10 000 médecins suspendus?

Ils semblerait (à confirmer) que plus de 10 000 médecins (sur environ 150 000), soient en cours de suspension ou risquent d’être suspendus pour avoir refusé de se faire vacciner contre le covid 19. Si c’est vrai, j’insiste, si et seulement si c’est vrai, nous sommes toujours dans la logique du coup de menton et de l’autoritarisme obtus. Les médecins ont fait dix ans d’études, parfois plus, pour apprendre le beau métier de soigner, guérir ou apaiser la souffrance. On oppose des coups de mentons bureaucratiques à la science et à l’expérience. Rien n’est plus étrange que cette suspension pour refus de vaccination: aujourd’hui, les tests de dépistage sont extrêmement rapides, répandus et efficaces: résultat en quelques minutes. Si l’objectif était vraiment d’éviter que des médecins ne prennent le risque de contaminer leur patient, il suffisait de leur demander de se faire tester avant de prendre leur service ou en cas du moindre doute. D’ailleurs, une telle solution eût été plus efficace que l’obligation vaccinale dès lors que le vaccin (semble-t-il) protège des formes graves du covid 19 mais n’empêche pas à coup sûr la contamination. Telle est la France d’aujourd’hui et sa logique triomphante du coup de menton bureaucratique contre la confiance, le dévouement et la science. Le sujet n’est pas vraiment de protéger les patients – le test eût été une bien meilleure solution – mais de faire plier les médecins récalcitrants, les soumettre au nouvel ordre moral ou sanitaire. 10 000 médecins en moins – dans l’indifférence, la passivité, la lâcheté générales – alors que la France, confrontée aux déserts médicaux, a tant besoin de ses médecins…

MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

55 commentaires pour 10 000 médecins suspendus?

  1. sebalex44 dit :

    L’affaire des sous-marins australiens va encore accroître la volonté d’opprimer le peuple.
    Comme ce qui avait suivi la gifle…

    J’aime

  2. Georges dit :

    10.000 thérapeutes qui n’exercent plus leur art ,méchant et stupide déficit ….si c’est vrai….

    J’aime

  3. fraternel dit :

    le médecin généraliste de l’ile aux moines vient de déposer sa plaque
    elle venait juste de remplacer un médecin partant à la retraite
    nous vivons effectivement dans une dictature sanitaire n’en déplaise à certains
    déjà nous avons un désert médical faut il maintenant empecher les médecins de soigner?
    celà me fait penser à la naturopathe qui s’occupe de l’hydratation du colon de ma compagne cette dernière ayant des problèmes intestinaux bon çà fonctionne bien et tant mieux.
    par contre certaines (allons dire clientes le mot patiente étant tabou en médecine naturelle et pourtant il y aurait à faire mais bon)se sont offusquées que cette naturopathe ne s’est pas fait vacciner.quel scandale!
    mais bizarrement les memes qui la critiquaient sont venues chez elles pour trouver une solution contre les effets indésirables du vaccin
    cette naturopathe n’ayant pas d’envie de vengeance leur a donné ce qu’il fallait.
    quel paradoxe!

    Aimé par 2 personnes

    • Dorine dit :

      Les médias ne sont que des charognards. Ils transforment la réalité en fonction de ce que cela peut leur rapporter. L’histoire de la femme médecin généraliste de l’ile aux moines est plus complexe que la conclusion simpliste et propagandiste des médias.

      J’aime

  4. Nemrod dit :

    L’Alpha et L’Omega de l’arnaque est la contamination par les asymptomatiques.
    Elle doit exister mais reste mineure dans la dynamique de l’épidémie…les contagieux sont ceux qui toussent, crachent, ont la diarrhée, vomissent…pas besoin d’être un grand épidémiologiste.
    D’ailleurs une étude faîte par les chinois à Wuhan sur des millions de patients est en ligne depuis 18 mois…mais no comment !
    C’est ce qui justifie tout le reste et c’est d’ailleurs ce qu’on nous a martelé dès le début.

