Hommage douteux

Aujourd’hui se déroulera « l’hommage national » à Jean-Paul Belmondo. Il faudrait quand même s’assurer de la volonté des personnalités célèbres avant de tels hommages. Nul ne sait ce qu’il en aurait pensé, mais de ce que l’on connaît de la personnalité de JP Belmondo, il n’est pas certain que la pompe nationale, les Invalides, le drapeau, la Marseillaise, le lyrisme et les discours eussent été vraiment dans son goût. Il était l’acteur de la gentillesse et de la simplicité populaire, pas de la pompe nationale. Contrairement à la plupart des stars actuelles spécialisées dans les leçons de moraline à tout va, lui ne portait pas de message, ne donnait de leçons à personne. Il n’avait pas d’autre ambition que de distraire, amuser, faire rêver… La recette de son succès, combinant le culte de la virilité, de l’humour et de l’audace sans peur est aux antipodes des valeurs dominantes actuelles. Sa simplicité et sa modestie naturelle – comme le révèlent de nombreux témoins de sa vie – ne semblent pas se prêter à l’institutionnalisation de sa mémoire! Pire: Belmondo n’était pas « politique », ils ne roulait pour aucun clan. Il y a quelque chose d’abject dans la récupération politichienne de son image. L’idée de grapiller quelques points dans les sondages grâce à une belle cérémonie à la veille d’une élection nationale est évidemment présente. Décidément, la caste des petits marquis poudrés salit tout, pourrit tout, souille tout, jusqu’aux hauteurs les plus élevées de la simple noblesse. Sans doute est il mille fois préférable de revoir même pour la millième fois le Professionnel que de se prêter à cette opération douteuse.

MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

75 commentaires pour Hommage douteux

  1. fraternel dit :

    ben notre marquis poudré et sa sa clique savaient t’ils qu’à un moment bebel était membre du syndicat cgt du cinéma?
    tout çà pour récupérer des voix dans une frange soumise et se prosternant devant le marquis autoritaire faisant fi de la gueuse arborant son arrogance et sa suprématie
    attention le colosse de rhodes avait aussi les pieds d’argile…..

    J'aime

    • valukhova dit :

      D’après certaines interviews, Jean-Paul Belmondo n’était pas corrompu. Il gagnait beaucoup d’argent grâce à son travail. Nous avons adoré certains de ses films et eu peur pendant ses cascades. Quand je pense que l’un de mes enfants en a fait son idole à l’âge de 10 ans, il est tout comme : ne pas s’abaisser à la corruption, comme tant de stars du cinéma !!! Son long métrage ne décollera pas avant deux ou trois ans, maintenant !!
      Il ne fait pas de politique non plus, il la subit !
      Bonne soirée

      J'aime

  2. Ping : Décors de carton-pâteMaxime Tandonnet – Mon blog personnel: – naufrage/sauvetage

  3. patricecharoulet dit :

    Cher Maxime,

    J’ai mis votre texte sur ma page Facebook pour mes 2000 amis.

    J’avais scribouillé ceci, à mon modeste étage :

