Sondages/présidentielles, les premiers craquements

Depuis bientôt 5 ans, la multitude des sondages en vue des présidentielles de 2022 donne une situation absolument figée et bétonnée en faveur du tandem le Pen-Macron et nous annonce comme une certitude absolue la reproduction du duel de 2017, ce duel qui assure sans le moindre doute possible la reconduction de l’actuel occupant de l’Elysée dans la béatitude et l’extase amoureuse de 80% des éditorialistes. Hier encore, un nouveau sondage ressassait l’éternel refrain. Est-ce le centième, le millième du même ordre? Pourtant, la couche de glace commence, sept mois à l’avance, à se lézarder et sans doute suffit-il de prêter l’oreille pour en percevoir les premiers craquements. Depuis 5 ans, le couple favori des sondeurs et des commentateurs se heurte à un plafond de verre de 20 à 25% des intentions de vote. Pour un chef de l’Etat en exercice qui accapare l’espace médiatique comme pour son opposante embouchée par le même pouvoir médiatique, un tel surplace après tant d’années n’est pas signe de solidité. La quasi candidature d’Eric Zemmour – quoi qu’on en pense – fait bouger les lignes et les 7 à 8 pourcents d’intentions de vote qui lui sont prêtées commencent à fissurer, même à la marge, un équilibre toujours présenté comme immuable en soulignant la vulnérabilité de la candidature lepéniste. Autre vérité soigneusement occultée : par-delà le barrage de béton que forme le couple sondagier de premier tour le Pen/Macron, la position de ce dernier est extrêmement précaire au second tour et par exemple, l’actuel occupant de l’Elysée serait largement battu par une candidature de droite (Bertrand 53/Macron 47). D’ailleurs, la presse étrangère est semble-t-il plus ouverte dans ses pronostics que ses homologues français. La Libre Belgique commente l’actualité politique française sur un ton qui contraste avec les certitudes dominantes des médias français: rien n’est joué, rien n’est acquis. A l’heure actuelle, Mme le Pen se présente ainsi comme l’ultime rempart du macronisme. Que se passera-t-il le jour où les Français vont réaliser, à la lumière du jour, cette monstrueuse mystification?

MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

50 commentaires pour Sondages/présidentielles, les premiers craquements

  1. francois dit :

    Perso je suis toujours dans l’attente de l’homme de droite providentiel. Pour le moment personne ne sort du lot dans les déclarés. E.Zemmour j’espère qu’il aura la lucidité de ne pas se présenter, il a tout à perdre, rien a gagner. La haine que je vois fleurir à son encontre sur les réseaux sociaux ne sent pas bon. Il aura contre lui toutes les voix de gauche LFI, PS, Ecolos, une partie des voix de droite LR et RN, non il n’a aucune chance. Bertrand et Pécresse non merci, Ciotti est trop clivant les idées sont bonnes mais …, Le Pr Juvin pourrait être un bon ministre de la santé, mais c’est tout, alors qui pour se lancer, j’aurais aimé L Wauquiez, Philippe de Villiers, ….

    J'aime

  2. Ikook dit :

    Macron avec ses 3% de votes aux régionales et sa bande de bras cassés dont certains se cassent avant la catastrophe finale. A part la télé, qui soutient encore ce tyran narcissique?
    Marine? Elle a trahi des pans entiers de ses possibles électeurs: pas de soutiens aux gilets, jaunes, que dalle sur le pass sanitaire et la vaccination quasi-obligatoire. Reniement sur tout ce qui ferait l’indépendance de la France. Donc, vers qui vont se tourner ses électeurs? Vers Philippot, ancien n°2 de son parti et qui est le SEUL actuellement à se battre tous les samedis.
    Donc, leur sondage, c’est du baratin pour endormir ceux qui regardent la télé (de moins en moins de gens) et qui achètent les journaux (en faillite par manque de lecteurs et morts sans soutien des subsides étatiques).
    Le combat est souverainiste contre mondialiste.