    Aimé par 1 personne

  5. sebalex44 dit :

    « C’est la catastrophe. » Monsieur X, maire de Y, pèse ses mots. Depuis le 15 septembre, date d’entrée en vigueur de l’obligation vaccinale contre le Covid-19, notamment pour les professionnels du secteur de la santé, l’un des deux médecins généralistes de Y ne peut plus exercer car il n’a pas fourni son certificat de statut vaccinal.
    Ils sont huit médecins libéraux dans ce département peu peuplé, quatre spécialistes et quatre généralistes selon les données de l’ARS, à être suspendus, comme le prévoit la loi lorsque l’obligation vaccinale n’est pas respectée. Les professionnels concernés ont reçu un courrier pour le leur notifier. « J’ai essayé d’alerter toutes les instances, déplore le maire. Dans les territoires ruraux, nous sommes déjà en manque de généralistes et de professionnels de santé… »
    Le maire s’interroge désormais quant à la prise en charge de la patientèle du docteur suspendu. « La deuxième médecin installée va tenter de prendre le relais, mais on va l’épuiser. » Le médecin suspendu avait une clientèle de 800 patients créée en 3 mois.
    L’inquiétude est la même à Z où l’un des deux médecins est, lui aussi, suspendu. « La deuxième médecin de la commune va reprendre quelques patients, mais elle ne pourra pas tout absorber, explique le maire de Z. On essaye de recruter un autre médecin en multipliant les conditions attractives. On espère bien trouver quelqu’un, mais cela reste inquiétant. »
    Les deux autres généralistes suspendus exercent à W.
    Le président du conseil de l’ordre des médecins du département estime qu’il est encore « un peu tôt » pour dresser un état des lieux de la situation car « nous en sommes encore au stade des investigations » Il pense que la situation à Z pourrait « poser un problème » en matière de couverture médicale. Un avis que partage le directeur départemental de l’ARS. « Les médecins qui restent en activité sur ce territoire sont très chargés. » Pour ce qui est de Y, « cela peut se compliquer un peu », analyse le directeur départemental de l’ARS. « D’après les remontées que j’ai, les professionnels suspendus ont cependant pris les devants en renouvelant les traitements de leurs patients pendant trois mois, ajoute celui-ci. Certains espèrent que l’obligation vaccinale sera levée et jouent la montre. »
    À l’inverse, pour l’ARS, l’espoir est « que les professionnels se fassent vacciner », et explique que ces suspensions sont « toujours embêtantes » mais ne mettent pas en péril l’offre de soins sur le territoire. « Au total, une trentaine de professionnels libéraux, dont les huit médecins, sont suspendus, conclut le représentant de l’ARS.

    Aimé par 1 personne

    • there dit :

      @seba l’autre jour je suis allé consulter un généraliste que je ne connaissais pas, le mien étant systématiquement surbooké. Je le remercie de m’avoir pris rapidement et lui demande si c’est possible de l’avoir comme médecin référent. Il me dit qu’il prend sa retraite à la fin de l’année. Voyant son âge plutôt jeune je lui demande pourquoi . Et là il me lâche « vous n’imaginez pas comment on a été traités avec la pandémie » « par qui ? » « les ARS . Ces types sont la lie de la profession, je suis écœuré, j’arrête  » . Et c’était avant l’épisode Pass … Entre les médecins qui prennent leur retraite , les jeunes qui refusent les postes en hôpital , qui refusent de s’installer et ne font que des remplacements , ça va devenir difficile de se faire soigner … Je vois venir l’évolution : comme pour les profs :à force de rendre le métier insupportable, plus personne ne voudra le faire , on finira par prendre n’importe qui et on sera soignés n’importe comment, et un pan d’excellence de plus qui dégringole … la chute continue

      Aimé par 1 personne

  6. Stanislas dit :

     » Si l’objectif était vraiment d’éviter que des médecins ne prennent le risque de contaminer leur patient »;…

    Dans un commentaire précédent, j’ai rebondi sur la réflexion de Mr Tandonnet concernant la réflexion du test périodique permanent mais en fait ça ne tient pas. Ce serait même absurde du simple point de vue du geste médical qui veut qu’un test soit fait sur un malade pour confirmer le type de virus et proposer la meilleure riposte médicinale.

