Le « phénomène » Zemmour

Ici, il n’est pas question d’un millionième commentaire sur Eric Zemmour, ses idées ou ses projets mais du phénomène de société autour de lui. Ce phénomène n’a probablement aucun équivalent dans l’histoire politique de la France moderne. Et pour commencer, EZ est de toute évidence un produit de la télévision. Sa présence dans de multiples émissions en a fait un personnage médiatique très connu. Prétendre le contraire est de l’aveuglement. Lui même a parfaitement maîtrisé une clé de la communication moderne: la provocation à tout prix (à tout prix) pour créer le scandale et se placer au centre de l’attention médiatique. Ensuite, il se passe quelque chose d’extraordinaire. Depuis la rumeur de sa candidature, le volcan politico-médiatique entre en éruption à son sujet. Depuis trois mois environ, EZ est devenu l’obsession de ce monde étrange qui épie ses moindres déclarations, faits et gestes. Toute prise de parole publique d’une personnalité du monde politico-médiatique (politiciens, star système, universitaire, médias) se ramène tôt ou tard à EZ dont l’image omniprésente, obsessionnelle, donne lieu à une sorte de transe collective ou déferlante irrésistible. Le personnage est sublimé jusqu’à l’éblouissement par tout ce petit monde qui, à raison de centaines, milliers de fois tous les jours ergote, radote, disserte et mouline à son sujet. Et la roue démentielle tourne…Pas une prise de parole une interview d’un politique ou d’un analyste qui ne se ramène tôt ou tard à EZ, placé ainsi au cœur de l’arène politique. Mais en parallèle, se produit une fuite dans une surenchère d’insultes à son endroit. C’est à qui l’insultera le plus violemment, le traînera le plus méchamment possible dans la boue, lui adressera les crachats les plus venimeux. On aura tout entendu dans l’ordre de la haine : maurrassien, raciste, pétainiste, etc. Et puis, le summum : « Juif antisémite ». Existe-t-il une insulte plus terrifiante à l’égard d’une personne de confession juive? La classe politico-médiatique se livre à une fascinante opération de récupération: comme lui-même s’adonne à la provocation à tout prix pour forcer l’attention médiatique, les politiciens dans le plus étrange des ballet d’hypocrisie prennent appui sur cette notoriété conquise – à travers les jeux de haine – pour forcer eux même l’attention médiatique. Et au sommet de cette logique, ne pas vomir sur EZ devient une forme de transgression qui peut être utile électoralement en distinguant son auteur de la masse haineuse (d’où l’extraordinaire « Moi j’aime bien Eric Zemmour » d’E. Macron). Et c’est ainsi qu’EZ devient le parfait « bouc émissaire » (au sens de René Girard), sorcière sur son bûcher, au centre d’un monstrueux ballet politico-médiatique, celui qui incarne le mal absolu et dont le lynchage collectif de l’image maudite restaure la légitimité perdue du politique, renoue le lien brisé (ou le consensus dit « républicain » par delà les clivages) et permet d’effacer tout le reste, l’effroyable bilan de plusieurs dizaine d’années de gouvernement (tous!), la crise populaire de défiance envers le politique, la médiocrité générale d’une campagne, le néant des projets et de l’espérance politique.

MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

110 commentaires pour Le « phénomène » Zemmour

  1. Zonzon dit :

    Zemmour est un « phénomène » attendu depuis longtemps.

    J’aime

  2. Mary Preud'homme dit :

    Et le matraquage reprend de plus belle !
    Le variant Omicron fait des ravages (à une voyelle près ça donnait Omacron) ! 9 cas con-firmés en France ! Bigre !
    Le petit Véran est dans tous ses états ! Ce pays est foutu si on ne le reconfine pas illico !
    Oh Macron si tu savais tout le mal que tu nous fais !

    Aimé par 1 personne

  3. Ping : Maxime Tandonnet. Le “phénomène” Zemmour - Citron IL

  4. Georges dit :

    Depuis que Zemmour est dans la course Marine n’est plus stigmatisée ,curieux n’est-il pas .

