Le naufrage moral et intellectuel de la France dite d’en haut

Attention! quand je parle ici de la « France dite d’en haut » il est question de l’ensemble de la petite caste de quelques milliers d’individus qui pour une raison ou pour une autre, a accès ouvert aux canaux de la propagande massive que sont devenues les grandes radios et les télévisions de France. Il est donc évidemment question des hauts dirigeants nationaux (de fait, plus ils sont hauts plus ils sont malades d’une vanité qui les rend stupides et hargneux), des opposants nationaux qui ont pignon sur rue ou sur écrans de télévision, d’extrême gauche à extrême droite inclus. Nous assistons au vertigineux naufrage intellectuel et moral de tout ce petit monde. Regardez l’affaire Hulot (dont j’ai déjà parlé récemment) avez-vous vu l’un de ces petits s…….ds qui lui baisaient hier les pieds en lui mendiant une once de sa belle popularité, prendre la parole aujourd’hui, non pour le défendre, mais au moins pour rappeler qu’il existe une présomption d’innocence? Pas un seul, pas un… ce sont vraiment des lâches et des médiocres. Voyez la gestion de la crise sanitaire, à aucun moment il n’est question de prendre du recul, de s’interroger sur les erreurs commises, sur l’efficacité de l’Absurdistan bureaucratique, de poser les questions sur une impuissance sans fin et de reconnaître cette forme d’impuissance pour tenter de rectifier le tir. Non, la seule solution est la fuite en avant dans la gesticulation stérile et toujours cogner plus fort sur les nouveaux boucs émissaires que sont les « non vaccinés » (les jeunes) en démultipliant les contraintes ou les mode d’exclusion et en les désignant du doigt comme les coupables d’un mal que personne ne parvient à maîtriser. Et puis l’obsession de masquer la tragédie d’un pays – l’explosion du chômage, de la pauvreté, de la dette publique, de la violence endémique, la désindustrialisation – en occultant ces drames dans un grand cirque de grimaces quotidiennes, de mensonges, de provocations toujours plus mesquines ou grotesques, de dissimulations, de coups de menton, de gesticulations vaniteuses et d’annonces pompeuses ou de gestes obscènes. Et tout cela pourquoi? la satisfaction d’une sorte de démence vaniteuse consistant à s’installer ou à pavoiser avec de grandes plumes de paon sur le perron ou dans les salons dorés du Palais. Je dis ce que je pense et ressens avec les mots de mon ressenti. Que cela plaise ou non, il est de mon droit sinon mon devoir en démocratie de dire les choses comme je les ressens. Tel est le contexte électoral, cette exubérance de folie vaniteuse, et impression que tout ce petit monde est prêt à absolument à n’importe quoi – sans aucune limite – pour une place à garder ou conquérir dans la lumière de la démence narcissique. Et dans le plus absolu mépris de l’intérêt général ou du bien commun de la France.

MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

86 commentaires pour Le naufrage moral et intellectuel de la France dite d’en haut

  1. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    Au sujet de l’affaire NH, Elise Lucet a déclaré, très imprudemment à mon sens : « il n’y a pas de prescription journalistique ». Pour le peuple non plus, il n’y a pas de prescription. Il est des mots que Mme Lucet devrait manier avec précaution quand on s’érige en docteur la morale. Lorsque l’explosion viendra, il se peut qu’elle et nombre de ses confrères savoranoliens bénéficient de suffisamment de temps pour méditer sur ce sujet.
    Sinon, excellent billet de H16 ce matin : « Chaque jour qui passe, les citoyens sont directement confrontés à l’incurie, l’incompétence ou la perversité diabolique des autorités ; à l’insécurité et à des populations devenues incontrôlables, ces autorités ne répondent rien, montrant exactement de quel bois elles sont faites (celui dont on taille les pipeaux, à l’évidence). Chaque jour qui passe, la vraie nature de l’autorité se dévoile : le roi est nu, le consentement n’existe que parce que chacun se croit seul à devoir lutter contre un monstre qu’il juge, à tort, invincible alors que, chaque jour, de nouvelles personnes se rendent compte de l’absurdité de la situation, de l’iniquité des mesures, de la folie des petits évêques du covidisme total, chaque jour l’autorité est bafouée. » (https://h16free.com/2021/11/29/70120-leffondrement-de-lautorite), avec ce rappel dramatique dans le texte des préoccupations actuelles de la chambre d’enregistrement: les télécommandes de télévision…