    1° D’abord pour ce que tous les moyens pour ne pas contaminer des personnes affaiblies sont déjà utilisés au sein des hôpitaux et les pros du métier savent faire attention. C’est connu.

    2° Les risques infectieux (ou maladies nosocomiales) en milieu hospitaliers et EHPAD font l’objet d’études, de rapports et d’avis depuis de longues années. On peut aujourd’hui tout mettre sur les épaules du fameux covid qui résume les infections respiratoires, il s’agirait alors que d’une simplification administrative comme une autre pour remplacer du codage complexe hospitalier ou des décès..

    J’ai lu récemment un titre de journal où apparaissait « le plan blanc » qui m’a fait gratter la tête (oui j’aime bien ça doit exciter mes synapses) ….
    (article L 3131-1 de code de Santé Publique). Il s’agit d’une réponse d’organisation en cas de menace épidémique. Dans cet article de loi, sont répertoriées les mesures désormais appelées « non pharmaceutiques » (quarantaine, isolement ausweiss et la suite fort connue…..)

    Vous allez me dire quel rapport avec le nettoyage des médecins, infirmiers, pompiers au nom de la désobéissance politique à des injonctions à consommer de manière irréversible des produits inconnus ?

    Si vous entendez « déclenchement du plan blanc » pensez à moi …
    Assécher le potentiel de soigner présente quelques avantages du point de vue de l’entretien politique de l’épidémie en suivant la logique des esprits vénaux et maqués. Garder en mémoire que depuis début 2020 le nombre de lits a été diminué.

    – 1° vidage des hôpitaux et lieux de soins, déjà en flux tendus permet de transférer la responsabilité des politiques et des comités shadoks sanitaires qui inspirent ces techniques de voyous, sur les épaules des virés forcément irresponsables.. (j’attends le mot télévisuel pour les qualifier)

    2° plus besoin d’interdiction de prescrire par décret, cette fois ci vu que nombre de patients, ne trouvant plus leurs toubibs vont aller bouchonner les hôpitaux

    3° Maintient de la proportionnalité des mesures et accessoirement mise sous le tapis des actions des tueurs de coûts des ARS…

    Evidemment c’était comme d’hab un exercice de science fiction complotiste..

    Aimé par 2 personnes

  7. E Marquet dit :

    Au nom de la liberté individuelle, n’oublie-t-on pas un peu vite les principes élémentaires de la déontologie et de l’éthique, et le sens des responsabilités. Tous ces éléments sont complémentaires, chacun d’eux compensant les limites de l’autre.
    Il semble malheureusement que dans ces discussions autour de la vaccination, on fasse trop facilement l’impasse sur ces thèmes essentiels. Il serait peut-être temps d’y réfléchir, Tant du côté du gouvernement que des opposants de tout bord, et notamment des soignants ! C’est une question philosophique qui dépasse le « moi je » cher à notre société individualiste.