    Aimé par 1 personne

    • alexrebelde dit :

      Logique, ils ont trouvé quelqu’un d’autre sur qui taper… 100 fois plus fort.
      C’est beaucoup plus vendeur.
      Et même s’il pendant quelques jours il ne dit rien ou disparaît… ils trouveront toujours quelque-chose pour ouvrir leur bouche… d’égout et lui vomir dessus.

      Aimé par 1 personne

  5. cyril de fayet dit :

    un vrai naufrage ! mais quand on compare avec les autres pays tels les USA , je me rassure un peu, car la révolte au capitole à cause de TRUMP, avec plusieurs morts, m’a profondément marqué

    J’aime

    • Pheldge dit :

      Il est vrai que depuis Biden les USA relèvent la tête : crise à la frontière mexicaine, retrait magistral de l’Afghanistan, retour de l’inflation, tout va beaucoup mieux !

      Aimé par 2 personnes

  6. bof… les chiens aboient, la caravane passe, comme le prétend la sagesse des proverbes; le problème, c’est que la caravane ne sait pas dans quelle direction se diriger!

    J’aime

  7. jld73 dit :

    Oui certes je suis d’accord sur à peu près tout SAUF sur le fait qu’EZ ne parle que « par provocation ». En fait il profite des tribunes qui lui ont été et lui sont encore offertes pour dire CE QU’IL PENSE sans se soucier de provoquer.. ou pas.

    J’aime

    • jld73, je ne crois pas avoir écrit qu’il ne parlait « que » par provocation, mais qu’il savait utiliser cet outil (totalement banalisé dans la politique actuelle) pour provoquer le scandale et forcer l’attention.
      MT

      J’aime

    • jld73 dit :

      Tout de même, vous insistez à 2 reprises :
      « …comme lui-même s’adonne à la provocation à tout prix pour forcer l’attention médiatique, les politiciens dans le plus étrange des balle.. » « …Lui même a parfaitement maîtrisé une clé de la communication moderne: la provocation à tout prix… »
      A nouveau je pense qu’il croit ce qu’il dit et il ne le dit pas pour provoquer « à tout prix » ce qui signifierait que son but serait de provoquer pour provoquer. Vous même lorsque vous écrivez vos articles _que je suis_ certains pourraient dire que vous le faites pour provoquer ; ce que je ne crois pas.

      J’aime

  8. catmaille dit :

    Sa popularité vient de ce qu’il dit tout haut ce que bcp de gens pensaient et n’osaient pas dire ; ce n’est pas pour attirer l’attention des médias comme vous le dites ; vous faites une analyse du phénomène très superficielle Cela m’étonne de vous !

    maximetandonnet posted:  » Ici, il n’est pas question d’un millionième commentaire sur Eric Zemmour, ses idées ou ses projets mais du phénomène de société autour de lui. Ce phénomène n’a probablement aucun équivalent dans l’histoire politique de la France moderne. Et pour comm »

    J’aime

  9. catmaille dit :

    Ce commentaire prouve que vous aussi, vous n’avez rien compris …dire « sa provocation à tout prix pour provoquer le scandale » vous êtes de mauvaise foi en ne voyant pas sa sincérité dans ses convictions ; vous le rabaisser à un rôle de comédien comme JM Le Pen alors qu’il doit sa célébrité à la force de son argumentation Vous occultez sciemment sa force intellectuelle (jalousie)

    maximetandonnet posted:  » Ici, il n’est pas question d’un millionième commentaire sur Eric Zemmour, ses idées ou ses projets mais du phénomène de société autour de lui. Ce phénomène n’a probablement aucun équivalent dans l’histoire politique de la France moderne. Et pour comm »

    J’aime

  10. alexrebelde dit :

    Le nombre de témoignages d’abstentionnistes qui n’ont pas voté depuis 20, 30 ou, comme moi, 40 ans, et qui décident de reprendre leur carte exprès pour voter Zemmour, est assez impressionnant.

