Réflexion sur la candidature probable de M. Eric Zemmour

La probable candidature d’Eric Zemmour a l’intérêt de bousculer le système politique français. Depuis presque 5 ans, le despotisme sondagier voue la France à un second tour le Pen/Macron autour de 25/25% chacun et par conséquent à la réélection assurée de ce dernier face à la leader lepéniste. Le dispositif semblait immuable, intouchable, bétonné. La quasi candidature de M. Zemmour introduit une première lézarde dans ce barrage (il y en aura d’autres!). Les sondages le donnent en ce moment à 10 ou 11%. Mme le Pen s’effondre perdant plus de cinq points. Le jeu commence ainsi à se rouvrir car face à l’un des candidats LR au second tour, le président Macron est loin d’être aussi certain de la réélection. C’est la démocratie qui en sort gagnante. Par ailleurs, cette candidature et son succès sondagier soulignent une fois de plus la puissance du conditionnement médiatique, car M. Zemmour tient évidemment son ascension dans les intentions de vote à son exposition télévisuelle intense. Y voir un débordement par le droite du lepénisme affaibli par sa « dédiabolisation » me semble être une erreur de perspective. M. Zemmour est favorable à une assimilation poussée des populations issues de l’immigration (par exemple à travers sa « théorie des prénoms ») bien éloignée des thèses lepénistes les plus traditionnelles. Non, sa réussite sondagière est d’une autre nature. Surexposé médiatiquement, mais en parallèle pourchassé, maudit, viscéralement détesté, vomi, persécuté par quasiment tout le gratin des commentateurs, intellectuels, vedettes du showbiz, experts de toute sorte, à travers un mécanisme de surexposition/lynchage médiatique d’une rare hypocrisie, il s’impose comme le gibier de potence et le pestiféré absolu de la société médiatique. C’est ainsi que sa candidature devient un point de ralliement de nombreux électeurs qui à travers lui expriment leur rejet d’un système politico-médiatique. Mais autant le dire tout de suite, M. Zemmour ne sera jamais élu président de la République (et heureusement pour lui): infiniment trop clivant pour mobiliser jusqu’au bout le pouvoir médiatique en sa faveur (contrairement à l’actuel occupant de l’Elysée) et surtout, espérer pourvoir réunir à la fin 51% des électeurs. Peut-être que sa candidature, en secouant le cocotier, rouvre une chance à la droite à condition qu’elle sache s’en emparer. Mais nous n’en sommes pas là.

MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

78 commentaires pour Réflexion sur la candidature probable de M. Eric Zemmour

  1. Citoyen dit :

     » La probable candidature d’Eric Zemmour a l’intérêt de bousculer le système politique français.  »
    Voila … Le premier intérêt de sa présence est de bousculer la fourmilière … et plus si affinité …
    Le plus grave dans la période actuelle, ne tient pas dans ce qu’est la racaille des polytocards socialo-pastèquo-marxistes, et à ce qu’ils font … Ce qu’ils font est tout à fait normal, eu égard à ce qu’ils sont. C’est conforme à leur nature. Il n’y a donc pas lieu de s’en étonner.
    Non, ce qui est extrêmement grave en ce moment, est le silence assourdissant des LR, en face des actions délibérées, de destruction de ce pays.
    Et, qui ne dit mot consent …
    Ce qui en dit long sur leur capacité à relever le défi …

    Aimé par 3 personnes

  2. Freddie dit :

    Une chance à la droite ?
    Quelle droite ?

    Aimé par 1 personne

  3. Papy CBV dit :

    Sondage LR sur la présidentielle, ou la machine à perdre et à diviser, comme pour la présidentielle de 2017.
    Il semblerait que la débâcle de 2017 n’ait pas servie de leçon et soit passée au rayon des oubliettes. Et pourtant à l’époque j’avais prévenu du risque de pollution par la gauche (socialistes et autres) Résultat une fessée magistrale dont les Républicains vont avoir du mal à refaire surface.
    La primaire ouverte de la droite et du centre était une élection primaire organisée les 20 et 27 novembre 2016 par Les Républicains (LR), le Parti chrétien-démocrate (PCD) et le Centre national des indépendants et paysans (CNIP) afin de désigner un candidat commun représentant la droite et le centre à l’élection présidentielle française de 2017. Résultat « Un Waterloo de les Républicains » La primaire ouverte est passée de « faiseur de champion à machine à diviser et à perdre ». Dans la réalité la primaire n’a été jusqu’à présent qu’un moyen pour essayer qu’un camp ne se divise et c’est pourtant le contraire qui se passe à chaque fois. En réalité ce sont les médias et les sondeurs complices qui fabriquent les candidats.
    Lorsqu’un parti sombre dans l’hystérie sondagière et, en est réduit à présenter des candidats qui ont claqué la porte pour aller voir ailleurs « si la soupe est meilleure » comme Xavier Bertrand, Valérie Pécresse, Michel Barnier ou Eric Ciotti, ce parti fait bien la démonstration qu’il est en état de faiblesse et le pire, « personne dans ses rangs pour prendre les rennes et guider le parti ».