    J'aime

  3. Yanka dit :

    Quel esprit un peu sain peut croire que les positions de 2017 sont figées en 2021 à 8 mois de la présidentielle, après une interminable crise sociale (Gilets Jaunes) qui a vu les sbires à Lallement éborgner joyeusement les réfractaires au régime, puis une crise sanitaro-politique gérée par des pignoufs avec des kilos de mensonges, avec un président qui a insulté les Français à chaque sortie à l’étranger et excité, par son comportement même, la nuée de petits roquets malfaisants qui l’entourent et qui ne se sentent plus pisser, à fond dans l’hubris. Quant à Le Pen. Un effondrement mou. On se souvient d’elle pendant ces crises pour… ???… ah oui, le reportage mignon avec ses chats que lui a consacré Éléments. Zemmour ? J’espère qu’il va y aller et imposer les thèmes de la campagne, forcer les tièdes à se découvrir.

    Aimé par 1 personne

  4. Sganarelle dit :

    On a les idoles qu’on mérite, entre Jonny Hallyday et Belmondo notre : «  trésor national » ( sic le président) la France tient ses héros.
    Pourquoi prétendre être dirigés par un être exceptionnel qui sortirait du lot. ?
    Rien à redire sur les acteurs musiciens ou autres amuseurs..sinon qu’il existe une échelle de valeur où d’autres pourraient aussi avoir leur place sans pour autant mériter un «  hommage national ».l
    Passe pour des raisons politiques la présence au Panthéon d’une Joséphine Baker qui a servi la résistance mais brader les médailles ou les hommages ne grandit pas notre pays lorsqu’on fait le choix d’honorer certains plus que d’autres qui les valaient bien.
    Entre Bertrand et Macron même constat. Pour l’instant aucun ne sort du lot, ils font partie du «  trésor national ».

    Aimé par 1 personne

  5. Pheldge dit :

    il faut vous reconnaître constance et opiniâtreté, mais, pardonnez ma franchise, je crains qu’il faille plus que de la pensée magique, pour qu’un candidat dit de droite soit qualifié au second tour …
    Oui, Zemmour peut créer un petit choc, à l’annonce de sa candidature, mais je crains un feu de paille : pas de parti pas de structure, ni de relais locaux, c’est un handicap, le hold up de 2017 ne se reproduira pas du moment que Macron est candidat.

    Aimé par 3 personnes

  6. fraternel dit :

    certitude dominante des médias français pas étonnnant quand on sait que l’indépendance des médias est depuis longtemps érodée ceux çi appartenants à de grands groupoes de presse eux memes soutenus par des banques
    bref l’indépendance journalistique n’est plus de ce monde du moins pour les médias les plus en vue
    et puis les sondages on est fatigué d’en voir toutes les semaines
    contre pouvoir pour étouffer le covid?

    J'aime

    • Pheldge dit :

      l’indépendance des médias est une utopie ! tous les médias sont des médias d’opinion,et particulièrement les médias d’état, télé et radio, point !
      C’est bien français et très socialiste, de critiquer les vilains médias privés, « inféodés au grand satan capital », et de vanter le professionalisme,et la prétendue impartialité des médias d’état, pourtant relais obligés de la propagande officielle.

      Hélas les bienfaits du tout état, du collectivisme redistributeur, et les vertus du socialisme en général, sont gravés dans les esprits depuis la maternelle. Il y a des idées fausses, qui ont la vie dure, comme le Monde, « journal de référence », alors que « journal de révérence lui conviendrait bien mieux …

      J'aime

  7. cyril dit :

    l’édito du journal le monde, 31 aout 2021, rappelle les épisodes chaotiques de la pénurie des masques et des vaccins, indique que l’exécutif ne doit pas pavoiser car beaucoup de choses peuvent se passer d’ici l’election presidentielle, aussi le journal fait référence au livre de Rosanvallon , met en garde l’executif face à l’eefet devastateur de l’arrogance des élites et du mepris du peuple. Les Français doivent être écoutés , indique l’éditorialiste

    Aimé par 1 personne

  8. Stephane B dit :

    Bonjour

    Sur la forme, je vous rejoins. Sur le fond, Bertand ou Macron, c’est bonnet blanc et blanc bonnet.