    A PROPOS DU DISCOURS PRESIDENTIEL AUX INVALIDES

    Je dois d’abord dire que je voterai, à la prochaine présidentielle, comme je le fais à toutes les élections. J’ajoute qu’au premier tour, je ne voterai ni Macron, ni Le Pen. ni…Zemmour, s’il est candidat.
    J’appréciais l’acteur Belmondo, comme j’appréciais Marielle, Noiret, Rochefort et quelques autres.
    Il a eu droit aux Invalides. Cela peut se discuter, mais bon…
    Ayant du temps libre et ne travaillant plus, j’ai assisté à la chose. On nous a montré beaucoup de gens connus : des personnalités politiques, des acteurs, Il y a eu une longue attente. Ce qui était attendu par tout le monde, outre l’entrée du cercueil, ce fut l’arrivée du président. Après quelques mots très brefs et très simples d’un proche de Belmondo, les présents et les Français derrière leurs
    petits écrans ont dû entendre le discours présidentiel.
    J’aurais, je l’avoue, été bien incapable de dire les mots qui convenaient. Il est facile de critiquer n’importe quel texte, n’importe quel discours. Le discours a été applaudi et certains l’ont apprécié.
    Chacun voit midi à sa porte. Mais ce discours m’a mis très mal à l’aise. A mille indices, tout d »abord, nul ne peut contester que ce discours n’est pas né du cerveau (génial) du président : même si le président a peut-être apporté quelques modifications, ce discours a été écrit par « la plume du président » ou « l’une des plumes du président ». Ce n’est pas une première dans l’histoire politique française. Chacun se souvient au moins des excellents discours que M.Guaino avait écrit pour Sarkozy. Mais dans le cas d’espèce, cela sonnait particulièrement faux et fabriqué. Grand malaise, pour qui a l’oreille un peu fine.
    Au surplus, autre impression désagréable : pour la millième fois, le président saisit cette (triste) occasion pour se mettre en valeur à quelques mois de l’élection présidentielle. Son temps de parole sera-t-il décompté par le CSA ?

    Aimé par 3 personnes

  4. artofuss dit :

    A reblogué ceci sur MEMORABILIAet a ajouté:
    On qualifiait parfois les gens du spectacle de « batteurs d’estrade ». En l’occurence, le batteur d’estrade n’est pas celui qu’on croit: « Bebel » avait une certaine noblesse populaire dans sa façon d’être, le Grand Ratisseur de voix
    est pitoyable.

    J'aime

  5. Gribouille dit :

    ça s’annonce mal : votre Xavier Bertrand a déjà perdu les bonapartistes :

    En tout cas, on voit qu’on peut s’attendre, à nouveau, à d’excellentes décisions (ou pas) de la part du candidat LR.

    J'aime

  6. Monique dit :

    J’ai regardé l’hommage rendu à Belmondo, je n’ai pas aimé le côté militaire, mais quand M. Macron s’est souvenu qu’il n’était pas en campagne mais qu’il rendait hommage à un saltimbanque aimé des Français, alors il a fait un très beau discours. Le moment le plus émouvant, c’est quand la musique du » Professionnel » s’est élevée remplaçant la sonnerie aux morts que Bébel aurait détestée. Bébel qui ne faisait pas de politique mais qui a dit quand même : « Franchement, personne ne m’inspire parmi les candidats. Mais j’irai voter, je l’ai toujours fait. Contre Marine Le Pen et contre tous les extrémismes. »….. Belmondo s’est trompé d’extrémistes.

    J'aime

    • Gribouille dit :

      Paul Belmondo, opposé au FN ? Ah bon.

      Je croyais pourtant que c’était la même crémerie, groupe Collaboration de l’ambassade d’Allemagne et compagnie.

      C’est, en tout cas, ce qu’on m’a dit à la télé, et sur les (rares) blogs que je suis.

      J'aime

    • valukhova dit :

      Grattez, grattez Gribouille, où se trouve la grenouille !!!
      Je ne savais pas, ce que vous dites, mais pourquoi pas !!!
      Du coup, j’ai la trouille, de découvrir qui est l’andouille
      Qui démolit nos rêves, notre présent, connaissant toutes les magouilles !!!
      Tant pis pour nous si notre naïveté nous percute en pleine bouille !
      Ouille !!! Ouille !!
      MMM

      J'aime

    • Pierre-Jean dit :

      Monique, vous n’avez pas un peu l’impression d’être là « ravie de la crèche ».

      J'aime

    • Annick Danjou dit :

      La musique du professionnel qui est repris à la télé pour la pub pour les croquettes pour chat je crois… je ne regarde pas la télé.

      J'aime

    • Pheldge dit :

      Il me semble que c’était pour Royal Canin … mais bon, c’était un symbole, cette musique accompagnait la mort du héros dans le film d’après mes souvenirs.