    Bonne journée

    Aimé par 4 personnes

  2. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Je partage à 100% votre billet du jour.
    Vu vos fonctions, j’apprécie particulièrement votre courage de pouvoir porter un tel jugement honnête, lucide et sans concession sur nos dirigeants politiques. Que les pleutres qui vous critiquent bien planqués derrière leur pseudo en prennent un peu de la graine.
    Dans l’affaire « Hulot » je suis outré d’entendre aujourd’hui les commentaires de la ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur en mal de vedettariat, qui lui a tant ciré les bottes lorsque le nouveau pestiféré était son collègue, de même que les médisances de ses anciens amis et responsables EELV, de la vice-présidente PS du Sénat sans oublier les cancans d’une élue LFI. Cela en dit long sur la médiocrité intellectuelle de nos soi-disant élites politiques.
    Un journaliste connu reprenait cette semaine dans l’éditorial d’un hebdomadaire les propos de G. Bernanos au sujet de l’état de décomposition de notre civilisation : « Les civilisations sont mortelles, les civilisations meurent comme les hommes et cependant elles ne meurent pas à la manière des hommes. La décomposition, chez elles, précède leur mort, au lieu qu’elle suit la nôtre. »
    Encore une fois, j’éprouve un vif ressentiment à l’encontre de tous ces médias menteurs, lâches et fayots, presque tous aux mains des amis du président de la République qui au lieu d’assurer un rôle noble de quatrième pouvoir et donc de contre-pouvoir se trahit et se contente de tout mettre en œuvre pour assurer la réélection de leur champion.
    Quant au cinquième pouvoir, qui pourrait être celui de l’opinion publique, il est depuis longtemps anesthésié et paralysé par ces médias obséquieux et aux ordres.
    Le spectacle du cirque médiatique organisé depuis la rentrée de septembre autour des personnages d’extrêmes droite inéligibles et des 5 prétendants fourbes et spécieux qui dans quelques mois deviendront les liquidateurs de LR, m’écœure également.
    Rien n’arrêtera donc ces gugusses dont le seul objectif est finalement le délabrement total du pays pourvu qu’ils puissent encore grapiller quelques miettes.

    Aimé par 2 personnes

    • G Bayon, ce qui est étonnant, c’est l’unanimisme, le bloc de béton…
      MT

      Aimé par 1 personne

    • there dit :

      @Maxime Tandonnet « ce qui est étonnant » non pas du tout . Vivant à Londres,nous avions pour amis des journalistes de l AFP vivant aussi là bas. Ils ont évoqué -avec tristesse- les grandes différences entre le journalisme français et anglais . En France les journalistes, les politiques , les chefs d’entreprises font partie du même « monde », la proximité et la collusion sont totales et vous le savez bien. Dans ce contexte il est impossible de faire sortir des « affaires » sauf à ce que la coterie ait unaniment décidé d’éliminer un gêneur (ce qu’a dû devenir Hulot, pour une raison qui m’échappe et qui devrait faire couler plus d’encre que la pathétique vie sexuelle de l’olibrius) . La liberté de la presse française est nulle pour notre plus grand malheur. C’est un instrument qui flatte, qui fabrique et qui le cas échéant détruit avec ici Mrs Lucet en executrice de basses oeuvres, mais en très peu de cas éclaire (votre étonnement m’étonne)

      Aimé par 3 personnes

  3. roturier dit :

    Bah ouais….
    MT nous caresse dans le sens du poil en nous expliquant que les affreux, c’est pas nous.

    NON ! C’est la « France d’en haut » ! C’est EUX, les coupables !
    A la lanterne ! Aiguisez donc la lame de la veuve à Guillotin ! Que l’on laisse la populace abrutie s’abreuver de sang ! Impur, évidemment….

    Et que je te batte ma coulpe sur la poitrine d’autrui qui se trouve « en haut ». Et que je fouette la meute pour mordre.
    MAIS mordre QUI ? Car finalement, ceux « d’en haut », c’est QUI ? Noms, prénoms ?

    Cherchez bien : AUCUN….ZERO…. PAS UN SEUL NOM… Bien anonymes, tout « en haut » qu’ils sont.
    Evidemment…Car c’est bien nous, les affreux.

    Car les problèmes du pays cités par MT (réels ou exagérés, peu importe au fond) datent de décennies, sinon de générations.
    Générations pendant lesquelles nous avons voté, remplacé et désigné ceux « d’en haut ». Sans contrainte, dans le secret de l’isoloir.
    Et chaque pays (surtout peu ou prou démocratique) fini par avoir la gouvernance qu’il mérite.

    Je vous salue bien, les affreux.

    J’aime

    • Gerard Bayon dit :

      @roturier
      Est-ce la faute de ces « salauds d’électeurs » si les personnages politiques qu’ils élisent depuis des décennies pour les représenter, leur mentent , les trahissent, les cocufient et se comportent comme des voyous ?

      Aimé par 1 personne

    • Pheldge dit :

      oui ! mais ils ont des circonstances atténuantes, car une majorité d’entre eux ne sait plus réfléchir, et n’agit que sous le coup d’émotions, grâce au bon travail de l’EdNat.

      J’aime

  4. Monique dit :

    Bonsoir monsieur Tandonnet et tous,
    On ne peut qu’être d’accord avec votre billet et votre analyse, hélas, même si c’est désespérant, les politiques ne sont que des travailleurs qui vivent de promesses et de communications, un petit scandale de temps en temps et ça fait avancer la campagne … et puis ils n’ont plus aucune dignité, pas un seul ne cache qu’il n’est qu’un opportuniste, qu’un carriériste, certains ne savent rien faire d’autre. Le pouvoir (suprême le temps d’une élection) doit être énivrant, faire n’importe quoi, tout se permettre, décider seul, et surtout monter les enchères par rapport aux précédents présidents, tout se joue au culot, comme on dit vulgairement. Si on regarde la société, deux mots clé, la consom. et la com. où est l’amour de la France dans tout ça ?
    Je regardais cet AM le document « Apocalypse », il repasse souvent sur les chaînes TV et c’est très bien de montrer la réalité de la Seconde Guerre mondiale aux générations consoles et sms, et je leur dirai juste « priez et oeuvrez pour que nous restions un pays en paix, encore en liberté et plus tout à fait en démocratie, mais tout pourrait être pire ».
    Quelques irréductibles de l’espoir attendent encore un messie en politique, il n’existe pas et selon des sondages bien intentionnés, après dix années avec Hollande et Macron, il semblerait que la France s’apprête à reproduire le même schéma. Conclusion, elle n’a rien compris. La politique, c’est un travail de ratissage, il faut savoir balayer partout, dans tous les coins, sans crainte de se salir les mains.