    Aimé par 2 personnes

  4. Ping : Réflexion sur la candidature probable de M. Eric Zemmour Par Maxime Tandonnet – Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances

  5. Gribouille dit :

    « Y voir un débordement par le droite du lepénisme affaibli par sa « dédiabolisation » me semble être une erreur de perspective. M. Zemmour est favorable à une assimilation poussée des populations issues de l’immigration (par exemple à travers sa « théorie des prénoms ») bien éloignée des thèses lepénistes les plus traditionnelles. »

    Oh, vous savez, les lepénistes traditionnels ou les zemmouriens n’ont pas de « thèses ». Ils ne sont pas assez intelligents pour cela, d’ailleurs ils ne votent que par culte de la personnalité.

    C’est plutôt vous qui, en tant qu’énarque sophistiqué et historien, avez une thèse, celle qu’on pourrait donner la citoyenneté française à tout un chacun (*) et qu’automatiquement, par vertu de la terre française, ils concevront un amour immense pour la France éternelle.

    Malheureusement, votre thèse est fausse. Tel est le problème(**), et la raison pour laquelle les gens cherchent (eux aussi) à vous remplacer.

    (*) immigrés venus en Europe de l’Ouest par intérêt économiques, factions du FLN purgées du sommet de l’Etat algérien, personnes que les précédents sont allés chercher au bled dans le cadre du regroupement familial, caractériels ne s’entendant pas avec leur propre gouvernement de tous les continents au titre du bien-nommé droit d’asile…

    (**) plutôt que le système présidentiel, les sondages, les médias, ou l’effondrement éducatif

    J'aime

  6. Duff dit :

    Bonjour à tous,

    Entièrement d’accord avec ce qui est écrit. Je pense que les chances d’Eric Zemmour sont très minces mais il a le mérite de libérer la parole et par contraste, faire prendre conscience de la faiblesse intellectuelle, du manque de courage de la classe politique traditionnelle.

    Quand Zemmour soulève des lièvres, les candidats LR se battent avec des mesurettes insignifiantes, techniques dignes du collaborateur ministériel qu’ils ont tous été qui tentent de rédiger un projet de loi, un de plus qui ne changera rien. Faut-il sucrer les allocations chômage à un récalcitrants après 2 ou 3 refus? Est-ce sérieusement comme ça qu’on va s’attaquer au chômage de masse? (Barnier) Ou faut-il que les présidents de région se transforment en concessionnaires automobiles? (Bertrand)…

    Dernier point, puisque MLP est partie pour être à nouveau battue, à quoi bon s’en débarrasser avant le premier tour de l’élection présidentielle? Comme vous je n’ai pas envie de choisir entre un Macron dont j’espère qu’il corrigera ses défauts (je n’y crois absolument pas du reste) ou un LR qui doit être crédible sur les thèmes régaliens et économiques et ne pas trahir, comme d’habitude depuis 30 ans, ses paroles (les français n’y croient plus).

    En cela la candidature Zemmour pourrait bien forcer, on pense naturellement à LR, à faire émerger du neuf et enfin aller au fond plutôt que de rester sur l’écume, des mesurettes cosmétiques qui n’intéressent plus personne. Réponse samedi pour commencer, une désignation fermée du candidat signerait un arrêt de mort compte tenu de ce contexte, il paraît que c’est parti pour…

    cdlt

    Aimé par 1 personne

  7. Jojo dit :

    Bonjour à tous,
    Merci pour ce billet, Maxime. Je repense à René Descartes (le Discours de la méthode), et je m’interroge sur l’intérêt qu’aurait notre « élite » à détruire notre pays. Destruction qui apparaît flagrante, sauf à avoir de la peau de saucisson sur les mirettes.
    Le bon sens ! Un vœu pieux. Je souhaite que les candidats se réveillent pour sauver ce qui reste de notre beau pays.

    « Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée : car chacun pense en être si bien pourvu, que ceux même qui sont les plus difficiles à contenter en toute autre chose, n’ont point coutume d’en désirer plus qu’ils en ont. En quoi il n’est pas vraisemblable que tous se trompent; mais plutôt cela témoigne que la puissance de bien juger, et distinguer le vrai d’avec le faux, qui est proprement ce qu’on nomme le bon sens ou la raison, est naturellement égale en tous les hommes; et ainsi que la diversité de nos opinions ne vient pas de ce que les uns sont plus raisonnables que les autres, mais seulement de ce que nous conduisons nos pensées par diverses voies, et ne considérons pas les mêmes choses. Car ce n’est pas assez d’avoir l’esprit bon, mais le principal est de l’appliquer bien. Les plus grandes âmes sont capables des plus grands vices, aussi bien que des plus grandes vertus; et ceux qui ne marchent que fort lentement peuvent avancer beaucoup davantage, s’ils suivent toujours le droit chemin, que ne font ceux qui courent, et qui s’en éloignent»

    Aimé par 2 personnes

  8. Timéli dit :

    Tout à fait d’accord pour dire que Eric Zemmour n’a aucune chance d’être élu (comme d’autres candidats qui se sont déjà déclarés), mais qu’il représente le clan des « ras-le-bol des politiciens m’as-tu vu ». D’où ma question : qui a intérêt à ce que Zemmour se présente à la présidentielle de 2022 ? Autrement dit, qui lui finance sa campagne ? Pour ma part, dans la candidature de Zemmour, je vois un émiettement des voix lepénistes. Marine Le Pen donne, en effet, aujourd’hui, l’image d’une éternelle perdante sur laquelle on ne mise plus désormais grand chose, même si elle conserve de nombreux adeptes, pas toutefois autant que par le passé. En grignotant une partie de son électorat, Zemmour risque de l’empêcher d’être présente au seconde tour. Même si ma réflexion est réductrice, ne serait-ce pas la Droite qui aurait mis « sur le marché » Eric Zemmour pour voir ainsi son candidat (ou l’un des leurs) au second tour ? Pourquoi pas !!!…

    J'aime

    • Monique dit :

      Timéli, je suis d’accord avec vous, MLP est la machine à perdre, il me semble que nous avons maintenant suffisamment de recul pour le comprendre. MLP c’est la voie royale pour Macron, d’ailleurs dans les sondages, on en parle comme si les jeux étaient faits.
      Quant à Zemmour, il est le seul à pouvoir déstabiliser et le RN et LR, je lis qu’il a aussi le soutien de Marion Maréchal ainsi que celui de Frédéric Poisson, et d’autres venus d’autres droites. Il est possible que l’électorat du RN tombe dans la manne de Zemmour, on se souvient aussi d’Eric Ciotti est prêt à voter Zemmour contre Macron. Avec son choix des candidats, la droite se suicide à nouveau.

      Aimé par 1 personne

  9. francois dit :

    Zemmour est brillant, extrêmement brillant
    Zemmour n’est même pas candidat à la présidentielle, que déjà les chiens sont lâchés. Sur LCI et BFM ils sont venus ils sont tous là pour le démolir, chaque analyse est tendancieuse. Je suis écœuré de la virulence des attaques de la part du monde financier, des médias et des politiques de tout bord envers E Zemmour qui n’est même pas déclaré candidat, ça montre la frousse que son éventuelle candidature inspire. J’imagine sans mal le déchaînement de calomnies, diffamations, désinformations, méchanceté, mensonges, peut être même des recours en justice divers et variés, que pourrait entrainer sa candidature. Une chose est certaine il a déjà gagné car tout ce qu’il dénonce depuis 25 ans sont repris en coeur par tous les candidats. Il a cassé les codes et chacun des candidats déclarés s’empare de ses thèmes, de ses analyses.