    Aimé par 1 personne

    • Anonyme dit :

      vous faite partie des mauvais citoyens qui se permette de critiquer les politiques ,mais ne vote pas ,Bizarre le vote blanc doit être reconnue ,quand a zemmour nous savons qu »il finira part soutenir Mme LEPEN ,,,michel43

      J’aime

  11. francefougere dit :

    Cher Maxime Tandonnet, et salut amical aux intervenants
    Je me permets d’ajouter quelques réflexions personnelles.
    Il est bien évidement qu’Eric Zemmour possède une vive intelligence, une bonne culture, et un esprit de répartie qui le rend sympathique. J’imagine qu’un Voltaire ferait des merveilles lui aussi dans les débats télévisés.
    Il met ses qualités au service de la France, et je l’en remercie, car il quitte ce que l’on appelle  » la zone de confort  »
    Quant aux candidats PR, ils en sont stimulés. J’apprécie Eric CIOTTI,
    Je remarque que les deux candidats actuellement présidents de régions, mettent en avant leurs résultats. Qu’ils continuent à leurs postes. De même le médecin. M. Barnier est trop européanisé, et usé par ses anciennes fonctions.
    La journée d’hier s’est terminée en beauté, par l’entrée au Panthéon d’une vraie grande femme, belle, généreuse et magnifique artiste, qui a oeuvré pour la Résistance, et est pleinement récompensée. Elle aimait la France, et nous le lui rendons bien.
    J’ai quand même été surprise par la longue entrée de ce cercueil vide, contenant simplement des poignées de terre symboliques. J’aurais préféré des haies d’honneur d’enfants de toutes les couleurs, comme elle les aimait, habillés les uns en bleu, les autres en blanc, en rouge, portant en tête de grands portraits de Joséphine Baker au sourire qui reste, à travers les joies et les épreuves.
    J’ai lu quelque part qu’elle voulait que son nom – Baker – soit prononcé à la française, b a ba, et non à l’américaine, comme l’a fait le Président.
    Et je pense que Madame la compagne du Président aurait pu faire un effort de présentation : un beau chignon structuré, par exemple. Joséphine Baker était aussi une merveille d’élégance.

    Aimé par 4 personnes

    • Monique dit :

      Joséphine Baker a été une très belle femme, courageuse, chaleureuse, un grand coeur, d’un grand talent (il faut redire au passage que son spectacle s’appelait « la Revue nègre », mot qu’on ne peut plus prononcer), la France l’a accueillie, elle venait de cette Amérique à une époque où il n’était pas bon d’être noir, et elle a aimé de suite ce pays qui lui tendait les bras mais qu’elle a servi au péril de sa vie, tout en luttant contre le racisme sans jamais rabaisser la France, Joséphine, c’est certainement le plus bel exemple d’intégration réussie….. mais je ne peux pas m’empêcher de penser que Macron se sert d’elle aujourd’hui pour le bien de sa campagne, cela s’appelle de la récupération.

      Aimé par 1 personne

    • Sganarelle dit :

      @francefougere
      En ce qui concerne Joséphine Baker dont je ne saurai contester la valeur je ne partage pas la récupération politique de l’événement du Panthéon. On a oublié que c’est à la charité de la princesse Grâce de Monaco que Joséphine Baker a pu finir sa vie en paix. En effet totalement ruinée et poursuivie par les huissiers elle a dû vendre son château à bas prix et s’installer dans la principauté avec le don de la princesse d’une. demeure pour elle et sa famille. A l’époque Brigitte Bardot avait tenté de lever une cagnotte mais jusqu’à la fin Joséphine s’est produite sur scène et à mendié de l’aide.. puis elle a quitté la France pour la principautè , Il est donc tout à fait normal que le cercueil soit vide et ses restes enterrés à Monaco.