    Aimé par 1 personne

  5. zelectron dit :

    citation :
    « La France, tout particulièrement a connu un effondrement civilisationnel éclair dont personne, pas même Braudel, mort en 1985, ne semble avoir compris la portée dramatique. Cette nation qui a été pendant mille ans le fer de lance intellectuel de la civilisation occidentale bascule à la charnière des années 1970-80. En moins de deux générations, on assiste à une explosion de l’illettrisme, de la criminalité de droit commun, de la corruption politique, et un remaniement à grande échelle de sa population qui la destituent comme comme nation historique d’Europe occidentale. Les français, paradoxalement, refusent de considérer objectivement leur situation et semblent vouloir s’installer dans le déni jusqu’à ce que mort s’ensuive. L’avenir se fera manifestement sans eux. » S. Huntington, 1997.

    Aimé par 2 personnes

  6. Furax dit :

    La présomption d’innocence? la démocratie? l’état de droit? tss tss cher M. Tandonnet, tout cela n’existe plus! balayé! la tyrannie s’est installée avec une facilité déconcertante qui en dit long sur la déchéance de la population. Les images qui nous viennent des « Iles » (Guadeloupe-Martinique) sont une honte. L’Etat impose une dictature sanitaire, veut soumettre les populations réfractaires, fait monter la colère qui finit par exploser (manipulation ou pas n’est pas la question) et que voyons-nous? la gendarmerie et ses blindés pour réprimer. Après avoir mis le feu, l’Etat emploi la manière forte. C’est indigne! la tyrannie sanitaire atteint des sommets! la Police hollandaise tire à balles réelles, l’Australie déporte les réfractaires aux pseudo « vaccin »! l’Autriche rend le poison obligatoire, menace d’amendes colossales et de peines de prison! on ne peut plus croire que toutes ces mesures d’une brutalité totalitaire servent à la santé publique et au bien des populations. Le système à tuer les peuples est en marche.

    Aimé par 2 personnes

  7. there dit :

    Cela n a que peu d importance, épargnons nous ce spectacle piteux. Quand le pays tanguera vraiment fort ils iront se planquer et les hommes de bonne volonté surgiront naturellement. La jeunesse aujourd’hui désœuvrée ou perdue dans de factices quêtes sera heureuse d enfin pouvoir agir . Notre pays s’est toujours vautré dans l aisance et transcendé dans l adversité.

    Aimé par 2 personnes

    • there, bien sûr qu’ils iront se planquer!
      MT

      J’aime

    • Berdol dit :

      Et s’ils se planquent, il faudra aller les chercher , comme disait cet parfaite petite frappe de Macron.
      C’est ce qu’a fait la république opportuniste dans les années de stabilisation de la IIIe république. Nos ancêtres en frac et haut de forme, bien que cons, avaient un peu plus de virilité que notre siècle de décadence avancée

      J’aime

    • cgn002 dit :

      Se deresponsabiliser et fuir procèdent du même modus operandi.

      J’aime

  8. Pheldge dit :

    l’orgueil, la vanité du personnel politique, ça n’est pas nouveau, c’est juste un peu plus visible. Mais dans un monde saturé d’information, qui fait encore ce constat ? qui en a le temps, et surtout qui en a encore les capacités ? il y a bien longtemps qu’on n’enseigne plus l’esprit critique à l’EdNat.
    et nos jeunes basculent de plus en plus dans un monde virtuel, bientôt une vie virtuelle fantasmée du « métaverse » qui se prépare.

    Aimé par 3 personnes

    • Pheldge, oui, ça aussi, c’est un vrai problème de fond.
      MT

      J’aime

    • cgn002 dit :

      Et le problème de fond, c est qu il n y en a de moins en moins !
      On passe de la superficialité à la fictionnalité !
      Allez retrouver un ancrage à nos racines ( à ce que nous sommes pour de vrai) dans cet échappatoire de folie …