    Aimé par 3 personnes

    • Jojo dit :

      Bonjour et merci pour ce commentaire.
      Zemmour fait peur.
      Il a le mérite de soulever le tapis pour montrer la poussière. Et pour notre « élite », faire le ménage exige beaucoup de courage, car il y a du boulot ! Alors les détracteurs de Zemmour deviennent méchants, des roquets sans envergures qui aboient fort pour qu’on ne parle surtout pas des vrais problèmes. En 2017, on n’avait jamais autant parlé de costumes … heureusement on nous a épargné les cravates et autres chemises !
      Le chantier du redressement de la France est immense … il faudra du courage … de la volonté … de l’autorité … de l’intelligence … avons-nous un personnage à la hauteur de ce défis ? Les français sont à sa recherche. A mon sens, il faudrait qu’ils soient plusieurs, et qu’ils s’entendent bien. L’espoir fait vivre, dit-on !

      Aimé par 2 personnes

  10. francois dit :

    Zemmour est brillant, extrêmement brillant et c’est ce qui dérange. Zemmour n’est même pas candidat à la présidentielle, que déjà les chiens sont lâchés. Sur LCI et BFM ils sont venus ils sont tous là pour le démolir, chaque analyse est tendancieuse. Je suis écœuré de la virulence des attaques de la part du monde financier, des médias et des politiques de tout bord envers E Zemmour qui n’est même pas déclaré candidat, ça montre la frousse que son éventuelle candidature inspire. J’imagine sans mal le déchaînement de calomnies, diffamations, désinformations, méchanceté, mensonges, peut être même des recours en justice divers et variés, que pourrait entrainer sa candidature. Une chose est certaine il a déjà gagné car tout ce qu’il dénonce depuis 25 ans sont repris en coeur par tous les candidats. Il a cassé les codes et chacun s’empare ses thèmes, de ses propositions, de ses analyses.

    Aimé par 1 personne

  11. francvois dit :

    Zemmour est brillant, extrêmement brillant et c’est ce qui dérange. Zemmour n’est même pas candidat à la présidentielle, que déjà les chiens sont lâchés. Sur LCI et BFM ils sont venus ils sont tous là pour le démolir, chaque analyse est tendancieuse. Je suis écœuré de la virulence des attaques de la part du monde financier, des médias et des politiques de tout bord envers E Zemmour qui n’est même pas déclaré candidat, ça montre la frousse que son éventuelle candidature inspire. J’imagine sans mal le déchaînement de calomnies, diffamations, désinformations, méchanceté, mensonges, peut être même des recours en justice divers et variés, que pourrait entrainer sa candidature. Une chose est certaine il a déjà gagné car tout ce qu’il dénonce depuis 25 ans sont repris en coeur par tous les candidats. Il a cassé les codes et chacun s’empare ses thèmes, de ses propositions, de ses analyses.

    J'aime

  12. Carole B dit :

    Pour paraphraser Louise, je suis toujours amusé du procès fait, aux aspirants « dérangeant », en incompétence. Je n’ai pourtant pas souvenir qu’un candidat, n’en ait pas fait grand étalage une fois devenu président élu
    Un point de détail, les réactions, suite au passage de M.Zemmour à l’émission proposée par M.Ruquier et sa proposition s’agissant des « prénoms » ( je tiens à préciser que je ne la trouve pas judicieuse, si ce n’est à souligner l’échec de l’assimilation), ont été unanimes dans la sphère politico-médiatique se partageant entre indignation, provocation et incongruité.
    Que son interlocutrice ait commencé sa question par (en teneur) :  » qu’allez vous dire aux 8 millions de musulmans vivant en France  » n’a par contre rencontré aucuns échos, pourtant révélatrice des mensonge et occultations auxquels se livrent la caste journalistique. 8 millions, un chiffre immuable, d’une constance surprenante depuis 20 aux regards de l’immigration incontrôlé, et de la forte natalité chez les populations partageant cette obédience, mais toujours asséné comme le reflet d’une réalité, la leur.

    Aimé par 2 personnes

  13. alexrebelde dit :

    Ce pays où j’ai été instruit est aux mains des politiciens qui ont fait de la politique leur métier et qui ne roulent que pour eux-mêmes. Aux mains de différents corporatismes. Aux mains des hauts fonctionnaires et fonctionnaires d’état qui freines des quatre fers pour que rien ne change.
    En fait, ce pays est sinistré.
    Sinistré politiquement…
    Sinistré économiquement…
    Sinistré socialement…
    Complètement sinistré !