    Aimé par 1 personne

    • Pheldge dit :

      C’est à chaque individu de décider en fonction de son intérêt et de ses contraintes ce qui est le mieux pour lui. Ensuite si un médecin refuse le vaccin, qu’il l’annonce à l’entrée de son cabinet, ses clients peuvent alors décider ou non d’aller le consulter, en toute connaissance de cause, je ne vois pas où est le problème ! Et si le gouvernement décide d’interdire au praticien non vacciné d’exercer, c’est une décision du gouvernement, et les questions d’éthique sont pour lui et non pour le médecin !
      Encore une fois, une personne qui n’est pas malade, et qui prend des précautions, n’est pas plus dangereuse, vaccinée ou pas. Et on peut attendre bien plus encore d’un médecin, qu’il soit à même de juger d’éventuels symptômes, et de s’isoler en cas de doute !
      En 2020, ça n’a dérangé personne d’évoquer éthique et déontologie pour obliger des soignants malades à aller travailler à l’hôpital …

      Aimé par 2 personnes

    • there dit :

      @E M Cet argument pourrait peser si un vacciné ne transmettait pas. Or il n’en est rien. Sérieusement je ne comprends pas qu’on impose la vaccination à des personnes jeunes et en bonne santé . Le fait-on pour la grippe ?

      J’aime

  8. Anonyme dit :

    a tant besoin de ses médecins ,,? mais vacciner quand même ,qu  » en pense l « ordre des médecins michel43

    J’aime

  9. Pheldge dit :

    10 000 médecins suspendus? mais pourquoi vous inquiéter ? il y a des milliers de médecins afghans qui vont bientôt débarquer ! pif, paf, allez hop, regardez donc comment manu va nous arranger ça avec sa maestria habituelle !

    Aimé par 1 personne

    • sebalex44 dit :

      Vous ne connaissez pas le RACISME des français. Dans mon village, il y a 3 ans, un médecin, né de père français et de mère africaine, a dû partir en raison de ce que subissait ses enfants à l’école du village…

      J’aime

    • there dit :

      @seba le racisme est un fléau , il existe partout tout le temps . Le racisme n’est qu’un épiphénomène de l’ostracisme qui existe lui aussi partout , tout le temps . Je l’ai vécu personnellement arrivant de région parisienne en province dans mon enfance : mis au banc de la classe pendant un an , mon crime : être nouveau venant de Paris . Se focaliser sur le seul « racisme » est une réduction d’un phénomène plus général anthropologique de bête de troupeau grégaire. Une fois dit ça que faire ? vigilance des parents , vigilance des profs -trop souvent absente- et surtout expliquer le phénomène aux enfants pour leur faire comprendre le phénomène et prendre du recul face à notre condition. Il y a du boulot.

      J’aime

  10. Pradault Louise dit :

    Il semblerait que pour la somme modique de cinq cents euros il circule actuellement en cherchant bien une possibilité de s’approprier un QR code qui promet d’échapper aux contraintes..
    Comme le marché noir en 40 les faux papiers ensuite etc etc certains petits malins trouvent toujours le moyen de s’enrichir sur la misère des autres, mais est- çe que cela ne vaut pas mieux pour certains que fermer boutique ?
    Avec la moitié de la population vaccinée s’il y a des effets secondaires retard du type maladie auto- immune on pourra alors parler d’hécatombe!

    J’aime

  11. Citoyen dit :

     » Si l’objectif était vraiment d’éviter que des médecins ne prennent le risque de contaminer leur patient,  »
    D’autant plus que les abrutis qui délibèrent « à coup de mentons », devraient savoir, depuis le temps, que le vaccin n’empêche pas la contamination … Et que dans certaines circonstances, c’est pire avec que sans !…
    Mais là, faut être raisonnable … Faut pas trop en demander, à des abrutis qui raisonnent à coups de menton …
    A l’impossible nul n’est tenu …

    J’aime

  12. dany dit :

    10 000 médecins en moins – dans l’indifférence, la passivité, la lâcheté générales – alors que la France, confrontée aux déserts médicaux, a tant besoin de ses médecins…Vous oubliez les milliers de manifestants, les comptez vous comme des lâches, des indifférents?

