Circulaire transgenre, est-ce vraiment le rôle de l’école?

L’Education nationale a diffusé le 30 septembre dernier une circulaire selon laquelle: « la transidentité est un fait qui concerne l’institution scolaire. Celle-ci est en effet confrontée, à l’instar de leur famille, à des situations d’enfants – parfois dès l’école primaire – ou d’adolescents qui se questionnent sur leur identité de genre ». Cette circulaire vise donc à donner des lignes directrices aux personnels d’établissements qui « peuvent se trouver légitimement déstabilisés par ces demandes et, en tout état de cause, se trouvent confrontés à des questions très pratiques (…) auxquelles les réponses apportées sont aujourd’hui disparates et souvent improvisées ».

L’école, le collège et le lycée ont-ils ainsi vocation à accompagner un phénomène de société tel que la « transidentité »? Appartient-il aux professeurs de prendre en charge un mouvement qui relève de courants de société?

De multiples signaux révèlent un vertigineux effondrement du niveau scolaire du pays qui se traduit à long terme par le déclin du intellectuel et par-delà, l’abêtissement d’une nation dont nous constatons au quotidien les dégâts dans le champ politique (naïveté, idolâtrie, hystérie, perte de l’esprit critique). Les symptômes s’accumulent : 10,6 fautes pour une dictée en 1987 mais 17, 9 fautes en 2015 à la même dictée (EN). D’après le classement Timss de 2019, les élèves Français se classent derniers de l’Union européenne en mathématique et avant dernier dans l’OCDE (devant le Chili). Les Français ne sont que 23ème en lecture et compréhension de texte (PISA). Le pourcentage des élèves de faible niveau en histoire géographie est passé de 15 à 21% entre 2006 et 2012, et celui des élèves de niveau élevé de 10 à 6% (EN).

Sans doute conviendrait-il de revenir au fondamentaux de l’institution scolaire. Le rôle des professeurs n’est en aucun cas de se substituer aux parents ni aux médecins ou aux travailleurs sociaux, mais il est d’apprendre à lire, à écrire et à compter, enseigner la grammaire, l’orthographe et les fondements des mathématiques ou de la philo, fournir les bases qui permettront aux Français d’aimer et d’apprécier la connaissance de l’histoire et les grandes œuvres de la littérature… Ce n’est qu’indirectement, à travers le développement de la connaissance et de l’intelligence, que l’école contribue à former le caractère et à donner un sens à la vie.

[NB: en raison d’un voyage professionnel, je ne serai pas en mesure dans les jours à venir de traiter au quotidien et en temps réel les commentaires et prie les intervenants éventuels sur ce thème de bien vouloir m’en excuser]

MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

42 commentaires pour Circulaire transgenre, est-ce vraiment le rôle de l’école?

  1. Ping : « Retirez la malédiction prononcée contre les fils d’Adam, et ils périront dans la servitude ». Découvrir Chateaubriand pour comprendre cette indifférence de la masse à la tyrannie : « nous avons perdu dans l’ordre moral

  2. Georges dit :

    Les fachos de gõôõche ont encore frappés et tout le système participe à la danse des canards .

    J'aime

  3. Pheldge dit :

    MT, aux USA, en Virginie, un républicain, entrepreneur, quasi inconnu jusque là vient d’être élu gouverneur de l’état : la campagne s’est rapidement focalisée sur les programmes « woke » enseignés dans les écoles. Voici un interview de Glenn Youngkin, et ce qui me frappe, c’est la qualité de son discours. J’aimerai que nous ayons des politiciens de ce type !

    J'aime

  4. Sganarelle dit :

    @Pheldge
    Si j’avais cité quelqu’un j’aurais mis des guillemets.. mais merci car je ne connaissais pas Gramsci .
    ( et grand merci aussi à ceux qui ont apprécié mon truisme …je vais le suggérer au Bac !!! 😊)

    J'aime

  5. Dimanche 31 octobre 2021

    Au judo, à l’aïkido et probablement dans d’autres arts martiaux, le principe de base c’est de ne pas aller là où l’adversaire veut vous emmener. En politique rien de pire que les faux débats qui font le « buzz »: ils empêchent tous les autres débats importants, fondamentaux qui passent ainsi « à la trappe ».

