Le triste abêtissement de la politique française

Finalement, quand on parle du déclin de la France, ce qui est le plus grave, à la source de tout le reste, c’est la montée de l’inintelligence politique, de la bêtise pure et simple. Nous en avons un formidable exemple avec les élections nationales de 2022 qui se profilent. Il ne vient plus à l’idée de personne de s’interroger sur le bilan de 10 ans de socialisme hollando-macronien (libertés, déficit et dettes publics, sanitaire, sécurité, immigration, chômage, pauvreté, etc.) La vérité sur la situation actuelle est passée sous silence. Les rares statistiques qui sortent sont de toute évidence faussées (sur le chômage, nul ne relève l’exclusion des chiffres du chômage partiel, ni la vertigineuse distorsion entre les données de l’INSEE et celles de pôle emploi qui vont de 2 à 6 millions hors chômage partiel). Mais cela n’intéresse personne. La précampagne se présente comme une fuite en avant dans la quête d’un sauveur providentiel, d’un père ou d’un héros national, sans que personne ne relève que cette course est celle qui est imposée par le rythme des apparitions médiatiques. Tout n’est plus que gesticulations, frime, coups de menton, sensationnel, naufrage dans la vanité et le narcissisme obsessionnel. La politique continue de fuir le monde des réalités, emportée dans une bulle de mystification et d’hystérie. Les renégats et les courtisans se déchaînent dans la plus parfaite indignité à la perspective de la réélection élyséenne, comme rendus fous par l’odeur du pouvoir. Le débat d’idées sur des projets concrets et réalistes est totalement éteint. Il a été remplacé par la course éperdue aux sondages, à la quête du sensationnel, aux batailles de coqs à la télévision. L’avenir de la France dans son contexte européen et international est largement oublié et passé sous silence. Tout ceci, à commencer par l’effondrement du niveau intellectuel des milieux dirigeants ou influents, est sans doute le fruit d’un abêtissement de long terme lié à l’effondrement scolaire : 10,6 fautes pour une dictée en 1987 mais 17, 9 fautes en 2015 à la même dictée (EN). D’après le classement Timss de 2019, les élèves Français se classent derniers de l’Union européenne en mathématique et avant dernier dans l’OCDE (devant le Chili). Les Français ne sont que 23ème en lecture et compréhension de texte (PISA). Le pourcentage des élèves de faible niveau en histoire géographie est passé de 15 à 21% entre 2006 et 2012, et celui des élèves de niveau élevé de 10 à 6% (EN). La honteuse image que donne la politique française aujourd’hui est probablement la conséquence de ce phénoménal déclin intellectuel.

MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

78 commentaires pour Le triste abêtissement de la politique française

  1. gauloisrfractaire dit :

    Certes, M. Tandonnet, cela donne vraiment envie de tirer l’échelle. N’est-ce-pas cependant une bonne raison pour s’efforcer de préserver, envers et contre tous, les quelques pépites de bon sens et de culture qui subsistent encore ?

    Aimé par 1 personne

  2. GRIMAULT dit :

    dès la maternelle les enfants sont façonnés pour devenir des adultes bien dans le rang.Les enseignements Montessori ou Freinet permettent beaucoup trop la réflexion ,sans doute sommes nous coupables de ne pas éveiller sur les réseaux sociaux ou autres, l’envie de bousculer l’école publique car ne vous y trompez pas, les dirigeants sortent de l’école alsacienne ou la source dans leur jeune âge ceci explique le classement de notre jeunesse!!