    Aimé par 1 personne

  13. Liber dit :

    Une « morale » trop présente ne fait pas toujours « bon ménage » avec le gouvernement des nations. Une certaine dose de mensonge et de cynisme est sans doute nécessaire à l’efficacité de la chose.
    Mais dans le cas de Macron, mensonge et cynisme ont effacé toute préoccupation morale.
    Les individus, comme la nation n’existent plus en soit. Ce ne sont que des moyens au service de son narcissisme frénétique et de son ivresse de pouvoir . Moyens dont il s’arroge le droit de les manipuler au grès de ses besoins.
    C’est un trait qui se rencontre chez beaucoup de politiques mais qui semble avoir envahi, chez lui, toute la sphère mentale.
    Macron avait besoin des médecins en début d’épidémie. On a donc organisé les ridicules « applaudissements » du soir, le peuple a ouvert ses fenêtres et obéis. Les soignants se sont sentis honorés (ou pas, d’ailleurs, pour les plus conscients) mais cela a permis à notre « général en chef » de faire oublier quelque peu tous les ratés de sa « guerre » contre le virus, puisque guerre était déclarée.
    Aujourd’hui, malheur, un certain nombre de ces mêmes soignants ne sont pas vraiment d’accord sur la tactique du « général » pour poursuivre la guerre !! Dans une armée, on ne discute pas les ordres du chef, même si ces ordres peuvent conduire à quelques cuisants revers.
    Nos valeureux « toubibs » sont donc priés de rester chez eux. 10 000 soignants en moins dans un pays qui a savamment organisé les déserts médicaux depuis 50 ans, cela peut, peut être, causer quelques problèmes de santé publique.
    Non, non et non, vous n’avez rien compris à la tactique. Aucune importance les AVC non soignés, les diabètes abandonnés, les opérations reportées, tout cela ne sera pas comptabilisé.
    Seul compte la figure du général face au Virus. Toute vie extirpée des « petits bras » du Covid, c’est 10 000 voix en plus à la présidentielle, et tant pis pour les 100 morts d’ infarctus oubliés.
    Je quitte la médecine et suis un peu « hors sujet » mais il y a encore plus répugnant, Macron flatte aujourd’hui les Harkis, après avoir, sur le sol algérien, accusé la France de crime contre l’humanité. Ces mêmes Harkis sont donc nos complices, et, en même temps, leur lâche abandon par tous nos gouvernements depuis 50 ans ne serait que justice.
    Cynisme, mensonge et manipulation. Macron a mis toute morale dans sa poche et se mouche avec régulièrement.
    Je détestais Hollande et son cynisme, mais il y avait encore chez cet individu, comme une trace d’humanité dans sa lourdeur pataude et une certaine niaiserie.
    Nous n’avons plus aujourd’hui que manipulation et force brutale sans plus aucune trace d’humanité.

    Aimé par 3 personnes

  14. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Oserais-je aujourd’hui vous dire que vous êtes en surchauffe, lorsque vous écrivez un article sur un sujet non encore confirmé ?
    Devrais-je vous rappeler que c’est en 1997 sous le mandat de Jacques Chirac, et appartenant au gouvernement Juppé, que Jacques Barrot, ministre centriste du Travail et des Affaires Sociales, généralisa la préretraite à 56 ans pour les médecins – dont l’âge de départ à la retraite était fixé à 65 ans – partant du constat que cela revient moins cher de payer un médecin pour qu’il n’exerce plus sa profession, plutôt que de le laisser en activité.
    La CNAM a toujours considéré que les médecins étaient en surnombre, et s’est toujours efforcée à en réduire le nombre, en particulier en s’en prenant aux aux médecins dont le profil professionnel et la manière d’exercer leur art se distinguait de la moyenne des autres médecins.
    Cette « suspension » de milliers de médecins que vous croyez, peut-être à raison – voir venir et donc loin d’être une nouveauté.