      J'aime

  7. Liber dit :

    Belmondo était sans doute un «honnête homme», quelqu’un d’estimable, un très bon acteur, mais ce n’était pas un «héros».
    Aucune comparaison possible entre un homme de 88 ans qui meurt paisiblement chez lui et un militaire de 20 qui se sacrifie pour son pays et son idéal.
    A confondre les choses Mr Macron méprise et l’un, et l’autre, a son seul profit.
    Belmondo n’en sort pas grandi, le jeune qui a laissé sa vie en Afghanistan ou ailleurs en sort humilié.
    Macron se torche avec le drapeau dont il drape les cercueils selon son bon plaisir.

    Aimé par 4 personnes

    • valukhova dit :

      Oui ! Liber, c’est tellement vrai. Moi, le mien blessé quasi mortellement à 20 ans en Algérie en 1960, recevra les honneurs des anciens combattants, de la Légion d’Honneur au Péril de Leur Vie, et n’était qu’un petit soldat qui était parti « défendre la France ». Illusion de jeunesse. Mais jamais, au grand jamais il n’aurait déserté, même après avoir été blessé par deux fois.
      Les idées des uns et des autres sont très dispersées. Mais les Honneurs vont à ceux qui les méritent.
      Toutefois, il faudrait prendre le temps de consulter ce qu’avait dit Napoléon au sujet de la Légion d’Honneur : les Arts en font partie ! Le cinéma n’existait certes pas, et les Arts de cette époque étaient vraiment du grand Art aussi !

      J'aime

    • Pheldge dit :

      On notera que les Américains ont un grand respect pour leurs anciens combatants, les Vets comme on les appelle, et leur patriotisme est sensible. Pas comme chez nous,où on ne se souvient de la Patrie que quand une équipe -foot de préférence – gagne un tournoi.
      J’ai été affligé, en 2018 quand un des footballeurs vainqueur, laissait exploser sa joie au cri de « vive la république ! ».

      J'aime

  8. MJ dit :

    je dirai que l’hommage aux Invalides est particulierement pertinent en ce sens qu’il materialise la disparition d’une certaine France, forte, riche, unie et sans complexe.
    la disparition de Bebel, marque symboliquement le point d’orgue de la disparition de cette France qu’on aime et que l’on ne reverra plus.
    Aux Invalides, aujourd’hui, on a enterré la France.

    Aimé par 1 personne

    • valukhova dit :

      Bonjour MJ, j’aime assez votre façon de voir l’autre côté de cet évènement. Et vous avez raison.
      Il y a tant d’avis à partager parmi les meilleurs !
      Bref ! il ne faut malgré tout, point baisser les bras devant le défaitisme et les désillusions les plus navrants qui soient, car nous avons tous une descendance qui a le souci, également, de leur France de demain avec de nouvelles valeurs (autant dans les actes, les pensées et les projets), dont les médias en général ne se repaissent pas, car cela donnerait de la force… à la Beauté de certains qui ont déjà compris le besoin de soutenir la… bonne transformation du côté lumineux de l’Humanité (qui sait, dans une « autre dimension », car il y en a et l’égrégore augmente chaque jour… Croyez-moi aussi !
      Ce qui n’empêche pas que nous soyons en deuil de notre France profonde, autant que notre Jean-Paul Belmondo (d’origine italienne, bel mondo : beau monde)
      Bonne journée
      MMM

      J'aime

    • Liber dit :

      Pas d’accord avec vous, car c’est justement l’idéologie des organisateurs de cette cérémonie qui a fait disparaître cette France que vous avez l’air de regretter, et que nous regrettons en effet.
      Idéologie à l’oeuvre depuis plus de 40 ans et qui trouve son apogée dans la macronie, chez macron et dans les illusions de la «startup nation», du multiculturalisme, du sansfrontierisme, et de tous les délires progressistes actuels.
      Aux Invalide macron n’a ni célébré ni regretté cette France disparue, il l’a enterré, au sens propre du terme, sous les pompeux mensonges de son discours, comme dans chacun de ses discours.
      Cette cérémonie était en fait un «doigt d’honneur» à notre passé et à nos valeurs,

      Aimé par 1 personne

    • valukhova dit :