      J’aime

  9. Philippe dit :

    Bonjour Maxime, bonjour à tous,

    Je ne peux que vous suivre dans vos propos. Je ne pensais pas que l’on pouvait arriver à un tel taux de crétinerie, de lâcheté et de bêtise.
    Mes propos seront traités de complotistes, mais force est d’admettre que cette crise covid est une bienvenue pour les dirigeants.
    Par la peur et la terreur, ils vont parvenir à contrôler nos vies, le coronavirus leur donne la possibilité de faire ce qu’ils veulent.
    .C’est un monde où nos enfants et petits-enfants vivront par écrans interposés, distanciation aidant, contrôlés par une minorité. Le coronavirus permet le traçage numérique de chacun, d’ailleurs plusieurs décrets et arrêtés confirment mes propos. D’ailleurs si le niveau scolaire baisse, c’est pour cultiver l’ignorance des générations futures afin de contrôler leur vie dans les moindres détails. Le monde qu’ils nous destinent est déjà annoncé depuis longtemps au travers des films, séries et autres littératures prolixes concernant le sujet : 1984, Le Meilleur Des Mondes, etc.
    Des thèmes qui vont tous dans le même sens : malbouffe, technologie d’asservissement et deshumanisante, santé, éducation nationale, etc., tirent tous les individus vers le bas. Partout, nous faisons face à une dégradation de l’éducation publique, de l’aspect sanitaire, sécuritaire, pertes des acquis sociaux. Des lois liberticides séparent de plus en plus les enfants des parents à qui on a tendance à ôter tout pouvoir (vaccination) pour ainsi pouvoir laisser les enfants à la merci d’institutions toutes propices à la lobotomisation.
    Au travers de cette soi-disant démocratie, la plupart des gens restent donc totalement inconscients du fait qu’ils n’ont absolument pas choisi ceux qui les dirigent. Il suffit de voir le taux d’abstention, qui ravie les élus. Et c’est bel et bien une secte pernicieuse qui, argent et corruption aidant, met au pouvoir qui elle veut et quand elle le veut. Ce sont seulement les pires, c’est-à-dire les plus facilement corruptibles qui vont ainsi passer par le simulacre des urnes. L’Assemblée Nationale n’étant qu’une salle d’enregistrement, où des députés ne représentent plus le peuple.
    Les politiques imposent aux peuples une véritable tyrannie en leur donnant l’impression de vivre en démocratie alors que tous les intervenants : petits capos du système, servent uniquement les intérêts de cette caste bourgeoise, elle-même entre les mains d’une élite qui veut l’asservissement du peuple. Et aujourd’hui ces élites spéculent s’enrichissant sur le dos du peuple et le jour ou la bulle boursière va éclater, le peuple sera le dindon de la farce.
    D’ailleurs, la grande habileté de cette élite est de faire croire au peuple que ce qu’ils font c’est pour notre bien, pour sauver l’humanité.
    Dans un peuple, il est parfaitement connu que la résultante des intelligences en présences n’est certainement pas une addition censée donner la moyenne, mais bel et bien un arasage ramenant l’ensemble à un QI inférieur au dernier des neuneus présents. Croyez-moi, ça, les pontes de l’ingénierie sociale le savent et en abusent. Nous opposons ainsi qualité à quantité, c’est démocratie contre aristocratie, et à ce jeu de dupes seules les élites argentées tirent leur épingle dorée du jeu.
    La démocratie ne peut plus être là où l’intellectualisme, l’intelligence et le bon sens ont disparu, et c’est bien le cas de nos sociétés modernes ! Des sociétés ou le brouhaha des masses volontairement rendues incultes aux réseaux dit sociaux, au Nutella, Black Friday, Mc Do, football, séries télé débiles ou violentes, jeux débiles et j’en passe ! Donnant aussi la voix aux associations minoritaires intégristes, féministes, racialisées ! Cela fait taire la minorité réellement objective et compétente de que l’on nomme désormais les complotistes et les fascistes.
    Cette épidémie qui n’a fait en décès que 0.17% de la population en 2 ans et au niveau mondial 0.065% et pour la France en hospitalisation sur 7650000 contaminés seulement 680000 ont été hospitalisés contre en 2019 ; 485 648 hospitalisations pour chirurgie du cancer. Quant à l’Allemagne ou soi-disant ils vont tous mourir, ils ont un taux de mortalité à ce jour de 0.12%.
    Comme vous le dites, il n’y a aucune prise de recul.
    Je suis à La Rochelle et je vois des jeunes universitaires qui dorment dans leur voiture, ou dehors et d’autres de plus en plus nombreux qui crèvent la dalle et font la queue devant les banques alimentaires.
    Ma fille s’occupe actuellement de personnes qui sont dans la précarité énergétique, leur nombre a augmenté de façon importante. Nous sommes allés voir une famille qui vit dans une seule pièce de 20m2 à quatre pour économiser le chauffage. Et ils ne font qu’un repas par jours.
    Mais tout va bien Jupiter nous le dit.
    Préparez-vous aussi à la quatrième puis cinquième dose de vaccin.
    Une retraitée ancienne épidémiologiste que jamais elle avait vu un vaccin où il fallait faire trois doses de rappel en moins de deux ans. Elle m’a certifié que pour en arriver là c’est que les laboratoires n’avaient encore aucune certitude sur l’efficacité réelle de ce vaccin. Elle-même âgée de 80 ans n’est pas vaccinée.

    A qui profite cette mascarade. Ce qui est bizarre c’est qu’avant les vagues les marchés bousiers baissent pour remonter ensuite de plus belle. Des entreprises rachètent leurs actions, après le plongeon de vendredi certainement fait volontairement je pense que l’on va atteindre encore des pics dans 1 mois. Bulle boursière, bulle immobilière, bulle des états endettement. L’inflation galopante car la BCE ne veut pas remonter les taux d’ailleurs madame Lagarde ne le veut pas.
    Jusqu’où le peuple se laissera t’il manipuler

    Aimé par 4 personnes

    • Stanislas dit :

      « Mes propos seront traités de complotistes,  »

      Vous êtes complotiste……………..non je déconne

      Démontrer l’arnaque télévisuelle et politique de la maladie respiratoire du cars cov 2 prend environ deux heures, en assemblant chronologiquement les méthodologies, indicateurs, chiffres, avis et recommandations des bordels de bureaucratie sanitaires, suivis par les systèmes hospitaliers par complicité, par habitude ou par obligation..