    Aimé par 1 personne

  14. Gerard Bayon dit :

    @ode.
    Merci de votre commentaire.
    Pour devenir président de la République il ne suffit pas d’être un bon polémiste et un fin connaisseur de l’Histoire de France.
    Quelques jours après le 24 avril 2022, le futur président sera en responsabilité et devra alors faire face immédiatement à tous les évènements qu’ils soient nationaux ou internationaux. Cela nécessite des connaissances et des contacts que seuls les professionnels de la politique ou des grands dirigeants possèdent. On peut le regretter mais c’est ainsi.
    Parler à J. Biden, à V. Poutine ou à un prince d’un petit émirat ne s’improvise pas et nécessite un minimum de connaissances géopolitiques qui ne s’apprennent pas en quelques semaines.
    Par ailleurs, la personne d’E. Zemmour, même si elle est appréciée par de nombreux Français parce qu’il dénonce des évidences volontairement tues par les politiciens de métier et les médias par pure veulerie et couardise, est très loin de fédérer une majorité de Français.
    E. Zemmour devra aussi se colleter aux puissants groupes de médias (Bolloré, Lagardère…..) qui sont déjà tellement dépendants du pouvoir et de la droite dite républicaine et qui ne manqueront pas de lui tendre tous les chausse-trapes possibles (comme la une d’un hebdomadaire cette semaine) .
    Cordialement.

    J'aime

    • Yanka dit :

      « Parler à J. Biden, à V. Poutine ou à un prince d’un petit émirat ne s’improvise pas et nécessite un minimum de connaissances géopolitiques qui ne s’apprennent pas en quelques semaines. »

      Vous prenez Zemmour pour un gamin qui n’a pas fini ses études ? Un béjaune ? 30 ans qu’il discute avec des présidents de la République et des puissants. Il a été invité par Orbán a Budapest, Orbán qui est tout de même le plus grand chef d’état européen après Poutine. Quelles étaient les habilités de Hollande, ce jars joufflu, à discuter avec des dirigeants de pays prestigieux ? Et Sarkozy sévèrement remis à sa place de nabot politique à grand caquet par Poutine ? Et Macron, tout juste bon à se laisser prendre la main par Trump et a être emmené comme un insignifiant au sourire benêt ? Quand les chefs d’état étrangers voient Macron arriver, ils gloussent : un coq s’en vient voir les lions, pensant qu’ils sont comme lui des chapons à crête mordorée !

      Aimé par 3 personnes

    • Pheldge dit :

      parce que vous croyez que nos derniers présidents étaient « formés » pour échanger avec les chefs d’états étrangers. Déjà, ça n’arrive pas le lendemain de l’élection, du moins à part pour recevoir des félicitations. Le PR élu a le temps de s’entourer de conseillers, qui eux ont des pros au sein par exemple du ministère des affaires étrangères pour leur exposer l’état des lieux, et leur recommander tel ou tel sujet. Un âne peut diriger, à condition de savoir cheffer comme disait Chirac.

      Aimé par 1 personne

    • Gerard Bayon dit :

      @Yanka
      Allons allons, restons un petit peu sérieux…..
      V Orbán n’est que le 1er ministre d’un petit état européen de moins de 10 millions d’habitants ……de là à dire qu’il est « le plus grand chef d’état européen après Poutine »….
      Vous m’avez bien fait rire. Merci.

      J'aime

    • Pheldge dit :

      « le plus grand chef d’état européen après Poutine » n’est pas synonyme de « chef du plus grand état après la Russie », ça exprime une opinion sur la personne, responsable d’un état, et qui a du caractère, et ne se plie pas aux diktats progressistes débiles, comme personne ne sait plus le faire en France. Un tour d’horizon rapide confirme ce constat, il est hélas le seul !

      Aimé par 4 personnes

  15. cyril dit :

    bonjour à tous,
    je n’attends rien des élections de 2022 : qu’a fait Macron ? veut on 5 ans de chaos en plus ? l’arrogance et le mépris du peuple ont engendré la crise sociale, la violence urbaine avec les gilets jaunes; la crise du covid a tout paralysé et le gouvernement pris de panique a écrasé les libertés; Qu’a fait Mme le Pen ? rien à part être dans l’opposition. Mr Zemmour ? un écrivain médiatique, seulement.

    J'aime

  16. Koufra dit :

    Qui sera élu ? La réponse quelques lignes plus bas!