    Aimé par 2 personnes

  15. Stanislas dit :

    Mr Tandonnet
    le nombre n’a pas d’importance, il faut surtout focaliser la réflexion sur les raisons invoquées par des kakistocraties, des bureaucrassies sanitaire et médicale aux ordres… elles sont connues, elles sont l’ennemi de la population..
    Virer pour « incompétence » des toubibs pour l’unique cause d’ inéxecution d’un ordre politique d’injection d’un jus inconnu, reconnu problématique aujourd’hui pour de nombreux critères (lire les avis officiels des pilotes de cette infamie..) , c’est ça le vrai problème.

    D’autre part, le problème récurrent qu’on observe depuis toujours dans les analyses, c’est comme vous le faites, de partir d’un point (ici le test) pour examiner une solution alternative qui n’a pas plus de sens que l’éjection professionnelle pour absence d’obéissance à un ordre politique scélérat. (je ne sais pas là si ça va être clair ce que je tente d’expliquer)..

    Lisez l’avis de la SFM de septembre 2020 et ses modifications, mais aussi les articles scientifiques se rapportant à la fiabilité des tests sur les personnes saines pour détecter une cible précise. Pourquoi multiplier des tests quand on est sain ? parce qu’une bande de tarés vénaux ont expliqué qu’on était malade en pleine forme ? Un test rendu sans le nombre de CT est comme si vous receviez le résultat d’une analyse sanguine sans les valeurs de référence ; ce qui se pratique par les labos qui permet de se faire une idée soi même..

    Je le répète, la dernière détection d’un SARS COV 2 sur un test (j’ai bien écrit « 1 test ») date de la semaine 23.. début juillet (source sentinelles)
    et les tests criblés trouvent du delta sur ordre, faites un tableau récapitulatif des « flashs » Santé Publique en lien avec SIDEP, et on voit par comparaison que c’est assez orienté, pour obtenir des avis favorables à un but politique qui n’a rien à voir avec du sanitaire.

    Malheureusement ça me sert à rien d’écrire ici, je pense qu’il y a beaucoup de lecteurs qui se posent des questions…… bon pas de regret de toute façon je ne peux pas aller chercher les délirants en orbite.

    Aimé par 1 personne

  16. Furax dit :

    « protège des formes graves du covid 19 » à ce que disent les perroquets de plateaux TV ou radio. Cela ne repose sur aucune donnée scientifique. La suspension des « récalcitrants » qui ont le droit de l’être, n’est pas « profondément ridicule » mais criminelle! à l’image de ce gouvernement qui ne gouverne que par la trique. Ces criminels d’Etat s’acharnent contre les meilleurs déjà harcelés au quotidien par la délinquance open bar! En même temps (!) la télé nous reparle du manque de médecins! un comble! en fait le sabordage volontaire de la santé publique continue.

    Aimé par 2 personnes

    • Furax dit :

      Et voilà comment sont traités les médecins qui soignent … à la trique ! le knout comme nouveau remède à une épidémie. Mais c’est un remède réservé uniquement aux honnêtes gens qui travaillent. Police et gendarmerie vous protègent, et Macron vous aime! la preuve…

      J’aime

  17. Ping : 10 000 médecins suspendus? – Qui m'aime me suive…

  18. Si après 2 ans d’une épidémie ultracontagieuse, des personnels de santé (ayant forcément rencontré beaucoup de malades) n’ont pas construit des défenses immunitaires efficaces, c’est soit qu’ils ont eu une chance extraordinaire, soit qu’ils avaient déjà des défenses avant. Un vaccin très partiel (dirigé vers la seule protéine S du virus) et qui semble à faible durée d’efficacité n’améliorera pas la protection des patients plus que la mesure protectrice de base qui est que le médecin s’arrête de travailler au moindre signe d’infection et qu’il ait une hygiène irréprochable (mains et masque).
    Il serait d’ailleurs intéressant de connaitre le taux actuel d’infections parmi les médecins. Je ne serais pas étonné qu’il soit inférieur à celui de la population moyenne. Qui a le chiffre ?