    Aimé par 1 personne

  9. lugardon dit :

    C’est très long à lire mais ça change du quotidien de ce qu’on peut lire entendre voir:

    https://blog.mondediplo.net/france-inter-comme-les-autres?var_ajax_redir=1

    Aimé par 1 personne

    • Citoyen dit :

      Ha ha !.. pour ce qui est de changer, oui, ça change !
      Ah, Lugardon, quand vous proposez de la lecture, vous devriez prévenir le lecteur qu’il doit s’armer de recul et de pas mal d’humour, pour le côté déjanté du texte proposé …
      N’étant pas prévenu, je me suis lancé machinalement dans la lecture.
      Et là, au fil des phrases, dans un langage ampoulé assez caractéristique pour masquer l’origine du propos, on perçoit que finalement, c’est l’extrême-gauche qui reproche à la gauche extrême, de ne pas être assez à gôche !!…, Sur fond de fRance-inter qui ne fait pas le job qu’il devrait !… Mais si ! … Des méchant suppôts du capitalisme …
      C’est là que l’on prend conscience du comique de situation, et que l’on a basculé dans le comique troupier …
      Après un texte long et creux, sinon vide …, une réflexion vient : Tout ça, pour ça !?!…
      Dans le même esprit, un certain Fidel, Lider Maximo de son état, était capable de faire des discours de 4 heures pour ne rien dire !… Ce qui est une performance !
      C’est là que me vient l’idée de regarder, qui a bien pu pondre un truc pareil ?..
      Et là,.. Ô surprise !.. Puis, Ô misère !!!… Lordon, lui-même !!.. J’aurais dû m’en douter …
      Le langage ampoulé qui planque sa véritable nature, était bien là …
      Alors, comme ça, Lugardon, vous nous proposez du Lordon !!!… Pour nous distraire ?
      Pour bien faire, faudrait prévenir dès le départ, ceux qui ne connaissent pas le personnage, et ne sont pas habitués, afin qu’ils ne soient pas déstabilisés, que c’est du comique malgré lui.
      Pour ceux qui ne connaissent pas Lordon … : C’est un révolutionnaire, un vrai !…
      Non, pas le révolutionnaire prolo, qui morfle en travaillant à la chaîne, ou dans la mine.
      Un vrai révolutionnaire, en carton pâte, fonctionnarisé, qui prépare la révolution avec l’argent des contribuables, qui le nourrissent gentiment … Un vrai de vrai !
      Eh oui, révolutionnaire et fonctionnaire, c’est plus confortable …
      Un mini-Staline en quelque sorte …, pourvu que dieu lui prête vie …
      Le révolutionnaire qui, avec ses discours, émerveille les fils boutonneux rebelles, de bourgeois, qui, ne sachant pas quoi faire de leur existence, usent leurs fonds de pantalons sur les bancs de la fac … Et qui, sous les conseils éclairés de Lordon, buvant ses délires, se voyaient déjà en train de faire la révolution, depuis les Nuits à dormir Debout de la place de la Raie Publique …
      Ben oui, c’est du Lordon pur jus … Ses discours sur place, c’est impayable …
      Et c’est le Monde Diplomatique qui ouvre ses pages, à cet individu ?
      Ils sont téméraires … Ils n’ont pas peur de passer pour un torchon …
      Maxime va pas être content si vous utilisez son blog pour faire la promo de l’extrême-gôche …
      Merci pour ce moment, Lugardon … Faut bien rire de temps en temps …

      J'aime

    • Pheldge dit :

      Bon, Citoyen, le « diplo » comme disent les bien pensants, c’est le Monde, en plus gauchiste … je ne lis plus, c’est mauvais pour ma santé !

      J'aime

    • Citoyen dit :

      Merci pour l’info, Pheldge … Mais n’étant pas pratiquant de cette religion, je découvre ses repaires au fur et à mesure qu’ils se présentent …
      Donc, si je comprend bien, Lordon est à son aise dans le torchon …

      J'aime

  10. Stanislas dit :

    Je me demande si le mieux ce ne serait pas de voter Marron (s’il se présente) pour qu’il nous achève une bonne fois pour toute, si toutefois, il n’a pas réussi son opération de contention collective en cours, avant le printemps prochain.
    Il devrait réussir avant, vu le nombre de Français qui lui donnent les clés de leur corps et de leur esprit ………..en attendant d’ouvrir leur compte épargne et leurs porte monnaie..

    Je me demande aussi, sans aucune arrière pensée, si les personnes qui évoquent gentiment les stratégies pour les prochaines élections présidentielles sont persuadées qu’elles sont possibles, ou si elles font semblant de croire que c’est possible.. Mystère!!