      Aimé par 1 personne

  12. E Marquet dit :

    Si ce « ballet politico-médiatique » nous offrait des oppositions style nouvelle « querelle des anciens et des modernes », transposée de la littérature à la politique, on pourrait se réjouir et espérer des solutions aux problèmes de notre société.
    Les uns, tournés vers le passé, croyant qu’il convient d’imiter un valeureux prédécesseur, d’autres fixés sur le présent, pensant qu’il faut innover, trouver des solutions qui correspondent à l’esprit de l’époque, quand d’autres, partisans de solutions moyennes, s’inspireraient à la fois des anciens, tout en restant ancrés dans le présent.
    Mais qui, du côté des anciens seraient à la hauteur de La Fontaine, Boileau ou La Bruyère, du côté des modernes égalerait les Thomas Corneille et Charles Perrault, et du côté des médiateurs pourrait suivre les traces d’un Fénelon ou d’un Fontenelle ?
    Nos politiques et journalistes médiatiques ne se montrent pas à la hauteur des enjeux de cette future présidentielle : La gouvernance de la France face aux mutations actuelles qu’elles soient civilisationnelles , culturelles, politiques, sociales, économiques, sécuritaires ou environnementales.
    Les électeurs ne sont-ils pas en droit d’en attendre plus de tenue et retenue, et plus de hauteur de vue !

    J’aime

    • Pheldge dit :

      « Les uns, tournés vers le passé, croyant qu’il convient d’imiter un valeureux prédécesseur … » si au moins ils s’en inspiraient, du Général, las …

      J’aime

    • IRIS dit :

      E Marquet ,
      C’est précisément ce qu’ont fait les candidats de la droite lors des émissions télé dédiés au congrès des Républicains, ils ont échangé, discuté entre eux, avec leurs différences, mais sans se diviser, sans s’écharper…Ni insulté les journalistes !

      J’aime

  13. charles902 dit :

    L’effroyable bilan de plusieurs décennies politiciennes est bien le meilleur allié de Zemmour. Car pour la première fois depuis Coluche nous avons quelqu’un qui fustige ce bilan et insiste « là où ça fait mal » (immigration incontrôlée et parasite, destruction de l’appareil industriel, politique énergétique délirante, éducation, …).

    Le deuxième allié du Z (Zéro, Zorro, Zozo…?) est la violence systématique avec laquelle ces mêmes élites politiciennes, engoncés dans leur incompétence et incapacité systémique, réagissent à l’unisson et avec une hargne vociférante au moindre pet dudit Z. C’est à celui qui éructera le plus salement dans un concours de bassesses qui, personnellement, m’incommodent plus encore que les dérapages du Z. Et franchement, répondre par un doigt d’honneur à un autre doigt d’honneur me parait assez sain, un coup de pied au c.. aurait aussi fait l’affaire, sans aller jusqu’au karcher anciennement suggéré.

    Car soyons clairs: les réactions que le Z déchaine à chacune de ses sorties en disent des tonnes sur leurs auteurs, speakerines sans classe mais dépoitraillées cherchant à survivre dans l’univers de la non pensance où elles cherchent l’épanouissement professionnel, reliquats du socialisme en profitant pour rappeler qu’il a eu la main, sous Mitterrand la grenouille et Hollande le petit gros des viragos, communistes oubliant les prolétaires de leur pays pour ceux de l’étranger, et surtout, surtout, une droite ayant oublié ses fondamentaux, se ridiculisant par des querelles de primadonnas et par leur impuissance à réagir aux attaques sournoises de leurs adversaires…bref pour toute cette bande de non êtres le Z fait l’effet d’un aspirateur à défaut d’être un frais zéphyr. Et ça, pour une bonne partie des gens qui ont conservé leur cerveau, c’est vendeur.

    Pendant ce temps entendez le silence macronien. Même pas peur!

    Aimé par 3 personnes

  14. Pheldge dit :

    MT, vous voulez vraiment comprendre le phénomène Zemmour ? voici un indice parmi une multitude d’autres des changements qui nous sont imposés par des dirigeants hors sol, et contre lesquels aucune voix ne s’élève : https://www.lefigaro.fr/actualite-france/wokisme-noel-maria-ces-mots-que-deconseille-la-commission-europeenne-20211130
    Ni MLP, ni aucun candidat de LR n’ose aborder ces questions qui touchent à notre culture et à nos traditions, parce qu’ils pètent tous de trouille à l’idée de paraître réacs ! Ils sont tellement persuadés que pour être élu, il faut être progressiste, qu’ils n’hésiteront pas à renier ce que leurs parents leur ont enseigné. Parce que, il y a désormais une fatwa : qui n’est pas progressiste est un facho d’extrême droite.
    Sarkozy avait décomplexé la droite en 2007, aujourd’hui Zemmour redonne l’envie et la fierté d’être français, et c’est déjà beaucoup.