    Aimé par 2 personnes

    • Stanislas dit :

      Non Monsieur Barescut l’épidémie de corona sars cov 2 n’a pas été ultracontagieuse.
      Le bilan indique qu’en mars 2020, au plus fort le R0 (taux de reproduction en épidémie) était de 3

      comparaison de R0 communément admis : (par des revues scientifiques) ce n’est pas mon opinion

      – rougeole : 12 à 18
      – coqueluche ; 12 à 17
      – diphtérie : 6 à 7
      – Rubéole : 5 à 7
      – oreillons ; 4 à 7
      – VIH : 2 à 5
      – Grippe 2 à 3
      – Ebola : 1.3 à 2

      Vous êtes un homme visiblement dans une tentative de raisonnement, vous en tirerez donc les conclusions froidement adhoc. en comparant les R0

      Aujourd’hui sans recul, le R0 du variant delta serait de 3…Sauf que les hospitalisations sont à la traine par rapport à la période de mars avril 2020…je vous laisse une autre possible conclusion..

      Dernier élément qui ne répondra pas directement à votre question mais qui pourrait aussi faire réfléchir… et ici je vois que ça réfléchit bien..

      Un calcul de vaccination aperçu au hasard de mes investigations. Ca vaut ce que ça vaut, c’est une référence que je vais reproduire en partie ; citation de « Santé sur le net » 22 novembre 2017 (la présentation du calcul avant 2020 est voulue…)

      Combien de personnes faut-il vacciner pour stopper une épidémie ?

      En connaissant le taux de reproduction (R0) d’un virus, les scientifiques et les cliniciens peuvent déterminer le pourcentage de la population qu’il conviendrait de vacciner pour stopper une épidémie. Ce pourcentage se calcule à partir de la formule suivante : % de population à vacciner= (1-1/R0) x100. Par exemple, le R0 du virus de la rougeole est compris entre 12 et 18, le pourcentage de population à vacciner pour stopper une épidémie est compris entre 91% et 94%.

      Pierre M., Journaliste scientifique

      – Vaccinology : an essential guide. Gregg N. Mulligan et Alan D.T. Barnett, Wiley-Blackwell
      – R0. Gauthier Sallet. INRIA et IRD. Epicasa09, 2010.

      fin de citation.

      Vacciner 91% à 94 % de la population pour un R0 compris entre 12 et 18, mais alors, selon ce calcul, ça fait quel pourcentage de population à vacciner pour une épidémie au R0 de 3 ?

      Si on commence à réfléchir…..

      Aimé par 3 personnes

    • Pheldge dit :

      plus que tout, ce sont les mesures d’hygiène, lavage des mains, entretien et désinfection des lieux de travail, et espaces communs, avec une prudence à laquelle nous n’étions plus accoutumés depuis des lustres. La quasi disparition des épidémies saisonnières semble d’ailleurs le confirmer.

      Aimé par 4 personnes

    • Stanislas dit :

      recensement national des cas COVID 19 depuis le 01/03/2020 au 2007/21 (source Santé Publique)
      % des PES (personnels des ets de santé)

      – infirmiers : 20 232 soit 8% des PEs
      – aides soignants : 17 686 soit 10.7%
      – médecin : 5 626 soit 6.3%
      – interne : 2 357 soit 7.2 %
      – kinés : 787 soit 10.4 %
      – sages femmes ; 518 soit 4%
      – autres soignants : 9437 soit 7.4%
      – autre non soign : 9 111 soit 3.7%
      – inconnu : 16 999…