    Depuis deux ans, je rencontre régulièrement un jeune homme de 35 ans qui est Assistant d’Education dans un des plus grands lycées de Midi Pyrénées. Plus de 2000 élèves dont 350 internes. Ce matin je lui ai posé des questions sur son quotidien auxquelles il a répondu sans détour. Nous n’avons pas évoqué la circulaire transgenre ni l’homosexualité des élèves déclarée ou latente. Son activité le met en contact avec les internes de ce Lycée et le rapproche des élèves avec qui il partage ainsi davantage de temps. Les problèmes qu’il a rencontrés depuis la rentrée ce sont surtout des problèmes liés à l’abus d’alcool et de drogues ( et plus particulièrement les champignons hallucinogènes). Auxquels s’ajoute le mal vivre d’élèves qui ne se sentent pas à leur place au Lycée. Mais il m’a dit aussi dans l’ensemble les élèves sont plutôt gentils et il m’a affirmé qu’avec lui ça se passe plutôt bien. Et ce que je sais de son chemin de vie jusque là m’incite à le croire.

    Il m’ a affirmé que « son » Lycée est mal classé au niveau national. Mais paradoxe de la situation présente les classes préparatoires de ce Lycée sont très demandées y compris par des élèves étrangers et les classes sports étude attirent des élèves de toutes la France.

    Malgré tout ce qui se dit, s’écrit des problèmes de l’Education nationale et qui sont bien réels, autre paradoxe de notre époque, les en-saignants continuent à en-saigner et les élèves dans leur grande majorité restent étudiants. Il n’y a plus depuis un moment déjà de mouvements de masse de protestation et de révolte. Même chose du côté en-saignants.

    Et d’une manière plus générale malgré toutes les difficultés de la vie en ville il n’y a pas de contre exode rural et il y a toujours beaucoup de monde dans les grandes surfaces.

    Il y un an les élections présidentielles étaient annoncées comme un duel Emmanuel Macron/Marine Le Pen, aujourd’hui je ne me hasarderai à aucun pronostic catégorique.

    Un second tour Barnier/Zemmour?

    Aimé par 1 personne

  6. Gribouille dit :

    Je me souviens de la polémique sur l’introduction de la théorie du genre en classe de biologie au lycée, lors du mandat de MM. Sarkozy et Fillon.

    Quelques nouvelles d’Angleterre :

    https://www.theguardian.com/business/2021/oct/31/low-tax-v-levelling-up-the-tories-policy-tensions-will-not-go-away
     » Sunak said extra money for education would allow per pupil spending to return to 2010 levels by 2024, coming close to saying Osborne’s cuts were not a great idea. Likewise, the spending on early years provision tacitly admitted that getting rid of Labour’s Sure Start programme was a mistake.

    But as Paul Johnson, the director of the Institute for Fiscal Studies, pointed out, the increase in education spending between now and 2024 will be 2% a year on average, against 4% a year for health. Over the 15 years from 2010 to 2024 the comparison is even more stark: education spending up by 3% when adjusted for inflation, and health spending up by more than 40%.

    “For the chancellor to have felt it appropriate to draw attention to the fact that per pupil spending in schools will have returned to 2010 levels by 2024 is perhaps a statement of a remarkable lack of priority afforded to the education system since 2010,” Johnson said. “A decade and a half with no growth in spending despite, albeit insipid, economic growth is unprecedented. Spending per student in further education and sixth-form colleges will remain well below 2010 levels. This is not a set of priorities which looks consistent with a long-term growth strategy. Or indeed levelling up.” »

    Or, les Britanniques dépensent actuellement plus que la France par élève :

    https://www.oecd-ilibrary.org/sites/5077a968-fr/1/3/4/3/index.html?itemId=/content/publication/5077a968-fr&_csp_=706ab4f3b7d94f9312bb19bf0cc975dc&itemIGO=oecd&itemContentType=book

    (indicateur C1).

    J'aime

  7. nicolasbonnal dit :

    La culture de la gauche caviar est une arme de destruction massive.

    Aimé par 1 personne

    • Votre remarque m’intéresse car effectivement je me suis demandé à l’époque pourquoi François Mitterrand a engagé la France dans la première guerre du Golf. Deux guerres qui ont montré au monde entier qui a les armes de destruction massive et qui ne les a pas.

      J'aime

    • Pheldge dit :

      soyez assuré que c’est certainement pour des raisons inavouables que Mitterrand a engagé la France : il était malade, en fin de vie politique, en fin de vie tout cours, et ne pensait qu’à la trace qu’il allait laisser dans l’Histoire … Le billet précédent de MT ouvre des suppositions.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.