    J’aime

  3. fraternel dit :

    bonjour,
    bref faudra pas s’étonner de la méfiance du peuple envers les politiques;
    qu’avons nous actuellement du zemmour à toutes les sauces un envahissement des sondages tous sans exception (hormis peut etre les petits partis) s’en donnent à coeur joie pour envahir les plateaux télé avec la bénédiction des chaines de télé ben oui çà rapporte
    stop çà suffit on est saturés et fatigués de cette clownerie qui ne fait meme plus rire on a une indigestion de paroles de coups de mentons et voilà t’il pas que edouard philippe y met son grain de sel avec la constitution de son propre groupe.
    comment voulez vous que les françaises et français s’y retrouvent là dans?
    et on en rajoute sur zemmour à 7 mois des présidentielles pour faire peur pour que ce grand guignol politique continue?
    dès que j’entend parler de sondages je zappe fatigué de cette gueguerre intestine de ces propos toujours les memes et gnan gnan et si et si?
    on se croirait aux jeux du cirque
    et ce pouvoir qui n’en fini pas d’installer des comités théodules dignes du concours lepine
    je n’irai pas voter aux présidentielles seulement aux législatives en espérant que l’assemblée nationale ne sera pas qu’une chambre d’enregistrement.
    qu’ils ne s’étonnent pas nos politiques qu’une fore abstention risque de voir le jour des élections;.
    ils n’auront qu’à se prendre à eux memes.

    Aimé par 1 personne

    • Fraternel, oui mais comment faire comprendre aux Français que les législatives sont au moins aussi importantes que les présidentielles? C’est très difficile.
      MT

      Aimé par 1 personne

    • fraternel dit :

      bonjour maxime,
      pour faire comprendre aux français que les législatives sont aussi importantes que les présidentielles faut déjà que nos députés aillent sur le terrain et expliquer aux gens l’importance de cette institution qu’est le parlement.
      au lieu de serrer des mains nos députés feraient mieux pour certains expliquer le role de l’assemblée nationale
      ils pourraient par exemple faire des encarts dans la presse (je pense que leur indémnité n’en souffrirait pas trop )faire des réunions publiques en commençant par le role d’un député et non par des promesses qui ne seraient pas forçément tenables et avec un langage simple et connu de toutes et de tous.
      ensuite qui empecherait le président e l’assemblée nationale d’expliquer le role et le fonctionnement de l’assemblée dans une émission télé?
      il y a tellement de solutions mais nos députés doivent garder leur ego dans leur poche faire preuve d’humilité et peut etre que les gens s’intéresseront à la politique à nouveau.
      bref c’est mon humble avis mais faut qu’ils se bougent le popotin nos élus de l’assemblée pour reconquérir le peuple.
      bonne journée et bon week end à vous et à toutes et à tous.
      maintenant il est vrai que c’est difficile de convaincre les gens mais soyons optimistes sans etre des bisounours.

      J’aime

  4. Mary Preud'homme dit :

    La machine à décerveler marche à pleine gomme !
    Envoyez les flonflons !
    (Alfred Jarry – Valse ou La chanson du décervelage)

    « Voyez, voyez la machine tourner,
    Voyez, voyez la cervelle sauter,
    Voyez, voyez les Rentiers trembler ;
    (Choeur) : Hourra, cornes-au-cul, vive le Père Ubu !

    J’aime

  5. Anonyme dit :

    Maxime, ,,pensez vous que de nombreux Artisans-Commercent ,sont barder de diplômes ,et bien NON ,mon épouse ,dirige notre société ,quatorze personnes ,avec son c,e,p, ,,certes elle était chez ses parents qui avait une entreprise ,CE qui nous empêche de faire ce que l’on veux si , nous avions moins de charges ,de taxes ,de lois qui nous régie ,nous aurions moins de chômeurs ,quand a l « écriture ,avec nos ordinateurs et leurs correcteur ,facile pour de nombreuses personnes, et comme vous le savez, ,je me refuse a cela ,, ,même si cela ne plais pas a certains,,,michel43

    J’aime

  6. Stanislas dit :

    Je suis un poil en désaccord d’observation avec Mr Tandonnet, mais moins qu’un roturier quand même.

    Le bocal politique ne me semble pas répondre à la notion de l’abétissement gratuit, mais à celle de l’intelligence du flouze .. Grosse nuance !!!