      On pourrait à la limite vous chercher des poux dans la tête sur vos projections, mais si on fait la démonstration de l’arnaque du « virus » (c’est aujourd’hui le mot employé dans tous les textes officiels qui servent de décision aux politiques ) ,on doit alors immédiatement se poser la question : pourquoi terroriser à mort 67 millions d’habitants par des méthodes mafieuses, gosses compris, pour l’équivalent d’une grippe étendue méthodologiquement aux IRA (infections respiratoires aigües en début 2020 ce qui changeait sa surface de suivi..?

      Et là effectivement, il faut regarder ce qui se passe au niveau de la finance et de l’économie et les trajectoires possibles ; ou plutôt, laquelle va emporter l’autre.?

      IL y a des tests psychosociaux de milgram en cours par petits panels pour voir les réactions en population générale grâce au virus:

      – apartheid
      – destruction du contrat de travail et affammement de familles sous l’indifférence générale.

      – disparition du droit et des juridictions et emprise accrue d’un droit tribal légalisant le business…
      – disparition de l’hôpital public en cours (par suppression de lits, sortie de personnels non obéissants parfaitement combiné en période d’épidémie saisonnière, et augmentation de séjours en HAD)
      – médecins de ville devenus des applicateurs de solutions de soins macdonalisées…

      puis
      – fin de la sécu : par apartheid au remboursement d’abord, puis habitudes progressives à des différences de modèles (comme pour le marché électrique)
      – la liquidation de la France dont le labo passé inaperçue en UE a été la Grèce

      Nous sommes en plein concours d’autos-tirs dans le pied en masse, ou de sciage de branches collectif sur aboiements de loufiats……….. bravo !!!

      Alors que pour mettre fin à pas grand chose il suffit de dire NON unis…

      Aimé par 3 personnes

    • Philippe, « Une retraitée ancienne épidémiologiste que jamais elle avait vu un vaccin où il fallait faire trois doses de rappel en moins de deux ans »: tabou absolu!
      MT

      Aimé par 1 personne

    • H. dit :

      Entièrement d’accord avec ce constat sauf sur un point, le taux d’abstention ne ravit pas nos zélites. Je crois plutôt qu’ils les inquiète grandement. Si Macron repart pour un tour en avril prochain (avec quelle participation vu les tocards qui veulent décrocher la queue du Mickey ?), l’abstention devrait être très probablement massive pour les législatives, la chambre d’enregistrement ayant démontré sa totale inutilité durant les cinq dernières années. Comme le rappelle Michel Maffesoli, dont je recommande le dernier ouvrage « L’ère des soulèvements », c’est bien là la preuve que ce « fameux peuple » comprend mieux qu’ils ne le pensent ce qui se passe et manifeste son désaccord (à partir de la minute 9 : https://www.youtube.com/watch?v=6qUWX-_8f6c&t=556s). Macron et sa bande se sont lancés dans une fuite en avant qui ne peut avoir qu’une seule issue pour eux. On peut espérer qu’ils le sachent mais j’émets de sérieux doutes car ça signifierait qu’ils disposent quand même d’un minimum d’intelligence. Ils me font penser à Honnecker et aux siens à la fin de la RDA. Un mois avant la chute du mur et de son régime (6-7 octobre 1989), la RDA, c’était ça : https://www.youtube.com/watch?v=6vBGYe19Ibk. Le 9 novembre suivant, voilà ce qu’il en restait : https://www.youtube.com/watch?v=o5F8EVzJ4co

      J’aime

    • cgn002 dit :

      Je suis globalement d accord, toutefois concernant la pandémie, (sans fin apparente) du covid, je vous recommande la saine lecture suivante :
      https://t.me/coronalive/3076
      Vous ne m empêcherez pas, par ailleurs, d exprimer que le fléau auquel nous sommes tous confrontés, ne saurait être minimisé, et que bien au contraire, chacun devrait chercher à s’ investir dans les solutions (évidemment pas scientiques, mais collectives) et non dans la résignation. En cela, nous devrions être dans une guerre contre les conséquences du (des) créateur (s) de ce virus (en rien comparable à ce que la nature a jamais pu produire), peu importe pour le moment qui.
      Bien que j ai mon idée, pas du tout complotiste…les comportements etant infiniment plus révélateurs que les preuves (qui elles sont effaçables ou bien cachees)…

      J’aime

    • Pheldge dit :

      désolé, les solutions sont individuelles : je prends soin de ma santé, je me protège et veille sur mes proches, mais je n’ai pas vocation à « sauver l’humanité » !et un vaccin c’est fait pour se protéger, pas pour protéger les autres, faudrait arrêter avec ces âneries …

      J’aime

    • cgn002 dit :

      Le traitement d une pandémie (bientôt on dira une endemie) c est avant tout des solutions relatives au grand nombre.
      Bien entendu la discipline personnelle compte , mais pas n importe laquelle surtout quand on sait (quand on sait) que les individus n appliquent pas uniformément les stratégies incontournables élaborées par les institutions responsables normalement capables d établir les meilleures règles (sanitaires économiques et sociales et politi

      J’aime

    • cgn002 dit :

      Oups…
      Je poursuis :
      Les règles collectives (dans un lieu de travail par exemple) sont celles qui minimisent les brassages tout en maintenant au mieux l activité.
      Idem pour une commune une région un pays.
      Ce n est pas parce que nos gouvernants sont insuffisants, qu il n existe pas une solution optimale au traitement d un vrai problème.
      Denier le problème dans ce contexte s avererait à mon avis criminel (voir le cas du Bresil).