    Peu importe, j’ai déjà pris ma carte de pêche pour ces jours là, si toutefois, il m’est encore possible de choisir quoi que ce soit. Si je peux encore, j’attends de lire avec impatience les programmes d’économie politique de chacun des candidats juste pour rire, même jaune. Les habituels centres de prévisions économiques ne sont pas très prolixes sur le sujet en ce moment, il vaut mieux éviter les sujets qui fâchent, surtout que des mesures non pharmaceutiques politiques risquent de ressurgir pour achever la fragmentation psychique de la population et exciter les factions sanitaires, les unes contre les autres..

    Si pas de programme à présenter à la télé, il restera aux candidats les alertes hyperhygiénistes, les insultes, les leurres sociétaux accessoires, pour exister, amuser la galerie et enfin les QCM télévisuels entre les quarante douze candidats pour 30 % de votants…

    J'aime

    • Zonzon dit :

      Entre voter Macron et aller à la pêche il y a quand même une différence;
      En allant à la pêche vous préservez votre honneur !

      Aimé par 2 personnes

    • Stanislas dit :

      Votre remarque m’a paru tellement juste que grâce à vous, j’ai le sentiment , qu’en allant à la pêche, non seulement je vais préserver mon honneur, mais qu’en plus, c’est probablement le premier combat politique de ma vie.

      J’ai toujours aimé lire les commentaires de passionnés de Politique, ou de politique politicienne, tant le sujet me paraît obscur pour différentes raisons dont certaines sont personnelles.
      – première difficulté ; je ne crois du tout à l’idée de l’existence d’un personnage providentiel…mais bon admettons qu’il faut faire son citoyen en allant mettre une enveloppe, se faire entourlouper de mieux en mieux et attendre 5 ans pour recommencer…

      J’ai lu un certain René Raymond il y a quelques années « les droites aujourd’hui » qui s’interrogeait déjà sur les différences entre gauche et droite (édition 2005) ; suite à cette lecture, il a suffi de laisser glisser les années pour ne pas être surpris de voir Marron et son centre par absence d’alternative de Politique économique…

      Je m’interroge toujours sur les « transferts de compétence », de « responsabilité » aux échelons au dessus. Exemple simple pour illustrer les relations entre commune et communauté de commune (version plus terre à terre de la relation UE-France ou BCE..etc… )
      Une commune qui refile sa compétence à une communauté de commune est dépossédée de la décision, voire dans certains cas de la propriété…. Si ça peut s’entendre pour quelques sujets anodins, d’autres posent de vraies questions, en particulier celles des décisions prises par des « technos » qui font du benchmarking de pratiques venues d’ailleurs. Bref…

      Alors que la France se fait arbitrer son budget, transpose les directives de l’UE, ne décide plus rien de son présent ou de son avenir, et se fait « macdonaliser » (universaliser) ses normes, ses pratiques venues d’ailleurs, adopte le droit du business au détriment de sa population, adopte une monnaie extra territoriale qui n’a pas de sens.. (c’est comme si on pouvait demander à un individu d’accomplir une performance universelle qui ne tiennent pas compte de son propre potentiel)

      Mes questions sont donc celles ci :

      Quelle est la fonction exacte d’un président d’une « république » Française de 2020 et suivantes, dans un contexte de transmission des clés du pouvoir, de décider, à part celle de tracer, tester, menacer, terroriser, piquer, brimer, brider, fragmenter, jeter les Français les uns contre les autres….. ?

      La France est elle devenue une commune par « transfert de compétence » à des strates internationales ? si oui pourquoi ne pas voter pour un président de l’OMS, de L’UE, de la BCE…

      Sujet chaud !!! hein ? souveraineté ou externalisation des pratiques ?

      J'aime

  11. Citoyen dit :

     » dans la béatitude et l’extase amoureuse de 80% des éditorialistes.  »
    Ben, caresser la source des subventions dans le sens du poil, n’a pas de prix … Faut bien assurer la gamelle …
    Pour ce faire, une mobilisation sans faille, de tous les instants, doit être la règle …

    J'aime

  12. Infraniouzes dit :

    Bertrand – Macron. Deux tocards de la vie politique française dont l’un sera le « Premier en France » par la magie d’une élection n’intéressant plus personne.
    Vive la France et son délicieux système électoral qui vous transforme un looser en winner !