    Pour rétamer un pays de 67 millions d’habitants en moins de 18 mois chrono, il ne s’est pas agi de narcissisme obsessionnel ni de vanité, mais au contraire globalement d’effacement méthodique durable d’un tas de chefs…

    Bon c’est vrai de temps en temps on a vu quelques seconds couteaux, en mal de poste en vue , ou ayant envie de réparer, qui une toiture, qui une clôture ou accéder à la propriété dans les îles, faire une déclaration opportune au but recherché du moment, devant une caméra ou un micro qui passait par là.
    il y a d’autres couchés, qui ont enfilé des textes à faire pleurer un canari en cage dans un silence qui leur fait honneur ; même pas un selfie avec le texte…héhéhé. )
    Alors !!! c’est bien de la timidité non ?

    En face du salarié des affairistes internationaux en mission et son prompteur, le neuneurologue myto et le fusible à l’accent du sud inachevé qui n’ont jamais manqué d’air sous virus respiratoire, je n’ai pas vu de renégats…

    Quant au niveau en mathématiques il n’est pas en baisse, il faut juste s’adapter à des méthodologies fluctuantes dans cette matière.
    Moi même, j’ai appris 1 + 1 = 2 avant l’apparition des écrans, j’ai dû mal à m’adapter à 1 + 1 = 3 ou – 2 selon qu’on parle respectivement virus ou économie, je le reconnais..

    J’aime

    • Stanislas, je ne comprends pas où vous voulez en venir?
      MT

      J’aime

    • Stanislas dit :

      MrTandonnet

      désolé d’avoir manqué mon texte…

      Je ne crois pas qu’il s’agisse d’abêtissement général, pas plus qu’il y ait combat de coqs et encore moins qu’il faille faire porter le moment présent aux prédécesseurs nationaux de droite ou de gauche. Ces derniers ont obéi à des forces très puissantes et hors sol qui leur ont fait des propositions qu’ils ne pouvaient refuser. En obéissant ils leur ont donné une puissance qu’il est impossible de maitriser. C’est tout. Nous sommes coincé définitivement. La prochaine présidentielle ne peut être que ce théâtre de guignols.

      D’autre part, je ne perçois qu’une pensée uniforme, pour cacher l’impossibilité de faire autre chose, sous l’emprise de tombereaux de fric gigantesque qui se déverse depuis environ 10 ans partout dans le monde. Quelques intérêts gigantesques privés internationaux tentent d’organiser la récupération de leurs créances irrécouvrables à n’importe quel prix.

      Le monde Politique national est un pouvoir sans pouvoir, déjà liquidé, qui tente de ne pas crever en gesticulant devant des populations qui croient désespérément avoir à faire à des messies qui deviennent leurs tortionnaires pour l’argent.

      Et c’est là que ça devient compliqué en quelques phrases
      Je crois qu’il y a de l’intelligence humaine partout, mais qu’elle a organisé sa dépendance par transfert de résolution des problèmes à des écrans et des bécanes surpuissantes qui annihilent la pensée humaine au lieu de la renforcer..
      Ces derniers mois, le pire de cette utilisation vient d’apparaitre nettement, celle qui consiste à quelques hyperspécialistes cooptés, de mettre des opinions en équations qui seraient capables de prévoir l’imprévisible, l’aléatoire, « le risque ». L’erreur magistrale devient paralysante parce que l’homme ne pensera jamais aussi vite qu’une bécane capable de développer des hypothèses folles en quelques secondes d’un bout à l’autre de la planête.

      La dictature du très court terme fait le reste.
      La pensée politique devrait inclure le fait que les générations se renouvellent en dehors de tout intérêt immédiat de masses d’argent à investir.
      « l’analyse de risque » de la vie par écrans interposé bloque la vie humaine à tout jamais.

      Si le modèle Politique c’est ça, alors notre société est devenue suicidaire, pas abétie, par incapacité de réfléchir posément un avenir acceptable

      Voilà où je veux en venir grosso modo.