    Mélenchon sera à 12%
    Macron sera à 12%
    Pecresse 12%
    Bertrand 12%
    Le pen 12%
    Rousseau 12%
    Zemmour 12%
    Hidalgo 12%

    Zemmour affaiblit Le Pen mais prendra aussi les voix de LR qui n’a pas de candidat.

    Bertrand, pecresse et Macron sont sur le même cœur électoral et s affaibliront les uns les autres.

    La division règne à gauche… au centre et à droite.

    On risque donc d avoir strictement et aléatoirement n’importe qui au second toit pour que les epsilons de voix…

    On pourrait très blen avoir un second tour Rousseau / Melenchon …

    Cette élection promet d être détestable et le résultat médiocre.

    Personnellement… je finis par me dire que la royauté avait le mérite de nous éviter ce cirque.

    Amitiés

    Koufra

    Aimé par 4 personnes

  17. Triomphe de l’Etat-PS comme toujours. Zemmour c’est la candidature idiot-visuelle, le bouc émissaire de l’antiracisme laïcard, l’armée de réserve médiatique. Macron va tout écraser et les Français auront celui qu’ils méritent. Les mécontents reliront Marx (sur Napoléon III, son grand ancêtre) :
    « C’est ce qui explique le morne désespoir, l’effroyable sentiment de découragement et d’humiliation qui oppresse la poitrine de la France et entrave sa respiration. Elle se sent comme déshonorée. »

    J'aime

    • there dit :

      « les Français auront celui qu’ils méritent » et encore un ! Ca ne vous suffit pas de vivre dans l’imposture, il vous faut en plus en assumer la paternité ? Car vous en faites partie de « les français » , n’est ce pas ? Alors vous vous jugez coupable j’imagine . Ils sont quand même forts ces manipulateurs : ils vous brutalisent et vous en font porter la faute , c’est finalement assez classique, beaucoup de femmes battues tiendront le même discours … Mais bon libre à vous.

      Aimé par 2 personnes

    • Yanka dit :

      Nicolas Bonnal, j’aime vous lire, mais Macron ne va pas tout écraser. Les présidents réélus, c’est fini. Il va se passer quelque chose, vous allez voir, et que les deux andouilles qu’on nous promet au second tout n’y seront ni l’une, ni l’autre. Y’a d’la rumba dans l’air, comme chantait l’autre.

      Aimé par 1 personne

  18. Pradault Louise dit :

    @Gerard Bayon lugardon et Christophe
    Vous semblez être bien plus exigeants pour un éventuel candidat que vous l’avez été avec les anciens présidents élus, mais comparer Zemmour à Coluche fait douter de votre discernement et votre sérieux. Même talentueux il s’agit de personnages qui ne jouent pas dans le même registre .
    Zemmour est avant tout sincère, il n’esquive pas les questions, il sait écouter et est indéniablement intelligent, de la race de ceux qui se mettent en question. Sa culture tant historique que littéraire l’élève à un niveau souvent supérieur à ses confrères et …il aime notre pays.

    Pour ces raisons je ne lui souhaite pas d’entrer dans la fosse aux lions même si la perspective d’un face à face avec Macron serait pour beaucoup d’entre nous un pur délice.

    Aimé par 4 personnes

    • Gerard Bayon dit :

      @Pradault Louise
      Vous semblez avoir mal lu mon commentaire, ou peut-être me suis-je mal exprimé. J’ai simplement voulu dire que la candidature potentielle et éphémère d’E. Zemmour ne constitue qu’un phénomène de provocation et de perturbation de la campagne électorale, comme l’avait été la candidature de Coluche. Bien loin de moi l’idée de comparer ces deux personnes si différentes.
      E. Zemmour a de nombreuses qualités mais il ne dispose certainement pas de toutes celles nécessaires pour diriger un pays et notamment celle de fédérer une nation.
      Cordialement

      J'aime

    • Louise Pradault, bonjour. Bien sûr que Coluche ce n’est pas Zemmour et que Zemmour ce n’est pas Coluche. Si j ‘ai eu la même pensée que Gérard Bayon c’est pas rapport à l’aspect médiatique de leur personne. Coluche avait un côté gavroche. Il s’en prenait aux riches, aux notables mais il avait aussi un regard critique sur les gauches de son époque. Il avait un nombre important de fans. Il a été un influenceur de son vivant et il l’est encore à travers les Restos du Coeur. Zemmour est un brillant intellectuel. Il a ses fans lui aussi. Il est lui aussi un influenceur. Il a un regard critique sur les gauches actuelles et il est un influenceur sur les droites actuelles de notre pays. Les deux sont médiatiques. Mais ce n’est pas suffisant pour devenir président de la République.