      Oui ! oui, oui !! Liber, c’est une remarque très masculine, et un geste digne des plus nuls et vulgaires des ceux qui habitent les banlieues des grandes cités… Macron est, désormais, de plus en plus inutile… à la France, celle que nous aimons, d’où nous venons et où nous resterons !!! Malgré, parfois, le choix de nos propres enfants !!!
      Bien à vous
      MMM

      J'aime

  9. Timéli dit :

    L’hommage national rendu à Jean-Paul Belmondo est une véritable mascarade. C’était à qui devait se montrer pour être vu par la France entière. Même si c’était un très grand artiste, qui représentait un certain art de vivre à la française, avec sa vitalité, sa bonne humeur et sa gouaille si personnelles, il aurait dû avoir un hommage plus populaire et moins cérémonieux, qui lui aurait davantage correspondu. Quand je vois le défilé des « m’as-tu vu » qui étaient présents, pour moi, n’en déplaise aux grincheux, c’était tout simplement à vomir !

    Aimé par 2 personnes

    • valukhova dit :

      Timéli : mascarade est le mot juste. Il faut lui ajouter les mots : hypocrisie politicienne ! Sans « l’ombre » d’un doute !

      J'aime

  10. Feelgood dit :

    Ils font tout ce cirque pour un acteur de cinéma….
    Il avait 88 ans et était déjà dans le coeur des Français.
    J’espère que les autres stars ne se laisseront pas avoir par ces gesticulations (Delon/ Zidane/Platini/Goldmann/ et ceux que vous mettrez vous-même dans la liste) et récupérations politiques.

    J'aime

  11. Georges dit :

    Je pense à ses tout proches ,sa famille et ses amis tels que Pierre Vernier et Françoise Fabian qui étaient de la même promotion .Comme vous Maxime j’estime que ces discours pompeux ne sont ,comme toujours ,que de la récup électorale calculée .Il va nous manquer notre Bebel.

    J'aime

  12. there dit :

    Nous vivons une ère de profusion médiatique . Comment capter l attention d’un public gavé de sons, gavé d’images ? Dans ce contexte tout est bon : alors on panthéonne Joséphine , on napoléone notre Bebel . Prochain étape je suggère : Macron en drag queen pour la prochaine gay pride sur le chariot de tête , talonné par une Anne Hidalgo en guêpière, Macron en infirmière coquine pour le prochain confinement ? Défilé sur les Champs Elysées pour le décès de Michel Drucker ? Bon, je propose ça mais je suis presque sûr qu’ils feront pire .

    J'aime

    • Citoyen dit :

       » Micron en drag queen pour la prochaine gay pride sur le chariot de tête , talonné par une Anne Hidalgo en guêpière,  »
      Pour le coup, there, je vois assez bien le tableau … Et enfin, pour la première fois ils seraient dans leur élément …
      Reste à les figer dans le tableau, pour ne plus les revoir …

      J'aime

  13. Zonzon dit :

    « … il n’est pas certain que la pompe nationale, les Invalides, le drapeau, la Marseillaise, le lyrisme et les discours eussent été vraiment dans son goût. »

    Grand et modeste, s’il avait imaginé cette dernière rouerie macronienne il aurait pris ses dispositions. Les grands acteurs sont souvent modestes.
    Les acclamations délirantes il en a eu son soûl.
    Chaque fois qu’un artiste aimé meurt je ne peux m’empêcher de penser à Pierre Fresnay … disparu dans l’oubli.
    Merci Monsieur pour cet hommage.