      Aimé par 1 personne

  7. nicolasbonnal dit :

    Tenez Maxime (et vos lecteurs humanistes) c’est ici la plus belle correspondance du maître : http://www.bouquineux.com/index.php?telecharger=304&Flaubert-Correspondance_2e_s%C3%A9rie._1850_-_1854.
    Il y a les bêtes, mais aussi les fous. Tocqueville écrit aussi dans ses Souvenirs (de 1848 of course) : J’ai toujours pensé que dans les révolutions et surtout dans les révolutions démocratiques, les fous, non pas ceux auxquels on donne ce nom par courtoisie, mais les véritables, ont joué un rôle politique très considérable. Ce qu’il y a de certain, du moins, c’est qu’une demi-folie ne messied pas dans ces temps-là et sert même souvent au succès. »
    https://fr.wikisource.org/wiki/Souvenirs_(Tocqueville)/Texte_entier

    J’aime

  8. Je me risque au commentaire suivant:

    Je trouve les droites françaises suicidaires, désastreuses, misérabilistes, déclinantes, déprimantes, ne cessant pas de s’entre tuer et de nous annoncer notre mort prochaine et la fin de notre civilisation; les gauches sont divisées durablement avec chez certains des annonces permanentes de la fin du monde, du ciel qui n’en finit pas de nous tomber sur la tête par notre faute notre très grande faute, c’est insupportable.

    Les femmes et les hommes de mon enfance, marqués par deux guerres mondiales, jugeaient que le passé c’était pas bien mais que l’avenir serait radieux. Aujourd’hui le discours dominant c’est demain va être terrible et c’est « Ah combien c’était bien avant » !!!!

    Dernière remarque : comment peut-on affirmer aimer la France et se détester autant entre Français?

    Aimé par 1 personne

    • jfsadys, je ne suis pas sûr qu’au lendemain de la deuxième guerre mondiale, on pensait que l’avenir serait radieux, on s’attendait à une troisième guerre, nucléaire, avec l’URSS de Staline.
      MT

      J’aime

    • @Maxime Tandonnet, certains communistes de mon enfance et adolescence (mais je n’ai su que plus tard qu’ils étaient communistes) croyaient à un monde meilleur et s’ils avaient peur d’une troisième guerre mondiale surtout au moment de la crise des fusées à Cuba ils ne me le montraient pas. Puis viendra plus tard pour eux les désillusions que les droites françaises et les catholiques connaissent aujourd’hui pour d’autres raisons que le stalinisme.

      Aimé par 1 personne

    • jfsadys, ah oui, là je suis d’accord, les communistes croyaient en un avenir radieux.
      MT

      J’aime

  9. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Tout ce que vous écrivez, depuis un certain temps contribue – que vous le vouliez ou non, que vous en ayez conscience ou non – au succès sans précédent d’Éric Zemmour qui fait courageusement face au « triste abêtissement de la politique française ».
    Bravo, continuez dans cette voie, mais sachez que vos amis ne vous diront pas merci !

    Aimé par 1 personne

  10. Gil dit :

    Bonjour

    « Finalement, quand on parle du déclin de la France, ce qui est le plus grave, à la source de tout le reste, c’est la montée de l’inintelligence politique, »

    Tiens donc ! Avec un enseignement devenu une fabrique de crétins (cf, tous les classement internationnaux) qu’espérez vous mon cher MT ? En fabriquants des crétins à la chaîne depuis des années, il arrive un moment ou ça commence à se voir. Nous y sommes. 😉

    Aimé par 1 personne

  11. Papy CBV dit :

    C’est bien connu, en politique, pour prétendre postuler à devenir député, il convient d’être passé par les grandes écoles (Les politiques ne sont pas les seuls à se pavaner !)
    Moi j’ai fait l’ENA donc je suis très intelligent ! Moi j’ai tel et tel diplôme, je suis très intelligent ! Dans les faits que n’entend-on pas dire « Plus ils sont instruits, moins ils sont intelligents ». Ce qui est certain, la politique ne s’apprend pas dans les salons, ou les bureaux de l’Assemblée Nationale, mais plutôt sur le terrain, au contact des gens. (Je me souviens d’un haut responsable de « l’ENA » qui disait sur les étudiants… Ils sont fabriqués sur un moule prédéfini et sont incapables de prendre la moindre décision par eux-mêmes…