      total : 82 753

      déclaration par un référent de chaque établissement

      J’aime

    • En complément pour Stanislas. Le concept de R/R0 est lié à des modèles sommaires ne tenant pas compte des nombreuses non linéarité courantes dans la nature (c’est grâce à elles notamment que notre milieu interne garde son homéostasie malgré un milieu extérieur très variable). Le R0 n’est pas l’équivalent d’une constante physique sacrée. Il est en fait estimé à partir de l’historique de l’épidémie. Le R0 suppose que personne dans la population n’a vu le virus ou un virus voisin ayant déjà sensibilisé le système immunitaire. Le R est égal au R0 dans ce cas mais il pourrait aussi être identique avec un R0 double et une population à moité immunisée (ce que l’on ignore). Si le R est tombé très bas actuellement (au-dessous de 1) c’est bien parce qu’une grande partie de la population a été immunisée soit naturellement soit par vaccination et on ne peut donc pas exclure que le R0 soit en réalité très grand.
      Sachant que la mortalité des positifs dépasse 100000 personnes et que la mortalité d’un contaminé est inférieure à 0,5%, cela signifie qu’avant même la vaccination massive il y a eu au moins 20 millions de français qui ont été positifs sans le savoir et le plus souvent sans symptômes. Soit un bon tiers de la populations et forcément bien plus dans les populations médicales exposées. C’est bien pour cela que je pense qu’il ne doit plus rester beaucoup de personnel médical n’ayant pas fait une forme inapparente.

      J’aime

    • Citoyen dit :

      Et c’est là, Stanislas, que l’on voit que l’on peut faire dire n’importe quoi aux chiffres …
      Et que notre junte sanitaire s’est magnifiquement pris les pieds dans le tapis …, au point qu’un certain abruti de Blachier, a reconnu, la gueule déconfite, qu’il ne pouvait pas y avoir d’immunité de groupe, par la vaccination, dans le cas présent !…
      Eh oui, Stanislas, les Ro et % de population à vacciner, partent certainement du principe que la personne vaccinée s’extrait naturellement du groupe contagieux … Ce qui doit être vrai dans un certain nombre de cas d’épidémies … Et qui est totalement bidon, dans le cas qui nous intéresse, puisque le vacciné peut être aussi (ou plus) contagieux qu’un non-vacciné ! … Patatras !!…

      J’aime

  19. Bernard dit :

    Bonjour à tous,
    Depuis le 15 septembre notre médecin référent n’est plus joignable. Un ami me disait que son ophtalmologiste ne pouvait plus être contactée…. Sur le Figaro en ligne ce matin la doctoresse de l’île de Gois laisse un message sur son répondeur disant qu’elle ne peut plus exercer. Mais qui a eu cette idée aussi stupide ? Est-ce que ces abrutis savent que déjà dans nos campagnes c’est le désert médical et on empêche de travailler ceux encore là ???
    Faut vraiment être à 100.000 pieds au-dessus de ce que vous voulez pour ignorer les conséquences de cette décision stupide. J’avais envie de mettre encore plus de mots grossiers pour les définir, mais ce blog a toujours une excellente tenue donc je me freine….

    Aimé par 5 personnes

    • Pheldge dit :

      Nos dirigeants aiment bien ces moments mégalos « j’ai raison, seul contre tous, c’est pour leur bien, je sacrifie ma popularité, je resterai dans l’Histoire », alors n’attendez ni prise de conscience, ni regrets a posteriori, ça sera « je n’ai fait que mon devoir » …
      Connaissez-vous un seul homme politique de premier plan qui ait reconnu publiquement des erreurs, et de mauvaises décisions ? moi pas !

      Aimé par 1 personne

    • there dit :

      @Bernard hi hi qui a eu cette idée stupide ? Sans doute les mêmes que ceux qui ont maintenu un numérus clausus ridiculement bas alors qu’il était mathématique au vu du vieillissement que les besoins médicaux iraient en croissant …. par moment plutôt que de les contempler 100.000 pieds au dessus on aimerait les avoir seulement 6 pieds en dessous.

      Aimé par 2 personnes

    • cgn002 dit :

      @thete
      Le pragmatisme est totalement déconsidéré par les intellos fumeux et autres pseudo élites auto proclamées.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.