    Aimé par 1 personne

    • valukhova dit :

      Oui, Zonzon, s’il Jean-Paul avait soupçonné ce genre d’honneur, oui il aurait pris ses dispositions. Mais on fait ces choses-là toujours trop tard. 88 ans, il aurait pu aller jusqu’à 90 ans, mais son coeur a lâché doucement. « Bon voyage sur le chemin de la Félicité Jean-Paul, c’est ton ultime cascade. On t’a toujours beaucoup aimé. Tu nous a fait peur, des fois ! Au revoir ! »…

      J'aime

  14. Sganarelle dit :

    Merci monsieur Tandonnet vous dites ce que nous pensons pour la plupart d’entre-nous car cet hommage n’est pas dans la ligne de conduite de J.P. Belmondo qui ne recherchait pas les honneurs et ne prétendait pas incarner un «  trésor national ».
    Au train où vont les choses Carlito et son acolyte ont toutes leurs chances en attendant Delon, (car on ne pourra alors pas l’ignorer ) mais alors où et comment se passeront les hommages rendus aux militaires tués en service?
    Cela nous promet de beaux jours de spectacles populaires aux Invalides faute de sujets de films ou de théâtre qui nous donnent envie de remplir les salles. Après la grande messe pour Jonny à la Madeleine où reste sa photo dans le chœur avec les bougies en permanence ..on n’en attendait pas moins.

    Avec les statues déboulonnées les autodafés de livres la grande désacralisation suit son cours.

    Aimé par 2 personnes

  15. Kilroy dit :

    Tout à fait d’accord avec vous Maxime,d’ailleurs à quel titre le drapeau tricolore sur son cercueil ?Mais dans un pays où certains transforment l’arc de triomphe en support publicitaire alors que c’est un monument au dessus d’une tombe,il n’y a plus rien à attendre de cette caste politique prête à récupérer la mort d’un homme pour quelques bulletins de votes.Le petit marquis poudré locataire du palais de l’Élysée sait il ,qu’il danse sur un volcan? J’ai mal à ma France!

    Aimé par 2 personnes

  16. Maxime T, vous parlez fort, juste et clair, comme le plus souvent. Belmondo n’avait que faire de ces gens, qui le méprisent sans doute, lui et son public au fond d’eux mêmes, et la manœuvre de récupération est méprisable. Mais qui nous débarrassera de ces gens ?

    Aimé par 1 personne

  17. Tracy LA ROSIÈRE dit :

    Au risque de décevoir les pisse-vinaigre, les prétentieux et tous les aigris d’un cinéma populaire, je vénère ce cinéma et ses interprètes, Gabin et Bébel en tête.
    Dès lors on se délecte de les voir ensemble – pour une unique fois – dans  » Un singe en hiver « .
    « La plume de Blondin, les dialogues d’Audiard, la gouaille prolo et aristocrate de Gabin, c’est la droite anarchiste faisant la nique à l’existentialisme. » ( TILLINAC – l’âme française, p. 184). Eh oui, c’est exactement les « Hussards » à la manœuvre ( encore faudrait-il expliquer aux plus jeunes la signification du mot Hussards en littérature, vaste programme… ). Bébel y interprète merveilleusement le rôle de Gabriel Fouquet, un paumé qui boit pour tenter d’effacer ses déboires sentimentaux, voyager en Espagne par imagination et rêver de corridas. Arrivé à Tigreville, un petit village normand du bord de mer, pour y retrouver sa fille, il rencontre Albert Quentin ( Jean Gabin) qui, lui-même, avant-guerre, « avait des rêves de fusilier-marin » et descendait, par de semblables moyens le Yang-tsé-kiang.
    Voila le contraire exact d’un cinéma prétentieux et emmerdant.
    Pour répondre à un de vos lecteurs à propos du cinéma subventionné, je n’ai pas souvenir d’avoir lu, ni dans ce film ni dans bien d’autres « avec le concours de…. ». J’ai le sentiment que ces acteurs vivaient de leur turbin et pas de subventions, ce qui, outre la qualité du cinéma, en fait la différence criante avec ce qui nous est maintenant proposé. Par surcroît, et comme vous le précisez vous-même, Bébel avait la prétention d’amuser la galerie, non de donner des leçons sociétales ou faussement sociales aux gens. On lui en saura grès.
    Belmondo qui avait connu Blondin « à la belle époque de Saint-Germain-des-Prés dira en évoquants l’auteur : « En tournant Un singe en hiver, en fin de compte il me suffisait de jouer le personnage, non d’un héros de roman, mais d’un auteur que j’avais bien connu… » (cité par Lalanne – Rue du Bac, p. 224, 225).
    Si un reproche doit être fait à Bébel c’est de nous avoir faussé compagnie au moment où tout s’effondre en emportant avec lui une France joyeuse, une France qui avait confiance en elle, la France a jamais disparue.
    Une chose est certaine : Gabriel Fouquet n’est pas mort !
    Pour ce est de la récupération politique n’avalise votre thèse, mais dans un monde où tout s’écroule il faut bien s’accrocher au pinceau
    Tracy LA ROSIÈRE
    Titulaire du certificat d’Etudes Primaires et du TABDT avec rappels.