    Aimé par 1 personne

  12. MT, tout cela est hélas juste. La nullité de la classe politique et la nullité de la population se confortent mutuellement. Mais quel est celle qui est la plus déterminante ? En d’autres termes l’espoir d’amélioration est il plus à placer dans l’émergence d’une classe politique de meilleure qualité ou dans un sursaut de l’ensemble de la société. J’aurais tendance à penser que c’est l’aspect société et civilisation qui est fondamental. Soit notre civilisation reprend un peu de fierté, de confiance en elle et repart vers l’avant (c’est cela le vrai progressisme et non les délires woke, la repentance et la peur que le ciel nous tombe sur la tête), soit c’est qu’elle est vraiment en phase terminale.
    Pour l’instant le cirque de l’élection présidentielle risque de continuer. Je continue aussi ma réflexion (qui tient de l’amusement, je le reconnais) sur les systèmes de vote. https://voteparliste.azurewebsites.net/

    Aimé par 1 personne

    • JC Barescut, oui, le cirque de l’élection présidentielle ne fait que commencer et nous n’avons pas fini d’en voir…
      MT

      J’aime

    • Bebop76 dit :

      J’ai toujours pensé qu’à quelques détails près la société a les politiques qu’elle mérite (ou qu’elle élit). Je sais c’est basique, et ça hérisse beaucoup de monde.

      J’aime

  13. roturier dit :

    En marge de mon commentaire précédent, quelques chiffres en provenance du journal économique « Les Echos » de ce matin (vu que chez MT il n’y a PAS de chiffres ; enfin… dignes de ce nom).
    https://www.lesechos.fr/economie-france/conjoncture/croissance-la-france-se-pose-en-meilleure-eleve-de-l-europe-depuis-le-debut-du-quinquennat-1352522#utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=idees2_edito&utm_content=20211008&xtor=EPR-6060-%5B20211008%5D

    L’article s’intitule « Croissance : la France se pose en meilleure élève de l’Europe depuis le début du quinquennat ».
    Oui, d’accord…Cela n’arrange pas la tandonnite dépressive aigue de certains ici…

    J’aime

    • roturier, si cet article des Echos était aussi digne que vous le dites, il évoquerait aussi la dette publique de 116% du PIB, le déficit public de 9%, les 3,5 à 6 millions de chômeurs selon pôle emploi + le million de chômeurs partiels jamais pris en compte, les 2 millions de RSA, le déficit commercial de 85 Md, le déclin industriel avec 2 millions d’emplois industriels perdus en 30 ans qui se poursuit. Mais je vous remercie d’illustrer si bien les ravages de la presse servile et la béatitude lèche-bottes de ses lecteurs (voyez comme moi, je reste poli avec vous).
      MT

      Aimé par 3 personnes

    • roturier dit :

      Tout est relatif en ce bas monde.
      Entre croire « Les Echos » et croire Maxime Tandonnet je préfère le premier avec un coefficient d’un milliard.

      J’aime

  14. Anonyme dit :

    le principale ,savoir compter ,Macron et son ministre des finances aurait besoin de leçons ,mais comme se n  » est pas leurs argent, on emprunte a tout va ,le vrais soucis , il va bien falloir rembourser ,et bien , qui va payer,,, NOUS,, comme toujours michel43

    J’aime

  15. roturier dit :

    Soit.
    Admettons que la situation soit aussi sombre que celle que décrit MT (j’ai des doutes mais passons).
    Et que cette évolution soit spécifiquement française (car, comme d’habitude, à lire MT il n’y a RIEN hors de l’hexagone).

    Comment prendre son amnésique « bilan de 10 ans de socialisme hollando-macronien » ?
    Et De Gaulle ? Et Pompidou ? Et Giscard ? Et Chirac ? Et Sarkozy ? (Oui, Mitterrand aussi).

