de nos enfants qui ne savent plus penser réfléchir ?… Franchement je ne sais pas quoi faire …

    Aimé par 6 personnes

    • Monique dit :

      Pautasso, Raymond Aron disait dans ses Mémoires « être de gauche, être de droite, c’est être hémiplégique », voilà quarante ans que la France est hémiplégique. On a vu que cela ne marche plus, on ne fait que changer d’incompétence et de costume et il y a un monde entre un UDI, Lagarde (par exemple) et un Ciotti LR. Quand Zemmour parle de « son » RPR tel qu’il le conçoit, il n’y en a plus qu’un dans ce modèle, c’est Ciotti. S’il fallait compter combien de candidats, une fois élus, ont respecté leur programme et leurs promesses, il n’y en a pas un seul, Pécresse fera de même il y a longtemps que la confiance des électeurs est partie. Faire de la politique, c’est un business, l’amour de la France n’est plus au programme.

      J’aime

  9. Monique dit :

    Bonsoir monsieur Tandonnet et tous, ce soir j’étais sur CNews, comme tous les soirs à 19h, j’ai écouté le sociologue essayiste Mathieu Bock-Côté, l’excellente Charlotte d’Ornellas , Dimitri Pavlenko, et aussi Marc Menant, ils sont tous d’accord, Zemmour a montré qu’il était parfaitement présidentiable, ils ont souligné aussi que V. Pécresse n’avait rien annoncé de plus qu’elle n’ait dit dans ses discours précédents, elle n’a rien à dire de nouveau qui puisse secouer la France et surtout mettre fin au règne du petit roi républicain. Pécresse c’est Chirac et c’est Macron. Il y a déjà un couac entre elle et ce pauvre Ciotti qui, décidément, n’est là que pour faire de la figuration déguisé en épouvantail.
    Le manque de démocratie flagrant des associations renégates et anti républicaines prônant la paix et l’amitié entre les peuples, ainsi que les islamo-gauchistes qui tiennent le pavé de la rue, m’a profondément écoeurée, si c’était encore possible… C’est donc un atout pour Zemmour qu’on veut museler et rendre inéligible. D’ailleurs il vient d’annuler son meeting de Lyon. Faire taire est une erreur, on parvient à l’effet contraire.
    Je ne rêve plus depuis longtemps mais j’ai encore quatre mois pour espérer l’impossible, que Macron ne se représente pas, bien sûr c’est un rêve fou mais pour la petite histoire qui restera peut être, il y a deux siècles et demi nous avons eu le Serment du jeu de Paume et dimanche, nous avons eu le serment de Villepinte, car de ce meeting il en restera quelque chose.

    Aimé par 4 personnes

  10. cgn002 dit :

    En fait comme souvent dans notre langue les mots peuvent être interprétés dans leur version noble tout comme péjorative (le mot révolution par exemple)
    Nous aurions ainsi besoin de mots nouveaux mais la France aime trop l ambiguïté, la discussion inutile et le sens caché des phrases…
    Concernant le rêve dont vous parlez d accord pour les projets qui nous dépassent, l espérance dans le meilleur de l humain, le fil conducteur qui nous libére de l ordinaire ou de l inacceptable, etc
    Le rêve devient péjoratif quand il fait intervenir autre que vous même…
    Tout le monde peut rêver de voler, par exemple, mais celui qui a une vision sur les moyens d y parvenir ne rêve pas du tout de la même façon ! L un est éphémère l autre peut prendre des siecles…pour devenir réalité.

    Aimé par 1 personne

  11. Jordi dit :

    La finale de la primaire a opposé Pécresse à Ciotti. Il n’y a donc que deux options désormais :

    * Pécresse amende son programme pour obtenir le sincère ralliement de Ciotti, et peut-être celui d’un autre Eric. Ce qui signifie fin du regroupement familial, fin de l’asile politique et immigration zéro.
    * Les électeurs d’Eric voteront pour Eric, tant pis si ca fait passer Macron

    J’entendais ce matin le grand IYI Luc Ferry expliquer doctement sur France intox (je suis un sale bouseux qui ne pue pas la clope mais emmène sa fille à l’école tous les matins en diesel pour fuir des « écoles » publiques devenus garderies abrutissantes), Luc Ferry expliquait donc qu’il faudrait à Pécresse du doigté pour capter les électeurs de Ciotti.

    Quel Tartuffe ! Les électeurs de Ciotti ne veulent ni se faire doigter, ni fétichiser le chauve Eric plutôt qu’une jolie femme blonde. Ce qu’ils veulent, c’est des éléments de programme commun pour un arrêt total de l’immigration, par tous les moyens. Quitte à accepter en échange le ralliement d’un (ou deux) Eric au reste du programme de Pécresse

    Inutile de tortiller du cul, l’alternative c’est Macron. Gros Bertrand s’est fait valser malgré le soutien des médias parisiens, et aucun électeur souverainiste ne lèvera le doigt pour une candidate qui refusera de leur offrir LA mesure clé qu’ils demandent. Pécresse peut gagner cette élection, ou finir honorable deuxième et capitaine des Washington Generals.

    Le choix lui appartient, mais inutile de se mentir sur les thèmes de l’alternative. Le parpaillot Henri IV estimait que Paris valait bien une messe (avant le saccage d’Anne Hidalgo) , reste à Pécresse à savoir si elle préfère négocier avec des alliés potentiels ou négocier un ministère du Varan o Macron. La balle est dans son camp.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.