Hommage à Samuel Paty: la main ne doit pas trembler

Le 15 octobre 2021 aura lieu un hommage à Samuel Paty, professeur d’histoire et géographie décapité l’an passé par un islamiste tchétchène à Conflans-Sainte-Honorine pour avoir parlé à ses élèves de la liberté d’expression en leur montrant des caricatures du prophète. Cet assassinat est emblématique des ravages du fanatisme sanguinaire et du déclin de la France des Lumières et de l’Education nationale et plus largement de l’effondrement sur le long terme d’un pays qui ne parvient plus à protéger ses professeurs. Mais cet hommage, en soi bienvenu, donne lieu à un étrange malaise dominé par la peur. Des parents craignent pour la sécurité de leurs enfants. Les autorités redoutent des troubles. Dès lors, la commémoration pourrait être à la carte selon les établissements: ici une minute de silence, là un quart d’heure voire une heure complète de « réflexion et d’échanges », en fin de journée. Bref, « il est nécessaire d’avoir une réponse différenciée selon les établissements et de se montrer souples ». L’hommage serait ainsi, de ce que l’on sait, plus ou moins adapté au cas par cas… Dans une République digne de ce nom, un tel hommage, dès lors qu’il aura bien lieu, ne devrait pas être souple ni sous forme de réflexion et d’échange sur un sujet touchant à un massacre et n’appelant rien d’autre qu’une condamnation ferme et absolue, mais sous la forme d’une lecture obligatoire d’un texte commémorant le martyre de Samuel Paty devant tous les collégiens et les lycéens debout, sans exception, et assortie de lourdes sanctions à la moindre manifestation hostile.

MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

46 commentaires pour Hommage à Samuel Paty: la main ne doit pas trembler

  1. Pierre-Jean dit :

    Pour moi faire un ours d’histoire, c’est parler de César, Jeanne d’Arc, Louis XIV, Napoléon, la liste est longue; et pas montrer des caricatures de Mahomet. Faut pas s’étonner après.

    J'aime

    • Valukhova dit :

      Rigolo : Nouvelle formule chez les professeurs : faire un « ours d’histoire », ce serait faire un cours d’Histoire de France » comme nous l’avons toujours apprise « à l’école ».Sur le coup je me suis dit : un ours dans les salles de cours !!! Mais de nos jours, l’Ecole n’est plus l’école comme la voulait Charlemagne : apprendre quelque chose aux enfants, pour qu’ils sachent se débrouiller dans la vie… qu’est-ce que la vie aujourd’hui… des outils et des jouets encore en plastique… C’est très plastique !!
      Bon week-end !

      J'aime

    • Pierre-Jean dit :

      Bonjour Valukhova,
      Effectivement le clavier de mon IPad m’a joué un tour. Mais c’est très bien comme ça puisque la conséquence en a été que votre matinée a été égayée de façon inattendue : c’est donc toujours bon à prendre !

      J'aime

    • Valukhova dit :

      Merci Pierre-Jean, oui je pense que chaque occasion que je dirais « rigolote » prête à sourire et, finalement, ça fait du bien, quand on est en train de perdre pied au milieu d’un magma politique qui ne changera rien à la situation climatique, mentale, générale que Monsieur René Dumont décrivait déjà si bien dans les années 75/80, lors de ses conférences. Il avait tout dit. Tout prévu. Et 35/40 ans après, il n’y a pas grand chose qui a changé : surtout la mentalité du genre humain…. dont je m’extirpe avec peine… mais sans égoïsme, car je suis la première à aider, quand c’est nécessaire !
      Bien à vous
      MMM

      J'aime

    • Pierre-Jean dit :

      La manie de « faire des débats », c’est aussi un point que personnellement je relève. Faire un véritable COURS, c’est à dire cette situation curieuse où un maître parle à des élèves qui l’écoutent, est-ce encore possible en France aujourd’hui, dans les collèges et lycées ?

      J'aime

  2. Zonzon dit :

    Dans le même jour où Macron et Badinter se congratulèrent au Panthéon, dans le cœur de la basilique maçonne, sur l’abolition de l’abomination de la désolation, Fr2, l’émission « Au bout de l’enquête » de Marie Drucker et Alain Bauer exhuma l’affaire Isabelle Laville, une jeune fille disparue en 1987, dans le temps de Noël à son retour de l’école dans la traversée d’un bois … quasiment un conte de Perrault !

    Il fallut attendre 20 ans pour savoir ce qu’il était advenu de cette personne : la première victime du couple Fourniret.

    Le procès en 2008 fournit un éclairage glaçant sur la personnalité de Fourniret, un homme emplit d’un instinct de domination absolue, quasi métaphysique, aboutissant à l’exécution d’une victime prise au hasard par les rues et les champs … un acte sacrificiel !

    L’existence d’une personnalité de ce type conduit naturellement à la question de la peine de mort.
    Il paraît que les Français y sont majoritairement favorables .

    Bof !

    J'aime

  3. artofuss dit :

    A reblogué ceci sur MEMORABILIAet a ajouté:
    QUAND UN GOUVERNEMENT MONTRE A QUEL POINT IL EST INCAPABLE D’ASSURER LA DEFENSE DE SES CITOYENS , IL FAUT EN CHANGER D’EXTREME URGENCE. QUESTION DE SURVIE …

    Aimé par 1 personne

  4. Georges dit :

    Faut plus s’étonner ,à force de prôner l’effacement de la civilisation européenne .L’ingérence étrangère haineuse plombe nos libertés et pendant ce temps nos armées, qui nous seraient tellement utiles intramuros ,se déploient au Mali et en Afghanistan ….

    Aimé par 2 personnes

  5. Ping : Ecroulement généralisé et tyrannie psychopathe. Le Liban sans courant ; la Chine sans charbon ; le Canada sans vols et l’Amérique sans avions ou sans courrier (vaccin obligatoire) ; la France sans bagnoles ; le monde sans engrais et sans bouffe ;

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.