    Aimé par 1 personne

  13. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Ont sait tous ce que valent les sondages si éloignés d’une telle l’échéance.
    Les sondeurs qui passent leur vie à se tromper et surtout à tromper les électeurs persistent dans leurs fautes puisque l’on ne peut plus parler d’erreurs. Tout le monde se souvient encore de tous ces mêmes instituts qui annonçaient il y a quelques mois, une semaine avant le 1er tour des élections régionales et départementales , un raz de marée RN aux élections. On a vu ce qu’il en était 6 jours plus tard !
    Qui a oublié les sondages publiés quelques jours avant le 1er tour de l’élection présidentielle 2002 ?
    Ces entreprises, sont donc incapables de prévoir une semaine à l’avance les revirements des électeurs, cela en dit long sur la pertinence des panels soit disant représentatifs, sélectionnés par ces instituts et dont tous les journalistes politiques complices font l’alpha et l’oméga des périodes pré-électorales.
    Alors quel intérêt faut-il accorder à des sondages 8 mois avant le 1er tour d’une élection présidentielle ?
    Faire parler les commentateurs, bavasser, élucubrer toutes sortes de scénarii et plus surement, tenter d’influencer les électeurs.
    Laissons ces sondeurs incompétents et malhonnêtes à leurs basses manœuvres politiciennes et concentrons nous sur les candidats, leurs bilans, leurs équipes, leurs idées et leurs programmes.

    Aimé par 2 personnes

  14. Ping : Sondages/présidentielles, les premiers craquements – Qui m'aime me suive…

  15. Celtapiou dit :

    La perspective d’un Bertrand succédant à l’incompétence de Macron :
    un cauchemar !
    Pourquoi ne pas lancer, pour de bon, un véritable candidat qui coche
    toutes les cases : DAVID LISNARD ?
    Le panache, nous en parlons beaucoup en ces jours belmondesques…
    mais le faire vivre, voilà un pas que la droite française a toujours du mal
    à franchir !

    J'aime

  16. Règle 1 : tout sauf Macron et sauf la gauche
    Règle 2 : ne jamais voter au premier tour pour un candidat ne pouvant pas être au deuxième tour ou pouvant y être avec certitude de perdre
    Règle 3 : attendre que cela se décante
    Règle 4 : se méfier des sondeurs et journalistes
    Règle 5 : l’élection n’étant pas pour demain, un bordel actuel peut être salutaire pour faire émerger quelque chose, il doit donc être encouragé.

    Aimé par 3 personnes

    • Zonzon dit :

      Règle 6 : Faire émerger autre chose. Il nous reste un gros semestre.

      J'aime

    • Pheldge dit :

      votre règle 6, nous n’y pouvons rien, tandis que les cinq autre, si, c’est nous qui pouvons les appliquer, si nous voulons contrôler notre destin !

      J'aime

  17. Anonyme dit :

    retour a la proportionnelle intégral ,qui fait peur a la gauche et a la droite ,associer pour la supprimer ,la peur du FN-RN n » évite pas le danger lorsque que nous avons des ennemies ,il suffit d » être meilleurs que LUI ? michel43

    J'aime

  18. Zonzon dit :

    https://www.huffingtonpost.fr/entry/eric-zemmour-pas-candidat-il-embarrasse-deja-les-republicains_fr_6135cc4de4b0f1b9706354d4
    « … C’est le cas d’un ténor de la droite qui mise sur son réseau d’élus locaux pour le freiner dans sa conquête nécessaire des 500 signatures. “Je ne faciliterai pas son accès aux parrainages”, prévient ce dernier qui passe d’ores et déjà des coups de fil pour donner des consignes en ce sens. »
    La Droite … c’est ça … depuis 50 ans !

    J'aime

  19. nicolasbonnal dit :

    Quel bonheur : Bertrand et son charisme à la place de Macron et son vaccin ; si ce n’est pas ça l’esprit munichois ! Seule solution : détaler comme Bernanos avant ces défections, euh, élections !

    Aimé par 1 personne

  20. Zonzon dit :

     » Bertrand 53 / Macron 47  »
    Quand on vous dit cher MT, qu’il faut changer de système !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.