    Aimé par 6 personnes

    • Tracy LA ROSIÈRE dit :

      Preuve, s’il en était encore besoin, que cette fumeuse et détestable « Europe » travaille contre nous, contre les peuples, leurs traditions, leur culture, portant toutes ses attentions aux minorités, aux immigrés.
      Posons-nous la question de savoir qu’elle était l’intention de Mme Elena Dalli, rédactrice de ce dictionnaire de la novlangue. Impossible de ne pas penser que ces petits actes de « déculturation » viseraient à favoriser une immigration dont on ne se soucie même plus de son intégration et encore moins de son assimilation. « Pas de Grand Remplacement sans Grande Déculturation » disait le sage.
      Le texte dont vous parlez aurait été retiré mais il réapparaîtra. Le plus cocasse c’est que de telles âneries – qui nous coûtent un bras – ne font même plus rire : nous avons même perdu le goût de rire…

      Aimé par 1 personne

    • Pheldge dit :

      j’étais encore trop jeune encore naïf et plein d’illusions en 1992 lors du vote sur le traité de Maastricht, et je réalise à quel point Pasqua Seguin et Villiers ont été visionnaires …

      Aimé par 1 personne

    • alexrebelde dit :

      C’est tout à fait cela.
      C’est la raison pour laquelle, après un premier vote (blanc) au premier tours en 1981 (j’avais 22 ans), puis 41 ans d’abstentionnisme dans ce pays, je viens de recevoir confirmation pour ma nouvelle carte d’électeur.
      Même si, pendant 35 ans, après avoir appris la démocratie en Suisse, je m’étais juré de ne jamais déléguer à quiconque mon droit, ma liberté de choisir, de décider… eh bien pour Eric Zemmour je vais faire une exception.
      Pourquoi ?
      Par amour pour la France, pays où j’ai grandi (j’e suis arrivé d’Espagne avec mes parents à l’âge de 4 ans en 1963)
      Parce que Zemmour n’est pas un politicien de métier et je suis convaincu qu’il ne le deviendra jamais. En Suisse nous détestons cela car ils ne roulent que pour eux-mêmes. Ce dont je suis plus que convaincu.
      Parce-que tous ceux qui vivent de la politique ou qui vivent grâce au système politique français n’ont aucun intérêt à ce que cela change.
      Parce que si lui n’arrive-pas à changer un peu les choses, personnes n’y arrivera jamais.

      En 2013, après avoir passé un peu plus de deux dans le Sud-Ouest de la France, je suis retourné en Suisse pour affaires et, là, je me suis rendu compte à quel point la France était sinistrée. Je me suis pris une vraie claque !
      Et, depuis, 8 ans après et 2 ans de Covid 19, cela ne c’est pas vraiment amélioré.
      Si Zemmour n’arrive-pas à renverser la table, à renverser la vapeur, alors j’ai la certitude que ce pays que j’aime est complètement foutu.
      Voilà pourquoi, exceptionnellement, je transférerais mon droit à décider, à Eric Zemmour.
      Ce sera la deuxième et, certainement, la dernière fois que je voterais dans ce pays.

      Aimé par 2 personnes

  15. jakobfalaise dit :

    Juif antisémite, c’est pas terrifiant comme injure
    C’est simplement désopilant
    C’est une insulte de cour de récré
    Un peu comme pute vierge, qu’on s’envoyait lorsqu’on était gamin, dans le pays profond, au sud de la Loire

    J’aime

    • Georges dit :

      En fait puisque Marine n’est plus au menu ,s’en prendre à Zemmour semble plus payant électoralement parlant.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.