      J’aime

    • Pheldge dit :

      je voulais juste insister sur le fait qu’on se vaccine pour soi, et non « pour sauver le monde » comme on essaie de nous faire croire : les non vax sont alors pointés du doigt comme des égoïstes, voire des criminels en puissance. Cette propagande marche assez bien, cf la sortie de Patrick Bruel à son dernier concert https://www.lefigaro.fr/musique/ils-commencent-a-nous-saouler-patrick-bruel-rabroue-les-antivax-en-concert-20211128

      J’aime

    • Pheldge dit :

      « avant tout des solutions relatives au grand nombre », sous entendu, des solutions venant « d’en haut » parce que les individus sont trop bêtes pour comprendre … heureusement que la réalité montre que les individus savent réagir en conséquence quand ils sentent le danger, comme on l’a vu en 2020. Les mesures de protection individuelles, et le port du masque ont été remarquablement respectées, et pourtant, le gouvernement n’a pas pu s’empêcher de lettre en place des contrôles débiles et des amendes humiliantes ! Nous sommes en plein dans ce que MT décrit dans son récent billet sur les élites déconnectées et arrogantes.

      J’aime

    • cgn002 dit :

      Les solutions relatives à tout problème sont toujours mieux traitées par les experts du type de problème considèré.
      Aucun rapport avec une gouvernance ou un ordre supérieur, sauf que les problèmes de protection de la santé publique seraient mal traités par une organisation ou des individus qui ne disposent ni des données ni des moyens d action. La société civilisée n est pas un simple cumul d individus. Toutefois la démocratie permet normalement, que le peuple puisse se faire écouter par ses représentants. Ça c est en théorie, car en France désormais la démocratie est sérieusement enrayee. Aucune raison de mélanger le désordre politique et la méthode sanitaire (normalement ordonnee)

      J’aime

    • Pheldge dit :

      le problème, quand on délègue les décisions à « des individus qui disposent des données et des moyens d action », comme c’est le cas actuellement, on peut obtenir le meilleur comme le pire … Le vaccin est loin d’être la panacée, il ne devrait être utilisé que pour les personnes à risque, vu les statistiques de mortalité du covid montrent qu’il n’y a aucun bénéfice en dessous de 45 ans. Et qu’observe t-on ? on vaccine à tour de bras, même les enfants et on s’achemine vers une vaccination obligatoire, alors que Moderna et Jannsen sont déjà interdit aux moins de 55 ans. et pourtant c’est la fuite en avant !
      Je cite un commentaire lu sur le net que je partage : « Pour moi, l’explication de l’engouement sur les vax ARNm tient en un mot : scientisme. Les CSP++ ont été aveuglés par cette énorme découverte et par les opportunités qu’elle pouvait offrir. Et la propagande a fait le reste.
      Le nombre d’articles hagiographiques sur les divers personnages qui ont pu avoir un quelconque rapport avec la mise en place de cette technologie, que j’ai pu croiser bien avant la mise en place des vaccins, est proprement ahurissant. D’ailleurs, on en parle plus du tout maintenant. C’est étonnant… »

      Aimé par 1 personne

    • cgn002 dit :

      Il est certain que l on n a pas le meilleur vu la médiocrité de nos gouvernants.
      Le plus navrant est qu il en est ainsi majoritairement sur la planète.
      Pour vous conforter je vous renvoie sur une lecture scientifique éclairée, qui voit loin, en restant bien informée
      pondérée, et probabiliste, puisqu il s agit de cela en en matière d évolutive des virus :
      https://t.me/coronalive/3093

      J’aime

  10. Liber dit :

    « il est de mon droit sinon mon devoir en démocratie …… »
    Mais vous rêvez Mr Tandonnet, car justement nous ne sommes plus en démocratie !
    Comment appelez vous le régime d’un pays ou on peut se faire élire avec 17% des inscrits et détruire une ville plus que millénaire sans que cela ne provoque aucune réaction sérieuse ?
    Comment appelez vous un pays ou le chef de l’Etat arrive au pouvoir par un Coup d’Etat sans que cela ne provoque aucune réaction sérieuse ?
    Comment appelez vous un pays ou le pouvoir judicaire impose son idéologie sans que cela ne provoque aucune réaction sérieuse ?
    Comment appelez vous un pays ou les médias imposent leur idéologie sans que cela ne provoque aucune réaction sérieuse ?
    Comment appelez vous un pays ou l’éducation, la culture sont aux mains de la même idéologie, sans que cela ne provoque aucune réaction sérieuse.
    Nous sommes tout au plus dans une illusion de démocratie.
    Alors, que les plus féroces, les plus retords, les plus avides, les plus orgueilleux, voir les plus dingues dictent leur loi à la « masse », rien que de plus normal.
    Ce pays ne tient plus debout qu’à coup de règlements, décrets, interdictions, radars, surveillances, menaces et punitions.
    Ce pays ne tient plus debout que par le mensonge, les fausses promesses, une morale de « bazar » et la distribution d’argent « gratuit »
    Ce pays ne tient plus debout que paracerque, bien que persécutée, la « masse » croit encore et toujours que seul l’Etat peut les protéger (50 ans de propagande constructiviste !)
    Ce pays ne tient plus debout que paracerque les forces régaliennes ( Armée, Police) croient encore que nous sommes en démocratie et se soumettent à un pouvoir qui les instrumentalise jour après jour.
    Et ce n’est pas fini, nous ne sommes pas au fond !