    La situation actuelle, pour le meilleur et pour le pire, est la conséquence des agissements de ces gens-là.
    ET surtout de nos votes. Car c’est NOUS qui votons. Et chaque pays finit par avoir la gouvernance qu’il mérite.

    Cela dit, la vision désespérée des MT et consorts découle d’une ignorance de l’histoire et d’une insuffisance de l’imagination.
    Cela pourrait être bien pire. Et le sera si des gâtés-pourris continuent à cracher dans la soupe.

    J’aime

    • roturier, dans ce billet, je regrette que l’opposition de droite ayant en principe vocation à proposer une alternance à l’équipe actuelle ne se penche pas sérieusement sur son bilan d’une dizaine d’années mais cela ne signifie pas du tout que j’attribue le déclin intellectuel et scolaire à la seule période récente, bien au contraire (voir les données qui sont de très long terme).
      MT

      Aimé par 3 personnes

    • Anonyme dit :

      Roturier JE suis sur que vous n’avez jamais créer une entreprise, Moi et mon épouse TROIS ,la critique est facile ,mais la réalité est tout autre ,et si cela ne vous plais pas ne me lisser pas ,Merci michel43

      J’aime

  16. nicolasbonnal dit :

    Relisez Flaubert, Maxime : « 89 a démoli la royauté et la noblesse, 48 la bourgeoisie et 51 le peuple . Il n’y a plus rien , qu’une tourbe canaille et imbécile. Nous sommes tous enfoncés au même niveau dans une médiocrité commune. L’égalité sociale a passé dans l’esprit. On fait des livres pour tout le monde, de l’art pour tout le monde, de la science pour tout le monde, comme on construit des chemins de fer et des chauffoirs publics. L’humanité a la rage de l’abaissement moral, et je lui en veux de ce que je fais partie d’elle. »
    Et aussi : « Je comprends depuis un an cette vieille croyance en la fin du monde que l’on avait au moyen âge, lors des époques sombres. Où se tourner pour trouver quelque chose de propre ? De quelque côté qu’on pose les pieds on marche sur la merde. Nous allons encore descendre longtemps dans cette latrine. On deviendra si bête d’ici à quelques années que, dans vingt ans, je suppose, les bourgeois du temps de Louis−Philippe sembleront élégants et talons rouges. »
    Correspondance, 1850-1854.

    Aimé par 2 personnes

    • merci Nicolas Bonnal, et j’ai une passion pour son roman Bouvard et Pécuchet, avec son bêtisier final…
      MT

      Aimé par 1 personne

    • E Marquet dit :

      MT,
      Flaubert disait « l’immense bêtise humaine me donne la rage ».

      Si la bêtise est en-deçà du vrai et du faux, elle concerne le sens et le non sens.
      Contrairement à vous, non seulement je n’ai pas la passion de son Bouvard et Pécuchet, mais à chaque essai de lecture, il m’est tombé des mains.
      J’ai cette oeuvre posthume et inachevée, suivie du « dictionnaire des idées reçues » dans une édition de 1923, de la « Librairie-Editeur Louis Conard », place de la Madeleine, à Paris ( çà ne s’invente pas !).

      Ce cogito au second degré, satire burlesque, bouffonnerie grinçante, démonstration par l’absurde de la bêtise objective à la bêtise subjective, sature vite l’esprit.
      Mais cette caricature des autodidactes peut évidemment satisfaire le puissant ego d’une certaine intelligentsia qui, hélas, a souvent moins de bon sens et d’intelligence que la plupart de ces laborieux dont le savoir moins académique est plus en prise avec le réel.

      On peut aussi penser que non seulement je n’ai aucun sens de l’humour, mais qu’en plus je n’ai rien compris à cette oeuvre de fin de vie……

      Aimé par 1 personne

    • E marquet, je l’ai lu il y a très longtemps et ne l’ai pas compris ou ressenti comme vous, j’y ai vu au contraire un tableau sympathique de deux braves quinqua déterminés à s’instruire à tout âge avec un côté humoristique.
      MT

      J’aime

  17. Ping : Le triste abêtissement de la politique française – Qui m'aime me suive…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.