Théories de théories, Charles Dantzig (septembre 2021)

Voici un texte de Charles Dantzig, un écrivain aussi génial que discret qui, faut-il le préciser, n’a rien d’un extrémiste, de droite ou de gauche ou autre. Je n’ai pas encore lu son livre mais l’extrait si dessous, publié par Atlantico, invite à la réflexion.

« Limitations de la liberté́ de circuler, humiliants papiers d’identité́ à montrer à la police pour sortir, médecins de télévision se prenant pour le maréchal Foch, gronderies des ministres qui remplaçaient la politique par la morale, la France pendant les confinements de 2020 fut réduite à l’état de garderie.

En France, quand un politicien ne sait pas quoi faire, il interdit. Extase sous ces confinements où, pendant des mois, des mois et des mois, le pays a été gouverné dans une semi‐dictature. Plus de Conseil des ministres, décisions prises par le président de la République, le Premier ministre et quelques ministres dans des conseils de Défense normalement réservés aux affaires militaires sans aucun contrôle, un état d’urgence sanitaire étant indéfiniment reconduit, l’Assemblée nationale s’étant mise dans une vacance qui n’était pas prévue par son règlement et les corps constitués s’étant empressés d’approuver tout ce que le gouvernement avait demandé, tel le Conseil d’État entérinant une circulaire de la ministre de la Justice prolongeant la détention provisoire (il faut une loi), avant de se précipiter courageusement dans leurs maisons de campagne pour fuir la contagion. La population sidérée approuvait les restrictions de liberté, que les premières à mettre en œuvre étaient les institutions, bien plus dangereuses en période de crise que les individus. Les Français se ruaient vers la servitude. C’est là que j’ai compris comment Pétain avait obtenu les pleins pouvoirs en quelques semaines. Ah comme ils étaient contents, ces gouvernants de partout qui ne détenaient plus de pouvoir sur grand‐chose, d’avoir la Santé pour devenir chefs ! Délices de sadisme ! Prohibitions ! Gronderies ! Sermons ! Menaces ! On semblait ne plus vouloir de démocratie, chacun, par commodité ou par peur, préférant un système électoral républicain d’où les contre‐pouvoirs avaient été chassés. Nous vivions la conséquence de l’intoxication d’un pays entier, depuis 2001, aux mots « sécurité » et « protection ».

Avait‐on jamais confiné la France entière ? Les quarantaines des épidémies de peste bubonique au XIVet au xvsiècles étaient circonscrites. Au reste, avec la faiblesse des forces de police à cette époque et la dilatation de l’État, les Français se seraient révoltés. Dans six cents ans, à moins que l’on ne soit parvenu à l’État totalitaire mondial, on regardera avec désolation et mépris la peuplade arriérée que nous avons été en 2020 ».

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

47 commentaires pour Théories de théories, Charles Dantzig (septembre 2021)

  1. there dit :

    D’accord pour le constat mais pourquoi ajouter à ce tableau le mépris collectif ? « on regardera avec désolation et mépris la peuplade arriérée que nous avons été en 2020 » . Dans cette phrase je lis la honte de l’auteur, ainsi aurait-il dû mettre sa phrase à la première personne, rejeter la faute au collectif est bien laid. Verser des cendres sur notre tête est un sport que beaucoup de français affectionnent. Il serait temps de passer à autre chose , non ?

    Aimé par 1 personne

    • Stanislas dit :

       » rejeter la faute au collectif est bien laid »..;

      restez calme et buvez frais, je l’ai compris différemment, car j’ai lu dans la même phrase « la peuplade arriérée que nous avons été » ; par conséquent j’en ai déduis que l’auteur s’incluait..
      sinon il aurait écrit « la peuplade arriérée que vous avez été ».

      ceci étant dit, faut reconnaitre que nous nous faisons arnaquer par une poignée de truands en beauté. Et ce n’est pas fini.

      J'aime

  2. Stanislas dit :

    Il faut reconnaitre le grand pas hystérique…….heu!! historique de la nouvelle science « épidémiologique » télévisuelle et politique d’une grande finesse stratégique de dressage de la population, faute de pouvoir dresser un virus qui vire, qui mute et circule de plus en plus rapidement.. C’est pas simple, pas la peine d’être scientifique pour savoir qu’arrêter une mouche en vol avec une tapette c’est difficile. La tapette est efficace que quand la mouche arrête de bouger…

    On ne souligne pas assez la lutte des crasses parmi les chercheurs, les toubibs et autres influenceurs de plateaux télés parmi les plus traumatisés pour imposer leurs vues et leurs opinions déglinguées avant d’être passés voir leurs thérapeutes. On peut être traumatisé et ne pas oublier de passer à la caisse ; la culture massive de blé ou d’oseille en labos est bien connue maintenant et répertoriée.
    Les prophètes algorithmeurs ont mis eux, leurs opinions au doigt mouillé en équations. C’est un changement majeur, l’avenir ne connait plus de doute, elle est juste une analyse de risque. Reste plus qu’à consulter l’appli qui vous permettra de connaitre vos chances d’arriver intact en bas de votre escalier pour aller au boulot

    Les décisions politiques ont été d’une rare volonté d’équilibre entre le virus et la population à coup de 135 balles…..fallait bien payer l’arrosage des médias en début de « crise » (600 millions ça se trouve pas sous les pieds d’un virus)..

    D’abord tout le monde au trou pour s’infecter en famille, nuit et jour ; puis compromis historique pour que le virus accepte de ne sortir que la nuit après 18h, 19h plus ou moins .. On remarquera que le virus a dû faire un deal secret pour être moins dangereux au boulot que dans le sport ou les loisirs….ces derniers temps il a tendance à s’attaquer aux jeunes…

    Dernièrement, j’observe que le virus saute exclusivement mais méchamment sur les non injectés ; comment peut il les reconnaitre ?
    Ayant mis un paquet d’hypothèses en balance, sans être scientifique, j’en ai déduit que le nouveau virus du delta du rhume doit être issu d’une hyène. Du point de vue de la politique business et de la culture du blé et de l’oseille, s’il ne se jette que sur les non injectés c’est qu’ils puent…

    Aimé par 1 personne

    • Anne dit :

      A propos des pieds du virus,il y a aussi les yeux du virus.
      Un médecin de plateau télé pour expliquer la mutation du virus aux crétins que nous sommes a expliqué que le virus de Wuhan avait les yeux rouges, alors que le mutant en France avait les yeux bleus ou verts en Italie?

      J'aime

    • Citoyen dit :

       » le nouveau virus du delta du rhume doit être issu d’une hyène  » …??
      C’est parce que la hyène a une haleine très chargée, et que ça pue, Stanislas ?…

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.