    Aimé par 3 personnes

    • Anonyme dit :

      mais que cela vous plaise ou NON,,,le peuple a voter pour ce pouvoir , peut de votant ,mais élues démocratiquement ,donc attendons la prochaine élections ? michel43

      J’aime

    • Liber, je comprends ce que vous dites, mais d’un autre côté, si nous étions sous l’URSS de Staline, l’Allemagne d’Hitler, la Chine ou l’Iran actuels, il y a longtemps que moi-même et d’ailleurs la plupart des commentateurs de ce blog (si faciles à retrouver) croupirions au Goulag ou dans une fosse commune…
      MT

      J’aime

    • Mildred dit :

      Monsieur Tandonnet,
      Je savais que nous n’aurions pas longtemps à attendre pour que vous nous expliquiez que nous ne sommes ni sous Hitler, ni sous Staline ! Mais cela justifie-t-il que nous acceptions sans révolte, un pouvoir que déjà Tocqueville décrivait ainsi en 1840 ?
      « étend ses bras sur la société tout entière; il couvre la surface d’un réseau de petites règles compliquées, minutieuses et uniformes, à travers lesquelles les esprits les plus originaux et les âmes les plus vigoureuses ne sauraient se faire jour pour dépasser la foule; il ne brise pas les volontés, mais il les amollit, les plie et les dirige; …il ne tyrannise point, il gêne, il comprime, il énerve, il éteint, il hébète, et il réduit enfin chaque nation à n’être plus qu’un troupeau d’animaux timides et industrieux, dont le gouvernement est le berger. »
      Cité par Franck Ferrand dans Valeurs Actuelles.

      J’aime

    • cgn002 dit :

      La France s est fortement intellectualisee (études de plus en plus longues), mais ce n est pas pour rendre plus de services à la nation qui vous a ainsi permis d étudier; non, c est pour créer une pseudo élite qui n a plus beaucoup à donner, mais qui attend surtout de recevoir (et pas que des bonnes notes,…bien que…le principe demeure dans la FP).
      D où une fonctionnarisation à outrance, une agencisation (et autres commissions Théodule) pléthorique, bref une proportion démente d intellectuels soit disant chargés d administrer une population, en fait de l’hyper contrôler, car il faut bien justifier les postes ainsi créés sans compter depuis 40 années, et sans relâche.
      Et aucune éclaircie à l horizon, les mentalités, aussi, sont verrouillées…

      J’aime

    • Madzi dit :

      M.Tandonnet, liste oh combien incomplète, vous auriez pu citer ( entre beaucoup d’autres ) la Syrie et son souverain absolu, ami de votre mentor N.Sarkozy reçu à Paris avec faste et courbettes.

      J’aime

  11. E Marquet dit :

    Hélas, ils semblent tous n’être là que pour essayer d’emporter les suffrages du plus grand nombre et la gloriole qui s’en suit, et non pour apporter des solutions aux problèmes du Pays.
    On peut les comprendre d’ailleurs ! Je ne sais plus qui disait qu’un « problème a l’avantage de n’être qu’un problème, tandis qu’une solution en pose mille ».
    Le point commun de nos politiciens est donc d’appliquer le principe du « courage, fuyons », en prétendant avoir du courage, tout en fuyant le risque de se confronter à la réalité du terrain, l’homo politicus étant « avant tout un lâche souvent préoccupé de trouver une excuse à sa lâcheté » pour reprendre une expression de Bernanos.

    Aimé par 1 personne

  12. Voici ma participation aux commentaires à venir:

    Que sert à l’homme de gagner l’univers s’il perd son âme?

    http://yallahcastel.fr/Blog/index.php?article611/que-sert-a-lhomme-de-gagner-lunivers-sil-perd-son-ame

    Aimé par 1 personne

  13. Georges dit :

    Magnifique.

    J’aime

  14. Le qualificatif de « dirigeants » me choque. En véritable démocratie il n’y a pas de dirigeants mais des « représentants/serviteurs » du peuple. Dès que l’on commence à parler de « dirigeant » on n’est plus très loin de la dictature et du culte de la personnalité. Un dirigeant trop puissant qui ambitionne de mettre dans le droit chemin un peuple dont il nie qu’il soit capable de faire les bons choix de lui-même a toutes les chances d’être de la graine de dictateur. Et s’il est honnête et sincère au début, il basculera vite dans la folie ordinaire de tous ceux qui restent dans cette position très longtemps.