    Aimé par 3 personnes

    • valukhova dit :

      Votre hommage, Tracy, à Jean-Paul Belmondo et Jean Gabin est magnifique. Ils vous en remercient aussi, de Là-Haut.
      Chez moi, en Haute-Tarentaise, La Rosière, est une station de ski, avec de belles pistes, un village qui sait rester dans la juste proportion, pour ne pas être la concurrente de Tignes, Super-Tignes ou Val d’Isère où je ne mets plus mes bâtons de ski depuis longtemps ! Pourtant !
      Alors Tracy La Rosière, c’est où chez vous !!!
      Cordialement

      J'aime

    • Pheldge dit :

      ce n’est pas l’idée d’un hommage national à un acteur populaire au sens noble du terme, que la forme prise : la cérémonie aux Invalides, avec honneurs militaires, revue des troupes par Macron semble plus une mise en valeur de Macron président. Et je croyais que ce genre de cérémonie était réservée au morts pour la France … A force de vouloir casser les codes, Macron risque de froisser ceux pour qui – ils sont de moins en moins nombreux, hélas – ces codes ont encore un sens sacré.
      Il y a suffisamment de lieux dans Paris où un hommage civil et populaire aurait pu être rendu, sans que ça tourne au macron show.

      Aimé par 2 personnes

  18. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Et si c’était Franck Lepage qui avait eu raison sur Macron avant tout le monde ?

    J'aime

    • mhsaugeron dit :

      J’apprécie entièrement ce propos et l’idée du gosse de 1e qui obéit, mais il sait pourquoi il le fait. Et le pourquoi c’est :combien ? Car ce type est vénal, il ne veut que le pognon. Peut être a t’il rêvé d’être un écrivain, mais il aurait écrit des bouquins à vendre. Un jour nous saurons combien il s’est fait avec le patrimoine de la France, y compris les retraites. Regardez ses gains c/o Rothschild, introuvables. Étonnant à son âge…

      Aimé par 1 personne

    • Vidéo intéressante. En finir avec l’héritage gaullo-communiste… détricoter le tissu social protecteur mis en place à la libération…

      J'aime

  19. Anonyme dit :

    et bien moi,,je ne suis pas d’accord avec Maxime ,,OUI il mérite cela ,il nous a fait tant rigoler ,et nous a laisser tant de bon souvenir ,il était UNIQUE ,en plus le dernier de cette bande , michel43

    J'aime

    • Sganarelle dit :

      @Anonyme
      Et bravo à Macron en campagne qui de cette façon réussit sa « récup »

      J'aime

    • Anonyme dit :

      pourquoi Bravo a Macron ? n’importé quelle Président aurait fait cela ,,ce jours c  » est Macron et Alors quoi ? michel43

      J'aime

    • valukhova dit :

      Mon pauvre, ma pauvre amie, dans ce cas tous les acteurs du bon vieux temps et les belles personnes qui ne font que du bon et du bien portent leurs fruits, devraient avoir des obsèques nationales et la reconnaissance émue de tout une population navrée de leur disparition physique ! Bien sûr, notre Bébel était unique aussi. Puisque chacun est unique… quelle que soit sa nature, pourvu qu’elle fasse du bien…
      Dans le cas qui se déroule à l’heure où j’en parle, Macron ne fait qu’agiter le drapeau de notre France, en vue de sa prochaine réélection. Ce que beaucoup ne souhaitent pas.
      MMM

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.