      Ce matin j’ai parcouru rapidement un article du journal Marianne. Je le résume rapidement. Il y a toujours eu des changements climatiques depuis que la Terre est Terre. Par contre il y a un phénomène nouveau sur Terre : en 1950 deux milliards et demi de terriens, aujourd’hui un peu plus de 7 milliards et demain 11 milliards.

      Comment allons-nous gérer cet état de fait?

      J'aime

    • Pheldge dit :

      et allons-y, encore une peur de mourir ! décidément le millénaire a 20 ans, mais on n’en sort pas : on va tous mourir, c’est horrible ! « Qui contrôle la peur contrôle les âmes » a dit Machiavel. Les peurs paniques, annihilent la réflexion et l’esprit critique, et provoquent une recherche de protection de l’état ou du tyran.
      Et pour ce qui vous inquiète, un indice, Malthus s’est trompé !

      Aimé par 1 personne

    • Pheldge, bonjour. J’ai survolé hier matin l’article de Marianne. Je n’y ai pas percu de peur de mourir. Je trouve même qu’il souligne l’extraordinaire vitalité de l’espèce humaine. Je le relirai peut-être ce soir ou demain. Perso je me suis interrogé sur la gestion présente et à venir de l’eau, des terres agricoles, sur l’organisation sociale politique économique à venir des villes toujours plus grandes, sur l’avenir de la campagne et des déserts où je vis. Non je ne l’ai pas perçu à première lecture très rapide comme particulièrement mortifère. Je pense aussi que nous verrons encore des évolutions technologiques qui vont changer nos vies comme ont changé nos vies la machine à vapeur, l’imprimerie, le moteur à explosion, le moteur à réaction, le moteur des fusées, l’informatique, l’intelligence artificielle, les robots, la pilule contraceptive, les satellites, les chaînes de télé par satellites, internet, les téléphones portables etc…etc… Les êtres humains ont la vitalité du chiendent.

      J'aime

  19. Liber dit :

    Non en effet, E. Zemmour ne sera jamais Président de la République, car de toute façon, si sa candidature commençait à rencontrer un succès tel qu’il deviendrait dangereux pour les « nomenklaturas » en place, on lui trouvera bien vite un viol commis il y a 30 ans, une fraude fiscale, ou tous autres babioles ‘juridico-médiatique » qui l’écarteront sans ménagement de la course au Trône.

    Au point où nous sommes parvenus, un petit AVC soudain ou un infarctus imprévu ne m’étonnerait guère plus ! L’oligarchie de 2017 avait quand même évité cela à F. Fillon, mais les choses évoluent vite dans notre « démocratie » post moderne.

    Et puis, quand dans le projet de budget 2022 celui de la culture augmente d’entre 7 à 8 milliards d’euros (le chiffre varie selon les médias) pas question de laisser un trublion venir contester l’arrosage des copains.
    De même d’ailleurs pour le budget de l’immigration.

    Un peu « hors sujet ». J’ai reçu aujourd’hui, comme sans doute des millions de « vieux », un mail de « l’assurance maladie » m’enjoignant de prendre RV pour ma troisième dose de vaccin.
    Mais non, il ne s’agit pas d’une dictature sanitaire !! J’avais été obéissant pour les deux premières, pas sûr que je le sois pour celle là !

    Je remercie vivement Mr Véran et tous les scribouillards du ministère de se préoccuper de ma santé, mais il me vient maintenant quelques envies de rejouer 1789.

    Si ce n’est Zemmour ce seront peut-être quelques « Gilets Jaunes », « blancs » « rouges » ou « bleus » avec force piques et fourches.

    L’espoir fait vivre !!

    Aimé par 3 personnes

    • Anonyme dit :

      @liber
      Je partage votre point de vue..solidarité entre « vieux » ou bien lassitude de ceux qui ont de l’expérience ? Quoi qu’il en soit nous gardons l’envie de mordre ,et c’est même cela qui est le signe de notre vitalité , laquelle semble encore en déranger plus d’un (puisqu’il est question d’euthanasie…)
      Serions nous le dernier bastion?

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.