    Aimé par 2 personnes

    • JC Barescut, sur le principe bien d’accord, mais il faut faire avec les mots du quotidien!
      MT

      J’aime

    • Pheldge dit :

      non, absolument pas, ce sont bien des dirigeants : ils dirigent le pays par délégation, c’est pour ça qu’on les désigne, et pour une période limitée, à la fin de laquelle, il devraient théoriquement rendre des comptes.
      ¨Prenez l’exemple d’un bateau : il faut un capitaine, quelqu’un qui donne le cap, et prenne les décisions en cas d’obstacle. Ce n’est pas le soviet des camarades marins qui va décider de modifier le cap brusquement pour éviter l’iceberg !
      Nous avons bien des dirigeants, et nous attendons d’eux qu’ils se conduisent comme tels, avec honnêteté, probité et surtout responsabilité. Hélas, ce dernier mot tend à disparaître du vocabulaire … :

      J’aime

    • Dirigeant dans le sens de l’anglais « executive » me convient. Ils peuvent parfaitement gérer le court terme. En revanche je n’admet pas qu’ils veuillent remodeler la société sans qu’il y ait un mandat clair et donc des débats préalables approfondis et non manipulés. Il est par exemple inadmissible que les grands traités internationaux ne soient pas soumis à referendum.

      J’aime

    • Pheldge dit :

      ça, quand on élit des constructivistes, c’est inévitable … le problème en France, c’est qu’ils le sont tous, tellement persuadés de leur destin messianique. Le respect de la liberté de chacun, il le piétinent allègrement en se gargarisant de la formule magique « au nom de l’intérêt général ».

      Aimé par 1 personne

    • cgn002 dit :

      @MT
      Il faut faire avec les maux de la banalité humaine ! Le pouvoir semble corrompre avec une probabilité proche de 1…
      D ou l extrême (et non moins nuancee) nécessité d un contre pouvoir fort.

      J’aime

  15. Ping : Le naufrage moral et intellectuel de la France dite d’en haut – Qui m'aime me suive…

  16. artofuss dit :

    A reblogué ceci sur MEMORABILIA.

    J’aime

  17. fraternel dit :

    le pays des lumières est passé dans les ténèbres obscurantistes de certains édiles
    une presse indépendante qui ne tient plus qu’à quelques journaux
    une presse liée à de grands groupes financiers
    une démocratie bafouée
    une stigmatisation d’une partie de la population dont j’en fait partie parce que non vacciné non par principe mais par études d’autres articles de la santé pour autant heureusement que les personnes que je cotoie sont pleines de bon sens et comprennent ma démarche aucune haine aucune stigmatisation entre vaccinés et non vaccinés.
    heureusement l’intelligence prévaut chez ces personnes et c’est tant mieux et le dialogue s’instaure.
    ou est il passé dans ce pays soumis au monarque absolu avec son conseil de défense.
    (sommes nous à l’aune d’une possible guerre nucléaire non meme si la planète vit sur un baril de poudre.
    heureusement que la parole est encore libre encore que….
    bon dimanche à toutes et à tous et continuons à débattre sur ce blog de maxime tandonnet dans la joie et la bonne humeur et laissons nos aigreurs de coté.
    gardons nos idées défendons les malgré nos différences d’appréciation
    le dialogue sera toujours l’alpha et l’oméga de la démocratie.
    cordialement

    Aimé par 5 personnes

  18. Tracy LA ROSIÈRE dit :

    M. Tandonnet,
    Au regard de votre état du jour je vous prescrit un LEXOMIL à prendre par voie orale deux fois par jour pendant huit jours. Si la situation s’aggrave – ce qui ne peut manquer d’arriver – consultez la Faculté mais continuez à nous faire part de vos angoisses.

    Aimé par 1 personne

  19. Koufra dit :

    Bonjour Maxime

    Le 10 août 1792 au Palais Des tuileries , pour la bataille qui opposa les républicains / fédérés à la royauté pour défendre la royauté, il restait 1000 mercenaires suisses et seulement 150 a 200 nobles…

    La France d en haut de l époque avait pas non plus connu une grande solidarité.

    Il me semble que c’est un signe d effondrement du système.

    Sans préjugés de quoi que ce soit concernant monsieur Hulot et les accusations à son encontre bien sûr.

    Amitiés

    Koufra

    J’aime

  20. socratedefrance dit :

    La décadence dans un pays se distribue selon une courbe de Gauss inversée.
    La racaille d’en bas et l’élite d’en haut ont ces caractères communs: l’orgueil et l’égoïsme.
    Les uns assouvissent leurs vices par la violence, les autres par le pouvoir et/ou l’argent.

    Aimé par 2 personnes

    • Socrate, « la racaille d’en bas et l’élite d’en haut ont ces caractères communs » c’est une évidence!
      MT

      J’aime

    • socratedefrance dit :

      Bonjour,
      J’aurais dû préciser que, à mon sens, nous avons besoin d’une élite (reste à en retrouver la bonne définition).
      Pour la racaille (ainsi que pour les zélites auto-proclamées qui usurpent et à abusent de leur fonction) j’appliquerais volontier la sentence de Fénelon dans les « Aventures de Télémaque »:

      « Ceux que vous ne pourrez prévenir, punissez les d’abord sévèrement. Par là vous préviendrez un nombre infini de désordres et de crimes.
      C’est une clémence que de faire d’abord des exemples qui arrêtent le cours de l’iniquité.
      Par un peu de sang répandu à propos, on épargne beaucoup pour la suite, et on se met en état d’être craint, sans user souvent de rigueur ».

      J’aime

    • cgn002 dit :

      Bien vu
      L irrespect ou l impunite ne rencontrent pas de freins quand :
      – on n a rien à perdre;
      – il n y a plus de contraintes de sanctions (d ou l attractivité du pouvoir)

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.